Truc génial pour les amateurs de vidéo maison

illEn 26 ans de journalisme techno, c’est la première fois que je parle de l’incontournable cariatide du star system québécois, Michèle Richard. Pas pour vous raconter sur quoi elle clique, ni vous dévoiler le profil de l’écurie informatique qu’elle utilise. Seulement pour illustrer mon propos de ce matin, ce qui implique l’excellent film de Kim Nguyen, Truffe, oeuvre où Mme Richard joue un rôle étonnant. C’est que j’entends vous expliquer comment, sans difficulté aucune, on peut passer d’un fichier vidéo VOB, format propre à un DVD film (MPEG), à autre chose, p. ex. le DV, ce qui permet de s’amuser avec un logiciel grand public de traitement vidéo comme Premiere Elements ou iMovie.

Pourquoi ? Parce que l’autre jour, il m’a fallu refaire le montage d’une vidéo amateur où on voyait deux jeunes se marier à Cuba. Or, tous les clips et fichiers de base avaient été perdus. Il me fallait donc partir du format VOB, amener le résultat dans iMovie et bricoler un montage à la mesure du romantisme et de l’énergie des deux tourtereaux. Ce qui fut fait. En tout cas, je veux bien le croire.

ill

ligne.jpg

Si tous les films ne sont pas des œuvres d’art, nombreux le sont. C’est un statut qui explique pourquoi leur intégralité doit être préservée et protégée. Une fois inscrit sur un sur DVD, qu’il soit signé Nguyen ou Tante Solange, le film est devenu, disons, immuable; il est désormais gravé dans la pérennité. Cette difficulté apparente de les copier et, surtout, de les bricoler nous rappelle qu’elles sont, sauf exception (celle de Tante Solange), complètement illégales.

C’est ce qui explique que très peu de produits arrivent à bien le faire. Je ne parle pas ici de DVD Shrink ou de MacTheRipper qui servent à craquer les DVD films pour les pirater. Je parle de logiciels capables d’ouvrir un fichier VOB et de le convertir en un format permettant toute modification. Dans le cas de mon exemple romantico-cubain, cela permet de refaire le montage pour le plus grand plaisir du jeune couple. Mais dans le cas de Truffe, cela permet l’éventuelle désacralisation d’une oeuvre d’art ou, à tout le mois, son bidouillage.

illC’est ainsi qu’après avoir perdu mon temps avec VLC (je ne suis arrivé à rien et j’ai trouvé le gossage inutilement compliqué), je me suis rabattu sur QuickTime d’Apple. Pas la version mal foutue, celle du gratuiciel qui fait enrager l’utilisateur Windows moyen, mais la version Pro (40 $CAN) qui offre diverses possibilités. Sauf qu’à l’état naturel, elle n’arrive pas à ouvrir les fichiers VOB. Hum ! Pour y arriver, il lui lui ajouter un plugiciel à 30 $CAN appelé Composant de lecture MPEG-2 qui, lui aussi, se télécharge au magasin Apple.

Ainsi nanti, QuickTime arrive à ouvrir et à faire jouer un fichier VOB. Mais il y a un méchant problème. Quand vient le temps de le convertir en autre chose, p. ex. en DV (format par défaut de iMovie), QT Pro n’arrive pas à ajouter la bande sonore; l’audio ne passe pas. Rien à faire ! Je me suis même fait confirmer cette impasse par un expert californien d’Apple: la multinationale à la pomme n’entend pas régler cette question; les enjeux relatifs à la violation des droits d’auteur sont trop importants.

illEn lieu et place, on recommande aux intéressés (du bout des lèvres, s’entend) un logiciel italien appelé MPEG Streamclip, produit signé Squared 5 (entreprise personnelle appartenant à l’ingénieur Stefano Cinque) que j’avais découvert la veille avant de commencer mes appels chez Apple. J’ignorais cependant qu’on allait aussi loin que de le recommander.

Je vous parle d’un gratuiciel Windows et Mac très facile à utiliser qui sait convertir les documents MPEG et les fichiers VOB (entre autres) en QuickTime, AVI, DV et MPEG-4. Cela rend possible leur transfert dans Final Cut Pro, DVD Studio Pro, iMovie, Premiere Elements, etc. De plus, ce logiciel accepte même de traiter plusieurs fichiers à la fois. Une vraie bénédiction !

ill(Cliquez sur la vignette) Non seulement ai-je ramassé en format DV tout le métrage de la noce à Cuba, mais je suis allé me chercher de l’ambiance (stock-shots) sur YouTube. MPEG Streamclip convertit également le format flv particulier au Flash de YouTube. En un mot, sans problème, sans histoire, sans rien avoir à débourser, le logiciel de Squared 5 m’a fourni toute la matière de base nécessaire au montage d’un film. Rien eu besoin d’autre.

illVraiment ? Pour que MPEG Streamclip fonctionne aussi bien dans un Mac que dans un PC, il faut avoir la ressource Composant de lecture MPEG-2 dûment installée dans le dossier QuickTime de l’ordi (cliquez sur la vignette). Mais pas besoin d’acheter QuickTime Pro. La version de base suffit. À défaut, seul l’audio passe comme vous le voyez sur l’image qui suit.

illVoilà ! Je viens de vous démontrer que grâce à un ingénieur italien, vous pouvez désormais convertir vos fichiers MPEG, ces gros machins VOB, cela dans la plus grande des facilités, en fichiers DV (ou autres), ce qui vous permet de les travailler à votre goût. Quant à Michèle Richard, elle n’a servi qu’à attirer votre attention et je m’excuse de cet abus auprès d’elle.

Pas belle, mon histoire de ce matin ?

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que j’aie un parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.
Pourquoi commenter cet article : Pour dépasser ou préciser mon propos, pour le nuancer, l’illustrer, le compléter avec des adresses, pour débattre du sujet. Il en ressort un “produit d’information” (mon article + les commentaires) beaucoup plus intéressant et utile qu’un simple article de journaliste. D’où les demandes régulières de la part de participants pour que je sévisse quant aux trolls ou aux propos vexatoires et inutilement agressifs. On n’est pas ici pour s’enguirlander à qui mieux mieux, mais pour partager de l’information utile.
Nelson Dumais

ligne.jpg

Publicités

38 réflexions sur “Truc génial pour les amateurs de vidéo maison

  1. @Nelson

    Petit glitch dans cette chronique. Cela a rapport au paragraphe qui commence par « Vraiment ? Pour que MPEG Streamclip fonctionne… ». À la gauche il n’y a pas de vignette, mais un lien affiché comme ill. Probablement Mars est en Jupiter aujourd’hui, et que cela fait des interférences entre le clavier et l’ordinateur ;-).

    Morale de cette chronique: il y a souvent un bidule quelque part qui fait ce que l’on cherche à faire. Faut juste le trouver, ce qui peut être rapide, ou bien long !

  2. Tiens! Pas de phrase préférée aujourd’hui! (Mais dans mon cas ça n’a pas fonctionné). Que de la joie, du bonheur, la vie est belle et une bouteille de Santiago pas loin… 😉

    Ce n’est pas pour gâter la sauce mais «MPEG Streamclip, produit signé Square 5» devrait se lire «Squared 5».

  3. Dans mon cas, j’importe le film en MPEG4 avec Handbrake, en prenant soin d’appliquer les filtres pour faire l’image la plus belle possible et en y mettant un gros débit binaire, pour ensuite l’importer dans iMovie. Ça va très bien ainsi, et je peux même corriger partiellement des images moins belles!

  4. L’astie de Dumais à marde!!! Y nous met un gros ver juteux sur son hameçon et hop, on gobe ça, nous autres!!

    Ça frise la prostitution, ces méthodes indignes!! Au coin avec le bonnet d’âne, Dumais!

    Costi, Fais quelque chose!!!

    Pis la grosse Richard… Elle a des airs de la tante Mahaut… en moins sympathique!

    Ceci dit, l’article était super intéressant! 😀

  5. Fort intéressant malheureusement je suis allergique à QuickTime.

    QuickTime sur PC étant aux virus ce que le miel est aux mouches.

    Ton article m’a quand rappeler que je devais aller vider le réservoir de ma tondeuse à gazon…

  6. Nelson

    Dans mon cas ca a marché avec Michel Richard bien que je lis a tous les jours sur l’heure de diner ta chronique, ce midi vraiment je me suis dit: ou veut il en venir avec LA star Quebecoise. 😉

    Y pas a dire Michel Richard c’est tout un numero. Mais interessant ce logiciel mais pour Mac.

  7. Intéressant ! Je vais refiler le lien de ta chronique à ma fille qui étudie en technique audio-visuelle

    P..S. Ça sera pas long, y en a qui vont nous suggérer des alternatives Linuxiennes… 😉

  8. @Nelson

    merci pour le tip ! en plein ce dont j’ai besoin ! hâte de l’essayer

    Pour Michelle Richard, j’te pardonne… pour cette fois… ;-))

    encore 3 dodos avant ta quinte de tout…

  9. Je ne suis pas un féru de vidéo, mais lorsque je veux convertir mes films, j’utilise format factory. C’est un logiciel gratuit et très simple.

  10. MPEG Streamclip m’accompagne souvent depuis quelques années, pour mes multiples conversions. il est aussi utile… que polyvalent… au point parfois de s’y perdre dans les différentes variables de configurations. Mais bon, on cherche et on bidouille pour réussir à convertir le vidéo souhaité et – presque – rendre Mme. Richard sympathique.

    Patricio

  11. Mpeg Streamclip est un dépanneur indispensable, je en savais pas qu’il existait sous Windows, je vais le recommander chaudement. Il me dépanne régulièrement. Par exemple, je m’en sers pour coller ensemble plusieurs courts vidéos. À condition qu’ils soient du même type (mp4, avi, mov, dv, etc) et de même résolution. Genre plusieurs bout de films sortant de sa caméra, ou des épisodes de Kaamelott pour en faire un bestove.

    Il suffit d’en ouvrir un, tout sélectionner, copier et le fermer. En ouvrir un autre, faire coller en début ou fin puis enregistrer le résultat dans le format original. C’est désespérément facile. On peut aussi les couper, encore là avec une facilité suspecte ; pourquoi les autres logiciels ne sont pas comme ça ?

    Alex.

  12. mencoder pour décoder et encoder les vidéos, mplayer pour les jouer. Fonctionne avec tous les codecs « standards » ( MPEG/VOB, AVI, Ogg/OGM, VIVO, ASF/WMA/WMV, QT/MOV/MP4, RealMedia, Matroska, NUT, NuppelVideo, FLI, YUV4MPEG, FILM, RoQ, PVA files, XAnim, and Win32 DLL codecs), autant sous Linux que sous Windows. Il est un peu compliqué parce qu’en ligne de commande, mais une fois maitrisé, on ne peut plus s’en passer!!!

  13. Pour ma part, j’ai installé un paquet de codecs et voilà que je peux ouvrir mon fichier .VOB directement dans Sony Vegas sans conversion ! Certaines fois, pour une raison que j’ignore, ce truc ne fonctionne pas. Je peux toujours réessayer en modifiant l’extension en .MPG ou si vraiment rien ne va plus, VirtualDubMOD (gratuit) ou Aiseesoft Total Video Converter ($)

    Un gros disque dur et voilà le côté agréable qui commence ! 🙂

  14. Je vous suggère aussi : ffmpegX, iSquint, D-Vision 3 et surtout VideoVangelist qui est très intéressant. L’équipe de MTR a beaucoup de difficulté avec la justice et RipIt 1.2.11 [K’d] l’a quant à moi dépassé…
    Pour ceux que ça peut intéresser, toutes plateformes confondues : http://forum.videohelp.com
    Cordialement.

  15. @ du Beau
    On te met la binette de Michèle Richard et tu rampes, la bave à la commissure des lèvres ! Cosse-tu veux mon Pit, ton cas est désespéré… Ne t’en prend qu’à toi, pas besoin de mettre la faute sur le Barbu-à-strappe.

    Que je ne suis d’ailleurs toujours pas certain s’il penche du côté Languissant-par-quatre-chemins ou Père-Noël-Pervers-Pépère…? Mmmm.

    Alex

  16. @nelson, dont je lis assidument les chroniques depuis un bon bout de temps déjà, mais que c’est la 1ère fois que je pense que ça puisse valoir la peine que j’ajoute mon grain de sel: et HandBrake? Entièrement gratuit, Mac, Windows ou Linux, bref Open source, prend n’importe-quel DVD ou extrait de DVD et te le transforme notamment en MP4, format que lit iMovie? Personnellement, je l’utilise souvent. Même déjà pour un projet destiné à l’éducation, avec l’accord des studios de cinéma, full légal le truc! Bon, ça n’a pas été gratuit, mais… Enfin, tu dois ben connaître ça?

  17. @ Costi

    ça va pas, la tête?

    J’ai-tu l’air de tripper sur les « tondeuses » dont le sphincter est défectueux au point de larguer les bombes sur le tapis du salon et qui mettent ça sur le dos de Médor?

    Non mais!!!

    _____________________________________

    …Pour ce qui est de Dumais, t’as juste à jeter un oeil sur sa photo ici… tu remarques pas une sorte de sourire sadique… l’oeil torve…

    On entend presque: « Ah! J’vous ai bien eu, bande de demeurés!! Ah, Mahaut la salope!! Ce routeur est à MOI… MOI! MOI!!! »

    -« Ne sois pas ridicule, Nelson! »

  18. pour la video et conversio etc. j’utilise handbrake pour Mac et aussi Linux je viens de finir de convertir Ironman 2 pour mon itouch sous Ubuntu et ce n’est pas du piratage tu a le dvd iron man je l’enregistre avec mon happauge PVR en format ts et ensuite avec handbrake je le converti directement en format pour apple touch ou iphone en m4v ca done envir 1.2 gig et assez bonne qualité vraiment handbrake super

  19. Très intéressante solution. Je ne la connaissais pas. Je vais l’essayer pour en connaître les avantages.

    J’ai essayé différentes solutions pour convertir les émissions télé que j’enregistre en format DVD en XVID. Elles ont toutes en commun de nécessiter un peu trop de bizounage. Je continu ma quête pour d’autres aventures, et encore un fois ce bon vieux Nelson me lance sur une piste…

    Plusieurs des méthodes que j’ai essayées nécessitent deux conversions vidéo. La première du format de la vidéo originale DVD, c’est à dire les fichiers VOB (qui sont des mpeg) en un format intermédiaire comme le DV. La seconde avec le second logiciel permettent de convertir et éditer le DV avant de le sauvegarder en autre chose comme XVID. Le résultat donne un épisode de Virginie sans publicités. Je blague, je préfère Eureka. J’ai donné DV comme exemple, mais cela est parfois d’autre chose, comme DIV, Avi non compressé, ou M-Jpeg. Sauf AVI non- compressé, ce sont des formats haut de gamme avec très peu de compression mais qui créent des fichiers intermédiaires souvent plus volumineux que l’original.

    Mais j’ai découvert une méthode, qui en m’évitant de faire plus qu’une seule conversion donne des résultats de qualité optimale et ce très rapidement. Le procédé consiste à démuxer les vob en fichier vidéo mpeg (m2v) et audio ac3 (un fichier pour chaque langue si vous demuxer un dvd sans droit, un seul fichier si vous demuxer une émission télé). Vous vous retrouver donc avec deux fichiers qui ne sont pas des fichiers convertis, mes les fichiers vidéo et audio d’origine encapsulé dans les VOB. Les VOB, comme les avi, les mov, ts et autre mkv, ne sont pas des formats, mais des container dans lesquels se trouvent d’autre fichiers qui constituent la bande vidéo, la ou les bandes audio, des sous titres et même d’autres choses…

    Pour démuxer les VOB, utilisez un logiciel code ouvert gratuit nommé DGIndex. Une fois le démuxage terminné, vous pouvez utiliser les fichiers vidéo et audio extraits du VOB dans le logiciel de votre choix, purger les publicités et les ré-encoder dans un quelconque format pouvant être lu sur l’appareil de votre salon. Moi je préfère le XVID.

    Certains logiciels permettent même de les ré-encapsuler (muxer) les fichiers extraits des VOB d’origine dans de nouveaux VOB. Le résultat dans ce cas ci est un autre DVD, mais sans les pubs et sans avoir fait conversion vidéo et audio qui dégrade la qualité du rendu.
    Pour créer un résultat en format avi, j’utilise VirtualDubMob, un logiciel code ouvert gratuit. Pour créer des dvd, j’utilise les logiciels de différente marques distribués avec dans les boîtes de caméras vidéo, mMais je préfère aller chez une connaissance qui a acheté Architec DVD quelque chose, un produit de Sony.

    Vous pourrez trouvez tous ces logiciels gratuits en fouillant un peu. Vous pourrez aussi trouver plein de sites vous enseignant en détail comment les utiliser. Mais si vous aimez le montage et les effets spéciaux et voulez vraiment vous casser la tête, vous découvrirez un outil intéressant qui se nomme AVISynth. Encore du code ouvert gratuit. Il y a plein de filtre permettant de faire presqu’autant de chose qu’Adobe première. Je vous avertis cependant, ce n’est pas pour les gens qui aiment la simplicité. C’est plus pour ceux qui aiment ce casser la tête.

  20. Très intéressants et instructifs de lire tous ces commentaires aujourd’hui.

    Je vais devoir imprimer tout ça afin d’étudier, tester et comparer avec mes méthodes plus à fond.

    Question de trouver la meilleure ie : obtenir la plus grande qualité avec la plus grande facilité.

    Tant qu’à ambitionner quelqu’un connaît-il une façon simple avec perte minimale de qualité de convertir un DVD de PAL à NTSC?

    Sur Windows ou sur Linux ça m’est égal.

    Il y a plusieurs DVD qui sont disponibles par l’entremise du site web de la FNAC et que l’on ne trouve plus ici.

    Ça pourrait m’être utile.

    Merci

  21. @sunray

    Merci.

    Malheureusement être francophone au Québec veut aussi dire avoir un accès limité à du contenu culturel de qualité.

    Nelson a bien fait, une chance que nous avons Michèle pour remplir ce vide.

    Car elle ne fait pas que chanter, notre Michèle, elle fait aussi dans le grand art; la peinture, si je me souviens bien.

    Particulièrement les tableaux, et surtout ceux des autres.

    Ce qui m’amène à penser, était-elle amie avec Nima?

  22. Je ne suis pas un crack de l’informatique comme plusieurs d’entre vous mais pour toute conversion vidéo de vob à avi, mpeg, et vice-versa j’utilise Super C (copyright). Gratuit et efficace !

  23. Je dois dire que cela fait longtemps que je travaille les fichiers .vob, avec nero vision, je peut les éditer sans problème et plusieurs format aussi et un petit logiciel qui n’est pas dispendieux, ConvertXtoDVD qui permet même de créer des menus.

  24. @ Zapata
    Si par culture de qualité non accessible aux francos tu entends la culture anglo (lire ; américaine) on ne perd pas grand chose !

    Pour transformer rapidement un vidéo PAL en NTSC, Handbrake travaille bien. Il existe même en Windows ! http://handbrake.fr/

    Alex

  25. @viva_Zapata

    Je ne connais pas de logiciels permettant de convertir sur PC Windows, un DVD PAL à NTSC en un seul coup. Ceci ne signifie pas, loin de là qu’il y en a pas. Seulement que j’utilise des solutions économiques. Néanmoins voici comment je procède.

    J’utilise deux logiciels de très grande qualité fabriqués par Pegasys.

    http://tmpgenc.pegasys-inc.com/fr/product/

    Le premier, TMPFEnc xpress 4 ($100) permet de convertir à peu près n’importe quoi en n’importe quoi. En lui fournissant comme entrée le répertoire VIDEO_TS d’un DVD, il peut vous le convertir en Mpeg pour DVD, mp4, divx, mov etc. Vous n’avez qu’à lui fournir à l’entrée le répertoire VIDEO_TS de votre DVD PAL et ensuite choisir de l’encoder en DVD NTSC. Vous pouvez spécifier à peu près tous les paramètres que vous désirez, y compris la taille du DVD final.

    Le résultat du rendu est au choix un fichier mpg (vidéo + audio), un fichier vidéo m2v et un audio (ac3 ou wav), seulement un m2v ou seulement un audio. Si vous désirez produire un DVD avec plusieurs pistes audio, vous devrez créer un projet vidéo + audio plus N projet s audio seulement.

    Il faudra utiliser un autre logiciel pour créer les VOB et menu. Le second TMPGEnc DVD Author 2.0 ($50), permet d’empaqueter les fichiers vidéo et son dans des VOB et même de créer des menus. Les menus sont un peu rudimentaires, mais avec du talent vous pourrez tout de même faire de petits chef-d’œuvre. La version 2 ne permettait que d’empaqueter une piste audio, mais j’ai lu sur le site du fabriquant que la version 3 permet d’en inclure deux. Je ne le garantie pas, peut-être devriez-vous visiter le site du fabriquant vous-même…

    Si vous désirez construire un DVD avec plusieurs pistes audio, vous devrez optez pour d’autres solutions :

    Une solution très intéressante est Architect de Sony. C’est cher cependant (à moins de connaitre comme moi quelqu’un qui en possède un).

    Une solution gratuite c’est IfoEdit. IfoEdit permet la création de dvd sans menu mais avec plusieurs pistes d’audio et de sous titres. Cependant, son interface n’est pas des plus fantastiques.

    Si vous possédez une caméra vidéo, il est possible que vous trouviez dans la boîte un logiciel permettant de créer des DVD avec vidéo. Qui sait, permette d’inclure plusieurs piste audio, de ré-encoder PAL à NTSC et de faire du café.

    Bonne chance.

  26. Un DVD PAL à NTSC? Me semble pour une cassette, ok. Mais un DVD? À mon avis, c’est une question de zone. J’ai déjà commandé des DVD de France. Pour les regarder ici, je n’ai eu qu’à dézoner mon lecteur. Je l’ai mis en mode universel: 0.

    Peut-être ai-je mal compris le problème.

  27. Salut Nelson, je sais, j’suis en retard sur le sujet. C’est l’histoire de ma vie.
    Mais bon, j’suis pas ici pour compter l’historique de ma vie. Y a plein de télé-réalités qui font le même effet que mon histoire de vie, vous ennuyer à mourir.

    Non, en fait, je fait juste relever le commentaire de jief24 au sujet de Super (c) de eRightSoft, http://www.erightsoft.com/SUPER.html
    Un gratuiciel tout à fait étonnant pour faire de la conversion de fichiers vidéos et même plus.
    On peux faire de la conversion audio, extirper seulement l’audio d’une bande vidéo, etc.
    Pas nécessairement le plus vite ou le plus convivial des logiciels mais énormément efficace et ce, peu importe le fichier vidéo.

    Sous Linux, Kino fait presque la même chose, en plus de permettre le montage aussi.

    Et voilà!
    Je repars maintenant continuer mon ennuyeuse histoire de vie. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s