Mise à l'essai de "Fastest Web Browser" 1.1

illustration2009081801.jpgConnaissez-vous Fastest Web Browser 1.1 (FWB) ? Vous le devriez si vous êtes du type samaritain à qui il arrive d’aller rescaper un PC lourdement englué dans la graisse de binne. C’est que la firme floridienne “Fastestwebbrowser.com” a réussi à ouvrir le capot de Microsoft Internet Explorer et de modifier le célébrissime produit au point d’aboutir à un petit exécutable de 819 Ko (huit-dixièmes de un Mo) pouvant tenir sur une clé USB. Comme résultat, tout est devenu simple, « dégogossifié » et rapide.

Vous prenez place devant un PC qui traîne de la patte, un PC exclusivement sous Windows où IE6, 7 ou 8 qui ne fonctionne presque plus pour cause de congestion majeure, vous insérez votre clé et, bingo, vous avez accès au Web. Le petit gratuiciel fonctionne comme les autres grands fureteurs. Il le fait cependant sans l’habituel bataclan de plugiciels, ajouts, gadgets et autres cyberbidules; FWB est presque nu et ses concepteurs ne dérapent pas dans la frivolité, ne donnent pas dans l’inessentiel et ne font pas tirer de t-shirts. En fait, on y trouve que les commandes essentielles à la navigation : champs de saisie de l’URL, page précédente, page suivante, rafraîchissement de la page, ajout d’un nouvel onglet et retour à la page d’accueil. Pour tout dire, le produit échoue lamentablement les deux tests ACID auxquels je l’ai soumis (pvi: 14 % à Acid3)

ligne.jpg

illustration2009081802.jpg

ligne.jpg

Seul compromis à la modernité, il est possible de créer des onglets en cours de session. Mais après, si vous redémarrez FWB, rien n’a été sauvegardé et tous les compteurs sont remis à zéro. Vraiment ?

Hum ! Comme ce mini produit est tiré d’Internet Explorer, j’ai ouvert la version 8 du fureteur de Microsoft et j’ai découvert que l’historique parcouru par FWB y apparaissait. Observez attentivement la prise d’écran qui suit. Ce qui signifie qu’il faut oublier ce gratuiciel pour la navigation en mode furtif…

ligne.jpg

illustration2009081803.jpg

ligne.jpg

C’est bon à savoir, non ?

Publicités

29 réflexions sur “Mise à l'essai de "Fastest Web Browser" 1.1

  1. Ça tombe bien ce papier. Une copine de Belgique vient tout juste de débarquer pour quelque temps avec un vieux laptop qui rampe en crachant avec 224 Mo de ram sous win xp. Ayoye, j’avais pas vu cela depuis longtemps.

    Elle veut que je le nettoie et le rende plus fluide. N’ayant pas de barrette de ram pour le dinosaure, c’est une mission difficile. Après le grand nettoyage et optimisation (un bien grand mot dans ce cas), lui ai installé FWB sur sa clé usb. C’est exactement ce dont elle avait besoin. Merci Nelson, la Madame est contente !

  2. Hum, deux questions…

    – Si le produit est basé sur Internet Explorer, ils utilisent donc le code de Microsoft? Me semble que Microsoft est jalouse de son code, non? Ont-il seulement le droit de proposer ce produit?

    – C’est quoi l’intérêt, si on peut mettre l’application portable de Firefox 3.5.2 sur la même clé USB? http://portableapps.com/apps/internet/firefox_portable
    FF 3.5 est moderne, et est disponible en français. Bon, c’est peut-être moins rapide, mais je me méfie de ce truc-là. La page de Fastest Web Browser est rédigée en très mauvais anglais, ça ne m’inspire pas confiance.

  3. Ils ont dû intéregrer un objet IE dans une fenêtre faite dans un langage de programmation tel que VB. Rien de bien compliqué. J’avais fait pareil en apprenant à programmer sous VStudio 6 en 1999. On intégrait un API (me smeble) qui se nommait IE, il suffisait de donner une adresse et le tour est jouer.

    Fonctionne-t-il si IE n’est pas présent sur le même ordinateur?

  4. @ Nelson pas assez fort…

    Euh… Moé pis la Biblot, le poisson qui sent drôle pis le Maffioso flottant en bobettes… ben, on EXIGE une chronique vidéo! Bon…

    Levez la main les ceusses qui sont d’accord?

    -Un Tussileur à temps partiel…

  5. Pas mal d’accord avec gemnoc. On dirait vraiment l’oeuvre d’un ti-cul d’ado boutonneux aux lunettes réparées avec du masking tape!

    J’en sais rien du produit et je ne le saurai jamais. Mais tout comme gemnoc, leur page web est rebutante. Il auraient pu se forcer pour concocter une bannière, au moins!

    Pas certain qu’ils aient choisi l’«image» pour se faire des clics et des téléchargements…

    Le Dauph-inodore

  6. Bonjour Nelson, je vous invite à essayer également Ti-Took, un navigateur et un environment de navigation fait ici au Québec. Le site de téléchargement se trouve à titook.net. C’est un navigateur très rapide et donc la base est Google Chrome.

  7. Oui, une chronique vidéo serait bien.

    Mais j’aimerais bien que Nelson retrouve ses crayons de couleur et nous concocte une petite BD… (quel lectorat exigeant, me direz-vous… Hé oui!)
    🙂

  8. « Bonjour Nelson, je vous invite à essayer également Ti-Took, un navigateur et un environment de navigation fait ici au Québec. Le site de téléchargement se trouve à titook.net. C’est un navigateur très rapide et donc la base est Google Chrome. »
    Mmm, fait au Québec? Un site avec aucune version français…

  9. @sidarape & jmv1, ca change quoi qu’il y ai pas de version francaise ? Vous êtes dans l’informatique. C’est pas le francais qui est roi mais bien l’anglais. Donc vos argument sont completement bidon!

  10. @ shwin

    Tu parles d’une mentalité de colonisé! Il y a des dizaines de langues dans le monde, et de nombreuses applications sont traduites pour ces langues. On peut être en informatique (ce n’est pas mon cas) et vouloir travailler avec des outils dans sa langue natale, surtout pour une langue parlée par par moins de 180 millions de personnes dans le monde (source Wikipedia).

    Et si on parlait de l’espagnol? 320 à 400 millions de personnes le parlent. Le hindi? Le russe? L’allemand? Etc.

    Vraiment, le bonnet d’âne à shwin! Quel manifestation d’esprit borné!

    @ jmv1 et sidarape (ayoye le pseudo!)

    La page «About Us» conduit vers le site RealWat, qui mentionne que le développement logiciel est fait au… Cambodge! Bref, pas grand chose de québécois dans ce produit. 😉

  11. @jmv, varman et sidarape : ce qui est écrit sur titook.net :

    RealWat Inc. is a Canadian corporation based in the Region of Montreal, in the province of Quebec. An offshore office has been established in Phnom Penh, Cambodia to host the software development team and the software support team.

    Est-ce que c’est vraiment québécois? Selon moi, non.

  12. @gemnoc, donc tout les logiciels doivent être globalisé dans tous les langues ? On as pas le meme budget!! Leur marché cible est tout simplement autre que les francophone. Ca empêche en rien que c’est peut-être un merveilleux produit. L’argument est que même si c’est fait au Québec, ca veux pas dire que le marché cible c’est nous et que leur page web doivent avoir une version francaise.

    Si je doit faire un logiciel et que je vise le koréen, et bien je vais surement pas faire une version francaise de mon site web car 2-3 québécois va aller le voir et chialer parce qu’ils ont pas une version francaise.

  13. @weeb0 @shwin @sidarape

    Ti-Took est bel et bien un produit québecois. Le nom Ti-Took est une combinaison des syllables  »Ti » ( venant de l’argot québecois  »petit ») et  »Took » (pour représenter les  »TukTuk » un moyen de transport qui vous accompagne dans votre exploration de sites comme Angkor Wat). Ti-Took est donc un petit moyen de navigation qui vous accompagne dans votre exploration d’Internet.

    Le nom Ti-Took fait donc un clin d’oeil au Québec et au Cambodge. C’est un produit québecois avec une saveur cambodgienne.

    Il est certain que Ti-Took va supporter la version française, très prochainement.

    Voici un hyperlien au blog de Marie-Julie Gagnon sur Ti-Took: http://taxibrousse.wordpress.com/2009/07/23/festival-cambodgien/

    Je vous invite donc à supporter Ti-Took.

  14. Ti-Took est vraiment un produit québécois. Je connais les fondateurs. C’est super, j’utilise Ti-Took tous les jours pour naviguer sur le web, sauvegarder mes sites préférés… Une chose que j’adore c’est le côté personnalisé.

  15. @dalmore
    instale lui linux a 200Mb de ram il vas etre content

    @nelson
    tant qu’a faire pourquoi pas mettre le SE complet ? j’ai eu de belles experiences avec plusieurs derives de debian dont damn small linux , debian lui meme knopix et bien sur ubuntu , jamais essaye avec XP ca serais a faire ou avec W7

  16. @ trocupei

    Mouin, je savais qu’il y a des milliers de langues parlées sur la planète, j’aurais dû préciser «les plus importantes».

    C’est ici que le modèle Open Source a un avantage: des bénévoles sont mis à contribution pour localiser le logiciel dans plusieurs langues.

  17. @ gemnoc
    Le plus beau dans ceci c’est que l’on peut le traduire soi-même !
    J’ai adopté un logiciel libre de comptabilité complète qui s’appelle Quasar venant d’une firme de Calgary qui s’appelle Linux Canada.

    Pour le travail sur un seul ordinateur c’est gratuit et si on a une armée de comptable sur plusieurs postes c’est payant.

    Bref il est en anglais et bien que je puisse à la limite tolérer de me promener dans les menus en Anglais, je voulais absolument imprimer mes factures en français.

    Rien de plus facile en éditant le fichier XML du formulaire d’impression des factures.

    Et Voilà !!! Mes factures sont toutes en français.

    C’est-tu pas WONDERFUL ça mon ami !

    Le logiciel libre Linux pour la comptabilité c’est par ici: http://www.linuxcanada.com/ pour ceux que ça pourraient intéresser.

  18. @ gemnoc Ah ! Et j’oubliais de te dire qu’avec QT 4 Linguist je pourrais aisément traduire tout le logiciel mais j’ai pas le temps requis. Parce que dans un logiciel de cette taille il y en a du texte , pas à peu près !

  19. @ Genmoc

    tu as vraiment raison ici… La machoire m’a tombé par-terre quand j’ai vu passer l’option Inuktituk sur les langages de claviers de Ubuntu

  20. @ Trocupei

    Merci pour le lien… C’est très apprécié! Je connais un ami qui vient de partir un petit commerce dont ça va faire la journée!!

  21. @trocupei, la raison que tu peux modifier la localisation c’est parce que le logiciel est bienfait et non pas parce qu’il est libre. A la place de te fournir un éditeur, il te permet de modificer le fichier de langue.

    Dans Microsoft Dynamics (Great plain), j’ai un éditeur de formulaire pour en ajouter et modificier et pourtant il est pas libre. C’est juste bien fait pour l’extensibilité.

  22. @shwin En fait j’ai inversé mes lignes de commentaire.
    Je voulais d’abord présenter ce logiciel libre pour la comptabilité en Linux et APRÈS mettre l’accent sur le fait qu’on pouvait le traduire.
    Désolé si ça a porter à confusion et irrité ta sensibilité.

    C’est un très bon logiciel et il est gratos dans sa version basique. Ce qui correspond à mes besoins je dois dire.

    Acumba, Simple Comptable, Dynamics, etc pas besoin dans mon cas.

  23. @jmv, varman, sidarape et gedith
    À propos de Ti-Took, c’est ben dommage mais si ça a été développé à Pnom Penh, c’est un produit cambodgien. La compagnie mère est peut-être à Montréal, mais ce n’est pas là qu’il a été conçu. Étant moi-même développeur logiciel, je fais une différence entre les deux. Celà ne m’empêche pas de souhaiter bonne chance aux fondateurs de la compagnie et espérer qu’il feront assez d’argent pour pouvoir développer des projets futurs au Québec.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s