OpenOffice prise 2: triomphe dans l'adversité !

illustration2009052101.jpgHier, je vous ai relaté mes déboires linuxiens. Autant il avait été facile d’installer OpenOffice.org 3.1 sous Mac et sous Windows, autant j’en avais arraché sous Ubuntu « Jaunty Jackalope ». Même qu’à bout de patience, j’avais dû me contenter d’une installation non fonctionnelle. Alors, comme il se doit, j’ai recommencé quelques heures plus tard en invoquant tout d’abord Ogun Feraille (photo ci-après), divinité vaudou à qui l’on doit la machette. De là, je suis reparti à zéro, vraiment à zéro, comme dans téléchargement d’une nouvelle version d’Ubuntu 9.04, formatage du disque et réinstallation du lapin à cornes. Et vous savez quoi ? Ça a fonctionné … presque à 100 %.


illustration2009052106.jpgIl est probable que ma frustration d’hier était attribuable à un ensemble de facteurs dont l’utilisation d’une version RC1 d’Ubuntu, version souventefois mise à niveau et sur laquelle j’avais forcé différents scénarios d’installation de OOo 3.1. Il est probable que mon Jackalope s’en était retrouvé « tout mêlé » et qu’il avait décidé de ne plus me faire confiance. C’est connu, les journalistes ne devraient pas toucher à la techno; ils devraient se contenter d’étaler leur culture.

Une fois tout en place, incluant le bordel graphique de Compiz, je suis retourné sur le blogue d’Éric Noël où j’ai refait une tentative. Puisque mon système était neuf, propre et innocent, j’ai essayé la première des deux méthodes proposées, celle qui nous fait recourir aux dépôts semi-officiels de l’équipe Scribbers. Je vous cite M. Noêl:

Avertissement: les manipulations qui suivent nécessitent des manipulations à effectuer avec des droits superutilisateurs (root) dont le mauvais usage peut engendrer des effets néfastes pour votre système. Je ne suis donc pas responsable de vos erreurs.

On choisit Système -> Administration -> Sources de logiciels
Et dans Logiciels de tierces parties on ajoute pour Jaunty:

deb http://ppa.launchpad.net/openoffice-pkgs/ppa/ubuntu jaunty main

Et ensuite on tappe dans une console, afin d’ajouter la clé:

wget -q ‘http://keyserver.ubuntu.com:11371/pks/lookup?op=get&search=0x60D11217247D1CFF’ -O- | sudo apt-key add –

Et on effectue la mise à jour:

sudo aptitude update && sudo aptitude full-upgrade -y

Voilà c’est terminé!

Le résultat ? Vous pouvez l’admirer en observant les prises d’écran qui suivent. L’interface d’ouverture est celle de la version 3.0 et la langue, malgré mes souhaits, est l’anglais. Mais ça marche !

ligne.jpg

illustration2009052102.jpg

ligne.jpg

illustration2009052103.jpg

ligne.jpg

Quant à Antidote, là aussi il m’a fallu ramer quelque peu. J’ai commencé par installer la version 7 dont je dispose sur DVD et j’ai fait croire au logiciel installateur que l’on était, lui et moi, sous Ubuntu 8.04. Du coup, il a refusé d’inclure deux fichiers essentiels dans son installation. Cela m’a néanmoins permis d’aller chercher la mise à niveau vers la version 8 sur le site de Druide Informatique et d’en faire bénéficier Antidote. Au redémarrage, tout était beau. Le joyau du tandem Brunelle-d’Orsonnens s’est mis à l’ouvrage pour ma plus grande joie. Mais, il me fallait l’intégrer dans la barre d’outils d’OOo. N’y arrivant pas, j’ai téléphoné au soutien technique où on m’a donné le mode d’emploi particulier à la version 3.1. Le voici:

1- On déploie le menu « Tools / Extensions Manager » d’OpenOffice;
2- En bas du panneau qui surgit, on clique sur le bouton « Add »;
3- De là, on navigue pour trouver le fichier « pkg » qui nous faut absolument: « usr/local/Druide/Antidote/Texteurs/OpenOffice.org »;
4- Au bas de la fenêtre qui s’ouvre alors, on clique sur « Extention » et on choisit « All fIles »;
5- On double-clique sur « Antidote-OOo.uno.pkg » et le reste se fait tout seul.

Au redémarrage d’OOo, la barre d’outils est installée. Tadam !

ligne.jpg

illustration2009052105.jpg

ligne.jpg

illustration2009052104.jpg

ligne.jpg

PS – On m’a en outre informé d’un petit problème avec la saveur Windows d’Antidote v 8 sur OpenOffice.org 3.1. Il arrive que l’intégration dans la barre d’outils ne tienne pas après un redémarrage et que l’on doive la réinstaller. Pour s’éviter ce désagrément, il faut alors installer Antidote à la main, un peu comme sous Linux.

Publicités

41 réflexions sur “OpenOffice prise 2: triomphe dans l'adversité !

  1. Je ne comprends pas… Nelson, tu as la version 3.0, pas la 3.1. Où est le triomphe? La 3.0 vient d’office avec Ubuntu 9.04, non?

    Que dirais-tu, alors, d’essayer cette manipulation proposé par des participants du forum Ubuntu, un des liens que j’ai posté hier.

    http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=2635869

    Installer la version officielle d’OpenOffice France en quatre lignes de commande

    enlever tout ce qu’il y avait avant

    Code:

    sudo apt-get remove openoffice.org*

    Telecharger la version deb linux france ici
    http://fr.openoffice.org/about-downloads.html

    Décompresser l’archive teléchargée sur le bureau (clic droit: « extraire ici »)

    Il faut renommer le dossier .openoffice.org (dans home/dir ) en autre chose pour que ça marche.

    (Remplacer « roger » par votre login, dans ce qui suit.)

    Code:

    cd /home/roger/Bureau/OOo

    Code:

    sudo dpkg -i /home/roger/Bureau/OOo/DEBS/*.deb

    Code:

    sudo dpkg -i /home/roger/Bureau/OOo/DEBS/desktop-integration/*.deb

  2. Ah… À quand aura-t-on droit à de vrais tests de logiciels en profondeur au lieu de « trucs pour ubunteurs et autres taponneux de régistres ».

    Je m’excuse de le demander ici, mais existe-t-il un autre blogue qui s’adresse à l’utilisateur contemporain « moyen » des technologies de l’information, soit celui qui ne peut vivre sans ordinateur, mais qui se fout pas mal des problèmes d’installation d’un logiciel sous Linux?

    Chaque fois que je viens ici, je suis déçu. Soit on parle d’Ubuntu au lieu de parler du sujet principal, soit on a droit à une BD ou un roman.

  3. @bullwatcher

    Vous devriez venir plus souvent, ou vérifier tous les sujets abordés par Nelson avant de faire une montée de lait. Finalement, il y a toujours un [i]chaileux[/i] qui se pointe: Nelson parle trop de Windows, trop de Linux, pas assez de ceci, trop de cela. Rien n’oblige qui que ce soit à fréquenter son blogue. Et les blogues, il y en a plein sur Internet.

    Voilà, c’était ma montée de lait. Pus capable des critiqueux de boutique.

  4. @ bullwatcher

    Il y a sûrement des sites Windows pour ça. Si celui-ci ne vous intéresse pas, ne le lisez pas. Me semble que ça va de soi.

  5. Mais voyons, messieurs, ne soyez pas si dur avec le chialeux de service, ça en prend un, defacto.
    Sinon on voguerais sur un blogue beige où tous il est beau, tous il est fin et tous il est d’accord.
    Ça prend un peu de piment dans cette vie bloguante.

    @Nelson
    n’étant pas encore complètement convertis à Ubuntu (le changement de mentalité de travail avec un OS Linux n’est pas facile à faire) je lis tout de même avec intérêt vos déboires et victoires. Un jour ça me sera utile.

  6. @ plante_ca et Nelson

    Pardi! J’avais pas vu les petits caractères. Me demande juste pourquoi le créateur de jurons local ne me l’a pas précisé d »emblée, au lieu de publier cette recette de potion magique que j’avais dénichée. Peu importe, ça peut peur-être servir à un apprenti chaman du code un jour.

    Cela dit, le checkeux de bête à corne n’a pas tout à fait tort non plus. Ils sont plus de 90% du côté sombre de la force… 😉

  7. Pas génial le package de fr.openoffice.org. Je suis sur Ubuntu 9.04 (package deb) et à trois reprises j’essuie un echec au moment de la première (et les autres évidemmment) ouverture d’OOo… et pourtant, j’ai suivi les directives…

    mais bon…

  8. Je ne comprends pas tout le plaisir que vous avez à installer un logiciel médiocre sur des systèmes d’exploitation peu fiables. Les Linux, Mac et autres Ubuntu ne sont bons que pour les bricoleux de pixels.

    Un vrai professionnel de l’information n’a pas de temps à perdre à bricoler ses outils. Il lui faut quelque chose de stable et de performant. Office sous Windows, c’est pour les gens sérieux. Les OOo sous Ubuntu, c’est pour les pirates qui n’ont pas le respect de la qualité.

  9. Je ne sais pas si Nelson préfère être juste kioute ou kioute ET taponneux de bases de registre…!?!

    Mais dans le fond, posons-nous LA question ; À cause que Nelson y parle juste des sujets qui l’intéressent et le passionnent, pis des gadgets qu’on lui refile ? Hein ?

    À cause qu’il ne parle pas juste des sujets qu’on veut qu’il parle pis des cossins qu’on est intéressés d’entendre parler de…? Hein ?

    Continuons dans le creusage des motivations de chacun.

    À cause qu’il y a du monde qui n’aiment pas un blogue, un commentateur, un journaliste, mais qui se force à le lire ?
    Jusqu’où ira ce masochisme ?
    Pouvons-nous former un groupe d’aide ?
    À cause qu’on a de bubus* bleus quand le drap est blanc ?

    Ça me prend des réponses, même de Dubeau et Flipper à la rigueur.

    Alex

    * mousses de nombril.

  10. Même si je l’adore, j’ai encore beaucoup de reproches à faire à Ubuntu… Et un des plus graves est à propos de la [b]laideur[/b] des thèmes qui viennent avec la distribution. Non mais vraiment, ce thème brun chocolat au lait est pire que pire. Me semble que Shuttleworth devrait consacrer un peu de sa fortune à embaucher une couple de graphistes professionnels, pas des amateurs!!!

    La maxime d’Ubuntu a beau être «Linux pour les êtres humains», le mot Ubuntu étant un mot africain, et tout et tout, me semble que l’être humain depuis ses origines a reproduit toute la palette de couleurs qui se retrouve dans la nature, alors pourquoi se limiter aux foutus tons d’ocre et de terre de sienne?!?

    Si j’étais un Linuxien paranoïaque qui voit des complots partout (hum), je verrais dans les captures d’écran postées par Nelson une tentative insidieuse de freiner, encore une fois, l’adoption des systèmes libres par les masses. Parce que franchement, mettons que vous ne connaissez pas Linux pantoute et que vous voyez ces captures d’écran, ça vous donne envie d’installer cette horreur sur votre PC, vous?

    Prenez ça comme ma contribution aux montées de lait de la journée… 😛

    P.S. Le thème New Wave est bien… mais s’intègre mal avec les applications non-Gnome. OpenOffice, par exemple, affiche le texte de la barre de menus en noir au lieu de blanc. Pas fort, franchement!

  11. Merci pour l’information concernant la mise à jour. Je trouve curieux que, lorsque j »effectue une vérification de mise à jour à partir de l’application, j’obtiens la réponse que le programme est à jour .

    Peu importe puisque la mise à jour s’est faite avec succès aussi bien sur Windows que sur Mac.

    Par ailleurs, quand j’observe jusqu’à quel point c’est la croix et la bannière pour l’installer sur Ubuntu, je me pose des questions. Je n’ai jamais utilisé cette plateforme mais j’espère qu’on trouve beaucoup de plaisir ou de commodité à l’utiliser. C’est sans doute le plaisir de relever des défis et de contourner les obstacles!

    Un peu comme Bullwatcher, j’aimerais trouver un peu plus de substance dans l’outil lui-même que dans le moyen de l’obtenir…

  12. Ouaiiiisssss! Un BD! Ça serait ‘founetastic »!
    Ce chaire Marquàski a bien fait de relever l’idée.

    Cher (pasquier pâh croustilles – chip…cheap… t’as pognes-tu?) Nelson, vous voilà-ti pas investit d’une nouvelle commande hebdomadaire pour égayer nos vendredis.
    Les irréductibles Tuxois tenant tête à l’infâme empire Redmain.
    Mouais, il y aurait peut-être un certain déjà vu avec cette idée.

  13. «Sinon on voguerais sur un blogue beige où tous il est beau … « ttc1″»

    Le beau brun GUI de Ubuntu ……et ………Microsoft ….. que du brun

    Il à le dos large le brun vous trouvez pas ?

  14. Je me fous pas mal de l’opinion de quelques chialeux, moi quand je viens ici j’ai du pléééésir à vous lire M. Dumais et tous les commentaires des autres vieux habitués avec des noms pittoresques.
    C’est mon opinion et je la partage.

  15. Bof!!! Je suis certain que les lumières de Nelson. un jour, vont les éclairer. Je sais pertinamment que l’on peut changer les mentalités avec de la patience, de la détermination et la vérité.

    Par exemple, quand je configure l’ordinateur d’un client, j’installe toujours Linux en parallèle. Je crée une partition séparée pour les données qui sont accessibles aux deux systèmes et j’explique au client l’avantage sécuritaire d’une telle config. La plupart du temps les gens utilisent leur système Windows et vont quelque fois suivre mon conseil d’utiliser Linux pour se familiariser avec.

    Ça devient plus intéressant pour eux quand ils m’appellent pour un problème sérieux et que je ne peux les servir tout de suite, je leur rappelle alors qu’ils peuvent, en attendant, continuer à fonctionner comme si de rien n’était avec l’autre système Linux. Là, ils sont plus en mesure d’apprécier qu’ils disposent d’une alternative.

    Ils sont aussi très content de me confier la maintenance des deux systèmes, et de ne s’occuper que de l’utiliser. La plupart du temps, ils finissent par utiliser uniquement Linux quand ils voient qu’ils n’ont jamais de plantages ou de contamination par des bugs et autres bibittes. 😉

    J’essaies toujours de rester objectif et de ne pas critiquer, seulement de proposer des solutions. C’est cela que les gens veulent, que ça marche, un point c’est tout.

    J’ai fait des tests et utilisé à peu près toutes les versions et moutures de Linux depuis ses débuts (J’ai une valise pleine de disquettes. de CD et de DVD) et je puis vous dire que cela a pris bien des discussions et des efforts pour que Linux soit rendu au niveau présent, Et c’est grâce aux critiques des trolls windosiens que cela s’est produit, confirmant l’adage: »Du choc des idées naît la lumière. »

    Et comme Nelson est plus près des monts Chic-chocs que vous et moi, il y a de fortes chances qu’il nous éclaire encore longtemps. 😉

    Ciao les amis du monde du milieu !!!! 😉

    Sergio

  16. @ bullwatcher

    Il fallait simplement considerer ma chronique d aujourd hui en lien avec celle d hier. Qu ai-je dit ? Que voici OpenOffice 3.1, un produit int/ressant qui s installe sous Windows, sous Mac OS X et sous Ubuntu avec des efforts. Idem pour Antidote RX Version 8. Pas de quoi crier a l outrage litteraire ! Le seul outrage est ce PC sur lequel je travaille qui est impossible a configurer en francais. Donc, excusez le manque d accents.

  17. @gemnoc
    Si tu n’aimes pas les thèmes et l’allure graphique de Ubuntu, il y a toujours la possibilité d’installer Linux mint. C’est basé sur Ubuntu et l’interface graphique est plus agréables selon moi.

  18. webcurieux (sic) écrivait:
    «Les OOo sous Ubuntu, c’est pour les pirates qui n’ont pas le respect de la qualité.»

    D’abord, curieuse contradiction entre le pseudo et la façon de penser de l’auteur.

    Est-ce un gros troll bien poilu, qui profère ces propos invraisemblables pour le simple plaisir de provoquer, je me le demande?

    Ou, ce qui serait bien pire, croit-il ses âneries?

    Dis donc, l’ami, faire preuve d’un peu de curiosité et te documenter sur l’Open Source te ferait grand bien. Tu comprendrais peut-être que les utilisateurs de logiciels libres sont tout le contraire de pirates… Quant à l’argument de la «qualité», c’est certain qu’on a vu ce que c’était, que de la qualité made in Redmond, avec Vista… Pfff! Non mais, ce qu’il ne faut pas lire des fois…

  19. @Nelson Dumais

    Justement, voici ce que j’ai écrit dans votre chronique d’hier. Malheureusement, mon commentaire s’est perdu quelque part au milieu des ubuntades. Je le trouvais pertinent mon commentaire, et j’espérais pouvoir en discuter. Mais bon. Je vais aller voir ailleurs si j’y suis, j’pense bien!

    Bonjour!

    Bien malgré moi, je suis un “power user” de Microsoft Word, étant donné que je travaille dans le monde de l’édition. Nous travaillons parfois à 5 ou 6 sur diverses version d’un même manuscrit (réviseur, correcteur, chargé de projet, éditeur, graphiste).

    Ayant fait le saut en mac depuis un an, je me suis procuré Office:mac 2008. Malgré que la compatibilité avec les utilisateurs de Word sous Windows ne soit pas propblématique, la version mac de Office plante souvent et est parfois lente. Malgré les mises à jour et les recherches de solutions chez Microsoft et partout sur le Web, je vis beaucoup de frustration à utiliser ce programme que je détestais déjà avant de travailler en mac. Au point de sortir mon vieux pc dans les moments critiques pour travailler avec une version plus stable du logiciel.

    J’ai tenté de travailler avec la version précédente d’Open Office, mais sans succès. Les problèmes de compatibilité avec Word ne me permettent pas de travailler efficacement avec mes collègues. Quelqu’un a-t-il tenté d’en faire autant avec la nouvelle version d’Open Office? D’autres solutions à me proposer? Une ancienne version de Word pour mac peut-être? (Mon Macbook est équipé d’un processeur Intel.)

  20. @ scrispo

    J’aime beaucoup ton approche.

    Tu nous diras, un de ces quatre, laquelle des distributions Linux tes clients préfèrent.

    Perso, comme je l’ai déjà dit, je suis aux trois… mais avec une forte préférence pour le Mac.

    @ gemnoc

    Va voir par là, pour enjoliver ton Ubuntu : http://francois.vogelweith.com/

    @ bebeboom

    «j’aimerais trouver un peu plus de substance dans l’outil lui-même que dans le moyen de l’obtenir…»

    Tu as sans doute raison, mais il y a tant de sites, de blogues et de documentation disponibles sur le net en quelques clics de souris. Tapes « openoffice documentation » dans Google. Tu seras comblé.

  21. @claude_c

    J’ai appliqué les différentes étapes que tu as donné pour installer OOo 3.1.
    Tout a marcher pcq je savais où tu allais.
    Il te manque une petite ligne pour que se soit plus facile.

    Renommer le fichier OOo3.1…fasdkfalshfahsf en OOo

    et @Nelson

    J’ai tenté la méthode d’eric Noël ma cala n’a pas fonctionner dans mon cas. Je préfère la manière de claude_c

  22. @ Nelson, on peut parfois sourire devant certaines de tes mésaventures Ubuntéristes mais au moins tu essais et tu testes.
    Ce que je comprend aisément c’est que tu parles librement des différentes facettes de l’informatique et que Mac et Linux en font parties.

    Pour un gars comme le bulldog de service, la vie ne se résume qu’à la sienne, plate et morne, sans intérêt et probablement sans art…
    Alors à quoi bon les variations et la mélodie. Intégration verticale et
    conformisme, c’est la norme !
    Des fois je lis les commentaires de certains silencieux occasionnels et leurs commentaires me disent qu’ils sont ouverts d’esprit et surtout curieux et intéressés.
    Ça ne veut pas dire qu’ils vont tous se convertir à Linux et aux logiciels libres mais on perçoit qu’ils ont les deux oreilles bien décollées.
    C’est la force de ton blogue : savoir autant parler du libre que des démons (LOL) et faire cette place démesurée pour certains aux autres solutions informatiques.
    Laisses faire les bulldogs et trolleurs de ce monde Nelson, et continue ton bon travail.
    De toute façon lorsque tu nous pondras un article sur le super logiciel microsoft super hyper extra-ordinaire, je ferai comme il se doit: Je lis, le réfléchit et je me tais si j’ai rien à dire….
    Je vais quand même pas te dire d’arrêter de nous la casser avec Windows!!!

    Une chose cependant, je comprend pas ton histoire de français sur ton ordi.
    Moi je peut te dire que je roule Ubuntu 100 % en français et que j’ai même sermonné Claude-henri avec son ordi tout en anglais ! Méchant souverainiste ! :-))))))) OK C-H , c’est pas méchant, on en reparle sur le ghetto…

  23. Je ne crois pas que Ubuntu 9.04 offre la version 3.1 de OOo dans ses mise-à-jour. Selon la philosophie, elle fera ses 18 mois avec 3.01.

    Celle d’octobre 9.10 aura OOo 3.1.

    Mais cela ne vous empêche pas d’inslaller manuellement les packages 3.1.

  24. @webcurieux

    il y aussi des virus de qualité sous Windows et des trombones d’aide sous Windows. et en plus il faut payer une licence pour le système d’exploitation, pour ainsi dire, pour y avoir accès. alors si c’est ça votre définition de « vrai professionnel »…

    en passant, 85% des serveurs web tournent sur Unix et Linux, sans doute sont-ce une bande d’amateurs… et j’oublais la plupart des gouvernements européens, ceux d’Amérique du Sud, de Russie et de Chine sont sur Linux, et même la NSA américaine est sur Linux. en fait, il n’y a qu’en Amérique du Nord où Microsoft règne sans conteste. ne confondez pas habitude, dépendance et paradigme avec le professionnalisme.

  25. @ Bullwatcher et al…

    Un professionel ne joue pas avec ses outils? N’a pas de temps à perdre à les configurer? Ah! Les pros autour de moi doivent être assez perdus merci!

    Un pro, ça prend le temps de magasiner et acheter les meilleurs outils pour le travail à effectuer, soient les plus efficaces et les plus robustes. Ce sont en général les amateurs qui prennent le premier truc venu… ou qui se contentent de quelque chose de mal adapté, mal configuré… à défaut de demander à un pro de le faire pour eux.

    Je roule sur Windows et Mac depuis plusieurs années. Pour tirer le maximum de sa machine et de son espace de travail, ça prend des mises-au-point (tweaking), de l’entretien et des essais. Sauf que sur Windows, on nous a habitué à télécharger le premier truc qui sonne connu et tant pis si c’est pas adapté à nos besoins ou à notre machine, on attendra que ça plante pour chercher ailleurs.

    Je suis converti à Ubuntu depuis peu… mais j »ai déjà testé en parallèle Debian, Slashtop et Kubuntu. Maniaque? oui! faut que ça marche!

    Mais si j’ai un Core Duo… je veux pas un Windows avec 128k de cache niveau 2 (oui, la config par défaut des débiles de Redmond!) ou un laptop qui dure 1 heure sur la batterie (Ubuntu 9… une honte! en 2009).

    Désolé pour tout ça… mais l’environnement de travail doit être performant ET agréable à utiliser. 90% des gens autour de moi n’utilisent pas leur machine à leur plein potentiel… vente sous pression… logiciels déficients (OS débiles… Hasta la VISTA). Enfin… le monde est à pleurer. 😛

    Merci Nelson de nous démontrer qu’il est normal d’en baver… mais que ça vaut la peine de s’y remettre et de régler le problème.

    À quand donc un programme de gestion du tussilage pour Windows, ça c’est professionel et utile (synchronisé sur iphone bien sûr!).

    @ gemnoc …. gnome-look.org et deviantart.com pour chasser le « lette » de Windows, Mac et Linux (ta machine, ton look) 🙂

  26. Une couleur qui est laide, ça n’existe pas!
    Des personnes qui trouvent qu’une couleur est laide, ça existent!

    Un mauvais design peut être causé par un côté fonctionnel déficient,
    un esthétique mal dosé dans le rythme ou le choix des couleurs
    versus le thème à exprimer.

    Dans le cas de  »Ubuntu », nous parlons du thème  »Human » alors il serait mal venu de choisir des bleus acier et préférable d’aller vers les teintes chaudes en se disant que nous ne sommes pas encore rendu au stade de cyborg!

    Autre point très important!
    Tu n’aimes pas le design de Ubuntu?
    Justement, ce qui est amusant avec Linux, c’est que tu peux tout changer!
    Gnome Look ou KDE Look pour trouver le trésor de design à votre image.

    Pour aimer Ubuntu, vous devez aimer les jeux avec des énigmes!
    Il y a des forums passionnés sur toutes sortes de jeux alors je ne voie pas le problème d’en faire autant pour un sujet comme le  »bidouillage » de logiciels, tout SE confondus.

    Notre cerveau est un logiciel et c’est un sujet qui me passionne au plus haut point!
    Qu’est-ce que je dis là?
    Le sexe est le seul sujet qui passionne au plus haut point!
    Après, il y a la créativité. les logiciels, la pêche… (ici, ça peut varier!)

    Bon ben bon…c’est cela!

  27. Très ratoureux ce scrispo !

    Quelle approche intéressante pour initier quelqu’un ; j’aime bien. La démonstration plutôt que l’imposition ou la consultation*. Deux pouces en l’air.

    Alex

    * si on consulte les intéressés, ils sont d’accord pour utiliser n’importe quel SE, d’abord que c’en est un qu’ils connaissent ;o(

  28. @ ordi_nerf

    Ah, j’avais manqué ton dernier paragraphe. As-tu entendu Gilles Vigneault il y a quelques années. Dans une entrevue radio, la journaliste lui demande à la fin quels ont été les meilleurs moments de sa vie. S’attendant à ; « mon premier Olympia, mon premier livre, mon premier disque d’or… » genre.

    Et l’inénarrable macacain* de répondre : « Les plus beaux moments de ma vie, c’est lorsque je fais l’amour madame ! »

    Et toc, ça remet les choses à leur place.

    Alex

    * gentilé que se donnent les gens de Natashquan.

  29. Bonjour, Je me demande pourquoi certain lise ce blogue que pour critiquer…
    Parcourant beaucoup de blogue, je peux dire que Nelson est très interressant dans ses articles.

    Il prend la peine d’expliquer les choses dans un language povant être compris par d’audre que des  »GeeK »

    @bullwatcher
    J’avais vue votre article qui selon vous n’avait pas été publié.

    Je suis un de ceux qui aime opéré multi plateforme avec dual et triple boot.

    Je partage votre point de vue concernant les Macs et leurs manque de compativité avec les logiciels de bureaux.
    Il est vrai que les macs sont assez »tap à l’oeil » autant dans leurs gadgets que leurs applications cependant, leurs utilisation sont plus portés vers le graphisme et/(une remarque non méchante) vers certains utilisateur en herbe qui pense que c’est le meilleur du meilleur…

    Les plateforme ont leurs avantage et leurs inconvénients.

    Il est vrai que Open office(toutes version) n’est pas pour une utilisation de burautique multi-usage/ multi-utilisateurs effectuants des modifications au texte car j’ai moi-même malheureusement noter beaucoup d’erreurs de compatibilité et  »bogs » avec Office de microsoft. Il est également que Office pour Mac vit des problème similaires.

    (Mac n’est peut-être pas pour les application burautique avancées).

    Étant un utilisateur multi-plateforme j’apprécie Mac pour ces qualités et je l’aime moins pour ses inconvénients,

    J’utilise en ce moment, Xp, Vista, Seven 7100(béta tester), et j’apprécie les qualités D’Ubuntu(malgré ses peitis défaut).. Il faut quand même prendre en considération la grande stabilité du système et de plus qu’il est gratuit(et légal) ce qui est plutôt rare de nos jours.

    Continuez votre bon travail Nelson, et merci pour la très grande variété dans vos articles.

  30. @trocupei

    Il ne faut pas généraliser sur l’ouverture d’esprit.

    Encore adolescent un de mes meilleurs amis termina son cours de droit et puis au lieu d’aller immédiatement pratiquer sa profession prit un cours d’un an en mécanique automobile qui était à l’époque sa passion. Son garage avec tous ses outils était vraiment impressionnant. Il avait une vieille Ford Cougar 1967 qu’il avait complètement remonté. Elle était comme neuve, un vrai bijou. Personne ne touchait, n’entretenait ni ne réparait sa Cougar à part lui. Un vrai Clint Eastwood comme dans le film Gran Torino.

    Puis vint pour mon ami le milieu de la quarantaine et sa passion disparue. Vendu les outils et la Cougar. Maintenant il roule en Toyota et lorsque que quelque chose cloche il l’amène tout simplement chez le concessionnaire. Ça ne l’intéresse plus, même que ça l’écoeure je crois. Ses intérêts et sa curiosité sont maintenant dirigés ailleurs. Est-ce que cela signifie qu’il n’a plus la même ouverture d’esprit qu’avant. Je ne crois pas. Je crois tout simplement que ses champs d’intérêts et ses goûts ont changé.

    Idem un peu avec moi. L’informatique m’intéresse beaucoup moins. Plus le goût de bizouiller après mon ordi. J’ai tout désinstallé, reformaté puis j’y ai mis Windows 7 RC Ultimate. Avec la version Ultimate il y a la possibilité de faire une image (ghost) de ma partition C:\ sur un autre disque et de créer un DVD bootable de dépannage pour nous permettre de réinstaller l’image ou cas où. Ce que j’ai fais. Je ne me suis même pas préoccupé d’installer Firefox. Ça ne me tente pas, même que ça ne m’intéresse plus. C’est comme pour mon cellulaire, je l’utilise « as is » tel qu’il vient du fournisseur. Pour les quelques sites que je visite sur internet IE 8 me satisfait amplement.

    Pourquoi Windows et non Ubuntu? Pour la facilité je l’avoue. Pour ne pas avoir à me casser la tête pour écouter la SRC, pour pouvoir faire de l’édition vidéo facilement et pour avoir accès à toute cette grande panoplie de logiciels disponibles sur le marché. Désormais j’utilise mon ordi comme j’utilise un lave-vaisselle. Pour l’utilité qu’il me procure et non plus par pur plaisir. La facilité que me procure Windows vaut bien le prix de la licence. C’est désormais ma façon de voir les choses.

    Ma femme gère l’économie familiale et fait la conciliation bancaire sur son portable à l’aide de Quicken. Je lui ai acheté un DD externe sur lequel elle fait ses sauvegardes. Je ne m’en occupe plus. Au lieu de tout faire l’entretien pour elle, je l’ai responsabilisé « informatiquement » en lui montrant comment faire. Elle m’a bien responsabilisé au début de notre mariage vis-à-vis les tâches ménagères alors… 🙂 Si elle ne fait pas ses sauvegardes elle repartira tout à neuf c’est tout. Si quelque chose ne marche plus d’accord je l’aide, mais ce n’est plus moi qui prend la responsabilité de faire les tâches de sauvegardes.

    Mon expérience informatique personnelle fait que Windows me permet plus facilement de délester toutes ces responsabilités.

    Je comprends ceux pour qui l’informatique est une passion mais je comprend aussi désormais ceux pour qui ce n’en est plus une. Les goûts et les champs d’intérêts changent, on exerce notre curiosité dans d’autres domaines. Les technologies c’est comme la vie humaine; il ya la naissance (découvertes euphoriques), la croissance folle, la stabilité, la décroissance (obsolescence) puis la mort (remplacement par une autre technologie). L’Informatique après les années euphoriques du début est maintenant en phase de stabilité. Il n’y a plus grand chose de neuf. L’industrie automobile est au même point, l’industrie du cellulaire, etc…

    Pas parce que l’on utilise uniquemment Windows ou tout autre SE que ça veut dire que l’on a l’esprit obtus. Il y a des millions de choses belles et intéressantes auxquelles on peut s’intéresser en ce bas monde. Alors une vie plate et sans art? Pas du tout.

    Moi maintenant ce sont les aquariums qui m’intéressent même si je regarde encore l’informatqiue du coin de l’oeil. De la lecture, encore de la lecture !!! Un monde à découvrir.

  31. @ claude_c
    Merci, j’avais déjà visité ce lien que tu avais posté auparavant, sans être vraiment enthousiasmé… Je vais peut-être y jeter un second coup d’œil.

    @ mouchkine
    Merci, mais je connais bien gnome-art et deviantart (et aussi gnome-look, et ubuntu-art) que j’ai ratissés de long en large. Je dois être maniaque et impossiblement difficile, car il y a peu de choses qui éveillent mon intérêt. J’y vois beaucoup trop de thèmes inspirés (ou plutôt copiés) d’Aqua d’OS X ou de Vista… Du coup, je reviens toujours à Bluman, une conversion du thème Human. Sans utiliser son jeu d’icônes toutefois, j’ai Mist en ce moment.

    @ ordi_nerf
    Je suis un cyborg parce que je préfère les teintes bleutées? Quel argument imbécile.

    Ben d’valeur, mais je vais toujours, toujours préférer un bleu azur à un brun caca, moi.

    Je n’aime pas les thèmes par défaut, mais j’aime cette distribution. Je sais très bien qu’on peut personnaliser l’interface, je l’ai fait d’ailleurs.

    Mais mon argument est le suivant, et concerne l’adoption d’Ubuntu par les gens. On fera autant de vœux pieux qu’on voudra, la première impression est cruciale pour l’écrasante majorité des gens. L’apparence compte. Et venez pas me dire que les thèmes par défaut proposés par Ubuntu font le poids contre ce que les gens sont habitués de voir sur Windows ou sur OS X. Il ne le font pas, point final.

    Linux Mint semble pas mal, mais qui connait cette obscure distribution? Je veux dire, à part ceux qui baignent dans le monde Linux. Non, c’est Ubuntu qui est la distribution Linux grand public, et son choix de thèmes lui fait du tort, à mon avis.

  32. @ gemnoc

    Tu as tout à fait raison sur la beauté de l’interface et ubuntu fait pas mal pitié de base bien qu’avec la 9.04 les choses s’améliorent grandement. On observe un certain glissement vers les tons orangés et rouges à la place du brun et sable des savanes africaines des versions précédentes.
    Mais moi je vais encore plus loin quand je prépare un ordinateur.
    Je change le thème, le splash (plus maintenant avec 9.04)
    les icônes, les décorations de fenêtres, le fond d’écran, j’y ajoute AWN, le super dock à la MacOS, compiz, en fait je fais tellement de modification que pour abréger l’installation j’ai produit mon propre Live-DVD de distribution avec Remastersys.
    Ça me permet de procéder à l’installation avec tout les logiciels et paquetages que je juge intéressant et ne me reste plus qu’à parfaire l’image et voilà !
    Et à chaque fois je n’ai que des WOW ! de mes clients.
    Je suis certain que c’est un des aspect qui facilite leur transition et leur acceptation du changement.
    Ce qui m’amène au point suivant concernant cet aspect d’Ubuntu: au moins il est hyper configurable, faut juste savoir comment et jusqu’où on peut l’amener. Mais les résultats peuvent être surprenant !

  33. @trocupei

    très méchant même, t’aurais dut me voir l’autre jour insulter une boite aux lettres après avoir bu une douze de Canadian!

  34. @ ToroleGardien

    … et un peu de jugement! :-)) Vous êtes quand même pardonné à demi pour avoir reconnu votre faute. Alex et ne pêchez plus… surtout à la grenade!!

  35. @ gemnoc
    Tu as dis « Linux Mint semble pas mal, mais qui connait cette obscure distribution?  »
    Selon distrowatch, LinuxMint arrive troisième derrière Ubuntu et OpenSuSe (presque égale à Debian et Fedora).
    Donc c’est pas si « obscur » que cela. Il faut dire que cette distribution est surtout connue dans le milieu anglophone pour le moment. Et c’est pas compliqué, ce sont les mêmes dépôts que Ubuntu car c’est la même base. Si un programme fonctionne sur Ubuntu 8.10, il fonctionne sur LinuxMint 6. C’est l’interface graphique et quelques ajouts qui diffère. Moi je la préfère à Ubuntu, mais c’est une question de gout.
    Pour ce qui est de OpenOffice, j’utilise la version 3.0 et je m’en contente pour l’instant.

  36. J’avais oublié un élément:  »proportions »
    dans
     »Un mauvais design peut être causé par un côté fonctionnel déficient,
    un esthétique mal dosé dans le rythme ou le choix des couleurs
    versus le thème à exprimer. »

    Le fait d’aimer ou pas une couleur vient souvent d’une référence culturelle.

    Ceux qui aiment le bleu acier ne sont pas nécessairement de cyborgs mais le fait de choisir un beau orange et de le rythmer avec des beiges (comme la peau) pour exprimer un thème  »human » est un bon choix.

    Pour Open Office ils devront faire leurs preuves comme Microsoft l’a fait.

    Windows devait innover alors avant de faire mieux, Open Office devra être en mesure de traduire les standards du premier à la perfection.

    Ceci est aussi valable pour Linux.
    C’est normal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s