Mise à l'essai du Compaq 2510P, en mode Plan B

untitled35.JPGHier, le malheur a frappé. Lentement, méthodiquement, ma connexion Internet a rendu l’âme. Déjà, aux aurores, elle trainait de la patte et, sur l’heure du midi, elle amorçait son enfermement comateux. Pour publier mon histoire d’hier, ce truc sur Comic Life, il me fallut recommencer à plusieurs reprises avec l’impression d’utiliser un ancien modem de 28,8 Kbs; au lieu des dix minutes habituelles, il me fallut plus d’une heure. Puis, quelques instants plus tard, ce fut l’agonie et la fin. Le modem DSL cessa de fournir un signal Internet à son voisin de tablette, le routeur. La nature avait repris ses droits et le progrès techno avait été balayé de ma forêt, celle du grand méchant loup (cliquez sur la vignette, ci-après, pour une prise 3 de ma table à picnic …)

untitled456.JPGEn attendant que l’on me redonne l’accès au cyberespace, que Rocler, mon fournisseur Internet, fasse comprendre à Bell, l’autorité du DSL, qu’un mammifère malfaisant a possiblement rongé un demi-mètre de fil téléphonique quelque part dans ma blanchissime nature, je m’en suis remis au Plan B pour pouvoir vous fournir ce texte. C’est une opération qui consiste à ramasser ses cossins, incluant un bloc-notes, un Nomade et tous les câbles nécessaires, à les mettre dans un char geignant, craquant et couinant, bref une bagnole gelée dur, à quitter son bois, la guedille au nez. et à se pointer vers la civilisation. (Note aux romantiques : le traineau à chien fait partie du Plan C)

Je vous signale qu’en 2007, produire une chronique techno sans accès Internet est impensable, il me faut en effet pouvoir la téléverser sur le serveur de Technaute. Mais surtout, Internet est devenu un complément essentiel à l’écriture, cela, notamment, grâce à Google et à Wikipedia. Si j’ai à vous parler d’un produit, par exemple le bloc-notes que j’utilise présentement, un Compaq 2510P de Hewlett-Packard, il me faut pouvoir vous le décrire correctement en allant vérifier des trucs sur le site Web de HP.

dscf3128.jpgDans un premier temps, j’ai mis le cap sur la métropole régionale, à la recherche d’une connexion WiFi. Sait-on jamais. Je me souviens, l’été dernier, vous avoir écrit, illustré et mis en ligne une chronique complète à partir de ma voiture garée sur la rue Saint-Germain à Rimouski. Les gens sont parfois négligents. Et j’ai trouvé. C’était une connexion à moitié forte disponible dans un vaste stationnement à moitié plein, cela à partir de mon bazou à moitié dégelé.

sans-titre1.jpg
untitled1.jpg
Windows Vista dispose de cet utilitaire permettant d’évaluer le PC dans lequel il ronronne; plus le chiffre est haut, meilleur est le PC. Sa cote est basée sur la note minimale qu’il a attribuée. Ici, dans le cas du petit Compaq (première des deux prises d’écran), on voit que la plus safre des moutures de Microsoft Windows a subodoré une faiblesse du côté graphique. La prise du bas présente les résultats obtenus, cette fois, avec le PC que je me suis assemblé, il y a un an, pour pouvoir utiliser Vista sans me faire suer.

Je me suis donc mis à travailler avec le petit 2510P. J’ai eu le temps d’en vérifier les composantes (regardez la première des deux prises d’écran, ci-haut, et comparez avec la 2e qui a été faite dans mon PC principal), de constater que Vista était probablement un système trop lourd pour lui (tout m’a semblé beaucoup plus lent qu’avec mon PC Vista, cela en raison, surtout, de la faiblesse graphique du petit appareil) et de lire ce que certains collègues américains et français en avaient dit.

dscf3129.jpgJ’ai ainsi réalisé que je n’étais pas le seul à trouver que ce PC semblait très robuste et bien ficelé. Il faut jouer du clavier et du pavé tactile pour bien s’en rendre compte; ça ne fait vraiment pas « plastic dollorama ». Il y a unanimité sur le fait qu’on est loin du gadget cucul pour consommateur, mais en présence d’un équipement pour professionnel, c’est-â-dire d’un ultraportable (3,5 livres) à écran de 12,1 pouces (1200 x 800), dont le prix de vente, plus ou moins 1300 $ (en configuration minimale, celle que j’ai essayé) est loin d’être extravagant. À ce prix, HP inclut un lecteur d’empreintes digitales, ce qui peut accélérer le temps d’ouverture de session sécuritaire. Sur la photo, ici à droite, on le voit harnaché à un Nexxtech de 175 watts, gadget essentiel pour les longues distances. On branche ce dernier à l’allume-cigarette et on lui connecte le cordon d’alimentation du bloc-notes.

sans-titre2.jpgPuis soudain, crac ! Ne me demandez pas ce que j’ai accroché, mais l’affichage a basculé sur le côté, comme pour un TabletPC; apparemment que c’est une des caractéristiques de cet appareil. Pendant un bon dix minutes, j’ai essayé toutes les combinaisons possibles de touches pour ramener le foutu écran à afficher à la normale. En vain ! Sur le Net, dans les textes journalistiques concernant cet appareil, dans le manuel d’aide, nulle part je ne trouvai le truc. Téléphoner aux services techniques de HP ? Ça m’aurait coûté une fortune en frais de cellulaire. Tant et si bien que je suis revenu chez moi, quinze minutes plus au nord, et, un peu dépité, ai tout transvasé dans mon ThinkPad, incluant quelques illustrations, ce qui m’a permis de reprendre la route, cette fois pour Montréal où j’avais des rendez-vous en après-midi.

(Ajout de 18h21: Je suis présentement devans un parcomètre idiot qui ne cesse de clignoter pour que j’aille le nourir, ce que je ne ferai pas. Plutôt, j’apporte ce correctif à mon texte. Un lecteur, jmcjmc, vient en effet de me suggérer d’essayer la combinaison de touches « alt car » avec les flèches au bas du clavier. Comme j’avais placé le petit Compaq dans ma valise, sait-on jamais ce que nous réserve l’avenir, j’ai essayé cette suggestion et, bingo, tout est redevenu normal. La flèche de droite oriente l’affichage à l’horizontale, vers la droite, celle de gauche, vers la gauche, celle du bas, à la verticale vers le bas, celle du haut, vers le haut. Aurais-je été chanceux, ce matin dans cet autre stationnement, que je serais tombé dessus. Encore une fois, je me suis énervé pour rien…)

Je venais de comprendre que pour appliquer mon Plan B, il fallait pouvoir compter sur des valeurs sures. Non pas que le Compaq n’en soit pas une; loin de là, on en dit beaucoup de bien. Sauf qu’il disposait de particularités que je ne connaissais pas, que j’aurais dû connaître, et qui m’ont gâché mon plaisir. C’est la même chose pour mon ThinkPad. Il arrive à cet appareil de s’imaginer que l’utilisateur soit un comptable. Quelle idée ! Or, quand cette fantaisie le frappe, il configure la partie droite du clavier comme s’il s’agissait d’un pavé numérique. Ainsi, en tapant la lettre « l » vous obtenez un « 6 » et ainsi de suite. Si vous ne connaissez pas le jeu de touches pour ramener le bons sens, vous êtes foutu.

dscf3131.jpg

Rendu à Montréal, je savais pouvoir compter sur le Nomade. Je n’ai donc pas bourlinguer pour me trouver un réseau WiFi non protégé. Stationné sur Saint-Denis, j’ai branché le bidule lequel, fou de bonheur, me donna toute la bande passante nécessaire à mes besoins. Une vraie bénédiction ! Dommage que cette techno ne soit disponible que dans les grands centres urbains du Canada !

dscf3122.jpgVoilà mon histoire, voilà mon essai du petit Compaq, un appareil que je vous auriez peut-être intérêt à zieuter dans votre magasinage du temps des fêtes. Croyez-moi, il y a bien pire à parfois pas mal plus cher !

D’après vous, vais-je avoir retrouvé ma connexion Internet quand je retournerai dans ma forêt (cliquez sur la vignette, à droite), plus tard aujourd’hui ?

Publicités

81 réflexions sur “Mise à l'essai du Compaq 2510P, en mode Plan B

  1. Oubliez mon post à propos de l’installation de Vista.

    J’avais oublié que je n’ai qu’à insérer le DVD de Vista alors que je suis déjà dans Vista pour pouvoir le réinstaller et même faire un « clean install »

    Fiou…. je m’en suis souvenu juste à temps.

  2. @marcofsky

    Pas une bonne idée. Elle va sûrement s’en aperçevoir 🙂

    D’ailleurs j’avais bien utilisé Vista pour déplacer son répertoire « Documents » Mais il y a des programmes qui ne semblent pas comprendre et qui insistent pour trouver le répertoire « Documents » sur le C: et s’ils ne le trouvent pas ils vont en créer un automatiquement. Quand même pas toujours la faute à madouce qui quand même n’y a vu que du feu…

    J’ai copié un tas de documents de mon disque externe USB sur une nouvelle partition ext3 et Linux les a copié en changeant les droits à root seulement. Dois-je faire un gksudo nautilus et fichier par fichier changer les droits 😦

    Misère j’en ai pour la semaine….

  3. Quelqu’un aurait vu mon petit frère ? Il est d’âge tendre, je l’ai perdu dans le département des ustensiles de cuisine chez Maxi !?! Ou des fromages ?
    Comme ça, à tout hasard… Mmmm ?

  4. @Lestats

    Pas une bonne idée non plus. Si je fais ça Vista ne va reconnaître ni Vista ni XP sur mon disque dur il va donc refuser de s’installer à partir d’une licence « mise à jour ». Il va exiger la « full » version payée au « full » prix.

  5. @ viva_zapata
    Non, pas besoinde changer individuellement tous les fichiers. Seul le repertoire parent doit etre modifie (sous « permissions ») avec l’option pour appliquer les memes permissions a tous les fichiers (repertoires) qu’il contient. Bref, c’est un « one-step process »…

  6. @marcofsky

    Je n’ai pas trouvé l’endroit avec Nautilus pour lui dire d’apliquer les changements aux sous-dossiers également.

    J’ai donc essayé avec Dolphin et là tout a fonctionné.

    Merci

  7. Au début de son « papier » M. Nelson parle de SA vitesse de connexion Internet qui baissait… Faites-moi RIRE M. Dumais!

    Imaginez-vous qu’en campagne, BELL ne nous offre encore rien de mieux qu’une connexion « dial-up » de 56k qui ne fonctionne qu’à 26.4K… Pas assez payant pour BELL que « les fumiers de la campagne ».

    J’aimerais bien vous y voir, M. Dumais, naviguer sur Internet avec pareille connexion car aujourd’hui, Internet est truffée de publicités, de vidéos et j’en passe. Alors DE GRÂCE, lorsque vous avez une belle occasion de vous TAIRE, saisissez-la au plus vite et cessez de râler car vous « êtes un p’tit gars de la ville, bien gâté en plus »!

    À bon entendeur, salut!

  8. @dennis_dubeau

    Il n’y a pas de réfrigérateur à bières froides chez Maxi… Les caisses sont toutes sur des tablettes.

    Pour avoir de la froide faut aller ailleurs. Il est peut-être rendu chez IGA !

  9. @ re3e

    Radioactif me semble moins cher, et en plus BANDE PASSANTE ILLIMITÉE »
    De plus, aucun port de bloqué (ah les méchants de Bell) et possibilité d’acheter une adresse ip fixe (Poiur héberger son site web ou FTp sans recourir à Dyndns…) pour seulement 5 dollars par mois. Vitesse de téléchargement que j’obtiens : 530 kb/s. C’est acceptable et à mon avis très correct.

    Autrement dit: UNE SUPERBE ALTERNATIVE À BELL

  10. Michbor y va fort! Vivre au fond des bois comme le Chroniqueur c’est un choix .,,, avec ses conséquences. Je peste occasionnellement contre ma connexion (dial-up / gros max 40kbits/s), surtout quand un urbain, plutôt une urbaine cousine ou belle-soeur, ignare de la connectivité, nous envoi les photos «maxi-pixels / grand écran» de ses petits-rejetons. Mon branchement obligé «tam tam», entre autres avantage, m’évite de perdre un temps précieux (lectures, chantiers forestiers, appréciation des saisons, etc.) sur des inepties du genre Facebook, MySpace et autres nullités « communicationnelles »; ça évite de s’abrutir
    à grande vitesse. Si j’ai un impératif besoin d’un gros « download », Il y a un CACI (Centre d’accès communautaire Internet) au village… pour faire aussi le plein du bidon d’essence et de prendre livraison du dernier numéro du Devoir. Puis, au choix, il y a le satellite (XplorNet http://www.xplornet.com ) à 55$/mois(?). J’admets cependant que quand on est féru de techno, certaines situations sont… x@ /*#?&! Une façon d’exercer sa patience… et de renforcer son humanisme.

  11. J’ai eu une connexion 56K en 1998-1999 (en fait, le débit réel ressemblait plus à du 33-38K) et bien franchement, avec l’évolution du web, la multiplication de la pub et du contenu multimédia sur toutes les pages… je me demande comment je ferais en 2007!

    Quand j’ai déménagé en région (dans le Bas-Saint-Laurent), Bell m’a proposé un service « dial up » (je quittais le quartier Rosemont à Montréal, où j’avais « subi » un service haute vitesse très inégal de la part de Bell… « vous êtes à 4.7 km du central monsieur »). Ou comment tenter de conserver sa clientèle, déjà malmenée, en lui proposant des services inadéquats…

    En me renseignant un peu, j’ai découvert que Telus et Cogeco offraient la haute vitesse dans mon village. Service impeccable avec Telus depuis 4 ans, donc.

  12. Depuis près de 12 ans que nous sommes branchés avec Sympatislow et j’ai l’impression que ça ralenti, peut-être parce que les sites Web sont de plus en plus gros( des images, publicité etc. ). Je branche à 32 k et ma voisine à 26 k. Il me semble qu’il y a quelques années on pouvait choisir une version texte mais plus maintenant. Il y a bien sur d’autres fournisseurs comme il est suggéré par d’autres bloggers sur ce site, mais ils utilisent les fils de Bell, donc mêmes résultats. Pourquoi installer Wimax au centre ville là ou il y a déjà le cable et la haute vitesse par téléphone ? La réponse est simple: depuis quelque années une compagnie doit s’occuper de ses actionnaires en premier ensuite les clients et peut-être ses employés après. J’ai essayé le service satellite et je ne suis pas tombé en bas de ma chaise surtout au prix que ça coute . Un jour peut-être aurons-nous un service rapide, j’espère juste que ça arrivera avant que le Web soit complètement figé.

  13. @gropierre
    Pour monsieur Bell, sonne lui une cloche, dis-lui que tu vas changer de fournisseur, alors il va probablement t’offrir un  »deer » pour client fidèle…
    Client Sympatique: pourquoi vous m’offrez ça maintenant, maintenant que je vous quitte? (disons le tgv pour le prix du dial-up!)
    Monsieur Cloche: c’est que chez nous considérons le client comme une grosse poire… (@Nelson si vous jugez ces propos diffamatoires, ne vous gênez pas pour les effacer)
    @jpmononk
    En passant, c’est pas parce que quelqu’un a le haute-vitesse qu’il va nécessairement s’abrutir avec l’internet. On peut s’abrutir en lisant des livres papiers et en regardant la télé, aussi.

  14. Pendant une période de 3 mois par année, je suis obligé d’utiliser le dial-up (qui varie entre 28 et 52kbits/sec selon l’endroit), bref cela change ma façon de naviguer sur internet. Heureusement avec les navigateurs de la famille Mozilla, il est possible d’ajuster ma navigation en utilisant la barre d’outil « PrefBar ». Cet outil permet de « désactiver/activer » à la volée les items suivants: Animation flash, le javascript, et les images, donc on télécharge pratiquement en mode texte. Évidemment la navigation peut être impossible sur certains sites et il sera nécessaire de réactiver certaines composantes. Toujours avec la famille Mozilla, je recommande fortement d’installer l’extension « Adblock Plus » qui bloque le téléchargement des publicités en général (ce qui est souvent la partie la plus lourde à télécharger).

    http://ersplus.free.fr/spip/article.php?id_article=84 (PrefBar)

    http://extensions.geckozone.org/AdblockPlus (Adblock Plus)

  15. Les conseils d’Alain ci-haut sont tres utiles!

    Cependant, si vous etes sous Linux, et que vous foutez carrement du « look » des sites et ne voulez VRAIMENT que le texte, et rien d’autre, y’a toujours « Lynx » en console 🙂 Tu peux vraiment pas avoir plus « basic » comme interface, lol 🙂

  16. @ Michbor

    J’ai l’extrême contrition, repentir et honte de reconnaître que dans ma forêt, au bout du chemin, j’ai le choix entre Bell et Vidéotron, les deux se bousculant au portillon pour m’offrir la haute vitesse Internet. J’ai la tristesse d’ajouter avoir opté pour le DSL au lieu du câble parce que Rocler, mon fournisseur, m’hébergeait gratuitement un site Web et m’offrait le téléchargement illimité, cela au même prix que Vidéotron qui lui, me facturait toutes ces commodités en sus. Avec humilité, je confesse, par ailleurs, être un gars de la campagne qui est allé se faire gâter trop longtemps en ville et qui, désormais, a des exigences de qualité de service. Quant au fumier, si vous en avez du bon, et en trop, écrivez-moi, je vous donnerai mon adresse pour la livraison (attention : pour pouvoir domper, va vous falloir reculer votre truck pendant un bon quart de kilomètre plein de croches …). J’en manque cruellement. C’est qu’au printemps, j’entends mettre en branle un méchant projet de jardin.

  17. Le PSH300 permet de créer un  »hotspot » wifi 802.11g à partir d’un téléphone mobile. La pile li-ion lui assure une autonomie de 3h, ce qui n’est pas mal du tout, la même autonomie que beaucoup de portable.

    http://materiel.branchez-vous.com/archives/2007/12/le_phs300_un_ho.html

    http://www.engadget.com/2007/12/09/cradlepoint-reveals-phs300-portable-hotspot/

    http://www.cradlepoint.com/phs300/phs300overview.php

    Je repose la question, existe-il un fournisseur de téléphonie qui offre un forfait à prix raisonnable pour naviguer sur internet?

  18. Le PHS300 permet de créer un  »hotspot » wifi 802.11g en utilisant son téléphone mobile. Petit détail fort intéressant, il est muni d’une pile li-ion de 2800 mAh qui lui procure une autonomie de 3 hres, ce qui n’est pas mal du tout car les piles des laptop ont généralement une autonomie similaire. Seul bémol, le prix exorbitant demandé par les fournisseurs de téléphonie mobile, qui limite l’usage de cette technologie à sa plus simple expression.

    Je repose la question, existe-t-il un fournisseur qui offre un forfait à prix compétitif (p/r à l’internet résidentiel)? Pour ma part, le premier critère pour l’achat de mon prochain téléphone cellulaire sera un bon plan pour l’internet mobile.

    http://materiel.branchez-vous.com/archives/2007/12/le_phs300_un_ho.html
    http://www.cradlepoint.com/phs300/phs300overview.php

  19. Je n’avais pas sitôt fini de poser la question que je suis tomber sur un article, forfait internet illimité pour $7 par mois avec Bell…. et une grosse restriction:

     »Le Touch est offert par Bell avec un forfait incluant un accès illimité à internet mobile pour seulement 7$ par mois. Bell assure que cela signifie que pour ce prix, on peut visiter à volonté tous les sites Web de la planète, recevoir tous ses courriels et clavarder par messagerie instantanée à satiété. À condition que ça se passe à l’écran du sans fil, par sur un ordinateur qui lui serait relié. »

    Pour moi la beauté de la chose c’est d’utiliser son téléphone cellulaire comme modem, couplé avec le PHS300 pour créer un réseau wifi afin d’utiliser son laptop pour internet. Sinon l’internet mobile demeure une curiosité, un animal exotique, une bibitte en somme. Je n’ai aucune envie de ramer sur internet dans une chaloupe lilliputienne, je veux surfer et pour cela j’ai besoin d’un clavier et d’un écran aux dimensions…humaines.

  20. En fait, le PHS300 n’est nécessaire que si l’on veut partager son internet mobile, en établissant une connexion wifi? L’utilité m’apparaît plutôt marginale, à moins de vouloir travailler (ou jouer) en réseau.

    (Informations ci-dessous tirées du site de fido.ca)

    Utilisez votre Fido comme un modem

    Un appareil compatible Internet mobile fonctionne comme un modem sans fil. Lorsque vous le branchez à votre ordinateur portatif au moyen d’un câble USB ou par la technologie Bluetooth, vous pouvez naviguer sur le web, consulter vos courriels et les fichiers joints ou accéder à des fichiers, sans fil.

  21. Imaginez, une voiture mue à l’électricité et l’hydrogène, avec la toiture couverte de ces panneaux solaires, minces comme une feuille de papier:
    http://www.engadget.com/2007/12/10/researchers-create-printed-solar-cells/

    Dans la voiture en question, un accumulateur (pile) pour stocker l’énergie pour alimenter directement l’ordinateur portable ou pour recharger sa pile, ainsi celle du cellulaire internet mobile. Nelson pourrait se stationner (gratos) dans une zone de parcomètre pour surfer, prendre ses courriels et uploader sa chronique techno sur le serveur. En hiver, il pourrait laisser tourner indéfiniement sa voiture, pour se réchauffer et pour éviter que l’eau dans son réservoir ne gèle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s