Je ne comprends plus rien

illustration2006102602.jpgLes 26 et 28 septembre derniers, je relevais un certain nombre de fautes d’orthographe et d’anglicismes sur le site Écoute des citoyens, une initiative de la Gouverneure générale du Canada. J’ai signalé cet état de choses aux autorités concernées en utilisant l’adresse fournie, soit info@gg.ca mais je n’ai jamais eu de réponse. J’en ai parlé à des collègues journalistes, aucun n’a repris mon histoire. J’ai porté plainte par téléphone au Commissariat aux langues officielles, je n’ai jamais eu de retour. J’en ai parlé à mon député fédéral de comté, rien ne s’est passé, les priorités étant toutes autres. Ça fait donc un mois que ces fautes disgracieuses ont été rapportées et rien n’a été fait; elles sont toujours en ligne.


illustration2006102601.jpgLa seule utilité que je reconnaisse à l’institution qu’est le Gouverneur général du Canada est d’être une vitrine protocolaire visant à présenter une certaine image du Canada, pays qui en raison de son incapacité politique à modifier sa constitution, doit entretenir ce vestige suranné du colonialisme britannique. On est donc à l’étage de la relation publique, du marketing et de l’emballage. Vous imaginez Microsoft ou Apple nous vendre leurs produits avec plein de fautes dans leurs pubs ? L’agence responsable se ferait virer en un rien de temps.

illustration2006102603.jpgMalgré mes démarches, le site Écoute des citoyens continue d’être une source d’embarras. Des gens payés à même mes taxes ne font pas leur travail et tout le monde s’en fout. Sous les tronches du tandem Jean – Lafond, il y a des fautes que personne, sauf moi, ne semble voir. Même ces deux excellences (sic) ne les voient pas. J’ai honte ! Mais de ça aussi, tout le monde s’en fout.

illustration2006102604.jpgC’est comme si j’étais seul à ressentir le désagrément de cette situation. Que me reste-t-il à faire ? Placer un message dans un vieux Pepsi et le mettre à la mer (« si vous trouvez cette bouteille, sachez qu’il y a des fautes sur le site … »), appeler le Doc Mailloux, passer l’éponge ? Quelqu’un a –t-il une idée ? Je ne comprends plus rien.


Publicités

18 réflexions sur “Je ne comprends plus rien

  1. Même si je suis un inconditionnel de Apple, pour ce qui est du Français, ils ne sont pas un exemple à mettre de l’avant. La page du magasin de Laval sur leurs sites était bourrée de fautes comme si la traduction venait d’un logiciel. Cela à d’ailleurs fait l’objet d’un article de Marie-eve Morasse sur Technaute.

    iTunes Store ne comporte aucunement de section musique francophone alors qu’en France c’est le cas. On dirait que c’est Apple Canada le problème, et c’est situé ou? à Toronto.

    Ce qui est bizarre c’est que tout ce qui vient de la maison mère de Apple aux États-Unis est presque impeccable en français. OSX dans les préférences, nous pouvons choisir entre 15 langues dont le français et le système en français est impeccables. Windows il faut acheter le système dans la langue que tu veux et par la suite il faut vivre avec, pas moyen de changer dans le système. Pour ce qui est de leur marketing, je ne sais pas.

    Pour ce qui est de la gouverneure générale, c’est assez pathétique. Elle est supposée être l’exemple des deux langues officielles.

    Vos collègues s’en foutent? Pas étonnant, qu’on n’est pas capable de faire la souveraineté, l’assimilation avance à petit pas, mais fera son bout de chemin et tout ça, commence par Montréal. En plus les régions se vident. Ceci ne fera qu’accélérer la cadence. Qu’arrivera-t-il du français dans 3, 4 ou 5 générations au Québec? Je me permets de ne pas être trop optimiste

    On ne sera pas plus que 5 à faire un commentaire sur cet article, car les gens s’en foutent, à mon grand malheur.

    À moins que mon commentaire anime les passions 😉

  2. Mais on s’en crisse ben qu il y ait des fotes d’ortografe dans le site de la governor. Prend donc un echantillon de quebecois et fais leur une dictée d’une frase et compte le nombre de fotes. De quoi veut tu qu’on se plains alors:). Des fotre sur le site j’en ai pas vu moi et meme s il y en avait pourquoi dois je vieillir a cose de ca.

  3. Seule consolation: au moins avec l’argent économisé sur le dos de la traduction, elle pourra faire un plus gros party de Noël…

  4. Je partage, Monsieur Nelson, votre peine. Étrange qu’un site nommé « À l’écoute… » ne soit pas plus à l’écoute que ça…

    Peut-être qu’une bonne vieille lettre adressé à son Excellence aurait de l’effet ?

    Voici comment s’adresser à celle-ci selon le site de la GG:

    Lorsqu’on écrit à la Gouverneure générale, la lettre doit être adressée comme suit :

    Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean
    Gouverneure générale du Canada
    Rideau Hall
    1, promenade Sussex
    Ottawa (Ontario)
    K1A 0A1

    (aucuns frais d’affranchissement nécessaire)

  5. Nelson, c’est tres simple, elle agit en politicienne, si une seul personne chiale la dessus, elle l’ecarte tout simplement, mais si une grande quantite de gens l’ecarte… ou que ca passe sur une de nos grosse chaine de desinformation telle que TVA et TQS (SRC de plus en plus), sans compter RDI et LCN, alors la un acte sera fait. C’est plate, mais notre societe est fait ainsi. Toutefois, je t’appuie et j’ai, moi aussi, formuler une plainte a l’administration du site, j’espere que d’autre suivront.

  6. Embarassant est le moins qu’on puisse dire – une ancienne jounaliste de Radio-Canada en plus…

    Nelson, je ne sais ni par ou commencer, ni comment finir… Ca fait plus de 10 ans que je roule ma bosse a faire des sites web pour des institutions publiques federales et provinciales ou pour des corporations qui ont pignon sur rue autant au Quebec qu’ailleurs et, ma foi, plus ca change plus c’est pareil… En fait, trop souvent ca a a voir avec l’incompetence des gens qui s’occupent des sites web et non avec les valeurs des institutions qui les embauchent…

    Aussi, meme apres plus de 10 ans d’Internet (en fait du protocole HTTP) peu de gens comprennent qu’il s’agit de « publication », au meme titre qu’un livre ou une revue… Le support papier est privilegie en ce sens ou on se sent plus responsable lorsque c’est de l’encre que lorsque ce ne sont que des pixels ou des electrons…

    Mais, oui, c’est deplorable…

  7. @marc bélanger

    Je suis d’accord avec toi que souvent les fautes proviennent de l’employé
    qui fait la création du site. Mais il est de la responsabilité de l’organisme de vérifier la qualité de celui-ci.

    Si l’employé écrivait que madame Jean est devenu une souverainiste convaincu pour le Québec, cela restera comme ça pendant des semaines sur le fameux sites?

    hummmm….. pas sûr

  8. Oui Gilles, tu as raison, mais la ou il y a un probleme, c’est que les « grosses boites » (surtout gouvernementales) ont souvent une entite « Communication » dans laquelle se retrouve habituellement une sous-entite « Publications ». Mais, dans la plupart des cas, le Web releve d’une autre entite – soit les « services techniques, services informatiques » ou autres – completement detachee des « Communication/Publications ». Bref, ceux qui travailent sur le Web sont plus ou moins laisses a eux-memes, sans les services de traducteurs/reviseurs, qui eux, travaillent pour les « Communication/Publications ». C’est un probleme de structure bureaucratique et de budget, une entite ne voulant ou ne pouvant pas payer pour utiliser les services d’une autre… dans ce cas-ci, les services d’un traducteur et d’un reviseur… Mechant « beurrage », anyways!!! 😉

  9. Sur les onze commentaires reçus, les gens en majorité sont d’accord avec toi Nelson. Ce que je ne comprends pas cependant c’est qu’en lisant ces commentaires, presque tous ont fait et des fautes de grammaire et des fautes d’orthographe…

  10. @Dion Richard, le meilleur moyen d’apprendre a ne pas faire d’erreur est justement de lire des textes bien ecrit et sans faute, je suis au courant que mon francais est tout sauf parfait, et je ne veut pas necessairement prendre le temps d’etudier intensivement, je prefere a la place l’assimilationj des regles subliminales en voyant leur aplication, d’ou l’importance que les sites internet sois ecrit dans un francais impeccable par des gens qualifier, ainsi nous ne pouvons qu’ameliorer sa qualite.

  11. Note aux visiteurs européens :Je viens de réaliser, un peu sur le tard, que ce site Web est visité par de nombreux Européens, des gens qui ne savent probablement pas ce qu’est un Gouverneur général au Canada. Voici quelques explications à leur intention. Du temps du régime français (1608 – 1760), le gouverneur général était un nobliau français mandaté par l’administration royale pour diriger la colonie. Il était assisté d’un intendant qui lui, administrait le quotidien. Vous imaginez les conflits … Quelques noms ? De Champlain, de Montmagny, d’Ailleboust de Coulonge, de Lauzon, d’Argenson, de Mésy, de Frontenac, de Beauharnois, de la Jonquière, de Vaudreuil, pour ne nommer que ceux-ci. Du temps du régime anglais (1760-1867), le gouverneur général était un nobliau anglais qui, manu militari (en quelque sorte), vaquait aux intérêts de Sa Majesté britannique sur les territoires nord-américains restés fidèles à la couronne. Quelques noms ? Amherst, Murray, Dorchester, Craig, Sherbrooke. Dalhousie, Aylmer ou Colborne (alias le vieux brulot puisqu’il fit incendier les villages patriotes lors de la rébellion de 1837). En 1867, le Dominion (sic) du Canada vit le jour et le rôle utile du gouverneur général commençait dès lors à s’estomper. Dès les années 30, Son Excellence était devenu un ornement fort couteux destiné à rappeler à tous que le Canada était une monarchie constitutionnelle inféodé à la couronne britannique. En ce sens, Elizabeth II d’Angleterre est, encore aujourd’hui, la reine du Canada. Si si, je vous jure. Sur papier, le Gouverneur général est néanmoins le chef de l’État canadien et le chef des forces armées canadiennes, tout comme l’est Elisabeth chez elle, en Grande-Bretagne. Des noms ? Monck, Dufferin, Minto, le duc de Devonshire, Lord Byng of Vimy, le vicomte Alexander of Tunis ou Vincent Massey, premier canadien à être nommé à un tel honneur. Depuis, tous les GG sont canadiens. L’actuelle Gouverneure générale, Mme Michaëlle Jean, était préalablement journaliste (très appréciée, d’ailleurs) à la télé de Radio Canada (SRC). Native d’Haïti, elle est l’épouse du documentariste français Jean-Daniel Lafond. Autrement dit, au Canada, contrée principalement anglophone souvent agacée par son ostentatoire francophonie, la reine d’Angleterre est représentée par une francophone d’origine antillaise, assistée par un consort francophone d’origine européenne. Poilant ! Précisons, en terminant, que Mme Jean est la quatrième journaliste de la SRC / CBC à occuper un tel poste. Avant elle, il y eut Jeanne Sauvé (franco-québécoise) entre 1984 et 1990, Roméo Leblanc (franco-acadien) entre 1995 et 1999, suivi d’Adrienne Clarkson, (sino-ontarienne) entre 1999 et 2005.

  12. Allo Nelson, Je suis 110% d’accord avec toi. Mon français est loin d’être parfait, mais je me lève souvent contre des fautes malheureusement trop communes, parfois même sur un panneau publicitaire avec des lettre de 12″ de haut « Local à loué ».

    Par contre, pour comprendre la racine du manque de respect à l’égard du français, je te suggère de te sortir une bière, installer mIRC, et aller faire un tour sur les canaux français « québécois », comme #montreal ou #quebec. Regardes le français, et passes UN SEUL commentaire sur la qualité du français d’un des utilisateurs en place. Je te garantie que tu en as pour la soirée à te faire engueuler, te faire traiter de tous les noms, et tout ça, dans une langue que tu vas devoir lire à voix haute afin de la comprendre.

    Malheureusement, le manque de respect du français est généralisé, et j’ai tendance à faire un rapprochement avec le manque de respect vu chez les jeunes, la violence gratuite, les graffitis, etc etc.

    La tendance généralisée d’avoir les 2 parents qui travaillent 60h par semaine n’est surement pas étrangère à ça ! On a juste hate que les enfants grandissent et atteignent leur majorité, pour ne plus les avoir dans les jambes, c’est donc légèrement différent qu’il y a quelques décennies….

  13. Non mais?!? C’est sur qu’en gardant les femmes à la maison à s’occuper du ménage, de la vaiselle et à servir Monsieur quand il arrive de travailler, elles vont savoir plus écrire! Ha non, c’est vrai, elles n’écriront car elles ne le sauront pas. Pourquoi savoir écrire si s’est pour rester à la maison…(Cela dit, ce n’est absolument rien contre les mères ou les pères qui DÉSIDENT de rester à la maison pour s’occuper et éduquer leurs enfants).

    La piste de solution serait plutôt du côté de ce qui est enseigné à l’école. Des statistiques sont sortis à se sujet la semaine dernière. De plus en plus de jeunes rentrent au secondaire sans savoir écrire. Pourquoi nos parents et nos grands parents sortaient du primaire en écrivant sans fautes et nous (25-30 ans) sortont de l’université en faisant des fautes!?!

  14. @Sab, parce que les critere etais severe tout en etant motivant, l’ecole etait amusante tout en etant une corvee, aujourd’hui, tu as meme plus d’evaluation, donc peut-importe ce que tu fait, tu passe. De plus l’ecole est rendu plate car il n’y as pratiquement plus d’activite para-scolaire, donc c’est rendu une corvee et rien d’autre. Ajoute cela a des professeur non-credite qui enseigne que ce qu’ils sache sans formation au prealable et tu te ramasse avec n’importe quoi… comme aujourd’hui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s