Expression Studio de Microsoft : là pour rester !

illustration2007031401.jpgQuand, il y a deux ans, Abobe fit l’acquisition de sa rivale Macromedia, nombreux furent ceux qui conclurent en une prémunition stratégique face à l’imminence d’une offensive signée Microsoft. Pour se défendre contre les hordes de Steve Ballmer, Adobe se devait en effet de contrôler son terrain et de concentrer ses énergies. On connaît la suite. Le tocsin du branlebas de combat eut à peine le temps de se faire entendre que Microsoft commençait déjà son déploiement. Ainsi, l’automne dernier, l’Empire lançait un premier produit arborant les couleurs d’une nouvelle armada, Expression Web.


Sous la férule d’un transfuge de … Macromedia, M. Forest Key, Expression est une famille flambant neuve de gros produits, tous destinés aux designers professionnels. Je vous parle d’Expression Web, d’Expression Blend, d’Expression Media et d’Expression Design. Ces produits, dont certains sont déjà en vente libre, seront bientôt regroupés en une panoplie facultative appelée Expression Studio, une panoplie dont la mise en marché se fera vraisemblablement à partir de l’automne prochain.

illustration2007031402.jpgChère la famille ? Pas vraiment si on regarde la concurrence ; on peut même parler d’une politique de prix agressive. En dollars canadiens, Web coûte 409 $ (ou 149 $ si on a déjà FrontPage, titre abandonné définitivement par Microsoft), Blend 670 $ et Media 400 $. Quant à Design, il ne se trouve que dans de Studio, lequel se vend 800 $ (ou 469 $ si on a déjà FrontPage), une économie de plus de 400 $ sur les produits achetés séparément. Qui plus est, Blend est accompagné de la version standard de Visual Studio. Je vous jure.

Comme me l’a expliqué M. Jeff Zado de Microsoft, Expression Web, un logiciel en vente libre depuis décembre dernier, est la suite logique de FrontPage, tout comme l’est, d’ailleurs, SharePoint Designer. La différence ? SharePoint est spécifique aux grandes boites avec des intranets sous Portal Server et où la norme bureautique est Microsoft Office System. Quant à Expression Web, il s’adresse aux autres entreprises, celles qui ne sont pas nécessairement toutes toutes cyber-microsoftisées. Quant à Expression Blend, on parle d’un gros logiciel qui entend s’attaquer au célèbre Flash de Macromedia/Adobe. Pour s’en faire une idée, on peut en télécharger la version presque finale (release candidate) offerte présentement sur le site Web de Microsoft. Bien intégré à Visual Studio, ce logiciel se veut le roi de la route quand vient le temps de développer des interfaces utilisateurs haut de gamme.

illustration2007031405.jpgPour sa part, Expression Media est l’évolution de iView MediaPro, un logiciel de gestion de fichiers graphiques, ainsi que du flux de production qui en découle, acheté en juin 2006. Bien aimé des photographes numériques, ce produit a été revampé et intégré au monde désopilant de Visual Studio. Une version gratos (21 jours) peut être téléchargée ici. Enfin, Expression Design est une sorte d’Adobe Illustrator patenté à la sauce Microsoft. Ce produit disponible ici-même en version beta 1, constitue la table à dessins (bitmap et vectoriel) essentiel aux artistes Web.

Pourquoi est-ce que je vous parle de tout ce bazar ? Parce que, depuis une semaine, je m’amuse avec Expression Web, un éditeur Web plus plus d’une convivialité exemplaire qui se targue d’être totalement respectueux des standards industriels, tout en sachant s’intégrer dans Visual Studio. En fait, j’ai constaté qu’il gérait très bien les CSS, que ses innombrables outils étaient intuitifs, qu’il indiquait le code erroné (à la manière de Word qui souligne les fautes d’orthographe) et qu’il était facile à configurer. Si on connaît le HTML, en tout cas suffisamment pour savoir écrire du code dans un petit éditeur de texte, et si on est à l’aise dans FrontPage, on s’y retrouve en terrain de connaissance. Nul n’est besoin de suivre une formation ; le fichier d’aide est amplement suffisant.

illustration2007031404.jpgIl y a tout de même un truc que je n’ai pas compris. J’ai pris la page d’accueil de mon site Web familial, un site validé XMTML 1.0 Transitional par le moteur du W3C (voir prise d’écran ci-contre), et je l’ai soumis à Expression Web. Si vous regardez attentivement l’illustration qui suit ce paragraphe, le logiciel de Microsoft considère que l’usage de balises auto-fermées (self closed) est fautif. Il les souligne de rouge et, quand on passe la souris sur la ligne, il fait apparaître une bulle expliquant sa prétention. Pourtant, la déclaration inaugurale du haut de page indique clairement qu’on a affaire à du XHTML et non pas à du HTML, langage où les balises peuvent demeurer ouvertes. Hum ! Peut-être est-ce là un bogue typique aux versions 1.0. Allez savoir !

illustration2007031403.jpg

La nouvelle armée de Microsoft est dont en train de se déployer et elle m’a fait sentir la culasse de ses nouveaux fusils. Cela m’incite donc à croire que l’offensive est sérieuse et que chez Adobe, on va se faire chauffer le bout du nez. Évidemment, je ne suis pas en mesure de vous dire si Expression est une solution digne de ce nom, ni de vous annoncer ce qui en résultera. Prudence, Nelson, prudence ! Mais le peu que j’en ai vu m’incite à croire qu’il s’agit d’une force réelle avec laquelle il faudra désormais compter.


Publicités

2 réflexions sur “Expression Studio de Microsoft : là pour rester !

  1. Je n’ai qu’à regarder la dernière image, que je vois déjà une erreur: une balise « style » vide, avec aucun style de déclaré ni aucun fichier « css » lié… (ligne 8)

    Il ne l’a pas ramassée, cette erreur-là… et on n’est qu’à la ligne 8… on imagine facilement la suite…

    Pour être franc, j’ai une haine viscérale pour Frontpage ou pour quelque logiciel générateur de code (html ou xhtml)…

    Aucun de ceux-ci ne fait la « job » comme il le faut et c’est pas demain la veille qu’ils le feront parce qu’il y a de ces choses qui ne peuvent être faites qu’en utilisant ce qu’il y a entre la chaise et le clavier… un homo-sapiens, « pensant »!

    En tant que designer Web, j’ai carrément refusé des contrats parce qu’on voulait que je reprenne un site fait sous Frontpage ou sous Dreamweaver. C’était « on ‘scrappe’ tout et on recommence ou je me barre et tu te débrouilles avec ton code « spaghetti »!

    Je travaille dans ce domaine depuis plus de 10 ans maintenant et, si on est sérieux, qu’on veut un site professionnel qui suit les règles de l’art en termes d’accessibilité et de compatibilité, on ne touche pas à ce genre de logiciel. En fait, pour moi, c’est une véritable plaie qui m’a fait perdre, au cours de ma carrière, un temps immense en correction de toutes sortes. Mais bon, tout le monde s’improvise « webmaster » maintenant, alors j’ai baissé les bras depuis belle-lurette et accepté l’omniprésence de la médiocrité sur le Web…

    Bien entendu, pour s’amuser ou pour publier pour le plaisir, c’est ok… Mais autrement, faites donc appel à des professionnels!

    Sorry man… mais pas pour moi!

  2. Il est difficile de déloger certaine compagnies d’un domaine où elles sont devenues maitres. Le meilleure exemple est Macromedia que adobe s est resigner a achter faute de poubvoir les déloger. Il n es pas sur non plus que microsot puisse deloger adobe de son domaine e si elle réussi, adobe put ben réussir à déloger microsoft d’office.

  3. J’approuve le propos de Marc Belanger. Je trouve drole qu’on prétende que ce type de suites est destiné « aux professionnels ». Oui, j’inclut aussi Dreamweaver. Ces logiciels sont excellents, mais surtout pour un usage personnel ou amateur. N’importe quel vrai professionnel digne de ce nom évite ce genre de logiciel le plus possible et s’organise pour bien connaître le code qu’il a lui-même produit.

    Vous me direz peut-être que vous en connaissez plusieurs, des soi-disant « professionnels » qui gagnent leur vie en concevant des sites web avec ces logiciels. J’en connais moi aussi! Ce sont exactement ces mêmes individus qui m’appellent quand quelque chose ne fonctionne plus et qu’ils veulent que je répare leur code spaghetti!! 😛 (Je crois qu’inconsciemment cela fait partie des raisons qui m’ont poussé à m’exiler en Chine… lol)

    Je ne dis pas qu’un professionnel doit complètement éviter ces logiciels, ces derniers peuvent en fait être très pratique pour créer des tables complexes, qu’on intègrera ensuite dans notre code principal. Mais se fier complètement sur un logiciel du genre pour un site complet, c’est du suicide à mon avis… 😛

  4. @ David Gagnon

    parfaitement d’accord, les soit-disant professionnels font parfois des sites web avec ….publisher!!!
    Franchement., la chine n’est pas l’ultime destination pour les LUCIDES mais bon on peut quand même pas se rendre sur mars!

  5. Macromedia avait un outil super pour faire des sites web… Homesite… je pense que j’en ai jamais trouvé un aussi bon.

  6. Rien que par principe je boycotterais les produits Microsoft non pas parce que j’ai une haine particulière envers Microsoft mais a cause de ce comportement qui veut que cette entreprise doit forcément dominer, elle détient le haut du pavé dans plusieurs secteur non ça ne lui suffit pas il faut qu’elle domine systématiquement tout… Rien que pour ça je me sens hérissé et je bloque.

    C’est un peu comme si les macdos voulait écraser tous les autres restaurants, on finirait tous par bouffer que du macdo… vous imaginer le carnage ???
    Pourtant , j’utilise un produit de chez Microsoft pour faire mes pages web dieu merci ce n’est pas Front page mais Notepad c’est le meilleur hehehe
    Autrement Homesite de Macromedia est excellent.

    Alors non Expression Studio sera sans doute tester par curiosité mais nécessairement rejeté par principe.
    Et vive la diversité

  7. J’utilise DreamWeaver MX depuis des années pour 2 raisons:

    1- Différence de couleur pour les codes (c’est plus facile pour les yeux)
    2- Charger les fichiers sur le serveur FTP (c’est plus simple)

    En gros ça sauve du temps, sinon je code avec Notepad ou VI sous Linux. Pis je vous comprends quand vous parlez de spaghetti… j’ai eu à jouer dans du code générer par ImageReady … ça mets un paquet de cochonneries pour rien dans le code.

    C’est logiciel sont bon pour les débutant qui veulent apprendre, en jouant dans le code généré.

    Pis entre vous et moi allez-vous suivre une formation en programmation web pour faire un site web sur votre animal de compagnie quand vous avez des logiciels qui vous facilite la vie?

  8. Tout à fait d’accord avec plusieurs intervenants. C’est une hérésie de croire que ce type de produit est destiné aux professionnels. Les professionnels code directement.

    De plus, juste de penser que ce produit est offert à rabais par les propriétaires de Frontpage qui une vraie merde décriée sur tous les forums qui se respectent me fait croire que c’est une suite logique à Frontpage. Donc, à fuir ABSOLUMENT!

  9. J’utilise un logiciel libre appelé « Bluefish ». Comme il est compatible avec la norme POSIX, on peut l’installer sur n’importe quelle saveur Linux ou sur Mac (si on a d’abord installé X11). Son interface est semblable à l’excellent Homesite dont nous parle Nicolas et dont j’ai perdu la trace depuis des années (c’est vrai qu’il était vachement bon!). Autrement, pour n’importe quelle mouture Windows, on peut utiliser « Professional Notepad » (gratuit également), qui est également vraiment fort. Et finalement, pour valider son code, y’a rien comme l’extension « HTML Validator » de Firefox!

  10. J’utilise un logiciel libre appelé « Bluefish ». Comme il est compatible avec la norme POSIX, on peut l’installer sur n’importe quelle saveur Linux ou sur Mac (si on a d’abord installé X11). Son interface est semblable à l’excellent Homesite dont nous parle Nicolas et dont j’ai perdu la trace depuis des années (c’est vrai qu’il était vachement bon!). Autrement, pour n’importe quelle mouture Windows, on peut utiliser « Professional Notepad » (gratuit également), qui est également vraiment fort. Et finalement, pour valider son code, y’a rien comme l’extension « HTML Validator » de Firefox!

  11. J’utilise un logiciel libre appelé « Bluefish ». Comme il est compatible avec la norme POSIX, on peut l’installer sur n’importe quelle saveur Linux ou sur Mac (si on a d’abord installé X11). Son interface est semblable à l’excellent Homesite dont nous parle Nicolas et dont j’ai perdu la trace depuis des années (c’est vrai qu’il était vachement bon!). Autrement, pour n’importe quelle mouture Windows, on peut utiliser « Professional Notepad » (gratuit également), qui est également vraiment fort. Et finalement, pour valider son code, y’a rien comme l’extension « HTML Validator » de Firefox!

  12. J’utilise un logiciel libre appelé « Bluefish ». Comme il est compatible avec la norme POSIX, on peut l’installer sur n’importe quelle saveur Linux ou sur Mac (si on a d’abord installé X11). Son interface est semblable à l’excellent Homesite dont nous parle Nicolas et dont j’ai perdu la trace depuis des années (c’est vrai qu’il était vachement bon!). Autrement, pour n’importe quelle mouture Windows, on peut utiliser « Professional Notepad » (gratuit également), qui est également vraiment fort. Et finalement, pour valider son code, y’a rien comme l’extension « HTML Validator » de Firefox!

  13. Bluefish, j’approuve! C’est Bluefish que j’utilise quand j’ai à faire dans le HTML. Par contre c’est pas pour les débutants ni les faux soi-disant « professionnels » 😛

  14. Je m’intrigue de savoir si le résultat fournie avec Expression Web, donne un bon résultat avec les navigateurs concurrents? Tel que FireFox, Opéra, Safari, Mozilla ou Konkeror?

    De plus en entreprise, les outils comme Expression Web ou Dreamwaever sont surtout utilisé par des infographistes. Même si j’ai jamais compris pourquoi mais j’ai jamais vu un graphiste avec autre chose qu’un Mac et de préférence un double G5. D’ailleurs ils les affectionnent particulièrement, en leur garnissant de plein de gugusse aussi inutile que mignon:) Je ne crois pas que Microsoft va sortir une version Web d’Expression Web.

    Rémi

  15. Nous y sommes! Rémi pose la bonne question : La compatibilité du code avec les différents navigateurs. D’une importance capitale pour des sites « grand public » (gouvernements, organismes publics), le code DOIT produire des résultats comparables, peu importe le navigateur… Un défi de taille, croyez-moi! Mais, heureusement, le consortium W3C veille au grain et a réussi, jusqu’à maintenant, à contrer les tentatives d’appropriation de Microsoft du web et de ses spécifications (html, css et compagnie) – et pour cela, chapeau bas à Tim Berneer-Lee et à son équipe!!! Reste que ce n’est pas encore parfait (je pense entre autre au css) et qu’il faut encore parfois produire des feuilles de style alternatives pour accomoder certains navigateurs, avec forces jurons, bien entendu!!!

    Autrement, le clivage « graphiste » et « codeur » est une réalité – ici, au boulot, nous avons respectivement les « Macqueux » d’un bord et les « Windowsiens » de l’autre… et les ambigus Linuxiens (moi!), à cheval entre deux mondes…

  16. Je soutiens Marc Belanger dans le sens qu’il ne faut pas totalement dénigrer les logiciels comme Dreamweaver que je considère comme des logiciels d’AIDE au développement Web. Il faut utiliser en ces logiciels ce qu’ils ont de pratique et compléter par soi-même ce qu’on sait qu’il font moins proprement. De toutes façons, c’est utopique de penser utiliser ces logiciels pour obtenir à 100% les résultats que l’on veut, à moins que le concepteur limite son inspiration à ce que ces applications permettent de faire par leur GUI.
    Pour en revenir à Expression, je crois qu’il faut aussi le considérer comme un outil d’AIDE au développement.

  17. Comme j’ai commencé avec le Basic sur COCO II
    de RadioShack, j’aime le code bien fait, synthétique.

    Donc mon logiciel de réalisation de pages web est le pageSpinner qui est une aide à la programmation
    plutot qu’un éditeur direct. Ça respecte les normes
    et tous les fureteurs ont accès aux pages créées.

    Mais je vieillis et je n’en fais plus. Cependant les commentaires sont justes.

  18. Je suis d’accord avec Solidsnake, mais jusqu’à un certain point. Ce qui mérite d’être fait, dit-on, mérite d’être bien fait. Donc, tant qu’à se faire un site Web …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s