Considérations sur les inflagiciels

illustration2007072601.jpgConnaissez-vous le terme inflagiciel ? C’est la traduction proposée par l’Office québécois de la langue française pour le mot américain bloatware. Voilà un bien joli mot qui décrit à merveille de quoi il est question, c’est-à-dire d’un logiciel frappé d’inflation. Quelques dizaines de lignes de code de plus par ici, quelques dizaines par là et, zou, voilà votre beau petit exécutable si vif et pétillant devenu un obèse tout plein de cyber-cholestérol. Si je vous parle de ce sujet, c’est que la semaine dernière, un mathématicien, M. Simon Plouffe, m’a fait parvenir un courriel très intéressant sur cette question. Avec la permission de l’auteur, je vous le reproduis ci-après, dans l’espoir que vous y ajoutiez votre grain de sel.

ligne.jpg
En lisant votre chronique Qui a inventé la roue, un détail concernant l’ENIAC m’a intéressé, à l’effet que le monstre était capable de faire l’addition de 100 000 nombres de 10 chiffres par seconde, ce qui n’est pas si mal. C’est également ce qu’on mentionne dans le Wikipedia en français (mais pas en anglais directement).

illustration2007072602.jpgJe fais des calculs de ce genre depuis depuis 1971 en me servant d’ordis, de calculettes, etc. Je suis donc un utilisateur de programmes comme Maple, Mathematica, et autres produits du genre. Maple est un logiciel canadien qui fait des calculs qu’on dit symboliques et numériques, Mathematica est le produit américain équivalent qui depuis quelques temps est bien plus rapide et mieux supporté que, malheureusement, sa contrepartie canadienne. Tout ceci pour vous mettre un peu dans le contexte.

illustration2007072603.jpgBref, le Maple en question est un programme qui existe depuis une vingtaine d’années et qui est devenu comme beaucoup de programmes généraux : un inflagiciel. C’est à dire qu’il fait la job, mais il est devenu bien plus lent et bogué au cours des années.

J’ai donc fait le petit test très naïf suivant. J’ai construit un programme de 8 lignes qui fait l’addition de nombres de 10 chiffres et qui tous les 100,000 affiche le résultat là ou il est rendu, j’ai simplement additionné les inverses des entiers de 1 à … en affichant tous les 100,000.

Mais voilà, mon programme nono, je l’ai testé avec Maple 11 sur la machine du bureau que j’avais sous la main, un pentium 3Ghz avec 1 Go de RAM. La surprise ? Dans ce système, mon programme tourne à la même vitesse que le ENIAC !

Comprenons-nous bien, cette boucle de calcul n’est ni compilée, ni optimisée. Pourtant, nous sommes 60 ans plus tard et j’utilise l’un des programmes crème de la crème dans le domaine du calcul, cela avec une machine capable d’au moins 1 milliard d’additions par secondes (si ce n’est pas plus). Or, avec Maple, je me retrouve à la même vitesse qu’en 1946.

J’ai donc publié ce constat sur un newsgroup de mathématiciens habitués à ce genre de calcul et ça a soulevé beaucoup de commentaires et de surprise. Évidemment que si on prend un bon programme en C, on peut faire 1 million de fois mieux, ça on le sait. Mais en arriver là avec Maple 11 avec un PC assez rapide, c’est vraiment désolant.

illustration2007072604.jpgCe que j’ai expérimenté avec Maple n’est pas un cas unique, loin de là. Récemment je me suis buté à iTunes (Apple) de la même façon. J’ai à la maison une sérieuse collection de pièces musicales, dont la liste des tags ne représente qu’une vingtaine de méga-octets. Or, si je démarre iTunes avec mon catalogue, l’ordi prend plus de 3 minutes pour afficher la liste. Notez que mon disque est neuf, rapide et optimisé. Pourquoi est-ce ainsi ? Comment se fait-il que iTunes prenne autant de temps à lire une liste de 20 Mo ? Oui je sais que la liste de tags est en format XML et que ce format est lourd. Mais même là !

illustration2007072605.jpgPrenez Adobe Acrobat, un autre programme devenu inflagiciel. Il est désormais plus lent qu’il y a 8 ans, même si ma machine est de 10 à 20 fois plus rapide. Il n’est même plus capable d’indexer des documents, alors que j’arrivais à le faire avec mon vieux Mac G3 de 300 Mhz, cela à un rythme de 50 pages par secondes. J’ai de la documentation PDF au bureau que j’ai renoncé à indexer (catalog).

Bref, les machines tournent de plus en plus vite et les programmes sont de plus en plus lents. Pourquoi est-ce ainsi ?

Simon Plouffe

PS – En passant, j’ai compilé en vrai C natif une boucle qui additionne des nombres, enfin le plus près possible d’additions pures à, disons, 10 chiffres (double précision) et j’obtiens 666 000 000 d’additions par seconde dans la même machine qui avec l’inflagiciel de Maple, n’en fait que 100 000. C’est donc 6 660 fois plus rapide. On a évolué un peu …

Publicités

58 réflexions sur “Considérations sur les inflagiciels

  1. @Bertran Toupin

    Un port bloqué l’est autant en sortie qu’en entrée! Il s’agit de configurer les permissions dans votre router adéquatement. Et si un programme essaye d’envoyer des données en sortie sans votre permission sur un port inhabituel.. ça sent le Spyware ou le Trojan!! 😀

    Mais, bon, on en fera pas un drame, en effet! Et bravo pour Firefox. Configuré par défaut, il est de loin beaucoup plus sécuritaire que IE… Nous sommes bien d’accord là-dessus! Et puisque vous scannez régulièrement votre HDD, vous améliorez vos chances effectivement! C’est simplement que vous m’aviez donné l’impression que les virus ne s’attrapaient que par un download…

  2. Pour ma part mon expérience et mon observation m’indique que la plupart, sinon tous, les PC’s OEM (Les ordinateurs vendu sur les tablettes des magasins avec un OS (opérateur système=système d’exploitation) (modifié au goût des fabricants assembleur) sont handicapé et déjà préparé pour donner des constipes et des irritations corticaux-ancéphaloginal.

    Il convient de considérer aussi La Cyber Arnaque Légale qui est l’oeuvre conjuré des développeurs Anti bibittes et autres saletés qui ont crié au scandale en 2004-05 lorsque Microsoft développait sont OS Longhorn et qui est devenu Vista. À l’origine Longhorn avait été développé pour être un OS blindé contre toutes intrusions Internet. Mais les Ténors Anti-virus et Antispyware et malware ont invoqué la loi Anti-trust pour forcer M$ a changer de cap et à rendre accessible les codes afin que continue à prospérer les firmes qui étaient menacé de manque à gagner.

    Tenez bien votre tuque, M$ va mettre en service ce fameux Longhorn (MS Serveur 2008) en début d’année 2008 avec le principe de base qui était prévu à l’origine contre toutes attaques et pénétrations malveillantes Internet. Les gros gestionnaires de parc de PC (Gouvernement, banques et Bureautique de grosses entreprises pourront avoir la joie de se passer d’investissement en ce qui concerne l’achat ou l’abonnement à des logiciels de sécurités.
    Mais, , l’équivalent pour les usagers qui ont un parc de quelques ordis à la maison, Home Serveur 2008, n’auront rien de tel.

    Je roule actuellement sur un ordi que j’ai assemblé en 2004 et qui roule avec XP Pro SP2 sur une roulette de calcul en mode optimum P4 1.6ghz. J’ai pris un soin méticuleux a bien choisir les composantes afin que la synergie d’ensemble soit des plus performante en matière de multimédia (qualité-performance-rapidité). J’utilisais et utilise toujours Norton 2003 (sans la fonction courriel), la suite Zone Alarme (sans la fonction Anti-virus et courriel) jusqu’en début de la présente année ou j’ai commencé à avoir des bibittes et des saletés Internet. J’ai ajouté des gratuitiels tel que Ccleaner, AVG antirootkit, Hijackthis, Spybot Search and Destroy et ai été obligé de désactiver manuellement, dans le Gestionnaire de contrôle et dans la fonction msconfig, les logiciels qui s’embarquent automatiquement au démarrage de l’OS en filtrant leurs comportement (inclus ceux d’XP Pro SP2) et qui demandent un temps fou à l’OS pour commencer à rouler et cela suite aux mise à niveaux récentes de ceux-ci, et que je préfaire activer au besoin seulement.

    Les logiciels et progiciels que j’utilise roulent en 32bits tel qu’Adobe CS2, MS Office 2003 et autres logiciels connexes à l’infographie et à la photographie et vidéographie numérique. Les « updates » de ces versions que l’on obtient sont améliorées en fonction du 64bits. La même chose pour les logiciels audio-vidéo tel que Windows Media Player, Quick Time Player Pro etc.… Ce qui ralenti l’ordi pas à peut près et me demande d’installer des logiciels alléger tel que mentionné plus haut dans ce blogue. Tout ça parce que Vista roule en 64bits et que XP Pro a été aussi émis en version 64bits et que les mises à niveaux pour le 32bits viennent avec les possibilités du 64bits.

    Pour ceux-là qui ont Vista, toutes versions confondu, et qui ont acheté leur ordi sur le marché de détail leur problématique est plus que double. Les inflagiciels qui peuplent leur ordi et l’OS Vista qui est Presque comparable à Windows Millenium ne peut pas, même avec 2Gigs de mémoire vive, et ayant abord des composants de qualité hétéroclites s’attendre à des performances de vitesse.
    La même chose en ce qui concerne les versions XP autre que la version XP Pro SP2 et qui a été embarqué dans les ordis OEM par le passé.

    Pour les usagers de Vista il y a aussi un grand nombre de pilotes informatiques de logiciels qui sont soit inadapté à la configuration matériel des PC OEM ou carrément inexistant pour faire fonctionner certains logiciels qui de ce fait sont incompatible avec cet OS. Il faut donc tous racheter les nouvelles versions logicielles compatibles avec Vista. Sans parler des efforts et du temps mis à faire les mises à niveaux pour ceux qui sont compatible sur les sites des fabricants.

    Vous voulez rouler plein gaz ? Utilisez un pc pour l’internet avec une image de sauvegarde de l’OS en cas de problème de bibittes (15 minutes et l’on redémare) et un pc hors connexion internet pour l’usage courant des logiciels utiles. Faite la mise à niveaux de vos logiciels (au besoin seulement) vous-même en allant sur les sites des fabricants en les téléchargeant sur une clef USB ou un disque dur externe à partir duquel vous les activerez. Désactivez les logiciels inutiles au démarrage de votre pc et défragmentez régulièrement votre ou vos disques durs et apprenez à reconnaître les logiciels scrapware des logiciels sain et performant sans mettre de préjugé ou de vape émotionnel sélective. Les religions et les religieux cybernétique qui vivent en vase clos à l’intérieur de leur fanatisme vous diront d’emblé que pour eux il n’y a que tel ou tel OS qui est le meilleur. À mon avis se sera toujours une question de besoins, d’usages et de possibilités dans le temps et non une affaire de « quéquettes comparative ».

    Pourquoi s’étonner que les réalités (ici, cyber numérique) glissent de plus en plus dans la fosse au « Mercantilisme » ? La décadence « Mercantile » fait son oeuvre partout dans toutes les sphères de notre soit disante civilisation. Une autre forme d’esclavage qui ronge le soit disant progrès de la liberté individuel et qui à le mérite d’enrichir les fabricants d’aspirine et d’advil, si ce n’est pas les fabricants de psycho-décompresseurs.

    Moral de l’histoire; plus ça va vite moins ça avance et il faut faire avec, du mieux qu’on peut avec ce qu’on a… et un gros Merci à Bill et à Steve.

  3. Pourquoi XP SP2 ? Tout simplement parce qu’il offre plus de possibilité de contrôle et d’ajustement et aussi parce qu’il est exempt de DRM et autres systèmes de contrôle emmerdant. Aussi parce que cet OS a eu et continu à recevoir le plus de développement de logiciels de la part des Compagnies compétente et crédible en affaire dans le monde des ordis. Et ce, depuis que les usagers et les fabricants ont envoyé à M$ « un doit d’Honneur » à la PET en ce qui concerne Vista.

    J’ai un Mac qui rouille tout seul dans son coin parce que je ne peux pas le mettre à ma main comme je l’entends et aussi parce qu’il minimise les logiciels autres que ceux développés par Macintosh. Et même si les logiciels de Mac sont améliorés avec les années et roule sur du Intel, il n’en demeure pas moins que bien d’autres logiciels développés sur les plateformes Windows les surpassent de beaucoup. Inclus les logiciels Adobe qui ont pris le virage M$ il y a quelques années. C’est tout dire…

    En ce qui concerne les nouvelles versions de L’OS Linux, ils n’offrent pas encore, à mon avis, beaucoup de logiciels développés sur cette plateforme et, utiliser des logiciels M$ sur celles-ci c’est plus ou moins hasardeux pour ceux qui ont besoin de plus de convivialité et des rendus efficace « Multimédia » dans différent besoins et usages de leur l’ordi pour gagner leur vie ou par soucis de performance et de rendu.

    Il est possible d’utiliser des logiciels développés sur la plateforme M$ qui datent de plusieurs années. Tel que ACDsee 3.1, PicaView ver. 2.1 Acrobat ver.6, Adobe PhotoDeluxe Ver.4 Home Edition ect…, qui fonctionnent aussi bien avec Linux qu’avec XP SP2 en termes de rapidité et de convivialité pour des usages légers et très satisfaisants. Il est même possible des embarquer sur une clé USB et de s’en servir sur des pc hôtes dans les lieux publiques ou chez des copains sans laisser de trace sur les pc hôtes etc.…. Par Exemple pour la correction automatique de photos j’utilise ACDsee 3.1 (made in Canada) avec sa mise à niveaux vielle de 7 ans pour corriger mes photos avant leurs utilisations pour d’autre fin et usage. La toute nouvelle version d’Adobe Photoshop CS3 version Étendu (version 10) me donne des résultats d’ajustement et de correction automatique un peu moins bien en étant un petit peu moins rapide pour ce faire. Quand j’utilise Adobe Photoshop Element 5 la fonction automatique me donne les mêmes résultats qu’avec ACDsee 3.1.

    Alors pourquoi j’utilise encore ACDsee 3.1 qui n’est plus supporté par le fabricant ? Pour la raison qu’il est payé, rapide, simple et convivial et que pour mes besoins légers il n’y a pas encore mieux. Photoshop c’est pour le nec + ultra de rendu particulier lorsque les photos sont pollués ou incorrigible à l’automatique ou pour d’autres rendus créatifs super évolués. Mais les versions nouvelles de Photoshop Element sont toujours précurseur de la plupart des nouveautés de Photoshop qui sont offerte avec la dernière version du jour, soit dit en passant, et à bien meilleur coût. ($129.00 pour la version 5 de Phosohop Element versus $814.00 pour l’édition 10 (CS3) de Photoshop de base chez Future Shop actuellement. Sans mentionner le fait que Element s’accapare de bien moins de mémoire Vive alloué et d’espace disque dur pour les fichiers de pagnation (paging files) que Photoshop.

    Il n’en demeure pas moins que pour moi c’est une question d’adaptation et d’efficacité de rendu. Pour les correctifs de photos dite de volumes ou pour changer la résolution pixel ou le type d’encodage (5 photos et plus) nécessitant le même type d’action j’utilise le gratuiciel « Irfan » depuis 1999. Il est extrêmement rapide et encore plus depuis que j’ai passé de mon IBM (OEM) PII 350mghz avec Windows 98 deuxième édition a XP Pro SP2 sur ma super roulette P4 3.6ghz HT deux pipes en intake et, qui est face à la réalité d’aujourd’hui, au dire de certain, bon pour le musé des obsolètes, mais qui tient encore très bien la route sans plantage ni écran bleu de la mort et qui laisse dans la brume les bombettes Vista.

    Linux c’est bien pour ceux qui ont peu de besoin et qui se contente de peux en multimédia, tel que photos, audio et vidéo, traitement de texte et autres basiques. Lorsqu’Adobe confectionnera ses progiciels pour fonctionner expressément sur cet OS alors là…

    Rendez à César ce qui revient à César et à Bill Gate, Steve Job et Linus Benedict Torvalds ce qui leurs revient aussi. Ce qui est Free a-t-il une plus grande valeur que ce qui est à Rabais ? N’hésité pas à questionner plusieurs professionnels de l’analyse en ligne sur la valeur de tel ou tel logiciels avant d’investir de votre poche. Choisissez le fournisseur internet qui offre dans votre localité et à votre adresse le meilleur débit (stable) de rapidité de bande passante montante et descendante afin de bénéficier de la plus grande rapidité en utilisant votre fureteur et dans le cas ou votre service dépend de la lune et de ses phases, comme un yoyo, alors avisez, mais ne mettez pas tout sur le dos de votre fureteur ni sur la rapidité de votre OS.

    À mon avis, Internet Explorer, Netscape, Safari, Firefox et cie offrent tous des pours et des contres. En ce qui concerne les failles de sécurités et le % de possibilité d’être infecté c’est comme qui dirait une affaire personnelle d’usages et d’utilisation. Quand je vais me balader sur la « Main » ou sur la « Catherine » c’est pas pareil comme d’aller sur « Beaver hall » ou sur « Université ». Et puis dans ma boîtes aux lettres il y a une panoplie de « comiques » non sollicité qui prennent le chemin de la récupe et ce sans parler des « peddleurs » qui frappent à ma porte ou active la sonnette de mon téléphone résidentiel pour dire « CouCou ». Lorsque je reviens des lieux publiques je dois me laver les mains à plus d’une fois parce que…. Une plaie d’Égypte ou une possibilité d’adaptation raisonné et bienveillante ?

    Dans mon cas, c’est l’efficacité de l’intelligence adaptative qui m’évite le médical en matière d’ordi comme dans d’autres domaines et qui me donne argent sonnant le bon rendu pour mes besoin du jour et… de demain. (Je touche du bois)

    Faite construire votre ordi par des techs compétant en acceptant le prix de la qualité et de la bonne synergie des composantes avec un OS XP Pro SP2 et bientôt SP3 en 2008 sans Inflagiciels c’est mieux que d’acheter OEM à bas prix quand il vente ou à plein prix quand il ne vente pas avec plein d’enflure de logiciels à essaie qui sont déjà périmé mais que vous pouvez acheter à plein prix en nouvelle version plus performante si ça vous « tente ». M$ va supporter XP jusqu’en 2012 et peut-être plus, car son prochain bon coup ou fiasco (nom de code Vienna) est prévu en 2010 et, que Vista va plonger à plus ou moins brève échéance selon les experts indépendants et sans attaches commercial.

  4. Ceux qui dient qu’AVG ralenti leur ordinateur feraient mieux d’échanger le hamster qui tourne à l’intérieur ou savoir comment utiliser un ordinateur. C’est simple arrêter AVG lorsque vous jouez à un jeu. Un anti-virus est bon seulement lorsque vous téléchargé, installé et exécuté un fichier.

    Donc si vous savez que vous allez jouer à BF2 (exemple) toute la soirée, fermé votre anti-virus et voilà c’est fait fini les lamentations.

    Pour ma part j’ai un Core 2 Duo E6400 et je ne vois aucun ralentissement ou perte de performance, puisque j’ai assigner AVG à seulement 1 CPU pour ne pas qu’il utilise toute les ressources de mon PC et il y’a une option sous AVG qui permet de diminuer la priorité qu’à l’anti-virus sur tout ce qui est en exécution sur votre PC, suffit de la mettre à low, ce qui fait que lorsque vous êtes en plein scan et que vous exécutez une application ou jeux, AVG ralenti pour laisser toute la place à votre application ou jeu. Il repart à pleine puissance lorsqu’il voit que le CPU est moins utilisé.

    Et puis si vous trouvez encore que c’est lent allez vers Linux et Mac et dites adieu à vos jeux, c’est tout 😉

  5. Lent à cause des anti-virus je veux dire. Mac et Linux n’ont pas besoin d’anti-virus, car aucun virus n’est conçu pour eux.

  6. Utile de lire les commentaires des internautes! J’ai sauvé 80 MB sur mon disque dur en installant Foxit Reader et en flushant Adobe Reader. Merci Toogreen, Phantoman et autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s