Fedora s'implante en Chine

illustration2006111401v.jpgComme on le sait tous, un des visiteurs assidus de Technaute est David Gagnon, un informaticien qui travaille dans le réseau scolaire de Shanghai, en Chine (cliquez sur la vignette). On le connait pour son point de vue favorable à Linux et à l’Open Source, un point de vue vigilant et parfois, j’en sais quelque chose, plutôt … incisif. Or voilà qu’il m’a fait parvenir un billet fort intéressant sur les débuts de Fedora en Chine, une communication que je m’empresse de vous retransmettre ci-après. Ne vous gênez pas pour lui poser des questions, l’espace Web qui suit vous appartient. Merci David !


illustration2006111402.jpgHier, je suis allé visiter plusieurs magasins informatiques ici à Shanghai. Ça faisait longtemps que je n’avais pas été voir ce qui tramait du côté gugusses informatiques. Mon premier choc à été de constater à quel point Apple était devenue populaire. Quand je suis arrivé à Shanghai, il y a maintenant plus de 3 ans, la plupart des Chinois ne savaient même pas ce qu’était cette marque. Il n’y avait qu’une seule petite boutique Apple dans tout Shanghai. Maintenant, grâce à l’iPod, Apple s’est fait rapidement connaître avec, comme résultat, que les iPods sont en vente partout, de même que les différents modèles d’ordinateurs Apple, et les boutiques Apple ont poussé comme des champignons. Il y a quelques mois à peine, je n’aurais jamais vu autant de publicité ni autant d’endroits pour acheter des produits Apple. Cela a évidemment un effet sur la population; les Chinois sont maintenant fous d’Apple. Par exemple, là où ma copine travaille, c’est la grosse mode maintenant d’avoir un iPod ou un Mac. Bref, Apple, après avoir été complètement inexistant, fait maintenant de très bonnes affaires en Chine.

illustration2006111403.jpgCôté Linux, chaque fois que je faisais le tour des boutiques informatiques et que je scrutais à la loupe leur inventaire de logiciels, jamais je ne trouvais de produits Linux, peu importe la saveur. Pourtant, hier, à ma grande et agréable surprise, j’ai découvert, parmi les logiciels sur tablettes, des dizaines de boîtes de la distribution Fedora core 6. Cela m’a ravi car ici à Shanghai, Linux n’est pas très connu. Quand je suis arrivé en Chine, Microsoft avait la main mise sur le marché, même si ses produits étaient en grande partie piratés. Je trouve donc que c’est une sacré bonne nouvelle de voir enfin Linux sur les tablettes. Ca devrait sûrement contribuer à faire avancer cette plate-forme libre.

illustration2006111409.jpgillustration2006111407.jpgPour ce qui est des détails, la boîte ne coûte que 60 yuan, soit environ 8 $ canadien. Pour comparer, une version légale de Windows XP, juste à coté de Fedora, coutait 1400 yuan, soit environ 214 $. En plus d’être très abordable, on retrouve, dans la boite, 11 CD, 2 DVD et un manuel d’instructions en Chinois. Le tout comprend les versions 32 et 64 bits que l’on peut l’installer sur autant d’ordis que l’on veut.

illustration2006111404.jpgJ’en ai acheté une boite car je voulais en faire bénéficier mes collègues de travail pour qu’ils s’initient plus facilement à Linux. Ils en ont grand besoin en tant qu’administrateurs TI. Tout ce qu’ils connaissent, c’est Microsoft, Microsoft et Microsoft … J’ai donc installé Fedora sur un des postes au boulot pour l’essayer. Je dois dire que c’est pas mal du tout. Je préfère toujours Ubuntu pour la finition générale (le apt-get, etc.), mais Fedora m’as complètement défrisé le toupet avec son intégration des technologies 3D de bureau Xgl+Compiz.

illustration2006111406.jpgTout de suite après l’installation qui a duré une vingtaine de minutes, tout le « eye-candy » 3D avait été installé et roulait à merveille sans bogues (en comparaison, sous Ubuntu, j’ai réussi à installer Xgl à moitié et ca marche tout croche, y’a plusieurs bogues en grande partie causé par le jeu de circuits vidéo de mon bloc-notes). À quoi ca ressemble Xgl ? Notre bureau devient un cube 3D, les fenêtres gigotent quand on les bouge, on peut les rendre transparentes, on a l’équivalent de « exposé » sur le Mac, et bien plus ! Même que pendant que je testais tout cela, je me suis retrouvé avec 8 jeune filles autour de moi qui poussaient des « wow », « so cool » et « I want it! ». Ce n’est pas une blague. Quand c’est rendu que la gente féminine agit ainsi devant un système d’exploitation, y a quelque chose d’étrange qui se passe … He-he-he !

illustration2006111405.jpgAprès avoir montré cette distribution Linux à mes collègues (très pro Microsoft) et leur avoir révélé le prix que j’avais payé, ils ont été vraiment impressionnés. Un d’eux n’en revenait tout simplement pas qu’un système de cette qualité soit seulement 60 yuan et qu’on ait le droit de l’installer légalement sur autant d’ordis que l’ont voulait. J’étais étonnés qu’ils aient eux-mêmes (sans que j’en parle …) soulevé des doutes face à Windows Vista, en raison du prix élevé et des bogues constatés.

illustration2006111408.jpgBref, que ca soit juste du eye-candy ou non, la plupart des gens qui vont voir Fedora en action (avec Xgl+compiz) vont être très impressionnés et voudront l’essayer; j’en ai eu la preuve aujourd’hui, puisqu’on ma demandé d’en faire des copies.

Bref, de bonnes nouvelles !


Publicités

33 réflexions sur “Fedora s'implante en Chine

  1. Les chinois utilisent sans doute les idéogrammes (caractères chinois) dans leurs communications. Vous me corrigerez si je me trompe, mais il y a une multitude de caractères chinois pour l’écriture. Est-ce que ça tient sur un seul clavier ?

    Et est-ce que notre alphabet latin est aussi utilisé ?

  2. Salut Nelson! Surpris mais flatté de voir que mon texte se retrouve ici! Intéressant! Je tiens à préciser que la boîte de Fedora que j’ai acheté et que je compare ici avec une version légale de Windows, est tout aussi légale, du moins à ma connaissance! Je précise ceci car je crains que certains pensent que je compare le prix d’un logiciel pirate avec un Windows légal, en raison du piratage courant en Chine. Il est tout-à-fait vrai qu’en Chine il existe des versions pirates de logiciels un peu partout pour moins de 1$, mais dans ce cas précis j’ai bel et bien acheté Fedora dans un magasin officiel, qui ne vends que des logiciels légaux, dans leur boites officielles. Donc on compare vraiment ici 8$ avec 214$, et même que Fedora est tout-à-fait gratuit en le téléchargeant d’internet.

    Maintenant pour répondre à Gilbert:

    Les chinois utilisent exactement le même clavier latin « Querty » que nous. Ils utilisent le « pin-yin » pour taper les idéogrammes. Par exemple, chaque idéogramme a un équivalent sonore en pinyin, comme « ma » ou « zhen » ou « chan » etc. Donc, si l’on veut taper le caractère « chan », suffit de taper « chan » au clavier, et un petit logiciel s’occupe de transformer nos lettres en idéogramme. Pour alterner de l’anglais au chinois, c’est aussi simple que d’alterner entre l’anglais et le francais! Ca peut sembler compliqué, mais c’est en fait très simple. Je l’utilise moi-même à l’occasion pour apprendre le chinois, ca m’aide à me rappeler visuellement des caractères.

  3. bien que pro-microsoft, je me rejoui s’entendre cette nouvelle, si Linux, Microsoft et Apple reussissent tout les trois a atteindre un pied d’egalite, non seulement les license n’auront pas le choix de tomber, mais ca ne pourrais etre que benefique pour tout le monde. Je m’explique, Si les 3 systeme sont egale, les programmeur n’auront pas le choix de creer de quoi d’unique pour attirer le client, meme si ils savent tres bien que un mois plus tard, ils vont tous copier. Pour faciliter cette tache, ils vont miser sur l’interoperabilite. Personne ne peut en souffrir. De plus, les prejuger vont tomber, l’information sera meilleur et ainsi, l’utilisateur moyen… qui ne connait absolument rien au difference des trois et s’en fout eperdument, sera mieux informer et plus apte a choisir un systeme qui leur convient. Alors sur ce, felecitation Apple et Linux pour votre perce en Chine. Continuer de grossir, ca forcera Windows a se nettoyer et reveler reelement ce qu’il est capable de faire.

  4. @David, pratique ce bureau en 3d, il possede reelement 6 face, ca peut etre tres utile et pratique… a part draguer les filles bien sur, j’aimerais plus de detail dessus, est-ce exigant cote memoire, est-ce juste 2 bureau dans un design 3d ou il tourne? Est-ce juste un effet visuel ou c’est reelement 6 face distinct et unique. Si elle sont unique, je vois facilement un excellent potentiel multi ecran pour un reseau familiale ou professionel. Imaginer que vous soyez tous connecter ensemble sur le meme ordinateur et que si tu as besoin d’une information ou tu as un probleme technique, tu envoie ton bureau a l’autre a cote et de la il fait les ajustement necessaire et le renvoi. Pendant ce temps, tu peut jouer a un jeu ou faire d’autre besogne… ou tout simplement continuer ton travail, mais sur un autre bureau similaire… sans compter les possibilite de jeu multi-joueur sans connexion internet et en sachant parfaitement qui sont les autres joueurs participant, ce qui remontera le niveau de respect dans ces jeu a un niveau acceptable (c’est la raison pour laquelle je ne joue jamais a un jeu en ligne)

  5. Intéressant ! C’est très bien que la chine s’ouvre à d’autres marchés. Mais Apple risque de goûter au piratage et à la contrefaçon.

    Ce qui m’accroche un peu, c’est l’effet de « mode » sur les produit informatiques. J’ai toujours été pour la démocratisation, la facilité d’utilisation et de l’accessibilité de l’ordinateur, mais quand je vois des gens s’acheter un ordi pour le look, ou que l’eye candy d’un OS fait frétiller des adolescentes, j’ai un petit pincement au coeur. Comme si Brassens s’était transformé en Britney Spears, tout d’un coup ! C’est mon petit côté old school, j’imagine. M’enfin, je vais m’y faire 🙂

    Et je trouve les gadgets de Vista tout aussi futiles. Microsoft suit la tendance, ce n’est pas surprenant.

  6. Pour répondre à Felix, le cube possède bien 6 faces, mais les faces du dessus et du dessous ne sont que deux images. Pour les quatres autres, ce sont des bureaux virtuels et on peut passer de l’un à l’autre en faisant tourner le cube. La technologie est encore expérimentale donc on ne peut pas vraiment avoir quatre faces différentes dans le sens où la décoration est la même pour les quatre faces. On peut toutefois avoir des applications différentes ouvertes sur chaque face.

    Côté mémoire, ça fonctionne bien chez moi sur un vieux Athlon XP 2000 avec 512 Mo de mémoire vive et une carte Nvidia 7600GS. Il est recomandé d’avoir une carte Nvidia ou ATI, mais ça fonctionne aussi assez bien sur les cartes graphiques Intel. Il est aussi possible d’utiliser certaines cartes S3/Savage, mais il faut bidouiller pas mal.

    Pour les autres points dont tu parles, je ne sais pas trop si ce sera fait dans le futur, mais c’est très possible, car Compiz et Beryl, les deux gestionnaires de bureau 3d en sont encore à un stade embryonnaire comme l’indique leurs versions (0.3 pour Compiz et 0.1.1 pour Beryl).

    Pour l’essayer sans installer tout le système, il est possible de le faire en utilisant une distribution Live CD comme Mandriva One 2007 (http://www.mandriva.com/en/download/mandrivaone). Vous téléchargez l’image de la version KDE, la gravez sur CD et vous redémarrez votre ordinateur en choisissant de booter du lecteur CD.

  7. Je crois qu’il serait intéressant d’ajouter qu’en linux, à la base, c’est un système multi-usagers… Donc, tout en jouant à un jeu ou en fesant n’importe quoi d’autre, il est totalement possible pour une autre personne de venir sur le même PC par réseau et de jouer dessus. Même que je crois qu’il y a des stations sur lesquelles on peut brancher plusieurs sets de souris / clavier.

    Avec windows, il faut avoir une version server de leur OS, et ce, avec de gros problèmes de refresh d’écran en bonus…

    Pour ce qui est des faces du cube, dans linux on peut avoir plusieurs desktop jusqu’à 16, 4 par défaut. Il y a un petit applet qui permet de voir ce qui est ouvert sur chacun. Ça s’appelle le pager (microsoft ont tenté de le faire breveter cette application… Allez savoir pourquoi). Donc, le cube est une façon plus « candy » de voir la chose.

  8. L’interface de cube cest un peu repris de Apple non mais améliorer graphiquement.

    Dans le systeme d’apple quand tu change d’utilisateur tu as un cube qui tourne, et tu es totalement dans lenvironnement d’un autre.

    Dans Léopard il y aura spaces qui pourra ajouter le nombre d’écran que l’on veut pour chaque tâche que l’on désire.

    http://www.apple.com/fr/macosx/leopard/spaces.html

    Mais c’est le fun de voir que microsoft nest plus seule dans la lutte.

  9. J’ai eu quelques mésaventures ces 2 derniers jours, après avoir voulu installer Xgl+Compiz sur ma Ubuntu Dapper 6.06. Je crois que je me dois de les partager avec vous pour éviter que ca vous arrive!! Premièrement la « carte » vidéo de mon laptop est le chipset intel GMA950. Sous Ubuntu Dapper, malgré de multiples essais, je n’ai jamais réussi à installer le bureau 3D. Ma carte vidéo ne semblait pas supportée. J’ai donc décidé de procéder à une mise à jour pour acquérir la nouvelle version d’Ubuntu, la 6.10. J’ai donc suivi les instructions d’Unbuntu: « gksudo « update-manager -c », tout comme j’avais fait pour passer d’Ubuntu 5.10 à 6.06. La première fois avait fonctioné à merveille et c’est une des raisons pour lequelles Ubuntu est ma distribtion favorite. J’avais passé à une nouvelle version, sans perdre aucune de mes données, préférences, etc. Mais cette fois, HORREUR!! Le téléchargement s’est effectué sans problème, puis les applications s’installent… Jusqu’à environ 90% du processus, PAF! Une fenêtre, un message de bogue, puis paf! La mise à jour plante! Ceci peut avoir été causé par plusieurs raisons, peut-être parce que j’avais modifilé le fichier « sources.list », ou peut être parce que je n’étais plus connecté sur le net après le téléchargement des paquets, j’en sais rien. J’ai lu par contre sur le net que je n’étais pas seul qui a ratée sa mise-à-jour. Résultat, mon système était brisé. Les dépendances bousillées. Donc, si vous avez la Ubuntu 6.06, ATTENDEZ avant de faire votre mise-à-jour!! Il est apparament préférable de mettre à jour à partir d’un nouveau CD.

    Comme mon système était maintenant brisé et que je devais tout ré-installer de toute facon, j’ai décidé de donner une chance à Fedora et de l’essayer, question aussi de voir si le bureau 3D fonctionnerait. Merveilleux, tout comme sur le poste au boulot, Xgl+compiz fonctionnent à merveille tout de suite après installation. Génial. Ca veut dire que ma puce vidéo est supportée, et en plus, c’est pas lent du tout, comme je l’avais imaginé. Les animations sont fluides, bref c’est génial et j’adore! 🙂

    Bémole: J’ai pas fini! Avant de dire Fedora=good, Ubuntu=bad, je me dois de raconter la suite. Malgré que le bureau 3D fonctionne bien, après l’installation tout était en résolution 1024×768, et pas moyen de l’ajuster à la bonne résolution de mon laptop (1280×800). Il a donc fallu que je gosse, installe manuellement 915resolution, etc. Finalement ca marche mais un débutant en aurait arraché! Deuxièmement, mon centrino wireless (ipw3945) ne fonctionne pas après installation non plus. J’ai dû passer par un fil Ethernet pour me connecter au réseau, et me démerder pour trouver et installer les pilotes, et encore la, ca pas été si facile. Maintenant, c’est réglé, mais il me reste à faire fonctionner les mp3, flash, java etc. J’ai trouvé plusieurs guides sur le web, mais si Nelson voyait ca il appellerait ca des formules d’alchimistes, et ca fait 2 différents que j’essaie sans succès.

    Conclusion, 1. Ne pas mettre à jour votre Ubuntu via le net! 2. Attendez avant de sauter sur Fedora après avoir lu cet article! Bien que Fedora impressionne après installation (bureau 3D), on dirait que tous les efforts ont été mis là-dessus et on a quelque peu délaissé des choses un peu plus… importantes!!! Je suis donc présentement sous Fedora mais je ne suis pas satisfait à 100%. Je trouve Ubuntu beaucoup plus simple pour installer des trucs comme le support mp3, java, etc. À mon avis c’est beaucoup plus simple sous Ubuntu grâce aux scripts comme « Automatix » et « EasyUbuntu ». Corrigez-moi s’il existe un équivalent sous Fedora!? Mon plan est donc maintenant de télécharger Ubuntu 6.10, le graver sur un CD, et essayer la version Live, pour voir si je peux arriver à faire rouler Xgl+compiz sans trop suer. Si ca ne fonctionne pas, peut-être que je resterai sous Fedora pour le moment, mais j’ai l’impression que je vais éventuellement retourver vers Ubuntu… Fedora me rappelle un peu trop « Mandrake/Mandriva », que j’aimais bien d’ailleurs à l’époque, mais que je trouve une petite coche en-dessous d’Ubuntu en terme de qualité et finition générale…

    Je crois que je m’attire la fureur des fans de Fedora!! :/

  10. En passant, en parlant du cube, on n’est pas limité à un seul « cube » à 4 faces, mais en fait on peut ajouter autant de faces qu’on veut (jusqu’à 25 je crois). Tout celà dépends de combien de bureaux virtuels on a d’activé sous Gnome. Par exempe si on a juste 2 bureaux Gnome, le cube devient plutot comme une feuille de papier qu’on peut retourner pour voir en ce qu’il y a au verso.

    Si vous voulez voir des exemples de tout ce qu’il est possible de faire grâce à Xgl/Compiz, une petite recherche sous Youtube vous donne accès à des dizaines:

    http://www.youtube.com/results?search_query=xgl+compiz&search=Search

  11. David, l’envie d’inserer une bonne vieille joke sur l’instabilite d’antan de windows en replique Ubuntu est tres tentante en ce moment, mais comme cet espace t’es reserver et que je respecte habituellement tes opinions, je m’abstiendrai.

    Pour en revenir au cube, y a t’il aussi une option pour afficher plus d’un bureau sur le meme ecran en meme temps? Ca aussi ca pourrait etre utile.

  12. Felix: Je comprends en effet ton envie d’insérer une joke sur Windows… 😛 C’est clair que mon expérience est malheureuse et j’ai un peu honte de la raconter (ca aide peut-etre pas ma cause) mais je suis capable d’être honnête et d’affirmer les faits tels qu’ils sont! Ca n’aide pas ma cause non plus si je suis borné et vois juste un côté de la médaille. Par contre je dois dire que malgré ces mésaventures, je reste d’opinion que Linux est un OS supérieur à Windows et que l’effort peut en valoir la peine 😀 Même si Fedora ne me satisfait pas pleinement, je préfère tout de même cà à Windows!

    Pour ce qui est de ta question, je crois bien que c’est possible si tu utilises un 2ième écran, mais je ne l’ai pas essayé encore. Il semble très facile sous Fedora de connecter un second écran ou moniteur, ca se fait sous le GUI, il s’agit d’aller dans System/Administration/Display (le mien est anglais). Un clic et c’est fait!

  13. Je contemple, depuis quelques mois, l’installation de xgl+compiz sur ma boite Ubuntu, mais j’hesitais, justement, parce que j’anticipais quelques turlupineries du type decrit plus haut par David… Alors, un gros merci a toi David! Tu as eclaire ma lanterne: je prefere, pour l’instant, jouir d’une impeccable installation Ubuntu, sans « eye-candy », que de me mettre en frais de tout re-bidouiller, juste pour le plaisir de faire « flipper » quelques pixels… 🙂

  14. c’est effectivement contraire a ce que je recherchait, mais ce n’est toutefois pas sans interet, bon le desktop sur deux ou trois ecran est aps nouveau, mais le fait de pouvoir alterner tout en pouvant choisir quuelle aplication reste sur els deux ecran peut etre un plus… tres interesssant cette technologie

  15. @ David Gagnon : beryl est en quelque sorte un dérivé (un « fork » en anglais) de compiz, et, d’après mon expérience, il fait tout ce que la dernière version de compiz fait, mais avec des fonctionnalités supplémentaires. Par exemple, il y a beaucoup plus de plug-ins avec beryl. De plus, il dépend moins de Gnome, car il utilise ses propres outils de configuration et son propre gestionnaire de thèmes. Il y a aussi quelques différences sous le capot, mais je ne suis pas assez calée en technologie 3d pour pouvoir vraiment expliquer de quoi il retourne, sauf qu’il faut utiliser XGL avec compiz si on a une carte Nvidia alors que ce n’est pas obligatoire avec beryl.

    @ Felix : Le fait de pouvoir choisir sur quel bureau se retrouve une application n’est pas spécifique au bureau 3d. On peut le faire avec n’importe quel gestionnaire de fenêtre sous Linux. C’est d’ailleurs une chose qui me manque énormément quand j’utilise l’environnement Windows.

  16. @ Jean-François Nadeau : Intéressant, mais il semble y avoir un petit problème : PowerToys only work with U.S. English regional settings. Je suis obligée d’utiliser un environnement en français pour mon travail alors c’est raté pour cette fois. Toutefois, ça m’encourage à faire une recherche, car il y a peut-être une autre façon de le faire. Comme ça je sacrerais moins après Windows quand je suis au travail. 🙂

  17. Petites clarifications par rapport à Xgl/compiz etc… Petite erreur de ma part, il semble que ce que j’avais testé sous Fedora (dans l’article) était en fait plutot AIGLX/Compiz… AIGLX étant similaire à Xgl, sauf que lui supporte ma puce vidéo… J’ai effectivement découvert en faisant quelques recherches que Xgl ne semble pas supporter ma puce vidéo! Ca fonctionne, sauf que c’est lent parce que le « direct rendering » n’est pas activé.

    Enfin bref, maintenant je suis de retour sous Ubuntu! J’ai installé la nouvelle version d’Ubuntu 6.10 (Edgy), et cette fois, comme je m’y attendais, l’installation a été plus simple au niveau des resources de base. Par exemple ma carte wireless a été détectée et tout, mais j’avais toujours la mauvaise résolution. (C’est un problème courant/connu avec les écrans « wide screen ») Pas trop grave, le simple fait d’installer le paquet « 915resolution » a réglé le problème, sans avoir à me salir les mains dans les fichiers texte comme j’ai eu à le faire sous Fedora. Par contre, contrairement à Fedora, Ubuntu n’installe pas tout le eye-candy 3D à l’installation!! C’est là qu’il faut se salir les mains! Un débutant va trouver la procédure quelque peu compliqué, mais dans mon cas j’y suis arrivé en moins de 15 minutes en suivant la procédure à l’adresse suivante. (C’est toutefois moins difficile que pour mes essais précédents, car il ne suffit que d’installer Beryl… AIGLX fait déjà parti d’Ubuntu 6.10)

    http://www.ubuntuforums.org/showthread.php?t=263851&highlight=aiglx+beryl

    Bref, maintenant je suis content, je suis enfin de retour sous Ubuntu, avec un joli bureau 3D, tout comme j’avait expérimenté sous Fedora! Merci à ceux qui m’ont informés sur Beryl, c’est vrai qu’il est plus complet et évolué que Compiz. Par contre, je dois dire que j’aimais bien la simplicité de Compiz. Compiz nous offre peu d’options par défaut mais elles sont bien bien choisis, tandis que Beryl lui nous offre 90,000 options de configurations, mais celles choisis par défaut laissent un peu à désirer à mon avis. Genre l’espèce d’animation zig-zag, j’aime pas trop. Mais heureusement, tout est configurable à souhait, et en jouant avec les options on arrive à se satisfaire!

    Maintenant si quelqu’un pouvait m’aider à trouver comment:

    1. Changer l’image au dessus du cube;
    2. Faire en sorte qu’un double-clic sur la barre en haut d’une fenêtre maximise celle-ci au lieu de cacher son contenu;
    3. Améliorer l’animation « maximize-restore » – C’était plus fluide sous Compiz!;
    4. Changer l’image « skydome » de fond…

    Votre aide est appréciée! 🙂 Y’a ben trop d’options sous Beryl, on s’y perds!!

  18. En fait j’ai pas vraiment réglé la question 3… 😛 J’aimerais que quand je « maximise » ou « restaure » une fenetre, qu’elle « vascille/gigote/tremble » un tantinet peu plus longtemps et avec plus de fluidité. Sous Compiz c’était super comme effet. Par contre je ne trouve pas c’est quels paramètres que je dois changer!! Qqun peut aider?

  19. Bonjour,
    Un commentaire toujours le même : Donnez moi la méthode pour charger Ubuntu sur un Mac Intel sans être passé par « maternelle supérieure ». Sérieux je suis preneur…
    Amicalement, Joël.

  20. @Guittonneau

    Je dis ca comme ca mais avec le Boot loader Bootcamp, t’arriverais pas à faire fonctionner Mac OS et Ubuntu.

    Sauf que je sais pas si la version iso Powerpc fonctionne avec un macIntel

  21. @GH: (attention j’ecris ceci sous un ordi public sans accent)

    Pour ma question, je crois que c’est sous « Wobbly Windows » ou quelque chose comme ca, mais bien que je puisse modifier des parametres, je n’arrive toujours pas a l’ameliorer autant que je veux… Je crois que je suis peut-etre simplement trop difficile… Reste que sous compiz. il me semble que c’etait un peu mieux comme effet, plus fluide… Mais bon, on peut pas tout avoir non plus 😉

    Reste que je suis vachement content de AIGLX+Beryl, a date ca fonctionne a merveille et y’a tres peu de bogues. C’est bien aussi de pouvoir ajuster les bordures de fenetres, grace aux options de beryl « emerald » on peut pratiquement tout personnaliser et creer nos propres bordures, avec transparence et tout!

    C’est drole aussi comme nos perceptions changent vite car j’ai toujours ete impressionne chaque fois que je voyait l’interface du Mac OS X, mais hier j’ai ete au magasin et je me suis amuse sur un MacBook pro… Honnetement, apres avoir eu l’experience AIGLX+Beryl, Mac OS X reste joli, mais ca me semble maintenant tellement banal! On parlera meme pas de Windows XP, sur quoi je suis presentement, je me sens maintenant presque handicape sous XP!!

    Bref vive Linux et AIGLX/XGL+Compiz/Beryl, finalement Linux a quelque chose en avance sur les deux OS majeurs!!

  22. En fait ma derniere citation est fausse… Linux a, en fait, plusieurs petites choses qui sont « en avance » sur les deux autres OS… Dans la plupart des cas ce ne sont que des petits details, c’est sur, mais elles sont la quand meme. Un exemple? Gestionnaire de packets? Multiples consoles? Modularite? Peu importe, ces avantages sont pratiquement invisibles pour un utilisateur Windows ou Mac qui essait Linux.

    La difference dans le cas ci-haut (Interface graphique), c’est que ca saute aux yeux! Un utilisateur Windows ou Mac va tout de suite voir la difference et les avantages. C’est surtout ca que je voulais dire! Bref, je voulais juste rectifier le tir avant que quelqu’un d’autre me corrige 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s