La croissance d'Apple

illConscient des dangers auxquels il s’exposait, le gamin s’approcha du feu de camp dont les flammes vacillantes témoignaient du grand vide laissé par la fête épuisée faute de noceurs encore debout. Tout autour, des gens dormaient, des canettes et des bouteilles gisant à leur côté. Deux pas encore. Un regard vers la lointaine véranda. Puis trois. Le visage à peine déformé par le geste à poser, l’enfant leva délicatement son contenant, un galon en plastique scié en deux, et le lança dans les flammes. Le demi-litre d’essence qui s’y trouvait encore provoqua un puissant pwwoushh et, pendant un instant, le temps d’en mémoriser l’image pour la vie, les alentours immédiats se retrouvèrent vivement éclairés. Un des dormeurs lança un cri, se leva à la hâte et, du revers de sa botte, frappa l’arrière-train du jeune espiègle. « Espèce de petit con ! »

Dans le même esprit, je vais, ce matin, jeter de l’huile sur le feu en vous citant des chiffres du groupe de recherche IDC tels que repris par le magazine Fortune où on apprend qu’au cours du second trimestre de 2010, les ventes de Mac ont crû comme jamais, c’est-à-dire pas mal plus vite que celles de PC, du moins en pourcentage. Mais comme je ne suis pas à portée de vos bottes, étant caché dans ma forêt, vous ne pourrez me frapper. Gnan-gnan !

ill

En gros, les chiffres d’IDC semblent indiquer qu’avec une croissance mondiale moyenne de 35 %, les ventes de Mac ont dépassé celles de l’industrie du PC dont l’expansion était alors de 20,9 %. Seulement aux États-Unis où le marché a progressé de 25,2 %, le Mac a affiché un gain fort présentable de 31,4 %. Du côté entreprises, un segment caractérisé par une croissance mondiale de 15,7 %, la pomme croquée y est allée d’un solide 49,8 %, notamment dans la très grande entreprise. Mais la cerise sur le gâteau provient du secteur des ventes gouvernementales où là, les ventes du sieur Jobs ont progressé de 200 %, ce qui est seize fois celles de l’ensemble de l’industrie mondiale du PC.

Est-ce que l’on est en train de rêver ? Apparemment pas. On pourrait même trouver des explications, par exemple que l’extrême popularité du iPhone, notamment en Europe, aurait créé un climat favorable à l’introduction de certains autres produits Apple dans les organisations. On pourrait aussi prétendre que l’administration Obama dont la technophilie est bien connue aurait pu favoriser, de par son attitude, la pénétration du Mac dans les bureaux gouvernementaux. Laissons plutôt la rhétorique de côté et considérons la nature de ces chiffres.

S’il est indéniable que le Mac a vraiment progressé au cours du deuxième trimestre, IDC ne cite que des pourcentages tout en rappelant que la part du marché mondial du PC qu’Apple détenait en juin dernier n’était que de 3,5 %. Or, au mieux, si on améliore ce chiffre de 35 %, on n’obtient quand même que 4,7 %, donnée marginale, bien qu’encourageante. Autrement dit, Apple est sur un erre d’aller et l’écosystème du PC (sans le Mac) avance un peu moins vite. Heureusement qu’il est propulsé par Win 7, un système d’exploitation de très bonne qualité qui, au niveau mondial, empêche assurément Apple de quitter son soi-disant ghetto pour de bon.

illOn peut ergoter à ce sujet en se positionnant pour ou contre ces analyses par pourcentage. Mais il y a un fait que l’on ne peut mettre en question. Hier, je vous comparais deux ordis relativement semblables, chacun étant meilleur que l’autre sur un ou deux points, mais au final, tous deux se valant plus ou moins. Or, le différentiel entre le Envy 17 de HP et le MacBook Pro était de quelque 350 $ au profit de la grosse tirelire d’Apple. Et il suffit de bien magasiner pour constater qu’il en est souvent ainsi. Prétextant la qualité, le design et la singularité de sa production, ce qui est indéniable, Apple tend à vendre un peu plus cher que sa méga concurrence asiato-microsoftienne. Ce qui signifie que sa marge de profits est supérieure à celles des autres. Autrement dit, elle n’a pas à vendre autant d’appareils que les autres pour enrichir, mort de rire, ses actionnaires.

D’où son trésor. La croissance de ses liquidités et de ses valeurs négociables à court terme est telle qu’on en estime actuellement la valeur à 46 milliards de $US, la plus importante fortune de toutes les entreprises américaines. Ce chiffre est plus important que la capitalisation de marché totale de 451 des entreprises classées dans le Top 500 de Standard & Poor.

Et qu’est-ce qui garantit l’innovation ? La R&D. Et comment la R&D est-elle possible ? Par l’injection massive de capitaux (issus de profits), cela dans un contexte de plan de match bien établi, ce qui fait partie, comme on le sait, de la nature profonde de Steve Jobs.<Ca s'appelle vision et ça permet la mise en place d’un contexte propice à l’embauche et à la fidélisation (du moins pour un certain temps) des cerveaux nécessaires.

ill

Peut-on parler de cupidité dans le cas d’Apple ? Non. Le mot renvoie à la bêtise. Celle de grippe-sous sans vision bien assis sur leur or en train de faire la passe. C’est loin d’être le cas de la multinationale de Cupertino. Et c’est aussi le cas de Microsoft (p. ex. Win 7 et Office 2010) ou de Sony (p. ex. ReThink, ReNew, ReDuce) dont les pourcentages des revenus transformés en dollars de R&D sont encore plus élevés que ceux d’Apple. C’est ainsi que l’innovation nait et arrive sur nos tables de travail. Malheureusement, concurrence folle oblige, ce n’est vraiment pas le cas de l’industrie du PC en général.

Pour en revenir à Apple, la tendance est claire. Les sous pleuvent, les boîtes circulent, les ingénieurs marchent au pas et Steve Jobs fait siffler son fouet. Si rien ne change, qu’on aime Apple, qu’on la déteste, son année 2010 passera possiblement dans son histoire comme ayant été l’une des plus spectaculaires. Auquel cas, le mythique PDG n’a pas fini de nous étonner avec de nouveaux produits. Ainsi, sa part du marché mondial continuera de progresser plus vite que les autres. Ce qui générera encore plus d’argent et ainsi de suite.

C’était quoi l’histoire des saucisses Hygrade ? Plus elles sont fraîche, plus il s’en vend, plus il s’en vend, plus elles son fraîches ? Quelque chose comme ça …

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que je suis parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.
Pourquoi commenter cet article : Pour dépasser ou préciser mon propos, pour le nuancer, l’illustrer, le compléter avec des adresses, pour débattre du sujet. Il en ressort un “produit d’information” (mon article + les commentaires) beaucoup plus intéressant et utile qu’un simple article de journaliste. D’où les demandes régulières de la part de participants pour que je sévisse quant aux trolls ou aux propos vexatoires et inutilement agressifs. On n’est pas ici pour s’enguirlander à qui mieux mieux, mais pour partager de l’information utile.
Nelson Dumais

ligne.jpg

Publicités

85 réflexions sur “La croissance d'Apple

    • @ nemonster

      C’est le VP senior Jonathan Ive, probablement l’homme le plus influent chez Apple après Steve Jobs. Pour le moins, il est un des designers industriels les plus respectés au monde.

  1. Et voici (roulement de tambour) d’ou vient en majeure partie l’inspiration de Jonathan Ive…

    http://barryborsboom.wordpress.com/2008/10/04/dieter-rams-jonathan-ive/

    Regardez juste par exemple la calculatrice… Les mêmes boutons, à la même place, de la même couleur!!! C’est ÉVIDENT que Jonathan Ive s’est inspiré de ce produit pour la calculatrice du iPhone!!!

    Peut-être qu’on devrait donc plutôt admirer Dieter Rams pour les designs des produits Apple? ;-P

  2. En fait moi la raison pour laquelle je ne veux ne rien savoir des Mac et de Apple est principalement parce que Steve Jobs est un despote qui malmène les employer de Apple…

    Je ne peux pas tolérer ce genre de gestion, visionnaire ou pas… Alors moi je ne cautionnerai jamais ça…

    Aussi, cela passe souvent inaperçu, mais les Macs sont très très très peux sécurisée. Alors, il y a encore du travail de ce côté pour Apple. Peux-être devraient-ils justement investir un peu plus dans la R&D…

  3. @ Nelson Dumais

    Bien que ce sont évidemment les idée de Jonathan Ive qui sont les plus évidentes dans les produits d’Apple, ne pensez-vous pas que Tim Cook serait l’homme le plus influent chez Apple? Je fais simplement poser une question car dans les rumeurs de la sainte pomme, on fait souvent référence à Tim Cook comme le succésseur spirituel à Steve Jobs. Il est d’ailleurs celui qui l’a remplacé temporairement lors de la maladie de Steve Jobs.

    Pour ma question sur le R&D, avez vous été en mesure de trouver de l’information?

  4. Finalement la question de pourcentage de croissance veux pas vraiment dire quelques choses.

    Ce que je crains par contre avec le modèle Apple qui se dessine c’est les OS qui seront de plus en plus fermés. iOS est un exemple avec des milliers d’application en canne approuvé (et censuré si ça répond au politique de la maison) qui ne fonctionne que sur du matériel encore approuvé par la cie.

    ce type de éconsystème fermé est bien pour Apple mais restreint l’innovation et amène une seule vision.

  5. @ lukeskywa

    Ben non ce ne sont pas des chiffres bidons, ce n’est qu’une image, une métaphore, pas une stat. Quand je parle de chiffres, je le fais de façon précise en citant mes sources :

    Consumers Reports* a interrogé 62 500 lecteurs, qui ont acheté plus de 75 000 ordinateurs pour connaître les problèmes qu’ils ont eu avec leurs machines. Pour les ordinateurs de bureau, Apple est la meilleure marque avec 13% d’appareils ayant nécessité des réparations, Gateway la pire à 23% et Dell à 20%. (différence de moins de 5 points non significative)

    Pour les portables; pas de gagnants. Sachant qu’un écart de 3 points n’est pas significatif. Ça va de 16% (Toshiba) à 21% (Lenovo), Apple est au milieu à 19%.

    Ça c’était des chiffres. Et des moyennes qui plus est. Il est donc fort possible d’avoir un Gateway qui n’aura jamais de problème et un Mac qui vous fera damner.

    Mes observations ne sont que des observations. Mon appréciation est elle bien personnelle. Appuyée sur 20 ans d’utilisation de Windows et 7-8 de Mac. J’utilise quotidiennement les 2. Je connais mes goûts et la limite de ma patience : Je sacre bôôôcoup moins après un Mac qu’un Windows. C’est le p’tit Jésus qui est content de mon switch !

    Alex

    * CR september 2010

  6. @alexnado

    Si tu avais acheté pour environ 1000 $ d’action d’Apple en 2006, tu en aurais environ pour 4800 $ aujourd’hui. Je crois que les actionnaires sont plutôt mort de rire…et il n’y a aucun indicateur qu’il laisse présager une baisse de croissance à moyen court terme de la compagnie. Chaque lancement de produit à un effet de raz de marée sur la planète techno. Non vraiment, je ne suis pas inquiet pour les actionnaires…

  7. @ toogreen

    Y’a aussi Toyota qui a copié sur Ford : les roues sont de la même couleur et à la même place! S’tivident comme dirait l’autre…

  8. Depuis que je sais que Microsoft fait payer le stationnement à ses employés, je boycote leur produits. Il semblerait que le Cirque du Soleil force ses employés à sourire au moins 10 minutes par jour, je songe à un recours collectif envers ti-Guy l’astronaute.

    Saviez-vous que Nelson, fouet à la main, impose à son aimée (sic) de conduire la voiture conjugale pendant que môssieu s’amuse avec ses nombreux gadgets. L’ONU sera bientôt saisie de cette intolérable atteinte aux droits d’une personne respectable qui a déjà (Ô combien) gagné son ciel plusieurs fois. Le Technaute sera démoli, octet par octet et son vil despote ira quêter par les rues pour mettre un peu de beurre sur ses tussilages (qui remplacent fort bien les épinards, en apparence du moins).

    Hasta la victoria ! Siempre.

    Alex

  9. Prend pas ça perso ericbond, j’ai pas pu m’empêcher.
    Pis si on laisse pas sortir ça ces niaiseries là, ça donne des gaz, et ce sont les collègues qui me taperont dessus…

    Alex.

  10. @ wako901

    Hum, crois-moi 100% des personnes moindrement un peu éduqué en informatique savent bien que les composantes Mac sont construits par d’autres compagnies (essentiellement les mêmes composantes qu’on peux trouver pour des PC). Ce n’est pas la découverte du siècle disons.

    Ce que je ne comprends pas c’est comment tu lie ça avec « pseudo qualité »? Tu ne crois pas qu’une carte de son, par exemple n’est pas mieux d’être produite par une compagnie experte en carte de son plutôt qu’un fabriquant généraliste? En quoi ça serait de la meilleur qualité que ce composante soit faite par Apple?

    Apple est un monteur d’ordinateur, tout comme Dell par exemple, à la différence qu’Apple contrôle aussi le OS. Et de pouvoir faire une intégration avec un contrôle complet fait une différence en bout de ligne.

  11. @parisfor qui écrivait:

    «Une possible raison du succès d’Apple, Steve Jobs ne croit pas aux “focus groups”. Une de ses phrases préférée est que si Henry Ford avait fait des “focus groups”, les gens lui auraient dit qu’ils voulaient des chevaux plus rapides et donc il n’aurait jamais inventer l’automobile.

    Ouais, Apple à l’avant-garde du changement! Merde, leur pourcentage de R&D est l’un des plus bas chez les OEM! Ils ont pris le BSD et le… ouach Mach Kernel, tous deux gratuits. ils ont donné 500 millions à Jobs pour NeXT, qui courait à la faillite, ils ont renommé les virtuals desktops « Spaces », ils propose un « gourou » qui fait presque un milliard par année, et les Maqueue sont bien contents.

    C’est de la rigolade. Attends de voir ce qui va se passer quand le prochain krash va se produire aux É-U. Les cartes de crédit chargées à bloc ne suffiront plus et ce sera la débandade des actions.

    «Apple ne répond pas aux besoins, il crée les besoins.»

    Pour ça, ils sont forts!

    @alexanticosti, qui écrivait:

    Il y a Mac et Mac. La machine et le SE.

    «Côté machines, il y a surtout du milieu et haut de gamme chez Apple, assez comparables à ce que les autres fabricants offrent.»

    Na, na! Il y a surtout du matos à presque deux fois ce que ça vaut. Pas de vraies specs, juste du « lowest bidder », comme Lucky Goldstar pour les moniteurs qui chient, comme pour le système de refroissisement des G5 qui coule, etc.

    Pour moins que le prix d’un Mac Mini à l »époque, j’ai acheté un ordi fait sur MES mesures avec le double de DD, le double de RAM et presque le double de CPU, un PSU de 450 W au lieu de ~100 W, assez d’espace pour rajouter 3 DD (6 prises pour les enceintes pleine grandeur), etc. Clavier, souris fournis, contrairement au Mini à l’époque.

    Tu sais, c’est dans le style avec des condensateurs japonais au lieu de « deep China », Un circuit imprimé de 2 oz sur la carte mère, etc. (Si vous ne savez pas ce que ça veut dire, c’est pour ça que Apple réussit à vous vendre des Macs.) Du matos avec des vraies specs!

    «Mais toujours avec un petit quelque chose de plus en design et ergonomie.»

    Pour le design et l’ergonomie, il sont forts! Quand il n’y a rien dans la machine, ça ne chauffe pas… trop et tu peux produire des ordis minces et cute. Perso, je ne vois pas ce que je ferais avec ces cochonneries.

    «Et les premiers à laisser tomber ce qui deviendra obsolète ( le lecteur de disquette, le modem intégré, le lecteur optique…). Et il y a suffisamment de gens prêts à payer un peu plus pour ça.»

    Il y a effectivement des gens prêts à payer pour obtenir moins. Cherchez l’erreur!

    @chat65, qui écrivait:

    «Ce que je crains par contre avec le modèle Apple qui se dessine c’est les OS qui seront de plus en plus fermés. iOS est un exemple avec des milliers d’application en canne approuvé (et censuré si ça répond au politique de la maison) qui ne fonctionne que sur du matériel encore approuvé par la cie.»

    Exact. C’est le Apple de Jobs, pas celui de Wozniak. Il faut fermer le système et faire passer l’usager à la caisse. C’est comme ça, avec des pubs lavage de cerveau à la 1984, qu’on garde les investisseurs super contents.

    alexanticosti

    «Consumers Reports* a interrogé 62 500 lecteurs, qui ont acheté plus de 75 000 ordinateurs pour connaître les problèmes qu’ils ont eu avec leurs machines. Pour les ordinateurs de bureau, Apple est la meilleure marque avec 13% d’appareils ayant nécessité des réparations, Gateway la pire à 23% et Dell à 20%. (différence de moins de 5 points non significative)»

    Depuis que j’ai des PC (1989), j’ai eu deux problèmes: Le DOS 4 fourni par Toshiba fonctionnait mal. Sur mon vieux PC de bureau, une connection pour démarrer l’ordi a formé du vert-de-gris. J’ai dû la nettoyer. ah oui, j’ai aussi eu un disque WD qui a lâché après 5 ans. Mes Quantum ont dur dix ans avant que je les remise.

    Si tu achètes des Dell no-specs comme les Macs, made in deep China, c’est ton problème.

    @lepoete, qui écrivait:

    «Le plus gros problème avec MacOS (et OS X) c’est que la compatibilité est brisée régulièrement. Donc un programme que tu as acheté il y a 10 ans ne roulera pas sur un Mac d’aujourd’hui, mais un programme PC d’il y a 10 ans a de très bonne chance de rouler sur Windows d’aujourd’hui.

    (…)

    «Je lève mon chapeau à Microsoft.»

    Pourquoi ne léves-tu pas ton chapeau à Linux, qui offre Dosemu?

    «DOSEMU stands for DOS Emulation, and allows you to run DOS and many DOS programs, including many DPMI applications such as DOOM and Windows 3.1, under Linux.»

    http://www.dosemu.org/

    En plus, les distributions, en général, supportent au moins deux ou trois plate-formes, dont Mac. Debian, je ne sais pas combien c’est, mais ils sont débiles un peu. Moi, même Mac, je les « domperais », que les Maqueue sachent à quoi s’en tenir à l’achat. Là, Linux offre le support Mac pour bien plus longtemps que Apple elle-même.

  12. @ stevevallee

    On pourrait dire que toutes les compagnies ne sont que des monteurs d’ordinateur aussi. Il reste que certaines compagnies vont se limiter à des composantes de meilleure qualité comme Apple le fait. Ses disques durs viennent seulement de western digital et d’une autre bonne compagnie (dont je ne me souviens plus du nom). En ayant un nombre limité de fournisseur et en contrôlant l’OS, ça donne l’occasion aussi d’avoir une meilleur intégration au sein même de l’ordinateur. Pas besoin de développer un OS (linux/microsoft) qui va marché avec tout.

    Je crois qu’on dit un peut la même affaire mais différemment.

  13. Vous souvenez-vous de Forrest Gump ? Dans une scène du film , on le voie ramassant son courrier, dont une belle enveloppe avec la pomme d’Apple. Le film date de 1994.

    Par la suite il affirme avoir fait fortune avec ses crevettes et une entreprise fruits et légumes.

    Moi aussi, j’suis mort de rire.

  14. J’utilise des ordis Apple depuis fort longtemps contrairement à des amis qui considèrent que les iMac coûtent trop cher. Je souris parce que je n’ai jamais besoin de faire réparer mon ordi pendant que la facture monte chez mon entourage. Le principal avantage qu’ils ont est de se donner la permission de changer souvent d’ordi alors que moi devant les performances à long terme de mon iMac, je le conserve plusieurs années. Je le conseille donc à ceux qui sont comme moi , n’ont pas besoin d’un nouvel ordi à tous les ans.

  15. Le principal avantage qu’ils ont est de se donner la permission de changer souvent d’ordi alors que moi devant les performances à long terme de mon iMac

    – Marie-Danielle

    Performance médiocre à long terme, car le iMac que tu as payé si cher était certainement déjà en deçà des performances des ordinateurs moins chers acheté par tes amis.

    Il faut toujours se demander aussi, quelle utilisation nous avons l’intention de faire de notre ordinateur.

    – Pour une utilisation « matante » soit pour la consultation de courriel, la consultation de réseau sociale (failbook… oops!, facebook) ou l’utilisation d’internet en générale, aucun argument ne justifie de payer plus cher pour quoi que ce soit. Un ordinateur de 10 ans peut très bien faire le travail si celui-ci a bien été entretenu. Payer au-delà de 500$ pour une utilisation de ce type est complètement ridicule.

    – Pour une utilisation de gamer, Mac n’utilise pas DirectX, donc Mac ne sera jamais sur la touche pour les jeux vidéo, aussi simples que ça. De plus, les PC sont beaucoup plus facilement « upgradable » pour un coût inférieur.

    – Pour le travail, le besoin varie selon les tâches à accomplir et très franchement, les deux plateformes sont équivalentes dans ce cas-ci (en terme de performance). Encore plus aujourd’hui dans un monde où Windows 7 existe. Seule différence par contre, c’est que vous payerez plus cher votre Mac pour une boite en aluminium brossé.

  16. je crois que l’opinion de Marie-Daniele reflete tres bien l’état d’esprit de la majorité des gens qui achetent des produits apple. Pour se permettre de payer la surprime apple il faut soit, avoir besoin d’une machine ultra spécialisé soit, croire a des inepties du genre « les utilisateurs de pc achetent un nouvel ordi a chaque année« .

    dans mon cas c’est vrai, mais je les gardes a long terme.

    je vous écrit de mon premier ordi acheté il y a 4 ans, un portable acer avec un cpu intel centrino duo qui roule win7 ultimate ( comme toutes mes machines) comme si c’était son os d’origine. il fonctionne encore tres bien, meme la batterie me donne encore 75 minutes d’autonomie, tout ca pour 800$ il y a 4ans + 50$ de ram.

    il y a 3 ans j’ai acheté un ordi de bureau gateway ( cpu intel pentium dual core, hdd 500go, ram 2go, carte vidéo n-vidia 256ko tv-tuner) pour 500$ sur le site du félin-direct. aujourd’hui apres achat et rénovation d’une nouvelle maison il est confortablement installé dans le garde-robe de mon gros salon du sous-sol et gere un écran 47po acl en svga . internet, visionement de contenu audio-vidéo etc etc … tout ca controlé par un mini clavier et trackball sans-fil acheté au meme endroit.

    il y a 2ans j’ai acheté un netbook, un toshiba nb100 que j’ai payé 400$ sur le site internet d’une chaine de magasin dont le nom est celui d’un cours d’eau. comme je le disait plus haut comme mes autres machines le netbook roule win7 ultimate depuis 6 mois et c’est tres bien meme si par ses specs ( cpu intel atom n260, hdd 160go, ram 1go) cette machine est la plus lente de mes 4 machines. malgré cela c’est l’ordi que j’utilise le plus personnellement étant donné que je travaille a l’extérieur et que l’été c’est la machine la plus facilement transportable que j’ai.

    cette année j’ai acheté un nouvel ordi de bureau. un autre gateway ( cpu intel quad core, 8go ram, hdd 640go, carte vidéo n-vidia 1go), encore acheté chez félin-direct pour 550$.

    2250$ d’achat en 4 ans pour des ordis, ajoutons les taxes, ajoutons 150$ pour la ram que j’ai acheté pour 2 machines quand j’ai fait le saut a win7. ca fait 2500$ + ou -.

    chez apple pour ce prix j’aurait eu 1 ordi!!!!!!

    en plus j’achete pas du haut de gamme mais tout fonctionne tres bien… alors pourquoi je pairait plus pour en avoir moins.

    p.s j’ai aussi un i-pod touch que j’adore, mais je l’ai payé 75$ quand le i-phone est sorti. merci a mon neveu d’en avoir payé une bonne partie pour moi.

  17. @u fraischevaucheur

    Tut tut tut. J’ai un iMac 21,5 po acheté il y a un an à 999$ refurbished, présentement à 1 020$ ( http://store.apple.com/ca/browse/home/specialdeals/mac/imac ) et un petit MacBook payé 1050$ il y a 2 ans, il est présentement à 900$ ( http://store.apple.com/ca/browse/home/specialdeals/mac/macbook ). 2 050$ pour 2 excellentes machines.

    Mais ce ne sont que des chiffres. Ce que j’ai sur ces 2 ordi c’est OS X, quand je reviens du bureau (sous XP) ou de donner un coup de main à la voisine (sous W 7) je ne l’apprécie que plus. Et ça c’est une question de goût, et de confort.

    Mais vous ne comprendriez pas… Les pommés du petit matin…

    Alex Brel

  18. @u poete insulaire

    je ne remet surtout pas votre gout et votre confort en question… d’autant plus que vous semblez etre un magasineur plutot rusé.

    n’intervenant pas tres souvent dans ce blogue que je suit régulierement, je doit dire dabord que contrairement a la majorité des intervenants ici je ne travaille pas du tout avec les ordinateurs. donc je n’utilise ces machines que dans mes temps libres.

    mon point plus haut n’avait pour but que d’illustrer comment on peut se monter un écosysteme informatique de maison et portable relativement performant et intégré pour un budget raisonnable a condition d’etre capable de se passer du top-of-the-line et de se contenter de specs des produits du bas de la gamme qui sufisent amplement pour la plupart des gens.

    d’ailleurs comme vous j’achete souvent des produits refurbished.

    ce que je ne comprend pas c’est des gens (pas des gamers) qui comme moi qui utilise un ordi pour leur loisirs et qui trouvent normal de payer un portable dans les 4 chiffres …comprend pas!

    p.s. fraischevaucheur….hahaha tres bonne!!!!!

  19. ce que je ne comprend pas c’est des gens (pas des gamers) qui comme moi qui utilise un ordi pour leur loisirs et qui trouvent normal de payer un portable dans les 4 chiffres …comprend pas!

    – koolrider

    C’est très simple a comprendre pourtant…

    Laissez moi vous répondre par une autre question.
    Pourquoi des gens sont prêt a payer jusqu’a 1500$ (et plus même) pour un complet Hugo Boss plutôt que d’acheter le complet a 300-400$ (et moins) chez Moores?

    Réponse, parce que le tout leur donne un certain prestige et parce qu’ils suivent une mode!

    Apple à la cote présentement, tout le monde parle de Apple. Que ce soit à cause de leur nouveau Iphone, ou du Ipad, ou du Ipod ou de Itunes, peut importe, le fait est que lorsque que ces produits sont acheté et apprécié du consommateur, il est normal pour celui-ci de se tourner vers des produits de la même compagnie.

    Tut tut tut. J’ai un iMac 21,5 po acheté il y a un an à 999$ refurbished, présentement à 1 020$ ( http://store.apple.com/ca/browse/home/specialdeals/mac/imac ) et un petit MacBook payé 1050$ il y a 2 ans, il est présentement à 900$ ( http://store.apple.com/ca/browse/home/specialdeals/mac/macbook ). 2 050$ pour 2 excellentes machines.

    – alexanticosti

    Je ne m’étonnerai jamais assez de voir à quel point certaine personne tombe dans le panneau de ces « Aubaine ». 1050$ il y a 2 ans pour ce macbook? Réusiné de surcroit? Voila bientôt 3 ans, j’ai acheter un portable chez DELL (oui, oui DELL). Celui-ci m’a couter 900$, était à l’état neuf, avait des capacité supérieure à celle du Macbook le tout avec microsoft office 2007.

    Par capacité supérieur j’entend :
    – Athlon X2 5600+ (2.8ghz)
    – 2 go de ram
    – 250g de disque dur
    – Une carte vidéo ATI avec 256m de ram (le nom du modèle m’échappe malheureusement)
    – et tout le reste qui est pas mal standard dans un ordinateur.
    – Oh! Sans oublier un écran 15.4 pouce et non 13.3…

    Je pourrais parler aussi de l’autre « aubaine », mais le tout semble inutile…

  20. @ julec
    Petite mise au point : Les reconditionnés de Apple sont des ordinateurs neufs qui avaient un problème à la réception. L’acheteur le retourne et Apple lui en envoie un neuf. Ils réparent le fautif, refont l’installation du système et le remettent en vente à 10 à 25 % de moins avec la même garantie, mais dans une boîte drabe plutôt que la jolie originale. Ce n’est pas une machine désuète, c’est un ordinateur neuf et récent. Comme le signale le chevaucheur, je suis plutôt pas trop poche comme acheteur.

    Dans le même ordre d’idée, dès que j’ai eu les moyens, j’ai fuis le matériel cheap. Que ce soit des sacs à dos, des vélos, du prélart ou des ordinateurs. Mes sacs à dos ne me lâchent pas en camping d’hiver, mes vélos tiennent la route, mon prélart a 20 ans et les 10-15 Mac que j’ai achetés (un seul neuf, quelques reconditionnés et plusieurs usagés) fonctionnent encore tous.

    Je n’ai jamais acheté de Boss, si je le faisais ce serait parce qu’il est plus beau, mieux coupé et garde son look plus longtemps. Pis parce que pourrais regarder ceux qui s’habillent chez papa et son fiston avec condescendance…*

    Cette année j’ai ré-installé, francisé, ou paramétré d’un bout à l’autre 7-8 ordinateurs sous XP, Vista ou 7. Je suis rendu assez bon avec 7 d’ailleurs. Mais dans mes ordinateurs J’ai OS X. Et ça, ça n’a pas de prix (ou presque).

    Alex

    * ça c’est juste pour faire mon baveux, surtout quand on voit comment je m’habille !

  21. @ koolrider

    Je conseille régulièrement des gens sur l’achat d’un ordinateur, j’en commande assez souvent même (j’ai un statut de « power buyer » chez le Félin direct…). Ce sont très souvent des machines sous Windows. Si quelqu’un veut un ordinateur neuf à moins de 600$, il n’y a de toute façon pas d’autre choix. Et en général ça convient parfaitement.

    Pour des utilisateurs qui ne veulent pas un prix mais une machine correspondant à leurs besoins, j’élargis les recherches à Apple. Aucun de ceux qui sont passés à Mac ne l’a regretté. Ceux qui ont un Windows non plus, mais j’ai plus souvent d’appels de leur part…

    L’important est effectivement de savoir ce que l’ont veut. Et ce qu’on est prêt à payer pour des choses aussi abstraites que le confort ou l’ergonomie. Vous l’avez compris, je suis un gros utilisateur d’informatique (et de sac à dos, de vélo… et de prélart !) et je connais mes besoins et mes exigences. Et je n’achète jamais de prix.

    Alex.

  22. @racetam « Il reste encore à Apple à fournir des outils de développement digne de ce nom pour les besoins corporatifs. C’est bien du XCode mais aucune comparaison possible avec le .NET »
    Je ne comprend pas de quoi tu parles et c’est pour ça que le Mac ou les produits Apple sont populaires: pas besoin de comprendre ces trucs ou les messages d’erreur obscurs de Windows pour me servir de mon ordinateur.
    La plupart des propriétaires d,automobiles ne savent que mettre de l’essence dans leur auto. S’il fallait que les conducteurs connaissent la mécanique pour conduire une auto, il y en aurait moins sur les routes.

  23. @ gilles38

    Je ne dis pas que les produits Apple sont meilleurs, je dis que, des 62 500 personnes consultées par CR, celles qui ont eu beaucoup moins de problèmes avec leur ordinateur sont les propriétaires de Mac. Malgré le fait, selon toi, que Apple utilisent des composantes de moindre qualité, ce qui est en soi une réussite.

    C’est de la statistique, pas une opinion.

    Si je dis que je trouve OS X supérieur à W 7, c’est mon opinion. Et je la partage.

    Alex.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s