PC prêt pour Windows 7 à … 300 $ ! – Partie 2

illustration2009040801.jpg(Chronique modifiée le 9 avril – voir plus bas) – Dans ma chronique d’hier qui portait sur l’utilisation d’une « belle d’autrefois » pour faire turluter Windows 7, certains aspects ont été omis faute de temps (effectuer de tels test bouffe du temps comme ça ne se peut pas). Ainsi, je n’ai pas abordé la comparaison avec Windows Vista (ou avec le Mac OS X). Je me suis limité à l’évidence: en mars 2009, majoritairement, les gens continuent d’utiliser Windows XP. De plus, un détail m’avait échappé, celui des antivirus qui viennent parfois ralentir Windows et que je n’avais pas pris en compte en mesurant la célérité de Win 7. Je me suis donc livré à une deuxième ronde de tests dont voici les grands résultats.

illustration2009040815.jpgÉvidemment, toutes ces mesures sont celles d’un ordi où le système d’exploitation (SE) a fraîchement été installé, où la base de registres est non polluée, où les pires gugusses kioutes n’ont pas encore trouvé leur chemin sur le Bureau. On le sait tous : avec le temps, la « graisse de binne » tend à épaissir et à alourdir les systèmes non entretenus sur une base régulière avec de bons outils d’optimisation.

Avant toute chose, j’ai commencé par installer un antivirus/antiespiogiciel dans XP, Vista et Win 7. Il s’agit de NOD32, un produit dont je ne me lasse pas depuis quatre ans. Il sollicite très peu le système, il travaille dans l’ombre et il tue ce qu’il attrape sans faire jouer de fanfare ni convoquer la presse. Voici trois petites prises d’écran vous fournissant une preuve de cette installation.

ligne.jpg

illustration2009040809.jpg illustration2009040807.jpg illustration2009040808.jpg

ligne.jpg

Cela étant fait, j’ai ficelé ma comparaison avec Windows Vista, un SE que j’avais passé sous silence hier. Et pour cause. Son installation dans la machine Prosys a nécessité près de … neuf heures. Je vous parle du logiciel avec sa cohorte de rustines et de mises à jour (toutes devant être téléchargées à ne plus finir), ainsi que du Service Pack 1. Quant au SP-2, je n’ai pu l’installer (allez savoir pourquoi) et au bout de ma deuxième tentative, j’ai renoncé.

illustration2009040802.jpgPour bien comparer, j’ai décidé de mettre mon PC principal à contribution, une machine aussi nerveuse que rapide. Le résultat apparaît sur la prise d’écran à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur la vignette ici à gauche. Vous remarquerez qu’il s’agit de la version 64 bits avec le Service Pack 2 de Windows Vista (ajout qui n’a absolument rien changé, côté vitesse, à comparer avec avant) et que l’indice de performance a été évalué à « 5 ».

Or, pour se livrer au premier exercice auquel les autres machines se sont adonnées hier, c’est-à-dire être mis sous tension, se charger et s’en aller ouvrir OpenOffice.org 3.0., il a eu besoin de 2 minutes 35 secondes. Pourquoi une minute de plus que les autres ? Parce que j’utilise trois moniteurs et que le troisième est raccordé sur une borne USB grâce à un dispositif appelé DisplayLink; son chargement peut être fastidieux. Pour se fermer, ce PC a mis 35 secondes, soit trois fois plus de temps que les autres. Par contre, vous constatez que son utilisation du processeur et de la mémoire est raisonnable, même si un film est en marche et Firefox est sur le Net.

illustration2009040805.jpg Et, tant qu’à y être, j’ai reproduit la même expérience sur un MacBook Pro d’Apple. Entre sa mise sous tension et OpenOffice.org, il a fallu à ce que certains visiteurs de ce site qualifient de Lamborghini, un « énorme » 1 minute 4 secondes et, pour se fermer, le bolide a eu besoin de … 8 secondes. Une fois prête au travail, elle a dû jouer un film sur DVD. En cliquant sur la vignette, à droite, vous pourrez constater que le processeur est à peine sollicité.

ligne.jpg

illustration2009040810.jpg

ligne.jpg

Pour en revenir au PC Prosys, une machine dont l’indice de performance a été évalué à « 2 » (deuxième prise d’écran ci-haut), Vista 32 (version Intégrale) n’a pas été vraiment rapide ni vraiment lent. Il a eu besoin de 1 minutes 39 secondes pour démarrer et se rendre à OpenOffice.org, ainsi que de 21 secondes pour se refermer. Soumis à l’épreuve Mahjong, il s’est avéré « limite ». Microsoft recommande en effet un indice minimal de « 2 ».

Quant à l’utilisation de ses ressources, il en bouffe près de la moitié comme vous pouvez le constater en cliquant sur les trois vignettes qui suivent. La première et la troisième ont beau ressembler à celles publiées hier, mais elles en sont différentes puisque j’ai installé NOD32 dans ces systèmes. Hier, seul Windows XP avait un antivirus, en l’occurrence AVG Free. Si on se fie à mes chiffres ci-après, il semblerait que NOD32 se charge plus rapidement que lui.

ligne.jpg

illustration2009040813.jpg illustration2009040806.jpg illustration2009040811.jpg

ligne.jpg

Ce qui nous donne les résultats qui apparaissent au tableau suivant, des résultats où on voit que Win 7 9″build » 7057) est le SE de Microsoft le plus rapide, suivi de Win XP Pro et de Win Vista 32 Intégral qui ferme la marche. Évidemment, on est dans le cadre de cette machine fabriqué en 2003, un P4 de 2.66 MHz nanti de 2 Go de mémoire DDR, d’une carte vidéo GeForce FX (nVidia) de 128 Mo. Détail amusant, Win 7 n’a pu l’évaluer (voire la deuxième prise d’écran ci-après). Le problème ? Le disque rigide ATA utilisé est incapable de s’adonner aux félicités du « Write Caching ». Est-ce bien grave ? Non. Dites-vous que si vous pouvez jouer au Mahjong, vous avez au moins la cote « 2 ».

ligne.jpg

illustration2009040814.jpg

ligne.jpg

illustration2009040812.jpg

ligne.jpg

Conclusion ? Je persiste et je signe. Si vos besoins informatiques sont « normaux », par opposition à « professionnels », si vous possédez déjà une base d’équipement tout aussi hétéroclite soit-elle (moniteur, disques, périphériques, etc.), il appert qu’une machine ressemblant à ce P4/2,6 de Prosys pourrait parfaitement convenir si vous entendez passer à Windows 7. Et, si cela pouvait être votre cas, vous n’auriez pas à vous saigner pour migrer vers le successeur de Vista.

Bref, advenant que votre PC actuel, possiblement un P4, aille très bien du côté mécanique ou électronique et advenant qu’il soit possible de le muscler au max sans qu’il n’en coûte plus cher qu’un ticket de stationnement à Montréal, pourquoi ne lui donneriez-vous pas l’occasion de vous servir encore quelques années ?

ligne.jpg

(Ajout du 9 avril) – Ce matin, congé pascal aidant, mon emploi du temps comme pigiste s’est retrouvé profondément modifié. Cet imprévu m’a permis de pouvoir m’amuser sans éprouver de remord, c’est-à-dire de télécharger et installer la « build » 7077 de Windows 7 présentement disponible sur le Net. Je l’ai même officialisée chez Microsoft en utilisant leur nouveau service d’émission de « clés de produit » pour logiciels beta, un truc que je ne connaissais pas et qui m’a permis de frapper mon installation du fameux logo Genuine. Quelle émotion !

untitled.pngillustration2009040816.pngÀ prime abord, j’ai remarqué deux modifications évidentes par rapport à la « build » 7055. Primo, celle-ci a bien voulu accorder à mon système un indice de performance. Tandis que la précédente refusait sous prétexte de disque rigide incapable du se mettre en mode Write Caching, la 7077 y est allé d’un petit « 2 », indice de misère attribuable à la carte graphique, une GeForce FX de 128 Mo (nVidia). Quant au disque, il s’est retrouvé avec un indice de « 4.5 ». Observez attentivement la prise d’écran en cliquant sur les vignette ci-contre. Mettons que ce qui n’est pas si mal pour une machine de recyclage !

L’autre différence, est l’audio qui s’est fait la malle. Je me retrouve comme au temps de la « build » 7000. Mais il est probable que Microsoft publiera une rustine sous peu.

Voilà !

Publicités

58 réflexions sur “PC prêt pour Windows 7 à … 300 $ ! – Partie 2

  1. @ toogreen (et zapata)

    J’ai suivi du coin de l’oeil votre échange passionnant.

    Par analogie : Nous possédons une camionnette dotée d’un gros moteur (à Anticosti, ce n’est pas vraiment rare). Est-ce que cela doit m’empêcher de faire des remontrances environnementales à mes congénères ?

    Alex

  2. @alexanticosti

    Dans la vie il faut faire des choix et quand nous faisons un choix nous faisons nécessairement un compromis.

    Le problème c’est quand on trouve que ses propres compromis vont de soi et que ceux des autres sont inacceptables.

    Faudrait juger un individu pour  » l »ensemble de son oeuvre  » mais ici sur le blogue c’est impossible.

    À chacun selon sa conscience donc.

  3. Cher zapata.

    TU vois du bashing partout, et quand il n’y en a pas, tu le provoques et peux ensuite t’en plaindre.

    TU n’es pas capable de supporter une discussion où ça brasse, mais tu y participes, et en rajoutes.

    TU as écrit à quelques reprises que le blogue n’est pas pour toi, que ça te magane.

    Quand ça ne parle pas de Windows, tu brailles, quand ça en parle, tu soupçonne une manoeuvre.

    Coudonc. Je veux juste te faire remarquer que la majorité ici apprécie les articles de Nelson et les discussions qui en découlent. Si c’est trop dur pour toi ; va faire ta pelouse ou lire un roman ou faire du ménage dans ton garage. Mais cesse de nous étaler ta difficulté de vivre ton blogue.

    Alex

    p.s. J’ai déjà qualifié tes commentaires de pontifiants, je viens de vérifier la définition, je maintiens.

    p.p.s. je me suis déjà qualifié de baveux. Je suis bien d’accord avec moi.

  4. @alexanticosti

    Baveux oui en effet. J’ajouterais même rancunier. La divergence environnementale entre toi et moi d’il y a plus d’un an tu ne l’as pas oublié. C’est long un an et demie.

    Tu aimes les discussions viriles c’est vrai mais tu aimes surtout avoir le dernier mot toujours.

    Tu vois la discussion ici entre moi et Toogreen ne te regardait pas pourtant tu t’y es émissé presque hypocritement. Tu attendais ton heure….

    Pour ce qui est du bashing, il y a un article sur zdnet je crois où il est démontré que pour augmenter le « traffic » sur un blogue tu n’as qu’à écrire le mot « Microsoft » et le bashing part tout seul.

    Et toc.

  5. Cher zapata.

    Tu es dans une situation très inconfortable en défendant Microsoft. Si tu tiens à chercher le beau et le bon chez M$, libre à toi. Je ne le ferai pour aucune « corporation », j’ai perdu cette naïveté il y a longtemps. Et cesse de citer tel ou tel site ou blogue ou article qui appuient ton propos, on peut trouver sur le ouaibe tout ce qu’on veut et son contraire. Essaie de développer ton argumentaire, c’est plus intéressant.

    Tu es sur un blogue publique ! Si un interlocuteur te fais suer ; ignore-le royalement. Si tu es certain de la supériorité de tes opinions, confronte les. Mais n’oublie pas qu’en face il y a du monde qui pense la même chose. C’est un sport d’adulte.

    Alex

    Note:

    Ce commentaire que j’ai coupaillé et résumé (désolé Alex) est le dernier de cette chicane Zapata-Alexanticosti; je n’en publierai pas d’autres. Crac ! J’ai sévi !

    Nelson

  6. Je pense que je vais relire Histoire d’O *, question de me rappeler c’est quoi le truc pour aimer la strappe…

    Alex

    * celle de Crepax.

  7. @ Nelson deux fois avant d’hanter!

    Bien fait pour sa gueule, à cet insulaire mal embouché! Bravo!

    Vas-y! Fesse-z-y dans face, le sale! Faut qu’y saigne!!

    🙂

  8. @ Alex toujours en trique

    C’est la même histoire que celle d’après P… i.e. l’histoire de Q !!

    Pis sois gentil avec moi, Je suis copain avec le bouncer!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s