Un monde sous attaque

ill(Las Vegas) – Sur fond de décor désopilant, avec force sourires, blagues, traits d’esprit et autres artifices que ne négligeraient pas les humoristes professionnels (1), quelques poids lourds de Symantec se sont succédés sur la scène ce matin pour nous rappeler que nous étions sous attaque. Nous ? Oui, la partie économiquement civilisée et avancée de la planète, celle qui dispose de réseaux informatiques en croissance soutenue, d’une multiplication sans précédent de dispositifs hétéroclites pouvant s’y raccorder et, surtout, d’une prolifération folle des données d’entreprise. Sans parler de la génération FaceBook qui court au-devant de problèmes de sécurité majeurs. Telle est du moins l’idée principale que je crois déceler ce matin à Vision 2010 (2), un événement annuel mettant la multinationale californienne Symantec en présence de ses clients et partenaires.

illOn a tous entendu quelqu’un nous dire que « la question n’est pas de savoir si on va se faire attaquer, mais quand ». Malheureusement, cette fleur de rhétorique est un peu dépassée. Car aujourd’hui, on est constamment sous attaque ! Même Symantec l’est. C’est le numéro un de la multinationale, Enrique Salem (photo ci-contre), qui vient de nous le confirmer ici dans une salle climatisée loin des douceurs climatiques du Nevada, autour d’une table ronde journalistique. «Toutes les entreprises le sont, affirme-t-il. Même le président Obama en est convaincu. »

Une étude récente réalisée auprès de quelques milliers de corporations démontre que dans 75 % des cas, elles avaient subi des cyberdommages (cyberlost). C’est ainsi ! Le PDG nous réfère à Hydraq, cette attaque sans précédent dont a notamment été victime Google. Et il ne faut pas nous leurrer, ajoute-t-il. Les mauvais garçons ne sont plus des brutes qui fracassent une vitre d’auto pour y voler un objet. «Ils ont appris à en faire le tour discrètement jusqu’à ce qu’ils découvrent une portière non verrouillée.»

Bref, c’est une guerre sans répit et la défense n’est pas toujours bien organisée. Ma question est alors simple. Si de tout temps, ce sont les états qui se sont défendu ou qui ont mené les guerres, pourquoi, cette fois, confie-t-on cette responsabilité au privé, à Symantec, McAfee, Microsoft et consorts ? Comment en arriver à une concertation efficace ? «Les gouvernements représentent à peine le tiers des réseaux, le reste étant du domaine privé, domaine sur lequel ils n’ont aucun contrôle », me répond le PDG. Il leur faudrait maîtriser des outils qu’ils n’ont pas toujours. D’où la collaboration entre entreprises se sécurité.

illHier soir, le patron de la technologie chez Symantec (CTO), Mark Bregman, a été encore plus loin. Il m’a expliqué qu’en raison de leurs politiques, les gouvernements mettaient trop de temps (parfois des années) avant d’adopter un produit, avant de faire sienne une techno. Les méchants eux, ils le font du jour au lendemain. Qui plus est, perpétrer un acte illégal répugne généralement aux États. Pour tendre des pièges, ils devraient pouvoir le faire, mais, contrairement aux bandits, ils hésitent, tentent de se couvrir de permissions écrites et perdent du temps. Le privé lui, n’a pas tous ses obstacles et il arrive à bouger aussi vite que les malfaiteurs.

Enrique Salem le reconnaît volontiers. «Les attaquants criminels sont mieux organisés que les gouvernements. Ils s’échangent de l’information, ils se concertent sur les meilleures façons d’enclencher une attaque, une pratique que les états ne font que commencer à aborder.»

Mais ils doivent bien les connaître ces criminels, non ? Le FBI et les autres agences doivent sûrement avoir des fiches, des études comportementales, que sais-je ? Pourquoi est-ce si difficile des les épingler ? La réponse m’est venue hier soir quand Mark Bregman m’a expliqué la mouvance internationale des cybermalfrats. Contrairement à la Mafia, aux Hell’s ou aux gangs de rue dont l’organisation, les ramifications et les ententes de collaboration sont relativement stables, voire prévisibles, les cybercriminels constituent une masse plus évanescente. Aujourd’hui tel groupe connu s’entend pour un travail parfaitement bien ciblé avec tel autre bande dont les assises sont dans huit pays. Le mois suivant, le scénario sera très différent pour un autre contrat. Car, la plupart du temps, il s’agit bien de contrats.

En ce sens, m’a souri le CTO, «vouloir dessiner la carte du crime cybernétique organisé est un peu comme vouloir tracer celle de l’Europe du Haut Moyen Âge». Trop de mouvance, trop d’ententes imprévues ou contre-nature. Sans compter que ces gens sont passés maître dans l’art de brouiller leurs traces. Dans l’affaire Hydraq, tout indiquait que les attaquants étaient chinois. Mais l’étaient-ils vraiment ? «Il arrive un point où on perd la trace, où l’on peut créer de fausses traces.» Pour incriminer quelqu’un, il faut des preuves qui tiennent en Cour !

illOn comprend pourquoi Symantec s’est dernièrement positionné à des kilomètres de ses boîtes jaunes étiquetées Norton. «Les deux-tiers de nos revenus proviennent maintenant de nos affaires auprès de la grande et moyenne entreprise», m’a affirmé ce matin Michael Murphy, le DG de Symantec Canada (photo ci-contre). «On ne parle plus de virus, il n’y en a presque plus ! Nous sommes passés à autre chose». Les entreprises se font attaquer pour se faire voler des données essentielles, de la propriété intellectuelle essentielle à leur raison d’être.

Vous avez compris le positionnement ? Symantec n’est plus une vendeuse d’Antivirus, de Ghost ou de Norton Tools, mais une intervenante lourdement armée et outillée pour collaborer activement dans une guerre mondiale où il n’est plus question de Windows ou de Microsoft, mais de réseaux souvent gérés aussi bien par Windows que par Unix ou par Linux qu’il faut désormais protéger comme les joyaux de la couronne.

ligne.jpg

(1) Pour faire différent, Symantec a décidé cette année de ne pas avoir de «présentations Powerpoint» ni de «redémarrage embarrassant de PC pendant les démos» (pour citer l’animateur). En lieu et place, ils ont organisé leur présentation principale (keynote) en une mimique du Jay Lenno Show.

(2) Si je suis ici à Las Vegas pour couvrir cet événement, c’est que Symantec défraie mes dépenses professionnelle.

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que je suis parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.
Publicités

33 réflexions sur “Un monde sous attaque

  1. Et bien bravo ! .
    Oui le décor de campagne pour cette cyberguerre est bel et bien l’intrusion de centre d’information (critiques ou névralgiques)
    De voir que, TOUS les systèmes peuvent subir les affres d’une coopération de crackers ou autres , est déjà une bonne chose .

    Symantec va dans la bonne direction cette fois en proposant des solutions actives et passives et surtout nous permettre de revoir notre façon d’opérer sur le réseau , surtout l’internet .

    Dans une entreprise , le danger vient souvent de l’intérieur , par des employés qui inconscients ou non qui cherchent à outrepasser les droits admin pour accéder à certaines ressources et que par leurs actions , ils ouvrent grande les portes à de possible intrus .

    Bien qu’UNIX soit coté généralement sécuritaire , les solutions de sécurité avec les années allaient en diminuant . Que Symantec prenne la chose au sérieux est tout à leur avantage .

    Que ce soit pour Solaris,BSD,Debian,RedHat ou encore OSX , un point de vue externe sur la sécurité n’est jamais de trop .

  2. Moi, perso… depuis l’époque DOS… Ciment-tech m’a globalement causé plus de problèmes que tous les virus que j’ai eu!!!

  3. « …perpétrer un acte illégal répugne généralement aux États ». Il faut juste se convaincre que ce n’est pas illégal alors ! J’ai justement 3-4 exemples américains ou canadiens en tête… Il est intéressant de savoir que ce monsieur pense comme ça, il doit être communiste.

    On l’a déjà abordé ici, les états et les grandes organisations, les décideurs à leur tête en fait, sont souvent très en retard sur la réalité des TI et ses dangers. Et surtout, des conséquences de leur failles. Et leur réflexe est souvent de sortir (et payer) les gros canons et de négliger la prévention et l’éducation, qui devraient être à la base d’une bonne stratégie de sécurité.

    Alex.

  4. Le seul ordi sécure est celui qui n’est pas sous tension.

    Resistance is futile

    Comme ils disent, les virus, oubliez ça. Ce sont les botnets et autres vilains trucs du genre maintenant qui attaquent – et ils sont légions! 40% des ordis de la Planète selon Vincent Cerf, un gars qui sait de quoi il parle, mettons… (allez voir sur Wikipedia si vous ne le connaissez pas).

    C’est vertigineux…

    J’attend mon tour. Et il viendra. Même si je suis sous Ubuntu mur à mur, ça va sans doute m’arriver un moment donné; ce n’est qu’une question de temps…

    Resistance is futile.

  5. Juste comme ca. Un Ubuntu mal installé et administré comme un window est beaucoup beaucoup plus dangereux que n’importe quel windows machin bidule d’ado qui fréquente les torrents.

    Dire que Ubuntu c’est bullet proof c’est juste carrement faux. Ubuntu en plus est reconnu pour ca justement …. la facilité d’utilisation au détriment de la sécurité. C’est mieux?

  6. «Les deux-tiers de nos revenus proviennent maintenant de nos affaires auprès de la grande et moyenne entreprise», m’a affirmé ce matin Michael Murphy

    Ce qui confirme que les particuliers délaissent de plus en plus leurs logiciels beaucoup trop gourmands , car la plupart des gens en sont encore au P4 ou plus vieux, même les revendeurs honnêtes ne l’installe plus à moins de vouloir faire des sous avec les problèmes futur de leurs clients.
    Ceci dit cette attaque futur sera possible grâce à ces milliers d’ordis non protégés , la plupart des gens croient qu’ils le sont , combien de fois j’ai dû dépanner des connaissances qui ont pourtant un bon anti-virus mais qu’ils n’ont jamais ouvert pour un scan ou une mise à jour, le tiers de ceux-là n’était même plus opérationnel , ils ne tiennent même pas compte des messages d’avertissement. Une mentalité qui nous coutera à tous très cher.

  7. Sans vouloir être désagréable, je me demande si Symantec n’est pas une compagnie de sécurité comme les autres (IRL) : ils créent l’insécurité pour vendre leurs produits.
    Ce n’est pas illégitime,mais quand tout le monde le fait, on a un peu les mêmes discours que le Patriot Act… et y’a toujours un Blackwater pour nous dire que la solution existe…
    M’enfin

  8. L’arrivée aux six mois de l’Ubuntu nouveau…

    … et que je suis plutôt adepte de la réinstallation complète à chaque fois, avec reformatage et tutti quanti cela devrait donner un ti-coup dans les dents à tout ti-bot-cossins qui voudrait « zombériser » mon ordi.

    On dit souvent «comparativement à Windows sur Ubuntu pas besoins de reformater et réinstaller …etc. »… Depuis que je suis sur Ubuntu je n’ai jamais fait autant.

    Oh! le Ubuntu-nouveau est arrivé… avec oh! Ext4 et wow! ceci et oh! cela…
    Wow! le Ubuntu-nouveau est arrivé… Resistance is futile.

    Vazimollo-Ubuntu-the Borg..hahahahahaha! (rire sadique)

  9. Cela doit faire une bonne quinzaine d’années que j’ai confié la sécurité de mon ordinateur a « Symantec » et ses produits « Norton ». Je n’ai jamais eu de problème avec. :-))

  10. À entendre ces entreprises de sécurité, on serait quasiment mieux de débrancher nos ordis, un peu comme Météomédia nous déconseille presque de sortir dehors quand il fait -20 (ce n’est pas arrivé très souvent cet hiver) ou quand il y a une vague de chaleur. Un peu de H1N1 avec ça?

    Je ne dis pas qu’ils ont tort, mais je les trouve alarmistes. J’imagine que leurs services se vendent mieux à des clients paniqués.

    @ marcofsky
    On est pessimiste aujourd’hui?

  11. @Larochea
    Et PCAnywhere n’a pas été acheté d’une autre compagnie justement ? (Je me trompe peut-être.)

    A un moment donné, on brainstormait sur les priorités dans nos opérations informatiques dans une grosse boite internationale. On essayait de hiérarchiser la priorité dans la résolution de problèmes si plusieurs arrivaient en même temps. Les ventes, la paye, le support à la production …. Moi, j’ai dit la sécurité informatique.
    Ils ont rit de moi !!! Voila pourquoi, il y a tant de compagnies qui se font hacker !!!
    L’attitude « tête dans le sable », « ça arrive juste aux autres » ou « notre fournisseur de réseaux s’en occupe ». Peu de compagnies ont un plan d’action en cas de cyber-attaque.

  12. @Vazimollo

    On ne reformat pas parce que ça va mal. On reformate essentiellement parce qu’on est une bande de no-life. Sur mon pc je reformate, mais sur ceux des autres, jamais.

    @greg999

    C’est un fait que ça vend mieux quand on vend l’insécurité.

    J’ai fait une recherche dans google et j’ai trouvé des articles aussi vieux que 2000 pour nous prévenir de « l’éminence » des virus sur linux.

    @eberthiaume

    T’avais pas déjà écrit le même commentaire il y a peu de temps? Faudrait que tu relises les réponses alors.

  13. Mars Attack !!!

    Nous vivons dans une société où le risque n’est plus une option. Je ne suis pas seul à le dire Foglia a amplement écrit à ce sujet.

    Nous ne tolérons plus le risque.

    On ne mange plus de la bouffe, on mange des médicaments. Yogourt aux pro-biotiques, poissons aux oméga-3, céréales contenant des fibres, légumes anti-cancer et j’en passe est des meilleurs.

    Monde fait sur mesure pour les moralisateurs et les prosélytes.

    Bientôt ils vont nous passer des lois contre la fumée quaternaire. À quand de nouveau la prohibition? Pas pour une question de morale mais bien pour notre bien, pour notre santé.

    On nous annonce que le gouvernement va bientôt amorcer avec le milieu médical une réflexion sur l’euthanasie. Seigneur !!! Dans quelques années je vois déjà les prosélytes de la santé nous dire sur un ton moralisateur: Quoi vous n’avez pas respecté votre poids santé !!! et vous avez un cancer du colon aujourd’hui à cause de cela? Savez-vous combien vous coûtez à l’État? Vous n’avez pas honte? Qu’attendez-vous pour vous euthanasier? Pensez aux payeurs de taxes !!!

    On fait ses choix d’ordis non plus pour ce qu’on peut en faire mais simplement pour la protection contre les virus.

    De toute façon mon ordi n’est pas Fort Knox et ne contient pas les secrets du Pentagone, je prends certaines mesures sécuritaires mais je ne vire pas fou. Qu’ai-je à perdre de si primordial?

    De toute façon je vais mourir un jour, quoi que je fasse, quoi que je mange et quelque soit le système d’exploitation dans mon ordi ou dans celui du Pentagone. De toute façon Ben Laden communique la plupart du temps désormais avec des pigeons voyageurs.

    Si, si je vous assure j’ai vu tout ça à la télé.

    Alors respirons par le nez et allons lire un bon livre. Tiens, tous croient que le Prince André Bolkonski est mort sur le champ de bataille à Austerlitz, le Général Koutouzov vient de rentrer à Moscou après la défaite, Dolokhov vient de provoquer le comte Pierre en duel à cause d’une supposé infidélité de la belle Hélène et la suite ce soir Tome I page 528 à bord de mon train de banlieue.

    Les borgs? Rien à voir avec les virus. Les borgs sont ceux qui cherchent partout une prise de courant pour brancher leurs bidules électroniques. Vous savez ces « drones » dans les autobus ou dans le métro et qui ont l’air intubé de partout. Peu à peu à force d’utiliser tous ces bidules ils finissent par devenir eux-mêmes un bidule électronique :

    – Excuse-moi chérie mais mes batteries sont à terre et je dois aller me recharger pendant 8 heures pour être en forme demain car j’ai une grosse journée au bureau virtuel.

    Resistance is futile?

    Nenni, souvenons-nous du sauvage dans Brave New World. Il y a des choix personnels à faire cependant.

  14. @zarmagh

    Et moi… cela doit bien faire plus de 15 ans que je n’ai jamais confié la sécurité de mon ordinateur à Symantec & ses produits Norton… et je n’ai jamais eu de problème sans eux. :-))

    Comme quoi, tout est relatif!

  15. Très intéressant.
    Mais je l’ai appris par moi-même, en ce qui concerne se faire hacker,
    Je voguais en toute tranquilité sur mon nouveau Mac. Et soudain l’impossible s’est produit: je me suis fait hacker à répétition.
    Et comme pour mes PC et Mac j’ai dû aller chercher une solution. Dans mon cas Intego X6.
    Et depuis j’ai la paix.

    La même chose avec Linux. Là aussi je me croyais en sécurité mais même sous Linux je me suis fait hacker.
    La solution? J’ai enlevé Linux car je n’étais pas pour payer encore une fois. 1 fois pour PC et une fois pour Mac.

    Le problème c’est que sous Linux et Mac on se croit en sécurité. Et c’est vrai que les virus je n’en ai jamais eu depuis très longtemps.
    Il faut désormais s’armer de bons produits qui aident à protéger, et ne dites pas que je cliques sur n’importe quoi. AU CONTRAIRE. Dès que c’est un programme que je ne veux pas installer je refuse et je ne l’autorise pas.

    Bel article. Çà adonne bien. Puisqu’il semble de plus en plus aisé de hacker. Sans même se faire voir.
    Dans mon cas je l’ai su par l’adresse MAC, car je vérifie souvent.
    Mais sinon je ne l’aurais peut-être jamais su.
    Merci pour l’article, j’espère que tous et chacun prendront l’avertissement au sérieux: PC, Mac OSX et même Linux.

  16. Pour ceux que çà intéresse j’utilise Norton 360 v4 et j’ai la paix. En plus il ne ralenti pas mes PC, on croirait ne pas en avoir.

  17. Je pense que l’article traite de la sécurité des réseaux d’entreprises, pas des particuliers. J’imagine que les solutions de sécurité sont autrement plus différentes. Ça n’a probablement rien à voir avec le Norton Antivirus décrié par les usagers. Alors, ça sert pas à grand-chose de vous défouler sur leurs produits offerts au grand public. Il me semble que la conclusion de l’article de Nelson est assez explicite, pourtant.

  18. +1 Claude_C

    Ici Symantec indique bien ses intentions/solutions au niveau corpo et gouvernemental .
    Ici on en a rien a foutre de symantec antivirus ….

    Si une entreprise comme Symantec vise l’entreprise et le gouvernemental et bien c’est un gros bravo car les services de sécurité à ce niveau ne font pas légion . L’initiative de Symantec pourrait aussi pousser d’autre entreprise a regarder de ce coté comme ALWIL ou ESET a s’y intéresser aussi .
    Il y a un sérieux manque de concurrence a ce niveau .

  19. @viva_zapata

    Commentaire très intéressant!

    En y pensant bien, il s’agit d’appliquer la règle du 80/20: mettre son énergie sur les plus gros risques/les plus grosses sensibilités et laisser faire pour le reste

  20. @Bellcod

    J’ai relu vos ancien post et votre problème étais au niveau de votre routeur, pas de votre mac ou pc. Vous auriez eu un toaster de brancher sur le routeur que ça n’aurait rien changer.

    Ou peut-être que le pain brun protège mieux après tout!

  21. @ bellcod

    J’aimerais que tu précises la nature de «l’attaque» que tu as subie. À première vue, ça semble être une intrusion dans ton routeur et de ta connexion internet. L’OS ne me paraît pas avoir un rôle à jouer dans le fait d’avoir quelqu’un qui installe un MAC Adress dans un routeur.

  22. @eberthiaume

    « Pousses, mais pousse égal », comme aurait dit mon père s’il était encore parmi nous… Je veux dire, je suis bien d’accord avec toi et marcofsky pour dire qu’Ubuntu est loin d’être « Bullet-proof », bien au contraire, mais comparé avec Windows, la marge est, ma foi, assez grande!!

    Un exemple flagrant: Par défaut, Ubuntu s’installe en mode « utilisateur », et non en mode « root » (le mode « root » étant l’équivalent du mode « administrateur » sous Windows). Il n’y a même pas d’option à l’installation pour installer Ubuntu en mode « root ». C’est carrément impossible donc pour un utilisateur « clueless » de le faire, même s’il le voulait! Donc pour « mal configurer » son Ubuntu, faudrait vraiment VOULOIR et SAVOIR comment faire! Perso je sais même pas si c’est possible, je ne pense pas, à moins de zigonner avec l’installation en mode texte, peut-être… Mais encore là je ne pense même pas que ça soit possible. En comparaison, sous Windows (et oui même avec Windows 7 c’est encore le cas), PAR DÉFAUT il t’installes comme comme étant utilisateur administrateur. Voilà, DRETTE là, un gros trou de sécurité en partant, direct à l’installation!! Bien sûr ça se change, mais mettons que c’est pas mal plus façile de se ramasser avec un Windows mal configuré qu’un Ubuntu mal configuré… Et tu dis que ti-jos à calotte est plus safe à downloader ses torrents sur Windows que sur Ubuntu?? T’es trop marrant… Quand même bien que je téléchargeais un fichier .exe infecté sur ma boîte Linux, et que je voulais l’installer, il ne pourrait absolument rien faire comme dommage sur ma machine, car c’est même pas compatible. J’ai pas encore vu de virus en format .deb moi… Et de toute façon je ne téléchargerais pas un .deb des torrents!!

    Attention je ne dis pas que quelqu’un qui ne sait pas ce qu’il fait sous Linux n’est pas vulnérable, bien au contraire! Mais je dis juste que les chances que ça arrive sous Linux sont bien plus minces que sous Windows!! Des « Ubuntu mal configurés », moi j’en ai pas vus encore, désolé…

  23. Pour parler de sécurité, http://www.tagtele.com/videos/voir/54584. Je ne ferai aucun commentaire, trop de risque de dire la vérité sur cette vidéo.

    Je m’ennuie de voir la photo de Peter sur les boites logiciels de Symantec. Pareil comme dans la chanson tu fais un album de musique, y ta photo sur la pochette et si l’album se vends des milliers personnes ont maintenant ta photo chez eux.

    Le meilleur outil de tout les sortie par Symantec ou la défunte Norton System est bien entendu Norton Commander, ce merveilleux outil fait en DOS mais dont les clones aujourd’hui sont présent sur presque tous les OS. (Solaris, Hp-UX, Open-VMS, Windows, OS X, Linux…)

    Remi.Net

  24. @phantoman
    Vous avez raison. Mais il y a eu au-travers de mon routeur Apple des intrusions sur mon MacBook. J’ai récemment trouvé l’adresse MAC du hacker et je l’ai mis dans une liste à part sans possibilité d’être accepté par le routeur sans-fil.
    Je croise les doigts en espérant qu’il ne crée pas des adresses mac à volonté.

  25. @claude_c
    L’attaque était repoussé par mon MacBook mais j’avais un Kernel Panic Attack et je devais quitter immédiatement et repartir.
    Depuis je n’ai plus de ces attaques. Apparemment il ne sait pas encore passer par dessus mon filtreur d’adresses MAC.
    Donc oui il passait par le routeur APPLE, (Time Capsule).
    Merci du commentaire. A ce que je vois les blogueurs de ce site remontent loin en arrière.

  26. Pour revenir a la sécurité depuis 2 ans que je suis sous Ubuntu, j’ai un serveur accessible par internet et plusieurs ordis dont ce protable avec lequel j’écrit ce post en tout cas pour moi je n’ai plus aucun probleme de viruse et autres malwares dont l’anti virus lui meme et surtout comme je le disais plus haut Symantec qui m’en ont fait voir de toutes les couleurs dans le passé c’est lourd ca prende de la place sur le hd et dans la memoire non merci. Et les ordinateurs roucoulent n’étant plus des obeses mais étant alimenté en Linux.

  27. @bellcod

    tu t’es fait hacker et ça fait quoi au juste? Comment tu fait pour voir que tu te fait hacker? adress mac c’est bien beau mais comment tu voit ça? j’ai une time capsule moi aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s