eGouvernement: un secret bien gardé ?

illustration2006120101.jpgHier, ma blonde se présente au bureau des passeports pour une bête question de renouvellement. Chemin faisant, un type, café en main, s’engouffre avec elle dans l’ascenseur de l’édifice fédéral. Comme tous deux optent pour le 8e, il en déduit qu’elle va au même endroit que lui et, charitablement, la prévient qu’elle devra s’armer de patience. « Il y a une file d’au moins une heure et demie », fait-il, brandissant le numéro qu’on lui a attribué avant qu’il ne descende tuer le temps au café.


illustration2006120102.jpgEn entrant dans le bureau, ma douce constate qu’effectivement, la salle d’attente est aussi bondée qu’une urgence d’hôpital, moins les grabataires alignés dans le passage. On y geint d’inconfort, que l’on ait une place assise ou non, on a trop chaud dans son linge de fin d’automne, on se méfie de son voisin qui pourrait passer avant soi, on maugrée contre le fait que les préposé(e)s soient si peu nombreux(ses), on n’a de cesse de vérifier les écrans afficheurs pour compter mentalement combien il reste de numéros avant le sien. Bref, on passe un mauvais moment et on conspue le système.

Ma blonde se présente au guichet d’accueil. C’est là qu’on lui remettra, notamment, le fameux numéro établissant son statut dans la file d’attente. Du coin de l’œil, les gens, ceux qui n’y sont que depuis 30 minutes, comme les anciens qui se sont pointés aux aurores, la regardent avec condescendance. Ils lui sont supérieurs, leur numéro en étant la preuve. C’est connu. Dans les files, ceux qui nous suivent sont des perdants et ceux qui nous précèdent des salauds. Rien n’est plus valorisant, dans une queue de deux heures, que d’être le prochain à être appelé. On a fait son temps; on est un vétéran; on a droit au respect; on mérite d’être décoré. Garde à vous, nom de dieu !

illustration2006120103.jpgAu comptoir, ma tendre moitié présente à la préposée toute la paperasse qu’elle a imprimée en faisant sa demande de renouvellement sur le Web. La dame feuillette, fait des « hum » et des « ah-han » et, en souriant, lui tend un numéro. Mais en regardant un écran afficheur, se ravise. « Allez directement au comptoir 15, là-bas, c’est à votre tour. » Voyant le visage incrédule de sa cliente, elle ajoute : « c’est parce que vous avez fait votre demande par Internet; ça va vraiment vraiment plus vite… »

Flottant sur un mélange paritaire de félicité et de crainte, félicité de passer sans avoir à attendre, crainte de se faire lapider par cette masse souffrante qu’elle vient d’éviter, ma blonde se pointe devant la guichetière, 15e du nom. Elle remet ses papiers, paie les 87 $ convenus, reçoit son récépissé, se fait garantir que la Poste lui livrera son passeport dans les 15 jours et se fait souhaiter bon voyage. Un peu en état de choc, elle quitte le bureau des passeports où, en tout et pour tout, d’un voyage d’ascenseur à l’autre, elle n’a pas séjourné plus de dix minutes. Le type de tout à l’heure – il n’a pas encore terminé son café – la regarde avec haine. D’autres chuchotent en la pointant. Un monsieur semble au bord de l’apoplexie. Sa voisine parle d’aller se plaindre.

Le problème, c’est que personne ne sait que ma blonde a utilisé Internet; tous croient qu’elle a été pistonnée. Aucune affiche incite les gens à se servir de ce mode sans douleur alors que, paradoxalement, 80 % et plus des Canadiens ont accès à Internet. Dans une étude publiée au Japon en mars dernier, la Waseda University of eGouvernment établit même que « le Canada se classerait au 2e rang mondial en matière de gouvernement en ligne, juste derrière les États-Unis ».

Au Québec et au Canada, l’accès aux services gouvernementaux et à la paperasse afférente est de plus en plus possible par Internet. Parfois, comme c’est le cas dans le fait vécu ci-haut, on peut économiser un temps fou. Malheureusement, les gens ne semblent pas encore en être vraiment conscient et continuent à se faire suer. Qu’en pensez-vous ? Croyez-vous que les services gouvernementaux en ligne sont suffisamment publicisés ? Est-ce que vous les utilisez ? Si oui, êtes-vous satisfait de votre expérience ?


Publicités

18 réflexions sur “eGouvernement: un secret bien gardé ?

  1. Moi j’ai fait ma demande par Internet pour le régime des rebtes du Québec. savez, l’argent qui donnent aux vieux de plus de 60 ans … J’ai rempli leur formulaire en ligne, j’aipas trouvé ca compliqué et ca a marché numéro un. La preuve, c’est que je recois maintenant un chèque tous les mois.

  2. Et évidemment ce serait trop simple que de mettre quelques appareils pour que les gens puissent remplir les mêmes petites cases que sur Internet…

    C’est vrai que le même 80% d’utilisateurs Internet serait incapable de suivre les mêmes instructions.

    Beaucoup plus simple de mettre quelqu’un pour distribuer un numéro pour te faire attendre.

    La simplicité c’est vraiment compliqué.

  3. C’est pas justement parce que personne le sait qu’elle a passé plus vite?

    Si tout le monde avait fait comme ta copine, tout ses gens qui attendaient auraient attendu pour aller au guichet 15, donc hop 1 heure d’attente, non?

  4. Un point qui n’a pas été soulevé ici . C’est que c’est ben beau l’internet mais c est une hausse déguisé d ecout pou rles citoyens. C est a moi d epayer les ferais d’internet c est a moi sde faire le travail d’un(e) préposé d’un fonctionnaire et les coûts des dites demandes ne cesse d’augmenter. Le cout du passeport était de 60$.

    Bien que j’ai une bonne connection et bien et une panoplie d ‘ordi et gugusses, je n’acheterais pas un logociel d’impot pour faire ma déclaration. Je n’imprimerais pas de formulaires (à mes frais) alors que je paies de plus en plus d’impôts (que les gouvernements dépensent comme des cochons).

    Pour le passeport, j’avais pris tout mon temps te je l’ai remplit a la mitaine. Pour mes déclaration d’impot je les fait par logiciel et je les retranscris à la main. Je continuerais de faire ça tant que je ne vois ce que le contraire peut me donner en retour.

    On peut penser que si on fait pas ça les impots risquent d’augmenter encore plus mais quand on sait qu’il finissent dans la pochede nombreux gaglionos cet argument ne tient pas longtemps.

    Bonne journée.

  5. J’hésite à transiger avec les Gouvernements ou les banques/caisses-pop sur le net. Il s’agit là de données et d’informations très sensibles qui me concernent moi, dans ma plus grande intimité cytoyenne.
    Lorsque preuve sera faite, hors de tout doute, que c’est vraiment sécuritaire, je m’y mettrai peut-être. Mais encore… N’y a-t-il pas là un risque du type big-brotheriens ?

  6. Personnellement chaque fois que j’utilise un service gouvernemental en ligne au Québec, soit ça plante carrément et que on ne peut valider quelque sorte d’informations et communiquer avec eux. Ca c’est dans le cas improbable ou la technologie sur le site ne nous force pas à utiliser Internet Explorer et Windows. Pourtant avec Linux souvent rien à faire. Ces sites ne sont tout simplement multiplatforme dans la plupart des cas et ce pour un gouvernement qui dit vouloir être accessible à ses citoyens. C’est dommage.

    En fait, ils nous disent que c’est pour être compatible avec de pseudo technologies….
    Pourtant le reste de l’internet et même des institutions financière ont des sites qui fonctionne hors internet explorer je présume qu’ils sont aussi sécure.

  7. Je travaille dans le domaine du voyage, je donne toujours le site des passports et gouvernement a mes client et amis, mais je n’avais jamais entendu parler du « racourcie » au bureau des passports Canada…certain…si votre demande est simple… mais pas pour les cas particuliers… Dommage que le gouvernement ne donne pas plus d’informations a ce sujet… Nous sommes tous novices sur le net… Nous devons apprendre a reconnaitre les site sécurisés… Au lieu d’annoncer des bidules a vendre…pourquoi pas l’éducation au internautes? furnisseurs de services???

  8. Par la poste (enregistrée), cela m’a pris moins de 15 jours pour recevoir mon passeport (pas d’attente, pas de récrimination) et c’est au coin de la rue.

  9. #Ca c’est dans le cas improbable ou la technologie sur le site ne nous force pas à utiliser Internet Explorer et Windows.#

    Vous avez cerné une partie du problème. Vous refuser d’utiliser la plate-forme exigé par le site, vous n’existez pas comme utilisateur. Quand on se plaint auprès du responsable du site, la réponse est toujous la même, Il utilise windows avec Internet Explorer car la communication doit être sécuritaire. Mon oeil! ce navigateur est une vrai passoire à problème (c’est pire pour tous ceux qui ne font pas les mises à jour mensuel) . Personnellement Iexplorer est bloqué d’accès à internet sur tous les ordinateurs dont je fais l’entretien.

  10. @Tag

    On ne peut pas prouver que quelque chose est sécuritaire. On peut seulement prouver qu’au meilleur de nos connaissances, aucun problème de sécurité existe. De toute façon, s’il y a un problème, la responsabilité ne te revient pas…

  11. J’ai fais ma demande de prêt étudiant par internet. Je traite tous mes changement relatifs à ce prêt sur internet.

    Je fais mes transanctions banquaires par internet

    Dans une période moins joyeuse de ma vie, j’ai fait ma demande de chomage par internet.

    Je fais mes impôts sur internet et les envoie par internet.

    Dans tous les cas, ça c’est toujours très bien déroulé. Je trouve beaucoup moin suant de remplir un formulaire en ligne que sur papier, pour une raison qui m’échappe. En tout cas, c’est simple, rapide et efficace et ça fait bien mon affaire.

  12. @ Tag
    Si tu savais la quantité d’information qui passe dans les fils chez un fournisseur internet; personne n’aurait le temps de verifier ça, et encore moins d’investir le temps nécessaire pour décrypter des connections sécurisées.

    Pour le reste, quand tu ouvres ton compte bancaire, tu signes comme quoi tu acceptes que le gouvernement aie le droit d’aller fouiller dans tes affaires sans jamais avoir besoin de ta permission.

    Personellement, ca fait longtemps que je fais mes transactions bancaires sur internet. Pour ce qui est des sites gouvernementaux (saaq entre autres), ca s’améliore, mais c’est arrivé trop souvent que je fasse une transaction et que rien ne fonctionne, pas de recu, rien, ca fait juste nous laisser dans le vide (un peu comme la plupart des fois où je fais SOUMETTRE ici 😉

    TremblayJ: Tu as 100% raison. C’est un peu comme les caisses pop qui nous forcent à utiliser le guichet, et pour faire ça ils augmentent les frais des transactions quand on n’utilise pas le guichet. Oui, vous avez bien lu. Les guichets sont excessivement payant pour eux, mais ça ne sera jamais assez, non seulement ils ne baissent pas les frais, mais ils s’assurent de congédier des caissières tout en montant les frais de transactions pour être certains qu’un jour on fasse tout par guichet et par internet, tout en payant des frais abominables….

    Logiquement, les transactions via internet devraient nous coûter moins cher, car moins de temps humain est nécessaire « à l’autre bout » pour traiter la transaction. Investissement initial pour programmer le site, mais ensuite, le coût réel est beaucoup plus faible…. Good, de l’argent de plus !!! Y a t’il des statistiques sur l’argent ainsi sauvé et comment elle est dépensée ?
    (a part les commandites, les rabais de 40% aux employés de la saq, etc.).

  13. Je vois Internet autrement qu’une perte de l’argent.

    Je crois plutôt que c’est du temps gagné justement à ne pas attendre dans les salles d’attente d’offices gouvernementaux (par exemple, pour payer son renouvellement de permis de conduire ou pour faire changer son adresse postale dans une dizaine d’organismes et ministères suite à un déménagement) et c’est donc aussi de l’argent qui est épargné, pour nous et pour le Gouvernement (c’est nous aussi indirectement), en réduisant les besoins de se déplacer à ces bureaux, en évitant de manquer du travail pour payer un truc et en pouvant réduire le nombre de préposés nécessaires pour traiter avec les clients.
    C’est une approche plus productive pour l’ensemble des citoyens.

    L’autre beauté de la chose, c’est qu’Internet ne ferme pas à 16h30 ou 17h00 et c’est toujours « ouvert » même la fin de semaine ! 😉

  14. Mathieu

    Je suis d’accord avec ce que tu dis, à un seul point près… Selon ton raisonnement, (un peu plus optimiste que le mien), le gouvernement sauve maintenant de l’argent. Donc il sauve du temps et du travail.

    Probablement. Mais le jour où tu croiseras quelqu’un qui était au gouvernement et maintenant rendu au chomage ou a changé d’emploi parce que la charge de travail au gouvernemt a baissé (du à internet), viens vite nous le présenter….

    🙂

  15. Luc –

    Tu as raison, sauf que c’est trompeur. Le gouvernement, quand la charge de travail diminue, il préfère souvent l’attrition à la mise à pied. Ainsi, on sauve vraiment de l’argent à long terme, parce qu’ils engagent moins.

    Au pire, ils engagent autant mais on reçoit plus de services – par exemple, s’ils continuent d’engager autant de personnes au bureau des passeports mais que la plupart des gens remplissent les formulaires sur le net, les gens qui ne le font pas vont aussi sauver du temps (même nombre de commis, moins de travail) … donc un meilleur service globalement.

  16. Au fédéral, j’ai fait des demandes d’assurance-emploi maternité par Internet, et au provincial j’ai commandé – et payé en ligne – à divers moments des certificats de naissance pour moi ou les membres de ma famille. Ça a toujours bien fonctionné, et je fais confiance à nos gouvernements pour la sécurité des transactions et la protection de nos renseignements personnels.
    MC

  17. Au fédéral, j’ai fait des demandes d’assurance-emploi maternité par Internet, et au provincial j’ai commandé – et payé en ligne – à divers moments des certificats de naissance pour moi ou les membres de ma famille. Ça a toujours bien fonctionné, et je fais confiance à nos gouvernements pour la sécurité des transactions et la protection de nos renseignemetns personnels.
    MC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s