La panoplie Natural Wireless 7000 de Microsoft

illustration2008040801.jpgJ’en arrache. Mais c’est pour mon bien. Microsoft m’aime. Valérie, l’as relationniste itou. Je suis en train de vous écrire cette chronique avec le clavier ergonomique Natural 7000 et la souris Natural Wireless Laser 7000 de Microsoft. C’est une panoplie sans fil étrange, un produit que je n’aurais probablement pas regardé, l’avoir croisé au hasard de mes pérégrinations en boutique. Sauf que là, le bidule sorti de sa boîte avec son petit émetteur USB inséré dans une borne, quelques paragraphes dactylographiés plus tard, je ne dis plus non. Je crois même qu’il vaut le détour.

illustration2008040802.jpgComprenez-moi. Je n’ai plus 20 ans, âge où j’ai commencé à ressentir mes premiers plaisirs arthritiques, et je n’ai plus 40, âge où j’ai vécu les affres d’une tendinite au poignet, syndrome du canal carpien qui dégénéra en capsulite de l’épaule. J’avais trop longtemps travaillé avec une souris sans aucun support pour mon bras dont le poids était totalement encaissé par l’épaule et le poignet. Aujourd’hui, non pas que je sois perclus d’arthrite ou de rhumatisme, mais j’ai plein de petits avertisseurs (des petites douleurs) qui m’incitent à faire attention. Les pigistes n’ont pas droit aux congés maladie et à la physio payée par la CSST; pour eux l’équation est simple : pas de travail, pas de revenu.

illustration2008040804.jpgL’idée de base du Natural 7000, un outil résolument bureautique, « gamers » s’abstenir, est de nous soutenir les deux mains. D’où cette bande confortable au bas du clavier, un bas surélevé du reste, ce qui confère au dispositif une pente descendante vers … le haut. Regardez la photo ci-contre, vous comprendrez. Et comme la souris est elle aussi surélevée, on arrive à la manier sans vraiment avoir à s’enlever le poignet de la bande de soutien.

illustration20080408031.jpgDans mon cas, si je m’assois bien droit, j’ai le haut des bras parallèle au corps, les coudes reposant sur les appuie-bras de la chaise, les avant-bras en angle de 90 degrés et les poignets au repos sur le clavier. « Théoriquement », je n’ai à bouger ni les épaules, ni les bras. Seules mes mains et, un peu, mes poignets sont mis à contribution. Je dis « théoriquement » car je ne sais pas taper. Je ne l’ai jamais su. Depuis toujours, je tape à quatre doigts à la va-comme-je-te-pousse. L’index droit ira taper sur le Q à gauche et le gauche, sur le P à droite. C’est con, mais c’est ainsi.

illustration2008040805.jpgOr, le Natural 7000, comme tous ses prédécesseurs du giron ergonomique, campe les touches normales (par opposition à celles du pavé numérique de l’extrême droite) en deux pans séparés entre les touches 6 et 7, ou B et N si vous préférez. De plus, ces deux sections sont en pente descendante vers les extrémités (le 6 est plus haut que le 1 ou le B plus haut que le Z). Regardez la photo ci-contre.

Comme résultat, une fois qu’on a les poignets bien accotés sur la bande de soutien, on tend naturellement, sans vraiment y penser, à se faire aller tous les doigts sur les touches, ce que facilite grandement le jeu de pentes. Moi qui n’ai aucune méthode, je vous tape présentement ce texte en me servant de mes dix doigts, ou presque. Je ne vous dis pas que le bon doigt arrive sur la bonne touche, mais c’est un début.

illustration2008040806.jpgAutre petit avantage, pour peu qu’on ait installé le logiciel IntelliType Pro 6.1, on a accès à deux boutons sans avoir à s’enlever les poignets de la bande de soutien. L’un permet de grossir les caractères du texte qu’on tape dans un traitement de texte ou qu’on lit sur le Web, ou encore de faire défiler une page Web, dans le cas d’un fureteur Internet (pratique quand il y a beaucoup de commentaires au bas d’une chronique). L’autre remplace les flèches de navigation qu’ont tous les fureteurs en haut à gauche (ce qui est fort utile quand on fait de la recherche).

Le prix de cette panoplie sans fil semble varier entre 125 $ et 150 $ au Canada et entre 78 $ et 167 $ aux États-Unis.Cher ? Adesso vend ses claviers ergonomiques USB sans souris 80 $CN et Logitech, son Wave semi-ergonomique USB sans souris 70 $CAN.

Publicités

23 réflexions sur “La panoplie Natural Wireless 7000 de Microsoft

  1. C’est ce que j’utilise mais avec fil (modèle 4000). On aime ou pas. J’aime.

    Dix ans à taper de 10 à 18 heures par jour (plutôt 18 ces temps-ci…).

  2. Tiens ça me tente. J’en ai marre de mon clavier HP. Jamais eu un clavier que j’ai autant détesté que celui-là.

    Je préfère avec fil par contre ayant déjà eu un clavier et une souris logitech sans fil et là ça me coutait une fortune en batteries. D’une part, les batteries ce n’est pas bon pour l’environnement et d’autre part le batteries me lâchaient tout le temps lorsque j’étais à court. (Loi de Murphy citée hier sur ce blogue)

    @la_belette_lachinoise

    Tiens moi aussi de Lachine…. J’ai tenté par le passé d’expliquer aux lecteur de ce blogue la beauté des couchés de soleil sur le Lac St-Louis vu de notre magnifique bord de l’eau 🙂 mais il semble que cela n’a ému personne ici. (Je dois être trop romantique…) Peut-être qu’enfin quelqu’un va me comprendre.

  3. Je voudrais dire un gros merci a » Reminet » pour l’aide qu’il m’a apporte dans mon chois pour un nouveau CPU et motherboard.

    J’ai finalement acheter un CPU Intel duo quad Q6600 2.4GHz 8M de cache avec un motherboard MSI P35 neo2-FR (prend les carte video ATI et SLI).
    J’ai ajoute 4 gig de RAM (2x2GIG a 50$ chaque. Maudit que ca coute pas chere a Taiwan). Ma carte video 8800 GTX n’a jamais aussi bien tournee.

    Il me reste juste a passe sur vista 64bit et ca devrait aller encore mieux.

    Ma facture total a ete 324$ Canadien.

    Merci encore pour l’aide « Reminet » (Voir le texte « Acid2 ? Acid3…. »

  4. Chouette!
    J’utilise de modèle 4000 depuis trois ans. J’avais un modèle à 400$ de kinesis-ergo chez mon ancien employeur du à des douleurs aux poignets. Quand je suis partis, n’ayant pas ce budget là j’ai tenté celui de MS. J’en suis très satisfait! Seule chose, j’aimerais l’avoir sans numpad. Avoir 10-15cm de moins à parcourir chaque fois pour prendre la souris ça parrait beaucoup!

    Bref, un des meilleurs produit ergo abordable!

  5. La GROSSE question: il existe en « canadien français »?
    J’utilise le (trop) gros clavier « Microsoft Natural » depuis des années (filaire). Deux commentaires: 1. Je ne vivrais pas sans, et 2. il est indestructible. Comme j’utilise Windows, je fappe souvent sur mon clavier et il fonctionne toujours. C’est une blague, mais en vérité, je tape « vraiment viril » et je n’ai pas réussi à se bousiller en quatre ans. Le plus important, pour moi, c’est que la ligne qui va du coude au doigts soit parfaitement droite.
    AT

  6. J’utilise un clavier « Internet Keyboard » (canadien multilingue) avec fil de Microsoft depuis 3 ans et c’est le meilleur clavier que j’ai eu la chance de posséder. Il est léger, confortable, peu bruyant et peu encombrant. J’ai tendance à éviter les produits sans fil, qui étaient jusqu’à maintenant encombrants et lourds (sans compter les problèmes de connexion fréquents). Mais avec la mort des ports infrarouge et l’arrivée du USB sans fil et du Bluetooth (radio émetteurs), les claviers sans fil pourraient définitivement remplacer les claviers avec fil. Et cela est vrai pour tous les périphériques à faible débit.

    Cela dit, je dois insister sur le fait qu’il est IMPORTANT pour des raisons d’ergonomie que le clavier soit penché vers l’utilisateur. Sans quoi il y a de la tension dans le poignet. Cela est plus problématique pour la souris. J’ose espérer qu’on nous proposera un périphérique de pointage mieux conçu un de ces jours. Un périphérique qui allie les avantages de la souris (stabilité, mouvement en deux dimensions à plat, mouvement avec la paume de la main) sans avoir ses inconvénients (main braquée vers le haut, tension dans l’avant-bras et dans l’épaule).

  7. ps: Si le bureau au complet était penché vers l’utilisateur, on n’aurait pas ces problèmes! On pourrait « coller » le clavier à plat et la souris se déplacerait selon un angle plus naturel. À quand la souris « magnétisée » sur un tapis à angle?

  8. @claude-henri,
    ces grosses billes à pouce (ainsi que les « trackball » qu’on trouvait au début des années 1990) me donnent des crampes dans les doigts, en plus d’être trop massives et trop « épaisses » (hauteur). C’est certain qu’on peut obtenir une grande précision en augmentant la taille de la bille, mais cela se fait au détriment de l’ergonomie (à mon humble avis).

  9. @hdfort

    crampes dans les doigts? pas pratique…

    @zeek

    au début c’est étrange, mais un coup habitué ça va très bien. sur mon bureau, ça me permet d’y faire encore moins le ménage comme cette souris ne se déplace pas, et avec un portable, là ça devient vraiment pratique.

  10. Vous connaissez MouseTool ?

    http://www.pcworld.com/downloads/file/fid,19480-order,1-page,1-c,alldownloads/description.html

    C’est un petit logiciel gratuit, open source (GPL). Il clique à votre place : vous déplacez votre souris, et lorsque vous arrêtez le déplacement, MouseTool génère automatiquement un clic, pas besoin de cliquer soi-même.

    Ce truc m’a pratiquement sauvé la vie, je peux continuer à faire quantité d’activités à l’ordinateur malgré de sévères problèmes de tendinites chroniques. Disponible sur Linux aussi : il est intégré à KDE.

    P.S. Ne pas confondre ce MouseTool-là, avec « Quill Nib » accessible du site http://www.mousetool.com. Une histoire un peu compliquée, le programmeur à l’origine de MouseTool, un Italien souffrant de tendinites lui-aussi, a commencé par donner une licence GPL à son programme. Ensuite, il a vendu les droits ou que sais-je (je ne suis pas expert en droit des licenses software) à la compagnie privée « Designer Appliances Inc » qui l’a renommé « Quill Nib » et qui le vend pour $75 (!).

    Mais la version initiale licensée GPL est restée libre bien entendu.

  11. Ah la la, correctif #2 : l’auteur du programme n’est absolument pas italien, il s’appelle Jeff Roush. La mémoire est une faculté qui fout le camp avec le temps.

  12. @zaphod
    Le 4000 existe en français effectivement. J’ai même pas connecté le mien spécifiquement en français, il est comme cela dans les magasins informatique. Je l’ai vu (avec fil) à 50$ au bureau en…

  13. Ces claviers existent depuis très longtemps! Je vous écrit ce message avec un authentique clavier microsoft natural acheté il y a 10 ans (l’année du verglas : impossible à oublier) et il fonctionne toujours. Il fallait débourser une jolie somme a l’époque, cordon en prime. J’ai échapé un café dedans (dedans) cet été et il a résisté, sans sucre ni lait, mais quand même. Le «z» a boudé quelques heures, sans plus. Incroyable qu’une compagnie concevant des systèmes d’exploitation aussi misérables fabriquent de si bons périphériques.

    Debian + périphériques microsoft (il faut avouer) = duo du tonnerre.

  14. Horrible, tout simplement horrible, essayez les claviers ultra-minces d’Apple, vous ne voudrez plus jamais revenir a ces gros claviers archaiques. Ceux d’Apple nous preparent aux futures surfaces multi-touches qui seront aussi des claviers sur demande. Lorsque nous regarderons ces claviers et souris dans quelques annees, nous nous demanderons comment nous pouvions utiliser cela. Bye bye clavier et souris… Enfin

  15. J’utilise le 4000 depuis des années. Au début, ça prend quelques jours à s’habituer, mais après on ne veut plus s’en passer!

    Sur PC, c’est super, mais depuis que je suis de retour sur Mac, le clavier reste ergonomique, bien sûr, mais les touches fonctions sont moins bien pris en charge. Dommage.

  16. Juste une note à ceux qui disent que ce clavier est terrible et qu’un clavier devrait être penché de l’autre sens.
    Si vous n’avez pas de problèmes de poignets et que vous pouvez tapper 10h par jour sur un clavier ordinaire, un ancien « natural » ou un clavier de laptop, remercier la nature de ce que votre corps est solide. Pour moi, c’est le seul, je dis bien le SEUL excepté les modèles à 300-400$ qui me permette de travailler longtemps sans douleurs.

    Pour les claviers sans touches, par exemple ceux qui se projettent sur une surface dure, c’est la mort des articulations faibles car elles subissent un impact non élastique à chaque touche.
    Si vous pouvez vivre avec ça, tant mieux pour vous!! Mais pour moi c’est impossible.

  17. @Jonthemoon, j’aimerais savoir ce que tu veux dire « penché dans l’autre sens ». Il me semble que personne ici n’a proposé cela. Ce serait le suicide des articulations de la main et du poignet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s