La quinte du vendredi

     

Si vous cliquez sur la vignette ci-haut, vous verrez apparaître la carte mondiale du réseau Internet, une mappemonde très intéressante à scruter en gros plan. Cette œuvre a été préparée par une firme de Vancouver, Peer1 Hosting, qui se spécialise dans la fourniture de services Internet aux entreprises, passant de l’hébergement à la sécurité et du stockage de données aux services infonuagiques.

Si jamais cette carte magnifique vous tente, voici comment vous pouvez vous la procurer gratos. Les 25 premières personnes qui gazouilleront cet article-ci par Twitter en utilisant l’étiquette (hash tag) #PEER1, se mériteront un exemplaire. Auquel cas, Peer1 Hosting leur fera parvenir leur trophée par la poste, cela sans aucuns frais. Allez, à vos souris ! Un, deux, trois, tweetez !
Lire la suite

Publicités

La quinte du vendredi

     

Quand je suis parti, mardi, pour aller couvrir le lancement du iPAd 2, Kadhafi bombardait le peuple libyen, les gens souffraient en Haïti, les jeunes étaient désespérés au Yémen, un prix Nobel de la paix croupissait dans sa geôle chinoise, le gouvernement Harper continuait d’enfoncer le Canada sous la barre du ridicule au Proche-Orient et au nord de l’Afrique, l’économie mondiale commençait à avoir des témoins d’alerte qui clignotaient sur son tableau de bord, sans parler du reste. Quand je suis revenu, jeudi soir, rien n’avait changé. La planète était toute aussi dangereuse, menacée et misérable qu’avant (1).

Pourtant, le iPAd2 avait été lancé.
Lire la suite

Steve Jobs lance son iPad 2

(Article paru plus tôt aujourd’hui dans le quotidien en ligne Rue Frontenac) Mardi avant-midi, le P.D.G. d’Apple, Steve Jobs, avait un double exploit à accomplir et les jours à venir nous diront s’il s’est bien tiré d’affaire. Primo, il est apparu sur scène, défiant certains pronostiques oncologiques, et secundo, il a lancé la deuxième génération de iPad, un évènement, a-t-il dit, qu’il ne pouvait rater. Et pour cause, la célébrissime tablette d’Apple est maintenant deux fois plus rapide côté puissance de calcul, neuf fois plus musclée en capacité graphique, moins lourde de quelques chouias et plus mince qu’un iPhone 4.

Dès son apparition, malgré l’inquiétante maigreur affichée, une lenteur inhabituelle dans ses mouvements et une fatigue évidente, le P.D.G. d’Apple a démontré aux spéculateurs que les rumeurs annonçant un regain létal de son cancer semblaient exagérées. Peu après, l’action AAPL (NASDAQ) a grimpé de plus de 1,3 %, stabilisant le titre en situation ascensionnelle.
Lire la suite

Des nouvelles de l'ExoPC, alias le Vibe de Ciara

illEn ce qui a trait àl’ExoPC, cette tablette Win 7 conçue à Rimouski, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne ? Le produit a entrepris son cycle de distribution et ceux qui ont passé leur commande en ligne commencent à le recevoir. La mauvaise ? Tout ne serait pas parfaitement au point et les utilisateurs actuels feraient un peu figure de testeurs beta. C’est du moins ce que j’ai appris hier en fouinant chez les enthousiastes.

L’appareil dont on m’a vanté les mérites porte la marque Vibe, un produit assemblé au Québec, plus particulièrement chez Ciara à Saint-Laurent. Le site de l’entreprise nous apprend que quatre modèles sont présentement disponibles, avec WiFi ou avec WiFi + 3G et avec mémoire de 32 Go ou mémoire de 64 Go. Cela nous donne une fourchette de prix entre 649 $ et 879 $ (CAN ou US), ce qui est exactement le même prix que le iPad d’Apple.
Lire la suite

Office:mac 2011 : aussi bon qu'Office 2010 pour Windows ?

illLe lendemain de son lancement survenu la semaine dernière, je me suis procuré (1) l’édition famille et petite entreprise d’Office:mac 2011, un coffret bureautique destiné au Mac OS X où était emballé Word, Excel, PowerPoint, Outlook (un revenant), ainsi que certains gugusses. J’avoue avoir testé cette récente mouture de Microsoft Office en dépit de mes préjugés. En effet, je n’utilise plus Office:mac 2008 depuis près de deux ans tellement ce produit m’a semblé loin de la qualité d’Office 2007 ou 2010 pour Windows (2). Quand je suis sous Mac OS X depuis lors, je préfère Beans un traitement de texte gratuit, ainsi que Mail et Contacts, deux logiciels fournis avec le Mac.

Avant de vous relater mon expérience, je vous signale que ce nouveau produit doit obligatoirement être activé (code alphanumérique de 25 caractères) avant la fin d’une période d’essai de 15 jours au lieu de 30 comme c’est le cas sous Windows. Passé ce court délai, c’est terminé. Il n’y a même pas de mode à fonctions réduites (comme sous Windows). Mais une fois activé, il devient possible de l’installer sur trois Mac par licence. Son prix est de 349 $ CAN. Par contre, l’édition Famille et Étudiant (sans Outlook) coûte 159 $ CAN.
Lire la suite

La bande-annonce d'iMovie '11

illPour continuer dans la foulée de ma saucette rapido rapide à New York vendredi dernier, la machine à saucisse de Steve Jobs m’a fait remarquer quelques nouveautés dignes de mention, cela dans iMovie’11, un module plutôt amusant qui fait en sorte que les mac-adeptes ne vont pas trop jouer ailleurs. Vous allez en avoir une belle illustration en cliquant, ci-après, sur le clip que je viens de placer dans YouTube. Il s’agit d’une nouvelle fonction du logiciel qui permet la production assistée de bandes-annonces de films.

Je ne dis pas que iMovie’11 est parfait. Loin de là. Depuis hier, en six ou sept heures d’utilisation, il s’est écrasé à trois reprises n’entraînant, heureusement, que la perte du travail de la minute précédente. Cette instabilité (chronique on dirait,) est aggravée ou compensée (selon le niveau de frustration) par des modifications ou des améliorations apportées à certaines interfaces et à certains contrôles. Ainsi, il est redevenu possible de bien ajuster l’audio cadre par cadre, on peut avoir sa fenêtre de visualisation sur un autre moniteur, il y a de nouveaux thèmes, le logiciel dispose maintenant d’effets visuels, on peut publier directement sur YouTube et autres Facebooks, etc. Comme d’habitude, on s’y fait. Et attention, je ne vous parle ni de Final Cut Express, ni de Premiere Elements, mais d’un petit produit souvent gratos qui sait amuser la matante et son neveu qui joue au geek.
Lire la suite

Le MacBook Air : un produit aussi rapide que prometteur

illVendredi dernier, je suis allé me faire évangéliser par de redoutables mercaticiens d’Apple. Ils se sont mis à trois et, comme s’ils étaient munis d’énormes pilons à patates, ils m’ont compacté des tombereaux d’information dans le crâne. Pauvre de moi ! Ce matin, je me suis donc attaqué à un premier produit, iLife’11, un petit coffret à 49 $ CAN comprenant trois logiciels parmi les plus populaires chez les croqueurs de pommes, GarageBand, iPhoto et iMovie.

Et pour en faire le tour, je me suis servi du tout nouveau MacBook Air de 13 pouces, un ordi portatif assez intéressant qui n’a pas grand-chose à envier à ses grands frères. Côté vitesse, il a, pour le moins, lourdement humilié mon MacBook Pro, un machine techniquement deux fois plus puissante. Pour en avoir une idée, cliquez sur la fenêtre YouTube qui suit. Vous risquez d’être surpris.
Lire la suite