Essai du TomTom ONE XL-S

illustration2007112101.jpgIl y a quinze jours, l’instance canadienne de la néerlandaise TomTom me faisait parvenir un appareil fraîchement mis en marché chez nous, le TomTom ONE XL-S, un système de navigation routière par GPS d’une très grande simplicité et d’un niveau d’évolution supérieur à celui du TomTom ONE dont je vous ai parlé en juillet dernier. Doté d’un écran tactile TFT de 4,3 pouces (480 x 272 WQVGA), presqu’un pouce de plus que le ONE, le nouveau XL-S fait 11,9 x 8,6 x 2,7 cm et pèse 209 grammes (7,3 onces). Sa mémoire de départ est de 1 Go avec possibilité d’ajout sur carte SD. Quant à son prix, il fluctue entre 300 et 500 dollars selon le commerce que l’on visite sur le Net.

illustration2007112103.jpgLe gros truc qui donne au nouveau dispositif une bonne foulée d’avance sur sa concurrence, est la techno Text-to-Speech (TTS). Au lieu de bêtement nous avertir qu’il faut tourner à gauche ou à droite dans deux intersections, le XL-S ajoute le nom de la rue (« Tournez à droite, rue Villeray »), cela avec la voix (anglaise ou française) qu’on a choisie : une grand-mère américaine, un londonien démerdard, une parisienne … chaleureuse et des dizaines d’autres. Vous avez bien compris : le bidule dispose, en synthèse vocale, du nom des artères dont regorgent ses cartes. Impressionnant ! Pensez-y : si on n’entend pas le nom de la rue, on est tenté de vérifier sur la carte. « Deux intersections ? Hum, cette ruelle, là, en est-ce une ou non ? »

illustration2007112106.jpg

Autre nouveauté, la fonction MapShare permet de corriger les cartes et de les partager avec d’autres utilisateurs du XL-S. Imaginons que vous habitez un secteur dont le développement va plus vite que la mise à jour des cartes, il pourra être très utile de pouvoir utiliser de l’information inédite (observez la photo ci-haut). Cette fonction est apparue avec la 3e édition du TomTom ONE, c’est-à-dire avec la version 7 du système d’exploitation, et est disponible comme mise à niveau gratuite pour le ONE XL (si, comme moi, vous êtes un peu mêlés avec le foisonnement actuel des TomTom, cliquez ici sur ce lien).

illustration2007112105.jpg
illustration2007112113.jpg
illustration2007112109.jpg

Les fonctions sont nombreuses et une de celles qui m’ont particulièrement intéressé se nomme Aidez-moi (trois prises d’écran ci-haut). Le malheur frappe, vous pouvez vous tirer d’affaire: trouver le service le plus près de votre position, consulter un guide des premiers soins (thank you, British Red Cross, photo ci-après), obtenir de l’info sur les services d’urgence, savoir où vous êtes exactement pour pouvoir le dire aux secouristes. Sauf que, dans mon cas, ça n’a pas vraiment marché.

illustration2007112110.jpg

Comme vous le savez, j’habite la forêt du méchant loup, caractéristique misanthrope que le XL-S a semblé respecter. Le problème, c’est que cette belle nature est raccordée administrativement à une municipalité sise à cinq minutes d’auto, plus bas dans la montagne. Mais sur les cartes, elle apparaît collée sur le territoire d’une autre MRC et d’une municipalité sise, elle, à quinze minutes en auto (incluant cinq minutes d’autoroute), cela à cause des caprices du développement campagnard.

Bref, le ONE XL-S me localise dans un endroit qui n’est accessible que par l’autre versant de la montagne, ce qui signifie qu’à défaut de connaître le coin quand je parlerais aux secouristes partis à mon secours, j’aurais possiblement le temps de me faire dévorer par tout ce qui rode dans mon univers, écureuils, ratons-laveurs et moufettes inclus. ( vous venez de lire un bel exemple de cette déformation journalistique qui m’oblige à toujours toujours toujours chercher des choses négatives à écrire … Quelle misère !)

illustration2007112104.jpgUn mot sur le service TomTom HOME, un logiciel à portée de fusil des serveurs de TomTom inc. On peut s’y acheter des accessoires et des services, archiver ses données, mettre à jour son systèmes, etc. Il comprend notamment des fonctions inaccessibles chez nous, dont la détection des radars policiers (tsk-tsk, pas trop bon citoyen corpo, TomTom, quand on connaît les efforts que déploient les autorités de différents pays pour réduire la vitesse sur leurs routes…), l’info sur la circulation routière (accessible aux États-Unis) et le prix de l’essence (ici aussi, seulement aux USA).

illustration2007112114.jpgMais attention, une fois chargée à bloc, la batterie ne dure pas deux heures. Il faut donc toujours voyager avec l’adaptateur USB qui se branche à l’allume cigarette. À défaut, il faut brancher le petit appareil au PC par simple câble USB ce qui permet de le gaver d’énergie.

Et on pourrait continuer longtemps, tant il y a à dire. À mon avis, le TomTom ONE XL-S est un produit capable de nous faire craquer, un produit attachant (malgré certaines petites lacunes) dont, par surcroît, le prix de vente n’est pas exagéré.

Bravo les Hollandais !

Publicités

17 réflexions sur “Essai du TomTom ONE XL-S

  1. Va falloir équiper les épinettes noires de prises USB si on veut s’en servir en forêt. Sinon, vaut mieux toujours transporter sa voiture dans son sac à dos (ce qui milite en faveur de la Smart).

  2. Bouffé par un écureuil ! Tous fadas ces chroniqueurs !

    Un copain en voyage à Londres a a-d-o-r-é le Tom Tom (nous a un peu bassiné avec), très ergonomique ai-je cru comprendre. Tu sembles confirmer.

    Côté consommation énergie, il est fait pour la voiture, parce que les derniers modèles Garmin pour le plein air peuvent faire près de 30 heures sur 2 piles AA rechargeables ! Le premier GPS que j’ai utilisé (Garmin 65 ?) tenait 4 heures sur son « power pack », 3 heures sur 4 AA. Méchante amélioration.

    Comment sont l’accent et les accents ? Pas trop de confusion dans la prononciation des noms, des E muets qui ne le sont plus genre. Remarque, en forêt j’aime autant les machins muets. La semaine dernière dans un camp, nous avions omis d’entrebailler une couple de fenêtres, quelques lampes au propane allumées ont déclenché ;
    1. Un signal strident : IOUUU IOUUU
    2. Une voix féminine et bilingue : « Carbon monoxide », Monoxide de carbone !.

    3-4 fois c’est drôle, ensuite, un peu moins. Et Bruno qui brûle des toasts le lendemain nous a permis d’entendre : IOUUU IOUUU FIRE , FEU IOUUU IOUUU

    Qu’est-ce que c’est amusant la technologie !

  3. Heu ! Tom Tom ?

    Une bonne carte routière à $5.00 et une bonne boussole dans la ciboulette apte à s’orienter àvec un métabolisme basal bien équilibré toujours UP to Date et vous êtes sur de toujours arriver à destination.

    Toutes fois si vous aimez les bidules de ToTo Dépendance pour être libre de faire fonctionner vos neurones synapciale au point mort, alors Oui ! Tomb’s Up pour le Tom Tom.

    Il est livré en combien de « Flaveur » de couleur ce Tom Tom ?

  4. Rien de personel Nelson, car ton article est bien fait. Bon boulot !

    Le fait est que pour ma part ce genre de gadget aura sans doute une raison d’être justifiable lorsque l’on roulera sur route dans un smog à demeure et que l’option chauve-souris sera de riqueur. À part ça je ne vois pas l’avantage de rouler avec un GPS routier.

  5. « Le gros truc qui donne au nouveau dispositif une bonne foulée d’avance sur sa concurrence, est la techno Text-to-Speech (TTS). »

    En fait, Garmin avait déjà une foulée d’avance sur TomTom. La gamme nuvi supporte déjà la fonction Text-to-Speech.

  6. @ frank101

    Oups !

    Je me sors le pied de la bouche, je le place à terre, ce qui va m’aider à mieux m’agenouiller pour offrir mes excuses…

  7. Moi, j’aimerais bien savoir ce que fait le TomTom dans le tunnel… Est-ce qu’il continue à suivre la trajectoire? À ma connaissance, seul les Garmin poursuivent le défilement de la trajectoire, probablement par calcul vectoriel… Alors, que fait le TomTom…
    Il me semble que tant qu’à l’essayer, autant lui donner un peu de (véritable) misère…

  8. J’ai fait l’achat d’un Tomtom XL-S mais malgré le fait qu’il offre Text-to-Speech je ne peux le configuré pour entendre le nom des rue, même le vendeur n’y arrive pas alors avent de me faire remboursé vous pouvez me dire de quelle façon ont entent le nom de rue, merci.

  9. Pour pouvoir utiliser les fonction vocale des noms de rue il faut aller sur le site http://www.tomtom.com/home.
    Il faut ensuite installer le logiciel Tom Tom Home pour les gps GO et ONE sur son ordinateur. Ce logiciel nous donne accès au update et autre accessoire à downloader.
    Il faut par ce logiciel downloder dans la section voix sythétique la voix voulu qui dit les noms de rues. Exemple : Bernard.
    Changer la configuration de son GPS pour utiliser cette voix.

    Petit HIC. le 1 Go de mémoire interne du GPS risque de ne pas être assez pour contenir les cartes et les voix synthétique. Il y a moyen de faire le ménage du contenu du GPS. mais moi ayant déjà une carte SD de 2 GO, je ne me suis pas donné le trouble.
    Donc il faudra peut-être avoir une carte SD de 2GO ou plus pour utiliser la fonction nom de rue. Ça reste à véfifier, et copier le contenu de la mémoire interne sur la carte SD, car on ne peut utiliser les 2 mémoires (interne et SD) en même temps.

  10. Oui j’avais fini par trouvé moi aussi, effectivement le TomTom one XL-S ne possède pas asse de mémoire interne pour la fonction nom de rue ca prend une carte SD, donc j’ai retourné le TomTom ONE XL-S et je me suis procuré un Garmin Nuvi 660 qui lui fonctionne comme promis au contraire du TomTom ONE XL-S qui ne précise pas que pour entendre le nom des rue il faut lui rajouté une carte SD… Pas fort le TomTom ONE XL-S

  11. J’ai fait l’achat d’un Tomtom XL-S e mal nre l’heure. ca fait jours que je tourne en rond… impossibl de la corriger.
    Ca retourne au vendeur deain
    Mrybou

  12. POBSTAR semble trouver bien futile le «gadget» gps. Son grand avantage est de savoir où l’on se trouve sur la carte. Faut pas oublier que l’on est en automobile et que l’on ne peut pas toujours s’arrêter sans problème. Pas question de s’arrêter sur le boulevard Métropolitain pour consulter la carte. Tant qu’à en sortir pour pouvoir consulter la carte, pas sûr que l’on puisse retourner sur l’autoroute immédiatement avant ou après la sortie que l’on vient d’emprunter. Pas sûr non plus que la carte détaillée de l’état ou province contienne les détails nécessaire pour s’orienter. Qui n’a pas vécu l’expérience, en auto, d’essayer de lire les affiches de la rue qui, le soir tombé, semble toujours éclairées du mauvais côté. Elles semblent toujours trop sombre pour être lues. À pied, pas de problème, mais en auto, quand une file de voitures vous suit, c’est gênant de s’arrêter à chaque rue pour déterminer si c’est la bonne. Il y a aussi les cas où on voyage par temps de brume ou de neige intense qui fait que les indications routières sont difficile à détecter. «Oups, on vient d’en passer une mais n’ai pu lire partiellement que la première des 5 lignes!» Ou encore on conduit entre des mastodontes qui bloquent la vue et qui fait que l’on voit les affiches qu’une fraction de secondes! Était-ce la bonne sortie que l’on devait prendre. C’est pire si vous êtes seul et ne pouvez lire constamment la carte, conduire et tenter de lire une grande carte est peu recommandable. Sur le système gps vous ne voyez que l’endroit où vous vous trouvez. La carte sera toujours passablement détaillé contrairement à ce que vous aurez lors d’un long voyage comme d’aller en Floride de Montréal. Même si vous êtes bon avec les cartes imprimées, il y a souvent des obstacles à la simple orientation naturelle comme des voies ferrées, ravins, autoroutes, cours d’eau et sens unique qui font que le «je devrais rebrousser chemin et me diriger en direction du SE pour bien me positionner» peut être fort ardu. Bref, le système avec gps a sa place et peut se révéler fort utile même si l’on se considère excellent pour s’orienter sur de bonnes cartes. Il ne s’agit pas d’un simple gadget pour les nuls en cartographie.

  13. Je me suis procuré le XL-S qui ne semble venir qu’avec une seule voix d’odinateur (computer voice) mais qui est celle de Susan (voix américaine) que j’ai tenté d’utiliser en fançais avec un résultat peu convaincant. Il donne les instructions dans un mélange d’anglais et français. Je crois comprendre que cette voix est située dans le répertoire LoquendoTTS et occupe 48,5 Mo. Les seules voix de langue française qui viennent avec l’appareil sont celles de Jacques et Catherine mais qui ne sont pas celles qui pourront dire le nom des rues. Ça me donne l’impression que l’appareil que Nelson a utilisé était d’un modèle qui n’est pas celui commercialisé ici puisque le XL-S n’est présentement disponible qu’en Amérique du Nord et pas encore disponible en Europe d’après ce que j’ai pu lire dans les divers forums dédiés aux TT.

    Dans le logiciel Home de Tomtom, l’option d’ajouter des voix, n’offre aucune voix d’ordinateur de langue française même lorsque l’on décoche les options recommandées pour donner des options plus étendues.

    Pour la navigation, je suis un peu perplexe. Je demeure à Ahuntsic, dans le Nord de l’île de Montréal. La rampe d’entrée au boulevard Métropolitain vers l’Est, près de la rue St-Hubert est bel et bien présente sur la carte mais semble ignorée dans la fonction des routes à prendre pour me rendre à destination. Il m’envoie faire un long détour pour prendre celle à l’Ouest du boulevard St-Laurent en ignorant totalement celle de St-Hubert qui est sensiblement plus près de chez moi. Je dois faire une correction au parcours pour lui dire de passer à un point précis (-73,63007 & 45,55032) correspondant à la voie d’accès du Métropolitain pour qu’il y passe. Il l’ignore si je mets un point situé à 150 mètres de la rampe en question…

  14. Dans l’ensemble je suis satisfait de ce produit mais leurs support technique est pourri… voyez ci-joint ma question et leur reponse:
    Q: Bonjour, je ne trouve pas ou activer le noms des rues.
    le GPS ne les dits pas! purtant c’est un One XL-S qui est censé annoncées les rues en TTS.
    Merci d’avance.
    R: Cher/Chère Monsieur
    Nous vous remercions du message que vous avez envoyé au Support clientèle TomTom.
    Seuls les appareils des series GO peuvent épeler le nom des rues.
    Si vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à nous les communiquer.
    Meilleures salutations,
    L’équipe Support clientèle TomTom
    Alors je viens a mon tour de leurs répondre ce qui suit::
    Bonjour,
    Votre réponse est vraiment typique d’un support technique qui ne connait pas son produit.
    Sachez que VOUS la Compagnie TomTom avez commercialisé il y a peu un GPS nommée One XL-S qui a la possibilité de dire les noms des rues au format TTS (Text To Speech) par l’entremise d’une voie synthétique.
    Que vous ne sachiez pas comment l’activé ou l’utilisé serais encore compréhensible du fait que c’est nouveau mais que vous me répondiez que cette technologie n’est disponible que dans les appareilles de la série GO je trouve cela lamentable.
    Enfin pour votre information savoir que grâce a l’aide de forums non officiel j’ai réussi à activer la dite technologie et que les voix Française synthétique se trouve dans vos téléchargements disponible pour vos clients.
    Je ne suis pas habitué à me plaindre mais je trouve que :
    1 votre réponse a était très longue.
    2 que cette réponse et le fait de quelqu’un d’incompétent.
    Je ne vous remercie pas et je ferais suivre ce courrier à vos dirigeants si j’en trouve le moyen.
    Client pas content.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s