I Left My Heart in San Francisco

illustration2009010601.jpg(San Francisco) Ce matin, la grand-messe du Mac avait un nouvel officiant, Phil Schiller (photo ci-après), VP principal au marketing mondial. Si ce chanoine était assez haut gradé pour élever à bout de bras la sainte icône de la Pomme croquée, il n’avait malheureusement pas le charisme, l’aura ou la renommée du Grand Officiant qui monopolisait ce rôle depuis 1997. Reste qu’il s’en est très bien tiré, compte tenu des circonstances. Compte tenu du fait que la foule pèlerine en attente qu’on ne lui ouvre les portes, n’avait qu’un sujet principal de conversation : la santé de Steve Jobs.

illustration2009010607.jpgEffectivement, en marchant en direction du centre de congrès Moscone, on pouvait constater sur les quotidiens aperçus dans les distributrices ou stands que la une était réservée au faciès amaigri du PDG d’Apple. Le gourou aurait déclaré à la presse américaine qu’un dérèglement hormonal lui bouffait présentement ses protéines mais qu’une médication appropriée récemment amorcée devait régler le problème d’ici quelques mois et qu’il reprendrait alors son poids santé. En un mot, il demeurait fermement à la barre de son entreprise.

illustration2009010602.jpgMais de cela, Schiller n’a soufflé mot. À peine s’est-il dit ému de porter exceptionnellement les godasses de son patron. Et il n’a pas commenté, non plus, le fait qu’il s’agissait de la dernière participation d’Apple à un MacWorld. Tout au plus, il a souligné, avec trois points de suspensions, que les Apple Store recevaient, dans l’ensemble, dix fois plus de visiteurs par semaine qu’un MacWorld annuel (photo ici à gauche où vous pouvez voir le soussigné assister à la grand-messe). Autrement dit, l’homme du marketing a soutenu que les petites messes basses des boutiques design au verre et au métal flamboyants, micro cérémonies sans magie, sans la distance vaticane nécessaire aux extases, étaient de loin plus rentables que la Grande Cérémonie de janvier à San Francisco si porteuse en émerveillement collectif.

Quoi qu’il en soit, il s’est bien tapé les bretelles avec son réseau d’Apple Stores : tant de visiteurs, tant de bidules vendus, tant de nouveaux emplacements, tant de félicités. On aurait juré que l’économie allait à fond la caisse. Ne s’est-il pas vendu 9,7 M de Macs en 2008 ? Et la foule d’applaudir à cœur déployé.

Heureusement, cet épisode a duré fort peu longtemps. Phil Schiller est rapidement passé à la vraie substance de son allocution, soit le lancement de trois produits, iLife 09, iWork 09 et un MacBook Pro de 17 pouces, l’inauguration d’un service Web de collaboration appelé iWork.com, et l’annonce de l’abandon complet, d’ici un an, de la fameuse protection DRM sur les pièces musicales vendues sur le iTunes Music Store. Rien à se mettre sous la dent du côté iPhone. Que dalle !

illustration20090106031.jpgEn gros, on retrouve dans iLife 09 (gratuit à l’achat d’un Mac, autrement 99 $) des éditions revampées de iPhoto, iMovie et GarageBand sur lesquelles je vais revenir dans un prochain article. Idem pour iWork 09 (même prix que iLife, mais non inclus dans un nouveau Mac) où Pages, Number et Keynote ont été améliorés. Ce n’est pas encore du Microsoft Office, mais ça s’en vient et, assurément, c’est plus kioute. De plus, ces produits seront disponibles d’ici un mois et pourront être achetés, notamment, dans une boîte panoplie appelée Mac Box Set (iLife 09, iWork 09 et Mac OS X 10.5) moyennant 169 $US.

En ce qui a trait à iWorks.com, il s’agit d’un service pour l’instant beta, qui, dès aujourd’hui, pour peu que l’on télécharge le logiciel nécessaire, permet de collaborer en ligne à partir de documents crées dans iWork. Quelle que soit sa machine ou le système d’exploitation qu’il utilise, la personne invitée à réagir pourra accéder au document par le truchement d’un fureteur Web et l’annoter. Elle pourra en outre le télécharger en format Pages, PDF ou DOC.

illustration2009010604.jpgQuant au MacBook Pro de 17 pouces, un produit sur lequel je vais revenir probablement demain, il s’agit essentiellement de celui de 15 pouces, un bloc-notes très puissant, lequel on a nanti d’un écran haut de gamme de 17 pouces et d’une batterie offrant une durée de 8 heures avec possibilité de mille recharges complètes. À ma connaissance, c’est une avancée techno encore une fois unique à Apple. Son prix ? 3 000 $CAN. Ouf !

illustration20090106061.jpgEt, reprenant les mots célèbres de son patron, Phil Schiller a ajouté : «One more thing !» Moi qui avait lu toutes les mac-rumeurs avant de me rendre au MacWorld, j’ai alors frémi. Sauf qu’il ne s’agissait pas d’un nouvel ordi ou d’une beta de Snow Leopard, la prochaine version du Mac OS X. Ça concernait seulement l’abolition des DRM sur les dix millions de pièces musicales vendues actuellement sur le iTunes Music Store, ce qui n’est quand même pas rien. Or, a-t-il annoncé, huit millions viennent d’être débarrassées de ce fléau et les deux autres le seront d’ici le printemps. Il sera intéressant de noter, dans les mois qui viennent, comment réagira la concurrence.

Puis, comme pour m’aider à écrire une conclusion à cet article, le VP a ouvert le rideau sur une légende de la musique américaine, Tony Bennett, octogénaire bien en santé (son premier disque a été enregistré en 1952) accompagné de quatre musiciens. La deuxième pièce interprétée m’a laissé un peu rêveur, un peu mélancolique, sachant que je participais probablement à mon dernier MacWorld. C’était «I Left my Heart in San Francisco» …

Publicités

41 réflexions sur “I Left My Heart in San Francisco

  1. GROSSE déception ce matin, car j’attends avec grande impatience le support Blu Ray pour OSX. Voyez-vous, j’ai un Mac Mini comme media center sur ma télé et je l’adore. Il est parfait pour mes besoins, minus le support Blu Ray et c’est vraiment énervant. Je veux résister à devoir m’acheter un PS3, mais si Apple traine trop là dessus, je vais peut-être devoir flancher 😦

    Mr Dumas (ou tout autre intervenant ici), est-ce que vous connaissez des bons supports logiciel Blu Ray qui permettrais de visionner des films à partir d’un lecteur externe (pluggé en USB 2)?

  2. @stevevallee

    Mais à ce que je peux lire sur le net, il ne semble toujours pas y avoir de programme pour voir un film blueray sur MAC, venant d’un lecteur externe ou interne, simplement pour graver (Toast 8 entre autre qui vient avec le graveur LaCie mentionné ci-haut.

    Je semble comprendre que le support sera ajouté dans la prochaine version de OSX.

  3. @lepoete

    Tu veux dire que le support officiel du Blu Ray ne viendra pas avant Snow Leopard? =( Ça pour une mauvaise nouvelle …

    Il ne reste plus qu’à espérer qu’un third party player genre VLC finisse par offrir ce service le plus tôt possible …

  4. @stevevallee

    À ce que j’ai lu certains programmes (comme Toast Titanium) permettent de lire le blueray tant que ce n’est pas un film protégé par DRM (le HDCP je crois que ça s’appelle) ce qui laisse presqu’uniquement des films faits maison.

    Et le développement d’une librairie de décryption n’est pas envisageable pour les logiciels open source comme VLC qui veulent rester légaux. Un plug-in ou un codec spécial pourrait être fait, mais ça ne serait pas open source et probablement pas légal.

    Si ça vient d’un third party, ça serait sûrement un logiciel qu’il faudra acheter, ils doivent sûrement remettre une redevance à l’industrie du film pour inclure la décryption blueray, un peu dans le même genre que ce qui se passe pour l’encryption CSS sur un DVD standard, mais celle-là a été crackée ya déjà un bout de temps 🙂

  5. Bof le Blue-Ray à mon avis est déjà mort. je loue mes films sur l’Apple TV et ce, en haute définition. Ayant emprunté un lecteur blue-ray pour voir la différence sur un plasma, je n’en vois aucune par rapport aux films HD loués sur Apple TV (iTunes)

    Il y a aussi illico qui permet de louer du HD.

    Pas de retard
    Pas de déplacement
    Même prix

    Le seul avantage du Blue Ray serait le stockage des films maison fait avec sa caméra. Car avec des caméras vidéo à disque dur ou flash, faut bien mettre les films en quelques parts, quoique je les classe toutes sur l’Apple TV et du coup mes vidéos de famille son tout accessible d’un coup de petite télécommande blanche.

    Mais du Blue Ray sur l’ordi pour archiver à une deuxième place, je prendrais bien. Acheter un gros disque dur pour l’archivage me fait peur, si celui-ci rend l’âme ce n’est pas pratique alors qu’un disque bien rangé ne devrait pas avoir de problèmes.

    D’ailleurs Alliance Vivafilm a signé avec Apple pour les films d’ici
    http://technaute.cyberpresse.ca/nouvelles/internet/200810/30/01-34368-des-films-quebecois-dalliance-sur-itunes-en-2009.php

  6. @ gillesgilles

    Peut-être pas utile pour vous, mais moi le Blu Ray me serais grandement utile. Je suis un abonné de Netflix, et leur collection comprends de plus en plus de films Blu Ray, donc pour la même peine/prix, je pourrais me tapper plusieurs films en Blu Ray plutôt qu’en DVD.

    L’option que j’ai en ce moment serait d’avoir un lecteur externe (que je pourrais utiliser dans une future version d’OSX) et le plugger en attendant sur mon ordinateur Windows, et lorsque je reçcois un Blu Ray je le dump sur mon serveur media avec un logiciel genre AnyDVD HD, pour ensuite l’écouter de mon Mac Mini sur ma télé.

    Mais c’est une série d’étapes que j’aimerais bien éviter, si ce n’étais de la lenteur d’Apple à offrir le support BD. =(

  7. @ gillesgilles

    À propos de vos craintes d’archivages sur disques durs, personnellement je me suis monté un serveur de fichier TRÈS cheap en RAID 1 donc à l’abri de défaillance (tout du moins il faudrait que les DEUX disques sautent en même temps, les chances sont extrèmement minces).

    J’utilise le D-Link DNS-323 comme serveur/enclosure, et suis ravis jusqu’ici:
    http://www.dlink.com/products/?pid=509

    Et comme il se branche sur le réseau (1 G) toutes mes machines y ont accès. Bien entendu il faut acheter 2 disques pour avoir accès à la taille d’un seul, mais c’est le prix pour une protection maximale.

    Le miens a 2 disques de 1 Terabytes, donc en tout j’ai dû payer dans les 350$ (100$ par disques, 150$ pour le DNS). J’y mets tout mes backups de documents importants, et le reste de l’espace je l’utilise pour stocker des films que je peux visionner sous Front Row avec mon Mac Mini sur la télé.

    Le DNS-323 comprends aussi un serveur iTune, mais je ne l’ai pas utilisé. Je risque de faire ça: centraliser ma collection iTune.

  8. Wôa ! Tony Bennett !!!
    Cool.
    Génial les vieux crooners de ce genre, surtout « live ». Devaient être accompagnés par de vrais « cats » aussi – alors le son, le timing, la présence – tout est impeccable, là!
    Comme Aznavour, quand je l’ai vu il y a quelques années…
    😉

  9. Mais pourquoi faire venir des Blue Ray par Netflix alors que l’on peut louer en direct sur l’Apple TV.

    Même que le 1 minutes de téléchargement avant que le film commence ne prend pas plus de temps que le fait de charger le disque et attendre que le Blue Ray décolle. (plus long qu’un lecteur DVD)

    Alors pourquoi se « bâdrer de disque physique ? » ce concept est maintenant révolue

  10. @stevevallee & gillesgilles

    Moi pour le backup j’ai donné une deuxième vie à mon vieux Pentium 3 en achetant une carte IDE ATA-133 pour pouvoir connecter 3 disques de 500Gigs en RAID-5 (donc 1 terabyte d’espace, l’équivalent de 2 des 3 disques). Le IDE à l’époque du Pentium 3 avait une limite d’environ 130Gig par disque car ce n’était pas encore ATA-133.

    J’ai configuré le tout avec linux Ubuntu Server, software RAID avec md et partage Windows avec Samba. Avec Ubuntu Server, pas d’interface graphique donc minimum de ressources. J’ai installé webmin pour pouvoir le configurer par une interface web à partir de mes autres PCs, la console c’est pas toujours évident.

    Je lui ai aussi installé une carte réseau gigabit pour un accès très rapide et partage de fichier NFS (Network File System) pour mes linux car c’est plus rapide que le partage Windows avec Samba, mais à moins d’avoir Vista Ultimate (p-e Business) ou un Windows Server, pas possible d’utiliser NFS dans Windows.

    Si quelqu’un connait un driver NFS pour Windows XP et/ou Vista, j’aimerais bien l’avoir, mais j’ai toujours pas trouvé.

  11. Toutes ses solutions de disque dur en Raid ou de serveur n’est pas très approprié pour des vidéos de plusieurs gig en HD. Ça reste de la mécanique, c’est brancher sur le courant. Alors qu’un disque rangé dans une armoire on peut l’oublier pour un bon bout de temps.

    Pour le reste, la Time capsule fait mon affaire avec l’archivage aux heures de façon incrémentale

  12. @ gillesgilles

    Mais peut-être que ce n’est pas tout le monde qui a les même gouts cinéma que vous. Pour mes besoins, Netflix est à des années lumières des locations iTunes, au point où ces dernières me sont complètement inadéquates. Je dirais que des films que j’écoute, 5% à 10% sont des films récents. Étant un amoureux de l’histoire du cinéma, j’écoute essentiellement les classiques.

    Or iTune n’ont qu’un seul film de Kurosawa, alors que Netflix ont la presque entièreté de sa carrière. Kobayashi n’a aucun film sur iTune, mais 6 sur Netflix plus 3 qui se rajoutent bientôt. Si je cherche pour du Fellini je ne trouve rien (est-ce possible???) alors qu’une vingtaine de ses films sont dispo sur Netflix.

    Et comme j’aime aussi fouiner dans les films plus obscures et cultes, bonne chance sur iTune. Pas de « Shock Corridor », de « The Great Silence » (ni aucun film de Sergio Corbucci d’ailleurs), etc.

    Puis ensuite viens la raison des extras. Lorsque j’écoute un classique qui m’émeus, j’adore écouter les extras/entrevues/documentaires souvent attachés aux films.

    Comme je suis un grand consommateur, j’écoute en moyenne une quinzaine de films par mois. Ça me coute 16$ par mois sur Netflix. À 4$ et plus la location sur iTune, je vous laisse faire le total.

    Maintenant, les vieux classiques me suffisent amplement en version DVD. Mais il m’arrive tout de même à l’occasion de voir quelques nouveautés. Et dans ces occasions, j’aimerais bien pouvoir jouer du Blu Ray, tant qu’à ne me rien couter de plus que ce que je paye déjà avec Netflix.

    Non vraiment, iTune/AppleTV n’est pas de taille pour mes besoins, et Apple est vraiment lent à adopter le Blu Ray qui, contrairement à ce que vous dites, est un franc succès déjà (mon entourage presque entier ont une façon ou une autre de lire du Blu Ray et ont débuté leurs collections, il n’y que moi de bloqué pour le moment, merci à Apple).

  13. Vous m’avez mis la puce à l’oreille et je suis allé faire un tour sur le site d’Apple pour lire sur l’Apple TV.
    Les specs disent ceci:

    H.264 and protected H.264 (from iTunes Store): Up to 5 Mbps, Progressive Main Profile (CAVLC) with AAC-LC audio up to 160 Kbps (maximum resolution: 1280 by 720 pixels at 24 fps, 960 by 540 pixels at 30 fps) in .m4v, .mp4, and .mov file formats

    Donc l’Apple TV fait du HD mais « seulement » 720P et avec une bande passante de 5Mbps. Les disques Blu-Ray sont normalement encodé en 1080P et jusqu’à ~30Mbps. Aussi les seuls codecs supportés sont le h.264 et mpeg-4. Pas mal de Blu-Ray sont encodés avec VC-1.

    Si ces limitations sont logicielles, il y a de l’espoir pour le Blu-Ray sous Apple TV. Si ce sont des limitations matérielles, ça risque d’être plsu compliqué.

    @gillesgilles
    Pour la majorité des configurations « de salon », on ne voit pas de différence entre 720p et 1080p. Soit la télé est trop petite pour montrer une différence ou les gens sont assis trop loin pour déceler les différences (genre regarder une 42″ à 12′ ). Aussi, certaines télé vont faire la conversion 720p -­> 1080p ce qui minimise aussi les différences. Par contre, ceux qui ont des projecteurs vont certainement voir la différence 720p vs 1080p.

    Voir cet article: http://www.carltonbale.com/2006/11/1080p-does-matter/ .

  14. @ gillesgilles

    Tu ne fais pas confiance aux disques durs pour l’archivage, préférant les DVD/BluRay. Je ne sais pas pour le Blu-Ray, mais quant aux CD et DVD, je n’ai pas une grande confiance sur leur fiabilité à long terme. J’ai jeté il n’y a pas longtemps plusieurs CD de données datant de 10 ans, qui avaient été «bien rangés», et n’étaient plus lisibles.

  15. @rootdown

    J’ai une 58 pouces et mes test ont été fait a 5 pieds et je n’y voyais pas de différence entre le Blue Ray et l’Apple TV.

  16. Arretez donc avec Mac , plein de blabla , pour un os a peine compatible avec l’informatique d’aujourd’hui , sur des plateforme reseaux etc..c’est correct pour la maison mais au dela …., la puissance reste et restera pour de longues décennies dans les mains de Windows , même si il y a tant de virus , imaginer changer toutes le plateformes informatiques dans le monde par du Mac osx , panthers etc ou Linux… , en en parle depuis des lustres mais rien n’est changer ….

  17. @gillesgilles

    Je ne veux pas douter de tes yeux, mais je vois une grosse différence entre un disque blu-ray et des sources avec un bitrate plus petit (Vidéotron, Bell, iTunes sur deux ordinateurs différents) sur un 42 pouces à 6 pieds. J’ai plusieurs fichiers en h.264 de 8 mbps à 15 mbps et ceux qui sont à 8 mbps présentent des artefacts de compression très évidents. Les vidéos HD d’Apple sont à 4 mbps si je ne me trompe pas.

    Même certainnes compagnies qui font dans le streaming admettent le problème. C’est le cas de Vudu notamment et ils ont lancé un nouveau service sensé être au niveau du Blu-Ray. C’est juste que ça prend 3 heures juste pour partir le film et que ce n’est toujours pas exactement aussi beau que le Blu-Ray selon plusieurs magazines et sites.

    J’espère juste que, quand Apple vont admettre le problème eux aussi, tu ne vas te virer de bord et clamer partout qu’Apple est une compagnie de génies quand tu dis que ça ne fait aucune différence en ce moment.

    @personne en particulier

    De retour à l’article de Nelson maintenant. J’espère que l’écran sur le 17 po en vaut la peine. Un 17 po est trop gros pour trainer partout et si c’est pour remplacer un ordinateur de bureau, je me fierais plus à un écran de NEC, Eizo et LaCie que sur un écran de portable. Sinon, pour la différence de prix entre le 17 et le 15, on peut acheter un HP LP2275w et plusieurs disques externes quand on veut utiliser le 15 po à son bureau.

  18. @killmonster

    Dans plusieurs compagnies, pas juste ici, il y’a un gros mix de plateformes qui roulent très bien ensembles. Ce qui arrive le plus souvent est ceci: Serveurs Linux/Unix pour le backend, Windows XP et Vista pour les usagers, Windows 2003 et 2000 pour le support des usagers, OS X pour des besoins particuliers ou le patron. Et si tu veux inclure l’infrastructure réseau, on peut y mettre les routeurs, firewalls et autres pour encore plus de diversité.

  19. Pour faire un test d’Apple TV sans le bidule, prenez votre mac, branchez-le sur la télé, et avec Front Row accédez aux bandes annonces de films qui utilisent le même stream tech que les films.

    La chose qui frappe est la haute qualité des vidéos. Il n’y a aucun autre système de streaming « over internet » à ma connaissance qui offre aussi bon. Et n’avoir que ça serait déjà un paradis.

    Par contre la qualité est encore loin du Blu Ray qui a clairement un taux de compression et de transfert beaucoup plus optimale, et la différence de qualité est frappante côte à côte. Il suffit de voir un Blu Ray en action (ou même un de ces périmé HD-DVD) pour ensuite voir les failles de qualités avec les systèmes de streaming. Ce qui bien entendu ne veux pas dire qu’autant de qualité visuelle est obligatoire pour tout le monde.

    @ josephineb
    Merci pour le lien!! Je vais y jeter un œil approfondis ce soir =D

  20. Je crois pour ma part , que le BR deviendra une réalité chez Apple quand ce format offrira autre chose que le visionnement de film .

    OUi oui tout est possible avec le BR tout comme le DVD standard mais le nombre de développeur qui utilise ce format particulier est plus que rare .

    Et la quand j’ai le choix de visionner un film sur un ordi ou bien sur un vrai lecteur bien branché a mon téléviseur … le choix est simple .

    J’ai vue a l’université dernièrement un quelqu’un qui regardait un film en BR sur un portable de 15″ d’écran …. non mais dites moi donc l’avantage par rapport au DVD standard cette fois ?

    Le BR oui mais pas avant sa démocratisation .

  21. @ monstre tueur
    Ton commentaire a juste une dizaine d’années de retard ! J’ai plein de collègues à la maîtrise ou au doc en biologie qui sont sous Mac. Ils adorent. Comme le logiciel pour downloader les données GPS des colliers émetteurs (que portent avec beaucoup de classe un vingtaine de chevreuils) nécessite Windows, ils passent sous XP. Tout le reste se fait en limousine sous Leopard ; présentation, statistiques, textes, photos, vidéo…

    Et y en a d’autres copains sous XP ou Vista qui fonctionnent aussi bien. Je ne me souviens même polus de la dernière fois où un document quelconque n’a pu être ouvert avec OS X. Même en géomatique, si ArcGIS n’est pas porté sous Mac, Esri offre Arc Explorer pour visualiser les cartes correctement. Je ne pense pas qu’il y ait plus de problèmes sous Linux, une fois les bons programmes installés.

    Alex

  22. Le Blu-Ray comme support de données, ça pourrait être bien, mais si ça prend autant de temps que le DVD±R DL à devenir abordable (et c’est encore limité à 8X alors que les graveurs actuels font 20X), alors on oublie ça, il sera trop tard dans 5 ans.

    Et avant qu’on me demande quel contenu *légal* exige autant d’espace, et bien depuis que j’ai acheté un Canon Rebel XS, je prends mes clichés en JPEG+RAW, chaque photo prend 10Mo seulement pour le .CR2. Après seulement deux mois, j’ai 23Go de photos au format RAW et 8Go en JPEG sur mon disque dur!!! Vous allez me dire que c’est ridicule pour des photos de famille, mais la fonction est là, alors je l’utilise. ;-P

  23. @ stvcc

    Je ne comprends pas votre raisonnement: vous voulez le BR mais pas avant qu’il soit largement publique, mais comment pourrait-il l’être si le publique ne continue pas à l’adopter?

    N’oubliez pas que le DVD a percé en premier uniquement par les films en premier. Une fois les graveurs accessibles, les gens ont commencés à l’utiliser pour d’autres tâches. Et aujourd’hui à 150$ les graveurs BR sont fort abordable, quoique les disques eux-mêmes soient encore dispendieux.

    Ça reste que pour le moment, le meilleur stockage reste le disque dur: 1 Terabyte pour 100$ et des poussières c’est dur à battre question Gig/Dollars. Ensuite on entrepose le HD et voilà. La durée de vie d’un HD entreposé est au moins aussi long qu’un disque gravable.

  24. @Stevevallee

    Ce n’est pas au consommateur a démocratisé le BR mais a l’industrie . Que Microsoft sorte une version BR de son prochain OS ou bien que EA offre des jeux en BR ou d’autre compagnie offrent leur programmes ou leurs services et les consommateurs suivront .

    La pour l’instant un lecteur BR dans un ordinateur est une dépense pratiquement superflu étant donné l’offre de service quasi inexistante .

  25. ET pour le DVD …

    Je remarques que le CD standard remplis encore très bien son rôle .

    Oui le BR à de l’avenir … mais mon argent est beaucoup trop précieux pour jouer un rôle de pionniers pour un média ignorer (pour l’instant) par ses pairs .

  26. @gemnoc
    imagine toi donc un appareil a 65 mgpix sur 14bits des photos de 100 a 135mo chaque … à cette taille même le BR n’est pas dans le coup ….

    Les disques dur externe avec fonctions média sont les seuls capable de trimballer une séance photo complète …

    Comme Stevevalle en fait légèrement mention plus haut …. les disques dure portatifs son la voix de l’avenir dans le transport de média HD .

  27. @pontobumbleroot

    Tu dit:

    « Je ne veux pas douter de tes yeux, mais je vois une grosse différence entre un disque blu-ray et des sources avec un bitrate plus petit (Vidéotron, Bell, iTunes sur deux ordinateurs différents) sur un 42 pouces à 6 pieds. » »

    C’est justement ça ton problème, c’est que tu n’a pas l’Apple TV. Va dans iTunes et vérifie les films. Sous la description c’est écrit:

    « Ce film est disponible en HD sur l’Apple TV »

    Alors si tu compare les films sur iTunes avec ton ordinateur, tu n’a pas la même qualité que si tu l’avais loué en HD sur l’Apple TV.

    Je comprends maintenant qu’on a pas vu la même chose 😉

  28. @gillesgilles
    Pas que je veuille rouvrir un débat inutilement mais… comme je l’écrivais plus haut, le HD sur l’AppleTV c’est du 720p à 5Mbps max. Le signal est très compressé même pour du 720p. Par exemple, les canaux Illico HD (http://www.cinetvdvd.com/illico/) sont codés en 720p (~10-12 Mbps) ou 1080 (~15-17Mbps). Si Videotron transcode le signal correctement, la qualité devrait être de beaucoup supérieure à AppleTV HD.
    De toute façon, ce qui compte c’est que vous soyez heureux avec l’AppleTV.

  29. @ rootdown

    Donc le 720p encodé par Vidéotron dépasse la bande passante du service internet haute vitesse régulier (7MBits). Je me demande combien est la capacité maximale du câble coaxial?

  30. @gillesgilles

    On avait fait la comparaison entre Apple TV, un rip de Dish, Blu-Ray sur une PS3 et un fichier pris de l’Internet chez un ami à New York. L’Apple TV était tout le temps plus flou que le Blu-Ray, mais présentait un peu moins de macroblocs que Dish à l’oeil nu sans peser sur « pause » (ça ne veut pas dire qu’on n’en voyait pas). C’était sur un écran plasma en 720p, donc à l’avantage de l’Apple TV.

    Je n’ai pas d’Apple TV chez moi, mais j’ai fait le test plusieurs fois déjà sur mes écrans d’ordinateur et mes TV (plasma 1080, lcd 1080 et lcd 720). La plupart des vidéos en HD sur le site de Quicktime d’Apple montrent des artefacts de compression faciles à déceler. C’est le cas surtout avec les bandes annonces de films qui ont plus de mouvement, des scènes plus sombres ou un contraste difficile que les clips BBC Motion Gallery par exemple. Pourtant, ces vidéos ont un plus gros débit et utilisent des options plus avancées pour la compression que ce qui est disponible en HD sur Apple TV.

    Je ne dis pas que la qualité est complètement pourrie non plus; juste pas au même niveau que ce qui est disponible sur un support physique.

  31. ok écoutez, moi je n’ai pas vu d’artefact à part dans les zones très pâle de neige sur l’Apple TV alors que j’en ai vu aussi sur un Blue Ray.

    Mais chose bizarre, sur une Panasonic 50 pouces 720p le film de l’Apple TV étais moins bon que sur une Samsung 58 pouces 1080p. Et là on parle du même film depuis la même source. J’ai essayé aussi le même film sur une ACL 52 pouces Samsung 1080P et la qualité étais tout à fait semblable au Blue Ray.

    Est-ce possible que la télévision y fait une différence aussi.

    De toutes façon, mon propos du départ étais de dire que le Blue Ray ne connaitra pas le succès que le DVD a eu. Dans un avenir rapproché, le 1080P sera sur l’Apple TV ou tout autres appareil qui télécharge d’internet et le support physique n’aura plus sa place.

    Il durera quelques peu car certain ne sont pas branché à internet et ne le seront jamais comme certaines personnes agées ou des gens pas techno du tout. Mais la masse aura pas le choix de suivre. La technologie va plus vite que l’adaptation de la masse.

  32. Moi je download des films de 700MB que j’écoute sur ma télé 20 pouces avec mon lecteur DVD qui lit les DIVX, ou j’écoute des DVDs.

    Et malgré ça, je suis certain que j’ai aurant de fun que vous 😉

  33. Vive les 700 mb, c’est quoi le niaisage de configurer un serveur ubuntu? sur xp, btn de droiite sur le disque, -> propriete -> sharing, L’operation prend moins de 15 secondes … et pour le tv, un sandisk de 1 gb et un lecteur de divx +-49$ …

  34. @gillesgilles
    Il est très possible que la télé fasse une bonne différence. Maintenant les fabriquants de télé ajoutent pleins de fonctions pour améliorer l’image etc. Disons qu’il faut être bien informé pour acheter une télé sans se faire avoir…

    @tarsandia
    C’est quoi le niaisage de configurer un serveur Ubuntu?
    C’est que contrairement à XP, Ubuntu supporte RAID de base. Pas besoin d’acheter une carte RAID « hardware ». Tu configures linux en raid, ajoutes une pile de disques durs et t’es en voiture pour stocker « sécuritairement » (oublies pas tes backups) une tonne de donnée. Oui, tu peux le faire sous XP. Mais si tu veux qqchose de solide qui roule toujours (ordi toujours allumé), linux a beaucoup d’avantages.
    Ceci d’un gars qui roule Vista sur ses ordinateurs sauf mon serveur (Pentium3 1GHz + Suse en raid 1 et des vservers) et mon routeur (Pentium 3 500MHz + Ipcop).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s