Expression Studio à l'Ex-Centris

illustrations2007062101.jpgDepuis mars dernier, je vous ai signé quelques articles sur Expression Studio, une nouvelle catégorie de logiciels arborant le logo de l’Empire. En lançant ce coffret de 4 produits, vous ai-je signalé, Microsoft s’est trouvée à sauter sur une patinoire (celle d’Adobe/Macromedia) où on ne l’attendait pas vraiment, une patinoire appartenant à un monde qui, jusque là, avait très bien fonctionné sans elle. Qui plus est, du jamais vu, Expression Studio permettait qu’on intègre en temps réel les designers, les développeurs et les gestionnaires dans une seule et même équipe de réalisation de projet. On connait les antagonismes traditionnels entre ces trois paliers essentiels.

illustrations2007062105.jpg

Pour certains, cela peut paraître comme étant une autre des innombrables prétentions marketing de Microsoft, laquelle, on le sait tous, n’en est pas à une exagération prête. Mais pour d’autres, c’est tout ce qu’il y a de plus vrai avec, en prime, le fait que tout baigne dans la plus grande des convivialités. Or, de démo en démo, incluant celles d’hier soir alors que Microsoft avait réuni une poignée (ou deux) d’intéressés à l’Ex-Centris (rue Saint-Laurent), j’aurais tendance à abonder en ce sens.

illustrations2007062102.jpgC’est du moins ce qui ressort des propos de Garry K. VanPatter (photo ci-contre), le controversé cofondateur de l’institut newyorkais NextD, cénacle où on prévoit ce que sera le design dans nos lendemains mondialisés (cliquez ici pour un point de vue intéressant sur son exposé). Cet expert a soutenu que l’intégration des trois types d’intervenants (designers, développeurs, gestionnaires) était un phénomène observable et incontournable qu’Expression Studio arrivait à prendre en compte. Je vous précise que M. VanPatter n’est pas connu pour être un évangéliste à la solde de Microsoft.

illustrations2007062103.jpgPas plus, d’ailleurs, que Danny Riddle (photo ci-contre), un amateur de Mac devenu patron de la création chez Metaliq, une boîte de designers établie à San Francisco. M. Riddle nous a présenté, hier soir, deux applications fort éloquentes réalisées avec Expression Studio et Silverlight (ex WPF, sorte d’onguent miracle), TopBanana et la WPF Snowboarding Application. Dans les deux cas (surtout le 2e, à mon avis), on y voit clairement la capacité du produit Microsoft à bien intégrer les données essentielles, le graphisme (3D ou autre) et la convivialité. Si vous prenez le temps de cliquer sur les deux hyperliens précédents, vous en conviendrez sûrement.

illustrations2007062104.jpg

Dans la salle, certains participants, graphistes ou développeurs, m’ont cependant fait part de leur scepticisme. Familiers avec l’univers Adobe/Macromedia et inconditionnels du Flash, leur enthousiasme par rapport à Silverlight (WPF) m’a semblé pour le moins mitigé. Mais puisqu’on leur a remis une licence complète (prix de présence) pour Expression Studio, ils vont bien sûr le mettre à l’essai et s’en faire une idée plus précise.

illustrations2007062106.jpgEn attendant, méfiance et circonspection. Microsoft, c’est Microsoft. L’image qui ressort malgré les Garry K. VanPatter et Danny Riddle, c’est celle de Steve Ballmer en vendeur de voiture d’occasion. Toute une pente à remonter sur le plan crédibilité ! Il n’en demeure pas moins que le produit est beau, qu’il semble solide, qu’il se veut multiplate-forme (certains modules sont ou seront disponibles pour le Mac), qu’il est quasiment abordable (moins de 800 $CAN) et qu’il est soutenu par la machine à saucisses de Redmond. Par contre, il nécessite qu’on ait tout le bazar Dot-net dans ses serveurs. Mais ça … beaucoup de boutique l’on déjà.

Tant et si bien que les chances de succès sont réelles, même si, pour l’heure, ceux à qui le produit s’adresse se font tirer l’oreille.

Publicités

3 réflexions sur “Expression Studio à l'Ex-Centris

  1. Je ne sais pas pourquoi mais je ne peut m’empêcher d penser à ceci:

    Développons des logiciels pour les designer. Sortons le sur windows et mac. Les designer étant majoritairement sur mac nous les attirerons, lorsque le logiciel sera bien implanté (si il réussisse) dans le monde du design, discontinuons la suite sur mac pour être exclusive sur windows. Comme ça, nous aurons pénétré la niche d’Apple et les gens
    switcherons sur Windows.

    Tordu? non? mais pourquoi pas?

  2. @gillesgilles:

    Tu oublies la suite… Quand la version Mac est éliminée, ne faisons plus rien pour nous améliorer. Devenons fade et sans saveur. Pas de compétiteurs…

    Oups! De nouveaux joueurs arrivent…

    IE élimine Netscape s’assit sur son steak => Firefox et Safari apparaissent.

    MS Windows élimine NeXT, BeOS, Amiga, SiliconGraphics, etc => Linux et MacOSX se pointent.

    Microsoft achète SoftImage et RARE… et ne fait plus rien => RetroStudios, DiscreetLogic, Adobe, reprennent le flambeau…

    Dès que tu stagnes, t’es cuit. Et Microsoft fini toujours par stagner… Donc la croissance de Microsoft est terminée. Comment Bill va-t-il gérer la décroissance? Une petite fondation avec ça?!

  3. Nelson a dit:

    « …qu’il se veut multiplate-forme (certains modules sont ou seront disponibles pour le Mac)

    Ouin! J’appelle pas ca multiplate-forme moi… enfin!

    ‘…Par contre, il nécessite qu’on ait tout le bazar Dot-net dans ses serveurs.’

    Ah!! Juste ca? Rien là! Merde, ouvrez vos yeux, le voilà le petit détail caché! Il est là le problème! On dit « mais ca beaucoup l’ont déjà », mais c’est ca justement le problème!! Elle est là la crosse de Microssesoft! Faut encore une fois être complètement dépendant à M$ pour utiliser ce produit…

    Quand tu utilises des outils comme Dreamweaver ou Flash, le résultat généré est du code HTML ou Flash standard, qui roule sur n’importe quel server, que ce soit sous UNIX, Windows ou autre. Ils respectent des standards non-discriminatoires d’un OS ou l’autre. Méchante différence avec ca! Là ce qu’on nous dit, c’est l’équivalent de si soudainement on ne pouvait que publier des PDFs sur le Mac! Ridicule!

    Imaginons un instant que le jeu de logiciels ci-haut devient populaire et effectivement devient standard… Celà voudrait dire que petit à petit on verrait les serveurs Linux disparaitre! Ce qui commence à avoir pas mal plus de sens quand on pense aux stratégies typiques de Ballmer et Microsoft…

    Enfin j’espère que les boites multimédias vont s’ouvrir les yeux et snobber ces produits . S’ils ont le moindrement de bon sens et tiennent à leur portefeuille je n’ai pas à m’inquiéter. Malheureusement réalité est que plusieurs boites piratent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s