Mise à l'essai du Stiletto 2 de Sirius

illustration20080616011.jpgIl y a de ces gadgets que l’on sort de la boîte, que l’on branche et qui se mettent à fonctionner tel que publicisé, ou presque ! Et quand, par surcroit, ledit gadget est utile, pour ne pas dire essentiel, on a presque envie de se réconcilier avec l’industrie. Ce n’est pas le cas du Stiletto 2 de Sirius, un syntoniseur radio satellite. Pas parce qu’il est mal fichu ou inutile, bien au contraire. C’est qu’il étonne, voire désarçonne. Personnellement, il ne m’était jamais arrivé de configurer un tel produit; j’ai donc eu à me documenter. Mais une fois cela fait, les subtilités me sont apparues limpides et j’ai tout branché sans blasphémer. Je vous parle donc d’un produit peu ordinaire.

illustration2008061605.jpgDe la taille d’un Zune, le baladeur de Microsoft qui semble lui servir d’inspiration, le Stiletto 2 nous offre non seulement la radio par satellite, ce qui est au départ sa raison d’être, mais il se transforme en baladeur numérique, poussant le mimétisme jusqu’à vouloir nous faire acheter de la musique en ligne.

Rappelons que SIRIUS Canada (filiale de SIRIUS Satellite Radio/XM, USA), offre à ses abonnés 110 stations radio (Vancouver, Toronto, Montréal et New York), ainsi que de la musique sans pub, des sports, des actualités, du divertissement (incluant … Howard Stern et Martha Stuart), etc., tout cela grâce à trois satellites placés en haute orbite. On retrouve des syntoniseurs Sirius intégrés dans plusieurs marques de voitures récentes et, surtout, il s’en vend des modèles à installer soi même dans son camion, son auto, son bateau ou à la maison. En fait, plus de 3 500 boutiques canadiennes en revendent.

Et pourquoi se procurer un tel produit ? Nécessité oblige. Même si vous conduisez votre semi-remorque sur la 191 en Arizona, vous pouvez tout savoir, en direct, sur les misères montréalaises de la 13, de la 15 ou de l’échangeur Turcot. Ou encore, vous roulez de nuit et, n’étant pas du genre à vous bourrer de substances discutables, vous choisissez une programmation rock décapante et vous montez le volume. Ou encore, vous habitez tellement loin de tout (encore plus creux que dans la forêt du Grand Méchant Loup…), que la radio n’entre même pas.

illustration2008061602.jpgLe Stiletto 2 est un modèle conçu pour la maison. Celui qu’on m’a fait parvenir, était accompagné d’une base de raccordement, d’une antenne qui a à peu près le volume d’un téléphone cellulaire, d’un casque d’écoute/antenne de marque ALtec-Lansing (pas vraiment confortable, mais assez hi-tech), d’écouteurs en cordon (type iPod), d’une commande à distance (pile non comprise) et de tout un bazar de câbles de raccordement – USB, phono, électrique, etc. (sur la photo ci-contre, vous pouvez voir que j’ai branché la base dans le « Line In » de ma vieille panoplie Sansa, que j’ai passé le fil de l’antenne par la fenêtre et que j’ai placé l’antenne – orientée franc ouest – sur un des piliers de ma pergola.)

On commence par brancher la base au mur, puis on y connecte l’antenne, le fil stéréo et le câble USB. Idéalement, l’antenne (photo ci-après) doit être fixée dehors (à l’instar d’une soucoupe d’ExpressVu) et bien orientée du côté ouest; c’est essentiel sur le territoire du Québec. J’ai essayé à l’intérieur, sur le bord des fenêtres et je ne suis arrivé à rien. Il faut vraiment trouver un endroit sans obstacle entre l’antenne et le satellite. Quant au câble stéréo, il permet d’utiliser les haut-parleurs d’un système de son. On l’enfiche dans la sortie « line out » de la base et on l’insère (« line in ») dans un système de son. En ce qui a trait au câble USB, il rend possible la communication avec un PC (pas avec un Mac) pour des histoires de synchronisation et de gestion musicale.

illustration20080616061.jpgUne fois tout le fourbis branché, on navigue jusqu’au poste 184, celui de la météo (c’est ainsi…), et on laisse le Stiletto se connecter et prendre acte de tout ce qui lui est désormais accessible. Cela fait, il nous avise de téléphoner au 1 (888) 539-SIRIUS pour s’abonner au service. Et, si on le fait, ça se passe en français, comme si on s’achetait une bouteille de Tylenol dans une pharmacie d’Alma.

Dès lors, tout baigne; rien à redire. La seule différence d’avec une radio FM conventionnelle c’est qu’au lieu de me dire que je suis à l’écoute du 95,1, la « Première Chaîne de Radio Canada », l’annonceur m’informe que je suis au canal 138 et qu’il s’agit de « Première Plus », une chaîne Sirius accessible « partout en Amérique du Nord ».

illustration2008061608.jpgSi je dois sortir (photo ci-contre) et que je ne veuille rien perdre de mon émission en cours, je n’ai qu’à dégrafer le Stiletto de sa base et y brancher le casque d’écoute/antenne. Pour peu que je demeure en terrain dégagé, le signal sera acceptable et j’aurai vraiment l’impression d’utiliser un syntoniseur FM standard. Pas mal flyée, non ? Évidemment, ça ne fonctionne pas dans la maison. De plus, je ne l’ai pas testé sous la pluie, au grand vent.

illustration2008061610.jpgIl se peut que je ne veuille qu’écouter des MP3 ou de la musique enregistrée, auquel cas, je peux me contenter des petits écouteurs en cordon (photo ici à droite). Car, en prime, le Stiletto 2 permet de stocker da la musique, p. ex. celle dont on dispose dans son PC en format MP3 ou WMA. Si l’espace initial de stockage est d’environ 750 Mo, il est possible d’ajouter une carte mini SD de 2 Go (non comprise à l’achat). Pour vérifier cette possibilité, je me suis servi de iTunes, duquel j’ai pu copier tout ce que je voulais directement dans le Stiletto.

Fait à signaler, on peut, d’une chiquenaude, enregistrer la musique qu’une station est en train de diffuser. Soit qu’on le fasse de façon planifiée avant que l’émission ne commence, soit qu’on obéisse à une impulsion irrépressible. Dans un cas comme dans l’autre, la musique se retrouve stockée dans le Stiletto jusqu’à concurrence de 10 heures (temps d’écoute). Une fois ce cap franchi, la pièce la plus vieille est effacée pour faire de la place à une nouvelle et ainsi de suite.

illustration2008061612.jpg

Voilà pourquoi Sirius nous conseille d’aller se l’acheter en ligne si on ne veut pas la perdre. Pour se faire, on branche le Stiletto à son PC (câble USB) et le logiciel My Sirius Studio apparaît (prise d’écran ci-haut), un logiciel qui n’est pas le plus convivial que j’ai rencontré jusqu’ici. On clique alors sur l’icône du baladeur, on sélectionne la pièce qu’on souhaite acheter, on appuie sur le bouton « Search in Music Store » et, deux ou trois secondes plus tard, la section musique en ligne d’Amazon.com s’ouvre (prise d’écran ci-après) au bon endroit. Il ne reste plus qu’à l’acheter.

illustration2008061609.jpg

Tout cela est fort intéressant, mais ce n’est pas donné. À lui seul, le Stiletto 2 se vend présentement 400 $ (il est en spécial) sur le site commercial de Sirius. Quant à l’abonnement au service, il est de 40 $ par mois pour une utilisation commerciale et de 15 $ pour les particuliers.

Ce qui en fait un service de type essentiel; on n’en devient pas adepte pour pour le simple plaisir de le faire. Mais bon, on en a toujours pour son argent, dit-on !

Publicités

20 réflexions sur “Mise à l'essai du Stiletto 2 de Sirius

  1. @ mnm1969: NON. Toutefois, le signal coupe lorsqu’un four à micro-ondes à proximité du récepteur est en fonction.

    M. Dumais, petite correction: l’abonnement mensuel au service est au coût de 15 $ par mois. L’abonnement à 40 $ que vous mentionner s’adresse aux entreprises désireuses de faire entendre la radio satellite Sirius dans leurs commerces:
    http://siriuscanada.ca/fr/choose/consumer.aspx

  2. J’ai la radio Sirius depuis bientôt 8 mois pour la maison et l’auto. Ni la pluie, ni la neige ne coupent le signal, ni même quand on passe sous un viaduc sur l’autoroute. Mais si on arrête sous un pont alors là le signal va nous quitter, mais il reviendras aussiôt que l’antenne le captera. À date, j’en suis très satisfait. Après une semaine d’écoute, j’ai pris l’abonnement à vie.

  3. Vous savez quoi Nelson? Sur la deuxième photo où on vous voit bidouiller le tuner… Et ben, je trouve que vous avez des traits similaires à Roger Moore… On vous collerait un smoking sur le dos et on aurait un 007 plus vrai que nature!!

    Dumais… Nelson Dumais!!

  4. Bah, à 400$ (en spécial!) accompagné d’un abonnement de 40$ par mois (480$ par année, sans les taxes, j’imagine), j’aime encore mieux écouter les pubs ou encore enfiler un CD dans le lecteur.

    Pour le reste, il y a des moments dans la vie où on a besoin de calme, sans musique.

    Comme quoi il est très utiles de se faire parler de trucs inutiles!

    Ça me rappelle ces belles paroles de mon groupe préféré (je vous laisse deviner!): «If you choose not to decide, you still have made a choice». Traduction libre s’appliquant particulièrement à moi: «Si tu me parles de trucs inutiles, je trouverai ça quand même utile».

  5. Correctif apporté:

    J’ai été induit en erreur et vous êtes deux à me l’avoir fait remarqué. Le tarif est de 40 $ par mois pour une utilisation commerciale et de 15 $ pour les particuliers. J’ai donc apporté la correction à mon texte.

    Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa.

  6. Tout comme flipper, ce genre de produit ne m’intéresse pas, par contre j’aime bien être au courant de ce qui se fait.

    Une critique, 750Mo de stockage interne, c’est vraiment peu, quand les lecteurs mp3 commencent maintenant à 1Go et que 2Go est la norme…

    Quant aux cartes MiniSD, elles sont disponibles à 4Go de capacité. À moins que le Stiletto soit limité à 2Go?

  7. « Ohhhhhh… Jâmessssssssssssss!!! »

    Ça fait encore cher, moi, je trouve aussi! C’est vrai que je n’ai pas le salaire d’un journaliste-vedette-espion de Gesca!

    😆

  8. M. Dumais n’a pas seulement des traits similaires à M. Bond, il en a la pose aussi. Sur cette photo, on pourrait penser qu’il est en train de faire de l’écoute électronique des espions russes ou de programmer à distance un bidule qui s’autodétruira dans 40 secondes! 🙂

  9. Pour répondre à Slomo, il ne devrait plus y avoir de différence car les compagnie vont fusionner, le futur pourra nous le dire…
    Je me suis abonné pour écouter Jeff Fillion sur XM et finalement j’ai tombé en amour avec la radio satellite!!! J’ai un kit pour l’auto et pour la maison comme ça je profite de mon récepteur à 100%!

    Le signal est diffusé par satellite et retransmit par des antennes terrestres aussi ce qui fait qu’il est très rare que ça coupe. À Québec city le seul endroit ou sa coupe c’est le tunel DuVallon… 😉

    Je fais le parc entre le Lac St-Jean et Québec sans perdre une fois le signal, peut importe la météo.

  10. J’ai Sirius depuis qu’il est disponible au canada et je suis plus capable de m’en passe, j’ai découvert plein de nouveau groupe et musique,
    je le recommande fortement si vous êtes comme moi souvent sur la route.

  11. Le signal Wi-fi fonctionne super bien. mais les postes offerts ne sont pas tout a fait les mêmes. A l’extérieur de chez moi a Saint-Basile-Le-Grand, oubliez ca, aucun signal. A mon bureau a Brossard, le signal entre très bien, même avec les petits écouteurs.

  12. Je suis abonné depuis près de 8 mois. J’ai découvert Sirius lors d’un voyage Montréal – Hartford à bord d’une voiture de location. Le choix entre XM et Sirius se fait selon les gouts musicaux. Vous pouvez essayer des abonnements gratuits de 3 jours sur les sites webs des deux entreprises.

    J’écoute aussi souvent Sirius depuis mon ordinateur. Ce que j’aime le plus, pas de commerciaux et de concours idiots et en plus un choix musical très précis, si vous voulez écouter du rock, du blues ou du classique, il y a des postes qui diffusent exactement le type de musique que vous recherchez. Un peu plus de postes francophones serait par contre bienvenu.

    Je pars en voiture pour l’ouest canadien dans moins d’une semaine et ma radio satellite sera du voyage et sera probablement utilisée la plupart du temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s