L'ingénieuse DualHead2Go de Matrox

illustration2006071203.jpgBill Gates et moi avons beau avoir des fortunes personnelles aux antipodes, nous nous ressemblons quand même sur un point, cela grâce à Matrox. Billy et moi, nous sommes, tous les deux, des utilisateurs enthousiastes de PC équipés de trois moniteurs. Je vous parle d’une surface d’affichage de 3840 par 1024 pixels (voir prise d’écran à la droite du paragraphe suivant) au lieu des 1024 par 768 habituels, une ergonomie King Size à laquelle on s’habitue très très vite, croyez-moi. J’ai commencé cette vie de milliardaire il y a quelques années, en installant dans mon PC une carte à trois connecteurs, la Parhelia 128 de Matrox. Depuis, j’ai toujours refusé de la remplacer.


illustration2006071204.jpgSi en 2000 ou 2001, il fallait quasiment être riche pour se payer une telle extravagance, de nos jours, on peut se procurer trois moniteurs ACL de 17 pouces pour le prix d’un seul qu’on se magasinait à l’époque. Et ces trois ACL ne prendront qu’une fraction de l’espace qu’occuperait trois 17 pouces CRT, ces gros machins beiges lourds comme des cercueils. Tant et si bien qu’on ne peut plus parler d’obstacles budgétaires ou physiques. L’obstacle découle davantage du fait que l’on soit satisfait de sa grosse carte graphique au point de vouloir la conserver.

illustration2006071201.jpgillustration2006071202.jpgQu’à cela ne tienne, Matrox, une Montréalaise à qui il arrive régulièrement d’innover, vient de lancer une solution aussi simple qu’ingénieuse. Il s’agit des TripleHead2Go et DualHead2Go, de petits boîtiers de la taille d’un paquet de cigarettes qu’on a truffé de connecteurs DB-15. Dans le premier cas, on branche trois moniteurs à sa carte graphique, pour peu qu’elle dispose d’un jeu de circuits ATI ou nVidia assez récent. Dans l’autre, on en branche deux, ce qui est amplement suffisant pour un bloc-notes comme vous le verrez dans les paragraphes qui suivent.

illustration2006071205.jpgQuant à l’installation, elle est d’une simplicité déconcertante, pas besoin d’ouvrir le PC pour aller jouer du tournevis. On connecte les câbles vidéo et le cordon d’alimentation, on installe un logiciel (Windows) et on redémarre. Au retour, on bizoune dans les propriétés d’affichage et tout se met à fonctionner tel que prévu.

illustration2006071212.jpgDans le cas de la DualHead2Go, on parle d’une résolution maximale de 2560 par 1025 en 16,5 M de couleurs et à 60 Hz, ce qui n’enlève rien aux capacités graphiques inhérentes du PC; le dispositif Matrox leur offre tout simplement un mode accru d’affichage. C’est du moins ce que j’ai voulu tester en mettant mon ThinkPad R51 et mon MacBook Pro à contribution.

illustration2006071208.jpgDans le premier cas, je n’ai eu qu’à m’assurer, en jouant avec les touches Fn et F7, que je n’étais pas en mode ThinkPad + Projecteur, mais en mode ThinkPad tout seul. Résultat ? Je me suis retrouvé avec trois moniteurs, celui du ThinkPad plus bas que les deux autres (sur la photo, vous apercevez une page Web s’afficher de cette façon). Je n’ai pas mis trop de temps avant de réaliser l’aspect peu pratique d’un tel mode de présentation.

illustration2006071209.jpgJ’ai alors ouvert les Propriétés d’affichage où j’ai expliqué à Windows que je ne voulais plus utiliser le moniteur du ThinkPad, mais seulement les deux ACL de 17 pouces constitués en un grand machin de 2048 par 1024 pixels. Ce qui fut fait. Je me suis ainsi retrouvé aux commandes d’un bloc-notes extrême qui n’avait plus rien à envier à mon gros PC de table (tel un milliardaire désoeuvré, j’avais en outre enfiché un jeu clavier-souris USB – voir photo ci-contre). Avoir été un amateur de jeux vidéos, j’aurais alors pu me mettre à jouer jusqu’à plus soif (encore faut-il que cela soit possible, de jouer jusqu’à plus soif…).

illustration2006071206.jpgDans le cas du Mac, la DualHead2Go s’est retrouvée plus ou moins comprise, au point où il m’a fallu lui remonter le moral. D’abord, en démarrant l’appareil sous MacOS X, il ne fut pas possible d’installer le logiciel pour cause d’incompatibilité; il ne fonctionne qu’avec Windows 2000 et XP. Malgré cela, le système d’exploitation eut tôt fait de découvrir le gugusse matroxien et, sans m’emmerder, d’en tirer automatiquement profit comme s’ils étaient de vieilles connaissances, du temps où ils gardaient les cochons dans le 2e Rang ouest du Bic.

illustration2006071207.jpgLe problème, c’est je ne suis pas arrivé à désactiver le moniteur du MacBook Pro. Il m’a fallu placer les barres de menus en haut et à gauche, question de rendre peu utile le moniteur du Mac (voir photo ci-contre), afin de pouvoir me servir de ce bloc-notes de façon productive (je sais, je sais, personne ne sera assez con pour se priver d’utiliser le super moniteur 17 pouces du MacBook Pro; j’ai simplement fait des tests, juste pour voir).

Ce Mac étant muni de Boot Camp, je l’ai ensuite redémarré sous Windows XP où là, rien n’a fonctionné. Pas à cause de Matrox, à cause d’Apple ! Mon Mac étant devenu un PC, il m’aurait fallu pouvoir utiliser les touches Fn F7 pour enclencher l’affichage alternatif. Sauf que sous Windows, certaines touches du clavier Apple ne fonctionnent plus, dont Fn. J’ai cherché en vain une solution sur Internet et me suis finalement résigné à attendre la version finale de Boot Camp, celle qui sera intégrée dans Tiger, la prochaine version du MacOS X.

illustration2006071211.jpgEn un mot, si vous avez deux moniteurs (idéalement ACL) qui ne vous servent plus trop ou si vous pouvez vous les offrir, idem pour un ensemble clavier-souris USB (idéalement sans fil), et si vous vous baladez avec un bloc-notes (p. ex. un core duo d’Intel), procurez-vous la DualHead2Go. Il vous en coûtera peut-être autour de 175 $CAN, mais vous ne le regretterez vraiment pas.

Avec de tels produits, la pertinence des gros PC de table est en train de disparaître. Alléluia !


Publicités

10 réflexions sur “L'ingénieuse DualHead2Go de Matrox

  1. Tiger = 10.4
    Leopard = 10.5, celui qui devrait recevoir un BootCamp complet.

    Soit dit en passant, il y a eu une mise à jour à BootCamp, mais je ne l’ai pas essayé, ayant flushé ma partition Windows la veille 😉

  2. Note à Robert Pelletier: Comme qui dirait, la fourche m’a langué. C’est effectivement Leopard, le MacOS X 10.5, qui s’en vient avec, entre autres caractéristiques, Boot Camp intégré.Note à Hugoprev: Ça se pourrait que Matrox me prête également une TripleHead2Go. Si c’est le cas, j’en parlerai plus en détail. En attendant, je vous indique que son prix de détail semble tourner autour de 325 $CAN.

  3. Je remarque, Monsieur Dumais, que vous utilisez ce soi-didant « blogue » comme s’il s’agissait d’un vrai carnet Web. Si vos contenus ressemblent davantage à des chroniques structurées qu’à des coups de gueule ou des états d’âme typique aux carnets Web, vous ne vous gênez pas pour profiter des avantages qu’apportent les logiciels d’édition qu’on retrouve à la base de sites comme celui de Technaute. Ainsi, vous avez, ce matin, corrigé deux coquilles que vous aviez publiées hier. Autrement dit, vos prestations n’ont plus cet aspect tristement définitif qu’elles avaient dans les média où vous étiez précédemment associé. Je vous en félicite.

  4. Petit commentaire,

    Un laptop sera toujours moins performant qu’un gros PC, chaleur et batterie oblige alors, le fait d’ajouter d’autres écrans (déjà qu’on peut généralement configurer un dualhead sur un laptop normal, et ceci en Linux ou en windows)
    Petite question, sur la dernière image, on vois que l’image sur le laptop et sur le dualhead est différente. Est-ce que ça signifie qu’en utilisant le triplehead on pourrait avoir 4 écrans ?????

  5. Note à Diafoirus: Votre « diagnostic » est exact, cher docteur Diafoirus. Molière serait fier de vous. Mon appareil photo Olympus étant en vacances avec une partie de mon coeur, j’ai dû utiliser ma PowerShot de Canon, un apareil que je n’arrive plus à mettre au foyer. Désolé.Note à kris: TripleHead2Go ou DualHead2Go, c’est la même chose. Ces dispositifs font en sorte que trois ou deux moniteurs indépendants de celui qu’a déjà un bloc-notes (si on utilise un tel appareil), deviennent un seul grand moniteur numéroté 2 alors que celui du bloc-notes est numéroté 1. Auquel cas, si vous arrivez à harmoniser l’emplacement côte à côte de tout ce matériel, vous arrivez à créer un effet de très très large moniteur. Dans la cas de mon ThinkPad, les deux moniteurs ACL 17 pouces étaient sur une tablette (en haut du bloc-notes) et j’ai préféré n’utiliser que ceux-ci. Mais j’aurais pu configurer tout ce bazar autrement, p. ex. comme sur la dernière photo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s