Rien n'arrête le progrès

ilRien n’arrête le progrès, surtout quand il est question de percevoir des sous. Hier, alors que je piochais ma terre et mes roches, une « madame Hydro » a emprunté mon chemin et a arrêté sa fourgonnette à deux mètres de moi. Elle venait changer mon compteur, m’a-t-elle informé. Puis, comme si elle avait voulu ruiner toute éventuellement envisageable et conjecturalement possible manœuvre de « cruse », elle me demanda si j’avais des ordis d’allumés. « Il va vous falloir les éteindre, sinon, pouich ! » Ce que je fis. Dix minutes plus tard, elle reprenait mon chemin en sens inverse avec mon vieux compteur électromécanique et ses petits cadrans cafardeurs. À la place, elle m’en avait placé un 100 % numérique.

Grâce à cette émissaire de Thierry Vandal et à ses sœurs et frères, les releveurs vont désormais pouvoir exercer leur apostolat directement de leur véhicule en mode sans fil. Pour eux, finis les chiens, la pluie et les bonshommes en camisole sale, sinon en bobettes discutables. Évidemment, ça ne me permettra pas de prendre une lecture de ma consommation directement de mon PC ou de mon iPhone, mais, bon, je serai un peu plus techno. Techno ? Dieu du ciel, j’allais oublier mon mandat cyberpressier. Il me faut en effet vous présenter cinq sujets intéressants, ce qui signifie que je ne vous parlerai ni de bêtises, ni d’Apple qui interdit désormais la chasse aux phoques dans ses iPod touch et ses iPhone.

ilCourier est mort : Requiescat In Pace (RIP)

Sans surprise, Microsoft vient de jeter la serviette avec son projet Courier. C’est Gizmodo qui a en eu la primeur hier et c’est désormais officiel. Courier devait être un lecteur à la sauce « Kindle plus plus » d’Amazon, nanti de deux écrans et pouvant afficher en couleur. Mais depuis, il y a eu le phénomène iPad et la méga offensive Kindle (lisez le point suivant). On peut supposer que Microsoft n’entend pas reproduire l’histoire du pauvre Zune lancé dans une mer infestée de iPod.

Voici les explications de Frank Shaw, le patron des communications chez Microsoft (la traduction est de moi). « Régulièrement, nous nous intéressons de près aux idées nouvelles. Nous les épluchons, les testons et les plaçons en incubation. Développer des formes d’appareils ainsi que des interfaces utilisateurs plus naturelles afin d’améliorer productivité et créativité font partie de notre ADN. Le projet Courier est un bel exemple de ce genre d’effort. S’il est possible que nous puissions l’inclure dans de futurs projets, nous n’envisageons pas pour l’instant fabriquer un tel dispositif. »

ilKindle en folie

Si vous cliquez sur ce lien, vous allez tomber sur une page publicitaire d’Amazon.com où le Kindle et son écosystème sont présentés avec force détails. Kindle autonome sans fil, Kindle DX, Kindle pour PC, Kindle pour Mac, Kindle pour iPhone, Kindle pour BlackBerry, Kindle pour iPad, Best Sellers, journaux quotidiens, magazines, alouette !

Cette pub a pour mérite de tout nous révéler, incluant la volonté d’Amazon de se battre très fort pour éviter que l’univers des livrels soit tapissé aux couleurs d’Apple. La géante mondiale du livre est même disposée à livrer à l’extérieur des États-Unis. Avec la décision de Microsoft de quitter ce champ de bataille, il ne reste plus vraiment que Sony à écrapoutir afin qu’advienne une alternative simple de marché : Apple vs Amazon. Restez à l’écoute !

ilSite d’encan qui ne vaut que deux sous ?

Un visiteur de Technaute, da_gagnon, vient de me transmettre quelques prises d’écran faites sur le site d’encan à « cennes noires » BidFun. Ce que notre ami qualifie de « curiosité » et le fait que d’entrée de jeu, le site propose une page pour le Canada et une pour la France. « Si on ouvre les deux pages en même temps, écrit da_gagnon, on constate que ce sont les mêmes personnes qui tentent de remporter les mises, que l’on soit sur le site français ou canadien. Mais le plus surprenant, c’est que pour un même encan, les items sont différents. »

Si vous cliquez ici et ici, vous verrez deux prises d’écran où il vous sera possible de constater que les enchérisseurs sont les mêmes dans le même ordre de présentation des produits. De quoi croyez-vous qu’il s’agisse ici ? D’une coïncidence ou d’un truc bidon ? Je n’ose me prononcer et je me contente de citer notre ami: « Pas très clair tout ça ! »

ilTeamViewer pour Linux

L’excellent gratuiciel TeamViewer est désormais disponible en version Linux (beta). Je vous parle de Linux Red Hat, Fedora, Suse, Mandriva (32/64) Debian et, bien entendu, Ubuntu (32-64). Ce qui signifie qu’à partir de votre PC sous Linux, vous pouvez désormais prendre le contrôle à distance d’une machine Windows ou d’un Mac sous OS X et procéder à la réparation logicielle qui s’impose. À moins que vous ne vouliez simplement que transférer des fichiers. Et, comme il se doit, ça se fait également à partir d’un iPhone.

Si tout cela fonctionne, il m’apparaît possible à un apprenti linuxien (alias un « ubuntero lambda ») de transférer un fichier Linux dans un ordi Win ou Mac sans avoir à se casser la tête. C’est quelque chose que je vais tester dès que j’en aurai le temps. Merci à Cosmopilite pour l’info.

ilWindows Live Essentials pour Mac OS X

Un « Technaute-o-phile » de longue date, viva_zapata, m’a parlé d’un logiciel Microsoft avec lequel il avait grand plaisir ces temps-ci, les Windows Live Essentials. Il compare notamment sa fonction « Album de photos » à « Picasa », un produit équivalent que fabrique l’empire ennemi, Google. Mais pour notre correspondant, le produit de Microsoft est plus intéressant. Par exemple, soutient-il, « il suit les normes et écrit les métadonnées dans les zones IPTC et EXIF du fichier. Ainsi, toutes nos métadonnées sont exportables d’un produit à un autre. »

La beauté ? C’est que les Windows Live Essentials pourraient bientôt être disponibles sous Mac OS X. Si c’est le cas, est-ce là un rapprochement stratégique entre Microsoft et Apple face au danger que représente de plus en plus Google ? La question est pertinente. « Il serait peut-être intéressant d’aller se mettre le nez dans le merveilleux monde du nuage pour voir ce qui s’y passe », conclut viva_zapata.

(NDLR: petite mise en garde: quand vous installez ce gratuiciel, il vous place MSN dans les routines qui entrent en fonction au démarrage du PC et il vous place Bing comme moteur de recherche par défaut dans vos fureteurs; c’est aussi pire de Picasa qui s’installe comme visionneuse de fichiers graphiques par défaut. Heureusement, ça se corrige sans problème.)

Voilà pour cette semaine !

(Je viens de réussir le tour de force de vous publier une chronique sans avoir parlé du CH et de son gardien …)

ligne.jpg

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que je suis parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.
Publicités

45 réflexions sur “Rien n'arrête le progrès

  1. Bonjour. Une petite astuce du vendredi, si je peux me permettre, pour vos lecteurs qui iraient en vacances au Mexique (Riviera Maya) et qui auraient avec eux un bidule leur permettant d’accéder à Internet (ordi portable, netbook, iPhone et autres iPod Touch).

    Beaucoup de complexes (« resorts ») offrent un forfait d’accès internet sans-fil pour un montant x pour 24 heures. L’hotel où j’étais (Iberostar Paraiso Beach) offrait l’accès sans-fil dans le lobby pour la « modique » somme de 15$ pour une journée (24 heures consécutives).

    J’ai pris le forfait à la deuxième journée de mon séjour (la semaine dernière) question de prendre des nouvelles de mon petit monde virtuel via mon iPhone. Or, un bon samaritain me voyant surfer sur mon iPhone est venu me confier en douce qu’il avait pris le forfait à sa première journée seulement et que depuis (5 jours plus tard) il continuait de surfer « sur le bras » via son iPod Touch. Le truc, selon lui, c’est que le iPhone OS et aussi OS X gardent en mémoire les user/password des réseaux auquels ils se connectent, ce que n’a pas prévu le fournisseur d’accès internet sans-fil auquel l’hotel confie le service, fournisseur qui officie dans une grande partie des complexes de Riviera Maya, mon informateur ayant bénéficié du même « deal » l,année dernière dans un autre complexe.

    Voilà!

  2. Bonjour Monsieur Dumais,

    Je consulte votre blog régulièrement, mais c’est la première fois que je poste un message.

    Afin de connaître exactement chaque watt que j’utilise et à quelle heure, j’ai acheter un fluksometre (http://www.flukso.net/). Ce petit bijou permet à chacun de nous, esclave d’Hydro Québec, de connaitre notre consommation à chaque heure du jour.

    Merci

  3. @nelson

    Technaute-o-phile? Sans doute, j’aime ta plume cher Nelson et parfois ta façon de voir les choses. Parfois mais pas tout le temps et c’est normal sinon je ne serais que le clone de Nelson Dumais.

    De plus en plus technophobe oui. La technologie est devenue un dogme tout comme l’était la religion il y a 50 ans. Au point où on perd tout sens critique et on finit par dire souvent n’importe quoi et le pire c’est que nous le faisons de bonne foi.

    Un exemple? Quand j’étais ado j’ai lu La guerre et la paix de Tolstoï. Dernièrement j’ai eu envie de relire l’oeuvre alors j’ai tout simplement sorti le Tome I de ma bibliothèque et voilà aussi simple que ça.

    Mais non nenni pas aussi simple que ça. Il y a les éternels directeurs de conscience. Ceux qui vivent à plein leur endoctrinement sans se poser de questions. Un livre en papier? Tu n’as pas de conscience écologique chose? As-tu pensé aux arbres? Les livres électroniques voilà la voie de l’avenir…

    Pourtant…

    Supposons que ma fille achète le même livre en format électronique aujourd’hui et qu’elle désire le relire dans 40 ans.

    Le format du fichier sera-t-il toujours reconnu? Code ouvert ou code fermé n’a rien à voir, si plus personnes ne fait de grogrammes compatibles avec ce format de fichier c’est foutu. Je ne vais quand même pas me payer un programmeur pour me convertir le fichier.

    Le support sur lequel se trouve le fichier sera-t-il encore en bon état après 40 ans d’inutilisation? J’en doute.

    Du court terme donc qui nous forcera à reconsommer (acheter sur un autre support) le même produit dans quelques années. Qui n’a pas eu à racheter certains films en DVD qu’ils avaient déjà en VHS et qu’ils devront sans doute réacheter bientôt en haute définition?

    Voici un exemple qui selon moi démontre que la technologie informatique, c’est de la consommation à court terme et à la limite dans certains cas du grand gaspillage et pourtant on nous fait accroîre que c’est écolo et nous croyons tout ça tout comme nos grands-parents ont cru en Dieu.

    Il est difficile de se « déconditionner » car le conditionnement c’est réconfortant tandis que le doute lui l’est beaucoup moins.

    Va-t-on devoir se désendoctriner du dogme technologique un jour tout comme nos parents se sont désendoctrinés du dogme religieux lors de la révolution tranquille?

    C’est à espérer sinon nous allons être transformé en Borg.

    « You will be assimilated, resistence is futile »

  4. Pourquoi les tablettes ne serviraient pas d’extension aux bibliothèques? Je veux dire, on paye pour l’appareil, pourquoi payer pour les livres? On paye déjà les bibliothèques par nos impôts.

    Ne pourrait-on pas s’abonner à la bibliothèque de notre choix et « emprunter » pour deux semaines un livrel téléchargeable avec date d’échéance, comme ça se fait dans le vrai monde non-branché?

    Le partage du savoir universel ne devrait-il pas être gratuit? … Du moins en partie?
    J’appuie Google de numériser les livres.

  5. @ Zappata

    Au début du siècle, lors de l’invention de l’automobile, des technophobes de l’époque croyaient qu’il était dangereux pour la santé de dépasser 30 milles-à-l’heure…

    Ignorance is a bliss…

  6. Cher iMoi
    Je suis passé dans ce coin il y a quelque mois. Mais comme je suis plutôt du type backpacker (depuis 30 ans) je fréquente les hôtels les moins chers, 20-25$ dans ce coin du Mexique. Presque tous offrent un accès sans fil gratuit ! Et dans des villes comme Merida ou Queretaro on a internet inalámbrico sur « el parque central », gracieuseté de la ciudad. Juste à sortir ton MacBook ou ton iPhone et Bingo! (en espagnol ; ¡Bingo! ).

    C’est un peu… (comment on dit crosseur en espagnol ?) cheap de la part de chics resorts, et des gros aéroports, de faire payer un tel service. Et très sympa de la part des petits Hospedajes de laisser ouvert leur réseau sans fil.

    Mexico DF a un peu de difficulté à mettre en place un service couvrant le centre historique et plus tard toute la ciudad. Ils viennent de changer de responsable et de le reporter à 2011 http://conecti.ca/2010/01/15/por-fin-internet-inalambrico-en-el-df/ mais le projet est intéressant.

    Alejandro

  7. rexie, c’est déjà possible, avec l’application stanza sur iPhone/iPod Touch et (possiblement) la tablette iPad. elle nous donne accès gratuitement à environ 100,000 numérisés, dont le projet Gutenberg. En vacances, ayant fini mes quatres livres (trois Michael Connely et un Ian Rankin), je me suis tappé, imaginez, De l’origine des espèces, de Charles Darwin, j’ai toffé jusqu’au tiers environ, vraiment pas une lecture de vacances, mais ça occupe. Dans l’avion, j’ai commencé Voyage au centre de la terre, de Jules Verne, gratuit toujours. Tout les grands auteurs classiques y sont, Hugo, Balzac, Dumas, Tolstoi, Voltaire… 🙂

    • @ cervopitek

      Je n’ai jamais dit ça. Je parlais de certains bonshommes dans des maisons où les releveuses de compteurs doivent entrer.

  8. J’ai une question pour freboh

    Je vois sur le fluksometre supporte par defaut une phase, comme ici on fonctionne a 2 phases (2 x 120V) es-ce qu’il faut 2 sensors? Aussi ca fonctionne bien et s’installe facilement?

  9. Alejandro, hola! Pour ma part, j’ai passé l’âge du backpack, j’approche le demi-siècle (vous comprendez un jour 😉 ), mais sur le vol de retour, j’ai jasé avec le couple à côté de moi qui était allé dans un petit hotel sympa, à Tulum, un truc où l’électricité vient d’éoliennes et de génératrices, ils étaient au bord de la plage, la même que celle des ruines, imaginez… 🙂

  10. @ nelson
    Petit détail: dans votre NDLR vous mentionnez que « …c’est aussi pire de Picasa qui s’installe comme visionneuse de fichiers graphiques par défaut. » Ce n’est pas tout à fait vrai. Lors de l’installation, Picasa vous présente une fenêtre où il vous offre d’utiliser ou non Picasa comme visionneuse… Mais je vous accorde que le bouton « Utiliser la visionneuse de photos Picasa… » est pré-sélectionné.

    Si je m’attache à ce petit détail c’est qu’au fond j’ai bien aimé votre article… et que je l’ai lu en entier, même la NDLR. Et que je n’ai rien à dire; mais je voulais vous saluer!

  11. Correction : Picasa est beaucoup plusss moins pire que live essentials!

    Vous avez déjà essayé de rétablir Google comme moteur de recherche par défaut dans IE8 avec Bing? Une vraie séance de devinettes! en anglais… une impossibilité pour ma tante toul’monde.

  12. J’aimais bien l’idée derrière Courier: un appareil qui se replie avec deux écrans. Comme un livre, la jaquette/le boîtier protège le contenu.

  13. Cher monsieur Dumais, j’ai déjà travaillé à l’hydro il y a bien longtemps et à l’époque ils avaient déjà la technologie pour le faire par modem,radio ou autres à distance. Maintenant que la vie privée est d’une certaine façon une vue de l’esprit donc ils peuvent se permettre de le faire. Mais, en fait pourquoi avoir tant attendu ? Il y a plusieurs réponses.
    1) Les compteurs sont ou étaient relevés par des équipes de l’hydro et qui étaient syndiquées, les routes étaient calculées très très précisément pour minimiser le voyagement par des programmes d’optimisation linéaire. Ce qui limitait le déploiement était les syndicats qui ne voulaient pas se faire imposer des mesures si précises. Ça a trainé pas mal, ils avaient de quoi tout faire automatiquement à partir du central (au siège social) mais ça aurait signifié que beaucoup d’employés se seraient retrouvés sans travail. Donc techniquement, ça fait longtemps qu’ils étaient en mesure de le faire, au moins 20 ans. Ils pouvaient relever les compteurs à distance et ce même à partir d’un seul bureau ou par la route en passant avec un camion équipé pour lire de la rue directement. Bon maintenant avec le wifi c’est facile mais c’est bien avant qu’on avait de quoi le faire. La même chose avec le mesurage sur les lignes qui leur permet de savoir si quelqu’un triche avec le compteur, ils utilisent des méthodes très sophistiquées à distance. Message à tous ceux qui jouent avec le feu d’essayer de contourner le compteur, n’essayez même pas, vous avez aucune idée de la sophistication des appareils qu’ils ont.

  14. @ imoi
    Je m’suis mal expliqué, je suis un peu plus vieux que toi ! (l’étant, je me permet de tutoyer…), j’ai vu le coin avant que ça ne s’appelle la Ruta Maya, je suis allé à Tulum en « 89, déjà trentenaire. J’y suis repassé à quelques reprises depuis, sans arrêter, et y ai passé quelques jours cet hiver.

    Je préfère toujours descendre dans les petits hostales, hospedajes y posadas pas chers. On y rencontre des gens de partout dans le monde et le contact avec les gens de la place y est plus facile. Et comme je le disais, ça fait plusieurs années que la plupart offre gracieusement internet. C’est un tout autre voyage. Bien entendu nous utilisons uniquement les bus, parfois un taxi, pour les déplacements. Je me souviens avoir parlé par Skype avec mon portable sur le stationnement du terminal de Merida, internet inalámbrico gratuit à la station !

    Ça ne fait pas mal, le demi-siècle !

    Alex

  15. (toujours hors sujet) bolack nous a donné un lien à partir duquel on peut lire la pensée de Microsoft au sujet de Flash. Je pense que la soupe est chaude pour Adobe concernant Flash. Dans son Toughts on Flash, Jobs ne peut être accusé de rien je crois. Ses arguments sont percutants. Et voilà que Microsoft, dans un texte moins étoffé, en ajoute une couche. Je crois que c’est le commencement de la fin pour Flash…

  16. @ruisseauchene

    Pas seulement une question de conservation. Supposons que le bidule qui lit les livres électroniques carbure aux piles AA.

    Qui me dit que les piles AA existeront toujours dans 40 ans?

    Quant au format du fichier qui peut lire des fichiers Wang aujourd’hui? Pourtant le système Wang existait encore il y a 25 ans. Alors 40….!!!

    @dubeau

    Il n’y a pas de science possible sans le doute mon cher. Les philosophes Grecs savaient déjà ça. Tout comme il n’y a pas de foi véritable sans lui mais celle-là est de Mère Thérésa.

    Elle avait tellement le doute qu’elle vivait sa foi uniquement par l’exemple. Par de grands sermons. Elle avait au moins cette humilité.

    C’est un débat qui est vieux comme le monde; la foi (tu peux remplacer le mot foi par doctrine, science, technologie etc…) et le doute.

    Quant à la vitesse c’est Woody Allen qui un jour déclara : Il paraît que nous ne pouvons aller plus vite que la vitesse de la lumière. C’est un bienfait parce que sinon nous passerions notre temps à ramasser notre chapeau à cause du vent.

  17. (encore plus hors sujet) Alex, c’est de l’âgisme que de tutoyer une personne plus jeune que nous pour cette simple raison, je proteste, je revendique le droit au respect dû à l’inconnu, genre, tsé! :))

    Farce à porc, pour être encore plus hors sujet, si ça se peut, c’est sûr que l’expérience en Tout-inclus ou en backpacking est bien différente, il en faut pour tout les goûts, tout les âges. Le backpacking, j’en ai fait sur la côte ouest américaine et en Europe, du temps où c’était là mon intérêt. Mes goûts et attentes ont changé, avec le temps, comme ils auraient pu resté les même, ça varie d’une personne à l’autre, je ne pense pas qu’un soit mieux que l’autre, j’ai autant accès au collectivo en Tout-inclus qu’ailleurs, ce dont je ne prive jamais pour aller à Tulum, Akumal ou Playacar (c’était mon cinquième séjour dans la région), je ne suis pas confiné à mon hotel, la péninsule du Yucatan est quand même un des hot-spots touristiques les plus sécuritaires, à mon avis, c’est vraiment très bien pour tout les goûts, autant backpacking que Tout-inclus… 🙂

  18. Je vous remerci Mr. Dumais pour le lien concernant Teamviewer, quelqu’un m’en avait parlé mais jusqu’a présent il n’était pas disponible pour Linux, j’ai donc téléchargé le programme sur mon ordinateur roulant sur le Linx Lucid et aussi sur mon Macbook qui est lui sur SnowLeopard, les deux Félins communiquent tres bien meme si la version Linux est Beta, il me reste a tester lorsque je serai en dehors de mon reseau local , ca fonctionne un peu comme Logmein, sauf que les les 3 OS sont supportés, fini VNC !

  19. Il ne faut pas confondre assurance (et impertinence) (et humour) et âgisme !

    Pour moi le voyage a toujours été la manière de le faire, pas le but à atteindre. Parce que se ramasser sur le parking de Tulum avec 47 bus n’est pas ma conception de visites touristiques. Dans la grotte de Loltun (manque un accent aigu sur le U) avec des touristes mexicains, un peu plus. Et devoir revenir vers Ticul sur le pouce* parce qu’il n’y a pas de bus dans le coin vaut le déplacement.

    Je suis d’accord que chacun choisit sa façon de voyager. Mais elles ne se valent pas toute en tant qu’expériences humaines. Je ne vais pas en voyage pour le soleil; j’haguis la chaleur et j’habite dans la partie la plus ensoleillée du Québec ! Je vais ailleurs pour rencontrer des gens chez eux. Ces rencontres m’enrichissent je pense.

    En plus, âgisme c’est faire de la discrimination envers les vieux :
    1. Tu es le p’tit jeune, moi l’aîné !
    2. Ça ne fait pas partie de mes plans d’être vieux un jour. Vieillir oui, ça ne me dérange pas. Mais devenir vieux : Jamais !

    Alex

    * dans la boîte d’un pickup, avec environ 150 douzaines d’oranges et 3 ados en route vers le marché de Oxcutzcab.

  20. @zapata

    Effectivement, le support de lecture et d’écriture pose problème. C’est pour ça que la priorité doit être mis sur le contenu et pas sur le support. Ce n’est pas toujours facile. Par exemple, j’évite le plus possible l’achat de CD, DVD, blue ray, … pour privilégier le disque dur et des fichiers. J’essaie aussi d’avoir le moins possible de machines pour lire et écrire des documents électroniques textes et audiovisuels

  21. imoi: Quel est le nom de cet hotel sympa près des ruines de tulum?

    Pour l’histoire des tablettes: J’aime mieux attendre un beau clone d’ipaf qui vas rouler android pour la moitié du prix; qui aura html5 ET flash. Me semble que HTC devrait se lancer la dedans; rappelez vous du Tytn I et II, en avance sur leur temps. 3G, Wifi, Touchscreen, Clavier, Bluetooth, Acces à sa bibliotheque multimedia à distance, msn, etc… et tout cela en 2006.

  22. oodelay, google Cabañas arrecife, il y a différentes options mais la moins cher, question beachfront, est la cabane à 30$/nuit

  23. @ Zappata

    On ne peut interchanger la notion de foi et de science comme tu le fais allègrement! Ces notions sont complémentaires et mutuellement exclusives.

    Woody Allen est un comédien et un scripteur. Il ne connait rien à la science ni au processus scientifique. La preuve par l’auteur… encore faut-il choisir un auteur pertinent!

  24. Lire un livre sur un iPhone/ Ipad / Netbook est en soi une torture, lire trois livres, c’est probablement des bobards …

  25. Puisqu’on parley voyage, je vous envoie le bonjour de Damas!
    Je suis vos commentaires sur mon cellulaire Android.
    Aujourd’hui c’était Palmyra… À couper le souffle!
    Assalamu Alaykum!

  26. dennis_dubeau : sauf qu’il est également prouvé que l’automobile, ou le transport par moteur à explosion est dommageable pour l’environnement et la santé. Donc, de dépasser 30 miles à l’heure est effectivement dangereux pour la santé. Aussi, foi et science, si elles sont complémentaires et exclusives, peuvent néanmoins se synthétiser dans ce que l’on appelle la dialectique. En ce sens, on peut très bien parler de l’une et de l’autre dans un discours cohérent et, surtout, critique, les deux se limitant réciproquement.

  27. @dubeau

    Faux, la science et la religion ne sont pas mutuellement exclusifs.

    Le scientifique et le religieux cherchent entre autres choses l’Origine avec un grand O sauf que la science n’y arrivera jamais.

    Pourquoi? Parce qu’un scientifique a le doute (tiens, tiens…) et qu’une fois qu’il aura trouvé l’origine il va alors s’interroger sur l’origine de l’origine et une fois qu’il aura trouvé l’origine de l’origine il s’enterrogera à nouveau sur l’origine de l’origine de l’origine.

    On ne s’en sort pas. Il n’y a que la notion de Dieu ou d’un être suprême qui puisse mettre fin à cette quête sans fin.

    Dieu étant (le passé), est (le présent) et sera (l’avenir) tout en ême temps.

    On vient de régler le problème.

    Remarque que je suis non-croyant moi-même, je ne crois pas en Dieu.

    Sauf que… (tiens le doute encore) comme Voltaire je me demande comment une si belle horloge (l’univers) ait pu être conçue sans horloger.

    Tu vois arrive un moment et ou science et religion se rejoignent.

  28. @ Zappata

    …comme dans : « Dieu merci, je suis athée? »

    ce n’est pas que la science et la religion se rejoingnent… c’est que la science laisse un vide inconfortable… au final, la science apporte plus de questions que de réponses…

  29. @ Le_méchant

    voici un détournement de sens classique…

    ce n’est pas ce que je voulais dire…

    Mais bon, comme vous n’avez pas signé, je n’argumenterai pas avec vous…

  30. Mmmm, ça ressemble à la Kefta, ma brochette de chevreuil favorite !. Je sens que nous allons goûter le kibbeh très bientôt. Mes salutations à tata Sheherazade.
    Alex.

  31. Amis Québécois bonjour
    Bravo pour vos papiers très pertinents monsieur Dumais.
    J’ai quelque chose à vous soumettre sur la sécurités des téléphones portables dit sans fil et de l’informatique en général. Ma question est pourquoi les médias n’en ont que très peu parlé?… Voici ce dont il retourne.

    Ce n’est pas vraiment de gaité de coeur que je passe ce petit billet mais au niveau sécurité des failles ont été trouvées dans les téléphones sans fil dit portable. Jugez en plutôt:

    De mal en pis l’utilisation des téléphones portables présentent des danger surtout pour celles et ceux qui naviguent sur internet et consultent leurs comptent bancaires.

    Dernièrement, les progrès en matière de cryptanalyse (codification), mathématiques et informatique mettent de plus en plus à mal certains algorithmes cryptographiques considérés comme sûrs.

    C’est notamment le cas du GSM des téléphones portables, du WEP et d’une partie du WPA pour les connexions Wi-Fi, de la méthode de chiffrement symétrique DES.

    Il a aussi été détecté des collisions néfastes dans les méthodes de hachage MD5 et SHA1 (servant encore a vérifier les mots de passe de Windows, Linux, signer les documents électroniques, vérifier les certificats de transfèrement bancaire SSL/HTTPS, etc).

    Bref…aucun algorithme ou système n’est à l’abri de nos jours.

    Au début de l’an 2009, ont été mises à jour les techniques d’interception sans fil utilisant la norme DECT. Cette Digital Enhanced Cordless Telephone (téléphone sans fil numérique amélioré) utilisé dans le monde entier par les téléphones sans fil des particuliers et des entreprises a en effet dernièrement montré ses limites. Trois scientifiques des universités de Virginie, Darmstadt et Luxembourg ont publié un article qui vient complété le résultat des travaux que l’équipe de DECTed.org mène depuis plus d’un an.

    Ils avaient notamment démontré comment il est possible d’intercepter des communications non chiffrées (codifiées) à l’aide d’une carte PCMCIA de marque Com-On-Air (qui s’est bien sûr retrouvée à prix d’or sur Ebay peu de temps après).

    En ce début 2010, c’est le mécanisme de chiffrement qui est directement visé.

    Cette même équipe vient en effet de réussir l’analyse et le décodage d’une conversation chiffrée à l’aide d’un simple téléphone portable.
    Bien que très complexe à mettre en place, cette technique ne nécessite pas non plus de gros moyens techniques.

    C’est une très mauvaise nouvelle pour les quelque 800 millions d’utilisateurs de ce type de téléphone dans le monde, d’autant que selon les chercheurs, de nouvelles méthodes beaucoup plus simples pourraient voir le jour et qu’aucun flashage ou mise à jour n’est possible sur ce parc de téléphone. vos téléphones sans fil deviendraient alors de véritables pipelettes. Il est aussi intéressant de noter que les médias n’ont que très peu parlé de ce hacking qui touche tout le monde et dont les applications sont très inquiétantes: usurpation de poste ou d’identité, écoute à distance, altérations des données qui transitent, récupération de mots de passe, etc. Beaucoup plus grave, une majorité des terminaux mobiles de payment par carte de crédit utilisent une liaison DECT. On vous laisse imaginer les énormes surprises qui pourront être découvertes par la suite.

    Dans le même temps, une autre très bonne connaissance des adeptes du chiffrement en prenait pour son grade: le RSA, inventé en 1977 par les scientifiques Rivest, Shamir et Adleman, il s’agit d’un système à double clé. Il s’agit donc de la méthode de codiffication la plus utilisée.

    Dernièrement, une équipe internationale de mathématiciens, chercheurs en informatique et en cryptographie a annoncée être parvenue à casser une clé RSA de 768 bits!…Certes le processus a pris 2 ans mais cette prouesse va forcer les utilisateurs à passer la vitesse au dessus. Même une clé de 1024 bits n’est plus un gage de sécurité!!!…

    Trois autres chercheurs de l’université du Michigan ont réussi à casser ce chiffrement en changeant le voltage du processeur grâce à un bloc d’alimentation trafiqué. Ce sabotage provoque des erreurs dans les cycles d’horloge du processeur qui permet de révéler quelques bits de la clé privé lors d’opérations basiques. Au final il ne reste plus qu’a recueillir le maximum de résultats et a confier le reste du travail à un parcd de 80 processeurs Pentium 4. Cette technique peut semble t’il s’appliquer à d’autres procédés de chiffrement. Pour obtenir le même résultat sans toucher au hardware de l’ordinateur, ces universitaires travaillent a présent sur un laser ou une source de radiation qui permettrait de saboter le processeur à distance. Au final l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) recommande l’utilisation de clés d’une taille minimale de 2048 bits pour mettre à l’abri vos données sensible.

    La méthode classique de chiffrement:
    Le RSA est un algorithme basé sur l’utilisation d’une paire de clés: une publique pour chiffrer et une privée pour déchiffrer.
    La clé publique est une clé accessible par n’importe quelle personne souhaitant codifier des informations et la clé privée quant à elle est réservé à la personne ayant créé la paire de clés.
    Lorsque 2 personnes ou plus souhaitent échanger des informations ou données, une personne A créé la paire de clés, et envoie sa clé publique aux autres intervenants B, C, D, ect. Ces derniers peuvent alors chiffrer leurs données confidentielles à l’aide de cette clé publique, puis envoyer les données chiffrées à A. Cette dernière peut alors déchiffrer les données confidentielles à l’aide de sa clé privée.

  32. 128 bits …

    The amount of time required to break a 128-bit key is also daunting. Each of the 2128 (340,282,366,920,938,463,463,374,607,431,768,211,456) possibilities must be checked. A device that could check a billion billion keys (1018) per second would still require about 1013 years to exhaust the key space. This is a thousand times longer than the age of the universe, which is about 13,000,000,000 (1.3×1010) years.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Brute_force_attack

  33. @ user123: Vous aviez raison sur cette réalité jusque l’an 2007, depuis nous sommes passé au faiseau laser modifiant les cycles d’horloge d’un processeur et confinant les réalités antérieures comme obsolètes, ceci en à peine 1/1000° de seconde, aujourd’hui 4 mai 2010. D’ou là le grand danger pour les ordinateurs car il suffit d’interférer à distance pour que cela fonctionne. Ainsi même le 1024 bit n’est plus garanti efficace à 100%. Il est vrai aussi que jusqu’à ce jour aucune recherche n’est entreprise sur un chiffrement de 2048 bits

  34. @ claudefrancelemans

    Paranoïa quand tu nous tiens… J’imagine les pirates stationnés dans leur gros camion devant la maison chez moi. Dans ce camion : tout le matériel en format très réduit du laboratoire informatique dont se sont servi les chercheurs qui ont réussi à craquer le code. iiiiich…

    @ tous

    Par contre, il faut être un peu… disons téméraire pour faire ses transactions bancaires par Internet sans fil (wifi, 3G). À mon humble avis.

  35. J’aimerais savoir comment les données sont vraiment collectable pour Hydro. N’y a t’il pas un problème d’ondes dans la maison. Pour ma part, je refuserai que l’on installe un bidule qui dégage des ondes chez moi. Je n’ai plus de wifi pour cette raison d’ailleurs. Pas plus de téléphone portable…

  36. @ oodelay
    Mieux vaut tard que jamais. Même si tu ne lis pas cette réponse à ta question, ce n’est pas grave, je suis habitué à ce qu’on ne m’écoute pas… ;o)

    À Tulum playa, l’hôtel le plus sympa côté prix, atmosphère et clientèle l’hiver dernier était El Mirador. Ce n’est pas très loin des ruines et comme le voisin est fermé, plutôt peinard. Cabanes rustiques et camping. Il y a vingt ans c’était le Santa Fe qui était vraiment le plus hot du coin. Je suis allé y faire un tour, ça semble fermé depuis un bon bout de temps.

    Alex.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s