Thunderbird 3.0: déceptions et questions

illustration2009113031.jpgJe ne suis pas sûr de bien comprendre le comment du pourquoi. Ce matin, j’ai téléchargé et installé la version quasiment définitive (une RC1) de Thunderbird, un logiciel de courriel que fabrique l’organisation Mozilla où on le présente comme étant le petit frère de Firefox. On en dit beaucoup de bien et j’applaudis … sans les mains; je lève plutôt ces appendices bien haut pour poser des questions. On est en 2009, non ? Alors pourquoi s’acharner sur un produit qui n’arrive pas à faire mieux que les autres, la plupart étant eux aussi gratuits ? Je ne parle pas d’Outlook de Microsoft, un méga produit sans lequel 123 456 porteurs de cravates des centres-villes occidentaux se suicideraient chaque jour, ni de MobileMe, cette plate-forme payante utilisée par des amateurs de Mac possédant notamment un iPhone. Je parle de Gmail, de Windows Live Mail, de Yahoo Mail, etc. des systèmes aussi populaires que faciles à utiliser.

illustration2009113032.jpgJe sais. Thunderbird (prise d’écran ci-contre) permet, comme Outlook, d’avoir, dans son bloc-notes à soi, une base complète de courriel où tous les comptes dont on est usager sont accessibles. Nos communications sont ainsi centralisées dans une machine physique nous appartenant; on ne perd rien. On peut archiver ses communications dans son ordi, pas sur un serveur éloigné dont on ne sait rien. Bien beau, mais pourquoi ? Personnellement, j’ai tout mon courriel méticuleusement archivé par année depuis que j’en écris et en reçois. S’il m’est arrivé, depuis, de devoir consulter de vieux courriels, jamais ce ne fut plus loin qu’un an en arrière. Autrement dit, en quinze ans, je n’ai jamais eu à aller fouiner dans ma masse archivée. Alors, pourquoi est-ce que j’y tiens tant ? Probablement parce que je suis de la vieille école, celle où on gardait dans des classeurs tout le courrier reçu et une copie de celui qu’on expédiait. Est-ce à dire que je perds mon temps à être inutilement ramasseux ?

Probablement. Les services Web (IMAP) acceptent tous (il me semble) de recevoir les courriels de nos autres comptes, incluant les POP (Sympatico, Videotron, etc.). On peut ainsi se permettre de voyager sans bloc-notes; il suffit de se dénicher un poste Internet quelque part et de se connecter (évidemment, il faut accepter de faire confiance à Microsoft, Google, Yahoo! et compagnie). On peut en outre demander au service IMAP de laisser une copie des messages en provenance de notre compte POP sur le serveur en question. Cela nous permet de nous y connecter en mode Web Mail pour y faire le ménage, advenant qu’on veuille s’adonner à cette occupation.

illustration2009113033.jpgEn ce sens, si on est un usager normal du courriel, ce qui pourrait ressembler à l’écrasante majorité de la population, il est possible qu’on n’ait pas vraiment besoin d’un logiciel complet comme Outlook ou Thunderbird. Complet ? Outlook oui, mais pas Thunderbird. Au bout de trois versions, il n’y a toujours pas de compatibilité avec Exchange, un must pour les gens d’entreprises. Pire, il n’y a pas encore de calendrier; il faut bidouiller dans les plugiciels pour y arriver.

Ici, je vous entends me rétorquer que Thunderbird a été intégré dans un coffret Internet intéressant appelé SeaMonkey, ce qui va plus loin qu’Outlook. «Bof !», ai-je le goût de vous répondre. Pourquoi un tel produit ? Netscape Communicator est mort, non ? Et si la philosophie multiservice dont il s’inspirait avait été si importante, Microsoft, Apple et les autres y auraient donné suite, non ? Remarquez, cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas de marché pour un tel concept. Permettez-moi d’émettre quand même quelques réserves.

Je ne dis pas que Thunderbird est un mauvais produit. Quand je revitalise des PC pour des amis peu enclins aux dépenses informatiques, c’est le produit que j’installe à côté d’OpenOffice.org, en lieu et place de Microsoft Office. L’autre jour, j’ai même tiré une copine de la misère en lui remplaçant ainsi Outlook Express. Il y avait au moins cinq ans de correspondance très fournie et le gratuiciel de Microsoft avait, semble-t-il, atteint sa limite.

illustration2009113034v.jpgVous allez me soutenir que Thunderbird est un produit Open Source qui a la délicatesse de fonctionner aussi bien sous Windows, sous Mac que sous Linux et, qu’en ce sens, il faut le préférer aux grosses écuries propriétaires à la sauce Microsoft. Je veux bien vous donner raison, mais dans mon cas, ce n’est pas possible. Pas plus que je n’y suis arrivé l’autre jour avec SeaMonkey, je suis incapable d’importer dans Thunderbird 3.0 (version Windows) mon courriel d’Outlook 2007 avec tout le bordel afférent. Ça commence, mais ça gèle au bout d’une minute. En prime, le processus fait chialer Outlook 2007; cliquez sur la vignette , ici à droite, pour lire le message d’erreur.

Quand je suis sous Mac OS X, je me trouve très bien servi par le trio Mail, Carnet d’adresses et iCal. C’est ainsi équipé que je voyage la plupart du temps. Comme ces logiciels sont de bonne qualité et qu’ils sont fournis sans frais avec le système, je serais étonné d’apprendre que Thunderbird fasse des percées en ce giron. Et quand je suis sous Ubuntu, je ne consulte mon courriel que par l’entremise de Gmail ou MobileMe; pour tout dire, j’ignore si Thunderbird y est LA solution (peut-être quelqu’un pourra-t-il m’éclairer ?). En d’autres termes, la part de marché de l’Oiseau Tonnerre risque d’être menue menue sur côté Mac et, peut-être, côté Linux.

illustration2009113035.jpgCôté Windows, la plate-forme dominante, on est sur une planète où la concurrence à Microsoft Office est très marginale. Les entreprises (beaucoup sont inféodées à Exchange) paient des licences à Microsoft, elles se disent que ça marche et elles passent à autre chose. Le marché de Thunderbird est ailleurs, chez les TTE (tites tites entreprises) et chez les gens. Il coïncide avec l’immense base piratée de Microsoft Office. Mais à quoi ça sert d’y distribuer un produit qui offre moins, un gratuiciel fort noble qui, tout au plus, fait ce que les grands services IMAP font déjà sans gossage ? Mozilla n’a d’autre choix que de faire mieux, que d’aller plus loin, que d’imiter les gens d’Opera dont la toute récente version 10.10 de leur produit mérite mention, bref. Mozilla doit faire autre chose que de publier un autre produit « wanabe » dénué de tout facteur « wow » ! Sinon, à quoi ça sert ? Quossa donne ?

Dieu du ciel ! Je viens de tenir des propos négatifs sur un logiciel libre. J’ai bien peur que je vais le payer ! Moman !

ligne.jpg

Avis : j’utilise personnellement des machines sous Windows, Mac OS X et Linux et je n’ai aucune préférence; en fait j’ai une relation d’amour-haine avec chacune. Si vous croyez que je suis parti-pris envers l’une ou l’autre de ces plates-formes, je vous soumets respectueusement que vous avez tort et ne peux vous recommander que de consulter mes chroniques antérieures.

ligne.jpg

Publicités

24 réflexions sur “Thunderbird 3.0: déceptions et questions

  1. Tout comme vous Nelson
    Sous Windows je possède la suite Live avec Live mail …
    Sous OSX je profite tout comme vous du simple et mignon MacMail avec ses comparses (iCal,Carnet Add)
    Et sous Linux surtout sous Ubuntu , la suite Évolution remplie à toutes mes exigences (très ressemblant à Outlook)

    J’ai testé pour ma part Thunderbird et mis à part la fonction de confirmation de réception (qu’il y a pas sur Macmail) , j’ai trouvé ce client mail (TB) trop lourd d’interfaces et manque cruel d’échange avec agenda et carnet d’adresses .

    Donc en ce qui me concerne TB3 je passe mon tour , peut être Tb4 en 2025 .

  2. Eh bien moi je dois être de la vieille école aussi. Je garde mes courriels localement sur ma machine, archivés et backupés (pardon pour le néologisme).

    Je préfère garder localement tout mon bardas, de plus il n’est pas rare que je doive retrouver des documents techniques ou autres cossins perdus dans la nuit des temps.

    Mais plus que tout, le concept même d’utiliser du courriel me semble aujourd’hui dans ses derniers retranchements, face a l’abondante manne de twitter, Facebook et autres textos, du moins dans le monde hors entreprise. Je suis certain que les corporations vont poursuivre dans le chemin email, mais les particuliers?

    A ce sens, il est possible que la mouture Thunderbird3 soit son chant du cygne?

  3. Pour moi qui travaille à la maison, je trouve que Thunderbird me sert très bien. Primo, mes courriels sont archivés chez moi et sont rapidement facile d’accès. Aucun lag quand je reconsulte mes courriels des derniers jours ou dernières semaines (ce qui est fréquent… gestion de projets). Je ne supporterais pas le 2 à 5 secondes permanent et des fois 10 ou 15 quand le réseau ou le serveur a un ralentissement.

    Par ailleurs, le carnet d’adresse, avec mes multiples groupes et sous-groupes (+ de 1500 entrées) est polyvalent et efficace, quoi qu’il pourrait être encore mieux.

    Avec le module Lightning pour l’agenda, la confirmation de réception, la synchro avec Google et mon iPhone, C’est très bien.

    Donc, quand c’est un outils de travail en utilisation permanente, j’aurais bien de la difficulté à ne fonctionner que sur le web. Pour le reste… je suis sur gmail (que je consulte sur thunderbird… conservatisme quand tu nous tiens. Mais non, disons plutôt guichet unique).

  4. L’avantage de télécharger ses messages en mode POP dans un logiciel de messagerie, c’est que si une connexion internet n’est pas accessible (sur la route avec un portable sans internet sans fil, par exemple), on a toujours accès à ses messages.

    Et puis j’ai beau essayer, je déteste les interfaces web des GMail, Hotmail et compagnie. Je n’arrive pas à m’y faire.

    J’ai deux SE en double-amorçage, Windows XP et Ubuntu. J’ai donc Thunderbird 2 dans les deux environnements, et un seul profil (sur partition NTFS) partagé entre les deux systèmes. Thunderbird est le seul logiciel qui me permette de faire ça.

    @ Nelson
    Par rapport à vos problèmes d’importation des messages d’Office 2007 dans Thunderbird… Je serais bien curieux de voir les résultats si vous tentiez l’importation dans un produit Microsoft comme Outlook Express ou son successeur. Je mettrais ma main au feu qu’il arrivera la même chose! J’ai toujours royalement détesté Outlook et son fichier de base de données unique qui est prompt à se corrompre quand il devient volumineux. En plus, son emplacement ne peut pas être déplacé sur un disque réseau. C’était du moins le cas avant la version 2007. (au bureau, les profils d’usagers étaient sur le réseau et étaient sauvegardés chaque nuit de façon automatique)

  5. Depuis tres longtemps j’ai mon propre domaine pour mon site web etc.. Pendant tres longtemps mon serveur de web et courriels etait a la maison, un jours j’ai decider de mettre mes site web sur godaddy.com et j’ai decider de transferer mes courriel sur gmail. c’est tres transparent. Je encore toujours la meme adresse mais le server e-mail c’est gmail.

    A partir de l’interface google, je peux creer des compte de courriel (jusqu’a 100 gratuitement a 1 ou 2 gigs chacun)

    Ayant 5 ordinateurs a la maison, ce qui etait le plus important pour moi etait d’avoir access a mes courriel peut importe ou j’etais dans la maison.

    Au debut j’essais de configurer TB, question d’avoir le meme client sur toutes les plateformes. Ubuntu, Opensolaris, Windows XP, Windows Vista et Mac OSX. J’ai ete decu des performace, mais surtout, surtout sur OSX, plein de poppu d’affaire non compatible etc… A un moment donner je me suis met a utiliser l’interface web et depuis ce temps, il n’y plus aucun client null part sur mes machine que j’utilise.

    Maintenant je lis mes courriel 99% sur mon ipod touch…..

  6. @mantiss
    « …utiliser du courriel me semble aujourd’hui dans ses derniers retranchements… »

    Je ne pense pas. C’est sa vocation qui est en train de changer. Je parle d’un mode de fonctionnement où on se fait notifier de nouveaux contenus (articles, nouvelles, contenu Facebook, etc.).

    Au lieu d’avoir le contenu dans le courriel, on reçoit un pointeur vers ce contenu.

  7. Ce que tu es en train de te demander, Nelson, c’est pourquoi s’en tenir à un client de courriel sur la machine plutôt qu’un webmail.

    Thunderbird remplit exactement le même rôle qu’Outlook Express, Incredimail, Eudora. Un client de courriel simple. Il n’a jamais, à la base, été prévu qu’il remplace le gros Outlook avec sa panoplie. Un logiciel libre qui serait prévu pour le remplacer serait Evolution.

    Maintenant, la question est: un webmail (Gmail, Ymail, Live) ou un logiciel dans l’ordi pour ses courriels? Chaque solution a ses plus et ses moins…

  8. Moi j’ai Thunderbird sur mon PC principal. En effet, j’aime avoir une copie local de mes courriels en cas de problèmes de réseau. Aussi, j’ai plusieurs adresses de courriels. Elles ont des utilités différentes et Thunderbird me permet de les consulter sans avoir à accéder à plusieurs Webmail un après l’autre. C’est mon guichet unique pour toute ces adresses.
    Je comprend par contre que quelqu’un qui n’a qu’une adresse n’en ait pas besoin.

  9. J’avais oublié cet avantage majeur dont cosmopolite parle. J’ai plusieurs adresses de courriel, toutes consultées dans TB dans un seul profil. Ça serait un cauchemar de les gérer par webmail seulement.

  10. @Nelson

    « …j’ignore si Thunderbird y est LA solution (peut-être quelqu’un pourra-t-il m’éclairer ?)… »

    Sous Ubuntu, par défaut le client mail est évolution. C’est ma foi assez complet. En ce qui me concerne, cela n’a rien a envier à outlook 2003 pour ce qui est des fonctionnalités. Le calendrier d’évolution est bien intégré au bureau gnome.

    Il y a moyen d’importer des fichiers outlook (.pst) mais je ne sais pas si cela bousille les fichiers outlook 2007.

    Voici un lien sur le site du projet avec des prises d’écrans.

    http://projects.gnome.org/evolution/screenshots.shtml

    Bonne soirée.

  11. @Nelson

    Je suis surpris que tu ne connaisses pas « Evolution » sous Linux! C’est celui qui vient par défaut sous Ubuntu… Tant qu’à moi, Evolution est une bien meilleure alternative à Outlook… Ce dernier incluant tâches, agenda, calendrier, et compatible avec Exchange. Et quand on ajoutes des trucs dans notre calendrier, ils apparaissent dans le petit calendrier en haut à droite quand on fait un clic sur l’heure. C’est très bien intégré à Gnome.

    Mais ceci étant dit, je suis d’accord avec toi sur le fond: À quoi bon? Moi ca fait des années déjà que je n’utilise plus ces logiciels de courriels client comme Outlook, Evolution ou Thunderbird… Surtout depuis que j’ai passé à Gmail. Oui je vends une partie de mon âme à Google j’en suis conscient mais je n’ai rien à cacher et bref les avantages prennent façilement le dessus sur les inconvénients! Surtout depuis que j’ai mon téléphone Android, j’utilise maintenant toute la ribambelle de services de Google: Contacts, Courriel, Tâches, Calendrier, Agenda, Notes (Google Docs), etc. Et non, je ne pourrais plus me passer de ces services!!! L’avantage d’avoir toutes ces données dans le nuage est évident: Plus besoin de faire des « sync » d’une machine à l’autre pour garder toutes nos machines à jour. Tout celà se fait bien sûr automatiquement puisque tout est sur le net! Exemple concret d’un avantage du cloud: Récemment j’ai ré-installé Android sur ma machine (j’ai installé le « mod » cyanogenmod pour pouvoir modifier le fichier /system/etc/host) et bref celà a bien sûr reformaté le téléphone. Ai-je eu à ré-importer tous mes contacts et mes données à la main? Bien sûr que non, le tout s’est remis à jour automatiquement via l’Internet. Bref je pense que les logiciels de courriel sont appelés à mourir, une fois qu’on a goûté au nuage on ne veut vraiment plus revenir à ces vieilles méthodes de travail désuetes 😛

  12. Ah et avant que quelqu’un me demande « ouin mais tu fais quoi si l’Internet est planté? Ou si tu es quelque part ou t’as pas accès au Net? »

    Sur Android le téléphone semble garder automatiquement une copie locale des données importantes sur la machine. Par exemple les contacts, mes notes, etc. Donc si je n’ai plus accès au net c’est pas la fin du monde j’ai quand même accès à mes données existantes!

  13. J’utilise thunderbird depuis quelques années, oui je sais il est pas parfait mais je suis allergique aux produits windows comme hotmail ou outlook.
    Je dirais ceci sur thunderbird.
    il est relativement plus rapide que outlook.
    les courriels sont conservés en mode TEXTE, donc on peut changer si on veut pour une autre application. Ce n’est pas le cas avec Outlook, une fois que tu choisis outlook t’es pris avec ça pour le reste de tes jours. Les courriels sont conservés en binaire et propriétaires : si tu veux changer pour thunderbird : c’est assez tordu comme manipulation merci.
    Le Thunderbird 3 a un net avantage : il permet de rechercher dans TOUS les courriels en même temps et des courriels j’en ai plus de 140000 (depuis 1990). L’interface ‘Recherche’ a été amélioré par rapport à la 2.x.x
    Par rapport à outlook, étant donné que c’est open-source je fais plus confiance à thunderbird et de loin.
    De plus et c’est un critère important, mes courriels sont toujours reçus en mode texte seulement, les attachements sont séparés et bien important ne s’exécutent pas automatiquement comme c’est le cas avec outlook. Avec T. je peux choisir de recevoir les courriels en mode TEXTE ou non.
    Donc, je trouve que d’utiliser par exemple Gmail pour mon courrier en général et de conserver (pop3) les copies sur mon ordi est très flexible. si je suis à l’extérieur je peux consulter, répondre par gmail et si je suis à la maison alors les courriels sont archivés avec thunderbird.
    Donc finalement, thunderbird n’a pas tous les gadgets de outlook mais il est autrement plus simple à utiliser que les autres, et il est plus sécure.

  14. @ Toogreen

    Je ne connais pas Evolution parce que ce n’est jamais arrivé que je le mette à l’essai. Un jour, un certain « David_Gagnon_à_Shanghai » m’a fait découvrir Ubuntu. Depuis, quand je me sers de ce SE, c’est pour faire toutes sortes de choses, excepté vérifier mon courriel. Quand je m’adonne à cette activité sous Ubuntu, c’est directement sur le Web avec Gmail ou MobileMe. En ce qui concerne Thunderbird, c’est un produit que j’installe à chaque mouture d’Ubuntu, comme Amarok ou Opera du reste, juste pour vérifier l’évolution de la convivialité dans l’installation des paquetages.

  15. C’est une critique bien dure à l’endroit d’un logiciel aussi performant. Mis à part le support de Exchange, Outlook n’offre pas grand chose de plus. Si on se met à faire le procès des logiciels de gestion de courriels versus les interfaces de gestion de courrier électronique en ligne (webmail), il faudrait taper sur tous les logiciels de courriel en même temps, et non uniquement sur une version d’un excellent client mail multiplateforme.

  16. @ toogreen
    Évolution est tout à fait génial. J’ai installé deux ordinateur récemment dans un bureau d’agents manufacturiers. Les deux en Ubuntu et comme je n’avais jamais vraiment utilisé Évolution j’ai dû l’approfondir pour répondre aux besoins de mes clients. Sur un ordinateur j’ai installé et configuré Thunderbird et sur l’autre j’ai configuré Évolution.

    WoW ! j’ai découvert un logiciel complet ! Entre autre mes clients voulaient envoyer leur signature avec le logo de leur compagnie, évolution fait très bien cela. Thunderbird était plutôt incomplet à ce niveau.
    Est-ce que c’est amélioré dans cette nouvelle mouture ?

    @ruisseauchene
    Concernant Remastersys, voici une documentation plus complète sur le produit: http://www.cedynamix.fr/2008/03/26/Remastersys/ Je l’utilise pour accélérer l’installation d’Ubuntu sur les ordinateurs que je convertie en tout ou en partie à Linux. Je sauve beaucoup de temps et m’évite le risque d’oublier quelque chose.

  17. @Nelson:

    Tu devrais tout de même faire l’essai d’Evolution quand tu auras une minute… Même si ça revient dans le fond au même à utiliser Thunderbird (c’est juste un autre logiciel client sur la machine au fond), Evolution est plutôt bien ficelé et semble conçu spécialement pour plaire aux habitués d’Outlook. Les contacts, calendrier, etc, sont bien intégrés au reste de Gnome aussi comme je disait, et depuis 9.10 Evolution est accessible directement via la petite envelope en haut à droite (avec Empathy). Je n’ai jamais cependant testé sa compatibilité avec Exchange, je pense qu’il faut un « plugin » payant mais ce n’est peut-être plus le cas. Mais bref tu lui trouveras beaucoup de ressemblances avec Outlook. C’est d’ailleurs sur ce dernier que compte Novell pour « convertir » les entreprises à leur SUSE Linux, en mettant l’emphase bien sûr sur le support pour Exchange.

    Mais encore une fois, je pense que tous ces logiciels sont appelés à disparaitre! Surtout avec la venue de Google Wave, je pense que le courriel traditionnel va prendre un coup de vieux quand le monde vont commencer à découvrir ça!!!

  18. @ toogreen et Nelson Dumais

    Evolution n’a aucune difficulté à se connecter à Exchange. Il suffit de connaître l’URL OWA (Outlook Web Access) et évidemment le compte utilisateur et le mot de passe. Je l’ai déjà essayé au bureau avec un « liveCD ». Bon, j’obtenais des erreurs parce qu’on ne peut sauvegarder aucune donnée avec le « liveCD », mais je pouvais lire mes courriels et en envoyer. J’avais aussi accès au calendrier, mais pas au carnet d’adresse, car il est sur un autre serveur et je ne sais pas lequel encore. Evolution ressemble beaucoup à Outlook et offre sensiblement les mêmes fonctionnalités.

    À la maison j’utilise Evolution sur mon ordi principal, mais sur TB sur le portable qui se trouve dans la cuisine, car j’ai laissé Evolution à ma conjointe pour qu’elle ne soit pas trop perdue, la pauvre, étant donné qu’elle utilise Windows (le seul de la maison) sur son ordi principal et que je la « force » à vivre avec Linux sur le laptop.

  19. En passant, moi aussi, je suis un peu dans le « nuage », mais de façon différente : ayant mon propre serveur de courriel à la maison, j’utilise IMAP pour relever le courriel en local et le webmail lorsque je suis ailleurs. Le courriel reste donc toujours sur le serveur, et sur le serveur de secours (backup), bien entendu et toujours accessible par Internet.

  20. trocupei écrivait:
    «mes clients voulaient envoyer leur signature avec le logo de leur compagnie, évolution fait très bien cela. Thunderbird était plutôt incomplet à ce niveau.»

    Par curiosité, en quoi est-il incomplet?

    On peut le faire ausi dans Thunderbird en apposant un fichier de signature au format html. Comment créer ce fichier? Très simple: ouvrir une fenêtre de message en mode html, rédiger et mettre en forme la signature tel que désiré, puis sauvegarder par le menu Fichier/enregistrer sous. Pour inclure un logo, il faut passer par le menu Insérer/Image. Je suggère de redimensionner au préalable le logo à la taille désirée (dans Gimp par exemple), question de ne pas trop alourdir la signature. Ensuite, il s’agit d’aller dans les paramètres des comptes pour faire pointer sur ce fichier pour la signature.

    J’ai commencé à utiliser Evolution sur mon ultra-portable, mais je n’ai pas encore exploré toutes ses capacités.

  21. Comme l’essait de Thunderbird 3 dans Pcmag, vous vous trompez de cible.
    Thunderbird me remplace pas un webmail, pour ceux qui gèrent leurs courriels localement c’est un très bon produit. Je l’utilise sous Linux et il fonctionne très bien (mais j’ai eu du mal à me séparer de mon Eudora).
    Le calendrier Sunbird s’installe très facilement.
    Pour se connecter à Exchange ou avoir un équivalent à Outlook, il faut regarder Evolution.
    Avec mon Thunderbird, je prends mes courriels POP sur plusieurs comptes ainsi que je consulter mes gmails avec le protocole IMAP. ça marche très bien.
    Ce produit devrait être recommandé à tous les gens qui utilisent encore la cochonnerie d’Outlook Express.

  22. Évolution se connecte assez bien bien a un serveur exchange mais ne possède pas toutes les options d’outlook, notamment les dossiers publique et le partage des agenda.

    Mais pour un utilisateur maison, Évolution et Gmail est un très bon tandem. Un plus du mail en Imap, on peut avoir ses agenda gmail et ses contacts. On peut donc avoir son client mail/agenda sur son pc et partager ses agenda via gmail en plus d’avoir accès sur le web à gmail.

    Malgré tout, je ne suis pas partisan des logiciels de courriel. Le problème, c’est qu’il faut configurer son logiciel sur chaque pc de la maison, pour chaque utilisteurs.

  23. Evolution est un très bon client pour Linux, mais son support Exchange n’est pas exactement comme celui de Outlook car il passe par le OWA, ce qui n’est pas une connection directe à Exchange comme Outlook peut le faire dans un domaine Windows.

    Il y a une version d’Évolution pour Windows, mais elle est encore très instable et très lente… La personne qui a porté l’application à porté les librairies QT de Gnome sur Windows au lieu de changer Evolution pour utiliser les équivalences Windows, ce qui rend ça encore plus lent que si ça roulait sur Java.

    J’attends avec impatience une version stable de Windows et je pourrai ensuite utiliser le même client sur tout mes systèmes… 🙂

  24. Le problème, si j’ai bien compris, s’est manifesté lors de l’importation du fichier PST… Ce fichier est utilisé par Outlook et contient toutes les données de l’utilisateur (courriels envoyé et reçus, contacts, calendrier, etc.)

    Or son format est propriétaire et non documenté… Ce qui veut dire que les programmeurs des logiciels de courriels autres que Outlook ont dû, pour pouvoir lire les fichiers PST, faire du « reverse-engineering »… Ce qui, bien entendu, n’est pas une solution idéale!

    Mais il y a une bonne nouvelle!!! Microsoft, s’ayant fait taper sur les doigts à plusieurs reprises par la Communauté Européenne sur des questions d’interopérabilité, a dû réagir et promettre de documenter plusieurs de ces formats propriétaires, dont le fameux PST.

    En octobre de cette année, Microsoft a donc promis formellement de diffuser la documentation complète de ce format afin de permettre aux programmeurs d’assurer l’interopérabilité du format Outlook avec d’autres plateformes et clients email (Thunderbird, Evolution, etc.).

    On lira toutes les bonnes intentions (…) de Micorsoft sur ce sujet dans cet article tiré du blogue de MSDN – « Interoperability @ Microsoft ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s