Essai du Larousse Encyclopédique Multimédia 2008

illustration2007102301.jpgIl y a plus d’un an, je vous disais grand bien du Petit Larousse 2006, un CD pouvant presque remplacer son équivalent papier, le célèbre Petit Larousse Illustré. Voilà pourquoi ce matin, avant de mettre à l’essai l’édition dite essentielle du Larousse Encyclopédique Multimédia 2008, je me suis amusé une petite demi-heure avec le dico de 2006, ce qui m’a laissé croire que j’avais vu juste dans mon article. D’où ce préjugé pro Larousse que j’éprouvais en procédant à l’installation de la nouvelle encyclopédie. Malheureusement j’ai vite déchanté, tant l’ouvrage, néanmoins vendu 43 $, m’est apparu bâclé, bogué et inutile.

illustration20071023131.jpgCommençons par son installation. Sur la boîte, il est écrit qu’il fonctionne sous Windows 2000 / XP / Vista (pas sur Mac) et nulle part, on ne parle de limite quant aux fureteurs. Dans les faits, quand on l’installe, on passe par une série d’avertissements comme quoi on est en train de bidouiller un produit conçu pour Windows 95 et Windows NT, ou qu’Internet Explorer 3.02 nécessite la dernière machine virtuelle Java de Microsoft, ou encore qu’il nous manque le SP3 de Windows NT. Je vous jure ! Vous ne me croyez pas, amusez-vous à regarder la séquence de prises d’écran que je vous ai préparée ci-après. Il suffit de cliquer sur les vignettes.

illustration2007102302.jpg illustration2007102303.jpg illustration2007102304.jpg
illustration2007102305.jpg illustration2007102306.jpg illustration2007102307.jpg

Étrangement, quand on redémarre, tout semble fonctionner. En fait, le client VRML appelé Cosmo Player 2.1, je ne sais pas trop à quoi il sert, ni pourquoi Larousse s’acharne à nous le faire installer. Car si j’ai à visionner des animations, ça marche malgré le message d’erreur en fin d’installation m’avertissant que rien n’a fonctionné. À preuve, la première des six vignettes deux paragraphes plus bas. Autrement dit, il y a quelqu’un chez Larousse qui ne s’est pas rendu compte de cette anomalie. illustration2007102312.jpgMême soucis de finition avec l’icône dans la barre de tâche en bas à côté de l’horloge WIndows. Le clic de gauche n’y fonctionne pas. Cela en dit très long sur les contrôles de qualité propres à cette entreprise et nous laisse songeur sur la fiabilité de l’ensemble du produit.

En ce qui a trait aux contenus, on est sensé y retrouver 150 000 articles, 10 000 photos et illustrations, 800 documents sonores, 600 animations 2D et 3D, 280 cartes géographiques interactives, 120 vidéos, dechronologie interactive de 7 000 évènements et des quiz totalisant 4 000 questions.

J’ai quand même procédé à des vérifications, notamment celle qui m’avait permis de déceler une erreur de fait dans Encarta 2007, le produit de Microsoft auquel celui de Larousse vient s’attaquer. Ici, je n’ai rien trouvé de tel. Par contre, les explications m’ont très souvent laissé sur ma faim. Par exemple, j’ai tapé Duceppe comme n’importe quel étudiant de cégep aurait pu le faire. Au lieu des trois réponses attendues, soit homme de théâtre québécois (Jean), troupe de théâtre québécoise (Jean) et homme politique québécois (Gilles), je n’ai eu droit qu’à une microfiche sur Mon oncle Antoine, un film de Claude Jutra où Jean Duceppe avait naguère tenu le rôle titre.

illustration2007102311.jpg illustration2007102308.jpg illustration2007102309.jpg
illustration2007102310.jpg illustration2007102314.jpg illustration2007102315.jpg

Autre exemple, en tapant Wi Fi, je n’ai obtenu, encore une fois, qu’une petite fiche insatisfaisante. Observez les prises d’écran ci-haut. Vous constaterez, tout d’abord, qu’en comparaison avec Wikipedia, Larousse fait pitié. Vous remarquerez ensuite que la fonction dite copilote (menu d’en haut, à droite) est farfelue. Elle ne nous amène que dans Google, cela en activant IE 7 malgré le fait que ce fureteur soit enfoui très creux dans une machine n’utilisant que Firefox. N’est-ce pas là un bel exemple de perte de temps ?

illustration2007102316.jpgQuant à l’allure générale, Encarta n’a pas à s’en faire. Les deux encyclopédies sur DVD affichent sensiblement le même prix, par contre celle de Microsoft présente un look d’ensemble mieux ficelé. En un mot, s’il vous faut absolument vous acheter une encyclopédie sur DVD (geste de consommation qui ne fait plus consensus en ces temps très très googlesques), pensez-y deux fois avant d’opter pour Larousse.

Publicités

17 réflexions sur “Essai du Larousse Encyclopédique Multimédia 2008

  1. vive Wikipédia !

    Pour le reste des fonctions, qui se rapprochent du dictionnaire, je ne saurais trop conseiller l’excellent Antidote de Druide Informatique, le meilleur et le plus pratique. Un essentiel pour les étudiants, les rédacteurs ou simplement pour les amoureux de la langue de Molière. Les définitions y sont en général complètes et bien contextualisées.

  2. Je partage votre opinion sur l’Encyclopédie Larousse. Je possède la version prestige 2007 et le contenu me déçoit.

    Par contre, je ne pourrais plus me passer du dictionnaire multimédia de Larousse. Comme dictionnaire conçu spécialement pour un ordinateur, on ne fait pas mieux. Antidote RX est surtout un excellent outil de correction orthographique, mais plutôt ordinaire comme dictionnaire.

    J’envisage l’achat du Petit Robert sur CD. Si un de vos lecteurs pouvait y donner son opinion, ce serait apprécié.

    ( texte revu et corrigé par Antidote RX ) 🙂

  3. Windows NT? Mais c’est une blague ou quoi?

    Ce n’était pas dans mes plans d’acheter cette encyclopédie, et je vois bien que jaisais bien de ne pas planifier un tel achat. J’utilise Antidote RX comme dictionnaire orthographique (jamais comme correcteur automatisé; je renie la personne ayant imaginé cette fonction…), ainsi qu’un dictionnaire papier pour des définitions plus complètes et pour utiliser sans ordinateur, le Petit Bob 2008.

    Du reste, Wikipedia fait le travail, et il n’y a rien comme une visite à la bibliothèque pour de la vraie documentation.

  4. Je suis peut-être vieux jeu en cette matière, mais je préfère encore me servir d’un bon dictionnaire papier qui pèse lourd pour les définitions. Quant à l’orthographe, je suis un vendu Antidote. Pour la recherche plus sérieuse, une bonne bibliothèque avec un paquet de livres poussiéreux où tu peux passer 1/2 heure à chercher ce qui t’intéresse est encore le plus adéquat.
    Pour ce qui est de Wikipédia, bien que le site tente de mettre l’emphase sur la citation des sources depuis quelque temps, ça reste un élément de recherche peut crédible, simplement du fait que monsieur Brassard, dans le fin fond du Rang des Bobettes, peut écrire un article sur la physique nucléaire.

  5. @ danielharv

    Je sais pas si vous écrivez à la main, mais la majorité des gens écrivent leurs documents à l’ordinateur. Et je vois mal, dans ces conditions, comment un dictionnaire en papier peut-êtres plus utile qu’un dictionnaire logiciel à l’écran même de son travail.

    Pour la recherche en bibliothèque, c’est bien beau si tout ce qui vous intéresse est l’Histoire. Mais si vous avez besoins d’information technique, c’est difficile en bibliothèque de savoir si vous avez la plus récente information, ou bien si elle est désuette. Sans compter le temps de recherche qui fait perdre pas mal de temps.

    J’aime mieux lire un roman en papier qu’en eBook. Mais tout de même faut pas exagérer et tomber dans le « bocage » d’une nostalgie exagéré. 😉

  6. pour ma part je suis vendu a Wikipédia comme encyclopédie, je préfère les dico papier (Larousse 2007) et a l’occasion Antidote RX que je me sert aussi comme correcteur (il est merveilleux même si en même temps il est le seul a fonctionner sur Ubuntu :D)

  7. On a beau dire ce qu’on veut, Wikipedia demeure un outil de départ très très efficace et complet.

    C’est sur que Wikipedia est difficile à citer dû à sa nature, cependant avec Wikipedia tu vas rapidement trouver où est-ce que tu peux trouver une source sûre.

  8. Je fais à l’occasion de la révision linguistique et, comme d’autres, j’utilise Antidote RX (l’un des deux seuls logiciels commerciaux que j’utilise, l’autre étant VMWare Workstation). J’effectue normalement un premier passage avec l’outil informatisé, puis je relis le texte pour raffiner la syntaxe et améliorer le style. Je termine avec un deuxième passage dans Antidote, où j’utilise les différents prismes de révision.

    Antidote possède un dictionnaire correct, mais il est nécessaire de puiser à d’autres sources pour compléter une révision efficace, surtout dans les domaines ne relevant pas de la culture générale. Je consulte fréquemment le Petit Robert et le Multidictionnaire et mon bon vieux Ramat, pour la typographie.

    J’ajoute évidemment Wikipédia, indispensable pour trouver le nom français d’un médicament ou d’un arbuste, grâce aux liens interwiki et le Grand dictionnaire de l’Office de la langue française, un atout indispensable en matière terminologique.

  9. Quel que soit le logiciel utilisé, un programme d’installation aussi désuet me ferait aussitôt douter de la qualité du contenu. Décevant d’une maison comme Larousse.

    Les ressources Internet comme wikipédia ou le Grand dictionnaire de l’OLF sont essentielles, c’est indiscutable.

    J’aimerais seulement souligner ce qu’une version papier me procure qu’une version CD ou Internet ne saura jamais remplacer : le sentiment «d’habiter» ma lecture. Tous mes sens sont aiguisés : entendre le bruit des pages que je tourne, apprécier du bout des doigts la texture du papier, humer l’odeur de l’encre…

    C’est d’ailleurs pourquoi j’achète mon quotidien préféré en version papier même s’il est disponible par abonnement sur Internet. Et pas touche! Je dois être la première à le lire, peu importe le temps que ça prendra. Surtout pas question «d’intrus» lisant par-dessus mon épaule, je ne supporte pas. Maniaque, direz-vous? Vous avez parfaitement raison. Mais pas nostalgique. 🙂

  10. @ webcurieux,

    Je possède et utilise le Petit Robert électronique (2003) tous les jours et je l’adore. Je ne sais pas si les versions plus récentes sont très différentes, mais je le recommande. Le Multidictionnaire électronique de Marie-Éva de Villers est aussi excellent, même si la dernière version date un peu.

    Quant au Larousse, j’ai tenté d’installer la version 2007 du dictionnaire multimédia et j’ai eu beaucoup de problèmes d’installation. Les gens de l’assistance technique de Larousse m’avaient même envoyé une rustine (patch) qui ne fonctionnait pas…

  11. Comment vous dites ça, M’sieur Dumais?

    … »l’ouvrage m’est apparu bâclé, bogué et inutile. »

    On dirait un produit Microsoft!!

    😆

  12. @Bibelot

    Belles images… Je vois une bibliothèque où on peut presqu’entendre le tic-tac subtile d’une horloge et l’odeur du vieux papier! Avec un rayon de soleil qui filtre au travers des fenêtres…

    ..au lieu du fan du Laptop!!!

  13. Quelques réponses de Larousse pour répondre à vos commentaires.
    1/ Le logiciel Cosmo Player sert à visualiser les animations 3D (vrml), même si celui-ci était conçu pour fonctionner dès Windows 95, il est toujours compatible avec Vista. Les mises en gardes ne sont donc pas à prendre en compte (Larousse n’est pas propriétaire de ce player, tout comme Flash), ceci n’est donc pas une anomalie…(nous testons nos produits sur toutes plateformes…)
    2/ Pour ce qui est de l’hyperappel présent dans la barre des tâches, le clic gauche fonctionne une fois que l’utilisateur à surligné un mot, il permet de lancer le logiciel directement en recherche sur ce mot.
    3/ Sur le contenu : en effet l’encyclopédie Larousse contient de nombreux manque notamment sur des contenus informatiques. En revanche, si vous regardez l’article Canada et comparez avec l’article de Wikipédia, vous découvrirez que celui-ci est bien mieux construit, organisé, écrit, complet et validé…De plus l’encyclopédie Larousse contient près de 600 animations 2D et 3D, des cartes, le tout pour 43 $CAD, soit le meilleur rapport qualité/prix du marché, toutes encyclopédies validées confondues ! Wikipédia et l’encyclopédie Larousse sont donc très complémentaires à notre avis et permettent notamment une diversité des sources indispensable à tout travail de réflexion.
    4/ Sur l’interface, la lisibilité des articles, des renvois est un vrai plus de cette encyclopédie et salué fréquemment par la presse spécialisée :
    Ex : http://www.cnetfrance.fr/produits/logiciels/vie_pratique/test/0,39031467,39367002,00.htm
    Elue « Choix de la rédaction » Encyclopédie par Windows News en 2006

    Conscients de vos remarques, nous travaillons à enrichir cette encyclopédie pour le prochain millésime !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s