Stratégie efficace de sauvegarde pour les pas trop nuls ! Partie 2

ilCe matin, notre ami MrVDK continue la présentation de sa stratégie efficace de sauvegarde. Contrairement à ce que je vous ai écrit hier, le document ne pourra être terminé aujourd’hui. Il me faut ajouter une troisième tranche pour cause de longueur. Non pas que ce ne soit pas intéressant. Bien au contraire, à plus forte raison que MrVDK m’a mis à contribution. C’est simplement qu’un texte d’apparence trop longue n’incite pas les internautes à le lire. Être devant un document 81/2 x 11 en papier, ce texte se lirait sans histoire. Mais devant un écran, c’est bien différent.

Dans cette deuxième partie, vous verrez comment faire en sorte pour que Windows (XP, Vista et Sept) en arrive à stocker tous vos documents personnels là où vous le lui aurez ordonné, idéalement sur un autre disque.

Texte: MrVDK
Assistance journalistique: Nelson

ilil‘importance de nos données étant ce qu’elle est, nous allons maintenant apprendre comment reconfigurer certains paramètres des comptes d’utilisateurs de Windows de façon à ce que l’emplacement de sauvegarde par défaut de la plupart de nos logiciels se situe dans un répertoire de la partition ou du disque D (pour m’en tenir à mon exemple d’hier). Pour Vista et Windows 7, la chose se fait très facilement. Pour XP, le travail peut se faire d’une façon similaire, mais il est possible de télécharger un outil qui rendra la tâche encore plus facile. Nous en reparlerons plus tard.

Déplacement des répertoires Utilisateur

Qu’un ordinateur soit muni d’un système XP, Vista ou Windows 7, il offre, au moment du démarrage, de choisir sous quel compte d’utilisateurs on peut se connecter. Chacun possède un répertoire privé contenant des sous répertoires spéciaux dans lesquels la plupart des logiciels respectueux des standards de Microsoft sauvegardent par défaut les fichiers qu’ils éditent ou téléchargent. Vous connaissez sans doute déjà ces répertoires.

Par exemple, sous Windows 7, ils portent des noms comme « Mes documents », « Contacts », « Téléchargements », « Favoris », « Liens », « Ma musique », etc. Si vous possédez une autre version de Windows, ces noms seront évidements différents. Par exemple, dans ma machine Vista (en anglais) ils se nomment « Documents », « Contacts », « Downloads », « Favorites », « Links », « Music », « Pictures », etc. Vous devriez tout de même vous y retrouver. Ces répertoires se trouvent sur la partition système de votre disque rigide, ou, dans le cas de notre exemple ci-haut, sur la partition C.

Problématique :

Vous l’avez sans doute déjà deviné. Ces répertoires se trouvant sur la partition système exposent leur contenu à la destruction lors de la restauration d’une image système. Ce fait pourrait vous porter préjudice.

Solution :

ilChanger l’emplacement de ces répertoires en les déménageant sur une partition de donnée. Pour notre démonstration, cette partition portera la lettre D, un espace aménagé sur le même disque. Idéalement, il faudrait qu’il le soit sur un deuxième. C’est très à conseiller, car la probabilité d’un bris simultané des deux disques est du même niveau de probabilité que de gagner le million à la loterie deux fois d’affilée. Mais pour mes explications ci-après, je préfère conserver la structure simple d’un seul disque.

Windows permet de faire ce travail assez facilement. Le seul irritant est, bien entendu, qu’il faut le faire pour chacun des répertoires spéciaux de chaque compte d’utilisateurs. La façon la plus simple pour procéder est d’aller dans chacun de ces comptes et d’y accomplir la même tâche.

Sous Windows Vista :

Pour le besoin de la démonstration, j’ai imaginé un compte pour mon ami Clotaire, ce qui va me permettre de vous illustrer comment rapailler ses dossiers spéciaux dans un emplacement sécuritaire. En premier lieu, moi qui suis sous Vista (mais c’est le même principe sous Win 7 ou Win XP), j’ai créé un répertoire « User » (excusez l’anglais) dans la partition D et j’y ai placé quelques répertoires, un pour chacun des comptes d’utilisateurs, soit « Clotaire », « Guest », « Idefix » et « Obelix ».

il

ligne.jpg

Dans chacun de ces répertoires, j’ai créé des sous-répertoires appelés « Contacts », « Desktop Documents », « Favorites », « Links », « Music », « Pictures », « Saved Games », « Seaches » et « Videos ». Il faut leur donner des noms semblables à ceux des sous-répertoires particuliers à la version de Windows, cela dans sa langue. Ce n’est pas obligatoire, mais c’est moins mélangeant (d’où mes noms anglais).

il

ligne.jpg

De retour dans ma partition système, c’est-à-dire le disque C, j’ouvre le répertoire « Clotaire », situé juste sous « Desktop » dans la section gauche de la fenêtre ci-après.

il

ligne.jpg

Je vais maintenant changer l’emplacement de chacun des sous-répertoires apparaissant dans la partie droite de la fenêtre (sous-répertoires représentés par des icônes vertes et dont les noms sont identiques aux sous-répertoires que j’ai créés dans le répertoires « Clotaire »). En réalité, il ne s’agit pas vraiment de sous-répertoire, mais de raccourcis menant à de vrais contenants de données situés, par défaut, sur le disque C.

ilJe vais donc rediriger chacun de ces raccourcis vers ceux du même nom que j’ai créés plus tôt dans D:\users\Clotaire. Au terme, les données seront stockées sur le disque D (ou F, G, H ou Z si vous préférez un 2e disque ou un disque externe, ce qui est une très bonne idée…). Je vais uniquement décrire la méthode de redirection du répertoire « Contacts », celle-ci étant la même que pour tous les autres sous-répertoires. Je commence en cliquant avec le bouton droit de la souris sur l’icône verte du répertoire « Contacts ». Dans le menu contextuel que s’affiche alors, je sélectionne l’option « Properties » (« Propriétés ») ce qui provoque l’affichage de la boîte « Contacts Properties » (prise d’écran ci-contre) où je sélectionne l’onglet « Location » (« Emplacement »).

Je clique ensuite sur le bouton « Move » (« Déplacer »).

Une nouvelle boîte apparaît pour que je précise l’endroit de redirection du raccourci. J’y sélectionne D:\Users\Clotaire.

il

ligne.jpg

Ceci fait, je clique sur le bouton « Select Folder » (« Choisir un dossier »). Cette boîte de dialogue disparaît. Il ne me reste plus qu’à cliquer sur le bouton « Apply » (« Appliquer ») de la fenêtre « Contacts Properties ». Windows me demande de confirmer l’action, ce que je fais. Tel que mentionné plus haut, je répète le même stratagème pour les raccourcis des répertoires « Desktop », « Documents », « Favorites », « Links », « Music », « Pictures », « Saved Games », « Seaches » et « Videos ». Le travail pour le compte « Clotaire » est terminé.

Pour vérifier que tout fonctionne correctement, il suffit de créer un fichier texte dans le sous-répertoire « Documents » situé à « D:\Users\Clotaire\Documents ». Si le travail est bien fait, ce fichier devrait apparaître dans le sous-répertoire « Documents » situé complètement en haut à gauche dans la fenêtre de l’Explorateur Windows.

Le « Bureau » (« Desktop ») de Windows est en réalité un des répertoires faisant partie de ceux que nous venons tout juste de déplacer dans « D:\User\Clotaire ». Tout ce qui apparaît sur le Bureau, est en fait un fichier stocké dans « D:\User\Clotaire\Desktop ». Désormais, si vous restaurez votre image système, vous conserverez tout ce qui se trouvait sur le « Bureau » avant que vous ne procédiez. La logique est la même pour toutes les données sauvegardées dans « Documents », « Pictures », « Music », etc.

ilPar défaut, les papiers peints de Windows (« Wallpapers ») sont sauvegardés dans le répertoire « C:\Windows\Web\Wallpaper ». Si vous désirez les conserver après une restauration d’image système, sauvegardez-les dans un répertoire « Papiers peints » que vous aurez préalablement créé dans « D:\Users\Clotaire\Documents » et assurez-vous que celui affiché à l’écran provient bel et bien de ce sous-répertoire.

Les raccourcis de logiciels que vous avez placés sur la barre de tâches (« Task Bar ») peuvent varier au fur et à mesure que vous adaptez votre environnement à vos besoins. Voici un petit truc pour en préserver la liste la plus récente. Il suffit de créer une (ou des) barre(s) d’outils dans la barre de tâches. Pour ce faire, créez dans le sous-répertoire « Documents », un sous-sous-répertoire pour chaque barre d’outils, baptisez-les de noms adéquats et faites un raccourci pour chacun.

Il vous reste maintenant à placer ces derniers sur la barre de tâches. Faites-les glisser et relâchez-les juste un peu à droite du bouton « Démarrer ». Leur nom s’affichera alors à la barre de tâches. Vous pouvez faire disparaître ces textes en cliquant sur chacune de ces barres d’outils avec la clé droite de la souris. Un menu contextuel s’affiche et vous offre les choix « Show Title » et « Show Text ». Il ne restera plus qu’à les positionner à l’endroit de votre choix. Désormais, chaque fois que vous ajouterez ou effacerez un raccourci d’une barre d’outils, le contenu du sous sous répertoire correspondant sera mis à jour. Pratique en cas de restauration d’une image système.

ilLes favoris d’Internet Explorer sont sauvegardés par défaut dans le répertoire « Favorites » que nous avons déplacé sur la partition D. Ce qui signifie, encore ici, qu’advenant une restauration par image du disque C, vous n’en perdez aucun. En ce qui a trait aux autres fureteurs (Firefox, Safari, etc.), je n’ai pas vérifié si cela fonctionnait. Mais j’imagine que ce doit être assez semblable.

Quant au courriel, nous en parlerons demain, dans la troisième partie de ce document.


Sous Windows 7

Je vous rappelle que ma démonstration jusqu’ici a été faite à partir d’un PC sous une version anglaise de Windows Vista. Puisque « Sept » est en phase accélérée de pénétration, j’ai demandé à Nelson de refaire l’exercice sous ce système d’exploitation et d’en tirer des prises d’écran. Comme vous pourrez le constater en scrutant les illustrations qui suivent, la logique est vraiment semblable à celle de Vista. Ce sont les fenêtres qui amènent des différences.

il

Je crée les comptes d’utilisateurs qui m’importent sur le disque J.ligne.jpg

il

En illustrant ici avec l’exemple de l’utilisateur « Nelson », je crée autant de sous-répertoires qu’il y a d’éléments à vouloir transférer depuis le disque C.ligne.jpg

il

De retour audit disque C, je regarde les sous sous répertoires de données que j’entends transférer.ligne.jpg

il

J’en choisis un premier sur lequel je clique de la droite.ligne.jpg

il

Je fais ouvrir la fenêtre « Propriétés » où je remarque l’onglet « Emplacement ».ligne.jpg

il

Je l’ouvre et je clique sur le bouton « Déplacer ».ligne.jpg

il

Windows me demande de lui indiquer la destination.ligne.jpg

il

Ce que je fais.ligne.jpg

il

Il ne me reste plus qu’à cliquer à nouveau sur « Déplacer » pour que cela se fasse.ligne.jpg

Sous Windows XP :

Enfin, sur la plateforme Windowx XP, vous pouvez aussi déplacer les répertoires spéciaux en ouvrant la boîte « Properties » qui s’affiche en cliquant avec le bouton droit de la souris et en choisissant l’option « Properties » du menu contextuel qui apparaît alors à l’écran. Mais je vous recommande plutôt de vous procurer le gratuiciel Tweak UIde Microsoft.

il

ligne.jpg

Cet outil présente une intéressante interface graphique permettant de faire le même travail plus facilement.En naviguant dans la section de gauche pour sélectionner dans l’arborescence l’option « My Computer – Special Folders » vous aurez accès à cette interface pratique. C’est plutôt agréable à utiliser.

La suite demain.

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que je suis parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.
Publicités

26 réflexions sur “Stratégie efficace de sauvegarde pour les pas trop nuls ! Partie 2

  1. Excellente méthode mais petite mise en garde :

    J’ai déjà utilisé cette méthode de transférer mes bibliothèques sur un autre disque dur interne ou tout simplement sur une autre partition mais je l’ai abandonné et voici pourquoi :

    Certains programmes mal conçu s’attendent à trouver par défaut le répertoire Mes Documents sur le C:\ et s’ils ne le trouvent pas vont aller en créer un et aucune façon de leur indiquer le contraire !!!

    À l’époque où j’avais Vista je m’étais retrouvé avec mon dossier Mes Documents sur mon D:\ tel que voulu et un nouvel inconnu My Documents (en anglais) sur le C:\ là où était Mes Documents auparavant.

    Je vous conseille de vérifier le comportement de vos programmes (surtout ceux ne venant pas de Microsoft). Certains documents pourraient être encore physiquement sauvé sur votre C:\ sans que vous ne le sachiez.

    De toute façon il faut toujours simuler un crash du DD ou une perte totale (incendie etc…) pour vérifier si notre procédure de sauvegardes est adéquate et nous permets de récupérer nos données.

  2. En dépit de l’amicale ironie de mon premier commentaire, je reconnais moi aussi qu’il s’agit là d’un bien beau travail et d’un beau dévouement. Chapeau !

  3. J’utilise une partition pour mes données, mais ma propre structure de répertoire. Je n’utilise pas le répertoire Documents (Mes Documents) de Microsoft et je n’ai donc pas besoin de le rediriger.

    Dans mon scénario plus simple, il y a 2 répertoires intéressants à rediriger: Bureau (Desktop) et Favoris pour les utilisateurs de IE.

  4. Pourquoi sauvegarder !?! Je viens de consulter mon agenda électronique (lotus Organizer 2.12a), encore fonctionnel sous Win7!!! La première notation date du mardi 17 novembre 1992 à 09:00, il neigeait… Quelques disques durs plus tard si j’ai encore ça, c’est grâce à des sauvegardes régulières…

     »next »

    Comme disait l’Autre : » De l’instruction c’est comme du beurre de peanut, juste assez pas trop… Sinon… » Nelson, nous suggère deux textes (so far) trop bien écrits par quelqu’un de bien trop avancé en informatique pour rejoindre monsieur & madame ToutLeMonde… Ou il est un fonctionnaire du Québec et sa devise est :  »Pourquoi faire ça simple quand on peut faire ça compliqué! »…

    Personnellement j’étais donc fier dans l’temps de sauvegarder mes fichiers sur un disque 5.25, ensuite ce fut les disquettes 3.5 et vinrent les CDroms et les DVDroms… C’était simple, et ça doit le rester pour les utilisateurs d’un ordinateur qui veulent en savoir le moins possible de ce qui se passe sous le  »hood »!

    Donc, une p’tite visite  »au Grand magasin », l’achat d’une simple clé USB de 16go devrait suffire amplement pour sauvegarder (backup) DOCUMENTS (et tout son contenu : textes, photos et musique) pour la grande majorité des utilisateurs non-spécialisés… Sinon, si vous désirez en sauvez plus car votre santé mentale en dépend, comme par hasard, il y a présentement chez Walmart (pour ne pas le nommer) un disque dur portatif de marque Ultra Speed de 640GO pour $69.88 cdn (comment y résister)… Vous connectez ça dans un port USB de l’ordinateur et automatiquement ça devient le disque F (quelque lettre du genre), pour le type de sauvegarde il y a plein de documentation sur le sujet…

    faque.

  5. Pardonnez- moi Nelson.

    Je vous explique. Je croyais avoir fait une faute d’orthographe avec .Mes yeux de quinquagénaire me jouent des tours malicieux.

  6. @Morrisr
    C:\documents and settings\…\application data est trop énorme et encrassé. Dedans, il y a le dossier « mozilla » qui contient l’intégralité de tous les profils de Firefox.

    Pour W7-Vista, c’est dans « Utilisateurs »,…, »appdata », »roaming »

    On doit rendre ces dossiers visibles au préalable , en « décacher » la case dans les options des dossiers.

    Pour restaurer, installer Firefox et recopier le tout dans le même chemin. Les extensions, mots de passe, marque-pages, etc seront tous là.

  7. @ ruisseauchene

    Merci pour l’info ça règle le cas de Firefox mais pas nécessairement les autres produits qui déposent des profil dans ce répertoire.

  8. @leflipside

    Un type que je connais avais deux enfants. Un gars et une fille. Sa fille est morte à 34 ans d’une maladie neurologique dégénérative et son gars est après mourir de la même maladie.

    Sa maison a passé au feu il y a 3 ans. Il est parti pour aller chez IGA et à son retour les pompiers étaient devant la maison. Perte totale.

    Il a tout perdu les souvenirs de ses enfants. Photos, films etc…

    S’Il avait fait comme tu dis, il aurait tout perdu également. Le disque dur externe aurait passé au feu comme le reste.

    Selon mes confrères qui travaillent en TI, la règle numéro un est d’avoir les sauvegardes le plus loin possible physiquement des originaux.

    Si certains pensent que l’histoire est fausse je vous recommende d’aller faire un tour sur la 41e Avenue près de l’intersection de la rue Broadway à Lachine.

    Il y a deux maisons neuves à cet endroit désormais là où il n’y en avait qu’une seule auparavant. Vous pouvez voir sur Google Earth également probablement.

    La fille qui est morte était ma belle-soeur.

    Depuis je fais attention à mes photos et films de famille comme à la prunelle de mes yeux.

  9. @leflipside

    Il faut dire que j’ai numérisé toutes les photos de famille sur mon PC et que j’ai fait numériser également tous les films 8mm qui appartenaient à mes parents. Sur un des films on voit même ma mère enceinte de moi et j’ai aujourd’hui 54 ans.

    Sans compter tout ce que mon épouse et moi avons pris avec des appareils photos ou vidéos numériques; naissances des enfants, anniversaires, mes parents, les voyages etc…

    Souvenirs inestimables donc qui ne « fit » pas sur une clé USB et dont je garde au moins deux copies ailleurs que dans ma maison.

    Cette série d’articles sur les sauvegardes a une valeur inestimable quant à moi.

    Surtout après avoir lu un article où il était mentionné que l’espérance de vie d’une sauvegarde gravée sur DVD était d’environ 5 ans.

    Même les sauvegardes sont éphémères.

  10. @ patdoc

    Merci pour le bruit de cadran, mais je préfère la musique pour me réveiller. 😉

    Cela dit, Nelson nous a pondu je ne sais combien de chroniques sur la sauvegarde de données, toutes plus simples les unes que les autres. En gros, on utilise un disque dur externe (ou une clé USB) et on a le choix de rendre la chose automatique avec un logiciel. Pour plus de prudence, on optera en plus pour une solution en ligne sur un serveur distant. Plusieurs ont un service gratuit.

    That’s it.

    Pas besoin de faire des incantations en C++ autour d’une marmite pour y arriver. 😉

  11. viva_zapata 17:49

    Mes sincères sympathies
    Loin de  »moé » l’idée d’être plus  »smart » que vous dans mes propos!

    Mais, disons qu’un soir à notre retour dans  »ma campagne » il ne reste que la fondation de notre cabane…

     »En ski » concerne les photos pour les assurances, comme vous écrivez un DVD de photos de tous les angles intérieurs & extérieurs de notre  »cabane » est dans le coffre-fort d’un beau-frère… Pour les diverses photos & films, un p’tit tour chez la famille & amis avec un beau disque dur portable  »flambant neuf » et la collection sera reconstruite… Pour la paperasse au besoin, une visite chez le comptable ou le notaire… Pour les banques : tout est en ligne (internet)… Pour le reste…boufffff…

     »En ski » me concerne, étant bien assuré et peu attaché aux biens de consommation si facilement remplaçables avec des $$$$$$$$, franchement un feu majeur ne m’empêcherait pas de dormir!

    Pis, imaginez-vous suite à un feu, avec les bons conseils de Nelson, avoir les moyens de se commander un beau DELL directement livré à la porte de notre nouvelle cabane Ô Canada ;-)))))

    Salutations à vous!

  12. @morrisr

    Instinctivement, je n’essaierais pas de toucher à Application Data et en fait à la majorité des répertoires plus ou moins cachés d’un compte Windows.

    Je regarderais surtout ceux qui
    1) Ont des données personnelles (Outlook et ses PST, Firefox et ses Bookmarks, etc.)
    2) Contiennent beaucoup de configurations

    La meilleure stratégie est de déplacer, lorsque possible, ces données avec le reste des données. J’ai mentionné une solution pour le cas de Firefox. Nelson va probablement vous expliquer demain comment déplacer le PST.

    C’est du cas par cas. Il faut fouiller et parfois carrément emander au fournisseur du produit où se trouve sa configuration. Il y aurait un article par OS à écrire juste pour donner une idée des possibilités classiques.

    Personnellement, je m’intéresse au backup de mes configurations, parce que je suis le genre à jouer beaucoup avec les options des produits. C’est un des mes nombreux vices.

  13. Je me demande s’il ne serait pas judicieux d’utiliser « Firefox Portable Edition » pour faciliter le transport des données associées à cette application. Mais je suppose qu’il y a des restrictions et un prix à payer au niveau des performances (où va le cache sur disque?)

    D’ailleurs, d’autres applications dont Thunderbird existent en version « portable », ce qui fait que vos données se trouvent à des emplacements simplifiés et faciles à trouver.

  14. @ ruisseauchene

    Merci pour vos judicieux conseils.

    Je crois que je vais m’en tenir qu’à Firefox. Pour ce qui est des courriel j’utilise Windows Live mail et j’ai déjà déplacé les fichiers de celui-ci sur un disque externe. Pour ce qui est de vos vices je crois qu’on en a un en commun.

    Bonne journée à tous

  15. Pffffff que c’est compliqué.

    Après chaque journées de travail, je « ramasses » le « mes documents » dans l’explorateur vindoz, et je le drag-&-drop sur mon disque dur externe, à la racine de ce dernier.

    Point final. Le « mes documents » d’aujourd’hui écrase celui d’hier et hop la vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s