Faits divers en fin d’hiver

(Le 2e point de ce pot-pourri a été modifié en fonction d’informations reçues de Québec) Il est beau mon titre, non ? Il n’a qu’un problème. « Faits divers » ne signifiera « méli-mélo » ou « capharnaüm de sujets » au lieu de « chronique criminelle », que si je vous en avertis dès le début de mon texte. Ce qui est fait ! Vous vous doutez maintenant que je vais vous présenter, encore une fois (seigneur, suis-je en train d’en prendre l’habitude ?) plusieurs petits sujets qui sont restés bien accrochés à ma boîte de courriel durant toute la semaine. Tous proviennent d’individus (pour utiliser un terme à la sauce « faits divers » au sens « Claude Poirier » du terme) « considérés comme habitués » (bis « Claude Poirier ») de Technaute. Merci à eux !

Ainsi, je vais vous parler de Chrome qui est aux honneurs, de l’Assemblée Nationale du Québec qui vibre dans le bonheur de Silverlight, d’un service que Compu-Finder aurait intérêt à connaître, d’une amélioration dans la qualité du pourriel criminel en provenance de la Côte-d’Ivoire, enfin de Google qui pourrait quitter la Chine sous peu.

Chrome médaillé d’or chez Toms’s Harware

Le pendant français du webzine Tom’s Harware publiait cette semaine les résultats de tests effectués sur les principaux fureteurs Internet. L’objectif était de découvrir lequel disait la véritable vérité vraie puisque tous se targuaient d’être le plus rapide de l’industrie. Les testeurs de Tom’s ont ainsi vérifié et mesuré le comportement des différents produits en ce qui a trait au temps de démarrage, à l’utilisation de la RAM, au temps de chargement des pages, à leur comportement quant au HTML, aux CSS, au JavaScript, au Flash, à Java et à Silverlight, ainsi que devant les tests DOM, ACID3 et PeaceKeeper.

La médaille d’or a été remportée par Chrome, l’argent par Opera et le bronze par Safari. Firefox et Internet Explorer repartent donc gros Jean comme devant. Triste pour ceux qui, comme moi, sont des inconditionnels de Firefox ! (Merci à Claude)

La nouvelle section « Vidéo-Audio » du site Web de l’Assemblée nationale du Québec

Vous êtes trois à m’avoir signalé le problème entourant la nouvelle section Vidéo-Audio du site Web de l’Assemblée nationale du Québec. C’est un site qui aurait coûté 3,4 M$ (selon le FACIL) et sur lequel aurait planché une équipe de 34 professionnels (toujours selon le FACIL). Or, à défaut d’avoir Silverlight de Microsoft dans son ordi, rien ne va sous Windows et sous Mac. De plus, ça ne marche pas sous Linux. J’ai vérifié avec Ubuntu 9.10 et l’affirmation est exacte (j’ai vérifié également avec Mac OS X 10.6 et Windows 7).

« Pendant ce temps, lit-on chez FACIL, la Maison Blanche passe son site web sous Drupal (le CMS de référence dans le libre) et publie tous ses documents en utilisant des formats et des standards ouverts. » Je ne veux pas repartir le débat, mais avec un budget de 3,4 M$, on aurait pu s’attendre à une universalité … plus universelle. Peut-être ont-ils jugé, les 34 programmeurs, que les utilisateurs de Linux étaient des gens trop sérieux pour aller perdre leur temps à regarder des politiciens se crier des noms comme dans une cour d’école (exercice flagrant de mon droit d’opinion). Hum ! (Merci à Frédéric, Bob et Zippo26)

Ajout du lundi 22 mars: J’ai reçu deux courriels en provenance de Québec. En toute justice, je vous les communique:

J’aimerais que vous lisiez ceci par rapport au projet de l’Assemblée Nationale du Québec. Vous comprendrez que le coût de 3,4M$ n’est pas pour le site Internet uniquement, mais bien pour une plateforme complète de gestion d’information numérique… Je crois que vos années d’expérience dans le marché vous permettront de juger de l’ampleur d’un tel projet !

Steve Tremblay
Animateur de Haute Résolution sur XM172
Architecte du projet

Nous aimerions apporter des précisions sur les échanges véhiculés dans votre blogue à propos du choix de Silverlight par l’Assemblée nationale du Québec.
Nous sommes désolés des difficultés que vous éprouvez à naviguer sur le site de l’Assemblée.
Selon des tests que nous avons effectués, le site de l’Assemblée est compatible avec l’environnement Linux. Pour visionner des vidéos sur notre site, nous vous invitons à télécharger le plugiciel Moonlight (http://www.go-mono.com/moonlight/), conçu pour lire les fichiers vidéo.

Plusieurs facteurs ont guidé l’Assemblée dans son choix de Silverlight. Parmi ces facteurs, l’Assemblée devait choisir une technologie…

• pour navigateur Web multiplate-forme (Windows, Apple, Linux via le projet MoonLight);
• permettant d’éviter le ré-encodage de ses archives vidéos (7, 700 fichiers) disponibles au format Windows Media Player depuis l’an 2000;
• compatible avec son environnement Microsoft déjà en place depuis plusieurs années.

Espérant avoir apporté quelques précisions, nous vous souhaitons une excellente journée.

Patrick Byrne
Responsable du service des communications Web

Quelqu’un voudrait-il en avertir Compu-Finder ?

Dans ma pile de communiqués de presse, il y en avait un qui vantait les mérites du service Weblocal.ca. L’idée ? Simplifier pour les entreprises la gestion de sa réputation sur Internet. Le nouveau service, une filiale de Transcontinental, se veut un outil des plus utiles entant donné le contexte que je vous copie-colle ci-après.

« Le Web 2.0 a changé la façon dont les consommateurs prennent leurs décisions d’achat : avant d’acheter, ils consultent les commentaires et les expériences publiés par d’autres internautes. En fait, 90 % des consommateurs se fient aux commentaires publiés par des proches et 70 % à ceux publiés par leurs pairs. Dans l’ère du Web 2.0, l’internaute est non seulement un client potentiel mais possède aussi le potentiel de devenir un influenceur important dans son environnement virtuel. En peu de temps, un commentaire peut se retrouver sur un forum, repris par de nombreux tweets et devenir le sujet d’une nouvelle page Facebook : ce sont des milliers d’internautes qui en sont informés en temps réel (…) Jusqu’à tout récemment, la notion de la réputation était associée au bouche-à-oreille. Avec le Web 2.0, elle se transforme en « e-réputation » et se répand rapidement auprès d’un grand nombre d’internautes. Cela nécessite donc la mise en place d’une stratégie afin de suivre les tendances, les commentaires et d’agir convenable pour répondre aux attentes de sa clientèle. »

D’où mon sous-titre : quelqu’un voudrait-il en avertir Compu-Finder, une firme bien de chez nous dont nous avons parlé à quelques reprises en ces pages ?

La Côte-d’Ivoire améliore son image

Jusqu’ici, les tentatives d’escroquerie initiées par des malfaiteurs du Nigéria ou de la Côte-d’Ivoire étaient tellement mal faites que peu de gens s’y laissaient prendre. Cette fois, on semble s’être raffiné; on est passé à la couleur. Et ce n’est plus la veuve éplorée du banquier coupé en petites tranches distribuées aux chiens du patelin qui nous écrit. C’est une Canadienne, Henriette Leclerc, une soi-disant résidante de la Côte-d’Ivoire depuis trente ans. Si vous cliquez sur la vignette ci-contre, vous verrez apparaître sa lettre … en couleur. Triste !

Évidemment, le thème utilisé pour nous approcher afin de nous arnaquer est le malheur du peuple haïtien. Quant au message du courriel où est joint la lettre d’Henriette, il est pathétique : « VEILLEZ OUVRIE DOCUMENT S’ILS VOUS PLAIENT ». Si je vous dis que c’est tellement gros que personne ne mordra, certains d’entre vous me répondront à juste titre que des gogos y plongeront tête première. C’est toujours ainsi que ça fonctionne, sinon, il y a belle lurette que ce genre d’hameçonnage aurait cessé. (Merci à Martin)

Google quitterait la Chine le 10 avril prochain

On vient d’attirer mon attention sur un article de Bloomberg.com sur le fait que Google pourrait quitter la Chine dès le 10 avril prochain, une nouvelle reprise du China Business News (Shanghai). Cela ne fait que démontrer que le torchon brûle toujours entre la géante californienne et l’Empire du Milieu. L’enjeu ? Le refus de Google de se prêter à la censure chinoise. Pour Beijing, il n’est pas question que Google réfère au Tibet ou à la Place Tiananmen, pour ne citer que ces deux exemples, ce qui va à l’encontre des principes corpo de l’entreprise de Mountain View. Bluff pour gagner au bras de fer ? Qui sait. À suivre ! (Merci Josée).

Voilà pour aujourd’hui ! À lundi !

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que je suis parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.
Publicités

57 réflexions sur “Faits divers en fin d’hiver

  1. @Zapata

    Faut citer tes sources complètement mon vieux. Sur un des sites que tu cite, au deuxième paragraphe, l’auteur affirme: « I’ve done some pretty extensive internet searching and have yet to come across any official sources of any kind (Microsoft, MPAA, court decisions, etc.) declaring these packages illegal.

    Note 1. L’article original que tu cite date de 2007 et qu’il y a eu passablement d’avis publié depuis.Note aussi que l’auteur de ton site n’a fonder son avis que sur une suite de déduction personnelle, jamais baser sur la jurisprudence.
    http://www.psychocats.net/ubuntucat/the-legality-or-illegality-of-w32codecs-and-libdvdcss2/

    Note 2 : Oublie ma note 1, j’ai trouver un avis semblable en 2006:
    http://www.april.org/articles/communiques/pr-20080730.html

    Note 3. Je n’ai pas trouver les liens que tu nous cite pour le Canada. Est-ce que tu peux nous donner tes sources stp?

    Parmi les avis consulté, il y a eu entre autre celui du conseil d’état en France.

    En France, la loi DAVSI stipule que « les mesures techniques ne doivent pas avoir pour effet d’empêcher la mise en œuvre effective de l’interopérabilité, dans le respect du droit d’auteur. » De même que, toujours selon cet article « Les mesures techniques ne peuvent s’opposer au libre usage de l’œuvre ou de l’objet protégé dans les limites des droits prévus par le présent code, ainsi que de ceux accordés par les détenteurs de droits. »
    Cette interprétation a été validée par le Conseil d’État selon une décision rendue le 16 juillet 2008 et relayée dans un communiqué de presse de l’April. À compter de cette date, l’usage en France de libdvdcss pour la lecture de DVD cryptés peut donc être considéré comme légal. – Wikipedia

    Si l’on s’en réfère à ces deux alinéas, alors l’usage de la bibliothèque libdvdcss pour la simple lecture d’un DVD légalement acquis semble autorisé, puisqu’il permet l’interopérabilité et ne contrevient pas aux droits d’auteur et droits voisins.
    Aux État-unis, Il n’y a jamais eu de procès car le DMCA permet le contournement de protection si c’est dans un but d’interpolarité. La même logique de droit est appliquer au « reverse engineering ». Le « reverse engineering » est permis aussi dans un but d’interpolarité. Par exemple, Microsoft n’as jamais poursuivi pour l’utilisation du format doc dans les autres applications. -Wikipédia

    Au Canada, comme les jugements rendu a propos de l’inter-polarité a donner sensiblement les mêmes résultat qu’aux EU, on peut raisonnablement penser que le résultat sera le même avec libdvdcss.

    Il existe très peu de jurisprudence a ce propos. Par contre, tous les jugements et avis vont dans le sens de la légalité, je le répète, pour usage privé de dvd acquis légalement et tant que l’ayant droit n’est pas brimer dans ses droits.

  2. @ dennis_dubeau

    Il manquait peut-être un 😉 à la fin de mon commentaire, mais bon.

    Cela dit, la prétendue qualité des commentaires signés que tu constates est peut-être en grande partie due à la modération.

    Perso, même la mini discussion que nous avons là ne devrait pas faire partie des commentaires du blogue, parce que même si elle peut être intéressante ou pas pour certains, elle n’a rien à voir avec les sujets de la chronique. Ça peut alimenter une réflexion, mais bon.

    En ce qui me concerne, Nelson sait qui je suis, et ça me suffit. Je ne voudrais pas que mon identité réelle circule sur des blogues parfois visités par des gens atteints d’insuffisance thyroïdienne ou même des gens tout à fait normaux, éduqués, mais impulsif et vite su’l piton. Qui sait ce qu’ils pourraient faire de ces informations? 😉 Le pseudonyme me prémunit au moins contre ça.

    De plus, des gens qui occupent un emploi important ou dans un secteur «sensible», disons, ne veulent pas nécessairement que leur employeur soit au courant de leurs opinions sur tout.

    Combien de personnes se sont retrouvées dans de beaux draps suite à des publications sur Facebook?

    L’anonymat ne sert pas qu’à se protéger contre les autres, mais aussi contre soi-même, des fois. 😉

  3. @phantoman

    La source est effectivement celle que tu as trouvé. Tout est là.

    Quand à l’autre je l’ai cité c’est celle de vidéoLAn que tu peux trouver ici :

    http://www.videolan.org/support/faq.html

    Je persiste à penser que les choses ne sont pas si simple. Toi-même tu utilises des expressions comme « on peut raisonnablement penser que… »

    Habituellement on utilise pas de telles expressions lorsque les choses sont évidentes.

    Et que penser à propos de w32?

    J’ai un autre exemple en tête, la distro Xandros incorpore tous ces codecs et elle n’est pas gratuite. Elle coûte 99,95$. Elle est disponible gratuitement sur leur site internet pour essai mais dans une version ne compenant aucun des codecs précités.

    Pourquoi?

    Je n’ai pas dit que c’est illégal. Je dis peut-être… En tout cas c’est tout sauf clair et c’est exactement ce qu’à écrit le type dans son texte.

  4. @ Claude_c

    C’est au signataire de voir s’il peut ou non dévoiler des informations sensibles… Si ça prend l’anonymat pour SE protéger un commentaire.. le problème est sérieux! C’est vrai que sur Facebook, ce n’est pas la jugeote qui est la dominante! 🙂

    La discussion que nous avons concerne de plein front ce blog!!

    J’ai dit pourquoi, plus haut, l’anonymat enlevait énormément de valeur et de crédibilité à un commentaire… et surtout, ça ouvre la porte aux abus!!

  5. @zapata

    Dans le cas de la France, c’est clair et limpide. L’avis juridique émane du Conseil d’État et permet l’utilisation de librairie du type libdvdcss dans un but d’interpolarité.

    Au EU une exception semblable (sinon identique) aussi.

    Sec. 1201. Circumvention of copyright protection systems
    « (2) Notwithstanding the provisions of subsections (a)(2) and (b), a person may develop and employ technological means to circumvent a technological measure, or to circumvent protection afforded by a technological measure, in order to enable the identification and analysis under paragraph (1), or for the purpose of enabling interoperability of an independently created computer program with other programs, if such means are necessary to achieve such interoperability, to the extent that doing so does not constitute infringement under this title. »

    ref: http://cyber.law.harvard.edu/openlaw/DVD/1201.html

    Pour le Canada, je n’ai pas chercher (et j’en ai pas vraiment envie) la réglementation, mais je serais surpris que ce soit bien différent.

    Dans le cas de vidéolan et de beaucoup d’autre organisme qui n’inclut pas libdvdcss, faut comprendre que la moindre poursuite peut le mettre k-o.

    Et pour finir avec les distro payante, il est vrai que la version payante de Xandros ne viens pas avec de codec mp3.
    Par, aucun autre software n’est fournie non plus, ni la documentation:
    No MP3 encoding
    No Applications CD (all applications may be downloaded from Xandros Networks)
    No User or Getting Started Guide
    Est-ce les mp3 qui font la différence? Pas sur. Xandros est vendu plutôt comme un système clé en main.
    Est-ce qu’il faut une licence pour encoder des mp3?
    4) Do I need a license to stream mp3, mp3PRO or mp3surround encoded content over the Internet?
    Yes. A license is needed for commercial (i.e., revenue-generating) use of mp3/mp3PRO in broadcast systems (terrestrial, satellite, cable and/or other distribution channels), streaming applications (via Internet, intranets and/or other networks), other content distribution systems (pay-audio or audio-on-demand applications and the like) or for use of mp3/mp3PRO on physical media (compact discs, digital versatile discs, semiconductor chips, hard drives, memory cards and the like).

    However, no license is needed for private, non-commercial activities (e.g., home-entertainment, receiving broadcasts and creating a personal music library), not generating revenue or other consideration of any kind or for entities with associated annual gross revenue less than US$ 100 000.0

    ref: http://www.mp3licensing.com/help/index.html#5

  6. @dennis_dubeau

    Malheureusement, je ne crois pas que ça ferait quasiment disparaître les commentaires qui n’ont pas leur place. J’en ai vu souvent ici de la part de gens qui s’identifie et je ne te pointe absolument pas.

    Autrement, j’ai mes principes moi aussi et je n’utilise pas mon anonymat pour dire n’importe quoi (du moins j’essaie…).

    J’aime bien l’option présentée par Claude Lafrenière: s’identifier au responsable d’un blog mais pas automatiquement aux participants.

  7. Bonjour tout le monde!

    M. Dumais, je vois qu’on a retiré le lien pour vous envoyer directement des commentaires et/ou suggestions?!? Bon! ça doit faire parti du remue-ménage de l’équipe technique sur ce site.

    Alors je me lance pour un commentaire « Hors sujet »… Nommément ma quasi fracture au coccyx.

    Blessure que je me suis infligé vous devinerez comment en visitant le site Ô! combien décrié par les Linuxiens (dont moi même), c’est à dire Radio-Canada.

    Surprise!

    J’ai accès à presque tout les extraits vidéo/audio… RDI en direct m’ayant boudé.

    Avant c’était RDI qu’on pouvait voir et rien de reste… et là … bin c’est l’inverse.
    Bon Ok! En bon Linuxien je vais chialer en disant que pour la vitesse on repassera.
    Mais le score d’accessibilité est nettement supérieure à Tou.tv.

    Étrange… mais réjouissant.

    Scuzez-là!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s