Mise à l'essai de la workstation xw8600 de HP

illustration2008042101.jpgUn jour, quand je serai grand et que j’aurai des sous, j’arrêterai de me construire moi-même mes PC à partir de pièces taïwanaises, chinoises ou coréennes achetées dans des échoppes de coin de rue où le personnel est moins pire (en tout cas plus sympathique) que celui des grandes surfaces et où les prix y sont généralement plus abordables. Quand je serai grand et que j’aurai moins de temps, je cesserai de jouer aux assembleurs de clones, m’arrachant les yeux dans des livrets d’instructions bilingues mandarin-anglais (allô, y a quelqu’un à l’OLF ?), je ne roulerai plus 45 kilomètres avec l’essence à 1,30 $ le litre, pour dénicher un processeur Intel 25 $ moins cher qu’ailleurs. Bref, quand je serai grand et que je serai devenu exigeant, je m’achèterai un vrai PC avec une vraie marque sérieuse, par exemple un gros Mac Pro garni, ou encore un monstre semblable à ce xw8600 de Hewlett-Packard avec lequel je m’amuse ces temps-ci.

illustration20080421021.jpgLa raison pourquoi je vous confesse ce souhait profond remonte loin en arrière. Vous voyez la vignette ci-contre ? Ouvrez-la en cliquant et vous commencerez à me comprendre. Je vous présente mon PS/2 Model 76 d’IBM, une machine haut de gamme construite en 1991/92 avec un processeur Intel 80486-DX2 (33/66 MHz), 32 Mo de RAM et … bus MCA de 32 bits. C’est un PC de banquier qui coûtait à l’époque 3 500 $US (sans le moniteur, ni le lecteur de CD, ni le dispositif audio que vous voyez sur la photo). Or, 16 ans plus tard, elle marche parfaitement bien. Je m’en suis déjà servi dans mon ordinaire professionnel comme télécopieur réseau sous Windows 95, puis comme serveur de courrier Win 95. C’est avec elle que j’ai naguère testé OS/2 Warp pour en tirer divers articles vendus ici et là. Aujourd’hui, sans avoir rien perdu de sa vaillance, elle me sert de machine nostalgique et me permet d’aller (de moins en moins souvent, dois-je avouer) m’amuser dans OS/2.

Quand je me suis procuré ce PS/2 en 1997, il ne valait, sur le plan strictement commercial, plus rien; IBM avait abandonné son architecture MCA pour la EISA dominante. Dommage ! Car, le temps l’a démontré, cet ordinateur s’est avéré increvable. En prime, il s’ouvre sans tournevis, ses pièces et composantes s’enlèvent et se remettent du bout des doigts (ou presque) et tout n’est que robustesse, poids et métal, comme si on l’avait conçu pour servir dans un char d’assaut. J’ignore combien de fois mon Model 76 a été allumé et éteint, mais son bloc d’alimentation, un énorme machin d’origine qui occupe toute la longueur du boîtier, continue de ne pas flancher. Vous en connaissez des comme ça, de nos jours, vous ?
illustration2008042104.jpgC’est exactement ce que m’inspire la workstation xw8600 de Hewlett-Packard, un PC conçu dans la foulée du ww8400 lancé en 2006/07. Lourd, spacieux et étanche, cet ordinateur a été fait pour durer à partir de composantes de qualité faciles à entretenir. Le mettre à niveau (« partie de fun » que je n’ai pas tentée) doit être très simple; les techniciens doivent l’adorer. On est loin, très loin, du magnifique clone que je pourrais vous bichonner par un bon samedi après-midi, ou encore de ce prêt à porter, et à jeter, que l’on paie des nèfles dans certaines boutiques. Au contraire, c’est un PC qu’on achète après mure réflexion, un ordi professionnel à qui, au fil des ans, on ajoutera du muscle, de la mémoire, du rangement et des périphériques.

Le modèle que j’ai présentement sous ma bonne garde est un Quad Core Xeon (Intel) dont la fréquence est de 2,5 GHz et la RAM de 2 Go. Mais il serait possible d’ajouter un deuxième processeur identique (où d’en choisir des plus capables à 3,33 GHz) et de hisser la RAM jusqu’à 128 (16 barrettes nécessaires). Son antémémoire de niveau 2 est de 6 Mo et son bus système est de 1,33 GHz. Le disque rigide SATA, lui, est de 250 Go, avec une possibilité maximale de 2 To. Le graveur de DVD est un 16X SATA.

illustration2008042103.jpgDu côté vidéo, la carte est une nVidia Quadro FX570 de 256 Mo d’architecture PCI Express. Mais il y a plusieurs possibilités dont la grosse Quadro FX 5600 de 1,5 Go. Sur la plan audio, la workstation xw8600 se contente d’une Realtek ALC262 intégrée sur la carte mère. On retrouve en outre deux grosses cartes réseaux, des Broadcom 5755 NetXtreme Gigabit. Inutile de préciser qu’il n’y a pas de ressources WiFi.

Le prix de ce bazar ? Avec Windows XP SP2 préinstallé et Windows Vista Business Edition dans la boîte, on parle de 2 400 $CAN, incluant un jeu de clavier souris, mais sans moniteur. Soulignons qu’au lieu de Windows, il est possible d’opter pour Red Hat Enterprise Linux WS 4. Personnellement, j’y ai installé Ubuntu 8.04 beta comme je vous en parlais l’autre jour.

Méchante belle machine ! Regardez les photos que je vous ai préparées, vous verrez que je ne m’ébaudis point inutilement. HP a vraiment mis le paquet et je vous prédis qu’en giron corpo, on retrouvera encore, dans dix ans, de ces « workstations », à coup sur requinquées, mais en usage satisfaisant comme serveurs de réseau.

ligne4.jpg

illustration2008042105.jpg
Le panneau latéral s’enlève en tirant simplement sur une poignée. Un jurerait un Mac !
illustration2008042106.jpg
Tout, à l’intérieur, est facilement accessible; on dirait un jeu d’enfant !
illustration2008042107.jpg
Vu de l’arrière de la « workstation ». Notez les deux prises Ethernet, des Broadcom 5755 NetXtreme Gigabit.
illustration2008042108.jpg
Les cartes d’expansion (comme ici la carte nVidia) sont maintenues en position par un bras à pression qui, en tout temps, les empêche de bouger de leur fente de connexion.
illustration2008042109.jpg
Les ressources SATA.
illustration2008042110.jpg
Vue « plongeante » sur les ventilateurs avec, à droite, les barrettes de mémoire.
illustration2008042111.jpg
La baie de stockage; possibilité maximale de 2 To ou de 8 disques
illustration2008042112.jpg
On voit qu’ici, un seul processeur (sur une possibilité de deux) a été installé.

ligne4.jpg

Publicités

110 réflexions sur “Mise à l'essai de la workstation xw8600 de HP

  1. @gemnoc

    « moron », c’est très poli (sérieusement là…). et Dumont qui arrive en sauveur et propose plus de répression, bravo à ce grand penseur…

    un commentaire sur un autre blog de cyberpresse disait que le H dans le logo du Canadien était Hooligan…

  2. Ah ! les gars ! avez-vous fini de parler de hockey et de politique…il y a (paraît-il) d’autres blogues sur cyberpresse pour parler de ça. Ici, il ne devrait être question que de clavier d’ordinateur et autres bébelles hardware, de SE réels ou virtuels, de logiciels libres ou licenciés… Svp pas de digression, d’état d’âme, de littérature, de poésie, d’histoire, de religion, de vécu, de sport ou de politique car ce n’est tout simplement pas la place ici. Le comité de la censure en a décidé ainsi, que voulez-vous, c’est comme ça.

  3. Le comité de la censure ? et tu es qui toi pour venir chialer à la fin d’un blogue parut il y a 9 jours, le Grand Inquisiteur?

  4. On a dit pas de politique, de sport ou de religion… Donc, non, je ne suis personne.

    Pourquoi ce ton agressif, ça fait neuf jours que tu campes ce blogue?

  5. vois ça comme tu veux, moi quelqu’un qui dit « Le comité de la censure en a décidé ainsi », j’appelle ça un Grand Inquisiteur. et si jamais des consignes venaient de la seule autorité ici, nelson, et bien je m’y conformerai. en attendant, tu peux bien écrire la charte de ton comité de censure imaginaire et l’afficher sur le mur de ton salon.

  6. claude-henri, je pense qu’il fallait lire de l’ironie dans le commentaire de l’ami basilekayu…

    M’enfin, à part ma disgression, 100% d’accord avec l’interdiction sur le hockey. Y’en a marre à la fin…

  7. Le problème de ce blogue, c’est pas les sujets, c’est la fréquence des post hors sujet et inutlie. Cetais confondent blogue et chat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s