Windows 7, c'est parti !

illustration2009072301.jpgHier après-midi, Microsoft annonçait sans surprise, qu’elle venait d’envoyer aux manufacturiers (RTM) la version définitive de Windows 7, le successeur de Windows Vista, ainsi que celle de Windows Server 2008 deuxième du nom (R2) dont la première grande mouture était apparue en février 2008. Cela signifie qu’à partir de maintenant, les prochaines modifications apportées à ces deux systèmes d’exploitation (SE) seront ces mises à jour et autres rustines acheminées aux usagers sur une base hebdomadaire.

illustration2009072303.jpgOn peut s’attendre à ce que d’ici le 22 octobre prochain, date officielle de l’apparition en boutique de Windows 7, il n’y aura plus de « Builds » (versions prélancement destinées aux testeurs officiels ou amateurs) qui « couleront » sur Internet. Pour être précis, la version envoyée hier aux manufacturiers était la « Build 7600 », alors qu’il y a quinze jours, je vous entretenais de la « 7264 », une « Release Candidate » apparemment très stable.

Les vrais pros qui ne voudront pas attendre trois mois pour se procurer la version « vraiment finalement complète officialisée sur une base tout à fait définitive » de Win 7 devront se prévaloir de leur abonnement à MSDN ou à Technet (des portails appartenant à Microsoft) où, à compter du 6 août, ils pourront se télécharger la version anglaise de ces SE. Du côté Windows Server 2008 R2, Microsoft parle plutôt du 14 août tout en énumérant des modalités assez semblables.

illustration2009072304.jpgPourquoi ce traitement de faveur ? Parce que les boîtes de logiciels obtiennent ainsi trois mois de grâce pour tester leurs produits avec les versions de Windows (Ultimate, Pro et Home) qui inonderont les grandes surfaces l’automne prochain. Dans mon article du 8 juillet dernier, je vous donnais quelques exemples de produits (souvent des pilotes) n’arrivant pas à fonctionner avec Win 7, des produits comme le coffret CS4 d’Adobe, le logiciel DisplayLink, la LifeCam Show de Microsoft ou le 2233sw de Samsung. Depuis, j’en ai découvert quelques autres. Autrement dit, même si, normalement, « tout ce qui fonctionne sous Vista le fait sous Win 7 », il y a de l’ouvrage à terminer à l’échelle mondiale de l’écosystème Windows.

Le fait que Snow Leopard, la version 10.6 du Mac OS X (Apple) sera lancée un mois plus tôt (quelque part en septembre), ou que le « koala karmique », la version 9.10 d’Ubuntu (Canonical) arrivera possiblement deux semaines avant Win 7, le premier à moitié prix (lire ici et ici), le second gratuit, ne torpillera pas le lancement impérial du 22 octobre.

illustration2009072302.jpgUne masse importante d’utilisateurs de Windows attendent ce jour pour abandonner XP, d’autres pour se débarrasser de Vista 32 bits, d’autres pour changer d’ordi. Nombreux sont ceux qui ont lu des articles favorables à Win 7 ou qui ont pris connaissance de rapports dithyrambiques de testeurs. En gros, ils comprennent que Win7, un SE en avance sur Vista, va aussi vite que XP sans nécessiter un PC super costaud pour fonctionner. En temps de misère économique, cette caractéristique est porteuse en soi d’une bonne nouvelle. C’est même quelque chose que j’ai personnellement démontré en ces pages. Mais comme il se doit, j’ai nuancé un tel point de vue dernièrement en soumettant une édition 64 bits de Win7 à la même pollution graisse-de-binnesque que Vista 64.

Quoi qu’il en soit, la date du 22 octobre est pour les consommateurs une sorte de mi-chemin entre le marché de la rentrée automnale et celui des fêtes 2009-2010. Si certaines gens sont sensibles au facteur prix, très peu baseront leur choix de plate-forme sur le premier des trois SE qui voudra bien leur apparaître. Et précisons que le facteur prix comme étant un élément de décision devra prendre en compte le coût total de l’abandon de l’univers Microsoft pour sauter dans celui d’Apple. À cette enseigne, il y a parfois des surprises !

On verra. Bonne chance Microsoft !

Publicités

73 réflexions sur “Windows 7, c'est parti !

  1. @jmv1

    heu c’est parce que tu as pas lu le lien que j’ai mit dans mon post. Tu me critique et tu ne lit pas tout. recule dans les commentaires et clique sur le lien que j’ai mit, tu va voir pourquoi je parle de NetBook et de Mac. Dream on? on va voir ;-P

  2. @phantomane

    Tu dit : @Claude_C
    L’étude de NPD confirme que les pc d’apple se vendent plus chère, ce qui n’est pas une nouveauté. Ne faut pas oublier que Apple est seul dans son segment. En aucun cas, la part de marché de Apple augmente. Ça fait quand même 10 ans que j’entends dire que Microsoft se fait bouffer par Apple d’un côté et Linux de l’autre. Le prix n’as absolument rapport avec le succès d’un OS. La preuve, apple est plus chère, linux est gratuit et aucun des deux ne percent significativement. » »

    heu d’ou tu prends ça que les part de marché d’apple n’augmente pas?? au contraire, ils font des records en ce moment et Microsoft en fait dans l’autre sens. Les parts d’apple augmente comme jamais, juste dans mon entourage ça frappe aux yeux.

    Apple n’aura jamais 90% du marché mais certainement 25 à 30% d’ici 5 à 10 ans. Les plus gros vendeurs de PC ont ça 25 à 30% de part de marché, c’est plutôt Microsoft qui ne sera plus à 90% de part de marché, malheureusement pour eux ils ne peuvent que descendre car il est difficile d’avoir plus que 100% ;-P

  3. Whoa les phoques. On n’est pas dans un théâtre ici.

    Arrêtez ça tu-suite. Vous pourriez aussi bien réveiller le Dauphin qui somnole quelque part ; une bière tiède à la main, un peu de bave au coin des lèvres… SVP laissez-le continuer à ne pas nous déranger.

    Alex

    Hmmmm… Est-ce une provocation ou une invitation? Un peu des deux, j’imagine.

    Tu devrais fumer tes herbages au lieu de les brouter, mon chevreu, tu constiperais moins! 😉

    Le Dauph-intermittent

  4. N’exagérons pas. Microsoft n’est pas parfaite.

    Ainsi, en aéronautique, malgré des décennies d’améliorations continues, les Boeing et Airbus s’écrasent encore, et souvent, on ne sait même pas pourquoi.

    Chez Microsoft, on améliore le même produit depuis trente ans. Même si parfois, il nous fait suer, il demeure quand même le meilleur sur le marché. Toutes les entreprises sérieuses qui n’ont rien à faire de voir leurs ordinateurs plantés, utilisent les produits Microsoft. Les gouvernements québécois et canadiens montrent l’exemple.

    Le contribuable refuse de se faire répondre au téléphone que son dossier n’est pas réglé parce que le système est bogué.

    L’avenir est à la qualité et non à la gratuité.

  5. Ce qui fait vendre (ou donner) un OS, c’est un « killer app ». Ce qui a fait décoller Windows, c’est Office. Ce qui a fait décoller Mac, c’est Quark, Illustrator, photoshop. On as toujours pas de Killer app sur Linux.

    Apple augmente ses ventes, mais pour progresser de seulement 1%, les ventes record doivent être soutenu pendant des années et que les ventes de tous les autres fabriquant n’augmente pas. Ce qui n’est le cas maintenant. La crise actuellement finira par finir.

  6. webfouèrreux a écrit : «L’avenir est à la qualité et non à la gratuité.»

    Justement, les produits comparés sont d’assez égale qualité. Oh, certains offrent des «nanannes» plus ou moins utiles et efficaces! Mais en terme de qualité pure et simple, les produits s’équivalent.

    D’autre «porc», qu’untel trouve qu’un SE est mieux qu’un autre, ça reste dans le subjectif, que tu le veuilles ou non, mon cher webtôrrieux.

    Si le produit offert gratuitement rend le travail aussi efficace que les produits payants, le choix est assez évident. Je donne un exemple, même si tu as compris et même si tu ne veux rien entendre… Prends une essence qui permette à ta voiture de parcourir 1000 km pour 30$. Prends-en une autre te permettant de seulement faire 729 km mais qui soit gratuite. Si tu payes, mon webonéreux, ben c’est ton affaire!

    Le Dauphin vint cible

  7. @WEBCURIEUX

    EUUU …. revise tes sources

    Microsoft N,est pas utilisé dans les serveur ou bien les système critique du gouvernement canadien mon cher .. Unic est largement majoritaire dans les installations … et ce partout pas juste au Canada .. pour avoir mis nombres de serveurs en interconnexion …
    Oerlikon en passant pas Monsap et CNR roule sur un AIX ou bien du SOLARIS adapté sécurité national ya pas une miette de Windows dans ce bout la ..
    Windows … c,est les tite secrétaire qui s’occupe de ça , les milieux ou si …. plutot quand sa crash n’ont quasiment aucune conséquence .

    De deux …. pour le système du réseau de la santé … la validité de l’utilisation des serveurs sous Windows est remis en cause …… dit pas n’importe koi .

  8. Mille excuses. Je viens de relire mon précédent message et je vois que j’ai intérêt à écrire d’abord dans un éditeur de texte plutôt que la ridicule petite fenêtre en bas de page.

    Mais quand même, diffcile de dégager une tendance puisque qu’habituellement la comparaison se fait avec l’année précédente. Acer, qui n’as presque rien vendu en 2007 a bondi de 55% en 2008. Il s’agit d’avoir une très mauvaise année pour bien faire paraitre l’année en cours.

    « Sur le 4e trimestre 2008, Apple a perdu des parts de marché aux USA, perdant sa 3e place au profit d’ACER. Il s’est vendu 1,225 millions de Mac sur cette période, soit 96 000 unités de plus qu’en décembre 2007. Comparé au trimestre précédent (1,645 millions de Mac vendus au 3 trimestre 2008), la chute est assez vertigineuse : -29,4 %.

    Ces chiffres, livrés par Gartner, témoignent du vieillissement du catalogue. L’excellente performance d’ACER (+55 % en un an) montre, également, l’attrait pour les Netbook à bas prix, secteur toujours délaissé par Apple. On peut tout à fait douter que le nouveau Macbook Pro 17′ suffise à inverser cette tendance. »

    Source : http://www.mac4ever.com/news/41886/apple_part_de_marche_en_baisse_sur_le_4e_trimestre_2008/

    Assez étrangement, c’est ce même Gartner qui prédit maintenant qu’Apple aura 10% en 2011.

    GillesGilles :

    Tu confonds unité vendu et part de marché.

    @Flipper

    J’aime bien ton analogie de l’essence. J’ajouterais que la plupart des utilisateurs ne parcours que 200 km.

  9. @ Webcurieux
    Bien que la plupart de tes commentaires sur ce blogue soient des trolls bien inutiles, je suis presque d’accord avec certains mots de ta dernière affirmation.
    Effectivement gratuité et qualité sont des mots clés.
    Le mieux c’est la qualité dans le cadre de la gratuité des logiciels libres.
    Pour cela ça prend une armée de développeurs (« sponsorisés » ou « bénévoles et passionnés »).
    Que veux-tu, certains ont connu cette époque de la liberté informatique et on s’en remet difficilement après.
    Microsoft est capable du meilleur et du pire mais pas nécessairement 50-50… Une chance qu’elle a pu copier allègrement les innovations des autres sinon il ne lui resterait plus que XP.

  10. webcurieux écrivait:
    «Toutes les entreprises sérieuses qui n’ont rien à faire de voir leurs ordinateurs plantés, utilisent les produits Microsoft.»

    Ça, c’est la meilleure blague de la journée! MDR!

  11. Au sujet de l’essence à 30$ .Je me demande la proportion des gens ,qui font le plein pour 30 piastres et sacre le camp sans payer.D’après moi environ 10-15% détiennent une copie «légale» de leur S.E. .Les autres… ils vont à la station services (warez,site p2p) .Vive les autruches.

    -Les autruches.S’tu comestible? Comme les phoques?Ou les dauphins?

  12. C’est necessaire d’avoir 3 versions de Windows encore, pourquoi ne pas offrir 1 version ordi et une version serveur ?

    Il me semble que les options disponibles sont indispensable, non ?
    comme:
    — Run many Windows XP productivity programs in Windows XP Mode.
    — Connect to company networks easily and more securely with Domain Join.
    — Recover your data easily with automatic backup to your home and business network.
    — Help protect data on your PC and portable storage devices against loss or theft with BitLocker.
    — Work in the language of your choice and switch between any of 35 languages.

    MS arrêter de confondre les consommateurs, monsieur et madame tout le monde on de la misère à s’y retrouver !

  13. @ gillesgilles

    J’ai tout lu l’article.

    Ça ressemble à d’autres histoires de migrations, que ce soit vers Mac ou Linux – y’a des constantes qui se profilent :

    – Refus ou peur du changement; (la cage « brasse », mettons…)

    – Provision de formation et d’information; (pour apaiser et arriver à faire avaler la pilule au travailleurs)

    – Adaptation au nouveau système; (programmation supplémentaire et technicalités – dans l’article on parle d’un « logiciel-client » en java)

    – Dissémination et fin de la migration. (éventuellement le déploiement est fait – on parle de 2010 dans cet article)

    Mais dans tous les cas c’est mieux, parce que, justement, on remplace Microsoft avec une plateforme créée pour le travail en réseau (« Posix compliant » – famille des Unix/Linux). Par exemple, quand on regarde la documentation du Xserver, sous les services de partage de fichiers, on voit que tous les protocoles utilisés, sauf le AFP (Apple Filing Protocol pour parler entre « Macs »), sont des protocoles normalisés. Cela a pour effet que ces services sont probablement disponibles sans licence, et ce, peu imnporte le nombre de postes! La très proche parenté du Mac avec Unix offre aussi la possibilité d’utiliser des logiciels Opensource comme Apache (serveur Web-HTTP), MySQL, PHP, etc. Et pour le serveur d’impression, CUPS est dur à battre!

    Pour ce qui est de la stabilité, je peux dire ceci : Nous avons plusieurs serveurs au bureau et 2 Xserver. Dans leur cas, on a presque jamais besoin de les redémarrer – alors que les serveurs Windows, c’est presqu’une fois la semaine!

    Par contre, pour ce qui est des coûts, je crois qu’ici le prix du hardware importe peu. La différence se situe au niveau des licences, qui, ne l’oublions pas, doivent être renouvelés périodiquement; vu sous cet angle, la solution retenue est bonne! Mais il y a d’autres coûts comme le temps et les efforts requis pour s’adaptater au nouveau système. Dans l’article, par exemple, on parle du « logiciel client » qu’on réécrit en Java et qui sera prêt en 2010. Voilà sans doute une des dépenses les plus significatives de cette migration!

    Le « convaincage » (que j’appelle ci-haut la « Provision de formation et d’information ») a un coût aussi, tout comme le refus et la peur du changement, mais ils sont difficilement quantifiables, quoique significatifs, à mon avis…

    Je crois aussi que les mêmes coûts se seraient appliqués s’il y avait eu migration vers Linux. Et que les gains faits en licences ou sur le coût du hardware ne seraient pas assez pour faire varier de façon notable le coût de l’ensemble de l’opération. Et ça aurait tout aussi bien marché, j’en suis sur! 🙂

  14. @GillesGilles

    J’ai lu l’article du lien … intéressent mais ici un simple détail en faveur de Linux … SI Auto Warehousing, se serait tourner vers IBM et sa solution Linux (RH) il aurait eu droit au même support que Apple , l’oreille tendu vers Suse a été a mon avis une mauvaise chose car Suse a Justement cette maudite mentalité du donnant-donnant .

    Si tu aimes bien les avancées commerciales de la pomme , cherche au niveau de l’état du Maine et des écoles de cette état . Assez surprennant merci .

    Ps
    @Marcofsky
    Avec le passage en entier de OSX10.5 sur le coeur UNIX , cela a normalisé Apple dans le domaine du serveur . Présentement au niveau des serveurs UNIX , OSX10.5 server est celui don le coût de licence est le plus bas . Seul les solutions serveur Linux sont les plus abordables .

  15. Avez-vous remarqué que sur le web, on trouve très peu de migration foireuse? Probablement qu’il n’y a personne d’assez maso pour avouer sur le web qu’il a fait le mauvais choix.

    Mais je me pose quand même quelque question :

    Pourquoi, d’après eux, le support de Suse est basé sur une gang de bénévoles? Ça leurs tentais pas de demander a Novell. Après tout, ils donnent un support payant comme Apples.

    Concernant le serveur collaboratif, j’ai eu beau chercher, mais j’ai jamais rien trouvé qui ressemble a Exchange. La plupart du temps, les compagnie de software se contente d’assembler un calendrier avec le mail. J’ai l’expérience d’une migration de Exchange vers un serveur de mail Apple et je peux te dire que j’en ai entendu des mots d’églises!

    Java maintenant! Avec les appli java, tout est beau au début. Après quelques mise a jour, les plus vieux softwares ne fonctionne plus avec les nouvelles java et inversement. Ne venez pas me dire que même chez vous, java fonctionne pour le mieux.

    Dernier point : la formation. On prend une gang d’utilisateurs qui ont été mal ou peu formé, on leurs donnent une vrai formation pour la migration, et on s’étonne que ça fonctionne mieux.

    Mais j’ai quand même quelle que réserve, baser sur les migrations que j’ai vécu.

    La première erreur d’appréciation est commune a tous les changements technologique : on prend pour acquis que les gens connaissent leurs outils actuel de travail. Dans le cas de l’informatique, on prend pour acquis que les utilisateurs connaisssent Windows ou Office, mais qu’il ne connaissent pas la nouvelle plate-forme.

    Remarque GillesGilles que d’enlever des parts de marché a Microsoft est une bonne nouvelle en soi. Faut juste être sur de comparer des pommes avec des pommes.

  16. votre commentaire a propos demsn photo uploader tool,ils ne functionne plus,on peut pas charge’ le foto’ sur hotmail,msn ne vaut rien savoir,ils ont cancelle’ le programme sans le remplace’

  17. @Phantoman

    Je peux te dire une chose par contre … des migrations sous Apple il y en à beaucoup , beaucoup plus que tu penses . Le points de Gillegilles est d’en signaler un parmi tent d’autres .
    ET c’est justement un des problème de Apple … les switcheurs n’osent pas s’afficher …
    Quand tu t’affiche Apple et bien tu reçois des insultes de toutes sortes allant jusqu’aux menaces de mort . Le drôle c’est que beaucoup d’entreprise ou bien de professionnel connue évitent de s’afficher pour justement éviter les railleries stupide .

    Ça c’est pour mac …. quand tu proposes Linux et bien ont te regarde comme un arriérer mental ou bien un geek complètement disjoncter qui ne connais rien à la « vrai vie » calvaire .
    Donc quand une entreprise décide de s,afficher autre que MS ça mérite une note en bas de page .

    Pour titiller le point … pas besoin d’un changement de compagnie pour faire ruer dans les brancards . Le nombre de bureau que j’ai vue péter leurs coches au passage de WIn2k à Vista mon cher ou bien de Office2000 a Office2007 …. et la je reste toujours avec du Microsoft .

  18. @Stvcc

    Je comprend parfaitement qu’il est est difficile de sortir du placard. J’ai passer 15 ans de ma vie dans un département d’infographie mac. Dans mon cas, c’est Apple qui m’as emmener vers Linux. Tanner de ne jamais pouvoir aller en dessous du hood. Il y a aussi des switch dans l’autre sens.

    Je ne changerais pas un serveur exchange pour un autre. Et j’en ai tester des solutions. Ce qu’il y a de plus proche, c’est OpenXchange. Mais c’est pas encore ça.

    Pis le choix de java… J’ai justement un message sur mon téléphone d’un user qui a encore un cris… de problème d’appli java.

  19. Win 7 = Snow Leopard, on pourrait nommer Win 7 comme Snow Vista…
    Sauf que Win coûte au bas mot $129 et que Snow Leopard coûte $35…
    Mon revendeur Mac m’a donné « gratos » Snow Leopard (c’est un secret, je ne vous donne pas le nom de mon fournisseur Apple) ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s