Insolente, Apple ?

illustration2007110701.jpgOn peut dire qu’Apple a toujours été un peu insolente à l’endroit de Microsoft et IBM, les deux grands noms associés à la façon dominante d’utiliser un ordinateur personnel. On se rappelle la fameuse pub de janvier 1984 où, pour inaugurer le règne du Mac, une jeune athlète fracassait d’un coup de masse, le monde terne de Big Brother (IBM). Cette remarquable pub fut par la suite reprise (photo ci-contre) pour mieux positionner le iPod, une façon révolutionnaire de consommer sa musique. Mais il y en a eu d’autres.

illustration2007110704.jpg illustration2007110705.jpg

Un bel exemple est cette campagne Think Different, une méga opération placardée partout où on tournait en dérision le fameux leitmotiv d’IBM Think. On voit ci-après le fondateur d’IBM, Thomas Watson, sous son « petit cadre ». Il fut un temps où ce slogan apparaissait sur tous les dessus de bureau importants de l’entreprise. La photo suivante nous montre une des applications qu’en fit Apple…

illustration2007110706.jpgAutre exemple tordant, les deux gus, illustrés ci-contre, qui aiment nous dérider en insistant sur la misère misérablement miséreuse d’être un PC. Il y a des gens qui collectionnent ces clips et qui se les font jouer. Attendez-vous à ce qu’ils fassent éventuellement partie d’une anthologie sur les messages publicitaires.

Dans cette foulée, on a la désopilante représentation graphique des PC dans la fenêtre « Réseau » du Mac OS X Leopard. Observez la fenêtre ci-après, vous verrez six dispositifs de mon réseau personnel, soit un MacBook Pro, un Mac G5, trois PC Windows et une imprimante (allez savoir pourquoi, Leopard a représenté ma laser couleur par une icône de PC). Le G5 ressemble à un vrai G5, le MacBook itout et, aurais-je un iMac raccordé à ce réseau, on le reconnaîtrait parfaitement bien. Par contre les PC sont représentés par d’anciens moniteurs CRT beiges qui affichent le très redouté écran bleu de la mort.

illustration2007110702.jpg

Un peu insolente, Apple ?

Publicités

73 réflexions sur “Insolente, Apple ?

  1. @bibelot

    Je trouve que c’est quand le sujet part dans tous les sens que ça devient plus intéressant. Quand on va sur un forum et qu’un fil fait plus de 10 pages, c’est parce que les gens s’amusent ET que le fil a dévier.

    @A tous

    Moi j’aime bien vous lire toutes la gang malgré les chicanes (tant que ça ne devient pas des attaques personnel.). C’est comme si je retrouve ma gang quand j’ était ado.

    Pour ce qui est de la pub Linux vs PC vs mac: vous trouvez pas que le personnage de linux est juste assez sexy? On peut facilement accoler une cote sexy a chaque système d’exploitation, non?

  2. @ Steve Vallé

    Beau mouton heureux de se laisser raser la laine sur le dos.

    Radotez donc vous-même sur la justification économique du vol. Le fait est que Apple est une compagnie américaine et que les prix ne sont pas déterminés au Canada.

    Et comme pour les autos, le vendeur US de beaucoup de compagnies d’ordianteur ( n’importe lequel ). deviendra soudain moins poli et plus chèrant quand il cessera carrément de vouloir faire affaire avec vous le laineux canadien.. Alors la question se repose autrement : pourquoi cette politique généralisée de haine contre les canadiens et qui justifie le vol punitif. Otez vos lunettes roses avant de répondre si vous l’osez.

  3. @alexpert

    Attend de faire affaires avec les Chinois. Tu vas voir que tu vas trouver que les Américains sont pas si pire… La compagnie pour laquelle je travaille en fait beaucoup d’affaires avec les Chinois et pour faire affaires avec les Chinois ça prends des enveloppes avec beaucoup d’$$$. Corrompu jusqu’à l’os le système.

    Demande à Google s’ils sont faciles les Chinois.

    Quant aux prix, ce sont les filiales Canadiennes qui commandent les biens et services produits ailleurs à être vendu au Canada. Les prix entre la filiale et la compagnie mère sont généralement négociés de 3 à 6 mois d’avance et demeurent fixes durant cette période. Le marché Canadien n’a pas la même taille que le marché US. Ainsi lorsqu’une filiale Américaine commande 300,000 appareils photos numériques d’une compagnie mère Japonaise ils bénéficient d’économies d’échelles beaucoup plus grandes que la filiale Canadienne qui elle n’en commandera que 30,000 appareils.

    Les prix au Canada ne seront jamais à parité avec ceux des Etats-Unis. C’est à cause de la taille du marché. J’avoue qu’ils sont présentement trop hauts mais cette montée du dollar est très soudaine.

    Entre temps prends des valiums ça va te passer.

  4. @alexpert

    J’ai oublié de préciser également que comme les ordis ne sont pas fabriqués ni ici ni aux Etats-Unis il y a des frais d’importations et de douanes qui s’apliquent et que ces frais sont plus élevés au Canada qu’aux Etats-Unis.

    Si le Gouvernement Canadien nous impose des frais d’importations et de douanes plus élevés est-ce parce que les Américains nous haîssent?

  5. @ alexpert

    Pour rajouter à ce que viva_zapata dit, vous avez la malhonnêteté de ne prendre en exemple qu’un détaillant canadien associé à une entreprise américaine. Or c’est TOUS les détaillants canadiens et québecois qui vendent à prix démesuré en ce moment, c’est un gros problème qui est discuté à la grandeur du pays. Certains parlaient même d’une intervention gouvernementale il y a une semaine pour forcer les détaillants à repasser la valeur du dollars au consommateur.

    En plus du fait qu’Apple Store Canada ne peux pas vendre ses produits moins cher que les revendeurs de produits Apple indépendants, au risque de noyer son réseau de distribution. Commerce 101.

    Alexpert, si vous ne connaissez rien à un sujet, évitez de faire un fou de vous en publique.

  6. Gageons que les joueurs de hockey veulent maintenant être payés en dollar canadiens…
    Ils l’ont tu l’affaire, les américains… Faire payer leur guerre et leur pétrole par le reste de l’humanité par une subtilité économique (…)

  7. @ rodhot

    Oups je me suis enfargé dans mon clavier 🙂

    Ah je viens de comprendre !!! Le sentiment anti-Microsoft n’est que le pâle reflet d’un fort anti-américanisme.

    Linux et l’Open Software avec la Chine. Faîtes juste une recherche avec Google en employant les mots Linux et China et vous allez comprendre. On est prêt à coucher avec n’importe qui juste pour être contre les Américains. À bas l’impérialisme Américain et vive la démocratie prolétarienne Chinoise pro-Linuxoise !!!

    Je vous fait remarquer que le site de Radio-Canada et celui de la CBC sont bloqués actuellement en Chine. Censurés. On parle pas du Klu Klux Klan ici mais de Radio-Canada !!! Je ne me souviens pas du dernier site Canadien ou Québécois sensuré par les Américains par contre. J’ai beau cherché je ne trouve rien.

    Tant qu’à moi, contre deux maux je préfère le moindre…

  8. @ moi-même

    Encore une erreur mais pas de clavier cette fois-ci. On ne dit contre deux maux mais bien entre deux maux.

    Pourquoi fait-on beaucoup plus d’erreurs en écrivant à l’ordi qu’avec une feuille et du papier?

    Je m’interroge.

  9. Pourquoi plus d’erreurs à l’ordi? Ici, il n’y a pas de gomme à effacer. Donc, c’est sûr et certain qu’on va faire une erreur! Une espèce de loi de Murphy nelsonnienne je suppose… 😉

  10. J’arrive avec une bonne idée…

    Au moins ce sera différent que le combat que je crois, intéressant oui, mais pas nécessaire.

    Pourquoi ne pas avoir dans l’écran de l’image du moniteur, une une image du bureau de l’autre ordinateur. Genre une petite capture de l’autre écran… Ce serait bien mieux et moins « diffamatoire ».

    C’est certainement possible à programmer !

  11. @ protecteurs d’un marché mondial qui lèse systématiquement les consommateurs du Canada.

    Quand ça sent la merde, quand ça ressemble à de la merde et que ça goûte la merde, c’est de la merde.

    Ma charge veut surtout apporter à ces chroniques l’aspect du consumérisme bafoué dans le domaine des technologies.

    Certaines de vos interventions décrivent des faits inaltérables, mais en commerce 101, si les moutons se laissent tondre sans protester, les tondeurs vont évidemment continuer. Mais, moi, je refuse cette injustice. libre à vous de l’accepter et de payer outrageusement une différence dilatoire. ça n’est pas mon cas, et si il faut que ça change, il faudra bien en parler publiquement, parce que, outre leurs profits, c’est leur réputation que ces fournisseurs-distributeurs ont à défendre. la balle est dans leur camp et cessez de les défendre, ils n’ont rien fait à votre avantage que je sache, plutôt le contraire.

  12. @ alexpert

    « @ protecteurs d’un marché mondial qui lèse systématiquement les consommateurs du Canada.
    Quand ça sent la merde, quand ça ressemble à de la merde et que ça goûte la merde, c’est de la merde. »

    On va commencer par s’entendre sur un point: il y a un problème actuellement au Canada dans le prix de consommation versus la force actuelle du dollars. Là dessus rien ne se sert de se batailler.

    La différence c’est qui vous accusez du doigt. C’est comme si votre maison était en feu, et que vous arrosiez d’eau la maison du voisin. Ça n’aide pas à régler le problème. Ça le laisse perdurer.

    Or le problème n’est pas causé par les américains en tant que tel (un producteur américain qui exporte son produit à 100$US, que ce soit un japonais en Yen ou un canadien en Huard qui achète pour l’importation, le prix va êtres 100$US).

    Le problème viens des détaillants qui maintenant achètent à bas prix leurs importations américaines, mais ne repassent pas le rabais à la clientèle, se donnant donc une marge de profit immensément plus grande.

    Apple Store Canada n’est qu’un détaillant parmi tous les détaillants (peu importe l’origine de la maison mère) se frottant les mains. La seule façon de régler ce problème, c’est de montrer aux détaillants votre mécontentement, et de refuser vocalement d’acheter un produit étiqueté à une valeur correspondant à un Huard de v’la 5 ans.

  13. @ M. Vallée et Zapata

    Si ma licence poétique égratigne c’est justement que je trouve qu’on n’en parle pas assez. Cette apathie moutonnière m’énerve, par principe pour le moment, et dans mon porte-feuille quand j’aurai à me rééquiper. C’est ajouter l’insulte à l’injure et je n’apprécie pas.

    Le fait que Apple décide aux USA des prix aux Canada n’est qu’une des façons d’abuser des consommateurs canadiens.
    Ce sont leurs prix de détail au complet qui sont à réviser, peu importe le canal de distribution, Et autant pour Apple
    que pour tous les autres.

    La façon dont les enveloppes courent avec les représentants commerciaux pourris d’autres pays ne m’intéresse pas, moi, je suis le consommateur. Cette partie des tractations commerciales ne me regarde pas. Par contre, quand j’achète, je veux payer le juste prix. ce qui n’est pas le cas de ce temps-ci. Le Canada est quand même un marché presque aussi grand que celui de la Californie. Je consens une certaine part à l’échelle des marchés, mais pas au point de l’abus auquel on assiste aujourd,hui.

    Le fait que les distributeurs gardent toute augmentation de marges dues aux taux de change pour eux me fait douter de leur honnêteté à d’autres niveaux de leurs entreprises.

    Mais je vous remercie finalement d’avoir éclairé la lanterne des lecteurs en répondant correctement à mes récriminations.

    Je souligne que M. Dumais aurait dû s’en mêler plus fort et plus avant, mais sa position de pigiste est délicate.

    Enfin, il en faut quand même pas aller jusqu’à remercier le voleur pendant qu’il commet l’acte. Il y a des limites à l’indécence.

    Merci.

  14. @ Alexpert

    Que voulez-vous que je fasse de plus que ce qu’ont fait bon nombre de mes collègues ? Il y a une situation déplorable, inique. On publie les écarts entre commerces américains et canadiens, on brandit les anomalies, on informe. Des politiciens expliquent. Boullechitent. Les gens font aaahhhh !

    Maintenant, que j’aie une vue éditoriale là-dessus, que je qualifie ou non la situation d’inacceptable, de truandage ou d’abus, ça ne changera rien. Les gens (entendre les consommateurs) sont en plein magasinage des fêtes et, à part chialer, ils ne feront rien pour que ça s’arrête. Après les fêtes, genre vers la mi-janvier, tout va probablement commencer à rentrer dans l’ordre. Ça m’étonnerait que ça se fasse avant. C’est ainsi.

    Désolé.

  15. Ça me fait sourire quand on voit M. Dumais comme étant le redresseur de torts, le défenseur de la veuve et de l’orphelin ou le Robin des Bois de la techno. Remarquez que ça doit flatter son ego 😉

  16. Merci M. Dumais

    Je suis heureux d’avoir au moins suscité une réaction, je ne voyais rien venir avant de secouer le pommier ( oups, ) le fait que l’amorce ait été l’insolence Publicitaire d’Apple qui est mon fournisseur exclusif depuis 21 ans est un peu du hasard, mais la porte étant ouverte, je me suis permis d’entrer.
    Certains commentaires semblent venir de distributeurs qui se sont senti visés par mes commentaires, tant pis si le chapeau leur fait,
    mais ce silence glacial devait s’arrêter il fallait bien appeler un chat un chat, et que ça ne vienne pas d’une plume spécialisée, comme la vôtre.

    Espérons que la réaction viendra, et dans le bon sens.

    merci

  17. La guerre MAC-APPLE contre PC-IBM existe depuis les tous débuts. J’ai un ami qui ne jure que par MAC, alors que moi, j’ai toujours eu un faible pour les PC…question de budget! La guerre MAC contre PC s’apparente à une guerre de classe: d’un côté ceux qui ont les moyens de s’offrir un MAC (c’est très classe) et…les autres, très satisfaits pour la plupart, qui ont un PC, plus abordable. Mais au delà de l’aspect  »anti-totalitarisme 1984 »,  »anti-monopole » et le côté très design et glamour qui sied aux produits MAC, il y a le mythe Steve Jobs, celui qui a  »inventé » le  »windows » (c’était avant Macintosh 1984, elle s’appelait Lisa et coûtait $10,000…). La suite de l’histoire on la connaît tous, le Windows de Microsoft domine outrageusement, sauf qu’Apple a réussi un bon coup, avec le retour de son enfant terrible Steve Jobs, qui a débouché sur le lancement du système d’opération Mac OS X dérivé de NeXTSTEP. Maintenant plusieurs affirment que Vista mord la poussière et ils ont probablement raison.

  18. Avec moin de 3% du marché, il peuvent bien faire n’importe quoi … on s’en fou… la seule raison pour laquelle apple existe encore c’est pour pas que microsoft soit un monopole.

  19. @binkin
    Les temps changent mon ami ! Par exemple les parts du fureteur Firefox sont en progression constante, alors que Explorer perd tranquillement des plumes. D’autres OS font leur apparition, par exemple Ubuntu, et le grand public commence tranquillement à s’intéresser à d’autres alternative. Ce n’est pas une révolution, mais presque.

    De qui se souviendra-t-on dans cent ans? De Steve Jobs en blue jeans, éternel adolescent, le regard souriant comme un enfant…ou bien son vis-à-vis, un homme d’affaires très prospère, pas mal opportuniste, mais pas très inspirant n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s