Mise à l'essai de Photoshop Express

illustration2008033101.jpgInspiré par le fait qu’en ce 31 mars, il neige depuis les aurores, j’ai décidé de m’amuser avec des photos de … neige, question de combattre le mal par le mal afin de bien exorciser mon envie croissante de déguerpir vers les plages cubaines. Et, pour ce faire, j’ai utilisé un service Web mis en ligne le 26 mars dernier par Adobe, Photoshop Express, un service qui n’est pas particulièrement nouveau dans l’industrie, mais qui vaut quand même le détour, cela, malgré sa dégaine beta.

À l’instar de ses concurrents, dont le populaire Picassa (Google), Photoshop Express permet de stocker des collections de photos jusqu’à concurrence de 2 Go, de les travailler, des les publier, d’en tirer des diaporama, etc. Et comme la très grande majorité des services Web de ce type, celui-ci (merci à la techno AIR) est très simple à utiliser pour peu que l’on dispose d’une bonne connexion Internet (voir la prise d’écran ci-après).

illustration20080331021.jpg

Pour tester, je m’y suis ouvert un compte – c’est gratuit – où j’ai téléversé une vingtaine de photos récentes, des jpg non traités, tous de taille supérieures à 1 Mo, ce qui a nécessité près de dix minutes (cliquez sur les vignettes ci-après). Faut dire que ma connexion DSL laisse à désirer. C’est ça vivre dans la forêt du Grand Méchant Loup ! On ne parle donc pas d’un utilitaire Web où les photographes verseront leurs documents RAW, mais d’un service où vous et moi pourront déposer nos sympathiques collections et les offrir à nos amis. Comme le permet, notamment, Dot.Mac de Apple, mais sans frais.

illustration2008033106.jpg illustration2008033107.jpg illustration2008033103.jpg

Sur ces photos téléversées plus tôt aujourd’hui, j’ai pu me livrer aux modifications les plus usuelles, notamment à toutes celles qu’il m’arrive de faire quand je vous publie des illustrations en ces pages. Pour ce faire, j’aurais pu être quelque part dans un café Internet, sans Photoshop CS3. C’est le propre de ce genre d’applications en ligne.

illustration2008033105.jpgillustration2008033104.jpgSi vous titillez une fonction dans la barre de menus à gauche, les possibilités de rendus vous apparaissent en haut de la photo. Cliquez par exemple, sur les deux vignettes qui entourent ce paragraphe et vous comprendrez parfaitement bien ce que je vous raconte. Incidemment, je ne suis pas en Antarctique, mais chez moi, en train de dégager ma corde de bois d’allumage.

illustration2008033108.jpgillustration2008033109.jpgSi on décide de partager nos photos (les deux vignettes cliquables ci-contre), il suffit de fournir à nos amis l’adresse Internet de la collection, une adresse « https ». Dans mon cas, il s’agit de https://www.photoshop.com/user/nelsondumais, un mini site qui vous permettra d’admirer l’état le plus récent de cette poubelle dont je vous donne des nouvelles sporadiques depuis le début de l’hiver. Comme vous pourrez le constater, elle commence à se dégager après quelques semaines d’inhumation totale. Signe avant-coureur de temps meilleurs ?

Il est évident qu’Adobe aurait pu être plus généreuse du côté des fonctions offertes. Par exemple, vous ne pouvez « enregistrer sous », une caractéristique généralement très pratique. Mais, dit-on, ce service évoluera avec le temps et avec les remarques de ses utilisateurs. Reste qu’il ne faut pas oublier que cette entreprise est d’abord une fabricante de produits commerciaux bien connus et établis. Personne ne peut la blâmer d’éviter de s’auto-cannibaliser.

illustration2008033110.jpgUne thèse circule à l’effet que Photoshop Express serait une sorte de cheval de Troie destiné à habituer les gens à l’univers Photoshop afin de les amener à acheter le mirifique produit. Je n’y crois pas vraiment; en tant qu’utilisateur moyen de Photoshop CS2/CS3, je n’ai pas vu de véritables similitudes permettant d’avaliser cette prétention, sauf peut-être certains airs de famille avec le très bel interface de Photoshop Element 6 Mac.

Quoi qu’il en soit, allez vous en faire vous-mêmes une idée en cliquant sur ce lien-ci ! Vous verrez.

Maintenant, vous allez devoir m’excusez. Il me faut vous quitter pour aller pelleter …

Publicités

15 réflexions sur “Mise à l'essai de Photoshop Express

  1. Très intéressant en effet pour faire des retourches mineures et partager des photos. Par contre, il semble que Adobe conserve les droits sur nos photos pour le moment. Par contre, ils disent qu’ils vont changer les termes. Ça ferait du bien d’avoir un endroit où on peut faire de jolis albums de qualité sans se faire voler notre stock (voir Facebook…).

    Je trouve que la rapidité avec laquelle on nous soumets les « preview » est magnifique! Presque aussi vite qu’avec l’application locale!

  2. Dis donc, tu vas avoir de la neige jusqu’en novembre prochain!
    J’avais reçu en email d’Adobe et j’ai essayé cette application il y a quelques semaines déjà et je corrobore tes dires. J’avais joué avec les photos du démo sans en être trop emballé. Par contre, j’avais pas saisi qu’on pouvait téléverser des photos et les partager avec les amis comme on fait avec Picassa. Déjà avec iPhoto on peut transmettre une bonne centaine de photo via Mail tout en restant sous la limite permise par le FAI pour le poids d’un message (+ou- 14megs) . Je n’aime pas tellement que mes photos soient sur un serveur que je ne contrôle pas. Merci pour les infos et Adobe, quelle classe quand même. Je vais peut-être faire comme toi et essayer pour voir.
    Cordialement

  3. En passant, lisez donc le contrat d’utilisation:

    Use of Your Content. Adobe does not claim ownership of Your Content. However, with respect to Your Content that you submit or make available for inclusion on publicly accessible areas of the Services, you grant Adobe a worldwide, royalty-free, nonexclusive, perpetual, irrevocable, and fully sublicensable license to use, distribute, derive revenue or other remuneration from, reproduce, modify, adapt, publish, translate, publicly perform and publicly display such Content (in whole or in part) and to incorporate such Content into other Materials or works in any format or medium now known or later developed.

    http://arstechnica.com/news.ars/post/20080329-adobe-joins-list-of-companies-not-reading-own-eulas.html

  4. Nelson,

    Étrangement, impossible d’accéder à ton site sur Photoshop, avec Firefox (Mac), mais avec Safari aucun problème.

    Slomo, j’allais le dire… au sujet du contrat. Mais comme bien des choses sur Internet, dès que tu franchis le portail, ta vie ne t’appartient plus! Un peu comme la phrase de Dante, pour les lettrés. ( Non mais, t’sais, c’est pas parce que mon père écoutait des disques du Père Gédéon que… en tout cas…;-) )

  5. @plante_ca

    Je ne veux pas vous faire chi…r tout le monde mais je suis a l’aeroport de Vancouver en attente de mon vol pour Victoria et par les fenetres de l’aeroport je peux voir que le gaxon est beau et vert. Pas de neige en vue.

    Il y a beaucoup de gens qui se promenent en tshirt a manches courtes. Je me sens ridicule avec mon gros impermeable.

    A bientot lorsque je serai de retour au pole nord (Montreal)

  6. @Nelson
    En voyant tes 2 poubelles, ça m’a penser aux miennes. L’été dernier des ratons laveurs ont grimpé sur la bleue pour ouvrir la noire et s’y amuser quelques heures, depuis ce temps-là je les mets dos à dos ( pivot ensemble ) et je n’ai plus de visiteurs, en attendant les ours…

  7. J’ai cliqué sur le lien pour aller voir les poubelles: je fus accueilli par un message m’indiquant que Express Install n’était pas supporté par ma version de Flash Player… (la version Linux est en retard de deux ou trois versions, si je ne me trompe pas…)

    Alors (pour faire le lien avec la chronique précédente) j’ai ouvert une session XP sous VirtualBox, j’ai copié/collé le lien dans IE7 et hop! J’ai eu le bonheur de voir la poubelle de Nelson!

    Et comme chantait si bien Luis Mariano:

    …tu es pour moi
    la poubelle du Monde
    aucune autre à la ronde
    n’est plus joliiiiiiiiiiiiie…

    😉

  8. @marcofsky

    je n’arrive pas à trouver la commande pour savoir quelle version de flash que j’ai, mais bref, je suis sur ubuntu et ça marche no.1.

    et je me disais aussi, pour sauvegarder les fichiers modifiés en ligne, il y a toujours le bon vieux printscreen….

  9. En essayant de «downloader» cette application, je me fais dire que c’est : USA only….
    Comment avez-vous fait ? Via un chum à Plattsburg ?

    Information SVP

  10. J’avais le même problème que Marcofsky (mauvaise version de Flash) sous Ubuntu alors j’ai donc été télécharger la version 9 directement du site d’Adobe et je l’ai installée manuellement. La procédure est pas si compliquée:

    1. Télécharger le fichier compressé.
    2. Décompresser dans un répertoire
    3. En console:

    Se déplacer dans le répertoire en question:
    cd nom_du_repertoire

    Exécuter le fichier d’installation:
    ./flashplayer-installer

    L’installation de Flash semble s’être bien déroulé et les autres sites (youtube, etc) semblent fonctionner normalement, mais quand je vais sur le site de Photoshop Express je n’ai aucun message d’erreur mais tout ce que je vois dans le rectangle de l’application Flash c’est la couleur de fond. J’attends que quelque chose s’affiche, mais rien, Il ne se passe absolument rien!! 😦

  11. @guym

    Je sais que je suis très, mais très en retard sur ce blogue mais je tenais quand même à vous mentionner que je me suis bidonnée à me faire mal aux côtes avec ce site que vous mettez en hyperlien.

    Si vous repassez un jour, je tiens à vous dire merci ! C’était une pure merveille !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s