Comment se procurer Windows 7

illustration2209032401.jpgCe matin, je vous écris couvert de honte. Gulp ! J’ai dû utiliser une méthode aux relents sulfureux pour vous préparer un article sur la version appelée « Build 7057 » de Windows 7. J’ai tenté à maintes reprises d’obtenir cette beta directement de Microsoft, mais les gens de Redmond (via ceux de Toronto) ont soutenu que cela n’était pas possible. J’ai donc fait comme mes collègues et j’ai téléchargé une copie pirate du produit. Pirate ? Pas tout à fait. Il s’agit plutôt d’un exemplaire de la « Build 7057 » qu’un développeur ou testeur accrédité a laissé couler sur le Net sans que Microsoft ne lève le petit doigt pour l’en empêcher.

La géante a ici beau jeu. Fournir officiellement des mises à niveau de « logiciels betas » implique qu’il lui faille fournir une certaine forme d’aide ou de suivi, ce qui signifie une dépense d’énergie qu’elle pourrait consacrer à autre chose. En revanche, laisser couler ces versions lui permet de refuser tout commentaire, sans pour autant se priver d’un rendement médiatique intéressant, un rendement essentiel à son opération de prémarketing. À plus forte raison, que Win 7 s’annonce pour être un bon produit, un système d’exploitation dont les médias spécialisés raffolent de parler. Et, comme on le voit, ils en parlent tous, avec ou sans le consentement de Microsoft.

illustration2209032410.jpegCe qui est frustrant pour moi, c’est que je suis de ceux qui ont reçu une courte formation de Microsoft sur Windows 7. La géante nous a même prêté un bloc-notes flambant neuf (Dell ou Lenovo) pour nous amuser à tester le produit. Sauf qu’elle a décidé de ne plus nous fournir de nouvelles builds après la 7000 de janvier dernier, ce qui est son droit. Le problème, c’est qu’elle a continué son boulot, ce qui a donné lieu, notamment, à la 7048 (que j’ai ratée) et à l’actuelle 7057, deux produits dont tous les ZDNets/CNets de la planète ont abondamment parlé, eux. La rumeur veut que la prochaine build, la 7063, puisse être la première grande « Release Candidate », c’est-à-dire, la première apparition préliminaire de la version définitive. En ce sens, la 7057 serait très près de ce que sera Win7 lors de son lancement dans quelques mois. Vous comprenez pourquoi il m’importe de l’essayer ! Dois-je rappeler que Windows articule 9 PC sur 10 ?

illustration2209032402.jpgQu’arrive-t-il quand tout le monde en parle et que moi, parce que Microsoft m’a dit non, je m’abstiens ? J’ai l’air con, pas branché, déconnecté, « off », « pas rapport », etc. Donc, hier après-midi, j’ai fait comme les autres et je me suis procuré ladite Build 7057; bref, je me suis démerdé (message subliminal : « faut pas m’en vouloir, Nat … »). Compliqué ? Pantoute ! En tout et pour tout, il m’a fallu moins de deux heures, incluant le temps de téléchargement, de fabrication d’un DVD iso et d’installation de ce système d’exploitation dans un PC. Pour ceux qui ne le savent pas, un DVD iso est un DVD autonome, un DVD qui peut amorcer un système informatique, un DVD qui permet d’installer un système d’exploitation.

illustration2209032403.jpgDans un premier temps, merci à Google, j’ai repéré mon convoité produit sur un site de téléchargement, un site, dois-je l’avouer, qui ne fait pas consensus dans l’industrie, en l’occurrence iHackintosh (prise d’écran ci-contre). J’y ai retrouvé les moutures 64 et 32 bits de Windows 7 – 7057. Dès lors, j’ai ouvert l’utilitaire jDownloader, un gestionnaire de téléchargements très habile qui fonctionne avec les grands cybersouks (RapidShare, Uploaded, Bluehost, etc.) (deuxième prise d’écran). D’une très grande convivialité, il permet de ramasser tous les fragments d’un logiciel qu’on cherche à se procurer (la version 64 bits de Win7 se présente en 34 parties) et de les rendre disponibles aux bons offices de WinRAR, un utilitaire essentiel de compression/décompression de fichiers.

ligne3.jpg

illustration2209032409.jpg

ligne3.jpg

Sauf que je ne voulais pas attendre 24 ou 48 heures pour pouvoir jouir de mon fichier complété. jDownloader n’est pas un gage de rapidité. Il ouvre les portes, initie les téléchargements et rend possible la reconstitution de fichiers. Si on veut ajouter l’élément vitesse, il faut recourir à une astuce supplémentaire. Dans mon cas j’ai mis à l’essai la formule « Premium-Account » de RapidShare, un des grands portails de stockage de fichiers. On cesse automatiquement d’être M. Mme Tout le Monde dans leur transport en commun, pour devenir une sorte de Guy Laliberté en jet privé. Vous exprimer tout mon étonnement serait une tâche qui occuperait le reste de cette chronique. C’est que la vitesse moyenne a été de 850 kb/s (première prise d’écran ci-après) et la durée de téléchargement de la version 32 bits de Win7 de moins de 55 minutes. Si si ! (Soit dit en passant, en vous écrivant cette chronique, j’ai téléchargé la version 10.5.6 du Mac OS X hacké pour fonctionner sur un PC Intel ou AMD et il m’a fallu un peu plus de 40 minutes; pas croyable !)

Détail amusant, RapidShare n’a pas rouspété quand je lui ai demandé de me livrer l’incarnation 32 bits de Windows. Par contre, quand j’ai voulu en faire autant avec la version 64 bits, il a refusé, prétextant que l’opération était illégale. Vous comprenez quelque chose là-dedans, vous ? Comparez la deuxième (version 32 bits) et la troisième (version 64 bits) prises d’écran.

ligne3.jpg

illustration2209032408.jpg

ligne3.jpg

illustration2209032404.jpg

ligne3.jpg

illustration2209032407.jpg

ligne3.jpg

Une fois le travail du tandem RapidShare / jDownloader terminé, il devient très simple de se fabriquer un DVD iso. Dans la liste des fichiers obtenus, on repère celui qui se termine par l’extension .rar et, si on a WinRAR d’installé (ce qui est obligatoire) on le lance (première prise d’écran ci-après). L’utilitaire a tôt fait de décompresser tout le bazar et de créer un fichier se terminant par .iso, lequel on place sur un DVD vierge que l’on grave (deuxième prise d’écran).

ligne3.jpg

illustration2209032405.jpg

ligne3.jpg

illustration2209032406.jpg

ligne3.jpg

Pas plus compliqué que cela ! Voilà qui est dit et je m’en vais, de de pas, vous préparer un papier sur Windows 7 « Build 7057 » !

Publicités

102 réflexions sur “Comment se procurer Windows 7

  1. @u supersonique ted

    Je vais en rajouter…

    Si tu ne lis que les commentaires qui te font suer, c’est certain que les commentaires te feront suer! Tu ne dois pas être ici tous les jours pour écrire pareille affirmation…

    Merde… Fais-moi penser de réécrire ce commentaire dans deux ans!

    Le Dauphin de semaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s