IBM, Ubuntu et pigeons africains

illustration2009092301.jpgVous avez peut-être lu cette nouvelle amusante (pas pour tout le monde), la semaine dernière, soulignant qu’un pigeon de Durban (Afrique du Sud) avait été beaucoup plus rapide que la société nationale de télécommunications Telkom, pour transporter de l’information électronique sur une distance de 100 km (entre Howick et Durban). On avait attaché une carte mémoire de 4 Go à la patte du volatile et quand il arriva à destination au bout de deux heures 6 minutes, Telkom n’avait transmis que 4 % de l’info par le truchement de son infrastructure DSL. Embarrassant ! C’est dire la piètre qualité du service au pays de Mark Shuttleworth, le milliardaire derrière Ubuntu.

illustration20090923021.jpgPourtant, Canonical, le bras commercial de Shuttleworth, vient de s’entendre avec IBM pour installer la solution Ubuntu sur le grand nuage au-dessus de l’Afrique. Le projet se nomme IBM Client for Smart Work et il est accessible gratuitement partout en territoire africain. On parle d’une panoplie généreuse de logiciels Open Source (courriel, coffret bureautique, réseautage social, etc.) articulés autour d’Ubuntu Linux, une gamme de produits capables de fonctionner avec de petits ordinateurs de type netbooks et autres dispositifs mobiles.

C’est un réseau panafricain de fournisseurs d’accès Internet et de campus universitaires qui assurera la couverture du service auprès des ministères, organismes et institutions publiques, ainsi qu’auprès du secteur privé. Les gens n’auront qu’à se brancher, télécharger le logiciel nécessaire et fonctionner en mode « nuage » (cloud computing).

illustration2009092303.jpgMoi qui s’apprête à vous parler (d’ici vendredi) d’Office Live, le service bureautique Web de l’Empire, je suis ému par cette nouvelle, une très bonne nouvelle où, dans une économie en voie de développement, on fait un pied de nez aux fournisseurs de solutions de type Microsoft. J’ai quelques copains sur le continent noir qui doivent applaudir à tout rompre.

illustration2009092304.jpgIl n’y a qu’un problème : la vitesse de connexion, celle du téléversement / téléchargement qui est essentiel au bon fonctionnement et à l’usage agréable du « nuage ». Si, en Afrique du Sud, un foutu pigeon est deux fois plus vite que la grosse boîte de télécoms pour acheminer 4 Go sur 100 km, produire un texte illustré comme celui-ci risque de prendre toute une journée.

Bravo IBM et Canonical ! Votre geste est exemplaire. La question est maintenant de savoir ce que ces deux partenaires vont faire pour contrer le problème de vitesse. Distribuer des CD avec tout le bazar ? Peut-être. On verra.

Publicités

35 réflexions sur “IBM, Ubuntu et pigeons africains

  1. Pas besoin d’aller en Afrique du sud pour faire des tests de performance… L’asymétrisme de la plupart des connexions domestique est rendu quelque peu ridicule… La dernière fois que je suis revenu de voyage, j’avais environ 1.2 gigs de photos à faire finir et ça pris une bonne partie de la nuit à envoyer… Heureusement que je dormais…

  2. Nos amis des savanes africaines n’ont pas toujours nos moyens occidentaux pour s’installer des réseaux de communication efficace. Alors, ils rognent sur la qualité et le service au point que le pigeon voyageur représente une avancée technologique…

    Et pour ce qui est du pied de nez aux fournisseurs de solution du type Microsoft, je vous rappellerai que Bill Gates lui-même est un philanthrope sans limites pour l’aide aux pays africains et que ses suites Office Live et Microsoft Security Essentials ont été créées en grande partie pour aider les pays en voie de développement.

  3. Yvon Deschamps rides again?

    Les pigeons, eux… se font-ils faire du throttle? Ici, les pigeons, ils sont derrières les claviers… On avait le principe de l’utilisateur-payeur… et là, grâce à Bell et consorts, on a les pigeons-payants…

  4. C’est connu depuis longtemps que les pigeons sont efficaces pour le transport de données. C’est pour ça que les gens de l’IETF avaient écrit le RFC 1149 et 2549.

  5. @ Nelson

    En fait, le pigeon a pris une heure et huit minutes pour parcourir les 100km. Il a fallu ensuite une heure pour téléverser les données du bâtonnet de mémoire:

    (extrait du dixième paragraphe de l’article de la BBC)
    «The firm said Winston took one hour and eight minutes to fly between the offices, and the data took another hour to upload on to their system.»

    Disons que je m’interroge sur la qualité du réseau interne de cette entreprise! Une heure pour transférer 4Go, ce n’est pas impressionnant. Ça donne environ 1Mo/sec, ce que j’obtiens presque avec ma connexion haute vitesse 7.5MBits avec Vidéotron (900Kio/s)!

    @ nadeaumarc
    Vous avez bien raison, les limites imposées sur la vitesse de téléchargement en amont (upload) sont pénibles. Je travaille à la maison, et je dois à chaque jour échanger avec mon client des fichiers jusqu’à 25Mo (compressés de surcroît). C’est excessivement long à transmettre, à une vitesse en amont variant entre 65 et 85Ko/s.

    Ces limites qui étaient à peine acceptables il y a 5 ans sont maintenant totalement dépassées. Il me semble que plutôt que de fusionner les limites de téléchargement en aval et en amont, comme vient de le faire Vidéotron en mars, ils devraient augmenter la vitesse de transmission mais contrôler les p’tits comiques qui s’ouvriraient des serveurs chez eux… Je suis certain qu’ils ont la capacité technique de le faire.

  6. @ pontobumbleroot

    Je vous cite Wikipedia:

    IP over Avian Carriers (de l’anglais signifiant littéralement « IP sur transporteurs aviaires »), abrégé par le sigle IPoAC, est une proposition humoristique de méthode de transport du trafic IP (Internet Protocol) par des oiseaux tels que des pigeons voyageurs. Le protocole a été initialement décrit dans la RFC 1149 rédigée par David Waitzman pour l’Internet Engineering Task Force, comme poisson d’avril pour l’année 1990[1]. Waitzman en a ensuite amélioré la description (en intégrant la « qualité de service ») dans un second poisson d’avril, en 1999, avec la RFC 2549[2].

  7. Mouin !

    J’ai essayé avec un chevreuil sans fil, mais c’est pas plus vite qu’un modem pis en plus une fois sur deux il bouffe le message. Je songe à quelques tests avec des phoques ou des baleines. Sans trop d’espoir cependant.

    Nonobstant ces tests, le projet en Afrique est intéressant, le « cloud computing » est taillé pour eux, comme l’est la téléphonie cellulaire. C’est de même qu’ils pourront mettre le pied dans les TI au même titre que les autres plus fortunés habitants de la planète. Mais pour la savane on repassera, la route Howick – Durban est bien plus urbaine que celle Montréal – Drummondville et abrite plus d’habitants.

    Alex

  8. @ webscrogneugneu

    Je veux bien croire que tu as une opinion. Mais c’est toujours la même! Lassant, très lassant… Pathétique, même.

    Concernant le sujet…

    Moi je vois ça d’un très bon oeil pour ces communautés. Ces trousses ne sont qu’un tremplin pour la suite : IBM et Canonical travailleront très certainement à bonifier le «package» avec une connexion plus performante. Bravo pour l’idée! Un beau pied de nez à Mi-crosse-Off…

    Le Dauphin conditionnel de Ouagadougou

  9. Excellente nouvelle! Avec tout pour plaire! Merci Nelson!!!

    L’Afrique, les pigeons voyageurs, le partenariat IBM-Canonical (IBM est l’un des plus gros contributeurs au développement du kernel Linux et Canonical, la rising star du monde Linux). Sans oublier les savoureux RFC poissons d’avril, le « cloud » et tutti-quanti…

    Good stuff, you made my day!!! 🙂

    C’est ce genre de chose qui me fait croire que certains chiffres colligés lors de votre vox-pop de lundi dernier pourraient fort bien, dans quelques années, correspondre à ceux du fameux Market Share… Et vous aurez ainsi la démonstration de l’avant-gardisme de votre lectorat! 😉

  10. @ Alex

    Je te suggère d’essayer avec un Dauphin-à-grande-bouche, au lieu d’une baleine…

    T’as juste à sonner une cloche pas trop loin d’une commission scolaire…

  11. @ ceusses là qui glorifie la philanthropie

    Vous souvenez-vous des manoeuvres de MS au Nigéria ?

    Rappelons le contexte. 17 000 Classmate vendu au Nigéria à faible prix avec comme SE Mandriva, une excellente distribution linux française.
    Marché conclue, accords signés, entente dans la poche avec le contrat qui possède les sceaux nécessaires. Bref c’est fait ! Belle initiative, bon pour les Nigériens et bon pour Linux.

    Ils ont fait quoi les philanthropes de MS ?

    Ils ont court-circuités la livraison des Classmate par l’intermédiaire du distributeur local et payé celui-ci pour qu’il EFFACE le disque dur et installe windows xp à la place !
    Raison ? Pour pas que Linux soit découvert par ses jeunes étudiants !

    Donc les étudiants Nigériens achètent un NB en Linux et se font livrer un NB en Windows ! Faut-il pas être requin pas à peu près ! Après, il y a en pour dire que des gens haïssent Microsoft pour rien.

    Bref, après avoir soulevé une énorme polémique, le président de Mandriva écrivit à notre idolâtré international Steve Ballmer une lettre ouverte sur l’éthique en affaires. http://blog.mandriva.com/2007/10/31/an-open-letter-to-steve-ballmer/

    Résumé comme suit: « Hey Steve, comment vous sentez vous le matin en vous regardant dans un miroir ? Bien entendu, je continuerai à lutter pour ce dossier et le suivant et le suivant… Vous avez l’argent, la puissance et peut être vous et moi avons nous un sens différent de l’éthique, mais je crois que le travail acharné, la bonne technologie et l’éthique peuvent aussi gagner ».

    Reportage sur l’affaire : http://www.pcinpact.com/actu/news/39975-nigeria-microsoft-windows-mandriva-intel-cla.htm

    C’est facile ce genre de philanthropie !

    Je préfère de loin l’humanisme de Mark Shuttleworth, fondateur d’Ubuntu.
    Les initiatives sont vraiment dirigées vers l’accessibilité pour les plus démunis technologiquement et financièrement, d’Afrique et du tiers-monde en général.
    Bien sûr manger et boire et être en santé c’est plus important mais, les restreindre aux seuls besoins essentiels ne les fera pas grandir et rêver à un monde meilleur.

  12. En passant dans deux ans la version d’ubuntu sera rendu à la lettre « P » on pourrait peut-être suggéré à Mark Shuttleworth de nommer cette version le Pigeon ………… Allez-y de vos suggestions.
    piqueur, planeur, plongeur…. Philanthrope ?

  13. @gemnoc
     » ils devraient augmenter la vitesse de transmission mais contrôler les p’tits comiques qui s’ouvriraient des serveurs chez eux… Je suis certain qu’ils ont la capacité technique de le faire. »
    Et les petits comiques, comme vous les apellez, connaissent deja assez l’informatique pour bypasser ces systemes. Rien de plus simple: on change le port du serveur (identification de service) et on encrypte la communication (identification du contenu).

    La raison pour laquelle ils n’implementent pas de systeme du genre est que l’ingenieur/technicien de videotron sait, lui, que c’est totalement inutil. Ca empecherait peut-etre M. et Mme. tout le monde dans son salon, mais une personne s’y connaissant en informatique? Jamais. La methode de la limite en upload est la seule qui marche a coup sur.

  14. @webcurieux disait:

    « …je vous rappellerai que Bill Gates lui-même est un philanthrope sans limites pour l’aide aux pays africains… »

    Euh… C’est pas tout a fait la meme chose… Bien que Canonical et IBM doivent surement en retirer quelque chose (notamment au niveau support, j’imagine), reste que ce qu’ils offrent a l’Afrique c’est la liberte totale, quoi, tandis que ce que Bill Gates leur offre c’est la DEPENDANCE a leurs produits!

    On pourrait faire une analogie interessante: Microsoft est comme le « pusher » qui t’offre ses doses d’heroine gratuite, jusqu’a ce que tu sois completement accroc et oblige de payer 😛 Tandis que IBM et Canonical, c’est plutot le bon samaritain qui t’offre la cure de desintoxication gratuite 😉

    Desole pour le manque d’accent, je suis sur une machine publique…

  15. Bill Gates un philanthrope sans limites. La lecture de ces deux bouquins: Perfectly Legal et Free Lunch du journaliste, David Cay Johnston, journaliste au New York Times, nous font découvrir la charité « Tax Free » de ces super riches.

  16. @gemnoc

    Même pas besoin d’être un patenteux et d’avoir un serveur chez soi. Il y a plein de solutions de fournisseurs permettant le téléversement (« uploading ») sur leurs serveurs.

  17. Et les histoires « philanthropiques » de MS ne se resument pas qu’à celle relaté par Trocupei… MS a aussi réussie à saboter le beau projet qu’était le OLPC (One Laptop Per Child), je ne sais trop comment (pot de vin? Menaces de mafieux?), mais un des buts premiers au départ du projet était le dévelopement d’un OS entièrement ouvert qui favoriserait l’exploration , par l’enfant, du code source de chaque programme qu’il utilise et de pouvoir les modifier a sa guise (un peu a la maniere l’excellent « scratch

  18. Et les histoires « philanthropiques » de MS ne se resument pas qu’à celle relaté par Trocupei… MS a aussi réussie à saboter le beau projet qu’était le OLPC (One Laptop Per Child), je ne sais trop comment (pot de vin? Menaces de mafieux?), mais un des buts premiers au départ du projet était le dévelopement d’un OS entièrement ouvert qui favoriserait l’exploration , par l’enfant, du code source de chaque programme qu’il utilise et de pouvoir les modifier a sa guise (un peu a la maniere l’excellent « scratch » que j’utilise d’ailleurs avec mes élèves)… Ne vous méprenez pas… le futur de l’informatique (et de l’education en général!) réside bien dans l’apprentissage de… l’apprentissage (inquiry learning)! Et non dans l’apprentissage d’utilisation de logiciels propriétaires qui n’existeront même plus dans 10 ans… les enfants d’aujourd’hui occuperont des emplois qui n’existe même pas aujourd’hui! Alors I’ll faut leur donner des outils d’adaptation!

    Bref je m’emporte mais c’etait un bien beau projet et c’est dommage que ca n’ait pas fonctionné… mais c’est ca l’avenir je vous dit et j’espere qu’une autre initiative du genre pourra réussir sans MS pour leur mettre des bâtons dans les roues!

  19. Cher dauphin

    L’avantage des gens aux opinions prévisibles est au temps passé à la lecture. Il diminue drastiquement à chaque intervention dudit scrogneugneu. T’en dois en avoir des comme ça dans tes classes, 2 minutes de conversation, tu entends les arguments du père et tu te dis que la session va être longue…

    Ceci dit, un contrat de transport de données dans le fleuve pourrait-il t’intéresser ? Je fournis le grog à l’arrivée 🙂

    Alex

  20. @ilovelinux

    Si tu n’as pas de pigeon, il y a encore la méthode de la van qui semble standardisée. Après tout, l’expression « Never underestimate the bandwidth of a van full of tapes » (« Ne sous-estimez pas la bande passante d’une van remplie de rubans. ») ne s’est pas créée seule. Imagine une van avec des cartes SD au lieu des rubans!!!

    @Toogreen

    L’OLPC s’est saboté tout seul. Retards et trop de promesses non satisfaites…

  21. @ ruisseauchene

    Je ne saisis pas trop la pertinence de votre propos par rapport à ce que j’affirmais. Je m’insurge contre la limite imposée sur la vitesse en upload. Celle-ci est dix fois inférieure à celle en download.

    @ wyztix

    Auparavant, la limite de téléchargement chez Vidéotron était de 20Gio en aval et 10Gio en amont. Depuis mars 2009, c’est 30Gio combiné. Il me semble que s’ils avaient continué de limiter les téléchargements en amont (upload), ça serait une mesure efficace pour empêcher les serveurs maison, et ils pourraient alors augmenter sans risque la vitesse en upload, non? Pour ma part, même avec ma navigation assez intensive et mes envois de fichiers, je ne consomme pas plus que 1,5Gio en amont.

  22. @gemnoc

    Empêcher ceux qui s’ouvriraient un serveur chez eux ne règleraient pas des problèmes potentiels de congestion causés par d’autres usages qu’une vitesse de téléversement accrue permettraient.

    Ceci dit, c’est vrai que la vitesse de téléversement actuelle est ridicule! On s’en rend vraiment compte quand on travaille beaucoup à la maison

  23. @ gemnoc

    Pourtant, dans son contrat, Videotron interdit en toute lettre l’installation de serveurs maison. Et il demande une fortune pour la location d’une adresse statique (prix entreprise).

    À mon humble avis, Videotron a décidé de combiner l’aval et l’amont à cause du P2P. Pour avoir de bons résultats en P2P (lire vitesse de transfert), il faut mettre ses fichiers à la disposition des autres, donc en amont. Je ne crois pas que ce soit une question de « petits comiques ».

  24. Dans toutes ces discussions sur ce que Vidéotron pourrait faire, tout le monde parle de l’infrastructure, mais je n’ai jamais vu personne parler des ententes de peering et de transit. Je suis presque certains que ces ententes sont ce qui limite nos vitesses, surtout en upload. Vidéotron n’est pas un Tier 1 à ce que je sache et les échanges entre leur réseau et l’extérieur doivent grandement influencer leurs profits.

    Vidéotron n’aide pas non plus quand ses porte-paroles et documents pointent tous à l’infrastructure comme raison pour limiter autant la bande passante.

  25. @ ruisseauchene

    J’aime beaucoup ce terme: téléversement. Mon correcteur me donne une erreur, il voudrait que j’écrive télé-versement mais c’est le mot qui correspond le mieux à se que l’on fait en envoyant des données sur le réseau internet.

    Merci !

    Parlant d’ip fixe. Avec mon FAI radio-actif, j’ai cette IP fixe pour 5 dollars par mois ! Et pas de limite de téléchargement ni de téléversement et pas de contrat ! Genre, dur à battre !

  26. Effectivement, il n’est pas nécéssaire d’aller « revirer » sur le chaud continent d’Afrique pour trouver des vitesses internet médiocres. Ici, à 20 min. de Joliette, dans Lanaudière-nord, à Sainte-Marceline-de-Kildaire, (45 min. de Laval), mon beauffe se fait encore « chier » avec l’internet-à-pédalle des castors qu’il paye à fort prix d’ailleurs. Alors que moi, un village plus au nord, j’ai droit à un confortable et stable 3 meg (des mêmes castors) !

  27. @ Alex périence

    Qu’est-ce que je ne fais pas pour un grog. Marché conclu! Ça me tiendra loin des web-Q-terreux de ce monde… [Je sors mon bouclier anti-strappe et m’en sers judicieusement.]

    Le Dauphin poli

  28. @trocupei

    Le terme «téléversement» provient de GDT. J’essaie de faire attention à mon français écrit ce qui est motivant sur ce blogue, car beaucoup apprécient.

  29. @omni-tag
    Je ne sais pas si tu le sais mais tu es chanceux, moi je demeure à LAVAL et hell canada et tous ce qui est dsl n’existe pas. On m’offre l’équivalent de l’intermédiaire ou le cellulaire. Chez Vidéotron j’ai 10 pis y m’ont offert 50. mais 1 en upload. Même en commercial avec ip fixe et tout le bazar Ridicule !!! Si on pouvait avoir une vitesse variable selon un ratio envoi /reception. Genre je ne telecharge pas mais j’envoi a 50 la ce serait intéressant.

  30. Wopopopop gemnoc … celle la je la laisse pas passé , « mais contrôler les p’tits comiques qui s’ouvriraient des serveurs chez eux », tu sais internet est à la base une toile d’accès à l’information décentraliser. Le principe d’internet est que le client est aussi serveur. Si mon fournisseur me fournis de l’internet, il se doit de me laisser utiliser le réseaux comme bon me semble, sans le filtrer, ainsi que de me laisser profiter du fondement même de l’internet. Sans quoi, ça deviens de la fausse pub, (vendre de l’itnernet alors qu’on ne laisse pas en profiter, ça reviens à vendre une auto neuve, mais avec un intérieur usager).

    Regarde ce video si tu veux en savoir plus, http://www.fdn.fr/minitel.avi (regarder avec VLC de préférence).

    Ça me fait bondir au plafond du monde qui sortent de tel phrases. Au sens large, quand vous uploader un fichier, vous devenez un serveur. Distributeur de contenue quoi.

    Mais sinon je suis d’Accord avec toi, ils devraient augmenter le ratio upload/download ( en augmentant l’upload, et non pas en descendant le download…. mieux vaut préciser avec les FAI du Québec 🙂 )

    Au Québec je peux rêver encore longtemps, mais je rêve du 50 ou 100Mbs Symétrique dans nos foyers, avec IP fixe, , et sans limite de téléchargements 🙂

    (J’ai la flemme de remonter, mais y’a un de vous qui a parler de Radio Actif, j’avais tenter des les appeler un jour, et impossible de connaître les vitesses de transferts, on me répondais sans arrêts « Ça dépend de la ligne » …. donc bon :/ … toi t’a combien en upload?)

  31. @ c_olivier

    Tu sais, je n’ai rien contre ceux qui veulent se partir des serveurs maison, ça peut être pour autre chose que pour le piratage; je peux imaginer par exemple quelqu’un qui veut accéder aux données de son ordi de partout dans le monde à partir d’internet, par exemple. Ou héberger soi-même son site internet. Ce qui nécessite quand même une vitesse en amont raisonnable.

    Mais c’est clair que les FAI sont contre ça, avec les contraintes qu’ils mettent en application.

    Pour Radioactif, ils offrent du DSL à partir du réseau de Bell. Et la nature même du DSL, c’est que la vitesse obtenue dépend de la distance de ta maison à la centrale téléphonique la plus proche. Cette vitesse baisse drastiquement après une certaine distance. Mais essaie d’avoir cette information de Bell pour voir!!! C’est une raison pour laquelle je ne veux rien savoir du DSL. Pas moyen d’avoir l’heure juste avant de signer le contrat. Payer pour 5 mégabits mais n’en obtenir que 2 comme mon père, non merci!!! (il habite une ville de banlieue de la rive sud de Québec, et est à environ 2.4km de la centrale)

    Avec Vidéotron, la vitesse en amont (upload) est théoriquement de 820 kilobits par seconde (service haute vitesse standard), soit 103ko/s. Mais je ne fais pas plus que 85-90ko/s.

  32. @ c_olivier

    Voici de chez moi les tests de téléversements et de téléchargements avec Radio-Actif DSL

    Débit descendant (download)
    Taille du fichier 1,47 Mo
    Durée 1.771 secondes
    Débit 6,63 Mbit/s (848,64 ko/s)

    Débit montant (upload)
    Taille du fichier 187,85 ko
    Durée 2.455 secondes
    Débit 612,14 kbit/s (76,52 ko/s)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s