Quand les gibbons foutent le bordel !

illustration2007101903.jpgCe matin, j’ai téléchargé et installé la dernière mouture d’Ubuntu, la 7.10, alias Gutsy Gibbon (gibbon courageux, primate téméraire, singe à couilles), un système d’exploitation Linux qui m’a impressionné pas sa vitesse et la facilité avec laquelle il a reconnu ses périphériques (Aux douches Vista !). Pour ce faire, j’ai procédé exactement comme le ferait un habitué du Mac ou de Windows, un néo-linuxien à qui on aurait dit que ce produit s’installait comme un pet. Or, dans mon cas, ce n’est pas ce qui s’est produit. Loin de là ! Je me suis plutôt cogné le nez sur des problèmes dont certains me sont apparus insurmontables par rapport à mon niveau de compétence. Quasiment aussi pire que du Red Hat d’avant le petit Jésus !

illustration2007101906.jpgSi je veux poursuivre et bonifier l’installation de ce produit, il va me falloir lire, fouiner dans les forums et demander de l’aide. Comme je n’ai pas vraiment le temps (ni le besoin) de le faire, je vais plutôt patienter, le temps que se dissipe le hype marketing et, en attendant, je vais réinstaller la version précédente d’Ubuntu qui elle, fonctionnait très bien. Cela pour dire que je me retrouve assez loin des mes attentes et, surtout, aux antipodes de la satisfaction ressentie lors de l’installation de SuSE Linux, de Solaris 10, de Xandros Desktop Pro 4 et de Feisty Fawn, la version 7.04 d’Ubuntu à qui ce système doit une bonne partie de l’engouement dont il jouit.

illustration2007101904.jpgL’intérêt le plus médiatisé de Gutsy Gibbon est sans doute son interface 3D, Compiz Fusion (l’évolution de Compiz et Beryl), que l’on retrouve par défaut intégré au Bureau (Desktop). Il en résulte un cube où chacune des six faces peut être utilisée au goût de la personne derrière le clavier. D’autres saveurs de Linux l’ont et ce serait, semble-t-il, super cool !

Je veux bien, mais dans mon misérable cas de merde, ça ne marche pas, mon PC n’étant pas assez puissant. Semble-t-il qu’il faudrait, au minimum, un processeur AMD ou Intel de 800 Mhz, accompagné de 256 Mo de RAM, d’un disque de 4 Go et d’une carte graphique de 64 Mo. Or, ma boîte Linux est basée sur un Celeron de 2,53 MHz ayant un gig de RAM. illustration2007101907.jpgSon problème à ce PC, c’est la vidéo qui repose sur une patente à gosse appelée Shared Video Memory (UMA) que l’on retrouve sur la carte mère ASRock P4VM800. Je sais, je sais, il faudrait que je boulonne à cet ordi une carte AGP. Ainsi, j’arrêterais de râler à chaque fois que je me tape l’installation d’Ubuntu. Mais bon !

Autre irritant, je n’ai pas réussi à installer les ressources pour pouvoir regarder la sacrament de vidéo de Radio Canada (voir les vignettes cliquables tout au bas de cette chronique). Je n’ai jamais réussi à me débarrasser de Totem en mode console (« sudo apt-get remove totem-mozilla ») ou à installer MPlayer (« sudo apt-get install mozilla-mplayer ») ou à faire comprendre à Firefox que je venais de le nantir d’un nouveau plugin appelé Flash ! Je n’ai même pas pu installer VLC alors que j’y étais arrivée avec toutes les autres versions. J’ai eu beau gosser, je n’ai récolté que de l’irritation. Zéro sur 10 pour la convivialité, le gros gibbon !

illustration2007101915.jpg

Cette prise d’écran illustre le brio avec lequel Gutsy Gibbon reconnaît les imprimantes. Dans certains cas, p. ex. la MFC de Brother, il dispose même des pilotes.

Je vais passer sous silence certaines nouveautés que j’ai pu observer, par exemple un outil de recherche interne (Desktop applet) apparemment assez efficace (photo ci-après) illustration2007101905.jpg. Je vais également glisser rapidement sur le fait que l’installation, avant que je n’ai eu à commencer ma configuration manuelle, se soit passée en moins de 20 minutes. D’ailleurs, cliquez sur les vignettes ci-après, pour en voir quelques illustrations. Portez attention à la 5e photo où on voit la richesse des langues offertes pour le Canada.

ligne1.jpg

illustration2007101916.jpg illustration2007101917.jpg illustration2007101918.jpg
illustration2007101921.jpg illustration2007101919.jpg illustration2007101920.jpg

ligne2.jpg

Le problème, c’est que j’ai l’impression de m’être procuré une version boguée ou lancée trop vite. À moins qu’il y ait eu de la corruption lors du téléchargement (je l’ai pourtant repris ce matin mon téléchargement, celui d’hier avait mis beaucoup trop de temps et je craignais les bites gangrenés). Voilà pour mon premier feeling, celui de Monsieur Madame Tout le Monde à qui un beauf aurait recommandé l’essai de Gutsy Gibbon : frustration, sentiment d’avoir merdé, sensation d’être incompétent. Pas bon pour le marketing, ça ! Dur dur ! Évidemment, c’est connu, les singes, gibbons et compagnie, ça fout la merde dans les Celeron !

Si je suis le seul à avoir eu des problèmes, je veux bien refaire mes devoirs. Mais si nous sommes plusieurs, force m’est de conclure que Windows et Mac OS X, des SE qui ne sont ni gratuits ni libres, n’ont vraiment pas à se sentir menacés, du moins par cette facette-ci, en son état actuel, du spectre linuxien.

Back to Feisty Fawn ! Par ici les tomates !

ligne2.jpg

PS – Voici quelques prise d’écran illustrant mes misères. Portez attention à la dernière. Le message parle de « film » alors que j’essaie de faire jouer un MP3 musical…

illustration20071019081.jpg illustration2007101909.jpg illustration2007101910.jpg illustration2007101911.jpg illustration2007101913.jpg illustration20071019121.jpg illustration20071019141.jpg
Publicités

109 réflexions sur “Quand les gibbons foutent le bordel !

  1. Le livre de Didier Roche est bon, sauf pour la chapitre ou il conseille l’utilisation du logiciel Automatix. Il est bien documenté que ce logiciel peut casser des systèmes. Mais bon, il y a tout un débat à ce sujet dans les forums.

    Danbol.

    Pour la langue, il faut aller dans Système, Administration, Prise en charge linguistique…et tout sera en français.

  2. Bonjour,
    je suis nouveau dans linux et j’ai commencé avec l’aide de ce livre. Je l’ai trouvé très bon pour un débutant comme moi qui ne savait pas ce qu’était un paquet et comment on installait un logiciel.

    Je confirme que Automatix, c’est pas une bonne idée. Ça m’a créer beaucoup de problème.

    Quant au passage de festy à gusty, je n’ai pas eu de problèmes à part la lenteur des serveurs. J’ai un vieux Dell 2400, 512Ram. et tout va bien, même Compiz-fusion. Le seul trouble, c’est Radio-cadena. Mais la source de ce problème ne provient pas de Gusty ou de Linux.

  3. hé ben! pour ma part, j’ai installé la version 7.10 il y a deux jours, et tout va bien, dual monitor sans entrer une ligne de code, imprimante configuré par défaut, lecteur mp3 qui marche du premier coup (toute des trucs qui ne marchait pas dans 7.04).

    vive l’open source définitivement – et le Québec libre naturellement…

  4. Nelson, Concernant toujours Radio-canada, te serait-il possible, étant donné ton statut de vedette du net, d’obtenir une réponse de leur part lors d’un super entrevue choc ?

    On peut rêver non ?

    Voici pour ma part ce que je viens de leur écrire :

    Je vois plusieurs interventions sur les forums informatiques de gens
    vous ayant demandé de corrigé la situation grave de l’accessibilité de
    vos contenus audio-visuels pour la plate-forme Linux et Mac.
    Il y a une constante dans chacune des demandes : Votre silence et le
    refus de donner des informations pertinentes.

    Mes questions:

    Pourquoi radio-canada agit-elle ainsi ?

    Quelle est le but de toute cette opération ?

    Devrons-nous utiliser d’autres canaux pour avoir des réponses
    satisfaisantes sur quand et comment R-C va régler cette énorme bévue
    informatique, qu’a peu près personne d’autre sur le web ne fait ?

    Pensez-vous un instant que les nombreux utilisateurs linux et mac vont
    voir leurs impôts ne profiter qu’aux autres sans rien dire ?

    Quelles solutions nous proposez-vous ? Acheter Windows ???
    Jamais, never , nunca, jamas, c’est assez clair comme ça ?

    Rdi en direct fonctionne, mais pas les capsules d’information, quelle en
    est la raison ?

    Vous avez à une occasion utilisé une capsule flash lors de la nouvelle.
    Bravo ce fut le
    seul reportage vidéo que j’ai pu voir depuis des semaines sur notre site
    de Radio-canada. Mais ça n’a pas duré…

    Personnellement, même si flash est un autre format propriétaire, donc à
    éviter, il a au moins l’avantage d’être multiplate-forme et donc d’être
    accessible à tous.

    Ça fait déjà des semaines que la communauté attend un réponse, il serait
    le temps de nous rédiger un petit texte de rapport d’étape, où en
    êtes-vous ?

    Bien à vous

    Jean Lussier

    Qu’en penses-tu ??? (contacter quelqu’un dans la grande tour)

  5. @ trocupei

    Ouin. J’ai déjà écrit en ces pages ce que je pensais de cette situation. J’ai même communiqué avec la SRC sans succès. Je peux bien réessayer, mais je ne jure de rien. Ces gens se disent « maîtres chez eux » et font ce que bon leur semble; soutenir la plate-forme linux semble loin de leurs priorités.

    Je vous reviens.

  6. Merci Nelson, Pierre Jubinville . journaliste à Radio-canada, vas essayer d’avoir des réponses ce lundi de la par du spécialiste technique.
    Sa patronne lui a déjà répondue que la masse c’était windows..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s