VMware ouvre les bras à Linux

illustration2009020301.pngLes amateurs de virtualisation seront heureux d’apprendre que WMware vient de lancer une version Linux de VMware View Open Client. On installe ce petit programme et on se connecte sur un serveur Windows 2003 / 2008 où ronronne VMware View Connection Server. Ce qui est intéressant dans cette nouvelle, c’est le fait qu’il devient possible d’avoir recours à des postes de travail Linux au lieu de devoir toujours entretenir des PC sous Windows, ce qui peut représenter d’importantes économies; il suffit de se virtualiser des Bureaux Windows et de les rendre accessibles aux boîtes Linux. Tous les PC d’un réseau local n’ont pas vraiment besoin de faire tourner Photoshop; certains ne font que des tâches routinières n’exigeant que fort peu de puissance ou de sophistication.

Comme je ne dispose pas de machine sous Windows Server ici chez moi (ma blonde me tuerait…) et comme je n’ai pu trouver d’adresse de serveur bienveillant qui accueillerait ma machine Linux, question de produire quelques prises d’écran pour vous les montrer, vous allez devoir me croire sur parole ou, plutôt, croire les gens de VMware. Moi ? J’ai simplement installé un fichier .rpm de VMware View Open Client dans Xandros et un fichier .deb dans Ubuntu (prise d’écran ci-après) et tout indique qu’avoir l’adresse d’un serveur, je pourrais me connecter.

illustration2009020302.jpg

Si vous avez accès à un ordi disposant de VMware View, S.V.P., testez-le et faites-moi signe. J’aimerais bien savoir si c’est aussi cool que le fabricant le prétend.

Publicités

30 réflexions sur “VMware ouvre les bras à Linux

  1. Bonjour M. Dumais,
    Toujours dans le domaine des VM, je viens tout juste de tester VirtualBox (la solution VM de Sun). J’ai donc pu tester XP SP3 sur Mac OS. Tout de même intéressant pour une solution qui est gratuite. Elle peut rouler sous Windows, Linux, Mac OS X (Intel), Solaris. L’avez-vous essayé?

    http://www.virtualbox.org/

  2. Pour moi la vrai configuration serait un système qui opère à la base sous Linux et qui virtualiserait Windows . Comme ce qui se fais sur OSX .

    La gestion disque et mémoire fais sous Linux , ferais des machines Windows beaucoup plus stable . De plus un crash système sous Windows aurait moins d,impact sous une machine virtuel sans parler des récupérations de données .

    Donc on utilise Linux pour tout les menus travaux et on ouvre Windows pour les applications particulière propre à lui .

  3. @ stvcc

    Ah, j’aimerais bien faire ça. Mais avec VirtualBox que j’ai essayé, la mémoire vidéo virtuelle allouée est de 128Mo maximum. C’est insuffisant pour faire tourner mes applications de CAO sous Windows en plein écran (1920×1200). Et même en limitant la fenêtre Windows à 1280×1024, ça manquait de fluidité, sans compter que la fenêtre était petite…

  4. Si je comprends bien, le logiciel permettant de « visualiser » des machines virtualisées sous VMware (le « client ») est gratuit – mais pas le « VMware View » (lequel est proposé « en essai » pour 60 jours)…? I see… C’est intéressant, quoique y’a quelque chose qui m’échappe, mais je sais pas quoi… (whatever!)

    Autrement, stvcc, tu dis:
    « Pour moi la vrai configuration serait un système qui opère à la base sous Linux et qui virtualiserait Windows »

    Ouais, c’est bon ça!!! C’est ce que j’utilise, ici, sur une base quasi-quotidienne… Je roule Ubuntu (OS primaire) et, via VirtualBox OSE (ça veut dire « Open Source Edition »), j’utilise Windows XP, histoire de voir la gueule que font mes sites web avec IE7!

    Et bien entendu, XP est tout gentil, tout propre et beau comme s’il venait juste de faire sa première communion! Et ça roule un train d’enfer aussi! Mais bien entendu, c’est tout l’usage que j’en fais, alors il est à l’abri, dans sa bulle virtuelle. Et si, d’aventure, il se mettait en tête de me faire des entourloupettes ou des misères, je te me le dé%^(^*$(isserait assez vite de là, mânem, que les octets de sa Grand-Mère en personne y passeraient aussi!!!

    « Disposable OS », voilà ce que c’est! J’adôôôre… 🙂

  5. @Nelson:

    Ton /boot/grub/menu.lst va être tout bouleversé, et si tu as une carte wifi Atheros, tu devras faire:

    Make
    sudo make install

    pour récupérer ton réseau wifi avec ton nouveau noyau.

    Vive Linux!

  6. @gemnoc

    Justement pour cette raison que j’implore Vmware de faire une bonne version pour Linux . Je connais Vbox de Sun qui est très bien mais encore limité je trouves .

  7. Vous accordez beaucoup de confiance en VMware mon ami…
    Pas très robuste, de l’ordre de dépannage ou pour usage modeste.

    On en parle comme du sirop Lambert (bon pour tous les maux) alors qu’ils restent encore beaucoup de problèmes de context switching.

  8. Essayez le nouveau Vmware pour WordPress, Vmwp. Les techs de cyberpresse, toujours à l’avant-garde, l’expérimentent actuellement. Sur les blogues, le soir, sur un simple clic du bouton Soumettre, Vmwp créé un environnement virtuel dans une autre dimension spatio-temporelle, visible le lendemain entre 7h00 et 17h00.
    🙂

  9. @gemnoc

    avez-vous essayer le disque virtualbox client? avec ça il est possible d’avoir vbox qui roule dans n’importe quelle résolution, de 1920×1200 à 10 000 par 10 000 ou bien de 1000 x 200, vraiment n’importe quelle résolution.

  10. @ Marcofsky
    Salut, je sais pas si tu fais comme moi mais à la place de fermer Windows avec « Démarrer » (sic) je ferme tout simplement la machine virtuelle avec l;e petit X dans le coin droit et ça enregistre l’état de la machine. Au redémarrage il y a restauration de l’état de la machine donc windows s’allume en ….10 secondes. Ah si c’était comme ça dans la vraie vie !
    Mais bref, l’utilisation de machines virtuelles est géniale, mais pourquoi je peux pas virtualiser un mac ?????? Apple fait fausse route, il faut que tout le monde y ai accès. Dire que c’est excellent ne suffit pas.
    J’ai bien aimé le rendu 3d (expérimental) de vmware mais je dois dire que virtualbox s’améliore à une vitesse exponentielle et que bientôt ce sera la référence en terme de virtualisation.

  11. En passant j’ai envoyé mon commentaire à ces gens-là !!!!!!!!!!
    Ça vaut ce que ça vaut mais nous on a le ghetto pour dire qui est le milliardaire pas besoin de se le dire ici MDR.
    Cette modération est préjudiciable à la dynamique du blogue. Nelson, on fait pas juste le lire, on fait durer le plaisir itou. Enlevons ce fardeau de travail à Nelson !

  12. Il y a un plusieurs débats qui s’étendent ici…
    Le nouveau client dont Nelson parle est utilisé avec VMware VDI en entreprise. Il s’agit d’un serveur qui permet à des clients de s’y brancher pour avoir accès à la même machine virtuelle peut importe le poste de travail qu’ils utilisent. C’est totalement différent que d’utiliser VMwaer Workstation/Player ou VirtualBox dans un contexte d’utilisation personnelle.

    Bill
    http://boulesamites.com

  13. Celà m’étonne que Nelson n’ait pas encore testé Virtualbox, après toutes les fois qu’on lui en vante les mérites!! 😉 Peut-être crois-t’il qu’on le louange autant tout simplement parce qu’il est gratuit? 😛

    Perso, sous Linux et Mac j’ai testé autant Parallels, VMware et Virtualbox, et vraiment, je le dis, c’est Virtualbox dans mon cas qui fait mieux « la job » comme on dit… Et je dis pas juste ça parce qu’il est gratuit! Avec Parallels j’avais eu des problèmes de conflits avec Compiz, puis après un changement de version… Sous VMware ç’était pas si mal, mais quelques problèmes aussi de modules de noyau qui f*ckait le chien. Sous VirtualBox, tout baigne! Y’a même les bidules USB maintenant qui fonctionnent, si vous utilisez la dernière version disponible sur le site.

  14. Un autre avantage évident avec Vbox.. Du vrai multi-plateforme! Les images disques créées sous ce dernier vont fonctionner aussi bien sous Mac, Windows, Linux que Solaris ou… OS/2 ! Ça peut être pratique…

  15. @Chroniqueur

    « Comme je ne dispose pas de machine sous Windows Server ici chez moi (ma blonde me tuerait…)… » Serait-ce que votre blonde douce moitié aurait des instincts « homocidaires » à la vue de vos machines ? Me semble qu’un serveur à domicile favorise l’harmonie du couple. Expliquez !

  16. @ jpmononk

    J’ai passé beaucoup de temps, récemment, avec un serveur soi-disant domestique fabriqué par HP. Tant et si bien que ma blonde le regarde avec circonspection. J’imagine que si j’en avais un vrai sous Linux ou Windows Serveur, ce serait pire et elle passerait à l’étape qui suit normalement la circonspection …

  17. @Nelson

    « J’ai passé beaucoup de temps, récemment, avec un serveur soi-disant domestique fabriqué par HP »

    J’ai l’impression que plus on fait des « wizard » pour simplifié la tâche de l’utilisateur, plus ça deviens compliqué.

    Pourquoi? Parce qu’avec un « wizards », il faut connaitre toutes les réponses a toutes les questions qu’il va nous poser, avant même de connaitre quelles questions il poseras.

    Quand on installe « a la main », on installe les services, et on modifie au fur et a mesure que quelque choses ne marche pas.

  18. @trocupei
    Je croyais que l’on pouvait également virtualiser Mac OS avec VirtualBox. C’était, je croyais, ma prochaine étape.

    Dommage…

    J’aimerais bien pouvoir faire des tests Mac OS dans une VM sans bousiller mon poste principal.

  19. @ claude-henri
    «avez-vous essayer le disque virtualbox client?»

    J’ai rien compris. Vous pouvez expliquer en quoi ça consiste, par rapport à VirtualBox OSE? Sous Ubuntu, quand je mets ma session WIndows XP virtualisée sous VirtualBox en plein écran (1920×1200), tout devient noir. Ça semble dépasser la capacité de mémoire graphique virtuelle allouée.

  20. Bonjour,

    Si quelqu’un a l’adresse d’un bon guide à jour pour cloner un disque dur XP tout inclus, déployer l’image sur une partition et l’utiliser avec Virtualbox 1.5.6 ou plus récent, je suis preneuse.

    Le dernier guide que j’ai suivi était si nébuleux que clonezilla a reformatté le disque au complet, démoli ma table de partition et mon installation de Hardy.

    Pas de problème à essayer d’autres distros dans Virtualbox, par contre.

    Merci d’avance!

  21. @gemnoc

    une fois votre machine virtuelle ouverte, aller dans l’onglet « device » puis au bas il y a « install guest addition ». puis vous installez la version du programme qui correspond à votre système virtuel et redémarrer-le, vous pourrez alors ajuster la résolution à loisir.

    exemple de mon bureau avec windows étendu sur presque mes 2 22 pouces : http://img443.imageshack.us/img443/2978/screenshot12xg6.jpg

    ou vous pouvez télécharger le BoxGuestAdditions (iso) sur site de virtualbox directement à http://download.virtualbox.org/virtualbox/ en choississant la version qui vous convient.

  22. Je vais l’essayer, mais j’utilise actuellement VirtualBox (acheté par Sun), et ça fonctionne comme sur des roulettes. Rapide, périphériques fonctionnels (USB). Aucun problème…

  23. Ça ne prends pas 10 minutes savoir comment fonctionne VirtualBox au complet, mais ça ne prends pas 10 ans non plus…

    Pas le plus simple, ni le plus compliqué, mais tant qu’à moi, la meilleure machine virtuelle.

  24. Bon pour les non geek comme moi tout ce que vous dites c’est du charabia. Alors est-ce quelqu’un peut m’expliquer en consiste ce VMWare dont tous parle? J’ai déjà eu parallèle sur mon Mac OSX et çà plantait tout le temps alors que j’ai payé pour un logiciel qui ne me sert à rien maintenant. Bordel de merde…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s