Click and Gone: un gratuiciel à connaître

illustration2008071501.jpgSi vous utilisez Windows, toutes moutures confondues, il vous arrive sûrement de recevoir un message d’erreur à l’effet que telle ou telle application ne répond plus (« not responding »), bref qu’elle se soit déclarée aux « abonnés absents ». En étant patient, vous finissez assez souvent par la voir se remettre à l’écoute et redevenir docile, mais il arrive qu’elle soit gelée et qu’il vous faille redémarrer Windows. À ce sujet, j’ai trois choses pour vous : une explication, une consolation et une solution.

illustration2008071503.jpgL’explication : Quand Windows demande à une application de faire quelque chose, p. ex. se fermer, et que cette dernière ne semble pas le faire dans un délai normal, elle la déclare « non répondante » avant même d’en comprendre la raison. Ce faisant, le système d’exploitation (SE) de Microsoft place dans le même panier les raisons « légitimes » et les raisons « inexcusables ». Il est en effet possible qu’un logiciel soit en train de se livrer à de sérieux calculs quand on lui demande de se fermer. Il suffit alors d’attendre qu’il ait fini ce qui, parfois, ne prend que quelques secondes.

Mais il arrive qu’un programme soit bogué, qu’un dispositif matériel (p. ex. un gadget USB) soit mal torché sur le plan logiciel, voire qu’une collection d’espiogiciels handicape le bon fonctionnement du système. Auquel cas, il faut généralement faire usage de force, soit en tapant la combinaison de touches « Ctrl-Alt-Delete », ce qui fait apparaître un menu contextuel où on peut intervenir, soit en enfonçant l’interrupteur, schlouc ! zap !

La consolation : Dites-vous que ce type d’ennui n’est pas l’apanage de Windows. Les utilisateurs de Mac l’éprouvent tout aussi souvent (d’où l’excellent jeu de touches « Cmd-Option-Escape ») et les amateurs de Unix/Linux connaissent très bien cette situation (d’où la popularité de xkill). C’est la vie; aucun SE n’en est exempt !

illustration2008071502.jpgLa solution : Allez vous télécharger Click & Gone, un petit gratuiciel qui occupera moins de 500 Ko sur votre disque rigide. Une fois installé il apparaît sous forme de mini icône sur la barre de tâches. Il suffit de lui asséner un clic quand une application devient non répondante. Dès lors, le curseur de la souris se change en « cible » et, en cliquant quelque part dans la fenêtre de l’application « gelée », elle disparaît et libère la mémoire, pouf !

Facile, efficace et gratuit ! Pas si mal, non ?

Publicités

19 réflexions sur “Click and Gone: un gratuiciel à connaître

  1. Merci! J’aurais aimé connaître ce logiciel avant puisque maintenant avec une bonne machine, SP3, en croisant les doigts, et en fesant attention je n’ai plus vraiment de problème 🙂

  2. note : dans XP, pour une solution un peux plus douce qu’un redémarrage, quand c’est vraiment « buggé ». dans le task manager, bouton de droit sur explorer.exe, puis « end process three », votre bureau devrait disparaître. après pour le faire ré-apparaître, « new tack » et écrivez explorer puis enter.

  3. En passant pour les ubunturos et utilisateurs du bureau gnome de ce monde…

    clique droit sur le tableau de bord en haut,
    ajouter au tableau de bord
    forcer à quitter

    paff une belle petite icone apparait sur le tableau, et vous faites comme Nelson devant une application récalcitrante.

    @ Nelson
    es-tu sur qu’il n’y a pas une application comme ça qui serait DÉJA dans windows xp ? il me semble que c’est un must

  4. Dans Windows 2000, c’est souvent Explorer (le menu système et l’explorateur de fichiers) qui gèle. Si on le « tue », Windows se retrouve… tout nu!

  5. @ hdufort
    Ouais… Je me souviens que jusqu’à windows 2000, « explorer.exe » était responsable de l’affichage du bureau et que son moteur de rendu était également utilisé par IE (le « browser ») et par le File Manager de Windows. Et je me souviens que ça a causé des ennuis juridiques à Microsoft, parce que, de facto, IE était installé et du coup y’a eu Netscape qui s’est fait « tassé »…

    Mais qu’en est-il maintenant? Je sais pas…

    Quelqu’un peut m’éclairer à ce sujet…? Qui est responsable de l’affichage du bureau: sous XP et sous Vista??

    (en passant, sous Linux… sont une gang à « runner le show » – faire l’affichage du bureau: À la base, y’a le serveur « X »; puis pour Gnome, y’a le « GDM »; et pour le plaisir des yeux, y’a « XGL » et Compiz!)

  6. @ jm_rubik

    Oui tout ça existe déjà depuis toujours sous Windows, avec le « Task Manager » il suffit de cliquer sur le thread boggé et de faire « Delete ». Quoique au premier Delete j’ai l’impression que Windows continue à essayer de communiquer avec le thread. Mais après deux ou trois « delete », Windows s’oblige à tuer ce dernier.

    Donc l’appli de Nelson ne fait rien de nouveau, sauf probablement court-circuiter les 2-3 Delete du Task Manager.

  7. Non mais …. il en faut des cossins sur windows pour qu’il fonctionne efficassement ???

    Je sais c’est pas une critique constructive mais bon …

  8. « Non mais …. il en faut des cossins sur windows pour qu’il fonctionne efficassement ???

    Je sais c’est pas une critique constructive mais bon … » – stvcc

    ===

    En effet ce genre de commentaire sur un blogue où les gens utilisent plusieurs OS différents, ne fait que risquer de démarrer des guéguerres dont on peut tous se passer.

  9. Je retiens les propos de Nelson que cette problèmatique existe avec tous les OS. Chaque système le gére d’une façon plus ou moins élégante avec parfois des contre-effets plus ou moins agréables pour l’utilisateur.

    Pas de raison de démarrer une autre chicane de clocher sur le sujet.

  10. Nelson quand Winseven (vienna) sur le quelle plusieurs en parlent déjà comme une révolution chez microsoft
    J’ai aprécier a sa façon XP pour y avoir migré de win98SE je n’est pas touché a WIN millénium que dieu m’en préserve et Vista me fait rapeller justement ce dernier et plusieur dévelopent encore nombre d’outils utile pour XP
    (utilisateur XP,OSX,Fedora)

  11. Merci Nelson !

    Et comme le dis si bien Nelson aucun OS par les temps qui court n’est exempté, Hélas !, de problèmes.

    Donc pour les ammateurs religieux de Qué Quettes Comparative, prière d’aller jouer dans les parcs pour maternel. Merci et Bonsoir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s