Cinq petits tours et puis s'en vont !

illuComme s’il fallait en rajouter, comme si nous n’en avions pas assez de ces odeurs de corruption, de prévarication, de collusion, de malversation, de tripotage, de vénalité, de scélératesse, comme s’il n’y avait plus que le Canadien pour nous faire oublier les Conservateurs de Harper et les Libéraux de Jean Charest, alors qu’on a pas encore fini de haïr ceux de Chrétien/Martin/Dion/Ignatief, tous, au demeurant, grand(e)s utilisateurs/trices de Blackberry, je vais rajouter à vos inquiétudes politiques. Je vais vous parler de la très efficace Sarah Palin qui elle, semble sévir abondamment sur Facebook.

Mais je vais également aborder d’autres sujet comme c’en est devenu l’habitude les vendredis. Bonne lecture et, malgré le froid qui s’annonce, bonne fin de semaine.

illuDe HP à Washington DC

On croirait entendre Leonard Cohen :

I’m guided by the beauty of our weapons
First we take HP then we take California

Pour vous parler de Carly Fiorina, la PDG de Hewlett-Packard de 1999 à 2005, je laisse la parole au blogueur Joel West, un monsieur qui n’est pas le premier venu; jugez en vous-même en parcourant son CV. Si vous le faites, vous allez constater qu’il a été notamment président de Palomar Software jusqu’en 2004, entreprise prospère qui (entre autres) fabriquait les pilotes Mac pour les imprimantes de Hewlett-Packard. À ce titre, M. West a bien connu Carly Fiorina, une femme réputée avoir été à HP ce que Margaret Tatcher fut au Royaume-Uni. Or il l’accuse tout simplement d’avoir saccagé HP, d’avoir tué la culture d’excellence qui la caractérisait et d’avoir remplacé les visionnaires par des MBA compteurs de billes et lèche-culs. À l’actif de Mme Fiorina : l’acrimonieuse fusion « de » Compaq, le congédiement du quart de la main-d’œuvre de HP et l’adaptation néolibérale au marché techno du prêt-à-jeter. Le blogueur reconnaît cependant qu’elle n’avait guère le choix.

Or, Mrs Fiorina s’est récemment lancée dans l’arène politique. Sa première étape : sénatrice républicaine de la Californie. Voilà tout ce qu’il fallait pour que la populiste Sarah Palin ne vienne publiquement l’endosser. Lisez au moins le dernier paragraphe si vous n’avez pas le temps de vous taper cette pièce d’anthologie publiée hier sur la page Facebook de Mme Palin. Seigneur ! J’ai beau aimer les femmes à demander pardon tous les jours à ma blonde, je ne peux qu’avoir un frisson dans le dos. Attache ta tuque, Barack !

illuComment verrouiller son compte Facebook à quadruple tour.

Parlant de Facebook, Jason Perlow, un journaliste techno plus prolifique que moi, vient du publier chez ZD-Net, un petit chef-d’œuvre où il décrit dans le détail tout ce qu’il a fait (en fait tout ce qui a été possible de faire) pour en arriver à protéger sa vie privée de façon étanche sur Facebook. J’ai lu et je me suis senti très heureux de ne pas être actif dans ce phénomène de réseautage social. La seule chose que Perlow aurait pu faire de plus, ça aurait été, comme il le dit, « d’appliquer la peine de mort » à son compte.

Bref, si vous en avez ras le pompon de voir le monstre insaisissable commettre tous ces petits accrocs à votre vie privée, lisez cet article, il en vaut la peine. Euh … c’est écrit en anglais. Pour y arriver, il y a sept ou huit étapes et il faut parfois se servir de Twitter.

illuLe iPad au Canada

Ô joie, ô allégresse, le très « jet-set » iPad, un million d’exemplaires vendus depuis son lancement aux États-Unis, apparaîtra officiellement au Canada le 28 mai prochain, ainsi qu’en Australie, en France, en Allemagne, en Italie, au Japon, en Espagne, en Suisse et au Royaume-Uni. Il sera même possible de passer une commande dès lundi prochain sur la boutique enligne d’Apple .

Le prix canadien ? Dans la catégorie WiFi, le modèle de base (16 Go) aura 549 $ comme prix de détail suggéré, le modèle de 32 Go, 649 $ et celui à 64 Go, 749 $. Dans la catégorie WiFi + 3G, le modèle à 16 Go se vendra 679 $, celui à 32 Go, 779 $ et celui à 64 Go, 879 $. Ça devrait partir comme des petits pains chauds.

illuLe 78e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas)

Si l’informatique est une science, ses adeptes peuvent sûrement être intéressés par l’ACFAS (Association francophone pour le savoir) qui en est rendu à son 78e congrès depuis sa fondation en 1923 par un groupe de scientifiques, dont le frère Marie-Victorin. Pourquoi je vous parle de cet événement ? Parce que quelque 500 chercheurs de l’UQAM (professeurs, chargés de cours et doctorants) y présenteront les résultats de leurs recherches, ce qui n’est pas rien. L’événement se déroulera toute la semaine prochaine (du 10 au 14 mai) à l’Université de Montréal.

Cliquez sur ce lien et vous aurez un aperçu des sujets abordés. Évidemment, il y a des frais. À vous de juger si le jeu en vaut la chandelle.

illuLa question de la semaine

La question de la semaine nous est posée par mnm1969. Le monsieur a épluché les parts de marché qu’ont les différents fureteurs Internet, notamment celles que leur accordait récemment la très sérieuse BBC. Puis il a essayé de comprendre le pourquoi du comment. Je vous le cite : « Pourquoi les compagnies investissent autant dans les fureteurs web ? C’est gratuit et sans pub. Alors, ça leur donne quoi ? Comment est-ce rentable ? »

Je vous laisse la parole ! Celui qui aura la meilleure explication, gagnera un pot de confiture aux mûres. Il m’en reste de l’automne dernier. Faudra par contre payer les frais de livraison.

ligne.jpg

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que je suis parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.
Publicités

36 réflexions sur “Cinq petits tours et puis s'en vont !

  1. « Pourquoi les compagnies investissent autant dans les fureteurs web ? »

    Ma théorie:

    Parce que si elles se font connaître avec un bon produit que les gens aiment et utilisent, il y a une forte chance pour que ces personnes soient plus attirées par les autres produits et logiciels offerts par la compagnie qui, eux, ne sont pas gratuit. Du business quoi! 😉

  2. Il s’agit d’une porte d’entrée pour d’autres applications, elles rentables. Pour Google, Chrome est le moteur à la base de son Chrome OS, qui fonctionnera sur une base exclusivement internet, avec toutes les applications en ligne de google, qui engrangent des revenus de publicité.

    Pour Apple, Safari est fourni avec Mac OS (aucun système d’exploitation proproétaire ne peut survivre sans fureteur, le principe de base étant qu’un tel système d’exploitation doit être clés en main) et est l’outil de développement pour les applications du iPhone, qui sont payantes.

    Pour Microsoft, il s’agit simplement d’un complément indispensable à Windows.

    Firefox et Opera ont pour but de faire connaître le produit et de créer une demande pour d’autres applications payantes. Par exemple, Opera possède le service payant (en version complète) Opera Mail.

    Miam, les rôties vont être succulentes avec de la confiture aux mûres!

  3. “Pourquoi les compagnies investissent autant dans les fureteurs web ?”

    Pour faire un lien avec des commentaires de l’article précédant, je dirais que c’est très simple: parce que c’est de l’or en barre pardi!

  4. 1)
    à propos de HP:
    J’ai toujours trouvé que cette compagnie avait beaucoup trop de produits différents. Tu ne peux pas te disperser autant et réussir dans tout.

    2)
    @Nelson:
    J’ai beau aimer les femmes, il y en a des plus aimable que d’autres.

    3) Pour les fureteurs web, c’est connu que pour Apple, le respect des standards ouverts est primordial. Et si une technologie propriétaire fermée doit exister, elle doit lui appartenir. C’est sa survie qui en dépend. C’est sérieux! Pour Apple, la rentabilité financière de cet aspect est sans importance.

    Apple a crée Safari et surtout Webkit car elle a souffert de la médiocrité nauséabonde d’Internet Explorer pour Mac (et pour Windows). Elle assure un leadership solide et tout le monde adopte Webkit.

    Pour Google:
    Chrome utilise webkit et est plus rapide que Safari. De plus, c’est disponible pour Linux. Génial. Google veut se distancer des autres browsers car ils chargent cher pour le petit champs de recherche Google. Autant garder l’argent et développer une petite interface au dessus de webkit.

    Pour Opera, Firefox, et les autres: ils contiennent un champs de recherche Google qui rapporte des millions de dollars (Firefox entre 50 et 75 M$ annuellement)

  5. C’est tout à fait ça sauf que IE et FF ont tous deux respectivement Bing et Google en tant que moteur de recherche ce qui leur rapporte de l’argent. Mais je crois que pour Firefox, c’est plus pour être capable de finir le mois.

  6. Ceux qui s’inquiètent des accrocs à la vie privée sur les réseaux sociaux devraient peut-être simplement… ne pas étaler leur vie privée sur les réseaux sociaux.

    Jean Émard

  7. T’es fou !

    Sais-tu ce que ça coûte les postes de Sa Majesté quand ton code est G0G 2Y0 ?!?

    M’enfin, je me risquerais à un ; « pour le plaisir ».

    Alex

    p.s Cette Carly semble effectivement fort sympathique. Y en a pas beaucoup des fines de même, à part peut-être Mme Tatcher…

  8. Le lien vers la page Facebook de Mme Palin est incorrect.
    Je ne m’en plaidrai pas! Mais si d’aventure
    Le sage apprend à connaitre son adversaire
    avant de l’affronter.
    Le sage sait aussi que la meilleure stratégie
    est de faire en sorte que son ennemi se tire dans le pied.

    • @ melodram

      Effectivement, j’avais merdé le lien. Mais j’ai apporté la correction; une ange gardienne m’en a avisé.

  9. Salut Nelson,

    Ahbinkin… Un autre homme à femme.

    Pas mal pantoutte ce Tech Broiler, de Jason Perlow Je ne le connaissait pas.

  10. Google a crée Chrome juste pour écoueurer Apple. C’est presque comme rendre Safari disponible pour Linux. Je ne suis pas sûr que Apple est contente de cela. Pourquoi pas iTunes maintenant…

  11. Bonjour,
    Petite coquille dans votre texte à propos de l’ACFAS.
    « Pourquoi je vous parle de cet événement ? Parce que quelque 500 chercheurs de l’UQAM (professeurs, chargés de cours et doctorants) y présenteront les résultats de leurs recherches, ce qui n’est pas rien. »
    Il n y a pas que des gens de l’UQAM, mais de tout plein d’université francophone.
    Le programme ici : http://www.acfas.ca/congres/2010/pages/grilles.html

  12. Palin et Fiorina?

    La ville s’endormait
    Et j’en oublie le nom
    Sur le fleuve en amont
    Un coin de ciel brûlait
    La ville s’endormait
    Et j’en oublie le nom
    Il est vrai que parfois près du soir
    Les oiseaux ressemblent à des vagues
    Et les vagues aux oiseaux
    Et les hommes aux rires
    Et les rires aux sanglots
    Il est vrai que souvent
    La mer se désenchante
    Je veux dire en cela
    Qu’elle chante
    D’autres chants
    Que ceux que la mer chante
    Dans les livres d’enfants
    Mais les femmes toujours
    Ne ressemblent qu’aux femmes
    Et d’entre elles les connes
    Ne ressemblent qu’aux connes
    Et je ne suis pas bien sûr
    Comme chante un certain
    Qu’elles soient l’avenir de l’homme

    Jacques Brel

  13. « Pourquoi les compagnies investissent autant dans les fureteurs web ? »

    Moi je dis que les compagnies continuent de faire des recherches techniques à savoir comment peut ont contrôler les usagers sans qu’ils le sachent. Théorie assez apocalyptique, mais c’est ce que je pense. Je pense aussi qu’il y a beaucoup à apprendre de la technologie et du concept du web tant qu’au contrôle de l’information. « Knowledge is power! »

    Juste de même

  14. Les ondes radio elles-mêmes ne coûtent rien non plus, et ça n’empêche pas les entreprises d’investir dans l’érection d’antennes: c’est le contenu sur les ondes qui intéresse…

  15. Merci à tous pour vos réponses sur l’investissement dans les fureteurs web.
    Merci à Nelson d’avoir passé ma question. 🙂

    Je comprends bien qu’aujourd’hui on ne peut plus vendre un o/s sans fureteur web, mais j’ai de la misère à comprendre comment Firefox peut faire de l’argent. Surtout après la faillite de Netscape qui était les pionniers dans le domaine.
    C’est sûr que ça peut sembler une bonne pub pour leurs produits. Mais même si j’utilise Firefox tous les jours, je ne connais aucun des produits Mozilla payants. Alors, est-ce si efficace ?

    Je continue à vous suivre avec intérêt… 🙂

  16. « Pourquoi les compagnies investissent autant dans les fureteurs web ? »

    Pour le marché des Intranet. Si tu choisis un fureteur pour tes applications internes, tu choisis aussi toute la plateforme de gestion de contenu qui va avec.

  17. « Pourquoi les compagnies investissent autant dans les fureteurs web ? »

    Stratégie marketing.
    Les gains monétaires ne se font pas sur le fureteur. Elles se font ailleurs.

    Prenons Google. Tous ses produits sont gratuits. Elle est la compagnie Web la plus fructueuse au monde.
    – Recherche (Google Search)
    – Messagerie (Gmail)
    – Système d’opération pour téléphones mobiles (Android)
    – Gestion de documents (Google Docs)
    – Fureteur (Google Chrome)
    – Système d’opréation pour netbooks (Google Chrome OS)
    et j’en passe…

    C’est simple. Sa crédibilité et son omniprésence fait en sorte que le nom Google est synonyme de qualité. Le nom Google est d’ailleurs le nom de marque qui vaut le plus cher au monde.

    Puisque Google est si bon, tout le monde utilise son moteur de recherche… qui est arboré de son système AdWords / AdSense.

    400 millions de recherches par jour, ça en fait de la pub.

    Compagnie (Fureteur) / Intérêt à investir
    Google (Chrome) – Moteur de recherche (pubs)
    Apple (Safari) – Développement du moteur Web pour ses appareils, inciter à acheter Mac
    Opera (Opera) – Convaincre fabricants d’appareils informatiques d’intégrer Opera Device (payant)
    Microsoft (IE) – Monopole, présence, utilisation du moteur Bing (pubs)
    Mozilla (Firefox) – Présence = dons à la fondation (comme Google)

  18. @dodgeviper Non, du vol c’est du vol ! ovni a très raison. Le marché du silicone est le même pour tous. Captivité est la clé dans ce cas-ci, rien à voir avec le « marché »

  19. Faire un travail qu’on aime pas pour s’acheter des choses dont on a pas besoin. Avec le Ipad, votre absence de malheur ne va durer que quelques secondes …

  20. @ trocupei

    Il existe des dizaines d’autres tablettes, si les prix pratiqués par Apple sont du vol, faut acheter ailleurs. Si leur produit est unique et supérieur, tu paies le prix, il le vaut. Non ?

    Ce n’est pas ÇA le marché ? Y a-t-il quelqu’un qui est OBLIGÉ d’acheter un iPad plutôt qu’une tablette d’une autre marque ? Mmmm.

    Alex

  21. @Trocupei

    Je suis plutôt de l’avis de @Dodgeviper …
    Un vol c’est une situation que l’on subis . L’Apple bashing est omni présent sur le web et sous toutes les formes . LA chute de l’iPad a été décrié avant même son lancement , par les fanboys de toutes les autres religions (LINUX et MIcrosoft) même certain mac’eux s’époumonaient .

    Une personne qui n’est pas au courant qu’il existe autre chose que Apple comme choix informatique est pour le moins étonnant vue que Apple ne représente à peine que 10% des appareils sur le marché (20% des mobiles) . Donc les alternatives existent … proposent t’elle mieux ?.. Tout dépend des besoin de chacun .

    Apple vend cher son silicone certes même beaucoup trop à mon gout « personnel » mais je ne suis pas OBLIGER de me procurer un iPad …. De toute façon Apple le sait , il vendrait leur iPad a 50$ que les critiques coincerait l’appareil pour d’autre raison .

    A toujours basher pour des raisons personnels et non du point de vue du consommateur lambda ça mine la crédibilité qu’un groupe de pression peut avoir sur une entreprise . La religion aveugle c’est pas juste chez les fanboy de Apple qu’ont la retrouve .

    Je regardes les ventes que Apple fait avec le iPad et je ne vois pas le flop tant décrier des connaisseurs techno …. Moi même je suis surpris mais avant de cracher sur ceux qui ont acheter l’appareil et de dire qu’il n’y connaissent rien du tout j’essais de comprendre le phénomène et voir ou MA logique à boguer …. Je me rend de plus en plus compte que les besoins informatique d’une personne lambda vis a vis un techno fan sont en total contradiction ou presque . DOnc mes goûts personnel représentent qu’un infime pourcentage d’une clientèle global .
    Bill gates , Steve Jobs , Mark Shuttleworth et Cie ont su mettre de l’avant des entreprises de pointes il doivent avoir une meilleur analyse du publique que bien des gens ici .

    De dire qu’il se sont fait avoir par la pub ….
    C’est la même chose de dire que les linuxien sont des trippeux de ligne de code nolife ou encore des windosiens qui ont un ordi comme un jouet et qui n’y connaissent à rien en informatique …
    Ramassi de connerie . Dénigrer un parti pour donner de l’étoffe à son coté de la clôture n’a jamais été un bon argument .

    C’est ce que j’aime du blogue de MR Dumais …. Il ne semble pas un Fanboy d’une doctrine ou l’autre et parle pour le consommateur en général

    PS
    Corsair vend de la RAMM de l DDR3 a 2500mhz de bus pour 2GO ya une paire a 275$ et une autre a 385$ … toutes les deux sont SODIMM et non buffer … Dans une MÊME entreprise on retrouve du silicone différent et pourtant aux performances sensiblement identique . La raison ; la capacité à tenir une haute performance sur une plus longue duré et d’être en mesure de supporter un potentiel overcloking sans parler du (mtbf) de certain composant .
    Apple vend t’elle une chip de gamme supérieur à ce que l’ont retrouve habituellement sur le marché bas de gamme ? Probablement que oui .. Apple vend t’elle la puce beaucoup plus cher qu’un concurrent … OUi c’est reconnu leur marge de profit sont élevés … DOnc dans le 100$ de plus y’a un peu des deux qui s’argumente .

    La rumeur veut que HP porte le WEBOS de Palm sur leur prochaine tablette ….. J’attends avec impatience .

    SteveC72
    (fanboy de techno qui aime tout autant WIndows,Mac et Linux)

  22. Y’a plusieurs critiques, controverses et désaccords sur cette fusion la HP-Compaq et c’est unanime. Perso, je crois que ce fut un excellent coup pour HP, depuis l’acquisition celui-ci domine le marché des PC et serveurs en entreprises. La recette de Compaq sur les serveurs Proliant est toujours la même qu’utilise HP et c’est toujours un charme d’ouvrir leur entrailles contrairement à certains concurrents Texan ou Asiatique. Pas compliqués d’avoir les drivers pour Linux, Windows (NT4 à 2008), Netware, Solaris et même des fois on a ceux de Sco Unix.

    Compaq avait introduit un programme qui garantissait au entreprise de pouvoir commander le même modèle pendant 6 mois le tout a un prix compétitifs. Quand je parle du même modèle c’est que tout les composants étaient identiques sauf le HD (la marque peut changé), c’est un véritable avancé pour les techs qui ont à concevoir une seule et unique image PC par génération de 6 mois. Ce n’est pas le cas chez la concurrence, un chipset audio différend ou réseaux. Dans les entreprises ayant plus de 5000 PC ça correspond à l’inventaire de quelques églises et quelques cheveux blancs de plus aux techs.

    Carly a fait tout de même une erreur, elle à tout refourguer les équipe travaillant sur PA-RISC et Alpha à Intel. En échange celle-ci devait fournir des CPU 64 bits performants pour concurrencer les Utra-Sparcs et Power de ce monde à HP, on attends toujours. Power d’IBM est à des années lumières en terme de performance par coeur et les processeurs Sparcs de Fujitsu et d’Oracle (SUN) sont eux aussi à des années lumières en terme de multithread. L’Itanium d’Intel n’est même pas un compromis entre les deux. Dommage car les plateformes SuperDome et Non-Stop (Tandem) fait par HP utilisent ce moteur et il n’a pas vraiment d’équivalent chez la concurrence.

    Sur un autre sujet, la semaine dernière, le 6 mai exactement le CRTC a définitivement cloué le cercueil des offres Internet illimités offert au Canada. Pour plus de détail:
    http://www.crtc.gc.ca/fra/archive/2010/2010-255.htm
    Wow 60 Gigs de limites, on peut downloader 12 000 tounes sur iTunes mais on est en 2010 ça permet de downloader 15 films HD par mois ou 12 jeux du Steams ou 20 épisodes d’une série télé.

    Remi.Net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s