Remarques technos sur une pétition sociopolitique

illÉtant quelqu’un qui dépanne des parents ou des amis aux prises avec une situation cybernétique, j’ai pu remarquer chez les gens une angoisse qui tend à croître quand le processus informatique en cours requiert plusieurs étapes ou exige l’entrée d’information personnelle. Plus il faut taper des trucs, plus il faut de clics, plus il y a de manipulations, pire c’est. En ce sens, la pétition présentement en ligne pour demander la démission de Jean Charest est exemplaire.

Si, personnellement, je la trouve simple et j’estime que son processus est correct, bien du monde croira que tout a été mis en place pour compliquer la participation. Je vous parle de formulaire à remplir où l’on entre certaines infos dites personnelles, de captcha (ces lettres bizarres qu’il faut retranscrire), de réception d’un courriel et d’un clic de confirmation. De quoi décrocher et se contenter de souhaiter bon vent à Charest.

illIl faut d’abord compléter un formulaire : nom, ville, code postal et adresse de courriel, cette dernière devant être entrée deux fois. Il me semble avoir entendu râler certains défenseurs de la vie privée (notamment les opposants au questionnaire du recensement fédéral) pour des histoires de ce genre (cliquez sur la vignette pour qu’elle s’agrandisse; idem pour les suivantes)

Ensuite, il faut recopier un captcha, processus parfois complexe (dans certains cas, je n’y arrive pas moi-même); mais ici, les concepteurs ont heureusement opté pour une technique de captcha plus limpide. Enfin, il faut cocher une case validant le fait que l’on accepte les conditions de signatures. Brrr ! Quand on demande la tête d’un premier ministre, il y a peut-être là quelque chose d’inquiétant, Big Brother étant ce qu’il est, non ?

illPuis, il faut aller à notre boîte de courriel et lire le message que l’on vient de recevoir du système de pétition. Là, il est clair que l’on a été reconnu. Nelson Dumais, résidant de telle municipalité avec tel code postal et ayant telle adresse de courriel est sur le point de signer une pétition contestatrice. Hum !

illQu’à cela ne tienne, on plonge. Clic et c’est parti ! Enfin, la page Web se rafraîchit et un message nous indique que notre signature a été envoyée.

Difficile à déjouer, non ? Difficile de prétendre que c’est une autre patente à gosses du Web où n’importe quel tit-cul à calotte peut cliquer tant qu’il veut pour faire augmenter le nombre des signataires, non ? Alors, j’ai vérifié.

illEffectivement, rien n’est plus simple. Ainsi, je me suis connecté en 3G avec mon iPhone et j’ai utilisé l’identité que je laisse en proie aux télémarketeurs ; en un mot, c’est mon nom de famille, mais avec un prénom particulier que j’ai fourni un jour à Bell pour son système d’annuaire téléphonique (1). Puis j’ai utilisé une autre de mes adresses de courriel et j’ai rempli le formulaire.

illÇa a marché. En fait, j’aurais pu m’amuser à participer à maintes reprises; j’ai découvert bien d’autres façons. Ce n’est pas un scrutin protégé par la loi électorale, mais une simple pétition avec tout ce que cela sous-tend.

Reste que ce processus en trois étapes exige que l’on entre de l’info et que l’on utilise au moins deux applications de communication, un fureteur et un système de messagerie, cela dans un contexte où bien des gens craignent Big Brother ou encore se retrouvent intimidés ou indisposés par des processus pouvant leur sembler complexes ou fastidieux. En ce sens, bien du monde se privera de participer ou, à tout le moins, de participer … plus d’une fois comme je viens de le faire.

Pour ces raisons, il m’apparaît plausible de croire que le nombre de signatures sera, au terme, assez près de la vérité. Ainsi, ce matin, sur soixante quelques milles entrées, combien sont de la même trempe que ma seconde participation ? 3 000 ? Mettons. Ça nous laisse donc 57 000 signatures crédibles, un chiffre bien arbitraire, mais qui me semble possible.

illEn même temps, il apparaît tout aussi plausible de croire que dans cette masse de 57 000, un nombre important de signataires auront détesté le processus et auront été tentés de ne pas le compléter. Mais ils l’auront fait quand même, comme me l’a soutenu, tout à l’heure mon troisième voisin.

Autrement dit, il y a vraiment un grand mécontentement au Québec. On peut même conclure que depuis hier, on est en train d’assister à l’évolution d’un phénomène sociopolitique sérieux dont on n’a pas fini de parler.

ligne.jpg

(1) Quand, sur l’heure du souper, des préposés au télémarketing téléphonent pour demander à parler à ce personnage, je réponds toujours qu’il vient de décéder, qu’il est en prison, qu’il est légume dans un centre hospitalier, qu’il a abandonné les siens sans laisser d’adresse, le chien sale, etc. Il est amusant de voir les réactions.

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que j’aie un parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.
Pourquoi commenter cet article : Pour dépasser ou préciser mon propos, pour le nuancer, l’illustrer, le compléter avec des adresses, pour débattre du sujet. Il en ressort un “produit d’information” (mon article + les commentaires) beaucoup plus intéressant et utile qu’un simple article de journaliste. D’où les demandes régulières de la part de participants pour que je sévisse quant aux trolls ou aux propos vexatoires et inutilement agressifs. On n’est pas ici pour s’enguirlander à qui mieux mieux, mais pour partager de l’information utile.
Nelson Dumais

ligne.jpg

Publicités

59 réflexions sur “Remarques technos sur une pétition sociopolitique

  1. Vive la barbe!Ici nous sommes quatre a la portée et nos femmes adorent ça.
    C’est pas une question de mode c’est une question de se sentir bien comme nous sommes .
    La mode des têtes rasées était la norme dans les camps de concentration entre 39 et 45 et aujourd’hui des gens  »soit disant » libre son fier d’avoir l’air de ça.

  2. @trocupei
    Savez-vous que dans les années 1860 le blue jeans était très à la mode ,cétait le pantalon d’uniforme des soldats du général Lee au sud des USA.

  3. @dennis_dubeau
    citation…
    17 novembre 2010
    16h13
    Je considère partir une pétition pour que Dumais se fasse la barbe!

    Suis-je supporté, ici? Des secondeurs? fin de citation

    Franchement! quel raseur vous faite!!!!

    ——————————————
    @ Jojo9

    Citation
    Si non déménagez à la campagne ou mieux encore ds le fin fond des bois , là-bas vous y serez heureux , sans électricité avec votre lampe à l’huile.Et puis en passant rendez-nous service emmenez y Ferrandez et sa clique.
    Fin de citation.

    Non mais ça va pas la tête???!!!
    On n’ira pas gâcher la quiétude de notre Sieur Dumais dans sa forêt du grand méchant loup.
    Ça nous bousillerait notre blogue préféré.

    Puis Alex est assez perturbé comme c’est là… Déjà qui met du Ritalin sur les blocs de sel pour ses chevreux… histoire d’avoir encore plus la paix.

    Vazimollo (RDB)
    RDB= rire dehors bruyamment traduction libre de LOL : Laughing out loud

  4. Nouvelle de dernière heure, nouvelle pétition contre Ferrandez contre les 600 nouveaux parcomètres et nouvelles tarifications du stationnement.Les marchands sont en colère la clientel aussi !
    Pétion à signer chez un marchand près de chez vous sur le Plateau .

    Moi , je signe c’est certain !

    Manifestation lundi devant l’hôtel de ville.

  5. @omni-tag

    C’est bien beau les adresses IP mais un vote de ce genre ne peut pas se limiter à un vote par adresse IP, plusieurs membres d’une même famille peuvent voter de façon légale même s’ils habitent la même adresse…

    Les pétitions par la voie normale peuvent également être falsifiées…

    Lorsque l’on parle de plus de 100000  »pétitionneurs » cela commence à avoir un impact, même en prenant en compte que la méthode de récolte de signatures n’est pas parfaite.

  6. AI Robo Form (plug-in avec FF ou IE..) fait très bien la job pour du remplissage automatique :)..concours ou formulaires. Pour ceux tanner d’entrer des infos à la main à chaque fois..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s