Rien ne changera vraiment jamais … Linux en est la preuve

illustration2006091909.jpg(À lire, ci-après, le commentaire généreux d’Éric Pounk, relativement à nos questions sur Ubuntu) La scène se passe en 1376, dans un donjon humide et visqueux. Un vieil alchimiste fouille dans un grimoire vermoulu où parasitent quinze variétés de botulisme et douze de salmonelle. Près de sa table de travail, un chaudron laisse échapper une inquiétante fumée jaunâtre qui ajoute à l’éclairage déficient des misérables chandelles. Le patibulaire personnage lit à voix haute :

« Si la fumée reste verdâtre, vous devez recommencer en répétant sans cesse: Jubeo malos spiritos partire fugireque. Mais si elle tend vers le jaune, c’est que votre poudre de mandragore disposait de la toxicité suffisante. Vous pouvez continuez la recette en ajoutant trois rognures d’ongle provenant du cadavre semi calciné d’un hérétique relapse ayant été condamné au bucher; évitez les cadavres d’hommes trop vieux. En même temps, dites à voix intelligible: Volo efficientiam vimque in usu posito magicae disciplinae habere« .

illustration2006091902.jpgAvec force craquements arthritiques, il se retourne vers son assistant, un bossu, borgne et unijambiste.

– Misérable loque, m’as-tu apporté le prélèvement pour lequel je t’ai mandé vers le bucher, ce matin ?

– Oui mon bon maître, psalmodie ce dernier en lui tendant douloureusement, une toute petite assiette de cuivre.

L’occulte savant prend l’assiette et en verse le contenu dans l’infernale marmite. Illico presto, la fumée devient rose.

« Si la fumée est devenue rose, vos rognures étaient à point. Bravo. Sinon, jetez pêle-mêle dans le chaudron, quelques yeux de bossu (pas trop) afin de rééquilibrer le PH de la préparation. Cette fois, dite : Volo meas manus benevolentiae esse. La fumée étant rose, vous pouvez passer à l’étape suivante où vous faut ajouter, une à une, onze goûtes du sang d’un crapaud bien gras, en chantonnant, à voix douce : Volo magnum gaudeum habere.

illustration2006091903.jpgL’alchimiste fouille dans une besace informe et extirpe un énorme batracien tout vert et brun. D’un couteau, il lui tranche une cuisse et entreprend de tordre le moignon au dessus de son chaudron. L’assistant frémit; il se rappelle avoir été lui-même, un jour, mis ainsi à contribution. À la onzième goute de sang, le sorcier s’arrête, touille avec une longue cuiller et observe sa mixture. Hélas, l’opiniâtre fumée reste rosâtre. En maugréant, il se replonge dans son grimoire.

« Si la fumée reste rose, soit que vous n’avez pas mis exactement onze goutes de sang, soit que votre crapaud n’était pas complètement vert. Recommencez, mais avant, vous devez impérativement faire disparaître le sang que vous venez de verser. Pour ce faire, jetez dans la préparation trois poils arrachés de nuit du pubis d’un énuque levantin en répétant sept foisVolo intelligentem esse« .

illustration2006091904.jpgLe sordide vieillard se lève, grimpe sur un banc, s’empare d’une petite boite en fer, l’ouvre, compte trois poils, la replace et revient à sa table. Il jette les trois ingrédients dans la concoction. Dès lors, la fumée disparaît complètement. Inquiet, le vieil homme vérifie dans le grand livre.

« Si la fumée disparaît, c’est que les poils n’étaient pas d’authentiques poils dûment prélevés de nuit du pubis d’un énuque levantin. Changez de fournisseur, vous avez été baisé. En attendant, vous êtes dans la merde, votre clam chowder aphrodisiaque est foutu. Vous devez le recommencer.

– Merde !

Quittons cet inquiétant repère de gargouilles pour revenir en 2006. Cette fois, la scène se passe dans un capharnaüm inextricable, quoique climatisé, le bureau d’un journaliste techno. Un personnage fatigué fouille sur Internet dans l’espoir de pénétrer les arcanes de sa version de Linux. Comme pour mieux se concentrer, lit à voix haute :

« Ouvrez une console et tapez ceci : $ sudo nano /etc/apt/sources.list. Puis, repérez la ligne suivante : deb http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu dapper main restricted. Ajoutez-y à la fin : universe multiverse.

illustration2006091907.jpgAu fur et à mesure, le pigiste tape les commandes dans une machine Linux. Après avoir sauvegardé son travail en appuyant simultanément sur les touches Control et X, il se replonge dans la lecture de son fichier Internet.

« Étant donné que les versions des logiciels disponibles sur les dépôts de Canonical sont gelée, il faut configurer les dépôts. Pour ce faire, ajoutez directement dans le fichier /etc/apt/sources.list, les lignes suivantes : Ubuntu Dapper-backports
deb http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper-backports main universe multiverse restricted
deb-src http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper-backports main universe multiverse restricted
« .

Stoïquement, le journaliste tape et retape. À chaque erreur, il recommence, sans maugréer. Mais rien ne fonctionne jamais comme c’est indiqué sur le Web. Il essaie ceci, tente cela. Même quand il arrive à comprendre, ça ne marche pas. Par exemple, en lisant, il apprend qu’il doit remplacer la source.list :
illustration2006091905.jpg

« Utilisez le raccourci clavier Alt+F2
une boite de dialogue de lancement d »application apparait
tapez : gksudo gedit
validez avec la touche entrée
l’editeur de texte apparait à l »écran (grâce à gksudo il a les droits d »administrateur)
Ouvrez le fichier : /etc/apt/sources.list
Supprimez ou commentez l »ensemble du contenu du fichier
Copiez/Collez l »exemple ci-dessous
Sauvegardez
Lancez Synaptic et faites une mise à jour.
## Dépôts officiels
deb http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper main restricted universe multiverse
deb http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper-updates main restricted universe multiverse
deb http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper-security main restricted universe multiverse
deb http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper-backports main restricted universe multiverse

## Dépôts « source » officiels (supprimer les # pour les activer)
# deb-src http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper main restricted universe multiverse
# deb-src http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper-updates main restricted universe multiverse
# deb-src http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper-security main restricted universe multiverse
# deb-src http://fr.archive.ubuntu.com/ubuntu/ dapper-backports main restricted universe multiverse

## Dépôt commercial officiel
deb http://archive.canonical.com dapper-commercial main
.

illustration2006091906.jpgFébrilement il tape et retape. En vain. Il aimerait tellement que ça réussisse, le pauvre scribe, mais rien n’y fait. Sur le bord de la crise de larmes, il crie à l’aide, à sa façon, c’est-à-dire dans son canard, et une lectrice, émue par son courage, le prend en pitié. Mieux, elle lui fournit la marche à suivre, étape par étape. Dès lors, le pauvre pigiste est sauvé. Après avoir embrassé une petite boite contenant, notamment, trois rognures d’ongle et onze goutes de sang de crapaud, il se met à suivre religieusement les instructions de la gentille lectrice. Et ça marche ! Il peut enfin visionner des fichiers M
P4 Quicktime à partir de sa machine Linux ! (voir photo témoin ci-contre) Alléluia !

illustration2006091908.jpgLa morale de mon histoire ? C’est dur, Linux ! C’est difficile à comprendre pour un autodidacte comme moi. Y a des arcanes pas possibles. Mais un jour, je cesserai de râler, je cesserai de m’avouer nul, con et obtus. Je serai habile sous Linux autant que je le suis sous Windows, MacOS X et OS/2, des plate-formes beaucoup plus graphiques et conviviales (bien que propriétaires). Pourquoi ? Parce que je suis en accord total avec la philosophie dont ce système d’exploitation relève. En plus, apprendre, par temps perdu, à devenir familier avec une saveur ou deux de Linux, c’est un loisir pas plus con qu’un autre.

À plus forte raison qu’il y a toujours une âme charitable qui vous vient en aide (la communauté informatique est ainsi conçue, soit-elle sous Mac, Windows ou Linux). Cette fois, le bon Samaritain a été une lectrice de Technaute (alias GH), une débrouillarde dans Linux qui avoue avoir « quand même ramé un coup, moi aussi, à mes premiers temps, surtout pour m’habituer aux différents procédés associés à Linux et à ma distribution en particulier« . Je l’en remercie sincèrement.

Mais pour l’instant, bordel que c’est aride, Linux. On se croirait au temps des alchimistes et des donjons poisseux …


Publicités

35 réflexions sur “Rien ne changera vraiment jamais … Linux en est la preuve

  1. Ubuntu est actuellement la plus belle et la plus stable de toutes les distributions Linux, MAIS ce n’est certainement pas la plus facile!!!

    Parce que Ubuntu ne vient qu’avec le necessaire mais surtout parce qu’Ubuntu ne contient aucun pilote proprietaire… Ainsi, pour avoir le plein support multimedia, il faut, en effet, installer pas mal de trucs (java, flash, codecs, plugins, etc.)… Idem pour les serveurs, meme les plus communs, soit ssh et smb.

    En fait, pour arriver au niveau de fonctionalite de, mettons, une distro comme PCLinuxOS ou Mepis, il faut gosser pas mal…

    Mais ca en vaut la chandelle; Ubuntu est une distribution magnifique!

    Pour eviter les arcanes de l’alchimiste, on peut aller sur http://easyubuntu.freecontrib.org/ et suivre les instructions, c’est relativement facile puisqu’il y a un interface graphique. Mais, la encore, y’a du gossage, c’est clair! Dans mon cas, j’ai du recommencer quelques operations pour en venir a bout…

    Mais maintenant tout fonctionne et Ubuntu est maintenant ma distro de choix!

  2. Bravo pour cet article, Nelson! Tu as réussi à parler des petits cotés plus « sombres » de Linux avec humour, sans toutefois tomber trop dans le négatif en affirmant que Linux n’est pas utilisable, ne le sera jamais, etc. C’est apprécié. (malgré que le titre semble insinuer que Linux ne changera jamais?)

    Il est vrai que trop souvent quand on lit de l’aide sur Linux ca ressemble en effet à des formules d’alchimistes! Par contre, je tiens à souligner qu’il est très important avant de procéder avec ce type de « formules », d’essayer au moins de comprendre ce que tout cela veut dire et de savoir quel seront les changements effectués dans le système! Par exemple, dans ton cas, on t’as informé de changer le contenu du fichier « sources.list ». Je suis sûr qu’il y avait une suite à celà, mais il est important de savoir que cette action en elle-même ne change absolument rien dans le système tant et aussi longtemps que l’on mette à jour notre liste de programmes et qu’on télécharge le programme qui va tout changer. Je suis sûr que plusieurs personnes ne feraient que changer le contenu du fichier « sources.list », puis se dirigeraient ensuite directement dans firefox pour tester le site en espérant que ca marche. Le simple fait de savoir que ce fichier n’est qu’une simple liste des dépots de logiciels, et qu’elle n’effectue aucun action dans le système, pourrait éviter bien des frustrations à ces personnes!

    On a aussi trop souvent tendance, surtout quand l’on vient du monde Windows, d’essayer tout et n’importe quoi sans trop se soucier de ce que ca veut dire ou de ce que celà va changer dans le système. Il m’est arrivé souvent dans le monde Windows, quand quelque chose ne fonctionnait pas, de simplement installer un truc, un autre par-dessus, changer ceci, cela, sans avoir aucune idée de ce que je faisait, et finalement ca finissait toujours par marcher, sans toutefois avoir une logique quelconque! La même chose n’est pas toujours vraie sous Linux; Il faut souvent, en effet, faire un effort supplémentaire pour apprendre un peu plus sur le fonctionnement du système. Mais au bout du compte, ca finit par fonctionner et après on se sent bien moins niaiseux! Le fait de comprendre mieux comment notre OS fonctionne apporte aussi un meilleur sentiment de contrôle sur notre machine. On a l’impression d’avoir le contrôle, et non que notre ordi est à la merci des Microsoft ou d’Apple. Et plus on en apprends, plus il devient facile de personnaliser notre système, créer nos propres images de démarrage, etc. On acquiert aussi des trucs pour accélérer grandement notre productivité!

    Bref, ca peut prendre du temps, mais une fois qu’on connait bien notre machine Linux, maudit qu’on l’apprécie!! 😉

  3. Désolé David, mais j’ai trouvé l’une de tes phrases sujette à discussion.

    non que notre ordi est à la merci des Microsoft ou d’Apple

    Tu crois vraiment que tu as plus le contrôle sous Linux? Moi je vois un énorme plus-value à MacOS X, justement suite à des héritants vécus avec Linux (et pas depuis hier, depuis 7 ans!). Si ça adonne que ta distribution ne vient pas avec un logiciel que tu souhaite utiliser, et bien comme bien des gens, tu vas essayer de le compiler. Alors là, tout est relayé au jeu du hasard..

    As-tu toutes les bonnes bibliothèques?
    S’il t’en manque, elles, ont elles besoin de d’autres bibliothèques?
    Est-ce que chacune d’elle voudra compiler aisément sur ta distribution?

    Mais surtout..

    Si jamais tu as le malheur de trouver quoi que ce soit en packetage, risque tu de scrapper l’installation manuelle sans t’en rendre compte?

    C’est bien beau la flexibilité et la gratuité, mais il reste que c’est beaucoup plus simple lorsque c’est standard, car tout ce travail est relayé au fabricant du logiciel. (Par contre, sous Windows, ça veut dire DLL-HELL)

  4. Merci d’illustrer si bien ce que j’ai écrit comme commentaire dans une chronique précédente : « Linux est même pas proche d’être un produit grand public….J’ai utilisé dans ma vie un Ti, un amiga, un apple II, os7-9, osx, win9x à xp et…linux. Le pire pour la convivialité dans le os moderne? Linux, sans l’ombre d’un doute.

    Les gens utilisent un ordinateur pour TRAVAILLER, pas pour perdre du temps à bizouner dans leur système. »

  5. En fait, le « bizounage » ne m’aura pris qu’une petite apres-midi et depuis ce temps-la, je ne « bizoune » plus, je travaille et j’apprecie!

    C’est pas comme si je « bizounais » continuellement… Un coup installe, ca marche et y’a pas lieu d’y revenir!

    Pour Ubuntu la marche a suivre est simple:
    1- On configure, dans Synaptic, les sources de depots de paquets pour pouvoir acceder aux paquets commerciaux ou proprietaires
    2- On installe les composants multimedias (Flash, Java, codecs, plugins et lecteurs multimedia et pilotes de carte graphique s’il y a lieu)
    3- On installe les « daemons » pour smb et ssh (smbd et sshd)
    4- On maintient l’installation a jour avec Synaptic

    (Bien entendu, on reste patient, on lit attentivement les instructions et on ne s’enerve pas)

    That’s it! Je vois pas ou est le probleme… Avec la version de base de XP, il faut quand meme installer la suite Office, puis Firefox, puis les logiciels pare-feu et de securite, un lecteur PDF, un logiciel de retouche d’image, un correcteur orthographique, etc. Ensuite il faut configurer le email, le MSN, les « shares », etc… Il faut egalement charger les pilotes d’imprimante, de camera, etc… Et n’oublions pas les « service packs »! La aussi, y’en a du bizounage, alors quelle est la difference???

    En fait, pour obtenir le meme niveau de fonctionnalite, je crois qu’il faut bizouner pas mal plus avec XP qu’avec Ubuntu… (un serveur Apache, par exemple… avec PHP et MySQL: 20 minutes top chrono a intaller ET configurer sur Ubuntu! Essayez ca sous XP!!!!)

    Et, croyez-moi, je prefere 100 fois bizouner sur un systeme dans lequel il y a une logique que de bizouner au p’tit bonheur dans un systeme Windows… Ultimement, lorsqu’il y a reticence sous Linux, je vais direct dans « /etc » et je me les tape, les fichiers « conf ». Au debut ca craint, mais apres un bout, on s’habitue et, croyez-moi, ca regle les problemes vite fait bien fait!!!

    Et encore la, ca ne prend que quelques minutes et une fois fait, c’est fini: ca marche et on oublie ca!!!

    Alors, du « bizounage », oui, bien entendu! Mais y’a pas que Linux pour le bizounage, c’est clair!

  6. Robert: Quand je dis que notre ordi est à la merci des Microsoft et Apple, je ne parle pas du tout d’installation de librairies ni de programmes! Je fais plutôt allusion au fait que si Microsoft décide de mettre à jour ton ordi sans te le demander, bien ils peuvent le faire! Bon d’accord vous me direz que la plupart du temps ca ne se fait pas sans notre permission mais reste qu’ils ont quand même accès à ta machine en tout temps pour en faire ce qu’ils veulent. C’est à ca que je fais allusion quand je parle de « contrôle ». C’est pas toi qui a le dernier mot. Maintenant vous me direz encore une fois que c’est peut-être mieux ainsi car Microsoft peut corriger des failles de sécurité à votre place, avant que le pire ne survienne, mais moi je fais partie de ceux qui pensent que c’est notre affaire personnelle de mettre à jour notre ordi quand bon nous semble. Ubuntu lui se charge tout comme Windows de nous avertir quand les mises à jour sont disponibles, mais j’ai 100% confiance que rien ne sera fait tant que je n’aurai pas donné mon accord.

    Et puis qui sait ce qui se cache dans le code de Windows et de Mac OS X? Ca ne vous arrive jamais de penser que vous êtes probablement surveillé, que des statistiques sur vos habitudes sont prélevés chaque jour? Je ne dis pas que c’est le cas, mais ce serait fort possible. Une autre chose avec le libre, c’est que notre OS est neutre, il ne nous incite pas à consommer ceci ou cela. Par exemple, j’ai lu aujourd’hui même sur Windows Vista que le système intègre la plupart des services *.live.com, genre le courriel hotmail, l’engin de recherche de microsoft, etc. Pourquoi notre OS devrait nous dicter quels sites l’on doit utiliser? Dans le monde du logiciel libre, on est libre de consommer les produits que l’on veut, tout comme dans le temps du DOS et de Windows 3.1! Heille un système d’exploitation c’est fait pour exécuter des programmes sur notre ordinateur, et ca s’arrête là! Un point c’est tout. J’ai pas besoin d’un centre commercial et de la pub dans mon ordinateur, non merci!!

  7. Encore une fois, je suis d’accord avec Francis et avec Robert Pelletier. Les OS propriétaires sont destinés au grand public, pas Linux.

    On dirait que les « Linuxiens » sont dans un autre monde. Comme disait le petit prince: « C’est le temps que tu passe avec ta rose qui fait que ta rose est si extraordinaire » (quelque chose comme ça). On pourrait dire la même chose des utilisateurs de linux: « C’est le temps qu’ils passent à apprivoser Linux qui le (OS) rend si extraordinaire ». Du moins selon eux, de l’externe c’est une fleur comme une autre. Je les félicite d’être aussi patient, mais une rose reste une rose. J’approuve à 100% les propos de David Gagnon. Cependant, le grand public, n’est pas prêt à faire ces efforts.

    Je comprend aussi l’égo très élevé et la fermeture d’esprit des linuxiens envers les autres univers (MacOSX, Windows et autes). Ils sont rares et maîtrisent leur système d’exploitation. Mais ce n’est pas une raison pour dénigrer les « étranges » (la masse).

    J’utilise les 3 systèmes, mais je suis au moins capable d’avouer les forces et faiblesses de chacun. Non windows n’est pas parfait, non MacOSX n’est pas un système hors pair. Linux non plus et cet article en est un bon exemple.

  8. Eric B: Je parlais plutôt de forcer les utilsateurs à utiliser des services d’une seule et unique compagnie (ex. Microsoft avec Hotmail, leur engin de recherche, etc). Je n’ai rien contre le fait que le OS vient avec des logiciels inclus avec. Au contraire. En autant que ce soit commercialement neutre! Linux offre souvent OpenOffice, mais on a souvent aussi Abiword, etc. On nous donne le CHOIX. La différence avec des compagnies comme Microsoft c’est qu’on tente de nous IMPOSER quelque chose. Grosse différence!

  9. Réponse à David Gagnon:

    Tous les OS offrent des packages de logiciels. Linux compris. Me reste plus qu’à désintaller. Oui c’est fatiguant, mais ils le font tous. D’ailleur, les utilisateurs veulent de plus en plus de « tout en un ». Mac ne mise pas sur son OS, mais plutôt sur les logiciels qui accompagnent la distribution. Même chose avec Linux qui offre Firefox, Open Office et autres.

    Gros problème pour Windows face à la désintallation … Ça fou le bordel dans l’OS à long terme ….

  10. et voilà, c’est reparti pour un tour. On va assister à une nouvelle « guéguère » entre les linuxiens et le reste du monde.

    Moi c’est simple, je n’ai pas
    les connaissances d’un mécanicien pour conduire ma voiture et pourtant je conduis. Mes connaissance sommaires ( moteur transmission essieu) me suffisent et je n’ai pas envie d’ouvrir le capôt pour bizouner.

    Par contre, je me sers du volant pour aller ou je veux. Et c’est pour moi ce qui compte vraiment.

    Même chose avec l’informatique. Des connaissances sommaires mais je me sers du clavier et de la souris pour faire ce que je veux.

    Et je n’ai pas le goût de devenir mécanicien ou programmeur

  11. Bravo Nelson. Tu m’as fait sourire avec ton alchimiste à la con. Ton sens de l’humour est assez bien développé. Merci pour cette chronique « souriante ».

  12. Il se donne des cours pour certification COmpTIA Linux+ dans les CEGEP quasiment gratuitement, et ça vaut la peine. Faut y mettre un peu de temps, mais c’est ça de moins à gosser plus tard.

  13. bel article.

    Au fait je suis pas un spécialiste de l’informatique mais avec ubuntu + easyubuntu + guide ubuntu pdf, c’est vraiment à la portée du premier venu (pour peu que le net fonctionne du premeir coup).

    Vive le linux pour les nuls.

  14. C’est assez amusant , les personnes découvrent linux et ils voudraient savoir tout de suite l’utiliser comme le windows qu’il pense savoir utiliser. Ils oublient qu’ils ont passé de nombreuses heures dessus , qu’ils ont également pesté ! formater , réinstallé ramé avec les spywares et autres …
    si on compare cela aux voitures . Le problème ne vient pas forcément de l’OS mais des automatismes que l’on a avec tel ou tel système.
    Bref, tout cela pour dire que vous n’avez pas été « fortiche » sous windows rien qu’en allumant votre PC . Et bien linux c’est pareil .
    note : ma fille a 5 ans , elle a une petite config sous linux pour les jeux , la musique et les logiciels de dessins … et aprés lui avoir montré … elle n’a plus besoin de moi . Et elle finira par me ballader sur le sujet … donc restons ouvert d’esprit comme un enfant de 5 ans …

  15. Marc Belanger : « Ubuntu est actuellement la plus belle et la plus stable de toutes les distributions Linux, MAIS ce n’est certainement pas la plus facile!!! »

    => Dire qu’Ubuntu soit la plus belle et la plus stable des distribution est très subjectif je trouve, tu ne crois pas ?
    Concernant la difficulté avec des dépots officiels/officieux, si je me souviens bien, un petit tour dans synaptic, « ajouter depot => cocher universe et multiverse » et c’est bon !

    Robert Pelletier : « Tu crois vraiment que tu as plus le contrôle sous Linux? Moi je vois un énorme plus-value à MacOS X, justement suite à des héritants vécus avec Linux (et pas depuis hier, depuis 7 ans!). Si ça adonne que ta distribution ne vient pas avec un logiciel que tu souhaite utiliser, et bien comme bien des gens, tu vas essayer de le compiler. Alors là, tout est relayé au jeu du hasard.. »

    => Certain que Linux apporte plus de contrôle… MacOSX n’est pas libre, tu ne peux pas modifier le programme pour l’adapter a tes besoins…

    => Concernant la compilation ça n’a rien d’un jeu de hasard, je compile toutes mes applications et tout fonctionne ! Pour connaitre les dépendances, quand tu n’as pas de gestionnaire de paquets, il suffit de lire les fichiers README ou similaires ! De plus, il est très probable qu’en cherchant un peu tu puisses trouver une version binaire du logiciel que tu souhaites installer.

    Francis : « Le pire pour la convivialité dans le os moderne? Linux, sans l’ombre d’un doute. »

    => T’es-tu déjà demandé quelle serait la réaction d’une personne, qui n’aurait connu QUE Linux dans son apprentissage de l’informatique, qui découvrirait MS Windows ? Lui serait-il plus convivial ? Je ne crois pas ! On apprends sous un OS, on a nos habitudes, alors des que les choses changent, on est un peu destablilisés. Voici un petit texte, satirique certes, d’un Linuxien découvrant WindowsXP (Il joue un jeu, mais ça pourrait bien être vrai) : http://matthias-endler.de/?p=41

    Concernant mon experience perso, je suis utilisateur Linux depuis quelques années maintenant, et actuellement je me trouve sur un poste WindowsXP, au travail ! Ben je trouve l’interface moche et pas du tout conviviale, je ne suis pas un fana du « clic » et la je me sens « handicapé » à ne rien pouvoir faire en ligne de commande, je trouve la gestion des programmes affreuse : un bordel dans « Program Files » (quand les gens n’installent pas des trucs directement a la racine), alors que sous Linux, les binaires son rangés dans /bin, /usr/bin, les bibliotheques dans /lib /usr/lib… et pour lancer une application, pas besoin d’aller la chercher au fond d’un menu ou au fin fond du HDD, taper le nom de l’application dans un terminal suffit… sous windows c’est la galère des fois.. (Démarrer -> programmes n’est pas bien compliqué, mais ce n’est pas toujours le cas).

    Des windows j’ai connu le 95, 98SE et Me, et le XP je le découvre vraiment, quand des amis me demandent de l’aide pour faire une chose sous Windows (parce que je dois forcement savoir, vu que je suis informaticien); ben j’avance a tatons !

    Après avoir essayé TOS, Win95, Win98, WinMe, OS9, OSX, et Linux, je dirai qu’il n’y a pas de système ayant le monopole de la convivialité, le meilleur OS c’est celui qui vous convient… je ne cherche pas a convertir des gens, je leur montre ce que Linux propose, aprés si ils n’en veulent pas, c’est leur choix. Moi Linux m’a pris (comme on prend un taxi…) et je suis bien avec !

    Amicalement,

  16. Trés beau texte !!!
    Mais il ne faut pas se trompé il met plus en avant les problémes de la documentation pour linux que le systéme lui même car la majorité des opération réalisable via interface graphique sous windows et macos le sont aussi sous linux.
    Alors pourquoi les documentation nous enmménent toujour dans des lignes de codes , etc… ?
    tous simplement car c’est plus simple pour expliqué sous le net car plus concie.
    Pour expliquer l’utilisation d’outils graphique il est conseillé d’utilisé des captures d’ecran, ce qui prend du temp et pose des probléme de stockage par la suite, puis aprés ca se complique il faut expliquer les manipulation, mais quesqu’un bouton, onglet, boite a cocher, menu déroulant, etc… il y’a un probléme de vocaubulaire pour définir l’interface et les action a appliqué car le visuelle est subjectif.

    Bref ca prend 20 fois plus de temps a faire ce genre de documentation, alors que les commandes sous le shell sont comme des formules mathématique, elles sont directs et consise, il suffit de la donné et si possible indiqué sont action et c’est bon pour la pluparts, même si rebutant.
    Une trés grande partie de ses aides viennent des wiki qui poviennent eux même d’information de forum, donc on fait court et sans images.
    Oui, il y’a du travail a faire de documentation !!

  17. Je tiens à vous féliciter. Rares sont les échanges aussi riches.

    Comme pas mal d’entre vous, j’ai également eu la chance de tester différents OS. Je pense que le choix d’un OS dépend également des utilisations que l’on veut en faire. Bien que la majorité des utilisations sont possibles sur les différents systèmes, j’observe des différences dans le choix des utilisateurs. J’utilise Linux pour tout ce qui concerne internet et la programmation, les outils sont beaucoup plus riches (mais ce n’est que mon avis). Pour ce qui est des jeux, (car force est de constater que pas mal de monde utilisent majoritairement le ordinateur pour jouer), Windows garde encore le haut du pavé (ses accords avec certaines compagnies en sont une belle preuve, il suffit de regarder les concepteurs de jeux et cartes graphiques pour s’en convaincre). La majorité des infographistes que je connais ne jurent que par Mac.

    Tout comme vous, je pense en effet que chaque OS a ses avantages et ses inconvéniens. Il y en a pour tout le monde. C’est la diversité qui fait la richesse. Aussi j’invite ceux qui veulent enrichir leur connaissance à découvrir les différents OS et à faire leur choix en fonctions de leurs centre d’intérêts.

  18. Je viens de terminer l’installation d’Ubuntu le week end dernier.
    C’est une magnifique distribution. Elle vient à minima, c’est vrai, mais en meme temps elle est moins bordélique que la Mandriva 2006 que j’utilisais jusqu’à lors.

    Pour tous les drivers propriétaire ? les dépots ? etc, j’ai juste suivi les instructions de la doc disponible ici : http://www.ubuntu-fr.org et franchement, en prenant mon temps, sans stress particulier (le week end dernier j’ai eu des invités tout le we, j’ai donc fais cette install en prenant quelques minutes par ci par là) j’ai eu toutes mes applis installées et fonctionnelles (celles que j’avais sous mandriva), y compris des applis que je n’ai jamais réussi à faire fonctionner sous mandriva, aucun pb d’install, aucun incident….

    Si un incident : Avidemux ne s’affichait pas après installation, dans le menu approprié. J’ai du le décocher et le recocher dans « alacarte » l’outil de configuration du menu.

    Mais tout fonctionne : des jeux aux outils multimédia. Je vais prendre l’exemple de vlc que je n’ai jamais pu faire fonctionner sous mandriva : 1 clic et terminé et fonctionnel, que veux le peuple.

    Depuis, je conseille cette distrib à tout le monde, j’ai recommandé 10 CD que je vais m’empressé de distribuer.

    En plus, cette distrib est porteuse d’humanité, quel bonheur

  19. C’est un joli texte, mais finalement je ressens la même chose avec Windows (gestion de pilotes difficile, base de registre bordélique, il n’y a pas les outils géniaux de KDE). Pour un débutant, linux n’est finalement pas difficile, et souvent même plus facile et cohérent que Win, je suis le témoin de nombreuses situations qui pourraient le prouver, mais inutile de précher dans le vide, c’est comme vouloir convaincre un fan de ford qu’il peut y avoir de bonnes Toyota, il aura toujours l’expérience qui montre que ça marche pas.

    Si tu apprécies linux, il faut juste, comme à chaque fois, éviter les illuminés. En ce moment, les plus casse-c**** sont les ubuntistes. Il y a deux ans, c’était les gentooistes, et encore avant les mandrivistes.

  20. @Kernel

    Je ne peux pas te donner d’exemple, puisque nous utilisons probablement des distributions différentes, mais imagine ceci :

    Tu veux installer un nouveau programme, qui a besoin d’une nouvelle bibliothèque qui n’est pas dans les paquetages de ta distribution. Pas de trouble.. tu vas chercher la source de cette bibliothèque.

    Une fois décompressée, tu jettes un oeil au readme, et ils disent qu’une certaine autre bibliothèque doit être à la version 1.4 minimum. Tu as la version 1.3.. Dans tes repositories, rien de neuf à propos de cette bibliothèque. Tu vas sur le net.. vas chercher la bibliothèque.. oh merde! Elle casse la compatibilité avec les programmes compilés avec des versions plus vieilles!

    2 choix, tu trouves tous ces programmes pour essayer de les recompiler, ou bien tu laisses faire!

    Ça ne t’es peut-être jamais arrivé, mais moi, ça fait 7 ans que j’ai des machines sous Linux (j’en ai présentement 3 personnelles et 3 autres au travail) et j’ai vécu des choses similaires.

    Pour ce qui es de modifier MacOS X, je m’en fou carrément! J’ai aucun désir de modifier l’OS lui-même, et ce ne serait pas à mon avantage. être développeur, je préférerais ajouter à celui-ci, puisque mon produit aurait donc comme dénominateur commun quelque chose de standardisé.

    J’ai pas dit ici que Linux est un mauvais OS, à l’inverse, il fait très bien ce qu’il fait! Mais Linux est aussi gratuit que ton temps, et ça c’est indéniable..

    Par exemple, je voulais monter une structure LDAP pour l’authentification de mes machines. Avec MacOS X Server, c’est quelque chose comme la 2e étape d’installation de l’OS et ça se règle en 15 minutes. Après lecture de plusieurs documents sur OpenLDAP, puis sur le genre de structure nécessaire, etc, ça m’a pris 4 jours à raison d’environ 7h par jour pour arriver à ce guide. 15 minutes vs 28h.. au moins ça fonctionne! 😉

  21. @AshLeDombos : Merci pour les gentooistes… On peut aimer sa distro et etre ouvert aux autres ! Ma distro préférée c’est en effet gentoo mais j’administre des debian a l’université…

    @Robert : On est d’accord sur un point, recompiler des applis quand ta distro est basée sur du binaire exclusivement, c’est assez galère ! C’est pour ça que j’aime bien la souplesse des meta-distributions comme Gentoo 😉

    Concernant LDAP, je suis aussi d’accord, je n’ai pas testé LDAP sous OSX, mais pour avoir bricolé avec LDAP sous Linux, je peux dire que c’est pas évident, en fait c’est surtout que je ne maitrise pas l’outil et que je n’ai pas trouvé de bonne documentation pour LDAP, ça ne m’a pas l’air tellement documenté comme système… peut-être y a t il de bons O’reilly, je ne sais pas, j’ai pas regardé !

    Concernant l’accès aux sources d’OSX, je n’ai pas dit que tu devais le modifier 😉 Mais avoir accès aux sources n’est pour moi pas négligeable, ne serait-ce que pour le coté didactique, apprendre comment ses applications fonctionnent…, mais bon, c’est vrai que M. »tout-le-monde » va pas lire les sources de son OS 😉

    Amicalement,

  22. J’ai commencé avec Windows 3.1 je faisais peu de chose et cela me suffisais… puis je change d’ordi, j’ai alors Win 95 Instabilité… virus + spyware… Ensuite Win 98 pire… Window$ Millénium… Dieu me pardonne j’étais au désespoir. Chaque fois un tour à l’atelier du coin et achat de ceci… achat de cela… défrag… entretien +ou – foireux et toujours une proposition à faire de l’argent sur mon dos.

    Quand j’achète un objet je m’attend à ce qu’il fonctionne. Je considère que Window$ Micro$oft m’a vendu un système défectueux… instable ..et la liste est longue.

    On me dit que win XP c’est super… Possible… Mais non merci! J’ai déjà donné et 3 fois qu’une.

    Donc en désespoir de cause j’ai commencé avec Edulinux en 2004 …Pas parfait mais au moins ça ne plante plus… Moi qui croyais avoir acheté un AMD « Clone de Raël ».

    Suivi de Mandriva 10.0 (édulinux était dérivé de Mandriva 9.2)

    Puis je découvre Ubuntu et Kubuntu…

    À bientôt 50 ans vous devinez que je ne suis un « computer-whizz-kid » … et pourtant j’ai tout installé moi-même…
    …Tout fonctionne… en multi-tâche et tout.

    Je dirais même en m’amusant… sans blague! En installant Kubuntu j’airais pu naviguer sur le net pendant que la « Job » se faisait… C’est pas rien!

    Pour le lustrage de votre distribution…

    …L’aide est disponible « ad libitum » sur les Forum Ubuntu-fr et sur quebecos.com. Demandez et vous receverez!

    Voyez cela comme une douce revanche envers Micro$oft (je l’avoue j’ai une tite-crotte sur le coeur) si vous voulez…

    Mais c’est 100% gratuit…

    Plus de problème d’instabilité… de spywares et virus de tout genres.

    Ça marche à 100% de ce que j’ai besoin et même plus.

    Rappelez-vous j’ai acheté 3 fois Windows… Ça en fait des sous… et très personnellement ma limite a été plus que largement dépassé.

    Avec Linux si ça ne marche pas je n’aurai dépensé que 40 sous soit le prix unitaire d’un cd.

  23. Alors là je rigole !

    Ce n’est pas parce que les distributeur Linux autorise la modification des systèmes et leurs configuration avec un bon vieux mode texte (qui reste la méthode la plus efficace lorsque l’on est un connaisseur) qu’il faut se sentir obligé de faire avec…

    Des systèmes de configuration graphiques existe et sont fort nombreux sous Linux ! Mais par je ne sais quel terrible sort, quelque chose à fait que toutes personnes utilisant Linux pour la première fois est totalement persuadé que cela doit être compliqué, il cherche alors …. des méthodes compliqués pour résoudre leurs « problèmes »… Tous simplement navrans 😦

    1) Aller dans le menu général et cliquez sur « Système » puis « Administration » et enfin « Gestionnaire de paquets synaptic »
    2) Dans le menu de synaptic, choissisez « configuration » puis « dépots »
    3) Utilisez cette jolie interface graphique pour ajouter 1 à 1 l’ensemble des dépots Ubuntu disponible.

    Note pour votre avenir : Commencez par utiliser une interface graphique avant de dire qu’elle n’est pas à la hauteur !

  24. Eric : « On dirait que les « Linuxiens » sont dans un autre monde. Comme disait le petit prince: « C’est le temps que tu passe avec ta rose qui fait que ta rose est si extraordinaire » (quelque chose comme ça). On pourrait dire la même chose des utilisateurs de linux: « C’est le temps qu’ils passent à apprivoser Linux qui le (OS) rend si extraordinaire ». »

    En fait, le « monde » dans lequel se trouvent les « linuxiens », c’est tout simplement le monde de l’entreprise.

    Linux n’est en effet pas près, livré tel quel, pour l’utilisateur final lambda. Il faut rajouter du service derrière : les systèmes Unix opensources sont extrèmement configurables et permettent de proposer des solutions adaptées et sur mesure pour les clients.

    L’évolution du business de l’informatique évolue vers un marché complément axé service : on ne vend plus les binaires, mais le service pour mettre les applications en oeuvre et les maintenir.

    Maîtriser un système Unix opensource est donc une forte plus value pour un professionnel de l’informatique. Ce que je vend, mon gagne pain, se sont mes compétences. Passer du temps à perfectionner la maîtrise de ses outils de travail n’est donc certainement pas une perte de temps ou une simple distraction : c’est un investissement.

    De plus, si les utilisateurs et même les professionels de l’informatique ont du mal à adopter Linux, c’est souvent car ils sont « pavlodisés » par les produits microsoft, notamment.

    Quand tu étudies ou a étudié l’nformatique, tu ne peux ignorer et constater la supériorité et l’excellence des systèmes Unix. Unix est scientifiquement un système remarquable.
    De nombreux utilisateurs et informaticiens ont essayé de s’initier à Linux et s’y sont cassés les dents. Certains persévèrent. D’autres repartent aigris car ce n’est pas Linux qu’il n’aiment pas, mais leur échec à réussir à le maîtriser.

    Cependant, la plupart des formations enseignent Unix auourd’hui. Par conséquent, les futurs générations de professionnels seront beaucoup plus à même à utiliser ces systèmes.

    Quand ont peut faire de l’une de ses passions son métier, alors pourquoi s’en priver.

  25. Bonjour, 1- Les codecs sous UbuntuJ’ai lu votre article à propos de la complexité d’Ubuntu simplement, par exemple, pour lire un vidéo. Je ne sais pas où vous avez trouvé vos indications, mais je vais vous montrer une méthode simple pour installer le plus part des codecs et une, un peu plus complexe, pour certains codecs utilisant, pour fonctionner, des librairies Windows.a) Pour tous les codecs, sauf ceux utilisant les librairies de Windows (i.e. san, p. ex. le wmv9): D’abord, vous allez dans le menu « Applications », dans « Ajouter/enlever », cochez les cases « Montrer les applications non supportées » et « Montrer les applications commerciales ». Ensuite, vous n’avez qu’à chercher « codecs » dans « Rechercher » et sélectionner, par exemple, « Gstreamer extra plugins » et « Xine extra plugins ». Si vous ne connaissez pas « Ajouter/enlever des applications », il s’agit de la méthode la plus simple pour installer un paquet. On peut, par exemple, y trouver java, flash, etc. b) Pour les codecs utilisant des librairies Windows: C’est effectivement un peu plus compliqué. Ceux-ci n’étant pas accessibles par « Ajouter/Enlever des applications ».Vous devez donc ajouter une source. Allez dans « Système / Administration / Gestionnaire de canaux logiciels / Ajouter / Personnaliser »
    et
    ajoutez la ligne « apt http: / / packages.freecontrib.org / plf / pool / dapper / non-free / w32codecs_20060611-1plf1_i386.deb « (sans les guillemets. Ne faites pas de copier-coller, j’ai ajouté des espaces pour des raisons de mises en page. Nelson) . Ensuite, il vous faut utiliser la base de « Xine » dans « Totem » plutôt que « Gstreamer » et installer « w32codecs « . Vous devez donc taper dans une console : « sudo apt-get install totem-xine w32codecs » (sans les guillemets) ou les installer à partir du menu « Système / Administration / Gestionnaire de paquets Synaptic ».2- Installation d’AntidoteJ’ai aussi lu votre article à propos d’Antidote. Une personne à pointé en commentaires, la manière que j’ai utilisée pour l’installer sur Ubuntu. Cependant, je ne suis pas extrêmement clair dans ce journal, je vais donc vous expliquer étape par étape ce qu’il faut faire pour l’installer. a) InstallationPremièrement, il faut copier le fichier « Installe Antidote » du CD vers un dossier local, par exemple, votre bureau. Ensuite, ouvrez une console et tapez:cd Desktop (pour aller sur votre bureau)chmod +x Installe\ Antidote
    sudo ./Installe\ AntidoteÀ ce moment, l’installateur graphique apparaît. Puis, à l’étape du type d’installation, vous devez choisir DPKG (expérimental). Il est fort probable qu’une erreur arrive. C’est normal !!! Si c’est le cas dans une console, faites « sudo apt-get -f install » (sans les guillemets). Après, faites « sudo antidote » (sans les guillemets) et inscrivez votre numéro de série. Par la suite, Antidote se trouve dans le sous-menu « Bureautique » du menu « Applications ».b) OpenOffice.orgPour pouvoir utiliser Antidote dans OpenOffice, lisez le document qui se trouve à: /usr/local/Druide/Antidote/Texteurs/OpenOffice.org/Installer dans OOo.odt
    Il est vrai qu’installer Antidote dans Ubuntu est plutôt compliqué, mais c’est de la faute à Druide, pas à Ubuntu.3- Rhythmbox:Autre point, si vous n’aimez pas le lecteur de musique Rhythmbox, je vous conseille de jeter un oeil à Listen que je trouve personnellement mieux fait. Pour l’installer, vous n’avez qu’à ajouter la source « apt deb http://theli.free.fr/packages/ dapper listen listen-unstable » (sans les guillemets) et à installer le paquet « listen ».Pour finir, j’espère que vous réussirez à apprécier Ubuntu. Je n’ai aucun lien avec la communauté de Ubuntu, je ne suis qu’un utilisateur qui s’intéresse de près à cette distribution.Éric Pounk

  26. Lu,

    Magnifique, c’est exactement cela, des ingrédients qui associés, forment une mixture, au goût dégeulasse ^^ mais d’une efficacité redoutable 🙂
    Les alchimistes n’ont pas disparus, Gnu/Linux en est un parfait exemple. La matière première accessible à tous, les apprentis Gnu/Linux d’aujourd’hui deviendront maîtres demain.

    A bientôt

  27. Le code source de Darwin était effectivement ouvent, mais a recemment été fermée, si je ne me trompe. Apple a utilisé le modèle Open Source pour accélérer le dévelopement du Mac OS à ses débuts, et maintenant qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient, ils ont dit à merci aux dévelopeurs, mais on a pu besoin de vous, et ont décidé de fermer complètement le code.

    Plusieurs affirment que ce serait surtout parce que Mac OS roule maintenant sur la plateforme Intel. Ce qui a du sens, à mon avis, car cela permettrait assez facilement de compiler des versions piratés pour les PC…

  28. On a juste vue ici un gars qui n’a aucun talents certains en informatique, n’y aucune capacité de technicien pour arriver à faire quelques choses avec Ubuntu. Il le fait parce qu’il la lue quelques part. Il dit avoir de l’expérience? Juste après un ans y omprend pas encore sont os, pas fort ça. J’ai des gens qui on installer Ubuntu et configurer Ubuntu et n’on jamais eu vraiment de gros problèmes avec ça. Et ils ne sont pas tech réseau ou informaticiens. Ils ont un talent certain, juste des utilisateur avancés. S’ils étaient newbie, ils auraient la même misère avec une télécommande de vidéo, vue! Alors, si ont les comparent à sont expérience, celà démontre que si lui y arrive pas ou peut, ca veut pas dire que ce sera pareil pour tous. Personnellement je trouve Linux aussi facile ou difficile que Windows selon les cas ou je travail. Une chose que Windows n’aura jamais sur Linux. C’est que si un problème peut être résolu en changeant des paramètres dans un fichier, ce sera sur Linux et non sur Windows que vous pourez le faire. Windows est fermer et pas juste dans le code. Linux est ouvert des pieds à la tête lui! Windows n’aurait jamais du exister, comme ça les gens aurait pas aprit de travers et sour le couvert et l’éxide de Microchiote. Si les gens n’en avait eu que pour Linux, aujourd’hui ce genre de poste n’exiserait même pas, et nous serions dix ans en avance dans le domaine informatique général. Bill Gate est et a été comme une infirmité intélectuel pour la pluspart des gens qui ont le choix de son système. Point final!

  29. sir renard, j’ai de la misère à suivre ton idée tellement elle est mal écrite. Quand on prend la parole en public, il faut s’arranger pour que les gens puissent nous comprendre, non ?

  30. Bonjour ! Je suis un formatté microsoft depuis 1984 donc très formatté.
    je suis passé par win 3.0,3.1,95a,95b,95c,98,98se,2000,me,xphome,xp pro.
    suite a vos commentaires, ma curiositée a été piquée, don je suis allé télécharger Ubuntu. j’ai installé la bète sun un nouveau disque dur
    30 min plus tard …. WOW !!!!! j’en r’viens pas tout s’installe tout seul….
    scanner, camera,internet tout tout sauf l’imprimante 2 min plus tard et la
    récalcitrante est au poil. C’est sur que c’est différent de Windoze mais 1 heure de gossage et voila on sait ou on va. contrairement a win qui prends 4 a 6 heures a tout installer.

    Pro: tout
    cons: imprimante non trouvée lol :O))

    désolé de vous contredire mr Dumais , Linux Ubuntu est un vrai ti bijoux

  31. @David :

    C’est moins de 50% de l’histoire. Premièrement, ce n’est que le kernel qui a été fermé, et seulement que la partie Intel. Deuxièmement, personne n’a été remmercié. OpenDarwin a fermé ses portes, mais c’était un organisme extérieur d’Apple. Apple a ensuite lancé une communauté indépendante pour reprendre où Open Darwin a laissé. Puis, ils ont réouvert les sources du kernel Intel.

    Faut pas tout prendre ce qu’on lit sur les forums…

  32. Salut,

    Juste pour dire qu’activer les dépots peut se faire en mode graphique :
    Lancer « Adept » – « Fichier » – « Gérer les dépots »
    Cliquez droit puis « Activer » sur toutes les lignes qui ne sont pas des commentaires (http://…..)

    Bonne chance à tous du bon côté de la force et du Libre,

    Gabe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s