Réflexion sur Vampirefreaks.com

illustration2006091501.jpgDepuis hier, plusieurs personnes me parlent du site Vampirefreaks.com, étonnées d’apprendre qu’on y retrouve au-delà de 600 000 participants réguliers. Cette découverte qu’ils font d’une concentration aussi inimaginable de personnes fascinées par le morbide, la mort, le nihilisme, le rejet ou l’isolation, n’est-elle pas la preuve de l’influence néfaste d’Internet avec, en toile de fond, les destructions au Proche-Orient, le nucléaire en Iran et en Corée du Nord, l’influence des lobbys de droite en ce qui a trait à la libre circulation des armes à feu, celle des jeux vidéo et des films explicitement violents, sans oublier la banalisation du phénomène des gangs de rue ou du gangster rap et j’en passe ? Autrement dit, n’est-ce pas là une preuve que le rythme de pourrissement de la société est en train de s’accélérer ?


Ma réponse est mitigée. Voici pourquoi (mes copains psys me diront si j’ai bien compris leurs explications). Scénario un, imaginons que vous et moi souffrions d’une paraphilie (conduite sexuelle déviante) particulière appelée zoophilie, klysmaphilie, scatophilie-coprophilie ou axilisme (la liste est longue) et que nous vivions en 1960 dans un village relativement éloigné. Sauf exception, nous agirions comme si nous ne souffrions pas d’une telle déviance. Nous nous serions mariés, nous élèverions des enfants dans la morale dominante (celle du catholicisme villageois) et fantasmerions secrètement dans un sentiment de honte intérieure sans jamais espérer pouvoir en parler à personne. Les chances de rencontrer un autre villageois ayant le même comportement que nous étant littéralement inexistantes, nous aurions abandonné l’idée de trouver, un jour, l’âme sœur. Et la vie se passerait jusqu’à notre retraite auprès de nos enfants et petits-enfants.

illustration2006091502.jpg Ce qui signifie qu’en 1960, la société pouvait être truffée de malheureux aux prises avec des besoins sexuels marginaux, des besoins socialement suicidaire d’afficher. Sauf exception ! Et je passe sous silence les autres tares, celles qui sont moins sexuelles.

Scénario deux, imaginons maintenant qu’avec la même déviance, dans le même village, cette fois en 2006, nous disposions d’Internet. Après quelques heures dans Google, nous serions inévitablement tombés sur la définition que donne Wikipedia de notre attirance particulière et, de là, aurions commencé à trouver des sites Web nous étant destinés, à nous et à ceux qui sont comme nous. Nous aurions trouvé de tout : des explications médicales, des palaces de chat, des forums, des groupes Yahoo ou MSN, des commerces de photos XXX, de vidéos, d’accessoires, de forfaits voyage, etc. Si vous ne me croyez pas, tapez, p. ex. « zoophilie » dans Google ou, cas classique, tapez « www.d-links.com » (avec un « s ») au lieu de « www.d-link.com » (pas de « s ») quand vous cherchez à joindre le site du fabricant bien connu d’équipements de réseau… Ce faisant. nous nous serions retrouvés en situation d’assumer autrement notre déviance.

illustration2006091503.jpgMais surtout, nous nous serions rentrouvés avec la certitude de ne plus être seuls. Toute une communauté de personnes nous serait apparue semblable à nous; elle aurait eu beau être cybernétique, mais elle aurait été là quand même. Elle aurait publié des photos, nous aurait envoyé des messages, nous aurait invité à des congrès aux États-Unis, etc. Pas plus qu’en 1960, nous ne nous serions sentis contraints de nous afficher sur la rue principale du village (sortie du placard), d’agresser quelqu’un correspondant à l’objet de notre déviance (personne handicapée, personne âgée, personne habillée de cuir, etc.). En ce sens, nous n’aurions pas plus constitué une menace sociale qu’avant.

illustration2006091504.jpgNantis d’un pseudonyme, bardé d’anonymats, nous aurions été dès lors nous impliquer dans ce merveilleux monde (bien que cyber) fraîchement découvert. Quelle fascination ! Nous y aurions passé des heures et des heures. Un jeu du chat et de la souris aurait commencé possiblement avec nos proches (il ne faudrait pas qu’ils sachent, il faudrait qu’ils croient que si nous sommes toujours sur le Net, c’est que nous tripons sur les chars, sur les archives de la SRC ou sur Technaute). De fil en aiguille, nous serions devenus de plus en plus asociaux, isolés. Nos amis nous auraient vus de moins en moins.

Mais, invariablement, nous aurions commis une erreur (nous aurions laissé des traces, nous nous serions crus seuls, un colis compromettant serait arrivé par la poste, nous aurions égaré un CD, etc.) et notre famille aurait découvert le pot aux roses. Imaginez le désastre ! Notre tissu familial (peut-être social) aurait été détruit avec de sérieuses séquelles psychologiques, aussi bien pour nous que pour nos proches.

illustration2006091506.jpgEn ce sens, quelle est la différence principale entre les deux scénarios ? Les gens de 2006 qui souffrent d’une paraphilie ne sont pas plus, ou pas moins, dangereux pour la société que ne l’étaient ceux de 1960. Par contre, le risque qu’ils se fassent exposer au grand jour est supérieur, ce qui peut être dramatique pour eux et pour leurs proches. D’où le fait que la poursuite d’un goût morbide ou de pulsions « hors norme » grâce à Internet est davantage un phénomène de cyberdépendance que la lente fabrication d’une bombe à retardement.

Or, comme les raisons de le devenir, cyberdépendant, sont en nombre croissant, la masse des personnes pouvant possiblement se retrouver aux prises avec un comportement dit déviant (par rapport aux normes sociofamiliales) serait en croissance, ce qui, pour répondre a la question initiale de ce texte, pourrait ne pas constituer une bonne nouvelle pour la société. Si j’ai bien compris !

illustration2006091505.jpgAuquel cas, pensez-vous qu’il y ait égalité ou similitude entre les pourcentages que l’on peut dégager des rapports suivants :

  • le nombre de « tchatteux » devenus cyberdépendants qui, un jour, vont effectivement perdre leur conjoint, leur travail et leur santé, par rapport à ceux à qui ça n’arrivera pas;
  • le nombre d’adeptes d’un jeu de course automobile sur PC qui, un jour, vont effectivement filer à 150 Km/hr sur une rue du Centre-Ville, par rapport à ceux qui ne le feront jamais;
  • le nombre d’adeptes de sites sado-maso qui, un jour, vont effectivement agresser une personne innocente, par rapport à ceux qui ne le feront jamais;
  • le nombre d’usagers de Vampirefreaks.com qui, un jour, vont effectivement agir comme Kimveer Gill, par rapport à ceux qui ne le feront jamais.

Éclairez-moi ! Nuancez-moi !


Publicités

19 réflexions sur “Réflexion sur Vampirefreaks.com

  1. J’y suis allé hier soir et j’ai vu des Avatars et des signatures ( qui sont supposé représenter l’état d’âme de l’usager ) horrible, sang, armes, sexe, mutilation et j’en passe..

    Si ces jeunes pensent réellement ce que j’y ai vu nos aurons bientôt beaucoup plus de ce genre de tuerie dans un proche avenir.

    Troublant…

  2. la societe nous encourage a liberez et assumer nos deviance, mais elle nous apprend pas a les controler, ce qui, selon moi, est une etape aussi, sinon plus importante que la premiere

  3. J’aime bien ce papier. Il me fait réfléchir sur ce qu’est l’internet. Mais encore là tout tourne autour du fait qu’il faut éduquer nos jeunes et les aider avant que de tels comportements deviennent trop importants. Il ne faut pas jouer à l’autruche, mais communiquer. Une fois le comportement déviant (cyberdépendance et autres) bien établis le travail de guérisson est plus difficile.

    Encore là, certains, voir plusieurs, s’en sortent correctement, mais c’est le nombre grandissant, qui amène un nombre grandissant de ce genre de caractère qui me fait peur … Ces regroupement n’ont rien pour atténués les élans.

    Merci pour cet article, il est différent et à propos.

  4. Ce qui est le plus décevant dans ce cas-ci, c’est qu’il y a des gens qui ont traité Kimveer Gill de héros…. C’est décourageant …
    Qu’une personne déviante se rende jusqu’à là (tuer des personnes) est tout de même surprenant et à mon avis inconcevable. Comment peut-on arriver à tuer des gens que l’on ne connais même pas, faut être joliment dérangé. Mais que des gens admire ce qu’il a fait, « ben là », ca dépasse tout entendement…. et c’est plus que dérangé…. Ca fait peur !

  5. L’internet n’est pas la société, l’internet est le reflet de la société dans ce qui se fait de bon et de moins bon.
    L’internet ne produit pas de psychopathes, par contre des psychopathes peuvent témoigner de leus états d’âmes et révéler leur personnalité défaillante via l’internet.

  6. Dans une communauté de 700 000 personnes, il est sûr que vous aurez nécessairement des gens qui ont un problème sérieux. Ça arrive partout, à tous les jours, dans les villes. Une communauté, peut importe ce qu’elle soit, aura toujours son lot de gens désaxés.

    Personnellement, je trouvé que c’est probablement thérapeutique pour ces gens de voir qu’ils ne soient pas seuls et d’avoir quelqu’un pour en parler… contrairement aux années 60 où il était impossible de le faire.

    Sauf que là où je suis pas d’accord, c’est de dire que quelqu’un qui passe du temps sur internet « s’isole »… ça fait plus de 16 ans que je communique via les ordinateurs, BBS dans le temps, Internet aujourd’hui, j’y ai rencontré des amis super, même ma femme d’aujourd’hui… si je me suis isolé, j’ai raté mon coup! j’ai même initié tous les gens de ma famille à ceci, et aujourd’hui je peux « chatter » avec mes parents, mon frère, ma soeur, via internet… je crois que c’est simplement un outil, il faut comme tout ne pas en abuser…

    Je jouais énormément aux jeux vidéos, et je chattais énormément dans le temps, mais depuis que j’ai terminé les études, je n’ai plus eu vraiment le goût ni le temps pour ça (faut dire que travailler 8h par jour avec un ordi fait que vous n’avez pas nécessairement le goût d’en utiliser un en rentrant chez vous)

    Je pense sérieusement qu’on exagère.. personnellement je crois que l’internet a été de loin la plus grande « invention » des années 90 (bon, je sais que ça date des années 40, mais vous comprennez), peut être même du siècle dernier.. je m’en sers pour mon travail à chaque jour, j’y ai rencontré plein de gens intéressants, et j’y ai même fait des choses que j’aurais jamais cru possible.. comme je m’apprête à faire un voyage en Angleterre pour rencontrer plein de gens du site web que je fais en hobby et ces gens, je les aurais jamais rencontrés avant…

    Là où faut pas se leurrer, c’est que l’internet n’est pas aussi anonyme qu’on veut bien le croire.. si vous postez ici, exemple, sachez que si vous utilisez votre vrai identité, on pourra vous relire probablement jusqu’à la fin des temps, il y a plein de sites qui indexe le contenu, que ce soit Google ou l’Internet Wayback Machine, on peut tout trouver…

    Alors, il faut se comporter comme en société!

  7. Note à Nicolas Leblanc:À la lecture de votre texte, j’aimerais amener une petite observation. Je connais des gens qui ont bu comme des trous, fumé comme des engins et sniffé comme des aspirateurs (on voyait cela souvent dans les années 70 et 80) des gens qui ne sont jamais devenus alcooliques, cancéreux ou toxicomane. J’en connais aussi qui n’ont pas bu grand-chose de sérieux et qui sont devenus alcoolos. J’ai un ami, un artiste, qui a tout perdu, tout, vraiment tout, après avoir découvert – il avait plus de 50 ans – les machines à vidéo-poker. Personnellement, j’ai arrêté de fumer après 20 ans de gros tabagisme, sans aucune difficulté ni rechute. Ce que je veux dire, c’est qu’il y a des gens qui deviennent accroc au tabac, à la boisson, à la dope, au jeu, à Internet, et d’autres qui ne le deviendront jamais. Pourquoi ? Maudite bonne question ! Ce qu’on sait, par contre, c’est que ceux qui souffrent d’une paraphilie sont à risque de devenir cyberdépendant plus que les autres. Internet leur permet d’assouvir bien des fantasme, voire d’obtenir le petit matériel qui leur est essentiel. Pensez aux pédophiles. Cela ne signifie pas qu’ils deviennent de pires dangers pour la société, cela ne fait que les isoler, les claquemurer, davantage.

  8. Oh le temps des bbs…. ca me rappelle des souvenirs…. saturn-v entre autres.
    Les nombreuses heures que j’ai pu passer sur ça et sur IRC, m’ont permis de rencontrer du monde qui sont sur le bien-être social, et font parfois plus de 14h de chat par jour sur IRC. Et c’est vraiment pas rare comme situation. Je viens de soulever un tas de problèmes à la fois, mais je sais que ce n’est pas relié au sujet, ni à la violence telle que vécue à Dawson, quoi qu’internet, trop souvent, pousse dans l’isolement, alors que le principal intéressé croit simplement communiquer avec ses « amis » d’une facon plus technologique. (même si dans ce milieu, il n’est vraiment pas impossible que quelqu’un « grand ami de longue date », mais qu’ils ne se soient jamais vu en personne….
    Internet, là où la réalité devient un terme très très flou.
    Je crois que je vais ré-écouter « La Matrice » ce soir 😉
    Mon opinion sur le sujet est que oui, internet a des mauvais cotés, et vient probablement de jouer un rôle dans la tuerie de Dawson. Mais Internet a plusieurs facettes, plusieurs cotés positifs, et on ne saura jamais, par exemple, combien de suicides ont pu être évités parce que la personne qui se renfermait trop, a pu utiliser internet pour communiquer, passer sa crise, avoir un pu d’aide avec des cyber-amis, et continuer sa vie. Bien malin qui pourra sortir des statistiques.
    Internet ne pourra jamais être surveillé à 100%, étant relativement nouveau et ne connaissant pas de frontières entre les pays. Je crois que quand nos gouvernements vont enfin se positionner de façon à mettre un peu d’ordre sur internet, il va falloir le faire avec doigté, et s’attaquer sérieusement à d’autres problèmes (virus, spam, spyware) en premier.
    Rendu là, peut-être que le site web de la sureté du québec va avoir des liens et adresses courriel pour envoyer de l’information au lieu de chaines de liens pour simplement dire de pas répondre à certains courriels de fraude, ou appeler la police locale.

  9. Questions : le malade qui a tué à Dawson, voulait-il impressionner quelqu’un, v.g. voulait-il passer pour un héros du « dark side of the force »? Si c’est le cas, sa participation dans une communauté Internet où la norme est d’aimer le macabre, le morbide, la mort, Satan etc, aurait-elle pu l’inciter à passer aux actes? Si c’est le cas, peut-on croire que ce fou aura pensé qu’il vaut mieux mourrir en héros même d’une communautée de malades, que de vivre une vie de vendeur de tapis? Si c’est le cas, Internet est indirectement responsable du massacre.

  10. Il y a effectivement du monde de chez nous, progbablement d’ailleurs aussi, qui traitent Gill de héros. Reste à savoir si cest ce qu il a voulu devenir. Est-ce qu’on sait si Internet lui a été utile pour trouver ses armes ?

  11. c,a prends un vrai malade pour tuer des pauvre innoçents qui étudient

    qui pourraient aider la société car je pense ça ne prends pas des crapules

    seulements pour former une société ça prends du monde éduccuer et instruire

    c,est mon opinion

  12. je ne crois pas que le nombre de personnes du genre augmente massivement, mais je crois plutôt qu’internet nous permet de les voir parmis le reste, ils font partis de notre monde et maleureusement ils y en a qui sont fous!

  13. Cher Nelson et cher amis (es)

    J’etais dans un seminaire il y a 3 ans qui parlé des comportements suicidaire ou autres des jeunes. Pourtant dans cette assemblé ils n’ont pas apprécier ma defence pour les jeunes, car j’accusait le systeme et les parents. Premier lieu, les jeunes on leur donne tout sauf de leur faire sentir de l’amour une présence, combien de jeunes se font mettre a la porte parce que maman faut qu’elle garde son chum qui aime pas l’enfant. et j’en passe, et encore la le pere qui viole l’enfant. Et que dire du gouvernement qui font augmenté les encherent de l’éducation les jeunes n’ont pas tous des parents riches pour les aiders donc a voir la suite, on écrase les jeunes pour que des pépés puissent resté au pouvoir. C’est bien de parlé de ces jeunes d’ou est la cause. Comme on accuse le terrorisme, radiqué les gouvernement et aura plus de terrorisme>

    Je suis Adulte, et je n’ai pas à mettre tout sur le dos des jeunes, il y a responsabilité des parents, si on accusé au criminel les parents pour leur enfants qui comettent des infractions comme aux états unis, je peux vous assuré que les choses seront mieux. Mais là, AH les jeunes sont sela sont ceci. J’étais un jeunes aussi, j’aimais et j’aime toujours des jeux violent et des films de peurs, ou de guerre, Mais par l’éducation que j’ai reçu ma faite connaitre le bien de la vie et de différencier entre la fiction et la réalité. Toutes maniere Tué meme dans la torah des juifs l’un des 10 comandements TU NE DOIS PAS TUÉ.

    L’enfant a besoin d’un pere bon et juste et une mere affective et chaleureuse, qui fait d’un enfant paisible et de bien. Si tes parents été des drogué ou autre l’enfant se programme dans ce domaines.

    SVP. Vérifier la source du mal avant d’accuser ses jeunes, se mec qui a tué qui disait solitaire, car il y a de quoi suffit de demandé les parents si n’ont pas peur de dire vérité. déja la l’injustice qu’on voit comme au liban et dans les autres pays cela créer des montres .

  14. huhu moi j’y suis inscrit , j’trouve sa un peu abusé que vous prenez autant au serieux tout sa . C’est pas parce que l’on a des avatar un peu  » gore  » qu’on va se mettre a fusiller tout le monde ! Ouvrez donc les yeux , les « wesh » avec leur truc de gangster , qui sont influencable comme personne , qui brulent des voitures de gens innocents pour se divertir , je pense que c’est plus grave qu’un avatar « gore » ! c’est tout c’que j’avais a dire =) et pui l’histoire de Kimveer Gill , c’est un crétin c’est tout ! et je pense que vampirefreaks.com n’y peut rien si des gens sont cons ! y en aura tout le temps et partout ! sulut

  15. Et bien et bien! les langues vont plus vite que.. le cerveau encore une fois.
    Personnellement je suis inscrit sur VF.COM depuis peu et n’y ai encore rencontré personne de « déviant ». Il ne faut pas se laisser « avoir » par la façade. Les bien pensants sont une cause de souffrance morale pour un nombre croissant de jeunes, de la même manière que ceux qui en sont arrivés à dire « Merde » en mai 68.
    J’ai 32 ans, je me revendique comme punk depuis l’âge de 15/16 ans et tous les jours ou presque je me fais contrôler par la police, je reçois des regards des réflexions et pourtant! je n’ai pas un look particulièrement extravagant. Alors, que dire pour tous ces jeunes (et moins jeunes) qui aiment s’afficher, porter des robes médiévales, du vynile ultra ciré, des piercings gros comme le bras?? tout est une question de culture. Et il ne faut pas oublier qu’énormément de jeunes se sentent attirés par des références culturelles les plus éloignées possible de leur quotidien, gris et triste. En l’occurence la culture des sociétés tribales (scarrification, tattoos, piercing) ou les contre-cultures: « satanisme », en réaction au catholicisme dominant (notamment aux states! Pensez que Bush veut inscrire dans les manuels scolaires la théorie biblique de la création de l’homme aux côtés de celle de l’évolution!! Perso, je trouve ce monsieur en costume croisé bien plus inquiétant!), etc… il y a effectivement plus de 700 000 inscrits sur vf..ce qui inquiète peut-être certains c’est que c’est environ trois fois supérieur au nombre de personnes encartées ps ou ump! lol! waow, quel belle internationale nous aurions là! ahah! franchement quand je regarde les jeux de tf1 et que je me dis qu’il y a plusieurs MILLIONS de personnes qui ont branché leur cerveau au même moment sur ces bouffe-neurones, çà, ça me fait peur aussi. Non, vraiment, je préfère parler du romantisme, du dernier concert de bauhaus en public il y a quelques années, de la toute dernière poésie publiée par un copain sur son blog et mise en ligne que de zinedine zidane qui gagne l’équivalent d’une centaine de smic à l’heure ou de mr chirac qui, éternellement échappera à la justice. Etc…
    c’est ce monde là qui me fait peur, à moi.

  16. Je suis membre de Vampirefreaks.com depuis pres de 6 mois et je n’y toujours rien trouver de très deviant et suis les centaines de personne avec qui jai eu des contacts seule 2 etait nihilistes…. peu etaient franchement morbide est-ce vraiment plus mal d’afficher un icone un peu gore que de traiter les femmes de pute et de dire qu’il faut les remmetres a leur place comme le font beaucoup de chanteurs rap??? aimer le sang ne fait pas d’une personne une personne violente… j’ai vu plus de depression de d’agressivité sur VF.com… j’y ai aussi croisés des écrivains et des gens fort éduqués…. je ne trouve pas ce site plus malsains que tout c’est sites de rencontres c’est simplement une concentration de gens differents qui veulent se sentir un peu moins seul….

  17. Je suis membre de Vampirefreaks.com depuis pres de 6 mois et je n’y toujours rien trouver de très deviant et suis les centaines de personne avec qui jai eu des contacts seule 2 etait nihilistes…. peu etaient franchement morbide est-ce vraiment plus mal d’afficher un icone un peu gore que de traiter les femmes de pute et de dire qu’il faut les remmetres a leur place comme le font beaucoup de chanteurs rap??? aimer le sang ne fait pas d’une personne une personne violente… j’ai vu plus de depression de d’agressivité sur VF.com… j’y ai aussi croisés des écrivains et des gens fort éduqués…. je ne trouve pas ce site plus malsains que tout c’est sites de rencontres c’est simplement une concentration de gens differents qui veulent se sentir un peu moins seul….

    cette personne a entierement raison … (vivre VF) !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s