Quinte de "tout"

illPeut-être en raison de la pluie qui, depuis les aurores, s’évertue à faire reluire mon décor en voie de colorisation automnale, j’ai voulu me garder la tête dans les nuages. Ainsi, je l’ai hissée dans celui de Microsoft, le SkyDrive, dont la section Office Live dispose des Office Web Apps (cliquez sur la vignette ci-contre; elle a été faite avec Chrome), ce qui m’a permis de vous rédiger plus de la moitié de cette chronique. Je ne recommencerai pas à vous décrire ce service Web l’ayant déjà fait de fonds en comble. C’est juste que les satrapes de Redmond viennent de signaler par communiqué avoir franchi le cap des 20 M d’utilisateurs (réguliers ou one shot) et que de nouvelles fonctions ont été rajoutées aux Web Apps.

illPourquoi seulement la moitié de ma chronique ? Parce que Firefox a planté gelé mort et qu’au retour, il n’y avait plus un caractère dans mon document Word Live (même en y allant avec le fureteur recommandé, Internet Explorer). Bref, il n’y avait plus de trace du travail effectué entre 7 h et 9 h 30, j’ai dû tout reprendre à zéro (cliquez sur la vignette à droite). Dois-je vous ajouter que c’est la dernière fois que je vais me balader sur le périlleux SkyDrive avec ou sans bungee ? Calvaire !

Ce matin, comme je vous le disais plus tôt avant que tout ne disparaisse comme brume matinale de septembre, mon mandat de communicateur (mandat dont les modalités d’exercice sont incertaines), consiste plutôt à vous présenter cinq sujets qui sont en attente de traitement dans un recoin de mon PC. Dans l’ordre, je vous entretiendrai de Constellio, un moteur de recherche fabriqué par une boîte de Québec, d’Apple qui s’est récemment lancée dans la fabrication d’un chargeur de piles, je vous jure, de Montréal Ouvert qui entend promouvoir l’accès aux données civiques de Montréal, d’un site pas jeune jeune qui nous fait notre biographie en moins de cinq minutes, enfin, du début d’une possibilité éventuelle de solution potentiellement probable apportée au problème d’analphabétisme techno-informatique mentionné dans certains commentaires faisant suite à ma chronique de mardi.

Moteur de recherche en pays néo-nordique

illL’industrie québécoise du logiciel a vu passer quelques titres, certains plus costauds que d’autres, dans la catégorie des moteurs de recherche. Pensons à des produits dont on n’entend plus parler comme Copernic, Nomino ou Delphes, pour ne nommer que ceux-là. Si d’autres firmes de chez nous, des entreprises bien vivantes, sont bien actives en gestion intégrée des documents (je pense par exemple à Irosoft), Doculibre se singularise en commercialisant notamment un moteur de recherche appelé Constellio.

Je vous parle d’un énorme gratuiciel Open Source destiné aux grandes organisations dont le nombre de documents à indexer et le nombre d’employés pouvant l’utiliser sont illimités. Selon le PDG de l’entreprise, M. Rida Benjelloun, Constellio est basé sur l’architecture des connecteurs de Google Search Appliance et son coeur est Apache Solr. À ce jour, le produit aurait été téléchargé plus de 9000 fois par jour et il serait utilisé par la Maison-Blanche et la CIA. Rien de moins ! Bravo pour ces sujets du roi Labaume !

Chargeur de piles signé Apple

illComme on le sait tous, Apple ne fait jamais rien comme les autres. Qui plus est, il lui arrive de lancer des produits qu’on n’a pas vus venir. C’est justement le cas pour son tout récent chargeur de piles. Je vous parle ici d’un objet utilitaire au design agréable qui se présente avec six piles AA NiMH rechargeables pouvant durer 10 ans si on en croit les écritures promotionnelles. De plus, lorsque le chargeur sent que les deux piles qu’on lui a confiées sont chargées à 100 % (il n’en traite que deux à la fois), il cesse de les gaver de courant, c’est-à-dire qu’il abaisse son transfert à 30 milliwatts.

La philosophie derrière ce produit est environnementale. Puisque les piles rechargeables durent plus longtemps que celles des concurrents (donc moins de piles à jeter ou à acheter), puisque le chargeur bouffe pas mal moins de courant électrique (donc moins de consommation annuelle), l’empreinte environnementale est moindre. Pas con !

Pour un accès aux données civiques de Montréal

illL’organisme Montréal Ouvert se définit comme « initiative citoyenne locale » avec comme mission la promotion de l’accès aux données civiques de la ville. À l’heure où tout le monde a des ordis ou des bidules intelligents, cette pratique (open data, chez nos voisins du sud) gagnerait du terrain « depuis quelques années à travers le monde », soutient le porte-parole Jean-Noé Landry. Cela, dit-il, « parce qu’elle augmente l’efficacité des institutions publiques, stimule l’innovation et améliore la qualité des services offerts aux citoyens ».

Or, encore une fois, quand on la compare à d’autres villes canadiennes, Montréal est à la traîne du peloton. Pourtant, il y a de nombreuses retombées « découlant d’un plus grand accès à ces informations dans un format facile à lire électroniquement et à manipuler », continue M. Landry dont le site Web illustre quelques projets conçus par des développeurs locaux, p. ex. horaires de récupération des déchets de la ville, espaces de stationnement des vélos Bixi, etc. À la suite d’une première réunion publique où participèrent une soixantaine de Montréalais, sans oublier la couverture médiatique qui s’en est suivi, il est permis de croire en une masse critique de citoyens intéressés par cette question. À suivre !

Un générateur de biographie toujours amusant

illConnaissez-vous Le générateur de biographie ? C’est un truc amusant qui fonctionne depuis une dizaine d’années, mais que vient seulement de porter à mon attention Claude LaFrenière, alias Climenole. Vous répondez à quelques questions faciles, vous cliquez et vous obtenez un article de journal faisant état de vos réalisations.

Un conseil, faites attention à la réponse que vous inscrirez à la question « Tapez le nom d’un organe humain qui existe en double ». Vous pourriez être gêné devant vos enfants…

Solution au technoanalphabétisme : les Logiciels Ça clique ?

illCeux parmi vous à qui il arrive d’aider nos frères et sœurs ne disposant d’aucune connaissance informatique, pourraient peut-être considérer la solution offerte par Les Logiciels Ça Clique, une jeune société lavaloise. On y a eu la bonne idée de préparer des didacticiels en Flash, des leçons simples et succinctes, et de les vendre sur CD (25 $ chaque) à travers le réseau canadien des grandes chaînes. Les sujets traités portent essentiellement sur les produits Microsoft (cliquez sur la vignette ci-contre, elle s’agrandira) que les gens vont retrouver dans le beau PC flambant neuf qu’ils auront osé acquérir : Win 7, IE8, Word, Excel ou Win X.

C’est quasiment maoïste; ça apprend à pêcher au lieu de donner du poisson. Pensez au temps que vous économiserez en offrant cette solution interactive à votre mère, beau-père, tante ou autre parent et ami se fiant à vous pour se servir d’un PC sans virer fou. La beauté ? Ces gens n’auront rien à installer; le CD est autonome. Qu’en dites-vous ?

Voilà pour cette semaine et veuillez excuser mon retard. C’est encore une fois la faute à Microsoft. À moins que ce ne soit aussi celle de Firefox …

ligne.jpg

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que je suis parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.
Pourquoi commenter cet article : Pour dépasser ou préciser mon propos, pour le nuancer, l’illustrer, le compléter avec des adresses, pour débattre du sujet. Il en ressort un “produit d’information” (mon article + les commentaires) beaucoup plus intéressant et utile qu’un simple article de journaliste. D’où les demandes régulières de la part de participants pour que je sévisse quant aux trolls ou aux propos vexatoires et inutilement agressifs. On n’est pas ici pour s’enguirlander à qui mieux mieux, mais pour partager de l’information utile.
Nelson Dumais

ligne.jpg

Publicités

28 réflexions sur “Quinte de "tout"

  1. Concernant ton expérience avec SkyDrive, c’est troublant. Je ne l’ai pas encore mis à l’essai; je comptais m’y mettre dans quelques mois.

    Il y a certains tests que je désire réaliser:

    1. créer et modifier des documents storés sur SkyDrive via Office2010
    2. utiliser directement les WebApps pour modifier les documents créer au point 1 ci-dessus
    3. créer et modifier des documents storés sur SkyDrive via WebApps
    4. modifier les documents créer au point 3 avec Microsoft Office 2010

    J’y vois un certain avantage pour partager des documents avec certains membres de la famille qui ne sont pas tous ici à la maison.

    Je comprends que tu as testé le point 3, mais avec Firefox plutôt qu’avec IE. Je vais m’assurer de tester avec IE.

  2. @ Nelson

    Petite note technique: Le courant se mesure en ampères et ses fractions (ici, les milliampères) et non en milliwatts. Le watt étant plutôt une mesure de la puissance consommée.. qui se calcule comme étant la tension multiplié par le courant (dans un circuit résistif)…

    Un circuit électrique, quel qu’il soit… se compose d’un courant qui circule sous une tension dans une résistance, ce qui va dissiper de la chaleur (et/ou de la lumière dans un globe, par exemple) qui se mesure en watt… grosso modo…

    Une analogie? Un boyau d’eau… La tension est la pression de cette eau… le courant est la quantité d’eau et la résistance équivaut à la grosseur du tuyau… Il est facile d’imaginer la puissance comme étant la quantité d’eau multiplié par sa pression!!

  3. Pour faire suite à votre première partie, sur SkyDrive, avez-vous déjà tester par le passé les possibilités de Googles Docs?

    Je sais bien que ce n’est pas aussi puissant que Office 20XX mais quand même, cela pourrait être une solution pour « voir » ses documents de n’importe où. Très souvent on n’utilise que très peu les capacités des modules des suites et ce qui est proposé par Google est suffisant. L’espace alloué par usagers est très grand.

    • @ plante_ca

      J’utilise parfois les Google Docs et je n’ai jamais eu de problème.

      Quand à Office Live, il faut avouer. à sa décharge, que je suis proverbialement malchanceux en informatique.

  4. Tien donc Apple se veut vert avec ses piles rechargeables,bla,bla,bla !
    Si Apple se voulait si sérieusement vert que ça, il commencerait par fabriquer de nouveaux produits avec des piles faciles à changer par l’utilisateur !
    Ils sont beau les nouveaux Ipods dernier cri, mais essayer donc pour voir quand vous en aurai besoin de changer la pile vous-même ???Si j’étais le gouvernement j’interdirais ce type de produit à batterie trop intégrée.

  5. Merci M.Dumais de nous faire connaitre »Montréal Ouvert »,un autre site intéressant pr les montréalais c’est WEBTV.COOP pour savoir ce qui se passe ds notre ville, le dernier vidéo concerne
    les changements radicaux qui seront apportés à la rue Laurier(au cœur du Plateau Mt-Royal) et ses rues adjacentes. En 3 mots « Bonjour les dégas !!! »

  6. Rue Laurier,le but est surtout de mettre des bâtons ds les roues des automobilistes externe au Plateau mais avec cette aseptisation, les résidents automobiliste auront eux aussi leur part de problèmes.Non, j’ai pas hâte à ces misérables changements

  7. Nelson, je vous lis a tout les jours même si je commente pas mais le générateur de biographie wow quelle trouvaille.

    Génial, et on peux le faire très drôle en mettant des mots, des articles et noms pas rapport.

    Merci de m’avoir fait rire.

  8. Nelson, c’est votre responsabilité de travailler sans filet, de vivre les affres de nouvelles technos approximatives et d’en rapporter vos pertinentes observations à vos fidèles lecteurs avides de découvrir la suite vos péripéties quotidiennes. Bref, quand ça plante, c’est plate! On a tous vécu la chose et on a tous ragé contre nos « maudites » machines. Mais on recommençait de plus belle en prenant soin de faire « Command-S » le plus souvent possible jusqu’au jour où l' »Autosave » est venu à la rescousse … Parlant d’Autosave, il n’y en a pas dans le « Cloud Computing »?
    Cordialement.

  9. Chanceux ou pas, si Office Live faisait des sauvegardes automatiques (comme le fait Google Docs), vous auriez pu simplement y retourner et continuer à partir de la dernière sauvegarde!! Je suis d’ailleurs surpris de constater que MS n’ait pas inclus cette fonction…

  10. @Nelson

    Là, j’comprend pourquoi tes citrouilles sont si agressives!!

    Oh, c’est pas toi que je blâmais, mon cher Nelson… c’est simplement que le wattage n’est pas une bonne unité de mesure… pour parler de la charge d’une batterie!! C’est pas que c’est faux en soi, mais, c’est inhabituel…

    D’ailleurs, une caractéristique importante d’une batterie s’exprime à sa capacité de fournir une quantité donnée de courant par unité de temps… e.g.: 150 milliampères/heure… Idem pour la charge… Par exemple, une batterie qui a la caractéristique de délivrer 500 milliampères en une heure sera plus grosse, physiquement, qu’une qui ne pourrait délivrer que disons 50 milliampères/heure.

    Mais bon, si Apple le dit… :-))))

    Moi, je ne suis qu’un sombre et baveux technicien!

    *rires*

  11. Ce n’est pas nouveau de voir des chargeurs de piles qui chargent les piles commes elles devraient l’être. J’en ai un qui le fait avec jusqu’à 10 piles en même temps. La seule chose qui démarque ce produit est qu’il est compact et qu’il a un logo à pomme. Rien de vraiment méritoire là-dedans. Ils n’ont eu qu’à utiliser la technologie de charge standard qu’ils utilisent sur leurs vieux produits qui utilisent des NiMH. Tellement que je me demande presque pourquoi ils ont pris la peine de commercialiser un produit comme ça.

  12. Je trouve qu’il est difficile de dire jusqu’où va aller le « cloud ». Avoir ses données sur le net, c’est bien pratique pour y accéder à partir de différents types d’appareils. A priori, je pense que c’est plus sécuritaire que le courriel, parce qu’avec ce dernier, on ne contrôle pas le niveau de sécurité (comme le chiffrement de la connexion) chez nos destinataires. Et puisque beaucoup de gens n’hésitent pas à faire circuler des tas de données confidentielles par courriel, y a-t-il vraiment quelque chose d’autre que la peur qui va freiner le cloud?

    Pour ce qui est de Google Docs et MS web, quand j’ai essayé celui de Microsoft, j’avais cru comprendre que ça ne servait qu’a écrire des blogs, j’ai donc délaissé aussitôt ce service. Par contre, celui de Google s’est avéré un outil de collaboration plutôt génial. Il permet à plusieurs personnes de travailler simultanément sur le même document, et ça fonctionne très bien même quand deux personnes tentent de réécrire la même phrase. S’il est un peu limité quand à ses capacités d’édition, il est très facile d’utilisation, il est plus prévisible que MS word, et je n’ai jamais eu de mésaventure comme celle de M. Dumais puisque le document semble être sauvegardé à chaque seconde ou quelque chose comme ca.

  13. @dennis_dubeau

    Le chargeur de batterie doit probablement fonctionner autant sur le réseau 120V et 240V et fait ensuite la conversion pour la charge. Mais puisque ce qui est d’intérêt dans le cas n’est pas l’ampèrage de charge des batteries (puisqu’elles sont déjà chargées) mais plutôt l’énergie qui est consommée par le système pour l’entretenir lorsqu’elles sont chargées, donc du voltage AC.

    Puisque 2 options d’entrée de voltage existe, il y a donc 2 valeurs d’amperage possible pour la même consommation d’énergie. Il est donc plus logique (et beaucoup moins complexe pour le client) de lui mentionner la consommation en wattage puisque ce nombre sera constant peu importe le voltage d’entrée. On assume ensuite que les gens qui en ont de besoin feront le calcul pour connâitre l’amperage du système à une tension donnée.

  14. @Nelson

    Il y a des bons chargeurs à coupe-circuit pour 12,99$ malgré qu’ils consomment 300mW. Le kWh ne dépasse rarement 15 cents peu importe où on est.

    Il faudrait charger des batteries pendant plus de 50 ans (@15cents/kWh) et laisser les batteries tout le temps dans le chargeur après la charge pour cette période pour arriver à rentabiliser l’écart de coût.

    C’est évident qu’au nombre de chargeur en circulation, si tout le monde changeait pour un chargeur Apple, il y aurait probablement un certain gain. Mais la consommation nécessaire à la fabrication et au transport depuis la Chine de toute ces unités annulent fort probablement tout gain qui peut être fait par rapport à une unitée existante chez un consommateur.

  15. @dennis_dubeau
    30 milliwatt n’est pas pour décrire la charge de la batterie, mais plutôt la consommation du chargeur lorsque la batterie est complètement chargé. L’unité de mesure est donc correctement utilisée.

  16. J’ai donc été voir sur le site d’Apple et nulle part, n’ai-je trouvé une indication qui vous dit QUAND votre pile est rechargée… De plus, ce chargeur fonctionne exclusivement sur le 120 volts car ces connecteurs AC ne sont PAS compatible avec le 240V ni amovibles, ni aucuns adapteurs fournis…

    Je viens de comprendre le point d’Apple… Il parlent de la consommation idle du chargeur et veulent passer ainsi pour verts!! Naturellement, l’étude comparative est faite par Apple et ce sont eux qui ont choisi les autres chargeurs de comparaison!!

    Comme le mentionne cddb, avant de rentabiliser la différence, en admettant que personne d’autre dans l’industrie (mdrrrr) n’arrive à produire un chargeur intelligent… ça va prendre des siècles avant d’obtenir un avantage…

    Moi, j’ai beaucoup de misère à considérer Apple comme « verts »… compte tenu de l’effroyable quantité de leur propres appareils qui vont atterrir dans l’environnement…

    Marketing, quand tu nous tiens…

    J’imagine que le chargeur possède une carte réseau internet sans fil et qu’il envoie un email une fois la batterie chargée? ça serait un excellent feature! :-)))

  17. @dennis_dubeau,
    Ce n’est pas parce que les connecteurs d’un chargeur ne sont pas compatibles qu’il ne peut pas accepter le 240 V. On peut lui «adapter» un adapteur (ou adaptateur, c’est selon… et je n’ai pas vérifié par paresse…). Par exemple, je possède un portable HP dont le chageur peut prendre le 120 V et le 240 V. Mais je dois utiliser un adap(ta)teur pour l’utiliser en France. Mais les caractéristiques du chargeur écrites en petits, très petits (et, crisse, que c’est petit pour les yeux de mon âge) caractères, indiquent qu’il peut prendre les deux tensions.

  18. @ Daniel69

    oui, oui… Je comprend bien ce que tu veux dire, Dan…

    Mais, je parlais nativement, de l’appareil..

    Aussi, s’il n’est pas conçu pour, comme tu t’en doutes, il risque de griller sec!

    C’est que je n’avais pas compris qu’Apple voulait marketer ce chargeur comme étant vert!!

    Va voir les autres fabriquants… il n’y a a peu près personne qui se sert du courant de maintenance comme point de vente… on parle de 300 milliwatts ici!!! Et ça, c’est pour les chargeurs de vieille génération… Il n’existe pratiquement pas de données là-dessus… je me demande où Apple a pêché ça… Peut-être en ont-ils mesuré deux ou trois des pires…

    on sait pas!

  19. @Nelson

    J’apprécie vivement les découvertes de nouveaux logiciels que vos chroniques nous font découvrir. Malheureusement, je dois mettre un bémol sur le logiciel Constellio. J’ai ouvert un compte (un autre encore) pour télécharger le logiciel. Étrangement, le site nous présente la version 1.0 alors que le logiciel à télécharger est une version bêta 0.1.

    Après avoir téléchargé et décompressé le fichier, je vais dans le nouveau dossier. OUF! Les souvenirs de DOS me reviennent à l’esprit. Après avoir trouvé le fichier start_constellio.bat, je vois passer à la vitesse grand V sur l’écran une boîte CMD. Puis, plus rien. J’en déduis qu’il y a une erreur. J’exécute CMD et j’écris en DOS la commande pour démarrer ce fichier *.bat.

    De fait, il y un problème. Il manque des fichiers, l’environnement JAVA et JRE et autres du genre. Je vais voir dans le sous dossier Tomcat et lit ce qu’il faut faire pour installer tomcat pour la partie Web du logiciel.

    Bref c’est l’enfer. Le gouvernement a probablement pu profiter d’une aide directe de la compagnie. Ce n’est pas mon cas. Après une demi-heure, mon portable est planté pour de bon. Une chance que j’avais fait des sauvegardes avec Acronis True Image Home 2011. Quinze minutes plus tard, je redémarre ma machine a l’état précédent. Immédiatement, je viens ici pour vous dire que la prochaine fois, il serait intéressant que vous mettiez un avertissement disant: « Pour professionnel seulement ». Quelle mauvaise fin de soirée vous venez de me faire subir. 😦

    Mais j’attendrai avec patience votre prochaine chronique.

  20. @lemelinm

    Désolé d’entendre vos incovénients avec le logiciel. Nous sommes soucieux de le rendre le plus simple d’utilisation possible. Je vous invite à communiquer avec l’équipe de Constellio (section «Nous joindre» du site web). La version 1.0 est également disponible. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s