Ubuntu 9.04: Quand les lapins cornus ne sont pas qu'enjoués !

illustration2009042101.jpgDepuis quelques jours, je m’amuse avec la version définitive (quoique non définitivement définitive – c’est une « Release Candidate » – RC) d’Ubuntu 9.04, alias « Jaunty Jackalope », un très beau produit dont le lancement officiel aura lieu après-demain. Si vous n’êtes pas familier avec ce système d’exploitation (SE), continuez quand même de me lire; je vais utiliser le vocabulaire le moins ésotérique possible, je vais parler non pas en geek, mais en monsieur Ordinaire qui laisse couler ses observations, ses petites joies et ses frustrations.

illustration2009042126.pngCanonical, la boîte de Mark Shuttleworth (ici à droite) qui est derrière Ubuntu, nous a habitués depuis 2004 à deux lancements de produits par année et, chaque fois, des gens comme moi se sont fait un plaisir, sinon un devoir, de télécharger et d’essayer la nouvelle mouture. Je l’ai encore fait ce matin pour pouvoir vous produire cette chronique. Or, cette fois, une conclusion s’impose: si vous envisagez de prendre le temps, un jour, de mettre Ubuntu à l’essai, n’attendez plus; allez-y maintenant. Je crois sincèrement que ce SE a atteint la maturité capable de vous garder de bonne humeur. Du moins pour un bout de temps ! Si vous vous « lâchez lousse » au volant de votre souris, il est probable que vous trouverez « Jaunty Jackalope » aussi convivial et rapide à installer, ou à utiliser, que le Mac OS X, Windows Vista ou Windows 7. Je ne vous dis pas qu’il est 100 % limpide. Je vous dis que son installation s’est beaucoup simplifiée et qu’il est devenu encore plus sympathique qu’avant.

illustration2009042113.jpgÉvidemment, c’est toujours ainsi, la version entièrement déboguée, celle qui sera vraiment à conseiller aux néophytes, aux inquiets ou aux impatients, ne sera pas disponible avant quelques semaines, le temps que tous les rapports de bogues aient été pris en considération et que les correctifs aient été apportés. Il n’en demeure pas moins que la RC que j’utilise me semble très solide et fort agréable à utiliser. Ça reste le bon vieux Ubuntu « brun brun brun », auquel on a consenti quelques petites améliorations cosmétiques comme celle que vous verrez en cliquant sur la vignette ci-contre.

illustration20090421251.jpgMais tout d’abord, qu’est-ce qu’un « Jaunty Jackalope », ce patronyme Canonical basé, cette fois-ci, sur la lettre « J » ? Un jackalope est un animal mythique assez populaire chez nos voisins du sud, une sorte de lièvre ou lapin cornu dont la taille pourrait être celle d’une antilope. La légende particulière à cette licorne des temps modernes prendrait son origine dans le recensement de nombreux cas de léporidés atteints d’une maladie (un papillomavirus) produisant de longues tumeurs foncées sur la tête de la pauvre bête (notamment), créant ainsi l’illusion de cornes. Quant au qualificatif « jaunty », Google le traduit par « enjoué, vif, désinvolte, joyeux, allègre et chic ». En ce sens, un « jaunty jackalope » serait un lapin monstrueux qui disposerait d’une force intérieure lui permettant de ne pas se croire handicapé. Voilà pour la définition.

illustration2009042102.jpgMais en réalité, la nouvelle version 9.04 d’Ubuntu est loin d’être monstrueuse, bien au contraire ! Et si elle est handicapée, c’est seulement parce que tout n’est pas encore ajusté au quart de tour pour le méga lancement de jeudi cette semaine. Pour tout dire (vous en jugerez dans le texte et les illustrations qui suivent), je n’aurai ouvert la fameuse console Linux, celle où on tape du code cabalistique et franc-maçon, qu’une seule fois. Devant l’impossibilité de voir s’afficher la vidéo de Radio Canada, j’ai installé un logiciel qui règle assez souvent le problème, soit Mplayer. Mais ce fut peine perdue, la SRC a continué de me refuser sa télé (cliquez sur la vignette ici à droite). Pour tout le reste, je me suis contenté des automatismes prévus dans 9.04. D’où mon verdict sur la simplicité du produit.

illustration2009042123.jpgAu point de départ, son installation s’est faite sur un disque vierge. Je n’ai pas eu à bricoler de partition, de préserver des répertoires, etc. Puis, une fois la poussière retombée, Ubuntu a commencé à se mettre à jour. Entre le moment où ma version RC a été mise en ligne et l’heure où je l’ai effectivement cueillie sur les serveurs de Canonical, 253 mises à jour étaient déjà offertes. Ici, j’ai noté un premier problème. Plus d’une centaine de fichiers soi-disant disponibles n’ont pas été trouvés, l’installateur me rapportant des erreurs « 404 Not Found » (cliquez sur la vignette ici à gauche). Pagaille, trop de monde en même temps, bordel de dernière minute ? Allez savoir.

illustration2009042121.jpgillustration2009042122.jpgEnsuite, je suis allé voir si le fameux cube de Compiz fonctionnait. Ce fut mon deuxième désagrément de la matinée. Rien à faire ! Comme vous le voyez si vous cliquez sur les vignettes qui encadrent ce paragraphe, ma config était adéquate et les « tites-naffaires-kioutes » (fenêtres folles, ondulantes, etc.) qui accompagnent Compiz fonctionnaient bien. Et par surcroît, le foutu cube apparaissait avec la version précédente d’Ubuntu dans ce même PC.

illustration2009042118.jpgillustration2009042119.jpgTroisième désagrément (cliquez sur les deux vignettes ci-contre), l’excellent gestionnaire de musique Amarok n’a pas reconnu mon lecteur de CD-ROM. Pourtant, Rhythmbox, un petit lecteur de moindre envergure fourni d’office avec Ubuntu, l’a vu du premier coup et a parfaitement bien fait jouer ma musique.

illustration2009042120.jpgSi j’ai noté d’autres petits désagréments (p. ex. l’ajout d’une nouvelle icône de CD-ROM à chaque fois qu’on insère un CD comme on le voit sur la vignette ci-contre), je n’en ai pas fait trop de cas, sachant qu’ils disparaîtront à très court terme. Mais qu’est-ce qu’un vrai désagrément ? Est-ce un irritant causé par un bogue ou celui qu’amène notre méconnaissance d’un produit ? Or n’étant pas l’utilisateur d’Ubuntu le plus habile au monde, j’entends demeurer prudent dans mes affirmations.

illustration2009042110.jpgillustration2009042111.jpgQuant au reste, du bonbon ! Je vous parle de fonctions ou de produits que j’ai mis à l’essai et qui ont fonctionné du premier coup. Observez les deux illustrations que commandent les vignettes ci-contre. J’ai simplement indiqué à mon dossier de prises d’écran qu’il lui fallait être en mode partage, comme l’indique le petit rond orange à la droite de la pochette « Prise_d_ecran » (vignette de gauche). Ensuite, je suis allé devant un Mac où, par protocole Samba (menu « Aller / Se connecter au serveur »), j’ai fait apparaître ce répertoire sur le Finder (vignette de droite). En un mot, la mise en réseau m’est apparue aussi simple qu’efficace.

Ci-après, de gauche à droite, le contenu du répertoire « Application Data » de mon ThinkPad sous Win XP, un film en train de jouer dans MPlayer (seule occasion où j’ai eu à ouvrir la console), OpenOffice.org 3.01 pré-installée, un vidéo YouTube fait en Flash (j’ai eu à installer le plugiciel dans Firefox). La cinquième vignette, à l’extrême droite, nous montre Evolution, un concurrent à Outlook de Microsoft. Encore ici, tout à fonctionné du premier coup, un vrai petit bonheur !

ligne.jpg

illustration2009042109.jpg illustration2009042117.jpg illustration2009042115.jpg illustration2009042124.jpg illustration2009042114.jpg

ligne.jpg

Autre bel exemple, l’installation et la prise en charge d’une petite caméra Web. Ce fut tellement facile, que mon pingouin Linux a décidé de se laisser photographier à ma place (ce n’est pas drôle un ego de cette nature !). Ici, merci à une nouveauté étonnamment simple appelée Ekiga (ils ont le chic pour les noms, les geeks de Linux …). Même chose pour faire reconnaître ma laser Brother. Du bonbon, vous dis-je ! Et je ne vous parle pas de ces petits logiciels divertissants dont Ubuntu abonde ! Ci-après, de gauche à droite, Ekiga, l’imprimante Brother qui est reconnue, le logiciel graphique Gimp et un jeu de patience. Quant à la cinquième illustration, c’est une petite méchanceté pas vraiment méchante de ma part.

ligne.jpg

illustration2009042108.jpg illustration2009042112.jpg illustration2009042127.jpg illustration2009042116.jpg illustration2009042128.jpg

ligne.jpg

Quand je vous dis « facile », observez la séquence qui suit. J’ai simplement décidé d’installer Opera, un très bon fureteur multiplateforme. Et tant qu’à y être, je lui ai fait passer le test ACID3. Comme vous le constatez, il a battu Firefox par 14 points.

ligne.jpg

illustration2009042103.jpg illustration2009042104.jpg illustration2009042105.jpg illustration2009042106.jpg illustration2009042107.jpg

ligne.jpg

Je sais que le printemps commence à vous tordre ce qui peut l’être, que les cafés terrasses reprennent tranquillement leur emprise sur votre volonté et que vos tulipes sont en train de fleurir. Bref, vous avez sûrement d’autres chats à fouetter que de vous boulonner à un PC pour essayer Ubuntu 9.04. Alors, profitez des moments de pluie qui s’annoncent et mettez la main sur ce « jovial de lapin à cornes ». Qui sait, peut-être commencerez-vous à croire aux chances de succès de ce produit simple, agréable et robuste.

Évidemment, il faut au préalable considérer l’informatique comme un loisir et non pas comme une corvée !

ligne.jpg

Publicités

83 réflexions sur “Ubuntu 9.04: Quand les lapins cornus ne sont pas qu'enjoués !

  1. @ ruisseauchene

    La ligne de commande est là pour rester. Non seulement elle permet de régler bien des problèmes, mais elle donne plus de contrôle aux utilisateurs, disons, plus avancés.

    Comment fait-on pour régler un problème de périphérique (choisissez n’importe lequel) avec l’interface graphique de Windows quand ça ne veut pas marcher? On abandonne? Je ne vois pas d’autre solution, vu qu’on ne peut pas essayer autre chose.

    N’oubliez pas une chose. On vit dans un monde Windows où tout est fait pour Windows (pilotes, matériel, périphériques, etc.). Alors les distributions Linux se débrouillent comme elles le peuvent, et souvent la ligne de commande est la meilleure solution, et parfois même la plus simple.

    Un exemple? OK. Vous voulez savoir de quoi est constitué votre ordi? Sous Windows XP, on clique sur Démarrer, puis sur Paramètres, Panneau de configuration, ensuite sur Système, puis sur l’onglet Matériel et enfin sur Gestionnaire de périphérique. Sous Linux, on ouvre la console (oui oui, l’écran noir!) et la commande « lspci » vous énumérera tout ce que l’ordi contient, du contrôleur USB à la carte vidéo, en passant par le modem et le module Firewire. Vous voulez plus de détails? lspci -v. Encore plus de détails? lspci -v -v.

    C’est vrai qu’elle fait ancien la ligne de commande, mais maudit qu’elle peut être utile parfois.

  2. je suis d’accord avec Nelson Dumais, eberthiaume, ruisseauchene.

    Je ne veux pas mettre la chicane, je ne veux pas partir un débat Apple, Window ou linux.

    Je veux juste dire que ceux qui aiment bien  » gosser, patenter comme Nelson, relever des défis doivent comprendre les gens ordinaires qui veulent acheter une « patente » qui marche quand on la « plogue » un point c’est tout.

    Dans ma vie j’ai gossé plus souvent qu’à mon tour, j’ai acheté la 250 ème machine outil numérique au Canada en 1986 et après cette dernière j’en ai gossé un coup. Juste une petite carte dans l’ordi coûtait 5 000$.

    Aujourd’hui je n’ai plus le goût de taponner avec ces trucs. C’est le cas de M. tout le monde.

    Étant quelque peut pionnier en informatique et numérique en industrie, j’ai du apprendre aux autres dans mon entreprise. J’ai aussi dû aussi enseigner les avantages du numérique aux entreprises que je connaissait.

    C’est là que j’ai réalisé par les réactions de ceux qui apprenaient, que les concepteurs savaient comment sa marche et s’imaginaient que les autres devaient le savoir.

    Le savez-vous vous autres comment réparer votre système d’allumage et l’ordi qui contrôle votre char?

    Pour la plus part des gens ils veulent que sa démarre quand ils tourne la clef et partir sans penser que tel module ou tel sensor est en cause.

  3. J’ai oublié une chose importante en débutant mon texte.

    C’est que juste à lire les commentaires sur Linux, une chatte y perdrait ses petits.

  4. youlle : « (…) à lire les commentaires sur Linux, une chatte y perdrait ses petits. »

    Bah, c’est peut-être mieux comme ça, y a une surpopulation de chats en ville… 😉

  5. @ youlle

    Achetez un ordi avec Linux pré-installé (ça se trouve), et vous n’aurez pas à gosser. Ajoutez un périphérique à cet ordi et vous aurez peut-être à gosser

    Ajoutez un périphérique à votre ordi Vista pré-installé et bonne chance avec les pilotes.

  6. Troll?

    Non, désolé mais c’est la réalité. MA réalité qui bosse jours après jours avec les 3 systèmes de façon professionel. Pour toi c’est un hobby pour moi passer de Windows a Linux ou même de Solaris à Linux (ce que je fais depuis 1 ans a temps pleins) bien ca représente une décision de plusieurs milliers de dollars en temps, logiciels, progiciels et bécannes.

    Si ce n’était que ca encore ca irait mais vois-tu (et je crois que ca fait des dizaines de fois que je l’écris sur le blogue) j’ai une famille énorme pour qui je suis le seul support. Des champions du monde dans ma famille … j’en ai.

    Les problèmes que Nelson rencontre, pour quelqu’un qui connait la structure de linux c’est de la petite bière. Pour quelqu’un qui n’a aucune idée c’est quoi un shell c’est une montagne. Apple, on peut dire tout le mal qu’on veut d’eux (et souvent je suis en accord avec les critiques), ils ont fait en sorte que le plus con des cons puisse utiliser leur os. Même si t’es le genre a mettre ton café dans le tray du cdrom. D’ailleurs tu vois ils ont fait un slot load … pas mal hein? Dummy proof cdrom mais bon ca pas passé au marketing.

    Tout cela pour maintenir et affirmer que même si il est plus accessible que jamais pour monsieur informatique 1.0 ben linux est encore très très loin de la coupe aux lèvres.

    P.S. J’ai pas eu le temps de tout lire les commentaires mais j’y reviens c’est certain.

  7. Merci, claude_c, pour le lien sur le journal d’un novice. On appréciera cette conclusion, tirée de l’épilogue :

    « Au final, je pense qu’Ubuntu est une plus jolie “boite noire” que Windows. S’il fallait aujourd’hui que j’installe un système pour un ami qui n’est pas fondu de jeux vidéo, je pense qu’Ubuntu serait le choix le plus judicieux. Ne serait-ce que pour la sécurité de son ordinateur, la simplicité de l’ajout de nouveaux logiciels ou encore l’ergonomie finalement très bien pensée de l’ensemble. Une fois qu’on a un Ubuntu bien installé qui tourne comme il faut, l’utilisation au quotidien est un vrai plaisir. »

    « Plaisir » étant le terme approprié!

  8. Je crois que les commentaires sur l’installation de Linux sont faussés dès le départ. Pour pouvoir comparer les pommes avec les pommes, faudrait comparer le même pc configuré par le manufacturier avec linux et windows. Ou, comparer l’installation de linux et windows a partir de rien. Et pour pouvoir installer windows au même niveau que linux, il faudrait, a l’installation de base, ajouter minimalement les drivers non-fournis par microsoft, office, un anti-virus, un firewall, un anti-spyware.

    J’ai fait le teste il y a quelques année et mon bêta testeur à préférer l’installation de Linux. Faudrais que je refasse le même test pour voir si les résultats ont changer.

  9. @ phantoman

    Toujours trrrrrrès difficile de comparer. Déjà que tu peux effectuer 3 fois l’installation de XP* sur la même machine et t’es pas certain d’avoir toujours le même résultat.

    Ça fait un bout que je n’ai pas testé réellement Linux, je dirais quand même qu’entre une installation ordinaire de Vista et de Ubuntu, il se peut que l’utilisateur (très) moyen ne réussisse pas à effectuer une tâche simple (musique, vidéo…) sous Linux mais ça va marcher (des fois tout croche) sous Vista.

    Et comme le dit si bien M. Berthiaume, même le plus con des cons (il voulait dire néophyte, j’en suis certain !) va faire rouler OSX à peu près correctement.

    Quand Linux offrira cette facilité au sortir de la boîte, watch out W$ et A$ ! Mais je ne suis pas sûr que ce soit tellement ce que la communauté Linux vise !?! Oui pour faire connaître le produit, oui pour l’améliorer, oui pour le mettre sur différents supports. Mais la recherche du profit ne fait pas partie des priorités. Donc de la « vente » du plus grand nombre d’unités.

    C’est la PREMIÈRE priorité pour W$ et A$ ( et toutes les entreprises commerciales que je connais), d’où une obligation de pousser le produit. À la limite ce n’est pas important qu’il soit bon, ou le meilleur. S’il vend beaucoup ; c’est gagné !

    C’est à mon avis une différence essentielle entre le libre et le commercial. Qu’on a tendance à oublier quand on compare.

    Alex

    * ce que viens juste de faire…

  10. @eberthiaume
    wow , ben regarde comme je suis moi aussi paye pour gosser dans ces OS , mais bon pas depuis 1 an ma première job full time en IT a commence en ’91 , Ubuntu est probablement ce qui est le plus simple a installer comme station de travail , et la je parle depuis un disque vierge jusqu’à avoir un système utilisable avec un minimum d’appli (suite office , browser email , lecteur multimédia) , windows (peut importe la version) en est très loin . bon win7 est un progrès , mais il sont a des années lumières . coté serveur , part avec un disque vierge et installe un serveur (OS mis a jour correctement ) + service DHCP , si tu le fait sur windows je te paye a l’acte pas a l’heure pcq le temps que tu prendra pour le faire sous windows t’as le temps de faire pas mal plus sous debian style open ldap , bind etc .
    bon je ne parle sciement pas de macOS , pcq mon opinion est que n’étant qu’un offshot de SystemV et de BSD , ce n’est pas un OS mais un assemblage de bonnes choses venant d’autres OS branded avec la Pomme (tout comme nike ne fait plus de chaussure de sport) , quelqu’un qui ne sais pas ce qu’est un shell et ca sous tout OS est un User pas un professionnel de l’informatique un bon admin a pas besoins de souris , peut importe l’OS (Windows inclu) , fait que dire que ubuntu est pas pret pour le grand public vas dire ca a ma mere de 76 ans elle vas te montrer ca sert a quoi un shell et apt-get , ma filleul de 7 ans peut te montrer aussi et dans pas long ma fille de 3 ans maintenant (elle apprend son alphabet sur son OLPC XO qui roule…… red hat )

  11. Tu as bien raison, marcofsky 🙂 Sur ma vieille picouille de portable, Ubuntu et les effets de bureau sont super. La version précédente, je devais bisouner pour lui faire « accepter » ma carte ATI, et même là, ça ne fonctionnait pas très bien. Mais la 9.04 règle le tout, et que dire de la rapidité. Sans parler de la sécurité. J’aime mieux que ma fille utilise Ubuntu pour jouer à ses tits jeux en Flash sur le Net, que Windows et ses risques…

    Cela dit, ce passage au début de son épilogue est assez rigolo. « la première chose à faire est évidemment de passer aux choses sérieuses et d’installer une jolie version de Windows XP. Mais non, je rigole, bien sûr. Eh, les linuxiens, revenez, c’était une blague ! Qu’ils sont susceptibles, ces bisounours… »

    Je ne sais pas si je pourrais travailler tous les jours avec Ubuntu. Pour l’instant, je le teste, je m’amuse avec, et j’apprends. Chose certaine, pour moi, cette version 9.04 est un bon pas en avant. Je commence même à le recommander à des gens autour de moi. Ce sont les mêmes qui me regardent comme si je venais de la planète Mars quand je leur parle de OS X, et ils me jettent le même look inquiet quand je leur cause de Ubuntu, mais comme si mon cas s’était aggravé… ;-).

    Maintenant, si je peux seulement arriver à trouver le bon thème pour relooker cette affreuse bête brune… Pas facile de s’y retrouver avec tous ces gestionnaires Emmerald, Compiz, Qt4 et cie. Ça peut sembler trivial, mais ce ne l’est pas, pas pour moi en tout cas. Je souhaiterais que les gens de Ubuntu offrent des façons plus simples et évidentes de changer l’apparence. Leur système est stable, sécure, ouvert, plein de soft « gratuits » et facile de prise en main au début. Faut maintenant travailler le confort d’utilisation pour les gens ordinaires.

  12. Avant je me serais choqué pour certains commentaires du type « Linux n’est pas prêt », etc… Mais voyez-vous ça me passe maintenant 10 pieds par-dessus la tête même que ça me fait rire! Comme on dit « Parlez-en bien, parlez-en mal, mais parlez-en! »… Dans ce contexte, et en lisant la multitude de commentaires (plus souvent positifs), pour moi il est clair que Linux a bel et bien gagné. D’ailleurs je vois bien plus de gens qui soudain s’y intéressent que de gens effrayés par du FUD insignifiant. Linux est là, maintenant, l’intérêt grandit et comme disait notre cher Ballmer, « tel un cancer avancé », Linux se répands partout et rapidement. Sur votre téléphone cellulaire, dans votre routeur, dans votre cossin GPS de voiture, etc, etc. Ma femme est loin d’être une geek, et pourtant elle utilise Linux à tous les jours sur son téléphone cellulaire Android… Même le grand chef de Microsoft Steve Ballmer récemment avouait que leur plus grand compétiteur était maintenant devenu Linux (Netbooks et téléphones cellulaires) et non plus Apple…

    Pour revenir aux ordinateurs de table et laptops, écoutez, c’est pas compliqué, on peut maintenant aisément acheter un Netbook chez Dell ou HP, avec Ubuntu pré-installé. Si Linux n’était pas prêt, ben coudonc ces ordinateurs ne seraient tout simplement pas en vente.

    Alors les Linux-bashers/haters, allez-y, donnez-vous en à coeur joie, comme dirait un bon ami, vous donnez « des coups d’épée dans l’eau »!! 🙂

  13. @Alex

    Le problème ici, c’est de vouloir comparer un XP préinstallé, un OSX préinstallé et un linux « from scratch ». Le linux est un RC en plus.

    J,ai un vieux pc qui traine, donc en fin de semaine, je fais tester l’installation d’Ubuntu 8.10 et de XP par ma fille de 12 ans. On verra. Vous pouvez m’envoyer un protocole de test si ça vous chante.

  14. « … fait que dire que ubuntu est pas pret pour le grand public vas dire ca a ma mere de 76 ans elle vas te montrer ca sert a quoi un shell et apt-get… »

    Ma blonde il y a 7 ans c’était acheté un Dell par les conseils de son frère qui à la responsabilité de ces boîtes à son travail.

    Un jour je me suis tanné de lui expliquer au téléphone de faire si et ça et de la voir appeler son frère au téléphone. Alors je suis allé cherché un Apple et je l’ai mis sur son pupitre. Je lui ai expliqué le fonctionnement pendant 20 minutes, et depuis ce temps je n’ai plus de problèmes plus de téléphone à ce sujet.

    Ce que je veux dire et non pas partir un débat, c’est que quand une tante, un amis qui ne connais pas les ordis me demande quoi s’acheter, je lui recommande un Apple pour ne pas avoir de problèmes. À partir de ce moment elle achète ce qu’elle veut et moi je n’ai pas de téléphone ou de travail bénévole à faire.

    Finalement peut importe le système, l’important est de le rendre convivial pour les gens qui n’y connaissent rien et ce n’est pas une question d’argent mais de vision.

    1 300$ pour avoir la paix c’est pas cher.

  15. @ claude_c

    Dis donc… On va finir par s’entendre, là ! 🙂

    C’est intéressant, cette phrase : « Je ne sais pas si je pourrais travailler tous les jours avec Ubuntu. »

    …parce que, justement, dans quelques jours, je vais pouvoir tester la chose. Sous peu, je vais recevoir un « Sable Performance » de System76, lequel va remplacer un iMac pour mon travail de tous les jours (je suis développeur web). J’aurai alors l’occasion d’évaluer Ubuntu dans ce cadre précis – la « job »!

    Mes impressions seront sans doute formulées dans une petite « revue » de mon cru, qu’il me fera plaisir de partager avec ceux que ça intéresse… 🙂

  16. Je crois qu’il y a une équation qui manque dans cette « guerre » entre Linux et M$.
    Comme la majorité du monde ordinaire, le monsieur/madame tout-le-monde, tous les mononcles Roland et matantes Germaine de ce monde, sont présentement avec un ordi qui roule une saveur de Windows, et ce depuis leurs débuts avec un PC, ils ont créés des automatismes de travail et des habitudes de fonctionnements. Ces habitudes que Windows occasionne sont dur à perdre.

    Je me considère comme un « power user » de Windows et franchement, il n’y a pas grands problèmes avec XP que je ne réussis pas à régler. Je n’y arrive peut-être pas de la meilleure façon mais je bidouille avec Windows depuis la 3.1 et je m’y retrouve même si ça me prends un peu de temps. Être un tech certifié MSCE, j’aurais probablement plus de rapidité à régler les problèmes que je rencontre, mais ce n’est pas le cas.

    Donc, j’ai créé, à force d’utilisation, des habitudes et automatismes qui m’aident dans mon utilisation de Windows. Je n’ai pas eu la chance (ou malchance) de bidouiller avec Vista mais je suis sur de pouvoir me démerder relativement facilement avec, c’est tout de même un OS Microsoft qui suit la même technicalité de fonctionnement que XP, ou 98 avant.

    Avec Linux, la méthode de travail est passablement différente et les automatismes de Windows ne servent pas à grand chose. Les fonctions ne sont pas les mêmes, avec des noms connus sous Windows, la méthode pour atteindre ces fonctionalités ne suit pas la même logique que Windows. Linux est une autre bête complètement différente à maitriser.

    Je réussis à me débrouiller mais je suis encore loin de l’aisance que j’ai avec Windows. Mais je suis du type « geek » donc j’aime ça fouiner, essayer, gosser et expérimenter. Mononcle et matante eux ne veulent pas se compliquer la vie et s’en foutent royalement du comment et du pourquoi. Tout ce qu’ils veulent c’est de pouvoir utiliser leurs PCs tranquillement sans problèmes. Ils ont développés des aptitudes avec Windows et lorsque qu’ils essaient Linux (Ubuntu ou tout autre saveur) ils sont dépaysés et s’y perdent.

    Quelqu’un mentionnait la « learning curve » avec Linux qui pouvait être assez « steep » (j’en perds mon français moué là), mononcle et matante ne veulent pas nécéssairement se les casser à apprendre une autre méthode de travail.

    Cette nouvelle mouture de Ubuntu semble d’une solidité à toute épreuve et d’une facilité d’installation jamais atteinte avec Linux auparavant.
    Cool, fantastique, merveilleux!
    Mais c’est pas encore assez « Windows » pour mononcle et matante.
    C’est pas facile de leurs faire changer leurs façon de faire à mononcle et matante. « j’ai toujours fait ça de même, pourquoi je changerais aujourd’hui? »

  17. @ ttc1

    Tu vises en plein dans le mille. C’est difficile pour un utilisateur Windows de longue date de passer à Linux sans s’arracher les cheveux de temps à autre (il ne m’en reste d’ailleurs plus beaucoup, mais c’est plus génétique que linuxien). J’ai beaucoup gossé pour passer à Linux, mais j’aimais (et j’aime toujours) ça. Je tire maintenant beaucoup plus de mon ordi avec Linux qu’avec Windows parce que j’ai bien voulu passer « de l’autre côté ». Je n’aurais jamais appris le fonctionnement des réseaux et des serveurs sans Linux, because les $$$ que ça m’aurait coûté avec MS.

    Comme tu dis, Linux c’est une façon de faire différente, très différente. C’est vrai que ce n’est pas assez Windows pour mononcle et matante. C’est pourquoi j’initierai d’abord mes enfants à Linux. Au moins ils sauront comment se servir d’un ordi avant de savoir se servir de Windows. Ils seront bien assez vite « contaminés » par MS.

  18. @ttc1 @vmc1

    Parfaitement d’accord avec vous. Rien a dire. Clair, net et précis.

    @re3e

    Misère… tu travailles en IT depuis 91 et tu te plante sur tellement de trucs. J’espère qu’ils payent bien au support niveau 1.

    1- J’ai dit que je travaillais a la migration de Solaris – Linux depuis 1. Pas que je travaille en IT depuis 1 ans. Grosse Grosse nuance. Je suis en IT (admin unix/linux) depuis 1996.

    2- Les gars du département windows mettent 15 minutes pour monter un serveur ou une station de travail xp (patché, office, lotus notes, etc) et nos kickstart, jumpstart mettent aussi 15 minutes. Si tu installes encore tes serveurs a la main ben tes juste 10 ans en retard.

    3- Encore une fois des que tu parles d’Apple tu fais mononcle qui sort des buzzword pour avoir l’air cool mais qui connait que dalle. Si c’est BSD et System V qui ont fait l’OS ben dit moi donc elle vient d’ou l’interface graphique? J’aimerais bien jouer dans les sources. Ah bon … fermé? Comment ca? C’est Apple qui l’a fait? Ahh c’est nouveau …pourtant nike?

    @toogreen

    Linux a gagné? HAHAHA ok. Il a gagné quoi? Parce qu’aux dernières nouvelles il était encore 3ième bien loin derrière windows et osx. Mais bon ca prend des messies dans toutes les religions et tu fit parfaitement le moule. Bon courage.

    Au fait je n’ai toujours pas eu ton mode d’emploi pour faire fonctionner de la même manière (sur windows et linux) une imprimante hp multifonction bidule truc machin. Tu sais quand une matante va allez chez Future Shop et qu’elle va demander celle qui fait toute mais le moins cher possible? Tu penses que le vendeur vas voir sur la boite si c’est compatible linux? C’est certain, non? C’est si facile Linux.

  19. @jmv1 et ttc1

    D’accord en partie avec vos propos, surtout si l’on parle de distros comme Ubuntu, SUSE ou Fedora… Oui elles peuvent apporter confusion à un vieil utilisateur Windows. Cependant je ne peux pas croire qu’un Netbook venant avec une distro simplifiée comme Xandros (EeePC) ou Linpus est difficile d’utilisation ou d’apprentissage!! Je dirais cependant que oui ils limitent un peu trop l’utilisateur et que c’est ce qui rends ces distros peu attrayantes, mais ça c’est une autre histoire.

    En fait, la plupart des « mononcs » et « matantes » qui n’ont pas une expérience approfondie de Windows ne devraient avoir aucune difficulté à utiliser ces Netbooks même que c’est encore plus façile d’utilisation pour eux! Le problème c’est que la clientèle cible de ces netbooks ne se rend pas compte que malgré que ça ne soit pas Windows, malgré que ça soit beaucoup plus limité en installation de logiciels, ça fait tout de même tout ce qu’ils ont de besoin (web, courriel, word, musique, video, etc)! Je crois que le problème se situe bien plus là, que la difficulté que pose l’utilisation ou l’apprentissage de Linux sur ces machines. Le succès limité de ces netbooks est donc selon moi bien plus une question de perception et de « vouloir être comme tout le monde », tout simplement. Moi-même, qui me considère un utilisateur avancé, j’ai gardé et j’utilise toujours la Xandros d’origine sur mon EeePC, car elle fait tout ce dont j’ai besoin sur un netbook et ce beaucoup plus rapidement! Alors tant qu’à moi c’est bien suffisant et extrêmement façile pour Gilberte. Seulement Gilberte PENSE qu’il lui faut absolument Windows. *soupir*

  20. Justement Gilberte se fit toujours sur quelqu’un d’autre pour bidouiller de toutes façon. Je suis un peu en conflit d’intérêt: j’installe windows et je sais que je vais refaire le pc dans 6 mois, un an ou j’installe linux et je fait pas une cenne pendant un bon bout de temps.

    J’ai eu a refaire 2 pc pour des personnes âgées récemment. Ils ont acheté leur pc et vous penser que le vendeurs leurs a expliquer qu’ils devaient installler un anti-vir, firewall et anti-spy?

    Moins l’utilisateur est a l’aise avec un ordi, plus linux est fait pour lui. Quand un newbie se pointe sur internet, il clic partout et installe toutes les cochonnerie.

  21. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ceux qui disent que les utilisateurs Windows ne peuvent modifier leur façon de pensée, et que c’est pour ça qu’ils ne peuvent envisager de passer à Linux. J’ai connu bien des gens qui sont passé de Windows à OS X sans problèmes. Ils cherchaient un peu leurs repères au début, les premiers jours, et c’est normal. Mais ils arrivaient assez vite à comprendre et surtout à être autonome.

    Avec Ubuntu, je le donnerais à n’importe qui n’aura pas l’idée d’installer autre chose que ce qui vient avec le CD. Naviguer avec Firefox, taper dans Open Office, lire des CD audio, des vidéos, et tout ça : parfait. Mais je lui dis quoi quand il a un problème? Quand un truc ne marche pas? Quand il veut installer un truc et que ça ne fonctionne pas? Va lire des heures sur Internet? Je le fais et je ne réussis pas toujours à m’en sortir, sinon ça prend du temps.

    D’après moi, c’est pas à l’utilisateur de s’habituer et s’adapter à tout prix. Les gens ont chialé contre Vista, pas pour rien… Il y a la nécessaire courbe d’apprentissage, mais au-delà de cette période de trucs à apprendre, après il faut que ça marche. Sinon, on se décourage. Les gens ordinaires, les simples utilisateurs, n’ont pas le temps de gosser pour trouver la solution, comme on dit. Et c’est là, je crois, le défi de Linux. Si OS X a atteint ce degré de facilité avec une base Unix, je pense que le patron de Ubuntu a raison de viser non seulement le « eye candy », mais aussi la simplicité et la facilité. Ce serait sûrement moins difficile si toutes les distributions s’entendaient, mais bon.

    Cela dit, c’est juste mon opinion, une opinion de gars ben ordinaire. 😉

    @ Toogreen

    J’aimerais allé plus loin dans le relookage que ce qui est proposé dans Apparence, parce que les choix proposés ne me plaisent pas vraiment. Et je vois bien des screenshots sur des sites qui me donne envie d’y arriver, mais c’est rarement bien expliqué pour le novice. Alors, je tâtonne… Ça passe le temps. 😉

  22. @claude_c:

    Installes le gestionnaire d’apparence ou « Art Manager », le nom du paquet exact c’est « gnome-art » (sudo apt-get gnome-art)…

    Tu auras alors accès à plein de nouveaux thèmes, fonds d’écrans, icones, etc. Tout vient de contributions d’un peu tout le monde, moi-même j’ai déjà contribué pour un splash screen! C’est vraiment la manière la plus simple de personnaliser Gnome/Ubuntu. Ooops à moins que tu sois sous KDE?

  23. Ouain…

    J’ai dû faire un upgrade de 8.10 vers 9.04 et réinstaller mes drivers ATI en mode console en « safe mode ». Paraîterait que sous Ubuntu, et c’est largement document sur plusieurs forums », ATI, c’est la gale!

    J’ai l’impression que 9.04 éprouve quelques difficultés avec le driver « out of the box » de ATI.

    J’ai tenté de faire une installation fraîche de la version 64bits de 9.04, mais sans succès, l’installation crashait systématique à exactement 83%. Que ce soit le Ubuntu brun (comme le dit si bien Nelson) ou la saveur Kubuntu (KDE desktop)… Yuk! Yuk! Yuk!

    Ceci étant dit, j’aime bien Ubuntu. Je l’utilises pour toute mes tâche de navigation et de mail. Je conserves Windows XP x64 pour mes logiciels de CAD et les jeux.

    Belle combinaison qui permet à Win XP de rouler sans encombrements…

  24. Pour ce qui est du Splash Screen que j’ai envoyé à Gnome-Art, c’est très style rétro pour les nostalgiques mais si y’a des intéressés c’est par ici:

  25. @ toogreen

    Merci pour Art Manager! Je ne connaissais pas. C’est beaucoup plus facile d’y feuilleter les différents thèmes disponibles que de fouiller le site de Gnome-Art.

    En allant sur la page du développeur, j’ai vu que le projet n’est plus maintenu depuis 2005. J’y ai trouvé un lien vers le site du successeur, Gnome-Art NextGen qui a l’air drôlement intéressant: http://developer.berlios.de/projects/gnomeartng/

  26. Je cherche un cours d’initiation à Linux, spécifiquement pour Ubuntu. Y-a-t-il une maison d’enseignement à Montréal qui offre un tel cours ?

    Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s