Shiira: aussi beau qu'une shiira est délicieuse

illustration2007051001.jpgCe matin, ne reculant devant aucun sacrifice pour plaire à ma distinguée clientèle, je poursuis ma vadrouille dans le monde des fureteurs gratos avec un produit uniquement Mac appelé Shiira (une suggestion de notre ami Gilesgilles). Au Japon, pays où s’articule le projet, Shiira signifie dorade, coryphène ou mahi-mahi, un poisson aussi balaise (1,50 mètres et 20 kg) que succulent. Le shiira est également appelé poisson caméléon à cause de ses facultés à changer radicalement de couleur, à quelques minutes d’intervalle. Merci Wikipedia !

illustration2007051005.jpgCette notice bio marine faite, disons que Shiira 1.2.2 est un logiciel Open Source sous licence BSD dont le moteur de rendu et de script KHTML (Apple) émarge du projet linuxien Konqueror. L’idée ? Offrir aux utilisateurs de Mac un produit Cocoa spécifiquement conçu pour cette plate-forme (contrairement à Firefox) et pouvant aller beaucoup plus loin que Safari, un mac fureteur en perte de vitesse (qui devrait bientôt bénéficier d’une grosse mise à niveau).

illustration2007051003.jpgShiira qui se télécharge et s’installe en un rien de temps, arrive presqu’à nous faire oublier Safari et Firefox dès qu’on commence à l’utiliser. En plus de tout faire (parfois en mieux, mais pas toujours) ce à quoi ces produits nous ont habitués, il offre des trucs en supplément. Par exemple, il dispose d’un tiroir latéral (comme il y avait naguère dans Mail, le client de courriel du MacOS X) ou s’affichent les signets, l’historique, les téléchargements, un résumé des pages Web qui nous intéressent (Page Holder) et les flux RSS (voir photo ci-haut).

illustration2007051004v.jpg

illustration2007051002.jpgPar ailleurs, il permet de voir instantanément toutes les fenêtres qu’on a d’ouvertes (cliquez sur la photo ci-haut, elle va se déployer en 900 pixels). Il dispose d’une version mini qui s’ouvre dans Dashboard (prise d’écran ici à droite). Il rend possible, si l’on veut, un mode furtif de navigation (ne laisse aucune trace nulle part…). Il tolère qu’on lui change modestement d’allure, par exemple le faisant passer d’Aqua à Métal. Le site Web du projet Shiira offre plusieurs possibilités à cet effet. Et ainsi de suite.

illustration2007051007.jpgAu bout d’une heure d’essai, ce fureteur m’est apparu stable, rapide et très simple à utiliser. Mais il y a des trucs que je n’ai pas réussi, par exemple, changer la page comme le démontre l’illustration ci-contre, ou encore conserver toutes mes pages ouvertes au retour après un redémarrage (une des finesses de Firefox…)

Depuis l’hiver, on peut se télécharger une version beta 2.0b2, ce que je n’ai pas fait. Pour avoir visité quelques forums, j’ai compris que j’avais intérêt à attendre encore un peu. Les bogues y seraient légion et mon papier n’aurait pas été juste envers la version 1.2.2 mise à l’essai ce matin.

Est-ce que je vais conserver Shiira dans mon Mac ? Méchante bonne question. Quelque soit la machine que j’utilise, Win XP, Win Vista, MacOS X, Ubuntu ou Xandros, je me sers de Firefox et j’en suis très heureux. Mais la mouture Mac de Firefox n’est pas aussi bonne que celle des autres plates-formes. Donc, peut-être que je vais conserver Shiira. Chose certaine, Safari, dans son état actuel, ne sera pas un critère dans ma prise de décision. À voir !

Publicités

6 réflexions sur “Shiira: aussi beau qu'une shiira est délicieuse

  1. Merci Nelson, on peut dire que tu es à l’écoute de tes lecteurs 😉

    À noter aujourd’hui qu’il y a une nouvelle build de la version beta. Peut-être qu’elle est amélioré? Je l’essaie..

  2. Idée potentielle:

    Pourquoi pas un browser intégrant 2 ou plusieurs moteurs de rendu (Gekko, Webkit, etc), développé par couches de classes dynamiques précompilées donc mis à jour indépendamment les uns des autres.

    La sélection du meilleur moteur se ferait selon les domaines détectés dans une liste ET/OU détectés automatiquement dans le source du site.

    Tout ça, indépendamment de l’interface utilisateur Cocoa (objective C est vraiment très dynamique comme langage) ou .Net (là, je ne sais pas) ajoutée comme couche supérieure.

    oups, excès de geekitude… vite, une « Fin du monde » dans un verre NeXT… héhé!!

  3. Idée alternative:

    Un browser, chaque téléchargement de page ouvre un certains nombres d’onglets chacun donnant l’interprétation selon un moteur de rendu particulier. Le choix de l’onglet affiché est choisi automatiquement par un algorithme qui choisi le meilleur OU manuellement par l’utilisateur.

    La majeure partie de ce browser de rêve est déjà programmée par nos amis de l’Open Source. À qui les millions de Google?! On fait tu une course?! Héhéhé!!!

  4. imbe:

    Pour l’idée du browser qui utilise plus qu’un moteur de rendu; parmi les plus connus, Netscape en propose déjà un. Pour ce qui est des mises-à-jour, il faudrait que je l’essaie.

    Par contre, je sais que Firefox peut utiliser le moteur d’IE avec un add-on et que les mises-à-jour s’effectuent en incrémentant.

    Aussi, si un site pose des difficultés, Opera propose les User JavaScript et Firefox peut avoir la même fonctionalité via GreaseMonkey.

  5. @pontobumbleroot:

    En parlant de Netscape, il va revenir en plus léger et viser un marché plus large qu’avec Communicator. Firefox va avoir un concurrent qui va lui ressembler étrangement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s