De WordPress à WordPress

     

Pour un scribe professionnel, la vie en ces temps cybernétiques peut être exaltante. Les solutions permettant la prise de parole urbi et orbi sont nombreuses, habituellement conviviales et généralement gratuites. Encore faut-il avoir des lecteurs, mais cela est une autre histoire.

On sait que le moyen le plus répandu pour diffuser ses écrits est la plateforme de publication, alias le système de gestion de contenu (CMS), par exemple WordPress, Blogger, Movable Type, Spip ou TypePad. Ces produits gèrent notamment des textes, des illustrations et des commentaires, documents qu’ils conservent dans une base de données. Ce qu’il faut savoir c’est que le fait de les récupérer, incluant leur mise en page, leur graphisme, leurs hyperliens, etc., peut s’avérer une tâche complexe.

On ne parle pas d’une opération de copier-coller, mais d’une exportation-importation en mode XML, procédure balisée de contraintes et d’étapes. S’il est possible de le faire d’une plateforme à l’autre (p. ex. Typepad vers WordPress, Blogger vers WordPress, Spip to WordPress ou Movable Type vers WordPress), il est encore plus simple de le faire dans le cadre d’un même logiciel, p. ex. de WordPress à WordPress, exactement ce à quoi je me livre ces jours-ci.

Pourquoi vouloir récupérer ses prestations ? Parce qu’on en a ras le bol de la plateforme avec laquelle on publie et qu’on veut migrer vers une meilleure. Parce qu’on vient de changer d’employeur et que l’on doit ramasser ses cochonneries avant qu’elles ne soient mises aux ordures, parce que l’on veut tout intégrer dans un nouveau portail, etc.

     

Le hic, c’est qu’il faut avoir accès aux deux serveurs, celui qui s’affairera à l’exportation et celui qui assumera l’importation. Dans mon cas, l’objectif étant de passer de la plateforme WP installée à La Cyberpresse, aux serveurs de WordPress, puisque mon site est exploité en mode infonuagique (service Web), je n’ai rien pu faire seul. Il m’a fallu faire des demandes aux autorités de la Cyberpresse et me faire copain-copain avec un gars du soutien technique chez WordPress.

Dès lors, on obtient un fichier XML assez volumineux que l’on importe dans son nouveau blogue en se servant de l’outil prévu à cette fin. Comme la limite est de 15 Mo, il faut demander de l’aide chez WordPress si la taille est plus grande.

Dans mon cas (1), étant le malchanceux que je suis (je sais, ça n’arrive qu’à moi…), le premier fichier reçu de la Cyberpresse s’est avéré corrompu. Quant au second, il a obligé le soutien technique de WordPress de procéder au nettoyage de mon écurie avant de pouvoir l’installer. Je vous parle de services rendus avec politesse et empathie à des heures pas possibles, incluant le dimanche soir.

Le moins que je puisse dire, c’est que ces gens semblent vraiment vraiment sérieux quand ils parlent de soutien technique.

     


(1) L’opération n’est pas encore terminée. Quelque 500 articles ont été placés et la Cyberpresse est sensée me faire parvenir un autre gros gros fichier XML, en bonne santé celui-là. Dès lors, je pourrai mettre un point final sur ce transfert.

Publicités

33 réflexions sur “De WordPress à WordPress

  1. Il faut justement que je fasse une migration WordPress à WordPress et j’ai accès aux deux sites en tant qu’administrateur. Est-ce que c’est une tâche ardue? Quel outil faut-il utiliser?

    • Ce n’est pas vraiment ardu. Si vous êtes admin, suivez les instructions sur le site de WP. En gros, vous exportez en XML (Outils/Exporter), vous vous assurez que le fichier ne soit pas plus gros que 15 Mo (sinon vous passez par le soutien technique)et vous l’importez (Outils/Importer).

      • Je dois moi-même migrer de WordPress.com à la plateforme WordPress hébergée par l’école de mes enfants. Si le fichier XML a finalement plus de 15 Mo, y a-t-il moyen de faire plusieurs fichiers? Comme la plateforme est hébergée par l’école, je ne suis pas certain que le soutien technique de WordPress puisse m’aider pour l’importation.

      • Non, ça ne se scinde pas. Mais. si vous contrôlez le serveur, il y a moyen de bidouiller pour rendre l’importation possible. Lisez le commentaire de reminet, publié hier (7 mars) à 16 04.

  2. Ouf! Je vous comprend d’en avoir par-dessus la tête. C’est un énorme travail 😯

    Je parcourt les archives qui sont déjà rendues et ça semble se mettre en ordre petit à petit. Plusieurs illustrations sont aussi réapparues.

    J’espère bien qu’il y a une possibilité, une fois le travail terminé, de sauvegarder le tout dans un fichier personnel de façon à ne pas avoir à revivre tout ce branlebas.

    Comme dirait ma mère « patience mon ange, le ciel est au boutte » 😆

  3. Salut Chroniqueur/Bloggueur,
    Même si j’ai observé un silence binaire depuis plusieurs mois, je n’en suis pas moins un assidu de vos chroniques même en mode migration vers WordPress. Je constate que bon nombre de vos «fans technos» vous ont suivi dans votre galère cyber. Et vous connaissant, comme vous n’êtes plus attaché à la culture GESCA, ça promet! Quant au manque à gagner $ de votre «nouvelle configuration», je vous sais suffisamment débrouillard et astucieux pour bien entretenir votre autonomie intellectuelle et votre garde-manger.

    • Garde-manger ? Justement, j’ai l’intention d’aller m’installer au Carré Philippe et là, recevoir la nourriture que voudront bien m’apporter mes lecteurs. En échange, je créerai une nouvelle icône affichant deux fourchettes croisées que j’accolerai à l’avatar de tous ceux qui m’auront donné de quoi bouffer.

      La bienvenue, Tit Mononk !

      • Si je vous trouve au Square Phillips en train de receuillir de la nouriture, j’en profiterai pour vous invitez a déguster une pinte à pub Irlandais adjacent sur Cathcart.

        Concernant WordPress, la limite du 15 mo doit provenir de la configuration de l’hébergeur et non du logiciel. Si vous avez un accès direct* à la configuration du serveur, vous pouvez augmenté la mémoire limite utiliser par PHP le temps de l’importation.

        *Accès direct: soit en ligne de commande style Telnet ou VT100, ou à un interface permettant d’éditer les paramêtre du fichier php.ini.

        Ça peut servir tester rapidement WordPress: http://bitnami.org/stack/wordpress

        Remi

      • Nelson, j’allais vous proposer un chevreu et un bleuet pour votre garde-manger! (Le dauphin, c’est pas ben ben bon.)

        Le Dauphin pénitent

  4. Pôv Tit Nelson…

    Kin, J’vais te composer un blues et on va aller s’installer devant une entrée de métro dans la forêt du Grand Méchant loup avec le case de gutare ouvert…

    Sais-tu jouer d’la bass, Nelson? Du ruine-babines? ou du blender-à-tussilage?

  5. Courageux Nelson! Surtout qu’ici, ça ne paie pas…

    Bien content de pouvoir (incessamment) retrouver toutes vos chroniques. 😀

    J’en profite pour revenir sur « Le joueur de Lyre ». Je lisais ici-même ce matin qu’il vous est arrivé une mésaventure avec la publication du roman-blogue. C’était la suite d’une discussion sur la postface avec fafouin2 et toogreen, je crois. Vous avez qualifié le tout de longue et triste histoire… Et vous m’avez mis l’eau à la bouche. Allez-vous nous raconter un jour ou cette histoire est vraiment trop douloureuse?

    Le Dauphin terre aux gars tif

  6. En repensant au « Joueur de Lyre » je suis allé faire un tour sur http://www.marcbelanger.org/dumais/ pour voir la galerie de personnages… Vous trouvez pas que Carl Michaud ressemble à s’y méprendre à Julian Assange? 😉
    Autrement, lorsque le « déversement » de WP Gesca vers WP Nelson 1.0 sera terminé, j’irai mettre à jour le lien vers « Le Joueur de Lyre ». Bonne chance avec tout ça, Nelson.

  7. Nelson , avec votre article vous me faites réfléchir à Heu!! à bien des choses …
    En particulier , la mode du « cloud » des SE qui se pointe à l’horizon ….

    Nos information dites portable comme un document PDF , DOC ou TXT ou encore nos photos en JPEG , quand elles seront à la merci d’un système d’exploitation en nuage … quand nous voudrons bien par exemple passer d’un système à un autre pour toutes sortes de raisons par exemple : Google Chrome SE en direction de Windows 8 CloudApps … Qu’arrivera t’il donc de nos infos personnelles ?

    Ici je vois que de WordPress à WordPress cela n’a pas été facile même si Cyberpresse avait ses particularités ça demeure une base WordPress , par exemple si vous aviez changé au lieu pour Blogger(Google) par exemple bonjour le bordel non ? Donc d’un SE en nuage a une autre … apocalypse now lol ??

    • Pour l’importation des données chez Google oui … comme l’importation des données Chez Microsoft … MSLive nous en pompe une page et une autre …

      Le problème est que .. Pour les principaux joueurs privés Apple et Microsoft , leur format est de moins en moins portable et pour Google , rien n’est garant de l’avenir avec eux … Donc pour entrer dans un de leurs services ça va, mais pour en sortir ?!?! …
      Un document Google DOcs par exemple repris par MSWord … bonjour la mise en page ..

      Pour ma part si le « cloud » serait sous la contrainte d’une licence ouverte dans le style GNU/Free ça aiderait beaucoup les choses …

  8. La joie du monde chaotique de l’informatique d’aujourd’hui.
    Justement, dans les cours que je prend présentement, on nous a demander de faire une recherche, et présentation, sur l’Internet du future.
    M’est avis qu’on se dirige vers une unification des systèmes et seul l’interface sera au goût et au choix de l’usager. Les infrastructures et les formats seront tous uniformes et complémentaires.
    Les travaux faits par le CERN avec leur Grille sont très intéressant à ce sujet, et très prometteurs aussi.
    Mais bon, c’est pas encore demain la veille et notre bon vieux Nelson devra encore se battre tel un Don Quichotte devant ses moulins cybernétiques.
    😉

  9. Bonjour Nelson,

    Content de vous retrouver sur la toile.

    Je suis arrivé ici par Direction Informatique ou vous avez couvert la sortie du iPad 2. Votre deuxième note sur l’angoisse du blogueur de fond m’as interpellé.

    Il y a beaucoup de retweeters dans la presse québécoise. J’étais autrefois abonné à Newsweek et j’avais le plaisir de lire une semaine à l’avance les articles de la Presse (sans indication des sources). Aujourd’hui, il y a plein de blogues oû l’auteur insère un lien et attend que la chicane pogne.

    Je suis ici parce que vous exprimez des opinions et prenez position ou parlez de vos propres expériences. Je vais lire avec plaisir vos aventures dans le nuage.

    Tout le monde peut résumer les spécifications du iPad 2, dites-vous. En fait, je peux attendre 30 minutes et les lire sur le site de Apple. Mais «Que sous-tend le iPad 2?». Vous m’avez laissé sur ma faim un peu.

  10. Même dans ces nouvelles pérégrinations, tu es inspirant: je vais tâcher de demeurer dans ton sillage (avec 2 « l »). Et s’il faut prendre un abonnement pour suivre tes aventures, je suis partant!

  11. Infonuagique….. Quel mot horrible!

    Je l’ai rencontré la première fois sur le Grand Dictionnaire Terminologique….

    J’ai utilisé leur lien pour suggérer un autre terme: Informatique Virtuelle ou Informatique Virtualisée….. plus long, mais plus « français » à mon avis….

    Content de vous relire ici M. Dumais 🙂

  12. Bonjour M. Dumais,

    Juste pour vous dire que je suis bien content de vous retrouver sur ce site. C’est la première fois que je suis sur un blogue de WordPress. Un peu mêlant!

    Au plaisir,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s