Xandros Desktop Professional Version 4: impressionnant !

illustration2006122101.jpgLes temps ont beau être très axés sur Vista, je viens de nager à contre-courant. Hier, j’ai jeté un oeil coupable en direction de mon vieux PC 300PL d’IBM. C’est un P-III avec 256 Mo de RAM qui agit comme boite Linux dans mon capharnaüm cybernétique. J’ai eu une pensée émue à l’endroit de David Gagnon, l’homme de Shanghai qui m’a fait apprécier Ubuntu, et j’ai fait « bof ! ». Une minute plus tard, l’installateur de Xandros Desktop Professional Version 4 était dans le lecteur de CD et la saveur sud-africaine entièrement gratuite de Linux Debian se faisait écraser par celle d’Ottawa pas gratos du tout à 100 $US. Non pas que je n’aimais plus Ubuntu, mais je voulais tester Xandros 4 dans une belle d’autrefois. Résultat ? Ça a marché au point où je suis en train de vous écrire cette chronique dans OpenOffice.org 2.


illustration2006122118v.jpgÉvidemment, tout n’a pas marché tel qu’annoncé sur le site du fabricant. C’est que pour être bien de son temps, Xandros se présente avec une interface superbe et des effets 3D parfois dignes du MacOS X ou de Vista, des effets que mon P-III a été physiquement incapable de rendre, contrairement, je le suppose, à mon nouveau Core 2 Duo E6600. Je me suis en outre aperçu qu’avec seulement 256 Mo de RAM (cliquez sur la vignette ici à droite), certains logiciels tournaient comme s’ils étaient pris dans de la mélasse à moins quarante Celsius. Ça été le cas, par exemple, de iTunes d’Apple.

illustration2006122109v.jpgÀ défaut de s’acheter Xandros Desktop Professional Version 4 en boite encellophanée, on peut se le télécharger du site de Xandros moyennant 100 $US (c’est le prix du service après-vente, de la simplicité d’Installation et de certaines applications incluses). Il s’agit de deux images ISO, le système d’exploitation et les applications (dont OpenOffice, CrossOver, Gimp, Firefox, Thunderbird, Amarok, un client SAP, un cient MySQL et bien d’autres). À survoler cette liste, on en déduit que ce sont des titres parmi les moins rébarbatifs (cliquez sur les 8 vignettes au bas de ce paragraphe), i.e. les plus semblables aux équivalents Microsoft, qui ont été favorisés, question de faciliter la vie aux utilisateurs corporatifs, des gens massivement habitués à Windows. On fournit par exemple CrossOver qui permet d’installer des applications Windows (cliquez sur la vignette de gauche).

illustration2006122103v.jpg illustration2006122104v.jpg illustration2006122105v.jpg illustration2006122106v.jpg
illustration2006122102v.jpg illustration2006122108v.jpg illustration2006122117v.jpg illustration2006122116v.jpg

Comme ces prises d’écran le démontrent, l’ergonomie générale (la logique de présentation, la structure des fichiers, etc.) rappelle grandement celle de Windows. Xandros reconnaît et utilise (si on le veut) le NTFS. Le menu « Démarrer » de XP s’appelle ici « Launch » (il présente incidemment la même anomalie que XP ou 2000, soit l’accès à la commande de fermeture), l’agent de recherche est un petit chien souriant, l’heure qui est en bas à droite, affiche la date dans une bulle jaune si on la caresse de la souris, « Poste de travail » se nomme ici « Home » et on y retrouve sous « My Documents », les My de circonstance, « MyPictures », « MyVideo » et « MyMusic ». Et il y a encore beaucoup d’autres similitudes.

illustration2006122107v.jpgPuisque à peu près tout a été prévu pour installer ce système sans que l’utilisateur n’ait à blasphémer, il suffit d’insérer le premier CD et, en moins de temps qu’il n’en faut pour se faire une tartine chèvre épinard, tout s’installe. Il faut bien sur préciser les détails usuels (zone horaire, langue, etc.), mais la vitesse du processus est plutôt étonnante. Tout comme celle, d’ailleurs, de l’installation du 2e CD. En tout cas, ça se passe plus rapidement que dans le cas du MacOS X ou de Windows. Tant et si bien, qu’en moins de deux heures, incluant le temps d’installation, j’étais en mesure d’écrire, de bidouiller des graphiques, d’écouter de la musique, de visiter Technaute et de m’adonner aux plaisirs du courriel. J’avais même eu le temps d’installer iTunes et QuickTime d’Apple en me servant de CrossOver (cliquez sur les cinq vignettes au bas du prochain paragraphe).

illustration2006122114v.jpgCeci étant dit, je n’ai pas été capable du premier coup d’installer mon imprimante réseau, puisque je n’ai rien compris aux explications en ligne ou à celles du menu d’aide. Loin d’être évident ! C’est d’ailleurs le principal reproche que je fais à Xandros Desktop Pro, les explications ne sont ni abondantes ni limpides. Si on est familier avec l’univers Linux, on y arrive en criant « lapin ». Si on est un habitué de Windows, on peut souffrir. Remarquez, on souffrira moins que sous Ubuntu, pour vous citer un cas récent qui me concerne. Autrement dit, si Xandros est très convivial, il ne l’est pas toujours. Son utilisateur a quelques marches d’apprentissage à monter, ce qui, soit dit en passant, est absolument normal. Reste qu’à tout prendre, il m’apparaît comme étant la mouture de Linux la plus simple à installer et la plus facile à utiliser. Mais ça, c’est moi, avec les insuffisances que vous me connaissez.

illustration2006122112v.jpg illustration2006122110v.jpg illustration2006122111v.jpg illustration2006122113v.jpg illustration2006122115v.jpg

En un mot, je suis impressionné. En tout cas, beaucoup plus que par Ubuntu. Vouloir garder mon installation dans le vieux P-III, je n’aurais qu’à désinstaller certains logiciels, par exemple iTunes 7. Ce genre de produits trop lourds, trop safres, trop tyranniques, ne peut fonctionner avec aussi peu de RAM. Cela fait, j’optimiserais le tout et je serais heureux. Je pourrais même installer ce PC chez ma mère en lui recommandant de s’en tenir à ceci, à cela et à rien d’autres, ce qui est quand même pas si mal pour une … boite Linux.

Je vais pourtant faire autre chose. J’ai ici, sur une tablette, un Pentium 4 de 1.8 MHz et 512 Mo de RAM de montés sur une carte mère ASUS. Je vais me trouver une carte vidéo, un disque d’une centaine de gigs et un boitier ATX. Puis, je vais assembler le tout et y installer Xandros Desktop Professional Version 4. J’ai bien hâte de voir le résultat final et comptez sur moi pour vous en parler !


Publicités

30 réflexions sur “Xandros Desktop Professional Version 4: impressionnant !

  1. Ton Xandras prof. a l’air presque aussi bien que XP ou autre ESt-ce une version béta ou full. Il me semble qu’il doit être très bon surtout sur des PC âgés. J’ai moi aussi une carte mère ASUS 532 NEXT GENERATION et ce sont de très bonnes cartes de plus ils prennent tous. Mon ordi a rien d’intégré sur la carte maître et j’ai mes 512 RAM et tout mes périphériques fonctionnent super alors je pourrais sûrment acheter le XANDRAS (si j’en aurais la chance)

  2. Autrement dit, si Xandros est très convivial…
    Reste qu’à tout prendre, il m’apparaît comme étant la mouture de Linux la plus simple à installer et la plus facile à utiliser…
    Mais ça, c’est moi, avec les insuffisances que vous me connaissez.

    Souffrant d’insuffisances semblables aux votres, cette chronique m’amène à penser que je pourrais peut-être être tenté m’initier à Linux sur un vieux P4 qui traîne dans un coin… ;-}
    Les vacances approchent… YÉ!!
    À+

  3. Note à Gilles Savard: Tu te coupes un crouton, tu lui badigeonnes l’intérieur d’huile d’olive, tu ajoutes des morceaux de fromage de chèvre que tu caches avec des feuilles d’épinard, tu mets le tout au four à micro-ondes pas trop longtemps et tu dégustes. C’est engraissant, mais c’est bon.

  4. L’interface est intéressant – un bureau KDE a la sauce XP.

    Mais l’avantage est que l’interface est normalisé, donc facile d’acces pour tout le monde. C’est une des lacunes des distros linux, les interfaces varient constamment d’une version a l’autre… Et pendant que Gnome épure, KDE en rajoute; curieux paradoxe.

    Je note aussi la question de l’imprimante – qui demeure la seule vraie chose que j’ai a reprocher a Linux.

    Autrement, sur une machine plus recente, avec les effets 3D, ca devrait pas etre desagreable…

    Au plaisir!

  5. Très intéressant, il y a probablement 4-5 ans, j’avais examiné cette distribution et je suis surpris des progrès accomplis depuis ce temps-là. Avec ce look, on a presque l’impression d’être avec l’oncle Bill. La version familliale est seulement 40$ (Ok on perd le 3D et Crossover pour Msoffice). Puisque que c’est basé sur debian, une personne avec un peu de connaissance sur linux peut se connecter sur leur banque de logiciel et installer tout ce qu’il a besoin en logiciel. Je vais faire de la place sur un disque dur et examiner la bête de plus proche. Aucun signe sur le site Web que l’on peut francisé cette distribution. Nelson toutes les copies d’écran sont anglophones, as-tu passé à coté de quelque chose à cocher?

  6. Très interessant cet article, Nelson! T’en fais pas, je ne te reproche en rien d’avoir écrasé ton Ubuntu, il semblait dormir dans un coin de toute facon! 😛

    J’apprécie plutôt le fait que tu continues à tester Linux, quelle saveur que ce soit. J’avais d’ailleurs un sentiment que tu aimerais Xandros, d’après ce que j’ai lu à son propos. Xandros est aussi basé sur Debian et bien qu’il ne soit pas gratuit, il semble grandement faciliter l’introduction à Linux pour les débutants. Je n’ai pas essayé moi-même de version récente de Xandros, mais juste pour ajouter un peu d’histoire, j’avais essayé Xandros dans le temps que ca s’appelait encore « Corel Linux ».

    Eh oui, celà fait plusieurs années déjà et Corel offrait déjà un produit, ma foi, drôlement intéressant pour l’époque!! C’est dommage qu’ils aient abandonné le produit à l’époque, car Corel Linux était plutot en avance sur la compétition. Heureusement que Xandros a récupéré le projet. Pourquoi Corel avaient-il subitement abandonné le dévelopement de Corel Linux? Cherchez un peu sur le web, vous serez surpris (ou pas surpris du tout) de constater qu’il y a eu du Microsoft (et de l’argent) dans cette décision…

    Enfin merci Nelson d’avoir revu Xandros, j’avais hâte de te lire par rapport à cette distribution. J’attends maintenant que tu l’essaies dans une machine plus performante que tu testes les effets 3D et tout, je crois que tu seras encore plus impressionné!

  7. Je me rappelle très bien de Corel Linux. Dans le temps cette distribution s’installait assez facilement (détection hardware) ce qui n’était pas le cas des autres. C’était une distribution agréable à utiliser quand je considère qu’il y a des lunes de cela (surement 10 ans). Alors Xandros est un digne successeur de celui-ci. raison de plus de tester la bête.

  8. Bonjour,
    juste un léger bémol aux installations de Linux.
    J’ai essayé au moins 10 distributions de Linux différentes. J’ai toujours le même problème. Tout fonctionne à merveille tant que je n’essaie pas d’installer un péripherique du genre webcam Logitech Pro 5000 ou pocket pc. La, la bataille commence: jamais de driver, faur refaire le kernel pour installer des modules; bref, je me paie à chaque fois deux ou trois jours de cassage de tête pour finalement désinstaller la distribution.
    Quand j’essaie avec windows, 5 minutes, c’est fait!!!
    Xandros n’échappe pas à cette règle et cross weaver office machin ne règle pas tout.
    Je me demande toujours pourquoi il y a 100 distributions de Linux et aussi peu de support de péripheriques.
    Je suis un utilisateur normal qui veut bien utiliser Linux car, dans bien des cas, il est gratos et on ne crache pas sur ce qui est gratos. Mais installer pour désinstaller à cause du support des périphérique, wash.
    Maintenant, il y a des distributions très graphiques et très conviviales(j’ai débuté avec RedHat 7.00) mais je déplore que des distributions aussi conviviales que Xandros 4.00 qui est vendue ne soient pas en mesure de faire fonctionner une simple webcam ou un pocket pc.
    Dommage car j’aime Xandros et Kubuntu particulièrement.

    Joyeux Noel à tous )

  9. He bien, il ne reste plus qu’à découvrir openSUSE10.2… Certes wineX (enfin, cedega ou crossover, au choix ; licence assez étrange dans les deux cas) n’y sera pas installé par défaut, mais peu importe : pourquoi installer cette daube d’iTunes lorsque l’on dispose du superbe amarok ? Le bureau KDE bien customisé est bien évidemment plus aguicheur qu’un gnome tout marron tout triste, cela fait bien longtemps que je le répète (mais tous les goûts sont certes dans la nature). Le dernier menu KDE de la SUSE rappelle par exemple fortement — mais en beaucoup mieux — celui de Vista (le bordel en moins, principalement), en mêlant les fonctions de recherche par indexation (je rappelle au passage que Beagle est plus ancien que Spotlight). Quant à YaST, l’outil suprême d’administration de la SuSE (enfin, openSUSE à présent), il n’y a jamais eu mieux.

    Au niveau de l’interface 3D — compiz ou beryl sous AIGLX ou XGL –, son activation s’est déjà vue faire sous mes yeux sur un PC muni d’une geforce2, pas un foudre de guerre (évidemment, il ne s’agissait pas du dernier beryl avec tous les effets activés, mais les bureaux en cube, le zoom, la transparence, tout marchait sans aucun soucis et d’une fluidité exemplaire). Tout dépend donc de la carte graphique, d’ailleurs le CPU ne doit rien faire dans cette histoire (faire faire de la 3D à un CPU est un non-sens total, c’est d’ailleurs pour cela que XGL et AIGLX ont vu le jour). Au passage, nous noterons que Novell (et Red Hat pour AIGLX) ont très grandement contribué à l’avancé du projet, qui n’a été récupéré par les autres distribs (et souvent fort bien) qu’après. Bref, un test ne saurait être complet sans avoir vu la SLED 10 (en restant dans le payant : le support l’est, mais la distribution est gratuitement téléchargeable) ou l’openSUSE 10.2, c’est certain.

  10. @ Robert

    « Je me demande toujours pourquoi il y a 100 distributions de Linux et aussi peu de support de péripheriques. »

    S’il n’y as pas de drivers tu crois réellement que c’est dû a la communauté libre??

    Le problème vient plutot des fabriquants qui ne veulent pas remettrent les plans des circuits de ces périphériques. Les devellopeurs doivent alors faire du « reverse engeniring » ce qui est très compliqué, fastidieux et parfois même illégale dans certains États/Pays…De plus sous license GPL les codes sources doivent être remis aux utilisateurs ce qui entre en conflit avec les producteurs de périphériques (qui demande un « Non-disclosure » du code….) qui voudraient parfois créé des drivers pour linux..
    Le GPL est parfois un problème chez Linux, c’est pourquoi le mode de License BSD est souvent plus approprié

  11. @ said_az
    Je comprends très bien votre point de vue: je sais que le problème des licenses existe et qu’il est très aigu car les compagnies sont pas mal toutes vendues m$. Je déplore seulement le fait que l’on installe une distribution en pensant que tout va fonctionner mais c’est rarement le cas quand on installe une distribution Linux. C’est vraiment dommage mais ceci dit, j’ai installé des distributions Linux qui m’ont vraiment satisfait à tous les points de vue (mise à part les périphériques que je n’ai pu installer).
    Je déplore le fait qu’avec autant de distributions et autant d’utilisateurs, les compagnies qui fabriquent ces péripheriques ne soient pas plus ouverts.
    Pour un utilisateur comme moi, très peu instruit de la question des licenses, vous comprendrez qu’il y a certaines déceptions quand on passe plusieurs heures à essayer en vain de faire fonctionner notre équipement.
    Merci de votre réponse qui m’a éclairé au sujet des licenses et de la gestion de ces licenses.
    Joyeuses Fetes à vous )

  12. Le problème c’est que si les compagnies remettent les codes sources des pilotes, il sera facile aux autres compagnie d’imité les chipsets et de volé les propriétaire de cette dites technologie. Le GPL exige que le code source soit donnée c’est ce qui cause problème.

    Mais j’ai fais quelques recherches sur google. il semble que des gens arrivent a utilisé ta cam sans problèmes, du moins en bidouillant un minimum.

  13. J’utilise contuellement Windows et Linux. Windows pour des logiciels propriétaires qui ne roulent pas directement sous Linux. Linux pour la navigation sur Internet, OpenOffice et autres logiciels gratuits. Opérer Linux c’est comme conduire une auto où le volant réagit bien et précisément au moindre coup de volant. Opérer Windows demande moins de maîtrise de conduite; ca se compare un peu à conduire avec un volant lousse: ca prend vite le champ alors qu’on désirait mantenir la ligne droite et c’est irrécupérable. Pour ce qui est des périphériques non compatibles à Linux, blâmons les manufacturiers qui n’offrent pas de pilote. Pensons aussi VMWare ou FreeMware, versions gratuites, qui permettent la viabilité de ces 2 OS sur une même machine.

  14. Monsieur Marion,

    Il ne faut pas faire uniquement porter le blame sur les fabricants de chipset (Qui perderait leurs technologies..Bienvenu le piratage industriel s’il devaient obligatoirement remettre le code de leur produits). Le license GPL porte aussi une partie du problèmes. Si la GPL était plus lousse uniquement au niveau des drivers ce serait deja bien, par contre pour les applications elle fait une bonne job!

  15. No, le reverse ingineereing n’est pas illegl au usa du moins. Ce qui est illegal cest de copier et mettre en circulation. Une fois inversé un code peur etre réécrit c ets ce qu’a avait fait Real il y a pas longtemps avec apple.

    Le monde d unic doivent arrter d imiter microsoft c es a double tranchant. C est sur il rende linux plus familier au utilisateur de windos mais d un autre cote il reprennet toutes la mediocrité qui est dedans.

  16. Marc ai je dis que le reverse ingeenering était illégale aux États Unis?
    La réponse est non, par contre il l’est formellement dans certains États de cette planète. De plus a quoi bon faire de l’ingénerie inverse et ne pas publié le fruit de celle ci? Quel est l’attrait a part celui personnel? Cela revient a dire que l’ingénérie inverse est proscrite si elle ne peut être distribué et ceux qui ont ré-écris du code en le fesant ont souvent fini devant les tribunaux.

  17. Salutation à tous

    Finalement j’ai installer Xandros (version d’essai) sur un disque dur de mon desktop (700 Mhz – 256 Mb ram). L’installation se passe très bien, on a même des impressions de déjà vu pendant le parcours sans faute. La compagnie a fait des efforts pour rendre le produit sympatique (sauf au francophone, version anglophone uniquement). Bref uniquement mon modem hardware n’a pas été trouvé mais Windows a aussi de sérieux problème a détecté celui-ci. Bref tout semble aller pour le mieux. C’est assez bien adapté pour l’environnement de travail du type bureau.

    C’est un peu moins rose quand on commence à jouer dedans. On se rend compte rapidement que l’habillage style windows ne règle pas tous les problèmes et que l’on doit s’adapter rapidement à une machine Linux. Je vais devoir sortir des oubliettes mes souvenirs reliés au fonctionnement de Linux. La configuration des périphériques externes demeure plus difficile à faire alors qu’avec windows on met le Cd d’installation et c’est fini.

    Le logiciel Crossover est très intéressant car je n’avais jamais utilisé celui-ci par le passé. Ceci est un progrès significatif par rapport à mes essais passés. maintenant Il me reste à découvrir les autres à coté.

  18. @Robert

    Pilotes matériels sous Linux.

    C’est simple Robert, si ils n’y a pas plus de support informatique, pilotes, etc de la part des fabriquant parce que Bill Gates a payer souvant ces derniers pour qu’ils n’investissent pas dans du libre. Mais celà va changer d’ici 2 ou 3 ans, les cie on commencer à regarder du coté de l’opensource. Vista sera le dernier Windows, point final. Plus vous utiliserez Linux, plus les compagnies vont vous suivre, vous êtes leurs gagne pain. Vous pensez que je me goure pour Bill? Mon beau frère Normand Ouellet est un programmeur de bas niveau (16 ans exp.), micro code et développes des pilotes matériels pour des systèmes pbx, téléphonique et autres bidules du genre pour la compagnie Norton Télécom. C’est lui même qui me la confirmer. Cette pratique là a commencer vers 1995 et ils sont même aller à engager des pratiques de divertissement pour que les jeunes programmeurs ne puissent avoir le goût du travail dans le libre. Directx à été sortie pour le multi média et en plus de monopoliser le développement en ce sens. Le windmodem à été conçu que pour Windows!!! C’est comme si vous fabriquer des pneus qui ne vont que sur des Toyota!!! Microsoft avec un avantage monétaire à souvent payez des fabriquants pour qu’ils concentrent leurs développement matériels que pour Windows.

    Autres histoire, je peut même vous dire que bien pire à été fait, MacAfee et Norton à leurs début on déjà relâcher des virus conçu par eux pour stimuler la vente d’anti-virus. Ils sont passer à deux doigt de la poursuite. Même qu’une enquête aux USA avait été commander et à été abandonner par des pressions de différent acteurs qui on trouver que les taxes sur des ventes était plus payante que des poursuites. Si vous croyez que de grosse compagnie vous respect et ne sont jamais tenter de vous flouez. Alors vous avez la tête rempli de cornichon. La puce TCPA sera la mort de votre engouement pour l’informatique, je pari que plus de 60% d’entre vous abandonnerez l’utilisation de pc quand l’ordinateur que vous avez payez sera fermer a distance par-ce que vous serez perçu comme un utilisateur classer comme non fiable par les serveur distant. Tout les documents que vous créerez ne vous appartiennerons jamais! Ils pourront même les effacer s’ils les trouve offencant pour leurs image.
    Voilà un bref aperçu de Vista et TCPA! Vite!!! Vite!!! Apprenez Linux, c’est votre dernière chance de devenir libre et pas trop « slomo » en informatique!

    Vista = Votre ordinateur nous appartiens.
    Linux = Vous êtes libre et votre pc aussi.

  19. Encore plus intéressant:

    Qu’est-ce que Palladium ?

    Palladium est un projet mené par Microsoft pour ajouter une informatique « de confiance » à Windows, à travers une combinaison d’outils matériels et logiciels. Coté matériel il s’agit d’une puce similaire à la puce TCPA (Microsoft l’appelle SCP), en même temps que des modifications au niveau du processeur pour ajouter une protection de niveau trousseau-1 (ring-1), et des modifications du chipset pour créer un « espace mémoire de confiance » isolé (trusted memory space), et établir des « chemins de confiance » (trusted path) avec le clavier et avec l’écran. Coté logiciel, Palladium utilise des techniques de « hyperviseur » pour ajouter une application de confiance TOR[13], dans un espace protégé, séparé du système d’opération normal. Au jour d’aujourd’hui, il n’est pas encore sûr si Palladium intégrera un support pour la puce TCPA en plus de la puce SCP. Microsoft a déclaré que le matériel Palladium aura une spécification publique, et que Linux pourra être écrit pour fonctionner sur ce matériel. Ceci dit, Microsoft possède un grand nombre de brevets sur l’utilisation de ces modifications matérielles. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, Microsoft n’a même pas garanti la mise en place de licences « raisonnables et non-discriminatoires » de ces brevets, donc Microsoft pourrait facilement interdire tout accès aux fonctions en question par Linux.

    La conclusion est que TCPA et Palladium sont deux projets différents. La puce TCPA n’offre qu’un sous-ensemble des fonctions fournies par Palladium, qui inclut des éléments additionnels significatifs sur le plan matériel et logiciel. Seul TCPA a déjà une spécification détaillée librement téléchargeable, et un portage testé des pilotes et librairies sur Linux.

    À moins que j’ai rien compris de toute l’histoire, mais il semble qu’un ordinateur qui possède la puce (Microsoft l’appelle SCP) permettrait donc à microsoft de bloquer le démarage de cet ordinateur si ce n’est pas une copie de windows qui est en place. Fini le formatage du disque dur pour mettre un autre OS. Quelle merveilleuse invention pour conserver le monopole du marché.

    source: http://www.protpm.fr/Fausses-idees-sur-TCPA-TPM-Une-clarification.html

  20. Pour répondre à la question de Robert concernant les webcams, je suis sur Xandros 4 et ma webcam (logitech) fonctionne très bien. Je n’ai rien eu à configurer, elle est reconnue lorsque je la branche, alors que sous XP, on doit d’abord installer des drivers.
    Pour ce qui est de la francisation, oui, on peut mettre Xandros en français, mais il faut le faire pièce par pièce. Il faut choisir le mode expert sous xandros network, installer le pack francais pour KDE (kde-i18n-fr), puis choisir le francais dans « Regional settings->Desktop language ». Les applications KDE ainsi que l’interface seront alors en français. Pour le non-KDE, tel OpenOffice et Firefox, il faut chercher les packs français de ces applications.

  21. @viurel

    Merci pour l’information. Normalement je choisis le français pendant l’installation mais Xandros ne permettait pas de choisir dans ce cas précis.

  22. C’est le problème de Linux.. tant que personne ne se groupera pour faire quelque chose comme Mozilla, ça ne fonctionnera pas.

    Firefox est la preuve que ça peut fonctionner et que l’union fait la force… en diluant Linux en 25000 distributions, ça en fait un OS non-crédible aux yeux de monsieur et madame tout le monde.

  23. @ viurel
    Bonjour,
    juste une précision. Ma webcam ne fonctionne pas avec Xandros parce que Xandros détecte d’abord ma carte tv@nywhere pour recevoir des signaux tv. Je dois trouve un moyen detourne pour que Xandros voit ma webcam. Et comme je ne suis pas expert en Linux, je ne sais pas trop comment faire.
    J’ai lu sur plusieurs forums que je devais aller modifier des données dans des fichiers de config des modules mais c’est pas simple comme installer un driver déjà concu. Xandros tout comme Kubuntu qui sont dérivés de debian me donnent le meme probleme.
    Merci a toi de ton information.
    Bonne année a tous

  24. @Robert

    Je sais que ce n’est pas la solution idéale, mais as-tu essayé d’enlever ta carte tv@nywhere et de re-démarrer? Je n’ai aucune idée si cela va fonctionner mais quelque chose me dit que Linux prendrait donc en charge ta webcam, comme « input » vidéo principal. Peut-être qu’ensuite si tu remets ta carte TV et redémarre, cette dernière sera détectée comme seconde. Enfin ca vaut peut-être la peine d’essayer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s