Légal, pas légal ?

illustration2008091501.jpgLa semaine dernière, je vous racontais comment, sans avoir encouru de difficultés dignes de mention, j’étais passé de 32 à 64 bits avec Windows Vista Intégrale, une version du système d’exploitation (SE) de Microsoft où on trouve deux DVD, Vista 32 et Vista 64. Mais il y avait un détail qui me turlupinait et que j’ai voulu tirer au clair. J’ai demandé aux gens de Microsoft si j’aurais pu installer légalement les deux disques du même boîtier et, avec un gestionnaire d’amorce, choisir au démarrage entre Vista 32 et 64. La réponse e été claire: l’avoir fait, je me serais placé dans une situation totalement illégale.

Tout d’abord, une petite précision. Je ne parle que de la version Intégrale (Ultimate) de Vista, celle du boîtier noir. Je ne parle pas ici des versions OEM fournies à l’achat de certains ordis de marques connues. Pas plus que je ne parle des autres versions non OEM de ce SE où il faut aller chez Microsoft se commander gratuitement la 64 bits, en fournissant une preuve de propriété de la 32 et en assumant les frais d’envoi.

illustration2008091502.jpgLa confusion qui m’amène à mon propos d’aujourd’hui vient du fait que les deux DVD de Vista Intégrale partagent la même clé de produit, cette bande jaune où apparaît un long code à barre ainsi que 25 caractères. Dans mon cas, j’ai installé Vista 64 sur un deuxième disque rigide sans toucher au premier où ronronnait déjà Vista 32 depuis décembre 2006. Or je l’ai fait en décachetant un boîtier flambant neuf, c.-à-d. en utilisant une clé de produit différente de celle de ma vieille installation 32 bits. Ce qui explique pourquoi je peux légalement utiliser mes deux versions de Vista avec un gestionnaire d’amorce.

Voici d’ailleurs ce qu’on peut lire à la section 2C de la EULA (« End User License Agreement ») particulière à Vista: « The software may include more than one version, such as 32-bit and 64-bit. You may use only one version at one time. » Si je traduis, ça veut dire qu’on ne peut installer qu’une seule des deux versions à la fois. En ce sens, passer de 32 à 64 signifie que l’on doive écraser la 32. On a beau avoir deux DVD, la clé de produit ne déverrouille que celui que l’on décide d’installer; pas les deux.

Au prix où se vend Vista, pourquoi devrait-on conserver la version 32 comme je l’ai fait en passant à la 64 ? Par prudence élémentaire, parce qu’on craint les problèmes et qu’on envisage de devoir peut-être revenir à la 32. Parce qu’on a des myriades de petits logiciels qui font ceci ou cela et qu’on craint de perdre, et ainsi de suite.

illustration2008091503.jpgRemarquez, je ne suis pas un bon exemple. Les fabricants me fournissent leurs SE en service de presse; je peux donc me permettre de « gaspiller » deux clés de produit. Reste que si j’avais à payer mes SE, je procéderais de la même façon, à la différence que je tirerais profit du délai de 30 jours dont on dispose pour faire activer son produit chez Microsoft. Pendant ce mois, j’aurais amplement de temps pour vérifier si tout fonctionne et si je peux vraiment passer à Vista 64 sans rien regretter et sans être dans la misère (soit dit en passant, au train où vont les choses, j’envisage me débarrasser de la version 32 bits d’ici peu, laquelle, normalement, je remplacerai par une variante de Linux).

Dans mon article, je vous mentionnais également avoir installé Office 2007 sous Vista 64. Encore ici, une précision légale s’impose. Si je vais à la section 2 de la EULA d’Office 2007, je peux lire ceci : « Before you use the software under a license, you must assign that license to one device. That device is the « licensed device. » A hardware partition or blade is considered to be a separate device. » Puis, l’article se subdivise en A et B.

« A- Licensed Device : You may install and use one copy of the software on the licensed device. B- Portable Device : You may install another copy on a portable device for use by the single primary user of the licensed device. »

illustration2008091504.jpgCe qui signifie que je pourrais légalement installer Office 2007 dans ma machine Vista 64, un gros PC de table, et dans mon ThinkPad, un valeureux bloc-notes dont je vous vante les mérites de temps à autres. Mais je ne pourrais pas en avoir une copie sous Vista 32 et une autre sous Vista 64 dans un même PC, ou encore, comme bien du monde, une copie sous Win XP et une autres sous Win Vista. Pour ce faire, il me faudrait deux clés de produits différentes. C’est, encore une fois, un « luxe » que je peux me permettre, puisque je reçois mes logiciels en service de presse.

Voilà pour mes avocasseries de ce matin !

Publicités

72 réflexions sur “Légal, pas légal ?

  1. @ la mouche cc

    Quand tu écris: «@flipper_21 le dauphin cile», j’imagine que tu voulais mettre un «B» devant le «cile» mais que ton clavier à encore fait des siennes ? Peut-être es-tu gêné ? Ou as-tu employé un mot que je ne connais pas encore ? C’est quoi ça, incile ? Ou fincile ?

    Le Dauphin sensé 😛

  2. Même Microsoft ne respecte pas leur licence…
    Selon la EULA si vous n’accepter pas la licence d’utilisation, alors vous pouvez vous faire rembourser la licence d’utilisation… Moi j’ai acheter un ordinateur portable pour une utilisation sous Linux, une distribution Ubuntu, j’ai donc dû payer la taxe Microsoft sur le produit (oui je trouve cela une taxe) qui est un pourcentage tout de même très élever sur un ordi à 500$. J’ai demander de me faire rembourser la licence puisque je n’accepte pas celle-ci… et bien cela ne semble pas possible même si c’est spécifié cela dans la licence d’utilisation.

    Faudrais que j’engage un avocat pour me faire rembourser ma licence… plus chère que le coût de la licence… merci Microsoft.

    Je fait donc partie statistiquement des nombreux utilisateurs Windows car on me force d’acheter ou de payer la taxe Microsoft.

    De plus autre détail… si vous acheter une version OEM de Mcrosoft et que vous decider de changer de processeur sur la machine, vous devez acheter une nouvelle licence d’utilisation.

  3. @flipper_21 le mammifère sans pattes

    a prononcer a voix haute na jeux d’esprits de bottine
    phin_cile = facile gna c’était seulement gna gna lol

    ET non je n’insultes jamais les gens que je ne connais pas personnellement et même la , ce sont leurs actes et non leur personne quand je me donne le plaisir d’émettre un commentaire désobligeants lol

  4. @Bibelot

    Très drôle… est ben kioute comme dirait l’autre…

    @stvcc

    Je n’ai aucun software piraté sur mon PC… sauf que je suis dans l’illégalité avec la copie de mes CD légalement acheté… j’ai pas d’autre système de son et c’est plus pratique que d’avoir à changer les cd…

    Je confesse aussi que j’ai enregistré des émissions télé via ma carte d’acquisition vidéo sur disque dur. Ce qui n’est pas permis si j’ai bien compris les explications de Nelson concernant les supports non taxés. Je me demande bien pourquoi ils vendent tous ces machins enregistreurs… c’est comme un pc dédié à l’enregistrement… m’enfin.

  5. @claude-henri

    Ouf… Ça va faire plus de 10 ans que j’utilise des logiciels libres, et s’il faut accepter le postulat que ces derniers tendent bel et bien vers la perfection, alors la convergence est terriblement lente. 😉

  6. Ce qui est légal n’est pas nécessairement moral, d’autant plus que ceux qui font les règles du ‘jeu’ sont habituellement les riches et les forts, qui se sont enrichis sur le dos des pauvres et des faibles. Alors, en tant que ‘particulier’, je me fous bien de cette histoire de license, jamais je ne donnerai directement un seul $ à Micro$oft. Imaginez le pouvoir et la richesse qu’ils auraient si tous le monde se mettait à suivre religieusement tous leurs préceptes mercantiles et déraisonnables. Pauvres cons et faibles de caractère! Quant à moi, je dors avec le sommeil du juste et le sentiment de ne pas me faire avoir.

  7. Aujourd’hui la discussion dérape dans toutes les directions.

    Bien beau cette histoire de vista 64 bits mais 100% des acheteurs d’un ordinateur neuf dans une grande surface ne verront jamais la couleur ni les possibilités de cet OS. À moins de flusher windows OEM et de mettre un autre os.

    Alain Naud, Edmonton, Alberta, Canada, La Terre.

  8. … c’est trois programmeurs, comprends-tu, qui sont en train de faire pipi dans les toilettes du bar Chez Nelson…

    Le premier termine, va au lavabo, se lave les mains et prend plusieurs feuilles de papier pour s’essuyer les mains de façon impeccable et dit:

     » Pffft… Nous autres, chez Microsoft, on a de bonne habitudes de travail! On est hyper minutieux!! »

    Le deuxième, qui vient de terminer aussi, se rend au lavabo et se lave les mains et utilise une seule feuille pour se sécher les mais et déclare:

     » Peut-être mais, nous autres, chez Apple, on est efficace ET minutieux… »

    Le troisième, qui vient de terminer, quitte les toilettes sans aucunement se laver les mains et dit, par-dessus son épaulet:

    « Pauvres connards! Nous, chez Linux, on ne se pisse pas sur les mains! »

    😀

  9. @ hdufort qui dit:
    En quelque sorte, un logiciel c’est un service et non un produit. Le contenu musical, vidéo et surtout applicatif évolue juridiquement vers cette définition. »

    Je ne suis pas certaine. Un logiciel est une propriété intellectuelle, protégée par droit d’auteur. J’essaie de trouver un « service » considéré comme propriété intellectuelle et protégé par droit d’auteur, je ne trouve pas.

    Si l’on prend l’esac (Entertainement Software Association of Canada) http://www.theesa.ca/french/about.html, son but est de protéger cette propriété intellectuelle. Il n’est jamais question de « service ».

    En passant, tous les logiciels, dans mon ordi personnel, chez moi, à la maison, sont légitimes. Je les ai achetés, j’en ai tous les CD d’origine et j’en suis fière.

  10. Voici le texte français, ne prêtant pas à équivoque, de la licence de Vista
    Intégral :

    «a. Dispositif concédé sous licence. Vous êtes autorisé à
    installer une copie du logiciel sur le dispositif concédé sous licence. (…)
    b. Nombre d’utilisateurs. Sauf disposition contraire stipulée aux articles « Connexion des dispositifs » (toutes les éditions), « Technologies d’accès à distance » (Édition Familiale Basique et Édition Familiale Premium) et « Autres technologies d’accès à distance » (Édition Intégrale) ci-dessous, un seul utilisateur à la fois est autorisé à utiliser le logiciel.
    c. Autres versions. Le logiciel peut intégrer plusieurs versions, telles que les versions 32 bits et 64 bits. Vous êtes autorisé à utiliser une seule version à la fois.

    Aucun doute, on ne peut utiliser qu’une seule version à la fois.
    Mais qui utilise les deux à la fois, lorsqu’elles sont sur la même machine ?
    En revanche il est clair, me semble-t-il, qu’on ne peut installer qu’une seule
    version (32 ou 64 bits).

  11. De toutes les dispositions de la licence de Microsoft, c’est celle-ci qui me semble la plus restrictive:

    « un seul utilisateur à la fois est autorisé à utiliser le logiciel. » (hmm… « Multi-users » mon oeil !!!)

  12. @ta_vieille_chum,
    une pièce de théâtre est-elle un produit ou un service? Le texte de la pièce est un produit (enregistré sur un support tangible comme par exemple un livre), mais la pièce elle-même est un service (comme toute interprétation d’une oeuvre). De même, le code du logiciel est un produit, mais son exécution est un service. Les deux aspects sont souvent indissociables.

  13. @ianlambert
    1) Un seul N dans mon nom 🙂
    2) Ce que le monde ne semble pas comprendre, c’est que tu n’achète pas le logiciel, tu le loue. Comme une voiture, mais au bout de 2 à 4 ans pas besoin de le reporter, t’as qu’en en louer un autre. 🙂

    @stvcc
    J’ai plusieurs ordinateurs chez moi avec différents os dont entre autres : Win, Mac, linux, Solaris, BSD ils sont à 100% légaux et ça pour 100% des logiciels installés.

  14. « Vous êtes autorisé à utiliser une seule version à la fois »

    Si je disposais des deux versions dans une même boîte, eh bien j’installerais les deux sur des partitions différentes ou des disques différents et je ne pourrais utiliser qu’une seule version à la fois, comme le stipule la licence.

    Si la licence disait « Vous êtes autorisé à installer ET à utiliser une seule version à la fois », ce serait une autre histoire.

    En passant, quand vous achetez des CD et des cassettes vierges (il n’est pas question des DVD) au Canada, vous payez OBLIGATOIREMENT une « redevance » pour le droit d’auteur : 24 cents pour les cassettes et 21 cents pour les CD (voir ici : http://cpcc.ca/francais/tarifVig.htm). Alors, quand j’achète des CD vierges pour y copier des données et des images ISO de distributions Linux, je paye pour des droits que je n’utilise même pas.

    @ stvcc
    Je vous invite à venir chez moi vérifier si j’ai des choses illégales sur mes ordis.

  15. La question est de savoir, peut-on installer 2 versions 32-bit et 64-bit du même Windows, fournies dans le même emballage, et réussir à les activer toutes les deux auprès des serveurs de Microsoft avec le même numéro de licence?

    Connaissant MS, j’ai des gros doutes, et je crois que ça résout la question, peu importe comment on interprète l’EULA, non?

    Gemnoc «qui ne peut pas croire que ça s’ostine pendant 68 messages et que personne n’aborde la chose de façon pratico-pratique.» 😉

  16. @tous:

    Selon Microsoft, qu’est-ce qui définit le PC? Le CPU, la carte-mère, le HD ou le boîtier?

    J’installe une license sur un PC et je l’upgrade avec une nouvelle carte mère et CPU quelque temps après. J’essaie de réactiver Windows et oups… On ne peut pas te l’activer!

  17. Je profite de ce fil de discutions pour avoir réponse a une question qui me trotte dans la tête.

    J’ai acheter dernièrement un Laptop HP avec Vista Home Premium 64 Bit… ayant par erreur supprimé la partition de récupération et n’ayant pas de CD de réinstallation. je me demande, est-ce légal de « télécharger » une image ISO d’une version OEM de Vista 64 Bit et de l’installer avec la clef qui ma été donner avec l’ordinateur?

    j’ai payé la licence d’utilisation, donc je crois que c’est tout a fait légitime mais je serais heureux d’avoir votre avis 😀

    Prenez note que HP demande 40$ + taxe + frais de port pour avoir une copie des disques de restauration…

    Je trouve ironique de payer 2000$ pour un ordinateur et de ne pas avoir de CD d’installation et que les compagnie de disque font tout pour qu’on en achète

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s