Courriels et contacts: d'Outlook Express Windows vers le MacOS X

illustration2007031301.jpgHier, mon ami Luc qui venait de s’acheter un MacBook Pro, m’a demandé comment s’y prendre pour transférer ses courriels et ses contacts Outlook Express, un gratuiciel Windows, vers le tandem Mail / Carnet d’adresses, l’équivalent sous MacOS X. Non pas que ledit Luc est une macnouille; loin de là. C’est que la foutue procédure de transfert n’est pas évidente. D’un côté, mauvaise nouvelle, le programme Windows et sa contrepartie Mac sont fondamentalement incompatibles en ce qui a trait aux courriels : le premier utilise l’extension propriétaire DBX, l’autre MBX, un jeu qu’on retrouve avec Outlook (module de MS Office)et avec Eudora. Mais d’un autre, bonne nouvelle, les deux plateformes respectent le format fort pratique des vCards en ce qui a trait aux contacts.


illustration2007031306.jpgillustration2007031307.jpgJe me suis dès lors mis en mode recherche et j’ai trouvé une démarche pas trop compliquée. Elle implique cependant que vous disposiez d’une clé USB (ou un disque externe USB ou Firewire), sinon, d’une connexion réseau entre votre PC et votre Mac.

Commençons par le courriel. D’entrée de jeu, il vous faut vous procurer DbxConv, un utilitaire gratuit de transcodage DBX – MBX. À moins que vous compreniez la langue de Mozart, c’est-à-dire que vous soyez à l’aise avec les « Geben Sie einen Suchbegriff ein, wählen Sie die Suchart aus und los geht´s« , ne vous rendez pas sur Freenet-Homepage pour le télécharger. Vous serez perdu. Cliquez plutôt ici, Teufel ! Ne reculant devant aucun sacrifice pour vous être utile et agréable, je vous ai téléversé ce produit sur le serveur de Technaute. Je sais, je sais, je suis génial !

Avant de commencer la procédure, assurez-vous de voir les fichiers caché dans votre PC, en allant cocher la bonne case au menu « Outils / Options des dossiers / Affichage », lorsque vous ouvrez la fenêtre intitulée « Poste de travail » ;

illustration2007031302.jpg
illustration2007031308.jpg
  • Localisez vos fichiers Outlook Express lesquels, normalement, sont enfouis sous « C: Documents and Settings Votre Nom Local Settings Application Data Identities {un long code chiffré} Microsoft Outlook Express » ;
  • Créez un dossier sur votre Bureau, appelez-le « mail » (sans les guillemets) et copiez-y les fichiers DBX d’Outlook Express ;
  • Décompressez l’utilitaire DbxConv que vous avez téléchargé et placez le fichier DbxConv.exe dans le dossier «mail», au même niveau, que vos documents DBX ;
  • Sous le menu « Démarrer », cliquez sur « Exécuter » et tapez « cmd » (sans les guillemets) dans la petite boite (voir prise d’écran ci-haut) ;
  • Si vous vous pouvez lire « C: Documents and Settings Votre Nom », tapez (sans les guillemets) « CD Bureau » (il y a un espace entre les deux mots), appuyez sur la touche « Enter » et tapez ensuite (sans les guillemets) « CD mail » (il y a un espace entre les deux mots) ; vous pouvez maintenant lire « C: Documents and Settings Votre Nom Bureau mail » (il n’y a aucun espace entre les mots et les barres obliques) ;
  • Tapez maintenant (sans les guillemets) « DbxConv *.dbx » (il y a un espace entre le mot DbxConv et l’astérisque) ; vos fichiers DBX seront dès lors transformés en MBX ;
  • Copiez les fichiers MBX du dossier « mail » sur une clé USB et allez-vous en à votre Mac (ou bedon, transférez-y le tout par réseau) ;

illustration2007031304.jpg
  • Une fois la clé insérée, ouvrez Mail et allez au menu « Fichiers » où vous cliquez sur « Importer des boites aux lettres ».
  • Dans la fenêtre qui apparaît, choisissez « Autre » et cliquez sur « Continuer » ;
  • Débrouillez-vous dans la fenêtre de navigation pour repérer votre clé USB et votre dossier « mail », puis, cliquez sur « Choisir » ;
  • Les fichiers MBX apparaissent dans une fenêtre ; cliquez sur « Continuer » ;
  • L’importation s’effectue ; cliquez sur le bouton « Terminé » ; Mail ferme sa fenêtre ;
  • Ouvrez à nouveau Mail ;
  • Dans la marge gauche de sa fenêtre principale, il y a maintenant un nouveau dossier appelé « Importation » avec tout votre courrier en provenance d’Outlook Express ; gérez-le à votre guise.

Passons maintenant aux contacts. Ici, rien à importer. Il suffit de remettre votre clé USB dans votre PC et de suivre la procédure suivante :

illustration2007031303.jpg
  • Dans Outlook Express, ouvrez le menu « Outils / Carnet d’adresses » ;
  • Cliquez sur « Contacts partagés » pour que ceux-ci apparaissent dans la partie droite de la fenêtre ;
  • Au menu « Édition », choisissez « Tout sélectionner » ;
  • Copiez-collez tous vos contacts dans un dossier que vous avez créé sur votre Bureau, un dossier dont le nom est sans importance ;
  • Copiez ce dossier sur votre clé USB et retirez-la (ou bien utilisez votre réseau) ;

illustration2007031305.jpg
  • Insérez-la dans votre Mac et ouvrez le logiciel « Carnet d’adresses » ;
  • Au menu « Importer », choisissez « vCards » ;
  • Sélectionnez les contacts que vous voulez importer et, zou !

Voilà, vous êtes maintenant en affaires !

Merci Oncle Nelson !


Publicités

13 réflexions sur “Courriels et contacts: d'Outlook Express Windows vers le MacOS X

  1. c’est un peu long et compliquer pour le transfert de courriel. Si je ne me trompe pas, je pense qu’Apple avait sorti un petit logiciel qui permettait de transferer tout les fichiers de window vers mac

  2. Mais pourquoi utilisez tout ceci alors que l’option d’importer à partir d’outlook express est disponible dans Mail d’Apple??? (voir la prise d’écran dans l’article ci-haut)

    Le tableau d’importation représenté dans cet article, on voit bien le 2e choix qui comporte outlook express. non?

    C’est une question car je ne l’ai jamais essayé.

  3. J’avoue que je me pose la même question que Gilles Savard. J’imagine que tu (Nelson) l’as essayé (d’importer via le menu d’importation de « mail ») et que c’est parce que ca ne fonctionnait pas que tu as dû recourir à cette méthode. Méthode d’alchimiste, soit-dit en passant. (comme tu dirais)?:)

    Mais ca m’étonne tout de même que l’option soit présente dans « Mail » si elle ne fonctionne pas!? La méthode proposé est quelque peu compliquée mettons!

    Et apres ca, y’en a qui chialent que Linux est ben trop compliqué… 😛 Ouin!

  4. Note à Gilles Savard et à David Gagnon @ Shanghai:Il m’aurait fallu préciser dans mon texte que du temps du Mac OS 9, il existait un produit discutable appelé Outlook Express 5 pour Macintosh. Ce logiciel a été abandonné par Microsoft à l’arrivée du Mac OS X.Par réseau, j’ai tenté de faire ouvrir par Mail (le client de courriel Mac OS X), les fichiers DBX (ceux d’Outlook Express Windows) enfouis bien creux dans le PC utilisé pour ces tests et ça n’a pas fonctionné. Mail arrive à ouvrir les fichiers d’Outlook Express Mac, pas ceux d’Outlook Express PC. Rien à faire. Nenni ! Nada ! Faut vraiment se taper ma méthode laquelle, je m’excuse de vous contredire, n’est pas si tant compliquée que cela. J’ai vu infiniment pire.

  5. Lorsque je suis passé du Mac au PC, j’ai eu un problème semblable. Outlook sur PC ne pouvait pas lire la Mbox de Mail sur Mac OS X. J’ai galèré… J’ai fini par acheter le logiciel Emailchemy. http://www.weirdkid.com/products/emailchemy/

    Mais Outlook PC refusait encore d’importer correctement les emails Mbox du Mac. Solution? J’ai installé Thunderbird sur le PC, importé correctement tous les email du Mac. Ensuite, j’ai importé les emails de Thunderbird dans Outlook PC.

  6. Nelson,

    Je taquinais plus qu’autre chose… 😛 N’empêche que pour un nul, tes instructions peuvent faire un peu peur à première vue!!

    Sur ce propos, j’aimerais ajouter que (juste pour achaler un peu le monde avec Linux, je suis certain que certains s’ennuient de ca, :P) je trouve quelque peu ironique qu’un des principaux commentaires négatifs à propos de Linux est qu’on doive parfois y « taper des commandes dans le terminal ». C’est sûr que ca peut faire peur à première vue, mais personellement, quand je regard ca, je préfère DE LOIN copier-coller quelques commandes dans un terminal, que de me taper le type d’instructions « clique-par ci, clique par là » qui n’en finissent plus, comme ci-haut!

    J’imagine les mêmes instructions, mais sous Linux, et on aurait probablement pu réduire tout celà à 2 ou trois copier-coller + une couple d’instruction à la souris pour finaliser le tout! La ligne de commande peut faire peur mais elle peut aussi être drôlement efficace.. 😉

  7. @ David Gagnon

    Ouais bon, par ta faute ( ainsi que quelques autres de ce blog) je me suis mis à Linux Ubuntu depuis deux ou trois semaines. Je pourrais en parler plus longuement mais disons ,qu’en résumé, la ligne de commandes Linux n’est pas facile à apprivoiser au premier abord. Moi un Windowsien pur qui croyait être un aventurier en osant taper msconfig ou regedit dans Windows… Et ben là… je suis servi. L’expérience est globalement positive jusqu’à présent mais les ‘sudo apt-get update » et autres « sudo apt-get install package-name » sont quand même intimidant.

  8. gilbert:

    Hey, c’est toujours agréable de voir de nouveaux gens s’intéresser aux alternatives 🙂 Bienvenue dans le club! Pour ce qui est de la ligne de commande, c’est vrai qu’elle peut être intimidante. Mais à plus long terme, elle peut aussi devenir pratique et efficace. Tu vois, toi-même tu la connais déjà par coeur celle pour installer des programmes! 😛 Penses-y, sérieusement, ne trouves-tu pas que c’est beaucoup plus rapide de taper ces 3-4 petits « mots », que d’aller sur google, chercher le logiciel, le télécharger, l’exécuter, cliquer Next, next, et ainsi de suite? Moi personnellement je ne pourrais plus me passer de la ligne de commande! Pourquoi? Un exemple: Il m’arrive parfois d’avoir à installer Linux sur des nouveaux postes au travail, et je dois chaque fois installer une ribambelle de logiciels éducatifs… Au lieu de me taper l’installation de chacun de ces logiciels un-par-un, je passe plutôt par la console et je ne tape qu’une seule ligne (en gras sont les logiciels que je veux installer):

    sudo apt-get install blender gcompris audacity scribus inkscape fontforge bluefish nvu

    Voilà! Et si y’en tu lis ca et tu es découragé de mon affection pour la ligne de commande, et bien tu n’es pas obligé de penser comme moi parce que de toute facon on peut faire tout ca (incluant les commandes que tu as mentionné dans ton commentaire ci-haut) simplement en cliquant, sans jamais toucher le clavier. Il suffit d’aller dans le menu « Applications –> Ajouter-Enlever » et on peut faire exactement la même chose!

  9. Mes commentaires brillants, justifiés et drôles n’ont pas été retenus dans cette nouvelle version du blog, et je le déplore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s