Google Docs & Spreadsheet: prometteur

illustration2006101201.jpgHier, je vous ai joué un tour, tout comme je suis en train de le faire ce matin. Je m’amuse en effet à vous fignoler mes chroniques dans Google Docs & Spreadsheet, un service bureautique en ligne sur lequel Google met actuellement la dernière main. J’ai beau réaliser être assez loin de Microsoft Word, je n’en ai rien à glander. Rien ! Comme la plupart de mes frères humains, je suis un utilisateur normal de Word, en ce sens que je ne fais appel qu’à 15 ou à 20 % de ses fonctions. Or celles-ci se retrouvent essentiellement dans GD&S. Tant et si bien que malgré l’état beta du produit, malgré sa dégaine unilingue anglaise, j’aime bien et je vous incite à tenter l’expérience. Vous verrez, tout y est très simple.


illustration2006101210.jpgillustration2006101212.jpgSi on a un compte Google on se rend à http://docs.google.com et on se met à l’ouvrage. Comme dans Word. Si on n’en a pas, on va à la page des produits Google et on clique sur le bouton Docs & Spreadsheets. De là, il est très facile de s’accréditer auprès des autorités googlienne. C’est gratuit. Puis, un clic et quart plus tard, on se retrouve devant un espace de travail où on peut créer un document texte (formats Word, OpenOffice, RTF, PDF et HTML) ou une feuille de calcul de type Microsoft Excel, en tout cas, du temps où ce logiciel se nommait … Microsoft Multiplan. Cet aspect de GD&S m’est effectivement apparu un peu … rudimentaire. Le module traitement de texte, lui, est beaucoup plus évolué. Il provient de Writely, un produit acheté par Google.

illustration2006101205.jpgLes documents que l’on crée se retrouvent stockés gratuitement chez Google dans un répertoire auquel on a immédiatement accès en commençant une session (après avoir tapé ses nom d’usager et mot de passe). Mais si vous êtes comme moi et craignez les pannes de service Internet, il rdt préférable de se faire une copie de son travail dans son ordinateur (menu File / Save as…). Google serait en train de travailler sur cet aspect de GD&S. Elle expérimenterait une technologie permettant à l’ordi sur lequel on travaille de prendre instantanément la relève en cas de panne. Sans qu’on ne s’en rende vraiment compte. Reste à voir.

illustration2006101202.jpg

illustration2006101221.jpgQuant au reste de GD&S, on écrit sans aucune difficulté technique. On se sert des petits symboles de la barre de menu, on baigne dans une atmosphère très conviviale, bref, on ne perd aucun temps à chercher comment faire ceci ou cela. Même que l’essentiel des commandes se retrouve répété dans le menu qui apparaît si on clique de la droite. En l’état actuel du produit, les touches clavier les plus utiles, les Ctrl-S, Ctrl-X Ctrl-C Ctrl-V Ctrl-Z ou Ctrl-A, fonctionnent.

illustration2006101206.jpgillustration2006101207.jpg

illustration2006101203.jpgUn correcteur orthographique anglais est disponible. Si vous cliquez sur son bouton, il tartine de jaune les mots qu’il croit fautifs. Il suffit alors de cliquer de la droite sur ce mot pour qu’il propose un correctif. Le problème, c’est que nous écrivons en français. La solution ? Antidote RX, un logiciel qui s’installe dans Firefox, comm le démontrent les deux prises d’écran ci-haut. Pour le mettre à l’ouvrage, on n’a qu’à sélectionner le texte (Ctrl-A), ouvrir le menu Outils / Antidote – Correcteur de Firefox et le laisse faire son travail. Facile facile !

illustration2006101208.jpgEt GD&S offre bien d’autres fonctions, par exemple celle servant à placer des images dans un texte, ou encore celle permettant de placer le texte terminé directement dans une interface de type blogue sans aucun intermédiaire. Malheureusement pour mes essais, la façon dont Movable Type (le logiciel derrière ce site) a été configuré sur le serveur de Technaute rend cette fonction pour l’instant impossible.

illustration2006101209.jpgJ’y reviendrai sûrement. Surtout que ce service bureautique en ligne n’est pas le seul à vouloir faire des vagues. Un de ses concurrents se nomme même Microsoft, le fabriquant d’Office 2007 dont un de ses plus récents produits se nomme Office Live


Publicités

7 réflexions sur “Google Docs & Spreadsheet: prometteur

  1. Google Docs & Spreadsheets est un vrai bon produit en devenir.
    Mais il y a quelques heures, j’ai découvert et testé la suite bureautique Zoho (www.zoho.com) et je dois avouer que j’ai été bluffé… Plus de fonctionnalités et moins de bugs (par exemple sur l’historique des versions d’un document) et autres bonnes idées sont a urendez-vous chez zoho.
    Google a du retard (pour une fois) et un mélange des expertises de chacun donnerait à mon sens quelquechose d’assez sensationnel!

    Tout ça pour dire que faire de la pub c’est bien et c’est utile, mais ne pas oublier qu’il y a des compétiteurs qui en veulent et qui méritent aussi quelques lignes à leur égard 🙂

    Merci pour ce super blog en passant ! C’est dur d’oublier de passer par ici…
    Romain.

  2. Ben bizarre ce google sdocs la. En tout cas il ne fonctionne pas avec Safarie 2.0.4.
    [URL=http://imageshack.us][IMG]http://img261.imageshack.us/img261/6774/googledocsdn6.jpg[/IMG][/URL]

  3. C’est pratique quand on est sur des PC de cyber café et que l’on a des lettres à écrire. Mais pour des meilleures applications quand on est loin de chez nous il y a cosmopod (www.cosmopod.com) qui est un vrai bureau virtuel (linux KDE) qui a toute les applications majeures qui roulent sur linux. Le seul hic c’est qu’il faut télécharger un thin client pour le faire fonctionner (C’est un peu comme un browser spécialisé) (www.nomachine.com). Il nous donne même une adresse couriel sur le serveur dont l’on peut se servir dans le bureau virtuelle. A voir, pas mal spéciale, pis c’est gratuit.

  4. Personellement, jamais je ne confierai quoi que ce soit a ces applications en ligne, surtout que Google repertorie tout, absolument tout, sur la toile. Belle breche de la securite et de la vie personnelle !! Suis-je trop mefiant ?? pense-pas moi 🙂 En tout cas, faites bien attention a ce que vous confiez a ces geants de l’information…

    JD

  5. Comme le dit Jean, évitez de faire trop confiance aux outils en ligne qui simplifie la vie. Sachez que confier le stockage d’une partie de votre vie à des tiers n’est pas toujours sans conséquences dans un univers où toute information est analysée dans le but de maximiser le profit pouvant en découler. Le progrès est un magnifique train à grande vitesse, confortable et efficace, mais ne laissez pas la paraisse vous déposséder de votre vie, même virtuelle.

    parano non, prudent oui.

  6. Personnellement, je crois qu’il faut être naïf pour penser que nos données sont confidentielles lorsqu’elles sont sauvegardées sur le Web. Que ça soit Google, Desjardins ou votre espace virtuel chez de votre fournisseur d’accès. De plus, je crois que dès que vos infos sont sauvées sur un ordinateur qui a un accès internet, elles sont potentiellement en danger. Donc, utilisé Google docs et Spreadsheet pour composer vos courriels, votre liste d’épicerie et vos voeux de bonne fête et non pour écrire un manuel d’instruction «comment fabriquer une bombe maison» ou pour calculer les profits de votre entreprise 😉
    On enseigne aux enfants de 3 ans de ne pas faire confiance aux étrangers. Idem pour Google, Yahoo, MST etc..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s