Nous, la personnalité de l'année du magazine Time

illustration2006121801.jpgSi vous ne le savez pas encore, le magazine américain Time vient de décerner le titre de la personnalité de l’année 2006 à … vous et moi (You). Dans la liste des grands noms amorcée en 1927 avec celui de l’aviateur Charles Lindbergh, nous nous retrouvons associés, depuis samedi dernier, à des personnalités qui, au fil des ans, ont su frapper solidement l’imagination des Américains. Pensons à Adolph Hitler, Joseph Staline, Richard Nixon, l’ayatollah Khomeiny, Deng Xiaoping, les deux Bush, Bill Gates et … Bono (la liste compète est sous ce lien). Pourquoi nous ? Parce que l’illustrissime magazine entend ainsi mettre l’emphase sur le phénomène YouTube / MySpace / MyWeb / My Contacts / My etc., pour ne pas dire Me Myself and I à la sauce Web 2.0.


illustration2006121804.jpgEn ces temps nombrilistes, tout le monde, sa femme et son petit prince a un blogue avec des choses à dire, des opinions à défendre (à pourfendre ?) et des torts à redresser, tout le monde dispose d’une caméra avec les images essentielles pouvant être mises sur YouTube, tout le monde dispose d’un réseau de cyber-contacts bien géré dans MySpace ou Windows Live Space. Ce qui signifie que tout le monde peut s’exprimer avec comme point central de départ, son petit moi, ses sensations, ses perceptions, ses frustrations et ses ravissements, bref, le bout de son nez. Et cela se fait toujours avec grande importance et sentiment d’urgence. Vive l’égocratie ! C’est André Mondoux, un sociologue doctorant de mes amis, qui me faisait remarquer hier soir que le jour où tout le monde sera devenu son propre petit Bernard Derome, il ne restera plus de place pour le vrai Bernard Derome.

illustration2006121802.jpgC’est un peu vrai. Avant, il fallait s’organiser en collectif pour arriver aux mêmes résultats. Et ce n’était pas facile. Je vous parle de réunions, de débats, de concessions, de comptes à rendre, de risques personnels et de recherche d’approbation. L’équipe, le groupe, le collectif, la coopérative, le projet, bref, la gang du journal, en arrivait à développer un point de vue, une façon de faire, une spécificité, une couleur, une saveur, qui était la synthèse de tous ses artisans (sans minimiser pour autant l’influence émanant du plus articulé de la bande), une unicité qu’il fallait sans cesse renforcer pour qu’elle soit viable sur un marché hautement concurrentiel. Et quand, là-dedans, émargeait un Bernard Derome, c’en était un vrai.

illustration2006121803.jpgAujourd’hui, grâce au réseau Internet, l’individu peut posséder et maîtriser tous les outils nécessaires à la conception, fabrication, diffusion et commercialisation d’un média. Il n’a plus de compte à rendre à personne. Il est devenu autarcique. Il peut s’encabaner, fuir le monde, devenir asocial et réussir son coup. C’est comme si il n’était plus nécessaire d’être deux pour baiser. Il suffit désormais de bien jouer le jeu de tous ces outils gratuits offerts par Google, Microsoft et autres Yahoo! Et ça va marcher. Il est même envisageable qu’il y ait des visiteurs en nombre croissant. Évidemment, des concepts comme crédibilité, véracité, professionnalisme et éthique pourront en souffrir. Une simple recherche dans Google nous en amène rapidement la preuve.

illustration2006121805.jpgLa technique du blogue étant devenue à la mode, étant entrée dans les us et coutume, étant voulue, souhaitée et banalisée, les gros joueurs commerciaux l’ont vitement adoptée dans le but d’en faire une source de revenus. Prenez les groupes de presse techno à la sauce ZDNet. Ils sont tous bloguisés en apparence. Sauf que c’est comme pour ce que vous lisez présentement; il s’agit de prestations journalistiques (en l’occurrence, une chronique) encadrée par un groupe de presse qui sait où il va, une prestation bardée de publicité payante où le point de départ n’est pas le petit moi de l’auteur, mais le public que l’on informe et divertit. Autrement dit, ce ne sont pas des blogues, mais de la récupération judicieuse d’outils de diffusion médiatique. Prenez cette possibilité pour les lecteurs d’ajouter des commentaires, c’était l’apanage des blogues. Plus maintenant (incidemment, c’est une fonction que j’adore; quelle belle façon d’exercer le métier !).

C’est ce qui me laisse croire que le phénomène hautement salué samedi par le magazine Time tire à sa fin et que nous sommes en toute vers autre chose. Comme un banc de poissons tropicaux qui vient de changer soudainement de cap. Swooch !


Publicités

10 réflexions sur “Nous, la personnalité de l'année du magazine Time

  1. Le nombrilisme est désormais célébré par le Time. Ne manque que la statue et la canonisation.

    Tout cela en même temps que la bêtise humaine est dépeinte jour après jour dans ce qu’on appelle aujourd’hui Web 2.0.

    Ost** que ça va mal…

  2. Disons plus simplement que le Times a reconnu un fait de société qui émerge. De simples citoyens (re)prennent la parole a travers un média qu’est internet sans nécessairement passer par l’intermédiaire de professionnels

    Bien sûr certains blogs ( ou vidéos, ou photos…) sont très amateurs. Bien sûr certains blogs, y compris celui-çi , font très ligne ouverte certains jours.

    Mais, dans l’ensemble, il est agréable de lire des gens avec qui on partage des points d’intérêts communs.

  3. C’est vrai, comme disait l’autre: « Maudit que le monde va mal ». Tout le monde a maintenant le droit de s’exprimer. On est vraiment en train de faire crasher l’humanité sous l’opinion. Merde de merde, j’ai accès à toutes sortes de points de vue et même les plus idiots, et je n’ai plus l’aide du gentil Bernard Derome pour me dire si ce que je lis est bon ou pas. On est tellement dans une egocratie que je suis rendu obligé de pensée par moi-même! Dans quel monde merdique nous dirigeons-nous? Où est le bon temps ou la divergeance de point de vue se résumait se résumait à 3 quotidiens? Où journalistes et chroniqueurs étaient rois dans le domaine de l’opinion? Non, ce bon temps est derrière, maintenant, M.&Mme tout le monde peut donner son avis sur windows vista, et l’avis des journalistes est en train de fondre dans ce décors!

    Allez amis journalistes et chroniqueurs! Faites comme Nelson et vendez chèrement votre peau!

  4. Le problème PM n’est pas d’avoir accès a plusieurs sources d’information, mais plutôt la désinformation que ceux ci propagent…

    Demain je peux partir une rumeur qui fait le tour de la planète qui se ramsse même dans les média sans vérifications…

    Les blogs personnel, sont un ramassi de merde écrit par des gens sans crédibilité, à qui on en accorde parfois trop…

  5. bonjour,

    je viens de faire un tour ici après avoir trouvé la chronique de Nelson.
    Il est vrai que le Net, de part sa nature d’espace ouvert à tous et toutes, est aussi ouvert au meilleur comme au pire ! mais peut-être faut-il en passer par là avant d’aller vers un Net plus etique, Nethique.
    En France de petites querelles de clochers entre Barons blogeurs font rage, on a vraiment l’impression parfois d’un vide sidéral que chacun rempli de son égo, egocratie, c’est tout à fait cela.
    Mais il existe aussi des blogs et blogeurs engagés, responsables et qui font vraiment du bon boulot, bon comme partout ailleurs.
    Aussi, il ne me semble pas qu’il faille jeter le bébé avec l’eau du bain, mais au contraire, essayer de garder le meilleur de ce que le Net a à offrir.
    Je ne fais pas d’angelisme !!! le Net est comme dans la vie, on y retrouve violence, agressions, attaques personnnelles, racisme ……… mais il n’est pas que cela.

    😉

  6. À y repenser, on se rend compte que le Time nous traite tous de twit à l’avance, à en juger par leurs choix antérieurs (qui vieillissent tous très mal)…

  7. Ben oui Said, c’est ce que je disais!

    On est devant tellement de (dés)informations que je suis oubligé de pensé par moins même et classer le tout, c’est terrible! Avant, on avait la vérité juste donnée par les honnêtes journalistes.

    C’est fou comment des idioties peuvent se propagé rapidement! Même toi tu es capable de partir une rumeur qui se rendent dans les médias traditionnels sans vérification! Tiens d’ailleurs, je peux te demander un service? J’aimerais bien que la nouvelle découverte qui dit que d’avoir un animal de compagnie réduit les risques d’avoir le cancer passent à TQS pendant le temps des fêtes, ça convainquerait ma blonde d’avoir un chien. Tu peux me faire ça stp?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s