Une idée de recours collectif

illustration2007012601.jpgCe matin, aux nouvelles, j’apprenais que le recours collectif intenté en 1994 contre Montréal relativement à sa gestion de l’herbe à poux avait été rejeté par le tribunal. C’était prévisible. Perdu d’avance ! En fait, c’était comme avoir voulu réunir tous les utilisateurs du métro de Montréal ayant attrapé la grippe parce que, de tout temps, les autorités auraient accepté les passagers malades et contagieux. Ou avoir voulu punir Environnement Canada pour cause de prévisions météorologiques erronées ayant forcé des générations de victimes à mal s’habiller, donc à attraper la crève. Ou avoir voulu poursuivre l’Église catholique pour cause de turpitude (au choix …) alors que sa cour serait pleine. Il aurait plutôt fallu trouver un angle inédit, réaliste, possiblement fricogène, c’est-à-dire, penser à Microsoft !


illustration2007012602.jpgQuel angle ? J’en ai un. Les foutus jeux de patience que Redmond incorpore dans Windows depuis les débuts (ce qui fait plus de vingt ans), les Solitaire, Dame de Pique, Freecell et autres Spider. Réfléchissez un instant. Ces jeux engloutissent des heures incalculables de productivité et de qualité de vie. Ils dépouillent des entreprises sérieuses d’une partie du labeur de leurs employés. Ils privent un conjoint méritant de la félicité matrimoniale espérée, celle qui surgit parfois après le Téléjournal. Ils détournent les énergies bien intentionnées d’honnêtes utilisateurs de PC, anéantissant celles-ci dans une mièvrerie stérile.

J’exagère ? Pourquoi croyez-vous que dans certaines entreprises plus sérieuses, les responsables de l’informatique retirent ces jeux des ordis confiés aux employés ? C’est qu’en ces endroits, on sait compter. Faites-en autant. Prenez un bureau de 10 employés (excluant les deux patrons dont les bureaux fermés nous empêchent de savoir s’ils s’adonnent au vice des petits jeux Microsoft), un bureau où, en moyenne, chaque membre du personnel se livre à une session de Freecell ou de Spider, disons deux fois par jour (pour être conservateur). En établissant la durée moyenne d’une telle session à 10 minutes, on arrive à 20 minutes par jour par employé (je vous fais grâce ici de ces cas plus scabreux où, depuis Windows ME/2000, les employés peuvent s’amuser avec les versions en ligne de Backgammon, Dame de Pique, Dame ou Reversi).

illustration2007012603.jpgOn parle ainsi de 200 minutes quotidiennes que les salariés dilapident, ce qui équivaut à biffer, à chaque jour, 3,4 heures de travail rémunéré. Vue sur une base annuelle, cette manie représente 834 heures gaspillées, une perte irrécupérable dont un disciple de Thémis pourrait coiffer Microsoft. En établissant le salaire horaire moyen de notre petite entreprise à 25 $, on arrive à une perte annuelle de 20 834 $ ! Juste pour cette binerie !

Imaginez maintenant une boite où le personnel est dix fois plus nombreux. Imaginez le chiffre que cela peut représenter dans une petite ville où, par exemple, 3 000 employés de retrouvent exposés aux charmes de la Dame de Pique : 6,3 M$ dans le cas de Rimouski. Autant à Saguenay, St-Georges ou Rouyn-Noranda. Vue à l’échelle du Québec, la somme devient ahurissante et, à l’échelle canadienne, astronomique.

illustration2007012604.jpgAttaquée en justice, Microsoft plaidera sûrement que ses jeux de patience sont bénéfiques aux employés, qu’ils génèrent une salutaire relaxation et qu’en ce sens, ils sont essentiels à la productivité mondiale. La géante invoquera que ses « solitaires » gardent les employés rivés à leurs écrans pendant qu’ils sont en attente téléphonique, en téléconférence ou en écoute d’un client mécontent. Elle fera parader des psys qui parleront d’ergonomie cérébrale, de compensation prétraumatique et d’appropriation des outils professionnels.

Reste qu’une solide équipe de plaideurs chevronnés a des chances. À tout hasard, je lance l’idée. Il pourrait s’agir du plus gros recours collectif de l’histoire. On parle de milliards ! Si jamais, vous qui me lisez êtes avocat et décidiez de foncer, considérez mon nom comme étant sur la liste des victimes, bien que, de toute évidence, je n’en sois pas une.

Et, maintenant, vous allez devoir m’excuser. J’ai une partie de Dame de Pique à terminer.


Publicités

11 réflexions sur “Une idée de recours collectif

  1. Je suis étonné qu’un pays comme les USA, ou l’on retrouve des poursuites sur le fait que les bouteilles d’alcools n’ont pas de messages que ce produit peut créer une habitude ( comme sur les paquets de cigarettes), ou que certains obèses ont poursuivis Mc Donald, je suis étonné que certains n’y ait pas pensé.

    Il est vrai que les USA ont 17 fois plus d’avocats qu’au Japon. Faut bien que ces gens vivent.

  2. Tant que M$ sera en situation de monopole, elle sera une cible idéal pour les poursuites… Faut comprendre les gens qui sont pas contents… Si on nous disait que du jour au lendemain, seul GM peut vendre des chars… Ben ça geulerait… (C’est la même chose pour toutes ces compagnies qu’on aime haïr, Bell, Vidéotron, Hydro, etc…) Au fait Nelson, dans la même veine, on pourrait poursuivre pour perte de productivité avec l’accès Internet intégré…

  3. C’était une cause perdue d’avance parce qu’il est impossible de prouver hors de tout doute que la ville n’a pas fait tout ce qu’il fallait pour contrôler l’herbe à poux. C’était en fait comme d’essayer de poursuivre Montréal parce que les pissenlits des parcs viennent fleurir sur votre gazon.

    Pour ce qui est des jeux de MS, vous avez aussi raison mais c’est parce que MS va se présenter en cours avec une armée d’avocats et de joueurs professionnels pour prouver qu’il n’affecte qu’un petit groupe négativement.

    Par contre, si on pense à ses DRM (Digital Rights/Restrictions Management) qu’il est en train de nous imposer avec Vista, il faudra prouver à qui profite ce système. La RIAA va appuyer MS au vocable de la protection contre la « piraterie » et les éditeurs et vendeurs de CD vont louer MS qui va leur permettre de vous vendre deux ou trois copies d’un même CD (un pour le lecteur audio, un pour la voiture et un autre pour l’ordinateur…) sans indiquer que vous ne pourrez le copier dans votre lecteur de MP3.

    Lorsqu’il s’agit de prouver qu’une compagnie ou une collectivité a enfreint les lois du bon sens et du civisme, c’est toujours le petit qui est perdant! C’est ça qu’on appelle la démocratie et les Droits et Libertés!!!

  4. Saviez-vous que Dell Canada n’est pas capable depuis plusieurs mois de donner du service technique en francais malgre le fait qu’il continue a vendre des garanties de service.

    Essayez pour voir combien de temps vous resterez en attente avant de parler a un technicien en francais. Je me suis rendu personnellement jusqu’a deux heures.

    Et vous savez quoi, le representatant anglophone m’a suggeré d’essayer encore plus longtemps. Celui-ci ne pouvant m’aider, l’ordinateur étant configurer en français.

    Quel service pour une entreprise de cette taille.

  5. Adorable cette petite chronique!

    Selon mes souvenirs, Microsoft avait inclu ces jeux dans Win 3.1 pour permettre aux utilisateurs d’améliorer leur dextérité dans le maniement de la souris. Bref on voit maintenant ou tout cela nous a conduit.

  6. Excellent point de vue Nelson.

    Je lis régulièrement tes chroniques. Une fois par jour, je les consulte, ce qui me permet de me coucher plus intelligent à chaque soir.

    Bravo et merci!

  7. @Alain

    Seulement pour ton information, le jeu de Solitaire était disponible dans la version Windows 2.1. Dans le temps ou les écrans couleurs coutaient le prix d’une voiture usagée.

  8. J’ai le chemin de fer du CN qui passe derrière chez moi. Au printemps et l’été, on peut voir des milliers de pieds carrés d’herbe à poux qui pousse sans crainte sur une bande de 16′ de large qui longe le chemin de fer.
    Rumeur veut que le CN aie des centaines de poursuites à ce sujet pour ne pas avoir entretenu leur terrain comme tout bon citoyen a l’obligation de le faire.

    Le CN a de l’argent, donc on va continuer d’éternuer pendant un bout encore.

    Michel, je me souviens aussi du temps où on ne pouvait se fier aux couleurs des symboles pour jouer au solitaire, car les écrans couleurs, c’était pour les riches.

  9. @Michel

    Merci pour l’information. C’était avant mon temps, avant que je commence à taper sur mon premier clavier d’ordinateur, c »était un bon 486DX33 équipé avec Win3.11 et une écran couleur de 12 pouces. Le grand luxe quoi puis la même année Microsoft a sorti Win95, ce qui a boulversé beaucoup de chose par la suite.

  10. Je crois que j’ai une cause pour toi Nelson, les poursuivre en recours collectifs pour perte de productivite en raison des trop nombreux plantages, des pertes de donnees et des configurations qui se perdent du jour au lendemain, du joystick qui marche pu parce qu’ils ont mis a jour directx, que la « scroll » de la souris marche pas dans visual studio 6, et une pire niaiserie, excel qui mets a jour la date d’un fichier qu’on viens juste d’ouvrir SANS LE MODIFIER… et j’en passe…

    Je crois qu’ici il y aurait une mine d’or… Car, avec ton idee, selon moi, le verdict serait : Patrons d’entreprises, flushez les jeux de votre image corporative …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s