Le cellulaire dangereux pour la santé

illustration2006102401.jpgJe vous avais récemment fait part de mon intention de ne plus vous emmerder avec des histoires de cellulaires. Vous savez, des topos vous parlant de l’avancement de tel modèle Motorola par rapport à tel Nokia ou à tel Samsung. Mais jamais je ne vous ai promis de ne pas vous pondre des papiers nuisibles à cette industrie. Et, aujourd’hui, j’ai quelque chose de pas pire à vous mettre sous la dent, une sorte de quiz où vous avez à découvrir parmi les neuf affirmations qui suivent, quelles sont celles qui sont fausses. Trouvez-les et arrêtez-vous à réfléchir quelque temps sur … les autres. Moman !


illustration2006102402.jpgPremière affirmation:

Une recherche effectuée entre septembre 2004 et octobre 2005 sur 364 Américains de sexe mâle, par des scientifiques de la Cleveland Clinic, du Centre des sciences de la santé de la Tulane University et du Centre Karthekeya Medical Research & Diagnostic a démontré que ceux qui utilisaient leur cellulaire plus de quatre heures par jour étaient susceptibles de devenir infertiles.

illustration2006102403.jpgDeuxième affirmation:

L’utilisation du téléphone cellulaire pendant au moins dix ans, augmenterait le risque de neurome acoustique – une tumeur bénigne de l’oreille- selon une étude menée en Suède par l’Institut de médecine environnementale (IMM) de l’Institut Karolinska. La tumeur se développe du côté où l’utilisateur colle son téléphone à son oreille. Les chercheurs de l’IMM ont étudié les cas de 150 personnes atteintes de neurome acoustique et de 600 autres personnes exemptes de cette tumeur.

illustration2006102404.jpgTroisième affirmation:

Selon le magazine britannique Wymsey, il est possible de préparer un œuf à la coque grâce à la techno cellulaire agrémentée de musique provenant d’un appareil radio. Il suffit en effet de mettre l’œuf dans un coquetier entre deux téléphones cellulaires orientés face à face. Si en faisant jouer la radio, on appelle le cellulaire A à partir du cellulaire B et que la communication s’établit, la cuisson commencera et l’œuf serait cuit en moins de 5 minutes.

Quatrième affirmation:

Des chercheurs de l’Université d’Essen (Allemagne) ont publié en janvier 2001 dans la revue Epidemiology un constat assez troublant selon lequel les gens qui utilisaient fréquemment leur téléphone cellulaire avaient trois fois plus de chance de développer un mélanome malin de l’uvée (cancer de l’œil). Les scientifiques ont basé leur thèse sur un échantillonnage de 475 patients dont 118 étaient atteints par la terrible maladie.

illustration2006102408.jpgCinquième affirmation:

Les cellulaires peuvent exploser et causer des brûlures. Selon News.com (octobre 2003), un préposé dans un supermarché hollandais s’est infligé de graves brûlures quand son cellulaire Nokia a littéralement explosé dans la poche de son pantalon. Cet incident était le deuxième du genre, une jeune hollandaise ayant subi le même sort quelques mois auparavant. Nokia a déclaré faire enquête, laissant toutefois entendre que le problème aurait pu être causé par l’utilisation de batteries contrefaites.

illustration2006102407.jpgSixième affirmation:

Une étude scandinave menée par les docteurs Kjell Hansson Mild et Gunnhild Oftedal auprès de 14 000 utilisateurs réguliers du cellulaire a démontré un lien direct entre le temps d’utilisation de l’appareil et le risque de maux de tête, de sensation de chaleur derrière les oreilles, de fatigue et de sensation de brûlure sur la peau du visage. Par rapport à ceux qui utilisaient le cellulaire moins de deux minutes par jour, le risque de maux de tête doublait pour ceux qui passaient de 2 à 15 minutes par jour sur l’appareil, triplait pour une durée de 15 à 60 minutes, et était six fois plus élevé pour ceux qui parlaient pour plus d’une heure par jour.

illustration2006102405.jpgSeptième affirmation:

Selon la Société de l’assurance automobile du Québec, l’utilisation du téléphone cellulaire au volant distrairait de la conduite et augmenterait le risque de collision. Des études concluent en un phénomène de distraction cognitive et certains états ou pays (p. ex. Terre-Neuve) adoptent des mesures visant l’interdiction du cellulaire au volant.

illustration2006102406.jpgHuitième affirmation:

Des chercheurs britanniques du Kent prétendent pouvoir faire un lien entre le syndrome de la vache folle et l’utilisation du téléphone cellulaire, un mode de communication qu’ils soupçonnent également d’être relié au cancer de l’oeil et à certaines formes de dysfonction cérébrale. L’avancé scientifique proviendrait cette fois, d’observations effectuées auprès de deux vaches Holsteins s’adonnant intensivement à ce mode de communication. Le chercheur Kevin Barrington a eu la puce à l’oreille en constatant que les bovidés en question ne parlaient pas, ce qui, selon lui, constituait un comportement typique aux utilisateurs du cellulaire : « Ils n’ont jamais rien à dire ! »

Neuvième affirmation:

illustration2006102409.jpgDans son numéro d’été 2006, la revue Annals of Neurology (John Wiley & Sons) soutient que le champ électromagnétique (EMF) d’un téléphone cellulaire arrive à exciter le cortex cérébral ce qui peut nuire aux individus atteints d’épilepsie ou d’autres désordres neurologiques. Les recherches à base de stimulation magnétique transcrânienne (TMS) ont été menées en Italie par le professeur Paolo M. Rossini.

Voilà ! Certaines de ces affirmations sont moins plausibles que les autres. Avez-vous deviné lesquelles ? Si vous voulez un indice, appelez-moi sur mon cell !

Hé-hé-hé !


Publicités

12 réflexions sur “Le cellulaire dangereux pour la santé

  1. Selon moi, la deuxieme et la septieme sont vrais, la cinquieme pourrait etre possible si un defaut de fabrication s’est creer et j’ai des doutes sur la sixieme, le reste c’est de la foutaise. Ai-je raison?

  2. Je n’ai pas vraiment le temps en ce moment pour vérifier chacun des liens fournis, mais c’est sur et certain que la septième affirmation est vraie. Le cell au volant, c’est criminel !

  3. Le cellulaire au volant c’est criminel !
    Ahhhhh que je suis tanné d’entendre cela. Pour bien des Québécois, les choses sont noires ou blanches, pas de milieu. Je crois que l’on peut utiliser un cellulaire au volant sans se transformer en danger. Il suffit d’avoir le bon équipement, et d’avoir du GBS (Gros Bon Sens). Voici ma recette: un cellulaire équipé du Bluetooth et une oreillette, on prend ses appels en limitant la durée (je te rappelle dans 5 minutes, etc.), on ne place pas d’appel sauf si vraiment nécessaire. Je viens de changer d’appareil: j’en ai choisi un avec Bluetooth, avec une commande vocale qui permet de placer un appel en dictant le numéro. Le danger au volant, c’est quand il faut tenir l’appareil en main: dans ce cas l’impact sur l’attention à la conduite est majeur. Si l’on interdit le cellulaire au volant, il faudra également interdire les rasoirs, les trousses de maquillage, etc. etc. etc. Si l’on veut vraiment améliorer la sécurité au volant, pas besoin d’interdictions ou d’obligations. C’est simple, vous faites une accident où vous êtes responsable, alors que vous teniez une conversation au cellulaire, alors que vos pneux n’étaient pas en état de rouler en hiver, etc., alors vous êtes pénalisés. C’est si simple. Et si vous tenez à transformer votre voiture en bureau roulant, engagez un chauffeur !

  4. Je n’ai pas pris le temps de vérifier vos affirmations mais je vous en soumet quelques autres:

    1. Celui qui utilise un cellulaire au volant et qui a l’habitude de gesticuler au téléphone a plus de change de faire un accident qu’un conducteur qui se concentre sur sa conduite.

    2. L’ado qui a bord d’un autobus bondé discute avec son copain/sa copine au téléphone cellulaire sans s’occuper d’être discret risque de se faire remarquer ou même de se faire dire d’avoir ses conversations ailleurs.

    3. En général, les individus qui utilisent un téléphone cellulaire n’importe où et n’importe quand sans se soucier des gens qui sont autour d’eux ont plus de chance de passer pour de parfaits imbéciles mal élevés que les gens normaux.

    Conclusion de mon étude non scientifique: si vous avez vraiment besoin d’avoir un cellulaire à la main ou à l’oreille pour vivre, trouvez-vous un emploi dans un centre d’appel.

  5. les antennes font déménager les riverains et aussi les tuent ou les rendent malades.

    comme l’a dit une représentant de la mairie de Paris (dans le 12eme arrond.) lundi dernier de toute façon on vous indemnisera comme pour l’amiante.

    l’amiante reconnue comme crime sociétale par les politiques.

    CRIMINELS !!!! qui ?

  6. Le réponse à mon quizLa bonne réponse ? Les affirmations 3 et 8 sont farfelues. Les sept autres sont réputées être vraies; en tout cas, elles font l’objet de recherches sérieuses. Vous ne trouvez pas cela inquiétant ?

  7. Laisse moi douter des de certaines de ses affirmations Nelson, remarque que si l’ont desire reelement faire un lien entre deux choses, ont peut aller tres loin et reussir, apres tout, tout est relier, mais je ne changerai pas maireponse pour autant.

  8. C’est totalement vrai! les affirmations 2, 4 et six sont totalement véridiques puisse que personnellement tout appareil qui fonctionne comme un cellulaire est dommageable pour ma santé.

    Moins de 5 minutes après l’utilisation d’un téléphone cellulaire j’ai des sensations de douleurs au niveau de la tête et une espèce d’engourdissement à l’oreille.

    Par contre les autres informations sont soient farfelues ou me laisse perplexe

  9. Cela fais longtemps que j’ai des doutes envers le danger des ondes cellulaires. J’ai déja eu avant un sentiment assez prononcé d’être comme gelé (un peu comme lorsque l’on vais chez le dentiste) sur le coté de ma tête oû mon oreille servait pour l’écoute après à peine 10 ou 15 minutes. Aussi, ce qui m’inquiète énormément, c’est quand mon téléphone cellulaire est placé à 3 mètres et moins (en état de veille) de mon ordinateur et de ma télévision, fréquemment, j’entend des sons bizarres provenant de mon pc et de ma télévision causé par les ondes de mon cellulaire. Je peux même savoir quand je vais recevoir un appel sur mon cellulaire, car peut-être 5 secondes avant que le cellulaire sonne, j’ai déja eu le même son dont je parlais tantôt provenant de mon pc. Je ne sais pas, mais je suis certain que Nelson a raison de soulever cette problématique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s