Shakespeare aurait prévu les réseaux sociaux

Hamlet au TNM, mars 2011: excellente représentation
   

Que le nom de William Shakespeare ait été celui d’un véritable génie ou celui d’un tâcheron ayant servi de prête-nom, qu’il s’agisse du pseudonyme d’un ou de plusieurs hommes de théâtre du XVIe siècle ou de quelques lettrés de la cour élisabéthaine, tout le monde reconnaît au personnage une compréhension remarquable des humains et de leurs codes moraux. Mais personne à ce jour, n’a salué ses étonnantes capacités de prémonition, de prédiction, voire de futurologie, ce que moi, ce matin, je fais sans sourcilier. Bref, j’affirme que l’on peut retrouver des conseils très pertinents quant à la fréquentation des réseaux sociaux dans l’œuvre de Shakespeare, notamment dans Hamlet.

À la scène III de l’acte 1, on voit Polonius, l’éminence grise du roi Claudius, abreuver de conseils son fils Laertes qui s’en va en mission à l’étranger. J’ai déniché une traduction française qui m’est apparue fidèle (vous pouvez comparer ici), laquelle je vous la présente ci-après, en points détachés. Je n’ai changé ou omis aucun mot du texte; je n’ai ajouté que des sauts de ligne pour simplifier la présentation.
Lire la suite

Nelson au pays des zamis

   

Depuis mon départ de la Cyberpresse, mon plan de match est simple. Il me faut remplacer la machine à saucisses Gesca par la mienne. Or, les saucisses, à l’exception des merguez, les Maghrébines à l’agneau halal, faut-il le préciser (1), je ne connais pas trop. Jusqu’à la fin février, tout au long du déferlement des médias sociaux, je n’avais pas eu à me soucier du rayonnement de mes prestations journalistiques; la cyberpatente de ce bon monsieur Crevier (2) s’occupait de tout. Souvent, je faisais la première page de résultats dans Google. Maintenant, c’est moi qui s’en occupe.

Parmi les moyens que j’ai déployés pour y arriver, j’ai plongé tête première dans les médias sociaux. Ouh que l’eau est glacée ! Surtout que n’étant pas naturellement sociable, je ne vous cache pas avoir éprouvé de très sérieuses réticences.
Lire la suite

Plonger tête première dans les médias sociaux

Méchant apprentissage à vitesse Grand V ! Demain, je pars pour San Francisco couvrir le lancement du iPad2 et ramasser, « de la bouche du cheval », les dernières rumeurs entourant la Sainte Pomme. Or, je vais devoir tout faire tout seul comme un grand, dans le contexte du présent blogueque je suis en train de démarrer en mode nuage avec WordPress, dans le contexte d’une vitrine Facebook avec ma vraie tronche et dans le contexte d’un compte Twitter où j’apprends à respirer en moins de 140 caractères.

Jusqu’à la semaine dernière, la Cyberpresse s’occupait des histoires d’indexation, de référencement, etc., mais, désormais, tant que je ne me serai pas associé à un nouveau canard, c’est moi qui devrai voir à ce genre de détails désopilants. Ouf !
Lire la suite