Images de ma cour: celles du 1er octobre

Celles d’Alex

illustration2007100101.jpgDans la foulée d’un article sur un appareil photo numérique publié mercredi dernier, je demandais à Alex, un lecteur établi depuis des lustres sur notre superbissime Île d’Anticosti, de nous fournir des photos de sa cour. Ce qu’il a fait en nous faisant parvenir trois clichés réalisés avec un Cyber-shot DSC-H5 de Sony. On parle ici d’un appareil vendu aux alentours de 550 $ dont vous pourrez découvrir les mérites en cliquant ici-même.

Vous habitez Stoneham, Miguasha, Shanghai, la rue De Bullion, la Côte-Ste-Famille, dans le 450, dans le Mile-End, en Europe, au diable vauvert, voire sur la 10e rue à Rimouski ? Montrez-nous votre cour. Faites-nous pénétrer dans votre univers intime (pas trop quand même…), en faisant parvenir, à mon attention,, trois ou quatre clichés que vous estimez représentatifs. Et si vous pouvez les enregistrer en jpeg 1024 X 768, je pourrais les publier sans aucune manipulation.

Attention, cette chronique étant de vocation techno, il est important que vous nous précisiez avec quel appareil vous avez réalisé vos images en nous fournissant un URL pour les spécifications techniques.

Voici donc les photos (avec texte) qu’Alex nous a fait parvenir. Pour en prendre connaissance, cliquez sur les vignettes.

ligne.jpg

la-mer-dans-l-oeil.jpg Parmi les premières prises avec mon Sony figure une série d’un chevreuil mâle sur le plateau derrière la maison. Je m’étais amusé à faire quelques « full frame », question de voir la texture du pelage de près. En agrandissant j’ai cru remarquer des détails dans l’oeil. On y voit effectivement le soleil et son reflet sur la mer. Avec un peu d’imagination, on devine aussi l’ombre de la maison sur le côté gauche. Amazing n’est-il pas ? C’est ma cour avant.

ligne.jpg

poireaux-et-pavots.jpg Que convoite cet animal malfaisant de son oeil concupiscent ? Le jardin de ma blonde oeuf corse ! Peut-on croire, à voir la posture des fleurs de poireaux et de pavots, qu’un léger vent souffle parfois sur Anticosti ? C’est notre cour arrière.

ligne.jpg

cour-avant.jpg Si je tasse l’animal de mon champ de vision et braque l’appareil vers le large, on voit la plate-forme littorale (c’est un nom de géologue ça, on l’appelle le reef) responsable de tant de naufrages. Elle s’avance parfois de 2 Km et est recouverte d’à peine un mètre d’eau à marée haute; le piège parfait ! C’est notre cour avant.

ligne.jpg

Celles de Normand

illustration2007100417.jpgRépondant à mon invitation de lundi, notre ami Normand, un résident de Fabreville, nous envoie trois photos de sa cour prises avec un Olympus FE-320 (mémoire flash de 2 Go) qu’il a payé 274 $. Évidemment, fait-il remarquer, il s’agit d’un « petit appareil bas de gamme » et non pas un gros machin comme le Sony ou le Panasonic dont nous avons parlé précédemment. Reste qu’il s’agit « quand même d’un appareil potable », s’empresse d’ajouter notre correspondant. J’aurais tendance à lui donner raison pour m’être personnellement satisfait d’un Olympus comparable pendant trois ans.

À preuve, cliquez sur les vignettes ci-après.

ligne.jpg

sans-zoom-sur-scene.JPG Ma cour donne sur la Rivière des Mille-Iles. Je suis très chanceux…

ligne.jpg

sur-automatique.JPG Image faite sur automatique.

ligne.jpg

zoom-a-moitie-sur-scene.JPG Utilisation du zoom, à moitié sur scène.

ligne.jpg

Publicités

13 réflexions sur “Images de ma cour: celles du 1er octobre

  1. Cette plate-forme littorale est bourrée de fossiles de coraux, datant d’une époque révolue où on trouvait une mer chaude à cet endroit! J’espère que vous y avez jeté un coup d’oeil. D’ailleurs, toute l’île d’Anticosti est un paradis pour les chercheurs de fossiles.

  2. Je sais bien que les photos de ce blogue n’ont pas prétention à être des oeuvres d’art, mais quand même, y’a un minimum! Elles pourraient être correctement exposées et surtout : horizontales! Ce n’est pourtant pas difficile, et ce, quelle que soit la qualité de l’appareil… Il suffit de ne pas appuyer comme une brute sur le déclencheur…

  3. Oh, on se calme !

    L’idée est d’afficher ici des photos représentant ce que des lecteurs de Technaute considèrent comme étant leur cour à eux. Ces photos sont réalisées avec des appareils photos numériques dont on donne, en même temps, la référence.

    L’objectif n’est pas d’exposer son savoir-faire photo, mais d’illustrer son environnement, sa cour.

    Si on commence à taper avec des termes un peu trop durs sur ceux qui jouent le jeu, personne n’osera plus le faire et mon idée va tomber à l’eau.

    Pourquoi vous ne m’en enverriez pas trois photos de votre cour, vous Tradintek ?

  4. @ Alex Les fleurs de ta blonde sont tellement belles que je vais imprimer ta photo et men servir comme mod;ele pour faire un tableau. Si je moffe pas trop, je vais le photographier et demander à Nelson de t’envoyé la photo

  5. Désolé pour toi Tradintek
    Mon métier n’est pas photographe loin de là. je voulais simplement montrer la beauté de la banlieu,j’ai aussi de très beaux couchers de soleil + ou – à l’horizontals 🙂

  6. Juste un mot pour vous dire que j’ai apprécié voir vos photos. Vous avez plus que simplement montré la beauté de la banlieue, comme vous le dites avec modestie. À quand vos couchers de soleil en diagonale ? (rires)
    Amicalement, bibelot

  7. « Pourquoi vous ne m’en enverriez pas trois photos de votre cour, vous Tradintek ? »
    Parce que ma cour (montréalaise) n’en vaut pas la peine, tout simplement… Et puis mon truc, c’est plutôt les photos d’action…
    C’est marrant comme les gens ne supportent pas la critique…
    Je trouvais simplement qu’il était plus agréable d’admirer des photos bien cadrées, comme celles parues aujourd’hui, notamment (« Coup double signé Canon »)…

  8. Il y a trois ans, j’ai réalisé un gros diaporama (iMovie/iPhoto) avec des images de ma cour (à Montréal) avant qu’on démolisse les hangars, qu’on fasse un terrain (avec pelouse, cèdres et fleurs), bref, qu’on mette tout cela fort fort kioute. Or, croyez-moi, il y a de foutues belles photos. Comme le disent les Serbo-Croates, « Beauty is in the eye of the beholder ».

  9. C’est pas possible comme il y en a qui ont du talent, j’entends qui arrivent à produire des images superbes avec, parfois, des caméras de merde. Bravo !

  10. @Michelle; j’me rappelle plus ! Je suis venu pour la première fois en « 82 et suis comme qui dirait, resté accroché !

    Mais en vrai il y a bien des façons d’y venir, c’est juste un petit peu plus difficile qu’aller à Percé mettons, ce que je considère comme un avantage. Les gens qui s’organisent un séjour hors des forfaits connus repartent avec une masse d’images et de rencontres uniques. En passant, un ami de longue date vient de mettre en ligne beaucoup de ses photos. René a commencé à travailler à Anticosti en « 74, à voir sur ; http://anticostiphotos.com/

    @Nelson, comment on fait pour coller le lien, plutôt qu’écrire l’adresse ? (sous Safari).

    Pour te donner un peu plus le goût et voir une couple de mes photos, le site de ma blonde ; http://anticosti.net/

    Et bien sûr, si tu passes ne te gênes pas, dans la rue du Cap-Blanc c’est la première maison, celle avec une shed fuschia. Au cas où tu passes en hiver, je vais envoyer une photo de notre cour enneigée à Nelson.

  11. wow! Alex,c’est l’oeil du Chevreuil dans votre cour a l’Ile d’Anticosti qui m’a le plus impressione..Tres bien reussi,vous devriez la faire paraitre sur Flickr si ce n’est pas deja fait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s